• Accueil
  • > Accueil
  • > Algérie-Politique: Le FFS serait favorable à une révision de la constitution si elle doit consacrer le changement du système

Algérie-Politique: Le FFS serait favorable à une révision de la constitution si elle doit consacrer le changement du système

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Tizi-ouzou, 19 janvier 2008 (bms)-  Le Front des Forces Socialistes (FFS, opposition légale) serait favorable à une révision de la constitution si elle doit consacrer le changement de tout le système politique algérien, d’après les propos de son premier secrétaire du FFS, Karim Tabbou, à l’émission «Les dossiers maghrébins» de la chaîne de télévision Al Moustakila, diffusée mercredi soir (16 janvier 2008) dont une synthèse a été mise en ligne sur le site du parti.
    Tabbou a éludé la question sur sujet du troisième mandat que pourrait briguer Abdelaziz Bouteflika en avril 2009, en affirmant que  »la question ne se pose pas au niveau des hommes » mais que «C’est tout le système politique en Algérie qu’il faudra changer », ne ne prononçant pas sur la position du parti dans le cas contraire. 
       »Aujourd’hui, le fonctionnement du système demeure le même et ce sont les mêmes cercles influents qui décident en finalité des questions de la révision ou pas de la Constitution et du 3ème mandat de BOUTEFLIKA. Ni la population et ni même Bouteflika ne sont associés à ce genre de décisions qui sont tellement sérieuses pour le système qu’il n’associe ni le mauvais peuple et ni le faux président. », a ajouté M. Tabbou qui rejoint ainsi l’ex-secrétaire général du Front de Libération national (FLN, ex-parti unique) qui a appelé récemment à un changement radical du système de pouvoir en Algérie par l’édification  »d’un système de gouvernement qui donne à tous les Algériens la possibilité d’apporter leur contribution à la solution » des problèmes du pays.
     »Ma conviction est que la prolongation du mandat du président, sans changement radical du système de pouvoir, conduit le pays, au minimum, à une impuissance plus marquée à résoudre ses problèmes et à faire face aux grands défis qui l’attendent à l’intérieur et à l’extérieur. De même que l’intronisation d’un nouveau président, quelles que soient ses qualités, sans changement radical du système, conduira aux mêmes résultats. », a souligné M. Mehri dans une déclaration reproduite sur le site du FFS.
   Le FFS que préside Hocine Ait Ahmed, un des chefs historiques de la révolution algérienne, avait pour tradition de réclamer une assemblée constituante.
 

   Belkacemi Mohand Said

    Mes sites:
    http://www.geocities.com/kabylienews
    http://kabylienews.site.voila.fr
    Contact: kabylienews@yahoo.fr

Une réponse à “Algérie-Politique: Le FFS serait favorable à une révision de la constitution si elle doit consacrer le changement du système”

  1. bouroui mokhetar dit :

    Déclaration n°1 d’Alger
    Nous directeurs ayant décidé d’entamer une grève de faim ouverte au niveau de la wilaya de mascara, depuis le 20/01/2008 jusqu’au 07/02/2008 contre les décisions arbitraires et les atteintes à nos droits de la part du directeur de l’éducation de la dite wilaya.
    Le premier est le licenciement de monsieur Derkaoui Ben Ali directeur d’école de l’enseignement moyen sans fondements ni raisons valables suite à des suggestions de parties hors corps de l’éducation nationale avec complicité du chef de service chargé du personnel.
    Le deuxième est la dégradation de Monsieur Arab Mohamed directeur d’école élémentaire pour soit disons divulgation de secret professionnel suite à sa demande de régularisation de la situation de son école sujet à la destruction et l’abandon administratif et à l’ agression des élèves ; constat des lieux fait à la prise de ses fonctions dans cet établissement le 06/10/2007.
    Et devant l’injustice et le matraquage des forces de sécurité qui nous ont empêché de continuer notre grève de faim et ont confisqué nos biens et nos slogan sur ordre de sources inconnues ; après 17 jours de grève de faim aux mêmes endroits cités dans nos déclarations de grève vis-à-vis des autorités locales et qui a été tenue devant la maison de presse Bakhti Ben Aouda de la wilaya de Mascara.
    Ces agissements sont une réponse de refus des autorités à répondre à nos appels pour l’ouverture d’une enquête par les services concernés.
    Sur ce ; Nous décidons de donner aux autorités concernées un délai de 10 jours pour régulariser notre situation et nous dénonçons avec force l’absence des représentants du peuple et des partis et leur mutisme vis-à-vis de notre situation notamment notre soutien dans nos appels à nous rendre justice .
    Pour toutes ces raisons ; nous avons décidé d’adresser nos protestations vers Alger pour jeter de la lumière sur la réalité de notre situation devant les responsables des partis politiques et les syndicats libres, les journalistes et les organismes non gouvernementaux et les institutions de la république Algérienne, souhaitant l’acceptation de nos revendications dans le cadre de la loi.

    Alger le 19/02/2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...