• Accueil
  • > Accueil
  • > Algérie – politique : Tabbou critique la presse qui reproche à l’opposition son son manque de réactivité – 21 août 2009 –

Algérie – politique : Tabbou critique la presse qui reproche à l’opposition son son manque de réactivité – 21 août 2009 –

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS: Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Algérie - politique : Tabbou critique la presse qui reproche à l'opposition son son manque de réactivité - 21 août 2009 -  dans Accueil acceuil1 ci_politique dans Accueil ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact
barreblanc

Tizi-ouzou, 21 août 2009 (bms) – Le Premier secrétaire du Front des Forces Socialistes ( FFS, opposition légale algérienne), Karim Tabbou a critiqué longuement la presse qui reproche à l’opposition dont se réclame son parti son manque de réactivité par rapport à ce qui se fait sur le plan national.
     »Le procès fait à l’opposition politique, syndicale et associative par une certaine presse et par les journalistes, lui reprochant son silence, son inaction voire son impuissance face aux décisions du gouvernement, est un procès infondé. »; a déclaré Tabbou qui s’exprimait  à l’ouverture des directoires des Collectifs de jeunes à Souk-el Thenine – Béjaia, qui se tiennent les 18 & 19 août.
     »Chacun sait que la situation actuelle est le reflet du repli et du la fermeture politique du régime, notamment depuis la révision constitutionnelle et le 3ème mandat. Faire des procès a l’opposition dans les circonstances actuelles c’est faire preuve pour le moins, de naïveté ou alors, il s’agit la d’un ralliement déguisé qui vise a couvrir l’impuissance et l’incurie du pouvoir (…) », a  estimé Tabbou.
     »Il est mal venu de reprocher à une opposition qui a refusé et refuse encore de céder sur l’essentiel, son manque de réactivité par apport au vrais faux débats initiés par une certaines presse téléguidée par le pouvoir. Il y aurait certainement beaucoup de choses a dire sur la loi de finances complémentaires, tant au niveau des procédures institutionnelles suivies qu’au regard de la cohérence de la politique économique, commerciale et financière du pouvoir. La suppression du crédit à la consommation est sans doute regrettable et sera probablement mal vécue par ménages qui peuvent y avoir accès, mais il aurait peut être intéressant de se pencher plus attentivement aux train de vie de l’Etat, aux dépenses somptuaires et aux politiques de l’emploi. », a-t-il ajouté.
 

Belkacemi Mohand Said 
Kabylie.unblog.fr
Information libre de tout droit

barrekab3
bas_mars1
bas_mars2

barrekab3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...