• Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Algérie – politique – Chadli – histoire : Chadli critique Bouteflika pour avoir modifié la constitution et promet des révélations à venir

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS: Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Algérie - politique - Chadli - histoire : Chadli critique Bouteflika pour avoir modifié la constitution et promet des révélations à venir  dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact
barreblanc

chadliTizi-ouzou, 29 nov 2008 (bms)- L’ancien président algérien Chadli Bendjedid (1979 à 1992) a critiqué indirectement  l’actuel président Abdelaziz Bouteflika pour avoir modifié récemment, par voie parlementaire, la constitution algérienne..
     »Je voulais aller vers un régime parlementaire par un retour à la souveraineté populaire avec le retour de la confiance entre le peuple et ses dirigeants. Depuis, on fait le serment, la main sur le Coran, de respecter la Constitution et on fait autre chose. Je ne suis pas de ceux-là ! », a déclaré M. Bendjedid lors d’une intervention de trois heures devant les participants d’un colloque national sur Amara Bouglez, fondateur de la Base de l’Est, qui s’est déroulé jeudi dernier au centre universitaire d’El Tarf, a rapporté le journal El Watan..
     »Plus de 1000 participants, essentiellement des moudjahidine mais aussi des historiens, des universitaires, des étudiants, ont écouté religieusement l’ancien Président, interrompu parfois par des acclamations nourries lorsqu’il jurait devant Dieu et les hommes qu’il apportait un fait authentique pour en avoir été l’acteur ou l’observateur direct, » a rapporté le journal.
       »Depuis que j’ai quitté le pouvoir, je me suis imposé une réserve. J’ai été insulté, diffamé, calomnié, on a raconté des mensonges et je n’ai pas répondu car je crois en certaines valeurs. Mais le temps est venu de dire la vérité car aujourd’hui, on s’est approprié trop dangereusement l’histoire de la Révolution et sa légitimité. », a ajouté Chadli Bendjedid a laissé libre cours à sa mémoire pour révéler nombre de faits.
     Il a affirmé ainsi que les rivalités entre les chefs ont mené à des crises très graves qui ont mis en danger le cours de la Révolution, qu’un affrontement entre les fedayins (environ 10 000 hommes) de la base de l’Est et l’armée tunisienne (moins de 30 000 hommes) allait avoir lieu, qu’il n’a jamais cherché à devenir président, qu’Ahmed Ben Bella n’a cure de l’écriture de l’histoire et que Larbi Berredjem contrarié sur ce sujet, a donna à son fils né quelques jours plus tard le prénom de Blatarikh (sans histoire), que son ami Tahar Zbiri à la tête de l’Etat aurait été un désastre et que lors des
conflits avec le CCE Khaled Nezzar était chargé de l’espionner.
    Il a tenu enfin  »à rendre hommage ici à Mohand Oulhadj qui a œuvré en grand patriote pour réduire la confrontation inévitable avec les wilayas III et IV. »
    ….

Belkacemi Mohand Said
Kabylie.unblog.fr 
Information libre de tout droit

barrekab3
Belkacemi Mohand Said - Journaliste, auteurMerci pour votre visite-kabylienews@yahoo.fr
Mobile:0772.13.88.88
Mobile en Algérie: 072.13.88.88 – FAX: 026.22.13.53
Si j’ai raison c’est grâce à Dieu, si j’ai tort je Le prie de me Pardonner
Voir mon site avec images
http://kabylienews.site.voila.fr – (bms) -
Vous pouvez réagir à nos informations et chroniques en visitant le forum La Kabylie en Ligne unblog1_jpg

barrekab3

Algérie – finance – monnaie : La Banque d’Algérie fixe au 31 décembre le retrait définitif des billets de 100, 50,10 et 5 dinars

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS: Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Algérie - finance - monnaie : La Banque d'Algérie fixe au 31 décembre le retrait définitif des billets de 100, 50,10 et 5 dinars  dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact
barreblanc

nov_29_dinarsTizi-ouzou, 29 nov 2008 (bms)- La Banque d’Algérie a fixé au 31 décembre le retrait définitif des billets de cent (100) dinars, de cinquante (50) dinars, de dix (10) dinars et de cinq (5) dinars. 
    Au delà de cette date, ces billets, issus des émissions des années 1964, 1970 et 1977,  perdront au 31 décembre 2008 leur valeur libératoire, a précisé la BA dans un communiqué, repris par la presse. 
     »La Banque centrale rappelle que le retrait de ces billets avait été prescrit, il y a dix ans, par une note d’information lors de la promulgation du règlement n° 98-01 du 10 juin 1998, et que le public dispose, en application de l’ordonnance n° 03-11 du 25 août 2003, d’un délai allant au 31 décembre prochain pour les échanger », a ajouté la même source citée par le journal Le Jour..

