Kabylie News: Les témoins de BMS (Roman)

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS: Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Kabylie News: Les témoins de BMS (Roman) dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact
barreblanc

      bms« Les témoins de BMS »
     L’annonce précédente de ce premier roman, que je compte éditer en France, a été mal comprise par certains. Je voudrais préciser à certains de mes frères  »par contrainte (ayethma nbessif, comme dit Ait Menguellet) », ne vous affolez pas, c’est juste un roman sorti de mon imagination. La  »trame » tourne autour d’un crime qui sera commis et qui vise BMS, c’est-à-dire le journaliste que je suis. Mais les ennemis d’un journaliste sont tellement nombreux que celui-ci, très conscient de cette situation, devient très soupçonneux au point de voir un attentat à chaque coin de rue. 
    Parce que le journaliste travaille dans le secteur public, il est donc mal vu par l’opposition et mal considéré ou mal estimé par les gens du pouvoir. Pour son malheur, c’est un kabyle musulman. Il sera donc mal vu par des bougres d’Alger qui le voient toujours, avec un zeste de racisme, comme un berbériste et par des bougres de Tizi-ouzou qui le prennent pour un islamiste et donc un arabo-islamique et donc un traître et donc KDS (kabyle de service) et donc. Ajoutez à cela le caractère de feu du journaliste qui ne se laisse pas compter, vous comprendrez qu’il soit sur ses gardes à chaque coin du …roman.

    Je raconte l’histoire à la façon de la fiction de mon confrère Hmida Layachi d’Algérie News. C’est-à-dire que les personnages auront des noms réels. Lorsque vous lirez le roman vous ne serez pas étonnés du genre de criminels qui vont l’assassiner. Ils ont le profil de l’emploi. 

    Le roman, je vous le concède, comprend également un message codé qu’il vous sera loisible de découvrir si par malheur la réalité dépasse la fiction. Ce sont mes principauxc suspects.

    Le roman sera diffusé sur cette page que je vous invite à revenir souvent visiter. 

   A partir d’aujourd’hui, s’il m’arrive quoi que ce soit, vous êtres témoin que c’est un crime. J’ai déjà consigné les noms et les preuves de ce crime.. Mais pas question de vous en dire davantage. Je ne suis pas pressé de mourir et vous comprenez que je tente bien de faire reculer l’échéance… Soyez patients comme je le suis.

    J’adapterais bien entendu l’histoire si c’est eux qui venaient à mourir avant moi. Je titrerais alors le roman  »Les chemins de l’enfer, cas de Flen et consorts ».
 

      Extrait:
temoins_100dinars     Ce jour-là, j’ai bien chronométré mon déplacement à Alger comme à mon habitude. J’ai toujours en tête l’idée qu’un fou islamiste ou berbériste peut être manipulé pour tenter de m’agresser. Je suis coincé entre ces deux types de personnages, comme vous l’êtes peut être si vous êtes assez franc pour affirmer vos traits de personnalité. 
    Ainsi revendiquer sa langue Amazigh et défendre son écriture en caractères latin est presque péché pour les extrémistes islamistes ou les panarabistes (baathistes). A contrario, revendiquer sa religion musulmane et vouloir construire une mosquée ou y participer est une traîtrise pour quelques illettrés berbéristes de la cause amazighe ou kabyle.
    Je n’ai pas besoin de vous raconter les termes d’un certain kabyliste sur internet  à mon encontre. S’il y a pire terroriste que celui-ci je jure de … tailler ma moustache.
    Hein! Que croyez vous? Je ne vais quand même pas la couper pour des gens pareils? 
    Mais le danger qui me guette ne vient pas de ces gens là. Il vient de gens plus sournois que la hache, la balle ou le couteau d’un terroriste à un faux barrage. Le danger que je sens m’accompagner chaque jour quand  »je descends » à Alger ou que je  »monte » à Tizi, vous ne le saurez pas de sitôt. Vous ne le ressentirez jamais assez comme moi. Vous le révéler dès à présent, c’est prendre le risque de vous voir ne pas vous intéresser à ce roman. Or moi je veux au moins que ma mort serve à une cause quelconque comme celle de voir mes assassins cités en exemple pour que leurs méfaits ne se reproduisent plus ou que des gens pareils ne puissent continuer à nuire… Patience! vous saurez tout mais il faut suivre mes péripéties… 
    A la gare routière de Tizi-ouzou, et dans ma précipitation, j’ai failli écraser une mendiante dans les escaliers en voulant éviter de tomber sur un de ses confrères. Je voulais rejoindre sans me faire remarquer le bus de Makhlouf Dris avant qu’il ne rentre sur le quai.
    Le jeune Rabah, le receveur, m’a accueilli avec son sourire juvénile et légendaire.
    – Alors Rabah comment ça va ?
    – Comme-ci comme-ça … Tu peux monter Aâmi Said. On rentre sur le quai à 16 h 15. C’est presque le moment.
    Sur ce je monte dans le bus jaune et j’ai choisi le siège n°14. Je ne suis pas superstitieux pour éviter le 13 mais c’est le seul endroit qui me tranquillise. Entre nous Rabah m’applique un tarif avantageux de 80 à 100 DA au lieu 120 DA. Je n’ai jamais demandé cette réduction mais lui ou d’autres receveurs comme Dahmane, Youcef, Nadir m’appliquent ce tarif préférentiel qui me permet de prendre à l’arrivée une Mhadjeb ou deux avant mon diner à Ruisseau, généralement un plat de Loubia (haricots secs) à 70 DA. 
    De derrière la vitre je vois deux bonhomme discuter et me regarder d’un certain air. Je sais que ceux-ci peuvent être des agresseurs comme ils peuvent être des gens ordinaires offusqués seulement par le fait que je sois monté dans le bus avant tout ce beau monde qui attend. Je devais prendre en considération la situation dans le premier sens mais je me  »contrefiche » si c’est le deuxième cas sachant que le piston en Kabylie est plus qu’assumé ou toléré: il est recommandé d’en recourir … la tête haute. Pourquoi m’en priverais-je alors?
    Je n’ai pas fini de me rassurer avec mes arguments en matière d’éthique de griller la priorité aux autres que je vois l’un des deux bonhommes pointer du doigt en ma direction. Je commence à m’inquiéter sérieusement. L’un d’eux se détache alors et vient dans ma direction. Mon cœur s’emballait! Le gus s’approche du bus et monte. C’est fini! je vais mourir. Il va tirer sur moi. J’eus pour réflexe de réciter la chahada pour mourir tranquille: La illah ila Ellaaaah, Mouhamed Rassoul Ellah.
    Cependant dès que nos yeux se sont croisés le bonhomme me sourit. C’est pas normal ça. Un criminel développe un rictus su son visage avant de tirer. Lui pas. C’est quoi cette histoire? Je suis à peine sorti de mon étonnement qu’il m’assomme … avec une question:
    – Est-ce que ce bus s’arrête aux Issers (ville à mi chemin entre Tizi-ouzou et Alger)? 
      J’étais resté sans voix. Il y a de quoi. Je viens d’échapper à un autre … attentat.

