• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 13 juin 2008

Kabylie-insolite : Une file d’attente en marche arrière dans une station service de Tizi-ouzou

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS: Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Kabylie-insolite : Une file d'attente en marche arrière dans une station service de Tizi-ouzou  dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_kaci
ci_photo ci_monde ci_carnet ci_special contact ci_BMS1 ci_campagne
000fondorange

(Info remise au goût du jour)

Tizi-ouzou, 14 juin 2008 (bms)- Il existe dans la ville de Tizi-ouzou (110  kilomètres à l’Est d’Alger) une station service où au moins une personne par jour s’offusque d’une situation réellement illogique et très… très insolite qu’il découvre, à ses dépens généralement, mais qui est admise dans les moeurs locales depuis longtemps. 
   Et pour cause, en cherchant à se faire servir du gasoil on lui demande de suivre une file d’attente … en marche arrière; parfaitement en marche arrière. Une situation très cocasse qui dure depuis qu’a duré et durera apparemment l’existence de cette station service située en plein centre ville, vous diront les  »Tizi_storiens ». 
    Parce que le volucompteur du gasoil a été positionné juste au tournant de la rue menant vers la mosquée à partir de la rue du centre ville, les automobilistes roulant au diesel sont obligés alors de l’emprunter en se positionnant ensuite en marche arrière devant les premiers venus qui reviennent en marche arrière pour être servis. 
    La rue en question débouche sur la moquée et le tribunal et le sens inverse vers le centre ville … est un sens interdit. 
    Si les automobilistes se positionnaient dans un ordre normal, c’est à dire dans une file d’attente ordinaire, ils déborderaient sur la rue du centre ville, à l’accotement de laquelle sont positionnés les volucompteurs d’essence normal et du super (voir schéma). 
    C’est pourquoi, comme il est affirmé ici, le résultat de cette situation difficile à décrire en français, en arabe, en tamazight et en arabo_berbère propre à Tizi, est qu’il se trouve au moins un automobiliste de passage par jour qui la découvre pour s’offusquer de l’absence de toute logique en cet endroit… Il exprimera alors son étonnement en se tenant généralement la tête comme l’ont fait les autres avant lui devant un agent devenu blasé comme jamais ne l’a été quelqu’un à Tizi-ouzou. Qui ne le serait pas avec le temps?
 

Belkacemi Mohand Said – Kabylie.unblog.fr
Information libre de tout droit 

barrekab3
Belkacemi Mohand Said - Journaliste, auteurMerci pour votre visite-kabylienews@yahoo.fr
Mobile:0772.13.88.88
Mobile en Algérie: 072.13.88.88 – FAX: 026.22.13.53
Si j’ai raison c’est grâce à Dieu, si j’ai tort je Le prie de me Pardonner
Voir mon site avec images
http://kabylienews.site.voila.fr
Vous pouvez réagir à nos informations et chroniques en visitant le forum La Kabylie en Ligne unblog1_jpg

barrekab3

Kabylie – aarchs – Matoub : Mohand Issad, Boudejmâa Guechir, Hocine Zehouane, Djillali Hedjadj, Malika Matoub et Benchicou au programme d’une manifestation des aarchs à Tizi-ouzou

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS: Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Kabylie - aarchs - Matoub : Mohand Issad, Boudejmâa Guechir, Hocine Zehouane, Djillali Hedjadj, Malika Matoub et Benchicou au programme d'une manifestation des aarchs à Tizi-ouzou  dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_kaci
ci_photo ci_monde ci_carnet ci_special contact ci_BMS1 ci_campagne
000fondorange

juin_14_aarchsTizi-ouzou, 14 juin 2008 (BMS)- Mohand Issad, Malika Matoub, Djilali Hedjadj, Boudejmâa Guechir, Hocine Zehouane et Mohamed Benchicou sont en bonne place d’un programme du mouvement aarch-CADC (tendance Bélaid Abrika), destiné à commémorer, du 14 au 25 juin à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou, le 10ème anniversaire de l’assassinat de Matoub Lounes et le 7ème anniversaire du printemps noir.
    Le juriste Mohand Issad donnera dans le cadre d’un colloque de deux jours, 18 et 19 juin, une communication intitulée  »Justice algérienne: état des lieux ». Malika Matoub, la sœur de l’artiste assassiné, Matoub Lounes,  fera de même avec le thème  »L’affaire  Matoub: entre l’intox et la vérité ».  »L’impunité en question » (Maître Zehouane de la Ligue algérienne de défense des Droits de l’homme (LADDH),  »L’impunité et les droits de l’homme » (Maître Guechir de la Ligue algérienne des Droits de l’homme (LADH),  »Corruption et impunité » (Hedjadj de l’association algérienne contre la corruption),  »La presse et l’impunité » (Mohamed Benchicou, le journaliste écrivain connu) et  »Plaidoyer contre les crimes politiques en Kabylie » (Belaid Abrika du mouvement aarch), sont autant d’autres conférences ou communications au programme de cet événement.
   Plusieurs associations dont Amusnaw, Aghbalu, Tagrawla, Arezki Elbachir et le Congrès Mondial Amazigh (CMA) sont partie prenante de ce programme qui prévoit des projections de films et une caravane d’inauguration de stèles à Draa el Mizan, Bounouh, Tizi n’telat et Tizi Rached.
   Ce sera aussi l’occasion pour le CMA, qui trouve des difficultés à recevoir une réponse pour sa demande d’autorisation de tenir son Congrès, d’organiser des portes ouvertes mardi 17 juin pour se faire connaître.
(Source: affichage public à Tizi-ouzou)  