Belkacemi Mohand Said
Kabylie.unblog.fr 
Information libre de tout droit

barrekab3

Belkacemi Mohand Said - Journaliste, auteurMerci pour votre visite-kabylienews@yahoo.fr
Mobile:0772.13.88.88
Mobile en Algérie: 072.13.88.88 – FAX: 026.22.13.53
Si j’ai raison c’est grâce à Dieu, si j’ai tort je Le prie de me Pardonner
Voir mon site avec images
http://kabylienews.site.voila.fr – (bms) -

Vous pouvez réagir à nos informations et chroniques en visitant le forum La Kabylie en Ligne unblog1_jpg

barrekab3

document.write(‘‘);

document.write(‘‘);

Algérie – Arabie saoudite – Hadj – pèlerins : La fête du sacrifice, Aîd Kebir, Laid Thamoqrant) Aid Al Adha: le comment et le pourquoi

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Algérie - Arabie saoudite - Hadj - pèlerins : La fête du sacrifice, Aîd Kebir, Laid Thamoqrant) Aid Al Adha: le comment et le pourquoi dans Accueil daily740_80

gif740bouzeguene dans Accueil .

youtube1dailymotion1

barremilieunew2

barreblanc
Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.
Presse.algérienne - Kabylie News. Bouzeguene News

Islam-Pélerinage: La Présence à Arafa (wuquf à Arafa) ou l’Ascension du mont Arafa en Aarabie Saoudite – 15 novembre 2010 - A la veille de chaque Aid Al-Adha (fête du sacrifice ou El-Aid Thamoqrante, en kabyle), se déroule pour les pélerins avuearafaen Arabie Saoudite ce qui est appelé la Présence à Arafa (wuquf à Arafa) ou l’Ascension du mont Arafa, situé à quelques 17 kilomètres de la Mecque.
    Concrétement, il s’agit du regroupement de tous les pélerins, vétus pour les hommes d’une seule étoffe blanche, en ce haut lieu saint de l’Islam pour prier et invoquer le pardon de Dieu. Il s’agit de rester sur place jusqu’après le coucher du soleil pour ensuite se remettre en route, en fonction des moyens de chacun, pour le retour vers la Mecque comprenant un arrêt dans la nuit à Muzdalifa, ensuite le lendemain Mina (jour de L’aid) et enfin La Mecque, au 3ème jour (vendredi prochain avant le coucher du soleil).
    Le regroupement à Arafa prend plusieurs significations. Certains disent que c’est le lieu ou Adam et Eve se sont retrouvés après être sortis du Paradis. Une autre histoire dit que Sayidna Ibrahim Al Khalil Alayh Essalam, qui avait fait le songe où il promettait de sacrifier son fils, Ismaïl, à Dieu, a été rappelé par l’ange Gabriel pour respecter sa promesse. C’est pour cela également que le nom de Arafa, serait porté par ce lieu, dans le sens “il s’est rendu compte”.
    De toute façon, c’est le lieu où le lieu où le prophète Mohamed (QSDSL) a prononcé la Khatbat Al Ouadaâ (le prêche d’Adieu), l’an 10 d’Al Hidjra (Hégire). Ce prêche a été suivi au soir par la révélation de la parole de Dieu “Al Youm Akmaltou Lakoum Dinoukoum Oua Atmamtou âalayakoum Niâmati Oua Radhaytou Lakoum Al Islamou Dinnan”. Il s’agit d’un verset qui parle du parachèvement de la révélation de la nouvelle et dernière religion, l’Islam. Enfin, les prédicateurs vous diront tous que ce regroupement à Arafa est l’image de ce que sera le regroupement de toute l’humanité lors du jugement dernier.(BMS – Découvrir le site d’un pélerin algérien)

Belkacemi Mohand Said

 daily740_80

Algérie-religion-fête: La fête du sacrifice (Aîd Kebir – Thamoqrant) interviendrait mardi 16 novembre 2010 - 8 nov 2010 - La fête du sacrifice ou L’Aîd Thamoqrant (Aîd El Kebir ou Al Adha, en arabe) interviendrait cette année 2010 le 16 novembre, coïncidant avec 10 Dhu El Hidja du calendrier lunaire ou de l’hégire (début de l’exil du prophète Mohamed à Medine).
moutonhidj    La fête du sacrifice intervient le lendemain de l’ascension du mont Arafa, situé à quelques kilomètres de la Mecque, où se retrouvent chaque année, le 9 de Dhu El Hidja (cette année le 15 novembre), les pèlerins musulmans pour y prier dans une atmosphère qui évoque, dit-on, le jour du jugement dernier.
    La fête du sacrifice intervient le 16 novembre dans les pays musulmans alors qu’à Mina (ou minane) sur le chemin du retour des pèlerins vers la Mecque, ce sera le jour de la première lapidation de Satan qui replonge le pèlerin dans la valeur du sacrifice absolu ; celui de Sayidna Ibrahim (Abraham) qui prit son fils Ismail pour le sacrifier comme le lui a ordonné Dieu alors que son fils acceptait cette sentence de Dieu et respecta sa volonté.
    L’histoire dit que Sayidna Ibrahim tentera d’exécuter la sentence de Dieu mais le couteau perdit son efficacité. Sayidna Ibrahim, qui a passé là, la plus dure épreuve de sa vie, pria Dieu de lui trouver une issue qui se traduira par l’apparition d’une autre immolation, un bélier apporté par l’ange Gabriel. C’est pour cette raison que les musulmans adultes respectent cette tradition d’immoler une bête pour exprimer leur attachement à Dieu.
    En Kabylie, et jusqu’à une date récente, les villageois se faisait un point d’honneur d’immoler une bête, qu’on soit riche ou pauvre. Les gens faisait cela également et parfois par mimétisme. Mais depuis un certain temps, la tradition se perd et comble d’ironie, par la faute des gens qui ont le plus de moyens ou riches. Plus on devienrt riche plus on devient radin, est un constat malheureux qui ne touche pas à seulement cette question du sacrifice de l’Aid Thamoqrant.
    Par tradition également, une partie de la bête immolée, plus particulièrement les épaules, est reservée aux soeurs et tantes, que les villageois se font un devoir également de leur rendre visite. La tradition se perd de plus en plus également. Tout fout le camp décidemment…(BMS)