Vous, qui avez lu, êtes désormais mon témoin. Bravo!

Belkacemi Mohand Said 
Kabylie.unblog.fr 
Information libre de tout droit

compteur

bas_mars2

barrekab3

5 réponses à “Kabylie News: Les témoins de BMS (Roman)”

  1. Kamel dit :

    Nous ferons tout pour que cet assassinat ne se produise pas, maintenant que nous sommes avertis. J’appelle à l’arbitrage de tous ceux qui liront votre appel. Je reste persuadé que ceux qui voudront perpétrer cet homicide reculeront car ils n’échapperont pas au châtiment.
    Courage, nous sommes avec toi.

  2. rezki dit :

    Je crois que les assassins ont commencé à reculer, mais il faut rester vigilants. Pour l’instant ils se contentent d’insulter. Opposons leur notre plus beau mépris et ouvrons l’oeil.

  3. amen Times dit :

    …. (message non validé)

    Le commentaire de BMS
    Ce message n’a pas été validé, comme d’autres de même genre, parce que non seulement son auteur n’est pas identifié mais aussi pour le fait que celui-ci ou celle-ci confond entre critiques objectives et insultes, provocations gratuites etc… Je crois savoir qui c’est ce  »amen Times » et je lui dis: vous pouvez continuer sur votre site et ceux de vos amis à désigner les autres à la vindicte terroriste de divers acabits chaque fois qu’ils ne partagentr pas vos vues érronées sur la Kabylie et l’Algérie. Mais c’est trop tard. Je suis immunisé comme bien d’autres contre cela. La preuve sera fournie dans le roman que je compte publier. Je sais que mon indépendance d’esprit, mon esprit journalistique, mon honnêteté et ma vision positive des choses dérangent. Je ne suis pas un combattant. Je ne suis pas un militant. Surtout de votre genre. Je ne suis le militant que du bien, de la liberté et de la vérité. Je n’aime pas les clans. J’admire les gens organisés en partis ou en associations pour défendre publiquement et clairement leur idées. On peut toujours trouver quelque chose à partager mais jamais avec des annonymes qui cherchent la guerre fratricide, la fitna, la division.
    Si j’ai raison à chaque fois c’est grâce à Dieu, si je me trompe le le prie de me Pardonner.
    BMS

  4. Amokrane dit :

    Je suis témoin aussi. Heureusement que ces extrémistes sont souvent virtuels BMS, c’est des lâches. Tu as vu sur leur site ; il n’y a de kabyle que le nom. Il y a une ou deux semaines on a eu droit au drapeau d’Israel !! Vous voyez !? Ils font tout ça pour isoler les kabyles et pour conforter les stéréotypes et les préjugés sur notre région. C’est le jeu du pouvoir et du DRS. Mais On est nombreux à les demasquer. Je parle d’eux au pluriel, même si en vérité il ne sont que 4 ou 5 personnes mais c’est les pseudos qui sont nombreux. Il y a Marie boumachin (passage non validé…) que tout le monde prends pour une folle, le gars (passage non validé…) (halim akli) qui écrit de chez lui à ait bouadou, le kabyliste, quant à lui, qui se cache sous une adresse IP anonyme est un kabyle qui écrit de la Suède à ce qui se dit. Un vrai mégalomane, qui multipli les pseudos derrière son clavier.

  5. Lounes dit :

    Je crois que Amokrane a tout dit sur ce site xénophobe.
    J’ai intervenu dans leur forum ,je concède qu’il ne censure pas (mais à quoi bon ça va leur servir de censurer)mais ! à défaut d’argumentaires ils répondent par de l’insulte.
    Beaucoup vont peut être nous reprocher de visiter leur sites mais ces pseudo Kabyles savent taper dans le mil et c’est normal de leur répondre car ils ont bien su mettre en évidence la philosophie de cette LÉGENDE Kabyle qui disait qu’un homme d’un village dont personne ne parlait a fait ses besoins dans la fontaine afin de se faire de la publicité les kabylistes et autres font exactement la même chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...