Belkacemi Mohand Said – Kabylie.unblog.fr
Information libre de tout droit 

barrekab3

Belkacemi Mohand Said - Journaliste, auteurMerci pour votre visite-kabylienews@yahoo.fr
Mobile:0772.13.88.88
Mobile en Algérie: 072.13.88.88 – FAX: 026.22.13.53
Si j’ai raison c’est grâce à Dieu, si j’ai tort je Le prie de me Pardonner
Voir mon site avec images
http://kabylienews.site.voila.fr

Vous pouvez réagir à nos informations et chroniques en visitant le forum La Kabylie en Ligne unblog1_jpg

barrekab3

Algérie – société : Les parkings gardés de malheur: encore un mort pour 50 DA à Msila (est algérien)

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS: Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Algérie - société : Les parkings gardés de malheur: encore un mort pour 50 DA à Msila (est algérien) dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_kaci
ci_photo ci_monde ci_carnet ci_special contact ci_BMS1 ci_campagne
000fondorange

Tizi-ouzou, 13 juin 2008 (bms)-Un jeune algérien âgé de 26 ans a été assassiné en public pour avoir bravé la loi des gardiens de parking (illégal du point de vue de la loi) au niveau du quartier Chebilia, à M’sila (est algérien) de leur payer 50 DA.
juin_13_parkings     »Devant cette tentative d’extorsion de fonds, la victime, qui se trouvait parmi les passagers, a esquissé un sourire qui lui a été fatal. Le jeune délinquant, n’appréciant pas ce rictus, a froidement planté son poignard dans le cou de la victime, la laissant pour morte avant de s’enfuir. », a rapporté S. Ghellab, correspondant local du journal  El Watan
    La question de ces parkings gardés qui se sont transformés en de véritables entreprises illégales d’extorsion de fonds risque de perdurer encore avec d’autres victimes inévitables tant que les collectivités locales ne font pas ce que dit la loi en la matière: la mise aux enchères de ces droits de stationnements en toute légalité comme le leur avait d’ailleurs suggéré récemment le ministre de l’intérieur et des collectivités locales. 
    Mais la connivence de responsables locaux si ce n’est peut être la complicité de certains fait que le phénomène a gagné la majorité des villes toléré sous couvert de
jeunesse en mal d’emploi.
     Mais la réalité est parfois tout autres puisque certains parlent de vrais mafias qui font même d’une bourse de  »parkings gardés ».
     Je vous rediffuse un article publié en 2004 qui raconte ces parkings de malheurs.

      Organisés plus en bandes qu’en association, Ils sont là chaque matin, tickets en main pour exiger paiement sinon gare … Dès qu’un automobiliste résiste ils se regroupent autour de lui pour l’intimider voir l’agresser.
       Ceux qui rouspètent arrivent à se tirer d’affaire en refusant de payer mais ils se feront insulter par ces jeunes gardiens  »auto proclamés » dans les rues.
        L’origine de ces parkings remonte aux années 1994/95 lorsque les premiers parkings de nuit feront leur apparition. Mais rapidement ces parkings déborderont sur ….le jour et des cités d’habitation aux …rues.
       Le chômage n’excuse pas cette situation puisqu’on parle actuellement de sous location de rue par ceux qui ont crée ces parkings. L’activité est très lucrative semble-t-il. Il suffit d’avoir des muscles et la tête qui fait peur.
       Visiblement ceux qui exploitent ces parkings sont tolérés parce que vraisemblablement ils prémunissent la société contre la petite délinquance. Il vaut mieux payer 20 ou 30 DA que de se voir voler une pièce automobile. Ils ont le profil de l’emploi parce vus comme des délinquants.
        Mais qu’en est-il sur le plan religieux, social et légal ?

