• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 1 octobre 2009

Kabylie-internet: Kabyle.com s’autocensure et le clame à propos d’un article sur le CMA

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS  -  Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Kabylie-internet: Kabyle.com s'autocensure et le clame à propos d'un article sur le CMA  dans Accueil logo740
Presse algérienne: El-Watan.- DDK.- Le-Soir. - L’Expression. - Le Jour.El-Khabar. TSA  – APSLiberté 

barremilieu_new2 dans Accueil

acceuil1 ci_politique ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact
barrekab3
Kabylie-internet
Kabyle.com s’autocensure et le clame à propos d’un article sur le CMA
barreblanc
Tizi-ouzou, 1 er octobre 2009 (BMS) -Kabyle.com, qui se proclame comme le 1er site de la Kabylie et des Berbères dans le monde, s’autocensure et le clame avec  »tristesse » à propos d’un article sur le Congrès Mondial Amazigh (CMA), qui a suscité une vive réaction du président d’une aile de cette organisation, Belkacem Lounes.
     »Pour continuer dans notre mission d’information sans tracasseries judiciaires, même avec la certitude de notre neutralité et de notre engagement, je prends la lourde et triste décision de l’auto-censure. », explique Stéphane ARRAMI, responsable de Publication du site dans une mise au point exigée par Belkacem Lounes à propos d’un droit de réponse (interview) de Rachid RAHA dans lequel celui-ci parle d’une affaire de 30.000 euros détournés au sein du CMA.
    Belkacem Lounès entendait endosser à kabyle.com le choix du titre « Rachid RAHA : « les 30.000 euros du gouvernement catalan destinés au Congrès de Kabylie ont été détournés », qu’il juge diffamatoire. Cela suppose des poursuites en justice dont kabyle.com n’a pas fini de sortir d’un cas pour affronter un autre.
    Après avoir été poursuivi par BRTV, il a été menacé récemment par la responsable d’un site concurrent, kabyles.net, pour avoir révélé …son nom alors que le site a fait du dénigrement d’autrui une de ses spécialités. 
    Les observateurs s’interrogent où va l’internet kabyle, en l’absence de tolérance et de débat contradictoires de ses intellectuels et hommes politiques, s’il faut à chaque fois passer devant les juges…

Belkacemi Mohand Said 
Kabylie.unblog.fr
Information libre de tout droit

barrekab3
bas_mars1
bas_mars2

Algérie-presse-internet :L’Agence84 utilise l’effigie de l’oncle Sam pour attirer des candidats à l’emploi

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS  -  Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Algérie-presse-internet :L'Agence84 utilise l'effigie de l'oncle Sam pour attirer des candidats à l'emploi   dans Accueil logo740
Presse algérienne: El-Watan.- DDK.- Le-Soir. - L’Expression. - Le Jour.El-Khabar. TSA  – APSLiberté 

acceuil1 dans Accueil ci_politique ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact
barrekab3
Algérie-presse-internet
L’Agence84 utilise l’effigie de l’oncle Sam pour attirer des candidats à l’emploi 
barreblanc
octo_01_recruteTizi-ouzou, 1 er octobre 2009 (bms)- L’Agence84, qui exploite depuis quelques temps un site web d’information générale porté sur l’Algérie, algerie360, n’a pas trouvé mieux que d’utiliser l’effigie de l’oncle Sam pour intéresser des candidats à l’emploi comme rédacteur du Web en français et en arabe (Cyberjournaliste).
      »L’Oncle Sam représente l’Amérique, et plus encore le gouvernement américain, ou l’Etat américain », indique une définition prise sur le site internet de radio France Internationale.
    »C’est un personnage symbole. Et si son nom a eu tant de succès, c’est peut-être d’abord parce qu’il évoque, pour les Américains, le nom de leur pays : United States of America. Uncle Sam reprend les lettres « Un » qui viennent de United, «S» qui vient de States et «Am» qui viennent de America. », ajoute la même source.
    L’Agence84, qui se définit pourtant comme  »une entreprise spécialisée dans les nouvelles technologies du web et du mobile en Algérie », développe un site qui a le défaut de reprendre systématiquement les articles de la presse nationale algérienne. Cette reprise peut poser problème en effet sur le plan de l’éthique et du droit s’il n’y a pas d’accords avec les journaux et et les journalistes concernés.

