• Accueil
  • > Archives pour novembre 2007

Algérie-Kabylie-élections : Des élections sous …  »un temps de chien » et  »un froid de canard » à Tizi-ouzou

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Tizi-ouzou, 29 nov 2007 (bms)- Le scrutin pour l’élection des assemblées communales (APC -Mairies) et de l’assemblée départementales (APW) a débuté jeudi matin (29 novembre) sous  »un temps de chien » et  »un froid de canard », à Tizi-ouzou, a-t-on observé.
    Les rues sont apparues fort peu animées avec des habitants se déplaçant parapluie en main en raison de chute de pluie qui se poursuivent épisodiquement depuis plus de 24 heures.
    La circulation automobile reste limitée également alors que le village Redjaouna surplombant la ville apparaît noyé sous un épais brouillard.
    Le taux d’abstention risque bien de se répéter ou de s’aggraver dans cette ville où comme dans le reste de la Kabylie, les électeurs sont partis d’un boycott à un autre jusqu’à en faire visiblement une sorte de choix électoral …majoritaire.

Belkacemi Mohand said

Mes sites:

http://www.geocities.com/kabylienews 

http://kabylienews.site.voila.fr

Algérie-élections: Le spectre de l’abstention plane sur les élections locales du 29 novembre

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Tizi-ouzou, 28 nov 2007 (bms)- Le jour  »J » des élections locales est arrivé en Algérie avec un grand spectre de l’abstention planant sur cette consultation du 29 novembre et que partagent tous les partis politiques qu’ils soient au pouvoir ou dans l’opposition.
    Cette éventualité est évoquée par la presse avec insistance et est redoutée par les chefs de partis et l’administration en ce qu’elle signifie en matière de crédibilité et- de légitimité pour les hommes politiques et les institutions auprès de la population.
    Bien entendu, sur le plan légal, quelle que soit la faiblesse du taux de participation des électeurs, les candidats pourront se partager les assemblées locales, communales (APC) et départementales (APW), sans sourciller, le précédent des élections de 2001 en Kabylie étant encore vivace dans les esprits avec des taux record d’abstention-empêchement de mois de 10% parfois.
    Objectivement, l’abstention est liée à un certain nombre de facteurs désormais connus auxquels viennent se greffer d’autres au fil des consultations.
    Il s’agit en premier lieu du manque de crédibilité des hommes politiques renforcée par une déferlante de scandales liés aux responsabilités politiques rapportés par la presse. Ceux-ci se servent et servent leurs proches et amis sans se soucier des difficultés du reste des citoyens.
   Il s’agit en second lieu de l’absence de tout changement de cette classe politique dirigeante depuis des dizaines d’années que ce soit au niveau des institutions centrales (ministères), de l’administration et même des partis politiques. Il est supposé que certains électeurs soient lassés de voir toujours les même figures se chamailler pendant la campagne électorale pour ensuite se partager les postes de responsabilité et leurs avantages. L’exemple est fourni par l’alliance présidentielle dont les chefs de partis (FLN, RND et HMS), se déchirent dans des meetings mais qui se partagent les postes de responsabilités institutionnels.
    Le système veut que la chaîne des responsabilités soit imposée de haut et à tous les niveaux pendant des années malgré des bilans controversés (ministres vieillissants et controversés, responsables administratifs corrompus etc.). Les chroniques judiciaires sont éloquentes sur le sujet.
    Même les partis politiques qui continuent à être dirigés par les mêmes chefs depuis leur création depuis 18 ans pour certains, ont appris à imposer des candidats mal jugés par l’opinion.
    Le système électoral lui-même a perdu de sa crédibilité à force de suspecter la fraude à chaque consultation.
    La multiplication des appels au boycott venant de toutes parts et parfois de parties opposées peut tirer vers le bas également le taux de la participation.
    Enfin, la classe politique est tellement éparpillée avec des contestations internes aux partis en l’absence de choix démocratique internes des candidats que les observateurs focaliseront leur attention sur le taux d’abstention qui sera enregistré au soir de jeudi 29 novembre.
    Le citoyen Algérien semble aussi gagné par la fatalité et la résignation face à tous ces facteurs d’autant plus qu’il n’a aucun moyen de sanctionner. L’abstention prend alors l’allure d’un refus de complicité d’une situation anachronique… très anachronique même.

                                                                                                          Belkacemi Mohand said

Mes sites:

http://www.geocities.com/kabylienews 

http://kabylienews.site.voila.fr

Europe-arabes: Hamraoui Habib Chawki fait fuir le président de l’Union européenne de radio-télévision

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Contactez kabylienews@yahoo.fr – Mobile: 0772.13.88.88 

Europe-arabes: Hamraoui Habib Chawki fait fuir le président de l'Union européenne de radio-télévision dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact

Tizi-ouzou, 25 nov 2007 (bms)- Le Directeur général de l’ENTV Hamraoui Habib Chawki s’est enervé jeudi à Paris jusqu’à  »faire fuir » le Président de l’Union européenne de radio-télévision (UER), l’Allemand Fritz Pleitgen, invité comme lui par France Télévision pour une conférence à l’UNESCO sur le rôle des télévisions publiques européennes dans le traitement des questions de migrations et d’intégration, a rapporté le Quotidien d’Oran.
    La raison est que l’ENTV, l’Union des TV-Radios arabes (ASBU) et la Conférence permanente de l’audiovisuel méditerranéen (COPEAM) qu’il représente n’a pas de siège au conseil d’administration de l’UER qui fédère 74 membres actifs représentant les télévisions publiques de 54 pays d’Europe, du Maghreb et du Moyen-Orient et auquels s’ajoutent 44 membres associés issus de 25 autres pays du monde.
     »Voilà quelque temps, le Comité des sages de l’UER élisait un Conseil d’administration de huit membres au sein duquel ne siège aucun représentant des télévisions du Maghreb et du Moyen-Orient. », a déploré le patron de «l’Unique», qui qui a vite conclu que «C’est une attitude raciste et xénophobe ».
     »Nous avons Ben Laden chez nous. Mais vous avez, vous aussi, vos propres Ben Laden avec cravates. Pour conduire l’intégration, n’agissez pas en intégristes», s’est-il cru obligé d’ajouter amenant le Président de l’UER Fritz Pleitgen à pretexter un rendez-vous pour quitter précipitamment la salle de l’UNESCO.
                                                                                                           Belkacemi Mohand said

Lire également:

  • Algérie – médias – ENTV : C’est fini: Hamraoui Habib Chawki n’est plus DG à l’ENTV, Leulmi arrive (Lire)
  • Algérie – APN – RCD – ENTV : Le groupe parlementaire du RCD exige de Hamraoui Habib Chawki un droit de réponse (Lire)

  • Algérie – ENTV – Internet : De l’usage du français approximatif sur le site internet de la télévision de HHC -(Lire)

123456

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...