• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 18 octobre 2009

Algérie – Kabylie: Images insolites du pays

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS  -  Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Algérie - Kabylie: Images insolites du pays dans Accueil logo740
Presse algérienne: El-Watan.- DDK.- Le-Soir. - L’Expression. - Le Jour.El-Khabar. TSA  – APSLiberté 
barremilieu_new2 dans Accueil

acceuil1 ci_politique ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact

barremilieu_new2

Images insolites du pays

tbal
Tbal sous le balcon
azazga
Casseur de pierre en ville
poubelle
Marché couvert ou poubelle
the

Allez un bon thé du sud servi dans le nord

barrekab3
bas_mars1
bas_mars2

Algérie-presse : La FNJA invite le SNJ à faire front commun pour la défense des droits socio-professionnels des journalistes algériens

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS  -  Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Algérie-presse : La FNJA invite le SNJ à faire front commun pour la défense des droits socio-professionnels des journalistes algériens dans Accueil logo740
Presse algérienne: El-Watan.- DDK.- Le-Soir. - L’Expression. - Le Jour.El-Khabar. TSA  – APSLiberté 
barremilieu_new2 dans Accueil

acceuil1 ci_politique ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact

barremilieu_new2

barrekab3
Algérie-presse
La FNJA invite le SNJ à faire front commun pour la défense des droits socio-professionnels des journalistes algériens (actualisé)
barreblanc
Tizi-ouzou, 18 oct 2009 (bms)- La Fédération nationale des journalistes algériens (FNJA) a publiquement invité samedi le Syndicat national des journalistes (SNJ) à faire front commun pour défendre les droits socio-professionnels des journalistes algériens.
oct_19_latribune    L’invitation à travailler ensemble et à  »transcender les clivages politiques » a été lancée samedi lors d’un rassemblement à Alger en réaction au décès de Chaouki Madani, le neuvième journaliste algérien à quitter la vie prématurément en raison (ou dans) de mauvaises conditions socio-professsionnelles.
    Les comptes-rendus de presse de ce rassemblement soulignaient dimanche la colère qui habite les journalistes algériens envers particulièrement les patrons de presse.
    Une plate-forme de six revendications à caractère socioprofessionnel a été mise en avant par le secrétaire général de la FNJA, a rapporté El Watan. Le journal de Omar Belhouchet a consacré jeudi un large dossier aux conditions d’exercice du métier de journaliste révélant la mort de neuf confrères en une année.
    Les journalistes sont en réalité très remontés contre les dirigeants de la presse qui lers fragilisent par le refus de leur reconnaître les droits élémentaires imposés en principe par la réglementation du travail. 
    A chaque fois qu’ils montent au créneau pour défendre ces droits, certains journalistes ignorants ou manipulés s’agitent pour casser leur action par le détournement de l’attention vers des objectifs politiques comme le code pénal incriminant les articles de presse alors que ceux-ci relèvent d’un domaine qui peut être traité dans une seconde étape et dans un cadre plus large.
    Le métier de journaliste se meurt ainsi en Algérie par la cause « de prédateurs » existants à l’intérieur de la presse elle même. Les méthodes autoritaires assimilables aux intimidations terroristes sont dénoncées sous couvert de l’anonymat par de nombreux journalistes. Un journaliste qui se plaint dans un organe de la presse algérienne, public ou privé, est poussé souvent à la démission, affirme-t-on.
    Un journaliste suggère de réunir les doléances des journalistes pour en rédiger un livre noir des pratiques qui se font dans la presse algérienne et le publier sur internet. Il s’agit de dévoiler les méthodes de travail de toutes ces figures de patrons de presse qui ont cassé et détruit le journalisme construit par plusieurs générations avec plus de 70 martyrs, explique-t-il.
      Dernière minute: Nous venons d’apprendre du Groupe de Travail sur la Liberté d’Expression en Afrique du nord «WGFENA» le licenciement d’une consoeur  »pour avoir avoir dénoncé les conditions socio-professionnelles des journalistes ». Elle s’exprimait dans un article du journal El Watan consacré au sujet. Nous y reviendrons.

Belkacemi Mohand Said 
Kabylie.unblog.fr
Information libre de tout droit

barrekab3
bas_mars1
bas_mars2

Algérie-presse-roman : « Les témoins de BMS » (extrait) – 2 –

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS  -  Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Algérie-presse-roman :
Presse algérienne: El-Watan.- DDK.- Le-Soir. - L’Expression. - Le Jour.El-Khabar. TSA  – APSLiberté 
barremilieu_new2 dans Accueil

acceuil1 ci_politique ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact

barremilieu_new2

barrekab3
Algérie-presse-roman
« Les témoins de BMS » (extrait)
barreblanc
    « Les témoins de BMS », je le rappelle ici  est un roman. La  »trame » tourne autour d’un crime qui sera commis et qui vise BMS, c’est-à-dire le journaliste que je suis et qui peut être quelqu’un d’autre. Il s’agit d’un autre indice que je vous livre là. 
    Parce que les ennemis d’un journaliste sont tellement nombreux de nos jours que BMS, très conscient de cette situation, devient très soupçonneux au point de voir un attentat à chaque coin de rue. 
    Parce que ce journaliste travaille dans le secteur public, il est donc mal vu par l’opposition et mal considéré ou mal estimé par les gens du pouvoir. Pour son malheur, c’est un kabyle musulman. Il sera donc mal vu par des bougres d’Alger qui le voient toujours, avec un zeste de racisme, comme un berbériste et par des bougres de Tizi-ouzou qui le prennent pour un islamiste et donc un arabo-islamique et donc un traître et donc KDS (kabyle de service) et donc. Ajoutez à cela le caractère de feu du journaliste qui ne se laisse pas compter, vous comprendrez qu’il soit sur ses gardes à chaque coin du …roman.
    Le roman est construit à la façon de la fiction de mon confrère Hmida Layachi d’Algérie News. C’est-à-dire que les personnages auront des noms réels. Lorsque vous lirez le roman vous ne serez pas étonnés du genre de criminels qui vont l’assassiner. Ils ont le profil de l’emploi. 
    Le roman, je vous le concède, comprend également un message codé qu’il vous sera loisible de découvrir si par malheur la réalité dépasse la fiction. Ce sont mes principauxc suspects. Le roman sera diffusé sur cette page que je vous invite à revenir souvent visiter. 
   A partir d’aujourd’hui, s’il m’arrive quoi que ce soit, vous êtres témoin que c’est un crime. J’ai déjà consigné les noms et les preuves de ce crime dans un fichierqui sera diffusé à tout moment par quelqu’on de confiance. Mais pas question de vous en dire davantage. Je ne suis pas pressé de mourir et vous comprenez que je tente bien de faire reculer l’échéance… Soyez patients comme je le suis.
    J’adapterais bien entendu l’histoire si c’est eux qui venaient à mourir avant moi. Je titrerais alors le roman  »Les chemins de l’enfer, cas de Flen et consorts ».

(more…)

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...