• Accueil
  • > Accueil
  • > Slimane Azem : Slimane Azem ou le symbole de l’exil et de l’exilé

Slimane Azem : Slimane Azem ou le symbole de l’exil et de l’exilé

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS: Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Slimane Azem  : Slimane Azem ou le symbole de l'exil et de l'exilé   dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact
barreblanc

vi_azemTizi-ouzou, 29 jan 2009 (bms)- La commémoration de la mort de Slimane Azem, véritable symbole à la fois de l’exil au sens politique et de l’exilé au sens de l’émigré, il y a 26 ans n’a pas donné lieu à une quelconque grande activité cette année en Kabylie.
     Seul quelques journaux  l’ont évoqué comme la Dépêche de Kabylie et l’Expression.
     Un entretien-hommage et témoignage de Kamal Hamadi sur Slimane Azem à l’émission de Kamal Tarwiht sur Berbère Télévision (BRTV) a révélé recemment bien des choses. Il s’agissait d’un document historique pour les générations futures sur plusieurs plans et pas seulement sur ce grand Monsieur de la chanson et de la vie de tous les jours qu’est le digne fils d’Agouni Gueghrane décédé le 28 janvier 1983 en exil loin du pays que nul autre n’a pu aimer et chérir mieux que lui
(Lire l’article).
        Né le 19 Septembre 1918 à Agouni Gueghrane, Slimane Azem comme  tous les chanteurs Kabyles s’initiera à la guitare seul . En 1937 il part à  Londres ou il travaille dans une scierie puis il deviendra aide électricien au métro Parisien. 
      Ensuite après avoir été libéré en 1945 de la prison allemande, il gérera un café à Paris. 
      Sur le plan artistique, il sort son premier tube « Amuh Amuh Ekerr matsadudh annuh ».  Depuis il ira d’un succès à un autre avec un style qui allie la sage parole populaire et la dérision. 
      Effegh ayajrad tamurtiw (criquets sors de mon pays), amuhand ukaci namoh naali amoh naamar, chraa lhiwa, thamziw thruh dakarfi, awin yellan delafahem, eziniyi thlatha yaqjan et bien d’autres titres formeront son oeuvre appréciée de nos jours. 
     Son penchant vers la dérision va jusqu’à produire des sketchs avec chansons en compagnie de Cheikh Noureddine. 
      Il vivra exilé de son pays et mourra en exilé le 28 janvier 1983 et restera enterré à ce jour en France. 
     (*) Page revue avec des précisions de Akli Baguenane- Grand merci Akli- 
      akli99@yahoo.com) 

Belkacemi Mohand Said
Kabylie.unblog.fr 
Information libre de tout droit

barrekab3

Belkacemi Mohand Said - Journaliste, auteurMerci pour votre visite-kabylienews@yahoo.fr
Mobile:0772.13.88.88
Mobile en Algérie: 072.13.88.88 – FAX: 026.22.13.53
Si j’ai raison c’est grâce à Dieu, si j’ai tort je Le prie de me Pardonner
Voir mon site avec images
http://kabylienews.site.voila.fr – (bms) -

Vous pouvez réagir à nos informations et chroniques en visitant le forum La Kabylie en Ligne unblog1_jpg

barrekab3

document.write(‘‘);

document.write(‘‘);

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...