Quiproquo BMS :That is the answer …(Voici la réponse)

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS: Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Quiproquo BMS :That is the answer ...(Voici la réponse)  dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact
barreblanc

Belkacemi Mohand Said - Journaliste, auteur Tizi-ouzou, 31 mars 2009 (bms)- Mais alors là, je ne suis pas d’accord avec vous M. Kaci Abdmeziem. Qu’avez-vous donc là à suggérer des solutions australiennes à des problèmes algériens dans votre dernière chchchcronique. 
    Ainsi donc, d’après vous, il suffit d’obliger les gens à voter, via une loi, comme l’ont fait les australiens, pour régler la question de l’abstention, pour ne pas dire le boycott comme il s’en profile à l’horizon le 9 avril. 
    Mais monsieur, tous les australiens respectent la loi et toutes les lois, à commencer par ceux qui la font. Chez nous vous savez fort bien que ce n’est pas le cas parce qu’on sait que lorsqu’on se fait attraper on dit simplement  »smahli khouya ou agma (pardonnes-moi mon frère)  » et ça marche pour obtenir le pardon. Et ça recommence. Sinon on fait souvent appel à un piston quelconque pour intervenir et il efface tout. Ensuite rappelez-vous il y a une année les automobilistes étaient menacés de prison s’ils n’avaient pas effectué le contrôle de leurs véhicules avant la fin 2007 ou 2008. Résultat: ils étaient des centaines de milliers et l’application de la loi ne pouvait les mener dans une prison. Ils sont trop nombreux. Que direz-vous de millions où figureraient des vieux, des femmes. Et les conséquences de tout cela…    
    Autant vous dire que je suis contre ce genre de méthode que vous suggérez comme je l’ai été contre celle de l’empêchement utilisée par les aarouchs, rappelez-vous. 
    La raison principale est que ce n’est pas démocratique même si ça l’est en Australie. 
    Parfaitement! Vous oubliez, des fois, cher aîné, qu’en Australie ils ont des … kangourous, pas du pétrole comme chez nous…Vous saisissez la différence ou dois-je vous faire un dessin comme j’en sais en faire.

Belkacemi Mohand Said
Kabylie.unblog.fr 
Information libre de tout droit

barrekab3
bas_mars

barrekab3

Algérie-Kabylie-religion :Visite du village et de la demeure de l’amusnaw et savant religieux Cheikh Said Ayadjar à Bouzeguene

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS: Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Algérie-Kabylie-religion :Visite du village et de la demeure de l'amusnaw et savant religieux Cheikh Said Ayadjar à Bouzeguene  dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact
barreblanc

Tizi-ouzou, 26 mars 2009 (bms)- Les participants au colloque scientifique sur le savant religieux Cheikh Said Ayadjar organisé jeudi au centre des œuvres sociales de la Wilaya de Tizi-ouzou, se sont rendus vendredi à son village natal Ait Sidi Hand Ouali (dit Ait Mizare), commune de Bouzeguene où ils se sont recueillis à sa mémoire et ont visité sa demeure.

