20 avril-commémoration : Quelques milliers de personnes marquent la célébration du 20 avril par des marches dans la division à Tizi-ouzou

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS: Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

20 avril-commémoration : Quelques milliers de personnes marquent la célébration du 20 avril par des marches dans la division à Tizi-ouzou  dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_kaci
ci_photo ci_monde ci_carnet ci_special contact ci_BMS1 ci_campagne
000fondorange

Tizi-ouzou, 20 avril 2008 (bms)- La célébration du 28ème anniversaire du 20 avril 80 ou le priontemps amazigh a été marquée dimanche par l’organisation de plusieurs marches réunissant plusieurs milliers de personnes dans la ville de Tizi-ouzou en réponse à divers appels émanant d’organisations et d’un parti politique.
    C’est un carré du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK), une organisation tolérée mais non agréée, dirigée par le chanteur Ferhat Mehenni, qui a entamé la série de marches qui s’ébranleront toutes de l’entrée du campus universitaire de Hasnaoua, près du rond point du 20 avril, qui a connu de grandes transformations ces dernières années et sur lequel a été construit un pont.
    Le carré des militants du MAK, constitué de quelques dizaines de jeunes garçons mais aussi de jeunes filles, qui se sont parées de robes kabyles traditionnelles pour nombre d’entre elles, s’est ébranlé vers le centre ville porté par des mots d’ordre revendiquant l’autonomie de la Kabylie. 
    Trois carrés carrés du Rassemblement pour la Culture et la démocratie, réunissant plusieurs centaines de personnes, constitueront la marche du parti de Said Sadi qui suivra celle du Mak avec une distance de séparation assez visible pour les distinguer l’une de l’autre.
    Said Sadi a rejoint ses troupes au milieu du trajet qui comprend un passage devant le tribunal de Tizi-ouzou avant de se diriger vers le siège de la Wilaya.
   Les militants du RCD ont déployé plusieurs banderoles dont celle stigmatisant l’antikabylisme. Ils scandaient en même temps des mots d’ordre de soutien à leur parti et à son chef.
    Une dernière marche organisée par la coordination des étudiants et réunissant quelques centaines d’éléments a clos la série de manifestations observée dans la ville de Tizi-ouzou.
    Le mouvement aarouch à sa tête Belaid Abrika a tenté de mobiliser des troupes au rond point du bâtiment bleu mais la manifestation semble avoir tourné court ne laissant sur place que les banderoles noires dont il est réputé qu’il a déployé pour la circonstance.
    La maison de la culture Mouloud Mammeri accueillait en même temps une série d’activités comprenant notamment des expositions de produits artisanaux et de coupures de presse ou de photos en rapport avec le passé récent de ce qui est connu comme étant le printemps amazigh.
    L’honneur du 20 avril reste sauf bien qu’il soit différent de celui d’un passé récent qui voyait tout le monde travailler pour la cause dans le cadre du MCB en réussissant alors de grandes manifestations accompagnées d’une grève générale offrant à l’événement un air de fête et de férié de fait.

Belkacemi Mohand Said – kabylie.unblog.fr
Information et photo libre de tout droit

manif_campus
barrekab3
manif_mak
barrekab3
manif_rcd
barrekab3
manif_sadi
barrekab3
manif_students
barrekab3
bmsMerci pour votre visite-kabylienews@yahoo.fr
Mobile:0772.13.88.88
Mobile en Algérie: 072.13.88.88 – FAX: 026.22.13.53
Si j’ai raison c’est grâce à Dieu, si j’ai tort je Le prie de me Pardonner
Voir mon site avec images
http://kabylienews.site.voila.fr
Vous pouvez réagir à nos informations et chroniques en visitant le forum La Kabylie en Ligne unblog1_jpg

barrekab3

France-Algérie-édition : Note de présentation de  »La jeunesse d’Albert »

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS: Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

France-Algérie-édition : Note de présentation de ''La jeunesse d'Albert''  dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_kaci
ci_photo ci_monde ci_carnet ci_special contact ci_BMS1 ci_campagne
000fondorange

