• Accueil
  • > Archives pour septembre 2007

France – Algérie – Kabylie : Nadia Matoub refuse de croire aux raisons invoquées par la Mairie de Paris pour annuler un colloque sur Matoub

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Tizi-ouzou, 26 sept 2007 (bms)- Nadia Matoub, la veuve du chanteur kabyle disparu, Matoub Lounes, a déclaré lundi, dans un communiqué, qu’elle refusait de croire les raisons invoquées par la Mairie de Paris (France) pour annuler un colloque sur Matoub Lounes programmé depuis cinq mois, au motif de  »campagne électorale des municipales de 2008 », ont rapporté de nombreux sites communautaires kabyles.
    Le thème du colloque «La consécration de l’impunité comme mode de gouvernance et son incidence sur la problématique des droits humains : le cas Algérie», qui apparaît, il est vrai, assez général en mêlant politique (gouvernance) et droit (droits humains), devait toutefois, selon le communiqué de Nadia Matoub,  »célébrer la mémoire du chanteur Lounès Matoub, assassiné en Algérie en juin 1998, et dénoncer le fait que ce crime, comme tant d’autres, demeure impuni. ».
    L’annulation du colloque signifiée par voie orale à la veuve du chanteur disparu est intervenue l’avant-veille de sa tenue, c’est-à-dire le 24 septembre.
    Pour Nadia Matoub le prétexte avancé apparaît  »invraisemblable » du fait que la campagne électorale n’est pas ouverte et n’y voit pas  »autre chose que le fruit de pressions auxquelles aurait cédé la Mairie de Paris », qu’elle attribue clairement aux  »autorités algériennes ».
    A ce colloque, qui devait être organisé le mercredi 26 septembre de 15 heures à 19 heures, était annoncée la participation d’Annie Mécili (veuve d’Ali Mécili, assassiné à Paris en 1987), Me Patrick Baudouin (président d’honneur de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme), Me Salah Hannoun (avocat défenseur des droits humains), Me Antoine Comte (avocat d’Annie Mécili), Lucien-Samir Oulahbib(sociologue, chargé de cours en sciences politiques à Paris-10 et Lyon-3), Yalla Seddiki (responsable de l’édition de : Lounès Matoub, Mon nom est combat, La Découverte, 2003) et Malika Domrane (chanteuse).
    Nadia Matoub a indiqué qu’elle entend faire tout pour organiser à nouveau le colloque dans les meilleurs délais.
     A noter que de nombreux internautes ont jugé que l’horaire fixé à ce colloque (de 15 heures à 19 heures) est mal choisi ne leur permettant pas d’y assister.
     D’autres estiment qu’il aurait été mieux de fixer un thème directement liée à la mort de Matoub quitte à déborder ensuite sur d’autres questions.
                                       Belkacemi Mohand said
                          Pour plus d’infos et d’images de la Kabylie, sites à visiter :
                                  http://www.geocities.com/kabylienews
                                     http://kabylienews.site.voila.fr

Algérie: Le FFS promet de surprendre aux élections locales même hors de la Kabylie

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Tizi-ouzou, 24 sept 2007 (bms)- Le Front des Forces socialistes (FFS – opposition légale) promet de créer la surprise aux élections locales algériennes du du 29 novembre prochain même hors de la Kabylie, son fief traditionnel, et annonce dans ce cadre des ralliements au front de nombreux cadres, élus et militants de partis politiques de premier rang, a rapporté le journal arabophone El Khabar dans son édition du 23
septembre.
    Le premier secrétaire national du FFS, Karim Tabou, a affirmé à ce sujet lors d’une conférence de presse au siège de son parti, que de nombreux cadres, élus et militants des partis politiques de premier rang comme le F.L.N., le RND, le PT, le RCD ainsi que des syndicalistes ont rejoint son parti, laissant entendre qu’ils pourraient être investis en conséquences de mandats électoraux.
    Pour Tabou, cette situation est conforme à la stratégie du parti dans ses relations avec les citoyens visant à les convaincre de l’existence d’une alternative.
    La situation parait inédite du fait que jusqu’ici ce sont les partis proches du pouvoir qui enregistraient des ralliements de militants de l’opposition particulièrement lors des joutes électorales comme pour bien peser sur le choix des électeurs algériens.
                                       Belkacemi Mohand said
                          Pour plus d’infos et d’images de la Kabylie, sites à visiter :
                                  http://www.geocities.com/kabylienews
                                     http://kabylienews.site.voila.fr

Algérie: Le FFS promet de surprendre aux élections locales même hors de la Kabylie dans Accueil une_kabylie

Algérie : L’existence du fonds de la Zakat critiqué pour la première fois par un religieux de premier plan

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Tizi-ouzou, 20 sept 2007 (bms)- L’existence du fonds de la Zakat, créé par le ministère des affaires religieuses a été critiqué par un homme religieux de premier plan, M. Mahmoud Challal, président de l’association nationale des Zaouayas (confréries traditionnelles) en estimant, dans un entretien publié jeudi par le journal arabophone El Khabar, que la Zakat n’est pas du ressort de l’administration mais un acte individuel envers Dieu.
    Ce fonds, mis en place par le département de Ghlamallah il y a quelques années à travers les mosquées et qui récoltait d’importantes sommes d’argent des croyants est utilisé officiellement pour financer des activités diverses dont la dernière annoncée est la création d’une société de … taxieurs à Alger.
    Pour M. Challal,  »la Zakat a un caractère individuel particulier et reste liée à deux parties sous le seau de la confidentialité protégeant son sens réel et l’honneur du bénéficiaire.’. Il a précisé par ailleurs que les Bénéficiaires doivent être parmi ceux répondent à des critères comme la priorité d’en faire bénéficier les proches (parmi les pauvres) loin de tout intermédiaire.
     »La Zakat ne devrait pas faire l’objet de publicité et rester loin de l’administration parce, l’Etat ayant ses moyens de collecter l’impôt pour aider les pauvres. », a conclu M. Challal.
    La Zakat est destinées aux pauvres tel qu’il est prescrit en en tant que troisième pilier de l’islam, après la Chahada et la prière et avant le ramadan et le pèlerinage.
    Contrairement à la croyance répandue notamment en Kabylie, la Zakat n’est pas un acte volontaire, une Sadaka (aumône), que le musulman se réserve la liberté de faire ou de ne pas faire, mais au contraire une importante obligation (fardh) à tous ceux qui thésaurisent leurs richesses sans les utiliser pendant toute une année.
    Il doit auquel cas et en conséquence de l’inutilité qu’il a imposée aux finances dont Dieu l’a Gratifié, payer un prélèvement qui change en fonction de l’évolution du niveau de vie dans la société.
    Pour cette année chaque musulman doit payer un prélèvement de 2,5 pour cent pour chaque somme de 144.500,00 DA en Algérie.
                                       Belkacemi Mohand said
                          Pour plus d’infos et d’images de la Kabylie, sites à visiter :
                                  http://www.geocities.com/kabylienews
                                     http://kabylienews.site.voila.fr

12345...12

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...