mars_27_cheikh

    Les villageois ont accueilli les visiteurs sur la place du village (tajmâat), pavoisée aux couleurs nationales, avant de les accompagner à la demeure du défunt cheikh sous des airs de chants religieux déclamés par une troupe d’Azazga.
    La modeste demeure de cheikh Said Ayadjar mérite de gros travaux de restauration que l’Etat devrait engager par équité à la famille de cet amusnaw (sage) en raison de son importance et qui mérite d’être classée patrimoine historique. C’était le lieu où le cheikh réglait les différends entre les gens qui évitaient la justice coloniale.
    Cette deuxième journée d’hommage à cheikh Said Ayadjar (en arabe El YADJRI) a été également l’occasion de voir de nombreuses personnes apporter de nouveaux témoignages sur l’action de cette personnalité. 
    La veille l’ancien ministre de la justice, Mohand Cherif Kherroubi a souligné l’influence  »nationale » qu’avait le cheikh.  »Il ne parlait que le kabyle ou l’arabe classique et jamais de  »darja » (dialecte) », a-t-il dit.
    D’autres intervenants dont Cheikh Tahar Ait Aldjet, qui a fait le déplacement malgré ses 93 ans, loueront le rôle d’éducateur de cheikh Said Ayadjar que certains s’évertuent à appeler Al-yedjri en arabisant le nom du aarch ath yedjar dont il est issu (actuelle commune de Bouzeguene).
     »Ceux qui ne connaissaient pas cheikh Said Ayadjar en sont impressionnés et ceux qui le côtoyaient en restaient admiratifs », a déclaré Cheikh Tahar Ait Aldjet.
      Le colloque, qui a réuni de nombreux participants, a adopté une série de recommandations dont celle de la perspective de créer une fondation portant son nom pour valoriser son œuvre éducatrice et celles d’autres savants religieux comme lui qui restent dans l’anonymat au moment ou le pays a besoin que leur exemple serve de chemin au nouvelles générations.
    Notons que sa famille, les citoyens de son village et de nombreux villages de Bouzeguene, ont tenu à être présent à cet événement. Parmi eux, le moudjahid cheikh Mahfoudh du village Ait Ikhlef a tenu à témoigner en marge de la rencontre du respect qui était dû au cheikh en se rappelant comment lorsqu’il était élève à l’école du village il se précipitait avec d’autres à saluer le cheikh contrairement à leur maître d’école (coloniale).
    Cheikh Said AYADJAR était de son vivant non seulement un savant religieux mais aussi un  »amusnaw » (sage Kabyle) qui savait régler les différends entre les gens à l’image de Cheikh Mohand Oulhoucine. Il est né en 1873 au village Ait Mizare du AARCH ATH YADJAR, actuelle commune de Bouzeguène, située à 70 km à l’est de TiziOuzou.
    Il avait formé de nombreux taleb à travers plusieurs zaouaya (écoles coraniques) de la Kabylie. Il était parmi les fondateurs de l’association des ulemas algériens. Décédé le vendredi 5 octobre 1951, il sera enterré deux jours plus tard au carré familial du cimetière de son village en présence d’une foule impressionnante.

Belkacemi Mohand Said
Kabylie.unblog.fr 
Information libre de tout droit

barrekab3

bas_mars

barrekab3

Algérie-élection :Les partisans de Bouteflika relèvent le défi d’une visite sans anicroche à Tizi-ouzou

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS: Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Algérie-élection :Les partisans de Bouteflika relèvent le défi d'une visite sans anicroche à Tizi-ouzou  dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact
barreblanc

Tizi-ouzou, 27 mars 2009 (bms)- Les partisans de Abdelaziz Bouteflika ont relevé vendredi le défi qu’ils avaient annoncé de permettre au candidat-président de se rendre à Tizi-ouzou sans anicroche mais dans une ambiance faite de mesures de sécurité exceptionnelles.
mars_27_bouteflika «A présent, je peux mourir en paix, après l’accueil chaleureux et exceptionnel qui m’a été réservé aujourd’hui», a déclaré Bouteflika cité sur le site internet de sa campagne électorale.
   Bouteflika est revenu sur les événements de ce qui est appelé le printemps noir en 2001, ont rapporté plusieurs sites internet.  »Je ne peux ne pas que m’incliner devant les martyrs de 2001 », a déclaré Bouteflika qui a rejoint à pied la salle de la Maison de la Culture Mouloud Mammeri où l’attendaient ses partisans.
    La ville de Tizi-ouzou a été  »pavoisée » aux quatre coins aux couleurs des portraits du candidat qui ont été deployés sur les murs, les façaces d’immeubles et même horizontalement. Des permanences ont été ouvertes aux quatre coins de la ville également. 

    Le maire FFS de Draa Ben Khedda rallie le candidat Bouteflika

     mars_27_bouteflika2Mohamed Miraoui, président de l’APC de Draa Ben Khedda, wilaya de Tizi-Ouzou, a annoncé vendredi son soutien au candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika, a rapporté vendredi le site internet de la campagne électorale de Abdelaziz Bouteflika. 
     «J’annonce, par conviction, mon soutien au frère Moudjahid Abdelaziz Bouteflika, initiateur du projet de réconciliation et de paix, et artisan de projets et de grandes réalisations que l’Algérie n’a pas connus auparavant», a précisé dans un communiqué l’élu du Front des Forces Socialistes (FFS), dans un communiqué qu’il a rendu public vendredi, a rapporté la même source.
     «Par la même occasion, j’annonce ma démission du FFS», a-t-il précisé.

Belkacemi Mohand Said
Kabylie.unblog.fr 
Information libre de tout droit

barrekab3

bas_mars

barrekab3

12345...8

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...