Paris, 19 avril 2008 (bms)- Albert, un Breton du terroir, un fils de paysan, né en 1934 (73 ans), nous raconte sa jeunesse, jusqu’à l’âge de 23 ans où il acheva son service militaire obligatoire en Petite Kabylie. 
 avril_gozzi_albert   En 1956 et 1957, cet homme bon  et sensible participa contre son gré à la guerre dite de « pacification et  de maintien de l’ordre », un épisode atroce qui cache bien son nom. Il est revenu dans sa belle province, la Bretagne, traumatisé par l’expérience vécue en Algérie, comme la plupart de ses camarades de régiment.
    Il témoigne, il nous dit ce qu’il a vécu : la dure vie dans le bled,  les marches forcées sur les djebels, les ratissages du terrain, les contrôles des villages: Béni-Ourtilane, El-Maïn, Bouhamza, Freha, Djahnit, Ouled Sidi Idir, les combats, les traquenards et les atrocités perpétrées par l’un et l’autre camp. Mais aussi, cet homme pacifique, soumis aux ordres de ses supérieurs et contraint d’obéir, réprouvait dès le départ une guerre qu’il jugeait perdue d’avance – on ne lutte pas contre un  peuplequi  combat pour la liberté et aspire se libérer du joug de lacolonisation -, et il ne cache pas sa sympathie pour les population kabyles victimes de la guerre. A ces « pauvres parmi les pauvres », les soldats français, qui avaient souvent faim et soif, prenaient encore leurs maigres réserves de nourriture, et augmentaient leur dénuement.
    Pendant qu’il « crapahutait » dans les djebels, et qu’il assistait, contre son gré, à des scènes pénibles, Albert fit la promesse de témoigner.
    Quarante huit années après son retour en France, il témoigne, mais, en son âme et conscience, il ressent toujours le poids énorme de la barbarie.
    Combien de jeunes du contingent, victimes de la guerre d’Algérie, ont osé témoigner ? Presque pas ! Le mal reste tapi au fond de leurs mémoires, plus
insidieux qu’un serpent. Certains se sont suicidés, la plupart se sont tus, renfermant à tout jamais leurs terribles  souvenirs ; ils en souffriront jusqu’à la mort.
    A partir du récit d’Albert, j’ai écrit un livre de témoignages Il s’intitule: « La Jeunesse d’Albert ».
    Ceux qui ont vu le film « Ennemi intime », apprécieront.
    Ce livre vient d’être édité chez LIV’EDITIONS, au Faouët. (56320) BP 15.

Marcel Gozzi

Kabylie.unblog.fr

barrekab3

Merci pour votre visite-kabylienews@yahoo.fr-Mobile:0772.13.88.88
Mobile en Algérie: 072.13.88.88 – FAX: 026.22.13.53
Si j’ai raison c’est grâce à Dieu, si j’ai tort je Le prie de me Pardonner
Voir mon site avec images
http://kabylienews.site.voila.fr

Vous pouvez réagir à nos informations et chroniques en visitant le forum La Kabylie en Ligne

unblog1_jpg

barrekab3

Algérie-Kabylie-politique : Said Sadi cite Ait Ahmed parmi les personnalités à l’origine de la dynamique populaire en 1980

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS: Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Algérie-Kabylie-politique : Said Sadi cite Ait Ahmed parmi les personnalités à l'origine de la dynamique populaire en 1980   dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_kaci
ci_photo ci_monde ci_carnet ci_special contact ci_BMS1 ci_campagne
000fondorange

Tizi-ouzou, 20 avril 2008 (bms)- Le président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie, Said Sadi, a cité Said Sadi (à gauche) et Hocine Ait Ahmed (à droite)Hocine Ait Ahmed, le chef du parti rival du Front des Forces Socialistes (FFS) parmi les personnalités qu’il a qualifiées de  »légitimités structurantes » à l’origine de la dynamique populaire de 1980. 
     »A bientôt trente ans de distance, je me dis que notre audace ne tenait pas du seul courage individuel ou de la sagacité politique des cadres qui canalisaient la dynamique populaire en 1980. Il y avait, enfoui dans notre mémoire, des légitimités structurantes : Jugurtha, Kahina, Ibn Toumert, Mokrani, Abdel kader (dont nous découvrirons que la tribu s’appelait Ait Mhiddine), Laïmèche, Abane, Ben m’hidi, Hassiba ben Bouali, Ait Ahmed, Amirouche et tant d’autres nous avaient parlé. », a écrit Sadi dans une chronique du jeudi qu’il a inauguré sur le site internet de son parti.
     »C’est aussi pour cela que nous avions osé. C’est aussi pour cela que les manipulations ouvertes ou masquées que l’on oppose au combat amazigh sont vaines. », a assuré Sadi dans cette chronique intitulée
 »Avril 80: genèse, expression, perception et évolution ».
    Le site du RCD semble gagner en qualité depuis qu’il offrait des informations sur l’activité du parti mais aussi des commentaires sur l’actualité générale du pays. Le site a été utilisé également par le RCD pour critiquer des journalistes.
 

Belkacemi Mohand Said – Kabylie.unblog.fr
Information et photo libres de tout droit

barrekab3
Merci pour votre visite-kabylienews@yahoo.fr-Mobile:0772.13.88.88
Mobile en Algérie: 072.13.88.88 – FAX: 026.22.13.53
Si j’ai raison c’est grâce à Dieu, si j’ai tort je Le prie de me Pardonner
Voir mon site avec images
http://kabylienews.site.voila.fr
Vous pouvez réagir à nos informations et chroniques en visitant le forum La Kabylie en Ligne unblog1_jpg

barrekab3

123456...12

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...