• Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

Algérie – histoire : Mohand Oulhadj :Un « vieux renard  » pour ses ennemis et « Amghar  » (le sage) pour ses amis et frères de combat

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS: Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Algérie - histoire  : Mohand Oulhadj  :Un ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact
barreblanc

dec_02_oulhadj2Tizi-ouzou, 2 déc 2008 (bms) - Feu colonel Mohand Oulhadj, chef de la wilaya 3 historique, de septembre 1959 à l’indépendance nationale est surnommé par ses ennemis  » le vieux renard  » pour son intelligence et  » Amghar  » (le sage) par ses amis et ses frères de combat, pour sa sagesse.
     C’est lui qui a hissé symboliquement le 05 juillet 1962 le drapeau algérien à Sidi Fredj, lieu ou débarquèrent les forces coloniales françaises le 05 juillet 1830. Un acte effectué en signe de souveraineté retrouvée après tant d’années de résistance, de lutte et de combat du peuple algérien, qui a payé le prix fort du sacrifice suprême fait d’un million et demi de martyrs. 
     C’est encore lui qui a eu la lourde responsabilité de remplacer à la tête de la wilaya trois historique le colonel Amirouche qui venait de tomber au champ d’honneur en 1959 et de réussir à rehausser le moral des combattants après cette importante perte. Il affrontera avec succès les généraux Challe et Faure qui dirigeaient les opérations Jumelles et Brumaire. 
     Avant d’assumer cette responsabilité, il avait gravi plusieurs échelons. De sous lieutenant et chef de la région 04 de la zone 03 (azazga) il accédera rapidement au grade de lieutenant de la zone 3 au mois d’août 1956. En juin 1957 il sera nomme capitaine, chef de la zone 3 wilaya 3. 
     A la fin de 1957 il a été nommé commandant politique de la wilaya trois, c’est à dire pratiquement adjoint du colonel Amirouche, chef de la wilaya trois. 
     Ensuite et malgré une blessure grave à la tête due aux éclats d’une bombe il assumera avec fermeté sa responsabilité de chef de la wilaya trois en remplacement du colonel Amirouche tombé au champ d’honneur. 
     Que de chemin parcouru par cet homme de son vrai nom Akli Mokrane né le 07 mars 1911 au village de Ath Ouizgane, Bouzeguene-village, situe à 70 km environ à l’extrême est de la ville de Tizi ouzou. 
     Né d’une famille d’artisans forgerons et fils unique il suivra sa scolarité à l’école de Ait Ikhlef avant d’obtenir son certificat d’étude à l’école de Ain El Hammam en 1926. Il optera ensuite pour la vie active en aidant son père avant d’émigrer en France pour revenir au pays et y ouvrir un commerce d’alimentation générale. 
      En raison de ses qualités humaines exceptionnelles il sera élu président de la Djemaa de Akfadou qui lui permettra de multiplier ses contacts avec des hommes de valeur comme Mhenna Izemraken, Amar Nait Cheikh, Krim Belkacem, Mohammedi Said dit Si Nacer et Si Abdellah. 
     Mohand Oulhadj s’est engagé corps et biens au profit de la révolution et fera don à l’Armée de Libération Nationale de sept millions de francs, une somme colossale à l’époque. 
 dec_02_oulhadj    En représailles, sa famille sera emprisonnée et ses maisons brûlées par les forces coloniales. Sa femme et ses enfants, trois fils, trois filles et deux belles filles, rejoignirent la révolution à leur sortie de prison. 
    A l’indépendance nationale, il exercera dans les rangs de l’Armée Nationale Populaire en qualité de commandant de la 7ème région militaire de 1962 à 1964. Il fera partie du Secrétariat Exécutif du Front de Libération Nationale et membre du Conseil de la Révolution jusqu’à son décès le 02 décembre 1972 à l’âge de 61 ans, 
    Il repose depuis au cimetière de son village à Bouzeguene. Le lycée local porte son nom et une association défendant sa mémoire s’active à réaliser un centre culturel pour perpétuer son combat. 

