• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 3 décembre 2007

AAKA Kabylie- Tajmâat: Boulkemoun soutient Sarcozi au village Ath seksou Sezviv

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Conseil d’un  poète: N’abusez pas de votre pouvoir - A tout abus succède le regret
Vos yeux fermés la victime reste éveillée - priant Dieu qui ne s’Assoupit jamais

Yahoo!- Google.-Voila -Hotmail-El-Watan- DDK-Le-Soir-L’Expression- Le Jour -RSF-Bouzeguene. 

AAKA Kabylie- Tajmâat: Boulkemoun soutient Sarcozi au village Ath seksou Sezviv  dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact

(Un reportage imaginaire de BMS)

Tizi-ouzou - Décidément mon rédacteur en chef n’lakhar nezman (de l’ère décadente) chercherait ma mort ou à me rendre fou. Non mais, à bmsn11peine rentré chez-moi que je reçois de lui bip sur bip sur mon portable. Son insistance voulait dire qu’il faut coûte que coûte que je le contacte et comme toujours il feint de ne pas avoir assez d’unités (de crédit) pour ne pas m’appeler lui-même et pour que je paie à sa place la communication.
    Mon éducation ne me permettait pas d’ignorer les bips de quelqu’un même si c’est un radin comme mon rédacteur en chef n’lakhar taswiït (de la fin d’époque). Et puis, me dis-je: Peut-être que c’est un réel appel au secours. Peut être aussi que quelqu’un lui a  »arrangé » le portrait ou qu’il vient d’être relevé de sa fonction. Je sais que ce serait trop beau pour être vrai mais j’ai appris dans le métier à ne négliger aucune piste.
     C’est en grande partie la raison pour laquelle je l’ai appelé. Et puis fichtre! A la première sonnerie de l’autre côté il m’accrocha en décrochant pour me dire de sa voix pleine de suffisance: écoute, tu passe au village Ath Seksou Sezviv (Couscous aux raisions secs) où paraît-il les gens vont tenir une assemblée générale extraordinaire sur Sarkozy (Nicolas, le président français en visite à Alger). Essaye d’en savoir un peu plus sur cette rumeur?
   Je dois reconnaître à ce rédacteur en chef sa capacité à obtenir le plus farfelu des tuyaux sur la place des médias. Et parce que ce genre de rumeur excite ma curiosité journalistique, je suis amené à chaque fois à lui pardonner toutes ses bêtises et son incompétence. A l’entrée du village, j’eus effectivement confirmation de la nouvelle à travers une affiche officielle qui annonce  »une réunion extraordinaire ce soir à compter de neuf heures pour discuter du cas Dda Sarcozi »?
    J’étais amusé, comme vous, de constater la grossière erreur dans la transcription exacte du nom de M. Sarkozy et surtout le fait qu’il soit accompagné de cette sorte de suffixe qu’est  »Dda » qu’on ajoute aux noms ou prénoms des aînés dans les villages kabyles. 
     M. Sarkozy n’est pas d’origine kabyle que je sache à moins qu’on veuille nous refaire le coup de Dda Chaavane, l’animateur français de TF1 dénommé De Chavanne.
    Mais je dois me rendre à l’évidence: visiblement l’affiche avait tout l’air dêtre sérieuse puisqu’elle portait le cachet du comité du village. Elle est authentifiée également à travers cette grotesque signature du chef du village. Un vrai gribouillis qu’un chat ne parviendrait pas à imiter…
    Je me dis patience BMS, on saura tout dans moins d’une heure.
    Et j’ai patienté effectivement plus de … deux heures. 
    La ponctualité n’est pas le fort des Kabyles d’Ath Seksou  Sezviv. Et même lorsqu’ils sont là ils sont ailleurs. C’est-à-dire que certains se constituent en groupe pour discuter longuement alors que d’autres ruminent… ruminent … des idées noires. 
     Je connais une bonne partie de ces villageois à force de venir en mission ici. Mais certaines têtes me restent inconnues.
    Tout à coup une voix grave appelle les gens à se regrouper pour entamer l’assemblée générale. C’est celle du chef du village qui m’adressa un salut discret en me reconnaissant dans la foule. 
    -Chers frères, j’ai été saisi par bon nombre de vous du cas de  »Dda Sarcozi » mais malgré mes tentatives à le faire venir ici répondre de vos accusations il n’en fait qu’à sa tête. Il refuse de répondre sur son portable et personne n’arrive à le joindre. Alors cette question me dépasse.
    C’est la première fois que je vois le chef du village des Ath Seksou Sezviv avouer son incapacité à gérer un problème.
    Da Velkacem dit Mandela se lève brusquement pour intervenir:
    – Ecoutez chers frères, cela a assez duré. On ne peut pas accepter un couvre feu au village comme ça sans réagir…
    – Comment ça  »un couvre feu » … Quel couvre feu? demandais-je au voisin assis à côté de moi sur une pierre polie contrairement à moi qui n’eut qu’une brique rouge pour m’y installer.
    Dda Ahmed Essiâqa (la foudre) m’apprit alors que Dda Sarcozi n’est autre que Dda Rezki qui est affublé du surnom de Sarkozy depuis qu’il a inventé une histoire de passants suspects dans le village pour menacer d’un coup de chevrotine quiconque s’amuserait à roder près de sa maison située près de la place du village à compter de 21 heures. Son initiative a coincidé avec les congés de quelques jeunes émigrés venus se ressourcer au village et qui racontaient comment il leur était difficile de veiller dans les cages d’escaliers sans risquer de se faire prendre par la police des banlieues mais qui se sont retrouvés dans ce village ou Dda Rezki s’est révélé être un un adepte de cette manière forte inspirée par M. Sarkozy, alors ministre de l’intérieur sous la présidence de Jacques Chirac.
     Je suis pris alors d’un monstrueux fou rire en comprenant la méprise du rédacteur et en constatant que son tuyau n’en est pas un. Il ne s’agissait pas donc du vrai Sarkozy, le président français  mais de quelqu’un surnommé  »Dda Sarcozi » dans ce village un peu loufoque. 
    Mon rédacteur en chef en prendra pour son grade lorsqu’il apprendra ses égarements journalistiques que je raconterai partout. J’imaginais ensuite la tête qu’il ferait lorsqu’il comprendra que sa source d’information l’a menée en bateau… 
   Je n’ai pas fini de calmer mon fou rire que je vois quelqu’un prendre la parole et dire qu’il soutenait  »fermement Dda Sarcozi ».
   – Qui est-ce? demandais-je à mon voisin d’informateur.
   – C’est Dda Ouamar Voulkamoun ….
     Je suis pris à nouveau d’un autre fou rire en faisant un lien avec Ban Ki-moon, le SG de l’ONU. 
     Non, mais vous imaginez:  je me suis retrouvé en mission non pas aux Ath Seksou Sezviv mais au conseil de sécurité de l’Onu….
     Je décide alors de m’éclipser vite de la place du village pour ne pas indisposer les gens d’Ath seksou Sezviv avec mes fou rire à répétition. Je savais qu’il ne fallait pas abuser de leur hospitalité et du respect qu’ils vouaient à la presse.
     Le lendemain j’ai remis mon  »papier » (article) au rédacteur en chef de kabylienews que j’ai intitulé:  »Boulkemoun soutient Sarcozi à Ath seksou Sezviv »
    Avant même de lire mon article, le rédacteur en chef me colla illico presto une mise à pied de trois jours, soit  »un jour pour la faute sur Ban Ki-Moon, un autre jour pour la faute sur Sarkozy et un dernier jour pour arrondir le chiffre », m’a-t-il dit. 
    Je l’aurais un jour, je l’aurais …. 

