• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 29 janvier 2008

Algérie-partis: Le RCD fait dans l’actualité générale sur son site internet

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Tizi-ouzou, 30 jan 2008 (bms)- Les animateurs du site internet du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD, de Said Sadi) semblent  innover depuis quelque temps en investissant dans l’actualité générale.
     Le site consacre depuis quelques jours, d’une façon inhabituelle pour un site partisan, une colonne entière pour annoncer des nouvelles ordinaires comme l’arrestation de l’opposant syrien Riad Seif,  les informations à caractère sécuritaire (attentat de Thenia), et même le procès du fils du cvhanteur Kabyle Lounis Ait Menguellet.
    Le site semble recourir aux dépêches des agences de presse française AFP et britannique Reuters, diffusées sur les portail Yahoo et Google et qui sont soumises en principe à un contrat protégeant le droit d’auteur des deux célèbres agences de presse.
   On ignore si à travers ces informations générales le parti de Said Sadi vise à accrocher des visiteurs pour leur faire découvrir sa propre actualité ou si c’est parce que le parti manque d’actualité interne qu’il est ainsi poussé à meubler son site par d’autres nouvelles externes.
    Belkacemi Mohand Said
    Mes sites:
    http://www.geocities.com/kabylienews
    http://kabylienews.site.voila.fr
    Contact: kabylienews@yahoo.fr

 

Algérie-France-Justice: Mounir Ait Menguellet devant la justice française: deux hypothèses pour une seule vérité

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS: Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Algérie-France-Justice: Mounir Ait Menguellet devant la justice française: deux hypothèses pour une seule vérité dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_kaci
ci_photo ci_monde ci_carnet ci_special contact ci_BMS1 ci_campagne

Tizi-ouzou, 30 jan 2008 (bms)- La justice française a entamé mardi l’examen de deux hypothèses liées à la mort le 15 janvier 2004 de Maria de Jésus Lopès, une vieille femme portugaise, âgée alors de 72 ans, impliquant Mounir Ait Menguellet, un des fils du célèbre chanteur Kabyle Lounis Ait Menguellet.
    La première des ces hypothèse accuse le fils de Lounis Menugellet Menguellet à travers notamment des traces de griffes retrouvées sur son visage qu’une interprétation simpliste attribuerait à la vieille femme et qui seraient en conséquence considérées comme des preuves d’un éventuel accrochage et donc de sa culpabilité.
    Mais la seconde hypothèse attribue l’origine de ces griffes et des morsures à la fille de la vieille femme qu’elle aurait causées à Mounir Ait Menguellet lorsque celui-ci voulait l’empêcher d’entrer dans l’appartement pour lui éviter le choc de découvrir sa mère morte. Le geste humain et compréhensible de Mounir est très naturel en Kabylie lorsqu’un proche de quelqu’un venait à mourir. Il est de tradition de l’éloigner de la dépouille jusqu’à ce qu’il soit informé, rassuré et retrouve ses esprits.
     Cette hypothèse, qui innocenterait Mounir Ait Menguellet, qui rendait visite à la vieille dame pour l’avoir connue lorsque son père possédait l’immeuble où était situé l’appartement avant de le vendre, ouvrirait d’autres pistes aux enquêteurs, le journal Liberté évoquant entre autres une pratique de magie noire à laquelle s’adonnait la vieille femme et qui lui aurait été fatale.
    Le chanteur Kabyle, qui ne doute pas de l’innocence de son fils, a dénoncé dans une déclaration l’attitude  »raciste » de la presse Française.  »L’artiste s’est montré pessimiste quant à l’avenir de son fils, placé en détention préventive depuis quatre ans », a rapporté le journal El Khabar.
    Mais les admirateurs de Lounis Ait Menguellet n’ont aucune raison de douter de son fils. Kabylienews tient à lui exprimer ici toute sa solidarié pour la dure épreuve que sa famille traverse et qui nous touche tous.

  • Lire les nouveaux développements de l’information:

- La sentence de 20 ans de prison pour Mounir Aït Menguellet mal accueillie par les Kabyles

Algérie-presse: Le projet de statut particulier du journaliste revient à nouveau sur scène sans que le texte ne soit diffusé

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Tizi-ouzou, 30 jan 2008 (bms)- Le projet décret fixant le statut particulier du journaliste revient à nouveau sur le devant de la scène avec la déclaration faite lundi à Alger par le ministre de la Communication, M. Abderrachid  Boukerzaza assurant que le texte, qui est resté dans des cercles restreint des dirigeants des organes de presse,  »sera déposé au  niveau du Secrétariat général du gouvernement (SGG) avant la fin du mois de  février ».
    Le ministre, cité par El Moudjahid, a indiqué que « nombre d’entreprises de presse privées n’ont pas remis leurs propositions ».
    Il a assuré que le ministre a remis le projet de statut à plus de 100 titres de la presse dont 52 quotidiens, pour enrichissement du contenu et qu’un groupe de travail a été installé récemment au siège de son ministère pouyr examiner d’autres propositions émanant de certaines entreprises.
    Le projet de décret exécutif fixant le régime spécifique des relations de travail applicable aux journalistes algériens et assimilés (statut de journaliste), avait été annoncé une première fois fin novembre dernier lorsque le ministère de la ommunication, avait indiqué avoir adressé une copie aux Directeurs des organes de presse publics et privés.
    Le ministère avait fixé alors la date du 8 décembre comme dernier délai pour recevoir  les commentaires, observations et autres propositions des journalistes et des organes de presse sur ce projet, qualifié de  »globalement positif  (et) qui gagnerait à être enrichi par les journalistes », avait écrit  El Watan (Hassan Moali), l’un des rares journaux à en faire part un … petit peu.
    Depuis cette date, c’est un étrange et énigmatique embargo qui est imposé au texte, qui comprend huit chapitres et qui s’inspire de la loi 90-11 sur l’information adoptée le 21 avril 1990, nous a appris seulement El Watan.
    Aucune partie, ministère de la communication ou journal, n’a pris l’initiative de diffuser le texte au moins sur internet, l’espace imprimé dans les journaux s’avérant pour les concernés trop cher même s’il s’agit de l’avenir du métier.
    Des témoignages rapportés sur le site américain Maghrebia confirment une forme de rétention du texte au mépris de l’éthique.
    « Le responsable de la publication nous en a simplement présenté les grandes lignes », a déclaré le journaliste Amar R., cité par Maghrebia.
    « Nous n’avons rien vu. Nous avons demandé à notre patron si nous pouvions voir ce projet de loi, mais depuis, c’est le silence. Il évite même les bureaux de la rédaction, pour ne pas avoir à répondre à des questions. », a témoigné Amina, qui travaille pour un quotidien arabophone et citée dans le même site.
     »Un certain nombre de journalistes ont suggéré que le ministre mette ce projet de loi en ligne pour en faciliter le débat mais après une réaction positive de M. Boukerzaza, rien n’a été fait.
    Belkacemi Mohand Said
    Mes sites:
    http://www.geocities.com/kabylienews
    http://kabylienews.site.voila.fr
    Contact: kabylienews@yahoo.fr

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...