Pour l’histoire: témoignages de villageois      La famille du colonel MOHAND OULHADJ a souffert beaucoup pendant la guerre de libération. Sa femme, ses trois filles et ses deux belles filles sont passées par plus d’une douzaine de villages, fuyant les soldats de l’occupant français. 
     Parmi ces villages figure celui de Ait Mizare ou elles étaient hébergées pendant plusieurs mois. 
     Un jour elles avaient failli être découvertes. C’était au début des années soixante. Comment ? Voici un récit lapidaire qui reste à confronter avec d’autres témoignages. 
    Ce jour là les femmes de tout le village, qui était totalement encerclé, ont été regroupées au domicile des ATH TAHAR près de la place du village. Ensuite ils demanderont aux femmes de sortir deux par deux. 
    Les femmes du village s’étaient préparées pour que certaines déclarent les femmes hôtes comme étant des proches venues d’un autre village pour préserver leurs identités. puis elles opteront pour une simulation d’une bousculade à fort cris sitôt deux à trois groupes de deux femmes sortis de la grande porte des ATH TAHAR. 
     En même temps les soldats venaient de recevoir l’ordre de rentrer parce que c’est l’heure du déjeuner. C’est dans ces circonstances qu’elles avaient échappées de justesse à l’arrestation. des circonstances qui ont fait dire alors qu’il y a aussi la baraka de l’ancêtre du village, SIDI MOUSSA. 

Belkacemi Mohand Said
Kabylie.unblog.fr 
Information libre de tout droit

barrekab3

Belkacemi Mohand Said - Journaliste, auteurMerci pour votre visite-kabylienews@yahoo.fr
Mobile:0772.13.88.88
Mobile en Algérie: 072.13.88.88 – FAX: 026.22.13.53
Si j’ai raison c’est grâce à Dieu, si j’ai tort je Le prie de me Pardonner
Voir mon site avec images
http://kabylienews.site.voila.fr – (bms) -

Vous pouvez réagir à nos informations et chroniques en visitant le forum La Kabylie en Ligne unblog1_jpg

barrekab3

Algérie – histoire: Célébration du 34éme anniversaire du décès du colonel Mohand Oulhadj à Ath Wizgan (Bouzeguène-village)

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS: Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Algérie - histoire: Célébration du 34éme anniversaire du décès du  colonel Mohand Oulhadj à Ath Wizgan (Bouzeguène-village)  dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact
barreblanc

dec_02_oulhadjTizi-ouzou, 2 déc 2008 (bms) - Le 34éme anniversaire du décès du colonel Mohand Oulhadj, successeur d’Amirouche à la tête de la Wilaya III historique, a été célébré vendredi lors d’une cérémonie émouvante réunissant sa famille, un nombreux public dont ses compagnons d’armes, le bureau de wilaya de l’ONM, les autorités locales, des moudjahidine et des villageois de la région.
    La célébration a été marquée par une visite de la maison familiale du colonel qui attend d’être classée par le service patrimoine en tant que site historique, a rapporté
Le Soir d’Algérie. Cette bâtisse avait été détruite par l’armée coloniale en mars 1956 et réhabilitée en mai 1965. 
    Trois compagnons d’armes du colonel ont apportés à cette occasion leurs témoignages sur la personnalité du colonel via le micro de l’émission «Thamourthenegh» de la chaîne II de la radio nationale. Il s’agit d’Amar Hadj M’hand dit M’hand Yakouren, chef de bataillon à la Wilaya III historique ; de Hachour Mohand Ouramdane, officier de l’ALN, et de Aït-Ahmed Ouali, secrétaire au PC de la Wilaya III.
    Mohand Oulhadj est souvent cité en bien par des hommes politiques de tous bords qui ont connu la révolution et les premières années de l’indépendance.
    Son nom est porté notamment par l’université de Bouira, un boulevard et un lycée à Bouzeguene, un Jardin public à Tizi-ouzou et bien d’autres infrastructures ailleurs certainement.
    Voici un ancien portrait diffusé par kabylienews sur cette personnalité marquante de l’Algérie:
    ….

Belkacemi Mohand Said
Kabylie.unblog.fr 
Information libre de tout droit

barrekab3

Belkacemi Mohand Said - Journaliste, auteurMerci pour votre visite-kabylienews@yahoo.fr
Mobile:0772.13.88.88
Mobile en Algérie: 072.13.88.88 – FAX: 026.22.13.53
Si j’ai raison c’est grâce à Dieu, si j’ai tort je Le prie de me Pardonner
Voir mon site avec images
http://kabylienews.site.voila.fr – (bms) -

Vous pouvez réagir à nos informations et chroniques en visitant le forum La Kabylie en Ligne unblog1_jpg

barrekab3

1...1617181920

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...