Belkacemi Mohand Said 
Kabylie.unblog.fr
Information libre de tout droit

barrekab3
bas_mars1
bas_mars2

Presse-soutien : Le Monde diplomatique cherche le soutien de ses lecteurs mieux que celui des financiers (Serge Halimi)

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS  -  Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Presse-soutien : Le Monde diplomatique cherche le soutien de ses lecteurs mieux que celui des financiers (Serge Halimi) dans Accueil logo740
Presse algérienne: El-Watan.- DDK.- Le-Soir. - L’Expression. - Le Jour.El-Khabar. TSA  – APSLiberté 

acceuil1 dans Accueil ci_politique ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact
barrekab3
Presse-soutien
Le Monde diplomatique cherche le soutien de ses lecteurs mieux que celui des financiers (Serge Halimi)
barreblanc
Tizi-ouzou, 1 er octobre 2009 (bms)- Le Monde diplomatique est à la recherche du soutien de ses lecteurs mieux que celui des financiers pour pouvoir transmettre à de nouveaux lecteurs sa  »manière de voir », écrit Serge Halimi, son directeur de la rédaction, dans un éditorial acommpagnant le numéro d’octobre du célèbre journal.
     »Après un essor ininterrompu entre 1996 et 2003, la diffusion en kiosques du Monde diplomatique a enregistré un très fort recul jusqu’à l’année dernière ; le nombre des abonnés, lui, a continué de progresser. En termes d’exemplaires vendus, le tassement est néanmoins réel et nous ramène à nos chiffres de 1995, juste avant la filialisation du journal (voir graphique ci-dessous). Assurément, la perception générale s’améliore sensiblement si l’on ajoute à ce total les soixante-treize éditions internationales du mensuel (la première, en Italie, date de 1994), les quelque deux millions d’exemplaires qu’elles diffusent et les centaines de milliers de lecteurs en ligne de notre site. », écrit Halimi qui a justifié son appel par la volonté de l’équipe du journal de garder son indépendance et de continuer à faire dans le journalisme d’intérêt général loin des calculs de rentabilité.
    ‘Nous ne relèverons donc pas nos tarifs pour le moment. Nous les maintiendrons plus bas dans les pays pauvres. Nous poursuivrons l’accompagnement de nouvelles éditions internationales en leur offrant de nous verser des droits limités au démarrage. Nous demeurerons à la pointe des technologies multimédias, notamment pour atteindre les jeunes générations et assurer ainsi la transmission des valeurs intellectuelles et politiques de notre journal. Nous continuerons à commander davantage de grands reportages et d’enquêtes de journalistes, de chercheurs, de militants aussi, sur les conflits en cours, les crises, les alternatives, les expérimentations. », promet Halimi en affirmant que les ventes et les abonnements représentent  »de très loin les deux principaux piliers financiers » du Le Monde diplomatique.
     »Comparées à celles d’autres titres, nos pertes peuvent paraître modestes (330 000 euros en 2007, 215 000 euros l’année dernière). Mais aucun banquier désœuvré et brûlant de jouer au mécène ne se proposera de les combler. Un journal comme le nôtre, dont l’ensemble des personnels est actionnaire, dont les lecteurs, qui détiennent eux aussi une part du capital, offrent des abonnements de solidarité aux bibliothèques et aux prisons dépourvues de ressources, dont enfin le directeur est élu, lui paraîtrait vraisemblablement assez peu recommandable. »
     »La question qui nous est collectivement posée est simple : qui d’autre que nous va continuer à financer un journalisme d’intérêt général ouvert sur le monde, consacrer deux pages aux mineurs de Zambie, à la marine chinoise, à la société lettone ? Ce mensuel n’est pas exempt de défauts, mais il encourage les auteurs qui voyagent, enquêtent, sortent de chez eux, écoutent, observent. Les journalistes qui le conçoivent ne sont jamais conviés aux dîners du Siècle, ils ne font pas de «ménages» pour les lobbies pharmaceutiques ou les sociétés d’emballage, ils n’ont pas leur rond de serviette dans les grands médias. »
     »Mais nous comptons tant de complices ailleurs : l’association des Amis du Monde diplomatique, dont l’existence conforte l’indépendance de la rédaction et qui, chaque mois, organise des dizaines de débats autour des thèmes que nous développons ; les kiosquiers qui veillent à ce que notre journal reste bien exposé, et parfois le recommandent ; les enseignants qui le font connaître à leurs élèves ; la presse alternative qui tire profit de nos informations et dont certains animateurs musardent dans nos colonnes ; beaucoup de curieux, des journalistes francs-tireurs, quelques mauvais caractères… »
    Kabylie News appelle ses amis à acheter plus d’un exemplaire ce mois en Algérie ou ailleurs et de l’offrir à des Amis.
    Brin de nostalgie et témoignage de BMS:  »Je recourrais systématiquement au Le Monde diplomatique, entre autres, lors de mes études universitaires à l’Institut des Sciences politique et de l’information d’Alger (ISPI), à la fin des années 70 et au début de celles de 80, pour préparer mes exposés. Je trouvais matière à illustrer les sujets que je traitais. Mes professeurs appréciaient beaucoup. Avec le Canard enchaîné, Le Monde diplomatique était notre référence à l’université. Qu’en est-il aujourd’hui, jeunes étudiants si vous me lisez?

Belkacemi Mohand Said 
Kabylie.unblog.fr
Information libre de tout droit

barrekab3
bas_mars1
bas_mars2

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...