• Accueil
  • > Archives pour janvier 2008

Kabylie-sécurité: La Gendarmerie annonce un redéploiement dans 14 communes de la Wilaya de Tizi-ouzou

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Tizi-ouzou, 27 janvier 2008 (bms)- Un plan de redéploiement de la gendarmerie à travers la Wilaya de Tizi-ouzou a été annoncé samedi lors d’un point de presse par le commandant adjoint du groupement local de ce corps de sécurité, le commandant Si Hamdi Rouari, ont rapporté plusieurs journaux dans leur édition du dimanche 27 janvier 2008.
    Il s’agit dans un premier temps de rouvrir, d’ici 2009, les 14 brigades de gendarmerie poussées par le mouvement aarouch (tribus de Kabylie) à la délocalisation au lendemain des événements de 2001 pour ensuite créer d’autres dans l’objectif atteindre  »la moyenne d’une brigade par commune », selon les mêmes sources.
    La wilaya comprend actuellement six compagnies de gendarmerie, 20 brigades territoriales et une brigade de la sécurité routière, pour un taux de couverture sécuritaire estimé à 29%.
    «Tous les moyens humains et matériels sont réunis pour l’exécution du plan de redéploiement du commandement général», a assuré le responsable de la gendarmerie.
    Dans une première réaction politique, le chargé de communication du RCD, Mohcène Belabbès, cité par El Watan, assure que  »le redéploiement progressif des unités de la gendarmerie en Kabylie pourrait constituer une des solutions aux problèmes d’insécurité et de banditisme, dont souffre, à l’instar de beaucoup de régions du pays, la population locale. »
     »Le RCD n’a jamais demandé le départ de ce corps de sécurité de la région », a précisé M. Belabbès qui estime également qu’il faudra installer, dans chaque daïra, des commissariats de la sûreté urbaine.
    Le mouvement aarouch malgré son dialogue avec le gouvernement qui est au point mort reste farouchement opposé au déploiement de la gendarmerie « en Kabylie. Il exige en outre le jugement des auteurs des assassinats par balles de 123 personnes, la majorité de jeunes manifestants, au cours des événements  de 2001 dit le  »printemps noir ».
                                                                                                        Belkacemi Mohand Said
    Mes sites:
    http://www.geocities.com/kabylienews
    http://kabylienews.site.voila.fr
    Contact: kabylienews@yahoo.fr

Algérie-politique: Ouyahia soutient sans surprise une révision de la constitution et un troisième mandat pour Bouteflika

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Tizi-ouzou, 25 janvier 2008 (bms)- L’ancien chef du gouvernement algérien et secrétaire général du Rassemblement National Démocratique (RND), Ahmed Ouyahia a exprimé sans surprise d’une façon nette et précise son soutien à une révision de la constitution pour permettre au président algérien Abdelaziz Bouteflika de briguer une troisième et éventuellement d’autres mandats à l’avenir.
     Ouyahia qui s’exprimait jeudi à l’occasion de l’installation d’une Commission Nationale chargée de la préparation du 3ème Congrès Ordinaire de son parti, membre de l’alliance présidentielle  avec le FLN et le MSP (ex-Hamas), s’est déclaré favorable à une révision de la constitution pour permettre au président Bouteflika de poursuivre son oeuvre de stabilisation du pays.
     Ahmed Ouyahia qui faisait durer le suspense pour ceux qui doutaient de ses intentions avait pourtant affirmé qu’il ne s’exprimerait sur la question avant que Bouteflika n’exprime ses intentions.
     Le même jour de nombreuses associations et organisations proches des partis de l’alliance présidentielle et de la famille révolutionnaire ont apporté également leur soutien à la révision de la constitution pour les mêmes raisons et objectif, selon des images diffusées par la télévision algérienne.
    Il est vrai que le président Bouteflika a laissé entendre début janvier qu’il briquerait bien un autre mandat à la tête de l’Etat en affirmant dans une réponse à une journaliste que  »c’est tout à fait clair » (qu’il le ferait).
   »Lundi soir, au moment d’achever sa tournée dans cette ville (Tamanrasset), Abdelaziz Bouteflika a été interpellé sur ses intentions futures par une consœur de la presse écrite. «Les choses sont claires», répondra-t-il avec un large sourire. Il ajoutera à son interlocutrice qu’il en dira plus en temps opportun. », avait rapporté Le soir d’Algérie (édition du 9 janvier).
     Pour les moins avertis des observateurs, cette éventualité n’a pas besoin de confirmation depuis que le Front de Libération National (FLN, ex-parti unique) a fait
ouvertement de cette question son cheval de bataille avec en prélude une révision de la constitution sans passer éventuellement par référendum mais par un Congrès du parlement dans ses deux chambres que ce parti domine. également à signer un contrat pour sa diffusion.

                                                                                                         Belkacemi Mohand Said
    Mes sites:
    http://www.geocities.com/kabylienews
    http://kabylienews.site.voila.fr
    Contact: kabylienews@yahoo.fr

 

Algérie-Kabylie-cinéma: « Mimezrane » ou comment le malheur des uns ne fait pas le bonheur des autres

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Tizi-ouzou, 24 janvier 2008 (bms)-  »Mimezrane » (la filles aux tresses), film en tamazight (berbère) d’Ali Mouzaoui, projeté jeudi  en avant première à la Maison de la culture Mouloud  MAMMERI de Tizi-ouzou, aura montré au public des grands jours qui l’a vu, comment le malheur des uns ne fait pas nécessairement le bonheur des autres.
    Le film raconte une histoire d’amour entre Hennouche et une orpheline Mimezrane soumis chacun à de dures épreuves dans leur quête du bonheur.
    Hennouche partira en haute montagne et au désert chercher des bracelets sans lesquels ils ne peuvent avoir d’enfants risquant ainsi de rendre leur amour improductif, donc inutile. Dans son voyage, Hennouche fera la rencontre de personnages divers cherchant chacun également son bonheur, avant de revenir avec les bracelets convoités. Mimezrane lui restera fidèle et patiente jusqu’au jour ou une sorcière la jettera dans les mains de Bakir, un prince farouche à qui elle résistera et qui en souffrira également.
   Le film Mimezrane, sous titré en français, raconte le choc des croyances et des moyens utilisés par tout un chacun pour y parvenir.
   La scène d’un amoureux abattu pour n’avoir pas respecté une règle imposée à tous avant de prétendre à s’unir avec sa bien aimée et celle de Mimezrane lapidée par la communauté de Bakir pour avoir souillé son honneur en prenant la fuite avec Hennouche venu la délivrer du prince, risquent de faire des vagues en ce qu’elles renvoient à la la religion musulmane. Bakir pleurant dans un coin d’une mosquée pour n’être pas parvenu à conquérir le cœur de Mimezrane et Hennouche rendu aveugle par la troupe sont également des moments forts du film.
   Le film a ému l’assistance jusqu’à provoquer d’une façon assez insolite des … applaudissements dans la salle pendant la projection de certaines scènes.
   Les principaux rôles ont été campés par Hamza IGUER, Ouardia OULD TALEB, Abderahmane DEBIANE et Fadhila OUBDESLAM.
   Produit par Mokrane Ait Saada, Ali Mouzaoui a indiqué que le film sera distribué dans quatre pays européens mais pas encore en …Algérie où l’ENTV tarde également à signer un contrat pour sa diffusion.

                                                                                                         Belkacemi Mohand Said
    Mes sites:
    http://www.geocities.com/kabylienews
    http://kabylienews.site.voila.fr
    Contact: kabylienews@yahoo.fr

Algérie-Kabylie-cinéma:

123456...13

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...