• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 8 juillet 2009

Algérie – Kabylie – Mak: Une autonomiste conteste le leadership de ferhat Mehenni et affirme que l’Autonomie et l’Islam sont antinomiques – 8 juillet 2009 –

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS: Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Algérie - Kabylie - Mak: Une autonomiste conteste le leadership de ferhat Mehenni et affirme que  l’Autonomie et l’Islam sont antinomiques - 8 juillet 2009 -  dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact
barreblanc

une_ferhat_juin06juillet_08_makTizi-ouzou, 8 juillet 2009 (bms) - Une autonomiste, une certaine Tassadit Amrouche, conteste ouvertement le leadership de Ferhat Mehenni et affirme sans arguments que  »l’autonomie (de la Kabylie) et l’Islam sont antinomiques ».
    Critiquant le site du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (http://www.makabylie.info/), qui a ses yeux  »ressemble plus à un blog personnel de notre ami Ferhat , qu’un véritable lieu d’expression solidaire et militante des adeptes de ce mouvement », Tassadit Amrouche affirme qu »’Il semble que le leader du MAK reprend, malgré lui, les défauts du parti qu’il a quitté (le RCD), et où la tendance au pouvoir personnel, l’emporte sur tout le reste. »
     »L’Autonomie est trop sérieuse pour être confiée ou supportée par une seule personne . La notion de groupe est dominante , qui élit obligatoirement , un ou deux co-présidents. », ajoute Tassadit Amrouche, une grande inconnue sinon qu’elle porte le nom des Amrouche, Taos et Jean, de confession chrétienne qui expliquerait qu’elle rejette naturellement l’Islam alors qu’il est la religion dominante en Kabylie comme le montrent les minarets qui s’élèvent de chaque village.
     Tassadit Amrouche, dans une contribution sur kabyle.com intitulée ’L’autonomie kabyle: faut-il relire Mohand Arab Bessaoud?, a critique également Ahmed Ait Bachir qui avait appelé le MAK récemment à la modération.  »Je pense que le MAK est arrivé à la croisée des chemins (et) pour aller de l’avant, il doit se défaire de ses éléments qui confondent l’islam et l’islamisme, l’arabe et l’arabisme, l’autonomie et l’indépendance. En un mot, il doit cesser de donner l’image d’un mouvement extrémiste et xénophobe. », a déclaré M. AIT-BACHIR sur le site de l’association des Kabyles de France (ASKAF)
    L’appel de M. Ait Bachir a été accueilli pourtant avec pondération par un dirigeant modéré du Mak, Ahcene Belkacemi, contrairement à cette Tassadit Amrouche qui ferait partie de l’aile extrémiste du Mak que M. Ait Bachir a désignée à Ferhat Mehenni pour s’en éloigner.
    Ahcene Belkacemi, qui notait un état d’intolérance  »de certains de nos concitoyens » qui a suivi l’interview accordé au site de l’ASKAF, estime lui aussi que  »ces kabyles qui nous gargarisent du matin au soir sur leur esprit tolérant, ouvert et moderne, sont semblables à ceux qu’ils prétendent combattre, c’est-à-dire les oppresseurs de notre peuple. » 
     » »Beaucoup de ceux qui se sont pris à  l’intégrité morale et l’honneur d’Ahmed Ait Bachir et de son entourage, l’ont fait, soit par méconnaissance de ce qu’est la personne de ce dernier, soit par mauvais foi et ingratitude et dans ce dernier cas, le but est clair. Il s’agit de porter atteinte à sa personne et aux siens. », a ajouté Ahcene Belkacemi qui dit admettre une  »malheureuse coïncidence de cette interview avec d’autres éléments de l’actualité qui touchent à la Kabylie », sans en préciser laquelle.
    Enfin, Tassadit Amrouche propose de créer une  »assemblée consultative souveraine élargie s’exprimant au nom du peuple Kabyle et à vocation de prendre sérieusement en charge le projet hautement politique de l’Autonomie régionale ». 
     »A l’extérieur  nous ne serions que les ambassadeurs de cette cause dûment accrédités et non des porte-voix de nous-mêmes. », conclut-elle (????).
    La sortie de Tassadit Amrouche révèle l’existence d’une lutte interne soit pour le contrôle du Mak soit pour lui contester le leadership par la création éventuelle d’autres organisations parlant au nom des Kabyles et ciblant notamment la communauté établie à l’étranger, la plus facile à exploiter en raison de la nostalgie naturelle que suscite l’éloignement de Tamurt (le bled).

Belkacemi Mohand Said 
Kabylie.unblog.fr 
Information libre de tout droit

barrekab3
bas_mars1
bas_mars2

barrekab3

document.write(‘‘); document.write(‘‘);

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...