• Accueil
  • > Archives pour février 2010

Algérie-Mammeri: Amine Zaoui raconte et rend hommage à Mouloud Mammeri dont il dit avoir été le dernier écrivain algérien à s’être entretenu avec lui – 28 fév 2010 -

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

 AAKA_Kabylie News de BMS  -  Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)
Algérie-Mammeri: Amine Zaoui raconte et rend hommage à Mouloud Mammeri dont il dit avoir été le dernier écrivain algérien à s'être entretenu avec lui - 28 fév 2010 - dans Accueil gif740

Presse algérienne: El-Watan.- DDK.- Le-Soir. - L’Expression. - Le Jour.El-Khabar. TSA  – APSLiberté 
barremilieu_new2 dans Accueil

acceuil1 ci_politique ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact

barremilieu_new2

barrekab3
Algérie-Mammeri
Amine Zaoui raconte et rend hommage à Mouloud Mammeri dont il dit avoir été le dernier écrivain algérien à s’être entretenu avec lui
barreblanc
fev2010_28_zaoui_mammeriTizi-ouzou, 28 fév 2010 (bms)-L’intellectuel et écrivain algérien Amine Zaoui a rendu un bel hommage à son homologue Mouloud Mammeri, décédé en février 1989 dans un accident de la circulation à Ain Defla (centre-ouest algérien), dans un article publié dimanche dans le journal arabophone Echourouk et affirme qu’il est le dernier écrivain algérien à s’être entretenu avec lui.
    Amine Zaoui, dont l’article gagnerait à être traduit en français et en tamazight par les inconditionnels de Mouloud Mammeri, raconte qu’il l’a rencontré à l’occasion d’un colloque sur la culture populaire maghrébine à Oudjda (Maroc) tenu du 23 au 24 février.
     »C’était la première fois que rencontrais Mouloud MAMMERI qui m’a paru d’une soixantaine d’années, d’une taille moyenne, aux cheveux blancs comme neige, calme, ne parle que si on le lui demande ou si on lui demande de répondre à une question, timide, ne lève ses yeux que pour identifier son interlocuteur, par respect », écrit Zaoui qui raconte comment un pont a été jeté entre lui et l’écrivain disparu au terme d’une émission radiophonique à laquelle ils ont pris part ensemble au deuxième jour du colloque.
     »Mammeri m’a affirmé lors du petit déjeuner du dernier jour qu’aucun  »régime ne pourra couper la langue des enfants qui boivent la langue maternelle avec le lait maternel et que la langue amazighe aura une place importante lorsque l’Algérie aura gagné en démocratie et en maturité politique ».
    Mammeri était venu par ses propres moyens à bord d’une peugeot 205, selon Amine Zaoui qui s’interroge sur ce que le pays a fait 21 ans après la disparition de ce grande écrivain. La publication d’un tel hommage dans les colonnes d’Echourouk démontre l’esprit d’ouverture du un journal arabophone très critiqué par certains en Kabylie même lorsqu’il s’agissait du sponsoring de la JSK(BMS) 
signaturebms
dailybouzeguene
bas_bouzeguene
barrekab3
bas_mars1
bas_mars2

Algérie-presse-éthique : Dérapage dans la presse algérienne: Ennahar réagit aux articles d’El Watan et de journaux arabophones  »incriminant » un de ses articles dans l’assassinat d’Ali Tounsi – 28 fev 2010 –

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

 AAKA_Kabylie News de BMS  -  Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)
Algérie-presse-éthique : Dérapage dans la presse algérienne: Ennahar réagit aux articles d'El Watan et de journaux arabophones ''incriminant'' un de ses articles dans l'assassinat d'Ali Tounsi - 28 fev 2010 -  dans Accueil gif740

Presse algérienne: El-Watan.- DDK.- Le-Soir. - L’Expression. - Le Jour.El-Khabar. TSA  – APSLiberté 
barremilieu_new2 dans Accueil

