• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 8 mai 2010

Algérie-Histoire: Ali Kafi conteste des affirmations publiées par Said Sadi dans son livre sur Amirouche – 8 mai 2010 –

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

 AAKA_Kabylie News de BMS  -  Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)
Algérie-Histoire: Ali Kafi conteste des affirmations publiées par Said Sadi dans son livre sur Amirouche - 8 mai 2010 -  dans Accueil gif740

Presse algérienne: El-Watan.- DDK.- Le-Soir. - L’Expression. - Le Jour.El-Khabar. TSA  – APSLiberté 
barremilieu_new2 dans Accueil

ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact

barremilieu_new2

barrekab3
Algérie-Histoire
Ali Kafi conteste des affirmations publiées par Said Sadi dans son livre sur Amirouche
barreblanc
Tizi-ouzou, 8 mai 2010 (bms)- L’ex-président du Haut Conseil de l’Etat, Ali Kafi , et ancien colonel de la Wilaya II historique (Cantantinois) a contesté bien des affirmations prétées par la presse au livre de Saïd Sadi,  »Amirouche : une vie, deux morts et un testament ».
 une_kafi   Ali Kafi, 82 ans, qui a reçu des journalistes chez lui pour s’exprimer sur le sujet, a indiqué, selon un article du journal El Watan publié samedi 8 mai intitulé «L’Algérie va vers l’inconnu » et annoncé sur la moitié de la une du journal et sur une pleine page trois à l’intérieur, qu’il ne répondait pas au chef du RCD (opposition algérienne),  »car il n’est pas historien (Sadi, NDLR) et il est loin de la marche historique de la Révolution ».  »C’est le timing choisi qui a attiré mon attention. La sortie du livre intervient au cours de cette campagne que mène la France contre les moudjahiddine et ce qu’on appelle communément la famille révolutionnaire. », a-t-il dit.
    «Le deuxième point est lié au document criminalisant le colonialisme qui a provoqué une secousse en France. Y a-t-il un rapport ? »  »Ou s’agit-il de la faillite de son parti (RCD, NDLR) et qu’il veut rebondir en utilisant des figures célèbres et salir la mémoire des honorables hommes? », a ajouté Ali Kafi.qui a rejeté l’idée défendue par Sadi dans son livre qui consiste à dire que  »Amirouche a été livré aux Français par Boussouf et Boumediène ».
     »Est-il possible que Boussouf pouvait comploter contre deux colonels qui dirigeaient deux Wilayas historiques, pour qu’ils soient éliminés par les Français? Prétendre cela, voudrait dire que Boussouf collaborait avec les Français et leur donnait des informations…  »  »Boussouf ne pouvait pas comploter contre Amirouche. C’est une affabulation et un mensonge grotesque », a affirmé Kafi, a rapporté El Watan. 
    Ali Kafi a défendu également Boumediene dans cette affaire bien qu’il l’ait critiqué en des termes crus sur d’autres sujets:  »Pour ce qui est de Boumediène, il était inconnu. Il était complètement à la marge, il évoluait à l’ombre de Boussouf. De ce fait, il ne pouvait pas comploter contre un géant comme Amirouche. Boumediène ne savait pas où a commencé l’histoire. (…) En disant cela, je ne défends pas Boumediène d’autant plus que je ne partage rien avec lui. Bien au contraire, nous n’avons jamais été d’accord. Il a réuni autour de lui la clique de la France (les déserteurs de l’armée française, nldr) et le reste tout le monde le connaît. »
     »Celui qui a rendu l’Algérie malade c’est Boumediène, il nous a laissé un héritage désastreux qui nous gouverne actuellement. », a encore dit Ali Kafi à propos de Boumediene avant d’évoquer de nombreuses autres questions dont celles où il était personnellement impliquées en tant que chef de la wilaya 2 historique.
    Ali Kafi a qualifié de  »crime impardonnable » la séquestration des ossements des deux colonels, Amirouche et Si El Haoues, dans le sous-sol du commandement de la Gendarmerie nationale à Bab Djedid, pendant vingt ans. Il a accusé le colonel Ahmed Bencherif de  »menteur » en voulant impliquer Kasdi Merbah dans cette affaire. «Bencherif est un menteur pour ne pas dire autre chose. Il n’avait pas le droit de parler de Merbah de cette manière. Kasdi Merbah, que je connais bien, était un vrai patriote.».
signaturebms
dailybouzeguene
bas_bouzeguene
barrekab3
bas_mars1
bas_mars2

Algérie-histoire: L’ancien ministre Mohamed Djeraba apporte son soutien à Said Sadi dans sa démarche d’écrire sur l’histoire – 8 mai 2010 –

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

 AAKA_Kabylie News de BMS  -  Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)
Algérie-histoire: L'ancien ministre Mohamed Djeraba apporte son soutien à Said Sadi dans sa démarche d'écrire sur l'histoire - 8 mai 2010 -  dans Accueil gif740

Presse algérienne: El-Watan.- DDK.- Le-Soir. - L’Expression. - Le Jour.El-Khabar. TSA  – APSLiberté 
barremilieu_new2 dans Accueil

ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact

barremilieu_new2

barrekab3
Algérie-histoire
L’ancien ministre Mohamed Djeraba apporte son soutien à Said Sadi dans sa démarche d’écrire sur l’histoire
barreblanc
Tizi-ouzou, 8 mai 2010 (bms)- Un ancien ministre, Mohamed Djeraba, ancien compagnon du colonel Chabani, a tenu à apporter son soutien à la démarche de Said SADI de publier un livre sur l’histoire, indique sa lettre publiée sur le site internet du RCD (opposition algérienne). Morceaux choisis:
     »Nos chemins ne se sont pas entre-croisés même si nos parcours personnels ont connu des similitudes. Vous avez connu la prison pour vos idées, je l’ai aussi connue une vingtaine d’années avant vous. N’ayant pas la même verve discursive qui vous caractérise, je voudrais simplement vous dire que je partage avec vous l’intérêt porté aux choses de l’histoire. Ni vous ni moi sommes historiens de métier. Vous avez parfaitement le droit et le devoir, au regard de vos capacités intellectuelles, d’écrire sur un sujet d’histoire. Il en est de même pour moi et pour tout Algérien capable de le faire. Je n’ai pas encore lu votre ouvrage et lorsque ce sera fait, je pourrais émettre des critiques, des réserves, des divergences sur le contenu. C’est le droit de tout un chacun. Je pourrais aussi y voir des convergences, des similitudes ; cependant cela n’est guère important », a  ajouté l’ancien ministre. 
     »De grâce, docteur Sadi, écrivez encore et encore. Si Dieu me prête vie, je ne cesserai de vous lire et assurément vous contredire, vous critiquer ou vous appuyer, le tout dans le cadre d’un débat serein et constructif. Vous et moi connaissons des vérités comme le commun des Algériens, écrivons librement sans exclusive, dans le respect des hommes vivants ou décédés. Luttons ensemble contre l’esprit de l’autodafé, contre la récupération ou l’instrumentalisation de tel ou tel autre héros, fait ou opinion à des fins sans relation avec la grande guerre de libération, débattons mais sans polémique. Dans mes interventions (ouvrages ou articles de presse), je ne cessais de répéter, presque obsessionnellement, que 1954 fut l’œuvre des hommes qui n’étaient ni anges ni démons. »(Lire Toute la lettre)
signaturebms
dailybouzeguene
bas_bouzeguene
barrekab3
bas_mars1
bas_mars2

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...