• Accueil
  • > Accueil
  • > Kabylie – Tajmaat: Ath seksou Sezviv vivent bien la mondialisation mais pas le multipartisme

Kabylie – Tajmaat: Ath seksou Sezviv vivent bien la mondialisation mais pas le multipartisme

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

(reportage imaginaire de BMS)

Tizi-ouzou, 12 oct 2007 (bms)- Je n’ai pas besoin de vous dire pourquoi le Rédacteur en chef de kabylienews m’a encore choisi  pour couvrir l’actualité du village Ath Seksou Sezviv (couscous aux raisins secs) en me demandant de focaliser mon attention sur la mondialisation et l’activité des partis politiques.
     Vous dire que c’est pour ma grande compétence, c’est prendre le risque d’être traité à mon âge de prétentieux, mais …je trouve un peu suspect tout de même qu’il m’envoie toujours dans le même village et pas dans un autre. Je compte bien découvrir un jour la raison…
      L’expérience des précédents reportages m’a suffisamment aguerri de toute façon pour ne pas tomber dans un quelconque piège et pour savoir par exemple à quel moment ça va barder dans ce village et prendre la poudre d’escampettes pour ne pas recevoir un coup de bâton sur la tête, … si, des fois, c’est cela qu’il cherche.
    La prière de l’Icha (de la nuit) venait de se terminer lorsque la place du village éclairée par une simple lampe trônant sur un poteau électrique, commençait à recevoir ses premiers veilleurs en cette nuit du mois d’octobre assez douce pour la saison.
    Da Belaid  »Fichnati (le fier) » était là bien  »enrobé » dans un trois-quarts impeccable qu’il avait ramené de France du temps où il exerçait à l’usine de sucre de Saint-Louis. Une époque dont il se rappelle avec fierté et nostalgie. Normal: il s’est assuré la meilleure pension de retraite du village qui fait qu’il soit toujours fier, d’où son surnom Fichnati.
    Tout à côté de lui, venait de s’installer Da Ahmed  »Ennuqta (le point) » dans une tenue remarquable qui ne le quitte point: un bleu de Chine qui lui permet de s’asseoir où qu’il veuille sans salir ses habits dont on ne connaît d’ailleurs pas la couleur.
    Dès qu’il a pris place il s’est mis dans sa position habituelle ni assis ni couché d’où émergent ses genoux l’un sur l’autre. Syndicaliste du temps où il exerçait dans une usine de Rouiba, près d’Alger, il en a gardé, le bleu de Chine, une Zastava et quelques réflexes lors des débats au village.
    Il tire son surnom dans sa propension à mettre les doigts de sa main droite dans la paume de sa main gauche en prononçant la formule  »Nuqtata Nidham (point d’ordre) », la formule chère aux militants du parti unique, quand il veut dire quelque chose.
    On ne tardera pas à voir arriver Da Hadj Mohand Amar. Ceux qui ne l’ont pas connu avant qu’il ne fasse le pèlerinage aux lieux saints de l’islam dont il tire le titre de Hadj, le connaissent maintenant, tant il se distingue chaque jour par son attitude intransigeante vis-à-vis de tout le monde. Il voit le péché partout, si bien que certains disent qu’il est devenu mauvais, alors que lui assure qu’il est devenu plus juste dans ses positions et intraitable quant il s’agit de respecter ce que nous recommande notre
Créateur.
    Bien entendu, comme tous les hadjis, il s’est laissé pousser la barbe et circule en Aqandour (aâbaya en arabe- une tenue musulmane de l’Orient) et un turban vert enroulé sur la tête.
    Bien sûr qu’il y avait d’autres personnes déjà installées sur la place du village mais elles sont insignifiantes par rapport à ces personnalités emblématiques du village pour la diversité de leurs goûts.
    Tenez voilà un autre personnage qui arrive. C’est Dda Ouali dit Bob. Artiste sans grande gloire, il a le don de la réplique par le proverbe et la poésie pour qualifier des situations invraisemblables qui surviennent. Celui-ci porte toujours un costume et une cravate même la nuit. Il ne parle souvent que de nouveaux albums mis sur le marché.
    Le seul album qu’il ait produit n’a été acheté que par certains villageois. Son meilleur tube  »Zviv Tadartiw yif lakhrif tudar mara » (le raisin sec de mon village vaut mieux que les figues fraîches de tous les villages), a été mal interprété dans les autres villages qui l’ont boudé.  »Arwou zviv tadartik (rassasie toi des raisins secs de ton village) » à Dda Ouali, semblaient lui dire les voisins d’Ath Seksou Sezviv.
    Dda Mohand  »Aarav » est un autre personnage assez intéressant. Il est là mais il n’intervient que rarement dans les débats, tant il se considère toujours minoritaire dans ce village de Kabyles. Vous devriez comprendre pourquoi. Son prénom lui cause un énorme complexe bien qu’il défende mieux que quiconque Tamazight et porte toujours un burnous blanc. Il voudrait bien changer ce prénom mais il a peur de l’interprétation qui en sera faite par l’administration. Alors il en souffre en silence.
    C’est Bob qui ouvre la discussion avec Da Hadj Mohand Amar sur les prochaines élections en lui disant qu’il a appris qu’il paraîtrait que Hand Tqaâts du village voisin des Ath Lebsal Qarhen (les oignons qui font mal) vise le poste de maire. Da Ahmed Ennuqta se relève un peu de sa position pour laisser apparaître un peu sa tête et proclamer à qui veut l’entendre que le prochain maire sera FLN ou ne le sera pas.
    Sur ce, Dda l’Hocine du RCD (pas le chef du FFS, y a des situations comme ça dans ce village qu’il est difficile de comprendre) promet que son parti remportera tous les sièges en compétition dans la commune et même les strapontins… C’est connu dans ce village, tout le monde exagère …
    Da Ouamar plutôt proche du FFS, leur répondra par un sourire assez significatif sur la victoire qu’il croit inéluctable pour le parti de Dda l’Hocine (le chef du FFS cette fois). Mais il dira quelques mots assez élaborés et compliqués, que tout le monde a traduit en  »seule la fraude peut empêcher le FFS de gagner. »
    N’est-ce pas Dda Mahmoud? dit-il en se tournant vers celui-ci.
    – Quoi? qu’est ce que tu veux à Dda Mahmoud… Moi je ne voterai que si la pomme de terre retombe à 40 DA. Vu que ce ne sera pas le cas… Ne comptez pas sur moi pour soutenir quiconque de vos partis…
     Dda Mahmoud est plutôt tendance Aarouchs mais qui en a été déçu depuis que Dda Velkacem s’est autodésigné délégué du village à vie au détriment du code d’honneur du mouvement citoyen…
    Ce début de polémique a commencé à mettre dans la gêne les personnes présentes sur la place du village. Et c’est tout naturellement que les gens s’éclipsent un à un de l’endroit.
    Parce que contrairement aux autres sujets évoqués sur la place du village, ceux liés aux conflits partisans finissent non pas dans une bonne bagarre générale comme il est de bonne tradition observé ici, mais en justice, chacun déposant plainte contre d’autres pour diffamation et autres menaces.
     Ceci n’arrange que quelques avocats du patelin mais pas les villageois habitués aux amendes symboliques du Tamen (chef du village) avec en plus des arrangements et des réconciliations pour des débats qui, certes dérapent, mais sentent l’expression démocratique authentique.
    Au retour à la rédaction, j’ai produit un bon reportage dans lequel j’ai conclu que le village Ath seksou Sezviv semble bien vivre la mondialisation et cela depuis longtemps à travers des idées et des habits de l’est, de l’ouest et d’autres directions imprécises (qu’importe) mais pas le multipartisme sans parvenir, je le reconnais, à expliquer pourquoi.
    Encore une fois, le rédacteur en Chef  de Kabylie News, prétextant qu’il veut  »du concret et du palpable » n’a pas voulu publier mon reportage. Et moi je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi il tient à m’envoyer toujours dans ce même village ordinaire, réputé, j’oubliais de vous le dire, pour son Zviv (raisins secs), béni par son Saint marabout, Jedi Maâmar Boutzourin, qu’on dit efficace dans le traitement des rhumatismes… 
    Je ne le plains pas, mon rédacteur en chef. C’est une question d’éducation. C’est un vieux monsieur qui me dépasse de quelques années seulement. Il me fait d’ailleurs pitié depuis qu’il va d’une cure thermale traditionnelle à une autre pour soulager je ne sais quelle … mystérieuse maladie.