acceuil1 ci_politique ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact

barremilieu_new2

barrekab3
Algérie-presse-éthique
Dérapage dans la presse algérienne: Ennahar réagit aux articles d’El Watan et de journaux arabophones  »incriminant » un de ses articles dans l’assassinat d’Ali Tounsi
barreblanc
fev2010_tounsi3Tizi-ouzou, 28 fév 2010 (bms)- Le journal en langue arabe Ennahar (le jour) a vite réagi dimanche, comme il fallait s’y attendre du reste, aux  »accusations » portées contre lui par plusieurs journaux dont deux articles du journal El Watan qui le  »l’accusait » nommément d’avoir  »mis le feu aux poudres » dans l’assassinant jeudi du directeur général de la police nationale algérienne, Ali Tounsi.
    Aux articles du journal El Watan, intitulés  »Un article, une colère, trois balles et deux morts » et  »L’information d’Ennahar aurait mis le feu aux poudres » et publiés le lendemain de l’assassinat du chef de la police algérienne, s’ajoutent ceux d’autres journaux concurrents (arabophones notamment) qui ont fait de même mais en procédant par allusion, laissant supposer qu’il y aurait eu une même source pointant du doigt un article d’Ennahar (donc le journal) publié le jour de l’assassinat.
fev2010_28_ennahar    Ennahar accuse ces journaux désignés sous le sobriquet de  »caciques de la presse » et de  »marchands de la morale » de travailler pour des  »brigands encerclés par Ali Tounsi et qui travaillent suivant un agenda dicté par l’ambassade de France à Alger via un concessionnaire français de véhicules utilitaires ».
    Ennahar rappelle le traitement qu’il dit hostile qu’ont eu ces journaux à l’endroit d’Ali Tounsi qu’ils ont  »poignardé de son vivant avant d’aller à son enterrement ».
    Sur le plan éthique, le dérapage à l’encontre d’Ennahar est réel et préjudiciable à toute la presse. En accusant un article d’être à l’origine d’un drame, c’est revenir à charger désormais les journalistes à chaque émeute ou autre fait après publication d’articles. Cette affaire risque également de creuser davantage le fossé entre les journalistes algériens déjà fragilisés par nombre de questions professionnelles et organisationnelles.(BMS)
signaturebms
dailybouzeguene
bas_bouzeguene
barrekab3
bas_mars1
bas_mars2

Algérie-police: L’assassinat de Ali Tounsi et son enterrement à la une de la presse algérienne qui s’interroge – 27 fév 2010 –

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

 AAKA_Kabylie News de BMS  -  Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)
Algérie-police: L'assassinat de Ali Tounsi et son enterrement à la une de la presse algérienne qui s'interroge - 27 fév 2010 -  dans Accueil gif740

Presse algérienne: El-Watan.- DDK.- Le-Soir. - L’Expression. - Le Jour.El-Khabar. TSA  – APSLiberté 
barremilieu_new2 dans Accueil

acceuil1 ci_politique ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact

barremilieu_new2

barrekab3
Algérie-police
L’assassinat de Ali Tounsi et son enterrement à la une de la presse algérienne qui s’interroge
barreblanc
fev2010_tounsi3Tizi-ouzou, 27 fév 2010 (bms)- L’assassinat jeudi du Directeur général de la police algérienne, Ali Tounsi et son enterrement le lendemain vendredi au cimetière El Alia à Alger, faisait samedi la une de la presse algérienne qui s’interroge sur les circonstances et les retombées de cette affaire sur le pays.
    La presse arabophone est la plus prolifique en la matière amenant même le journal El Watan à citer son concurrent Ennahar dans un article signé par Madjid Makedhi comme celui qui aurait mis le feu aux poudres.
     »Un article d’information publié par le journal, qui n’a fait que son travail faut-il le souligner, citait nommément le chef de l’unité aérienne de la Sûreté nationale, Oultache Choueib, auteur des coups de feu mortels sur le directeur général de la DGSN », écrit Makedhi  dans son article intitulé  »L’information d’Ennahar aurait mis le feu aux poudres », avant de reprendre les termes de l’article  »incriminé ».
    Le Soir d’Algérie a fait de même aussi mais sans aller jusqu’à désigner le journal Ennahar comme pour ne pas risquer une quelconque manipulation sur un sujet aussi grave pour lequel les journaux algériens privés ou indépendants ne citent que des sources anonymes au contraire des médias publics qui s’en tiennent au communiqué officiel du ministère de l’intérieur qui parle d’un  »acte de démence » commis au cours d’une réunion.
    Les journaux, qui lient cet événement aux affaires de corruption qui sont étalées dans la presse depuis quelques temps, donnent des versions différentes des circonstances de l’assassinat. 
    L’enterrement du dirigeant algérien assassiné a été également largement couvert par la presse qui donnait tous les noms des hauts responsables présents pour mieux identifier ceux qui sont absents et comme pour mieux suggérer des lectures, suivant la règle connue.  
     »Il n’y a que le président Bouteflika et le patron du DRS, le général-major Toufik, qui auront manqué à l’appel », notait un article d’El Watan, alors qu’aucun nom des dirigeants politiques de l’opposition n’est cité dans la presse, parce qu’il sont soit absents ou empêchés d’assister à cet événement, ou simplement ignorés.
signaturebms
dailybouzeguene
bas_bouzeguene
barrekab3
bas_mars1
bas_mars2
12345...11

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...