• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 20 octobre 2008

Le conflit du groupe RCD au sein du parlement et avec les organisations de la famille révolutionnaire se poursuit

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Le conflit du groupe RCD au sein du parlement et avec les organisations de la famille révolutionnaire se poursuit  dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact

img122434527511_Le groupe RCD à la chambre basse du parlement algérien publie sur son site internet dimanche un communiqué dans lequel il a placé le ministre chargé des relations avec le parlement en point de mire ainsi que les organisations de la famille révolutionnaire et stigmatise une  »campagne de dénigrement » qu’il affirme être  »orchestrée à l’encontre du groupe parlementaire du RCD suite au débat télévisé sur le projet de loi de finances 2009. »  Voici le texte du communiqué publié sur le site internet de ce parti qui comprend 19 députés à l’APN dont son chef et l’un des fondateurs, M. Said SADI.

Alger le 19/10/2008
La promotion par la confiscation du combat libérateur
Communiqué du groupe parlementaire du RCD

    Une campagne de dénigrement est orchestrée à l’encontre du groupe parlementaire du RCD suite au débat télévisé sur le projet de loi de finances 2009.
    Pour mieux détourner l’opinion publique de la pénible réalité des citoyens, du bilan des dix dernières années et de l’absence de vision et de programme de développement, des organisations satellites, autoproclamées détentrices du label nationaliste, ont été actionnées, à posteriori, pour stigmatiser et manipuler les interventions des députés du Rassemblement.
    Leur diatribe ressemble à s y méprendre à de l’inquisition. Elle marque le refus de répondre aux questions liées à l’arbitraire, la corruption et l’échec économique et social du régime.
    Les auteurs de ces commisérations cachent mal, en réalité, leur déficit patriotique. Hier, loin des premières lignes, lorsqu’il fallait payer le prix du sang, nos inquisiteurs d’aujourd’hui s’arrogent la propriété exclusive du nationalisme, maintenant que celui-ci est sans risque  et monnayé en espèces sonnantes et trébuchantes.
    Héritiers du sacrifice de leurs parents pour l’indépendance de l’Algérie, les députés du RCD font du combat démocratique le patriotisme d’aujourd’hui. Ils s’inscrivent résolument dans les messages de novembre et de la Soummam qui revendiquent un Etat démocratique et social.
    Comme dans d’autres guerres de libération, l’Algérie connaît ses rentiers qui ont démissionné au moment décisif. Ceux qui s’agitent aujourd’hui ne sont pas les authentiques moudjahiddines qui sont les premiers scandalisés par la prolifération d’imposteurs qu’ils n’avaient jamais vu à leurs cotés mais des prédateurs grassement payés et qui vivent du sang des martyrs. Ces gesticulations ont également pour but d’étouffer tout débat sur l’affaire des faux moudjahiddines, problème au demeurant reconnu par l’Etat et qui grève lourdement le budget national.
    Le rétablissement de la vérité sur le rôle de chacun verrait ces imposteurs perdre leur fonds de commerce et, pour beaucoup, rendre des comptes.
    Le recrutement, toujours plus nombreux, de nouveaux « moudjahiddines » signe le refus du régime de construire la société civile et politique sur la base des règles de l’Etat de droit et de l’intérêt national.
    Le pouvoir tournera toujours autour de clientèles qui ont souillé et confisqué la guerre de libération pour mieux s’approprier la décision politique et, subséquemment, les richesses nationales. Le ministre chargé des relations avec le parlement est l’étalon de cette promotion par la confiscation du combat libérateur.

Le groupe  parlementaire du RCD

Alger le 19/10/2008

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...