Belkacemi Mohand Said

Proverbes kabyles circonstanciés par BMS

Celui ou celle qui n'a pas lu au moins un de mes reportages imaginaires est vraiment passé à côté de la crême de ce que j'écris sur internet.....

bms_barre

Les bonnes vidéos de la Kabylie sélectionnées et rapportées par BMS  

Algérie-France-médias : L’APS reprend à la presse indépendante la traditionnelle interview d’annonce d’un président étranger visitant le pays

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Tizi-ouzou, 3 décembre 2007 (bms)- L’agence de presse officielle algérienne  »Algérie Presse Service » semble avoir repris à la presse indépendante la traditionnelle interview d’annonce de la visite d’un chef d’Etat étranger en allant interroger le nouveau président français Nicolas Sarkozy.
    L’ex-président français, Jacques Chirac, avait été interviewé par deux fois par des journalistes d’El Watan et d’Al-Khabar contrairement à une tradition observée depuis des lustres et qui prenait l’allure d’une mission diplomatique.
    La première interview de Chirac, réalisée par les directeurs des deux quotidiens de la presse privée, Ali Djerri (El Khabar) et Omar Belhouchet (El Watan), a été accompagnée d’une façon de photos montrant les deux responsables de journaux tout sourire avec le président français.
    L’interview de l’APS, diffusée intégralement en arabe et en français sur le site de l’Élysée (présidence française) n’est accompagnée d’aucune photo.
    Le président français est attendu lundi après midi à Alger pour une visite qui se poursuivra jusqu’à mercredi en début d’après midi.

Belkacemi Mohand Said 
kabylienews@yahoo.fr

Mes sites:

http://www.geocities.com/kabylienews 

http://kabylienews.site.voila.fr

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...