Les gains générés sont  »Haram » (péchés) du point de vue religieuxjuin_13_parkings2

     Les gains générés par ces parkings situés sur la voie publique sont  »Haram » (Illicites) du point de vue religieux, a affirmé un homme religieux modéré alors qu’un de ses collègues a nuancé cette affirmation  »si celui qui paie est consentant », dit-il.
       Cheikh M. a été catégorique: l’activité de parking gardé sur  »la voie publique qui appartient à toute la collectivité est Haram » parce qu’il s’agit d’un détournement d’un bien qui n’est ni possédé par les intéressés ni loués à ceux qui en sont propriétaires. Par conséquent ceux qui obligent les automobilistes à les payer gagnent leur vie d’une façon illicite  »yaklou flahram » (setsan ilahram).
      Un autre imam, Cheikh T. a été plus nuancé en voyant la question du coté légal et administratif, relevant notamment que ces jeunes ont été autorisés ou au moins tolérés en exerçant cette activité. Mais il remarquera qu’il ne suffit pas dêtre autorisé pour se croire libre de commettre un péché. N’est pas vrai qu’un débit de boissons ou bar sont autorisés comme activité mais ils demeurent  »Haram » du point de vue de la religion musulmane.

Un droit de place détourné au profit de particuliers ?    

        Du point de vue administratif ou légal, les parkings sont tolérés avec de simples autorisations délivrées dans certains cas par les APC.
       Mais s’agissant de voie publique, les APC auraient dues procéder à la démarche habituelle de mise aux enchères d’un droit de stationnement comme cela se fait pour les souks et les marchés de véhicules.
       Cela aura été d’autant plus profitable aux collectivités locales qu’elles auraient là des  sources de revenus supplémentaires dans leurs budgets. Pourquoi n’a-t-on pas respecté cette procédure. Il sera difficile de répondre car les élus ne répondent souvent de rien devant leurs électeurs.
      Une autre solution suggérée par un automobiliste est que les APC prennent en charge la gestion de ces parkings de rue en recrutant ces jeunes sans emploi, en les sécurisant et en les réhabilitant devant la société qui les prend souvent pour des malfrats prêts à agresser tout automobiliste qui refuse de payer un stationnement dans la rue.

 Un exemple de ceux qui résistent

      Du point de vue social, la vision de ces parkings est partagée. Il y a ceux qui voient leur utilité mais il y a d’autres qui pensent que c’est une dérive qui a généré une petite mafia pouvant devenir plus agressive.
       Ceux qui n’acceptent pas le diktat des gardiens de parkings ne sont pas ceux que l’on croit. Kabylienews a observé des gens bien constitués qui payent sans rechigner alors que ceux qui refusent sont rares à l’exemple de ce vieux monsieur qui tiendra tête à deux jeunes en plein centre ville de Tizi-ouzou.
       Le système est rodé, l’un des jeunes vient encaisser et dès qu’il essuie un refus il appelle un autre qui vient d’un air menaçant l’inviter à payer. Mais ce jour-là ce vieux monsieur, chétif de surcroît, refuse net. Il a l’ai d’un fier Moudjahid qui ne se laisse pas compter. Le jeune malabar insiste avec des mots irrespectueux. Alors là le vieil automobiliste lâchera à son adresse:  »je boirai ton sang si tu crois m’impressionner… je jure que je boirai ton sang… JE BOIRAI TON SANG…. », ne cessait-il de répéter.
     Les deux jeunes s’éclipseront alors après avoir réalisé qu’ils risquent gros avec ce gars là.
    Fhal (courageux) ou téméraire ?  nombreux sont ceux qui répondront  »téméraire ».

   Du point de vue judiciaire, rien n’autorise ces jeunes à vous soustraire de l’argent, car une autorisation ne couvre pas l’activité sans registre de commerce.
     En cas de plainte et surtout d’agression, un juriste bien documenté dira que ces jeunes gardiens, risquent le mandat de dépôt immédiat. Alors ?
     Pour certains, cette activité n’est que passagère et les autorités finiront par l’éliminer de l’environnement. C’est une question de temps seulement. Mais d’autres restent sceptiques et craignent pour … Les bancs publics, la chaussée… ça peut donner des idées à certains énergumènes qui ne reculent devant rien.
     La preuve est que dans leur quête de gagner plus, ces gardiens font occuper aux automobilistes les trottoirs en les obligeant à stationner de biais. Cela pousse les piétons à marcher carrément sur la chaussée au risque de se voir écraser par les véhicules. Il urge aux autorités compétente d’intervenir.

 

Belkacemi Mohand Said – Kabylie.unblog.fr
Information libre de tout droit 

barrekab3

Merci pour votre visite-kabylienews@yahoo.fr
Mobile:0772.13.88.88
Mobile en Algérie: 072.13.88.88 – FAX: 026.22.13.53
Si j’ai raison c’est grâce à Dieu, si j’ai tort je Le prie de me Pardonner
Voir mon site avec images
http://kabylienews.site.voila.fr

Vous pouvez réagir à nos informations et chroniques en visitant le forum La Kabylie en Ligne

unblog1_jpg

barrekab3

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...