• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 5 mars 2008

Presse-internet:RSF organise avec l’Unseco mercredi 12 mars la première Journée internationale pour la liberté d’expression sur Internet

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Tizi-ouzou, 5 mars 2008 (bms)- Reporters sans frontières organise sous le patronage de l’Unesco et durant 24 heures, du mercredi 12 mars à 11h jusqu’au jeudi 13 mars à 11h (heure de Paris), la première Journée internationale pour la liberté d’expression sur Internet, annonce l’organisation  dirigée par Robert Menard sur son site internet.
    Durant cette période  »les internautes pourront créer un avatar, choisir le message de leur banderole et prendre part à l’une des cybermanifestations » visant 9 pays que sont la Birmanie, la Chine, la Corée du Nord, Cuba, l’Egypte, l’Erythrée, la Tunisie, le Turkménistan et le Viêt-nam.
    RSF annonce qu’elle publiera  »sa nouvelle liste des “ennemis d’Internet” et rendra publique une version mise à jour du Guide du cyberdissident. »
     »Lors de la première édition des “24 heures contre la censure”, près de 40 000 internautes s’étaient mobilisés en faisant évoluer la carte des “trous noirs du Web”.
     »Tous les médias, les sites et les blogs qui souhaitent s’associer à cette opération sont invités à prendre contact avec Lilia Bouhdjar : 01 44 83 84 56 . », indique RSF qui appelle les internautes à se mobiliser sur le site www.rsf.org.
    63 cyberdissidents sont derrière les barreaux pour avoir usé de leur droit à la liberté d’expression sur le Web, indique RSF qui cite la Chine comme la  »plus grande prison pour les journalistes en ligne et les blogueurs. »
                                                       Belkacemi Mohand Said
    Mes sites:
    http://kabylienews.site.voila.fr
    http://www.geocities.com/kabylienews
    Contact: kabylienews@yahoo.fr

Algérie-Presse:Omar Belhouchet et Chawki Amari condamnés à deux mois de prison ferme et à 1 million de DA de dommages au Wali de Jijel

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Tizi-ouzou, 5 mars 2008 (bms)- Le directeur du journal algérien El Watan, Omar Belhouchet et le chroniqueur Chawki Amari ont été condamnés mardi par la Cour de Jijel (Est algérien) à deux mois de prison ferme et à 1 million de DA de dommages à payer solidairement au plaignant, a rapporté le journal indépendant algérien.
    Belhouchet et Chawki étaient poursuivi pour une chronique intitulée “Un bel été à Jijel” remontant à l’édition du 17 juin 2006 du journal.
    Un pourvoi en cassation sera introduit au niveau de la Cour suprême, selon l’avocat du journal Zoubeir Soudani.
    Le ministère public avait requis à leur encontre, le 25 février dernier un an de prison ferme assorti d’une amende de 200.000 DA.
     Le journal El Watan a indiqué dans un communiqué avoir accueilli  »avec une profonde inquiétude » le verdict et s’interroge si celui-ci  »sans commune mesure avec les faits reprochés, n’est pas motivé par une volonté de museler le journal et s’il n’est pas aussi un signal fort à l’ensemble des médias pour qu’ils restreignent leur liberté de critique et de ton dans une conjoncture de crise aux plans politique, économique et social ».
     »En autorisant la mise au cachot de journalistes et en décidant de très lourdes amendes à leur encontre, la dernière de 4 millions de dinars frappant le correspondant à Jijel du quotidien Echourouk El-Youmi, la justice fait renaître des pratiques graves et déshonorantes que l’on pensait révolues. », ajoute le texte de la déclaration.
    El Watan interpelle par ailleurs l’opinion publique nationale et internationale  »sur la gravité du verdict prononcé par la cour de Jijel et sur ses conséquences sur l’exercice du métier d’informer dans notre pays. »
    La Fédération internationale des journalistes (FIJ) a réagi promptement au verdict pour se déclarer « inquiète au plus haut point de la lourde condamnation »
    Dans un communiqué cité par El Watan, la FIJ considère que cette condamnation « fait craindre plus d’un professionnel des médias tant que les sanctions infligées en appel aux prévenus sont en général reconduites par la Cour suprême ».
    La fédération rappelle que la veille, la même cour de justice s’était « distinguée en condamnant le correspondant d’Echourrouk, Yasser Abdelhaï, à une forte amende de 4 millions de dinars (40 000 euros) ».
    La FIJ « exhorte les autorités à suspendre leurs poursuites et à oeuvrer au renforcement de la liberté de la presse dans le pays »
                                                    Belkacemi Mohand Said
    Mes sites:
    http://kabylienews.site.voila.fr
    http://www.geocities.com/kabylienews
    Contact: kabylienews@yahoo.fr

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...