BELKACEMI Mohand Said

daily740_80 

Algérie-Arabie Saoudite-Hadj-pèlerin: La fête du sacrifice (Aîd Kebir – Thamoqrant) fixée au vendredi 27 novembre 2009 – 26 nov 2009 - La fête du sacrifice ou L’Aîd Thamoqrant (Aîd El Kebir ou Al Adha, en arabe) est fixée au vendredi 27 novembre coïncidant avec le 10 Dhu El Hidja du calendrier lunaire.
nov_28_hadj    La fête du sacrifice intervient le lendemain de l’ascension du mont Arafa, situé à quelques kilomètres de la Mecque, où se retrouvent chaque année, le 9 de Dhu El Hidja, les pèlerins musulmans pour y prier dans une atmosphère qui évoque, dit-on, le jour du jugement dernier.
    La fête du sacrifice suit le lendemain à Mina sur le chemin du retour des pèlerins vers la Mecque. C’est le jour de la première lapidation de Satan qui replonge le pèlerin dans la valeur du sacrifice absolu ; celui de Sayidna Ibrahim (Abraham) qui prit son fils Ismail pour le sacrifier comme le lui a ordonné Dieu et celui de ce fils qui accepta cette sentence de Dieu et qui respecta son père.
    L’histoire dit que Sayidna Ibrahim tentera d’exécuter la sentence de Dieu mais le couteau perdit son efficacité. Sayidna Ibrahim, qui a passé là, la plus dure épreuve de sa vie pria Dieu de lui trouver une issue qui se traduira par l’apparition d’une autre immolation, un bélier apporté par l’ange Gabriel (Extrait du site http://hadj.site.voila.fr). C’est pour cette raison que les musulmans adultes respectent cette tradition d’immoler une bête pour exprimer leur attachement à Dieu. Visitez le site du Hadj (année 2001) qui raconte tous les aspects pratiques du pélerinage: Al Hadj.(BMS)

BELKACEMI Mohand Said

daily740_80 

Algérie – Arabie saoudite – Hadj – pèlerins : La fête du sacrifice (Aîd Kebir – Thamoqrant) fixée au lundi 8 décembre 2008, son comment et son pourquoi ici - 28 nov 2008 - La fête du sacrifice ou L’Aîd Thamoqrant (Aîd El Kebir, en arabe) devrait intervenir le lundi 8 décembre car coïncidant avec le 10 Dhu El Hidja du calendrier lunaire, selon des sources religieuses saoudiennes officielles citées par le journal Echourouk.
 nov_28_hadj3   La fête du sacrifice intervient le lendemain de l’ascension du mont Arafa, situé à quelques kilomètres de la Mecque, où se retrouvent chaque année, le 9 de Dhu El Hidja, les pèlerins musulmans pour y prier dans une atmosphère qui évoque, dit-on, le jour du jugement dernier.
    La fête du sacrifice suit le lendemain à Mina sur le chemin du retour des pèlerins vers la Mecque. C’est le jour de la première lapidation de Satan qui replonge le pèlerin dans la valeur du sacrifice absolu ; celui de Sayidna Ibrahim (Abraham) qui prit son fils Ismail pour le sacrifier comme le lui a ordonné Dieu et celui de ce fils qui accepta cette sentence de Dieu et qui respecta son père. 
    L’histoire dit que Sayidna Ibrahim tentera d’exécuter la sentence de Dieu mais le couteau perdit son efficacité. Sayidna Ibrahim, qui a passé là, la plus dure épreuve de sa vie pria Dieu de lui trouver une issue qui se traduira par l’apparition d’une autre immolation, un bélier apporté par l’ange Gabriel (Extrait du site du hadj.
   C’est pour cette raison que les musulmans adultes respectent cette tradition d’immoler une bête pour exprimer leur attachement à Dieu. 
    Visitez le site du Hadj (année 2001) qui raconte tous les aspects pratiques du pélerinage: Al Hadj . (BMS)

BELKACEMI Mohand Said

bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

daily740_80trice

Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.Presse.algérienne - Kabylie News. Bouzeguene News  

 

12345...19

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...