• Accueil
  • > Accueil
  • > Kabylie : Les graffitis sur les murs de Tizi-ouzou ne disent pas de belles choses

Kabylie : Les graffitis sur les murs de Tizi-ouzou ne disent pas de belles choses

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Tizi-ouzou, 18 sept 2007 (bms) – Les graffitis portés par les murs de Tizi-ouzou, la capitale du Djurdjura (Grande Kabylie, Algérie) se distinguent par un langage très critique politiquement voire violent et contradictoire parfois.
    S’il ne s’agissait que des  »Vive JSK » ou  »Eternellement avec les canaris » et autres amabilités d’inconditionnels supporteurs  du club kabyle, les gens comprendraient, mais certains graffitis autrement plus politiques occupent plus de murs en long et en large. Certains sont choquants, d’autres violents et quelques uns seulement amusants.
     »Echaab Himar » (le peuple est un âne) est le type de graffiti assez outrageant qui orne un mur du centre ville depuis plus d’une année. Il est visiblement l’œuvre de quelqu’un qui est opposé à la réconciliation nationale puisqu’un autre le clame tout à côté.
     »BAC pour les riches » un autre thème développé sur un mur serait l’œuvre d’un …recalé du Baccalauréat.

Kabylie : Les graffitis sur les murs de Tizi-ouzou ne disent pas de belles choses dans Accueil graffitis    Il existe même des graffitis à caractère islamiste comme celui relevé dans une cité proclamant  »Danemarke – Les ennemis de Dieu », (Danemark s’écrit sans  »e » bien sûr). Ce graffiti serait inspiré certainement par quelqu’un qui n’a pas supporté les caricatures outrageantes envers le prophète Mohamed (SAW).
    On a même relevé un graffiti faisant l’apologie d’Al Qaida.
    Certains murs ont porté des graffitis ciblant nommément des personnes et portant atteinte à leur honneur. Ce genre a été relevé lors de consultations électorales qui ont été toujours problématiques ces dernières années dans cette région (boycott, empêchement etc…).
    Des graffitis pas du tout tendre envers des hommes politiques dont le président Bouteflika et la gendarmerie nationale, ont orné des murs et continuent à l’être en certains endroits. Ils sont une sorte de vestiges du printemps noir de 2001.
    Mais si les murs les plus en vue au centre ville de Tizi-ouzou ont fait l’objet d’opérations de badigeonnage pour effacer ces slogans indélicats, il n’en est pas de même en certains autres endroits.
    La particularité de ces graffitis est qu’ils sont violents et comporant des erreurs flagrantes de langue notamment en français.
Ils renseignent sur le niveau faible de leurs auteurs.
    Visiblement il faudrait un budget particulier et des équipes spéciales pour prendre en charge cette question tant ces graffitis sont comme une seconde nature … à peine effacé ils reviennent au galop.
                         

Belkacemi Mohand said – kabylienews@yahoo.fr

Pour plus d’infos et d’images de la Kabylie, sites à visiter :
http://www.geocities.com/kabylienews
http://kabylienews.site.voila.fr

Une réponse à “Kabylie : Les graffitis sur les murs de Tizi-ouzou ne disent pas de belles choses”

  1. kabyle et fier de l'etre dit :

    J’ai l’impression de lire un de ces journal du pouvoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...