    PS: Si vous avez une idée sur ce que le rédacteur en chef attend de moi, soyez gentils de la poster sur le forum…

Belkacemi Mohand said

Pour plus d’infos et d’images de la Kabylie, sites à visiter :

  • http://www.geocities.com/kabylienews
  • http://kabylienews.site.voila.fr

  • Une réponse à “Kabylie – Tajmaat: Ath seksou Sezviv vivent bien la mondialisation mais pas le multipartisme”

    1. Nora dit :

      Quel dommage que votre rédacteur n’ait pas accepté de publier votre reportage parce qu’il me semble difficile de faire plus « concret et palpable »!!!

      J’en ai ri aux larmes! quel humour!

      Bien plus qu’un village ordinaire, Ath Seksou Sezviv est semble-t-il le prototype même du village kabyle!

      Peu importe ce que votre rédacteur attend de vous, je sais ce que moi j’attends de vous et qui me ferait bien marrer: un reportage sur une après-midi type sur cette même place mettant en scène les jeunes du village cette fois-ci!

      A très bientôt!

      Le modérateur: Ah vous avez de ces idées vous Lora … Non … Nora!
      Voyez le résultat de votre requête:
      – Tajmâat :Les jeunes d’Ath Seksou Sezviv connaissent la musique et adorent deux chansons

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    leduc94 |
    Mobilisation DEASS 2007 |
    blogdanton |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
    | Elections 2008 Municipales ...
    | UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...