• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 22 décembre 2009

Kabylie-poésie: Akbou accueille du 26 au 29 décembre un hommage à la poétesse Na Rahma Ath Aissa – 22 déc 2009 -

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

AAKA_Kabylie News de BMS  -  Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)

Kabylie-poésie: Akbou accueille du 26 au 29 décembre un hommage à la poétesse Na Rahma Ath Aissa - 22 déc 2009 - dans Accueil logo740
Presse algérienne: El-Watan.- DDK.- Le-Soir. - L’Expression. - Le Jour.El-Khabar. TSA  – APSLiberté 
barremilieu_new2 dans Accueil

acceuil1 ci_politique ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact

barremilieu_new2

barrekab3
Kabylie-poésie
Akbou accueille du 26 au 29 décembre un hommage à la poétesse Na Rahma Ath Aissa
barreblanc
dec2009_22_akbouTizi-ouzou, 22 déc 2009 (bms)- Le centre culturel d’Akbou se prépare à accueillir du 26 au 29 décembre la 3ème Edition de la Rencontre Poétique amazigh de l’association « ETOILE CULTURELLE » d’Akbou consacrée à un hommage à la poétesse Na Rahma Ath Aissa.
     »L’hommage à cette  grande dame est une reconnaissance à toutes les grands-mères et tous les grands pères qui ont su préserver le patrimoine culturel Amazigh en transmettant notre culture de génération en génération »,  indique l’association dans un dossier de presse reçu par email à kabylienews.
    De son vrai nom, Rahma nath Abdeslam (IGUEZIRI), la poétesse serait née entre 1830 et 1835, selon la biographie expresse faite par l’association.
     »Malgré son âge, elle avait pris en charge sa famille, son bétail , évalué à plus de 150 têtes, et entretenu les 6 jardins qui lui appartenaient. »
      C’est sa sensibilité qui l’a poussée à composer des poèmes dès son jeune âge. Elle s’exprimait en réaction aux comportements dans le milieu social dans lequel elle vivat, selon l’association, si bien que les gens la redoutaient des fois qu’elle en fait un exemple à travers un poème.
      »Elle guérissait traditionnellement et était la sage-femme du village (El Qivla, ndlr). Elle était aimée et respectée au point où tous les gens du village l’appelaient Djida Rahma. On dit d’elle qu’à l’âge de 105 ans, elle s’adonnait aux travaux domestiques. Elle est la grand – mère de sept chouhadas (martyrs, ndlr) de la guerre de libération nationale et qu’elle a élevé 20 orphelins. Elle mourut en 1951 à l’âge de 115 ans », ajoute l’étoile culturelle d’Akbou.
    60 poètes venant de 10 wilayas sont attendus à cette manifestation organisée pour  »promouvoir la Culture Amazigh, réhabiliter certaines figures de la Culture Algérienne, encourager la création poétique Amazigh et assurer un cadre d’échange entre poètes », précise l’association, qui organise l’événement en partenariat avec les ministères de la culture et de la jeunesse, le Haut Commissariat à l’Amazighité, la Wilaya de Béjaïa, les direction de l’Education et de la Jeunesse et des Sports, de la Wilaya de Bejaia, l’Assemblée Populaire Communale d’Akbou, le Mouvement Associatif et des Sponsors.
    Trois conférences sont prévues à cette occasion animées par HALOUAN Hacene, SALHI Md Akli, DJELLAOUI Mohamed, tous trois professeurs universitaires. Une exposition, une vente dédicace de livres, un récital poétique et trois présentations théâtrales sont prévues également à Akbou. Une soirée artistique «Chaabi » est au programme également.
signaturebms
barrekab3
bas_mars1
bas_mars2

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...