Kabylie-France-culture: Interview de Hamid Berkat – 15 mai 2010 –

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Kabylie-France-culture: Interview de Hamid Berkat - 15 mai 2010 -  dans Accueil gif740bouzeguene
daily740_80 dans Accueil

barrekab3
Kabylie-France-culture
Interview de Hamid Berkat 
barreblanc
mai2010_13_hamid230Bouzeguene, 15 mai 2010 (bms)-Hamid Berkat, du village Houra, commune de Bouzeguene (Tizi-ouzou, Kabylie) répond à quelques questions de Kabylie News sur le monde culturel qu’il vit depuis qu’il était directeur du centre culturel de mai2010_15_hamidBouzeguene jusqu’à ses animations à travers plusieurs radios en France.
    M. Berkat, âgé de 49 ans, qui s’est investi dans la presse locale et les émissions radios ces dernières années à Marseille (France) en plus de son travail de professeur en matière de formation et qui s’occupe de l’insertion des chomeurs, est actuellement à radio Gazelle où il anime l’émission  »Erriha Netmurt »(Parfum de Kabylie) tous les lundi de 21 h00 à 00h00 et les mercredi de 17H30 à 19H30 (heure française). 
    Kabylie News et Bouzeguene News ont saisi l’opportunité de rencontrer Hamid Berkat de retour au pays pour quelques jours pour nous accorder une interview.
   Il est de ceux qui travaillent au quotidien pour notre culture sans crier gare. Hamid dont nous avons enregistré une courte vidéo, fait partie de ceux qui travaillent comme des fourmis et si naturellement pour notre culture que nous ne nous en rendons pas compte dans l’immédiat. C’est le propre de l’animateur radio et de la culture populaire.
    Les questions et les réponses de l’interview sont en kabyle avec bien entendu des glissements en français. Une traduction de l’interview suivra

 La vidéo – L’interview 

 http://www.dailymotion.com/video/xdb605

 

signaturebms

dailybouzeguene

bas_bouzeguene

Bouzeguene News

Algérie-histoire: Tout sur l’Algérie assimile indirectement le livre de Said Sadi à  »des excréments » jetés contre le ventilateur pour  »éclabousser tout le monde » – 13 mai 2010 -

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

 AAKA_Kabylie News de BMS  -  Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)
Algérie-histoire: Tout sur l'Algérie assimile indirectement le livre de Said Sadi à ''des excréments'' jetés contre le ventilateur pour ''éclabousser tout le monde'' - 13 mai 2010 - dans Accueil gif740

Presse algérienne: El-Watan.- DDK.- Le-Soir. - L’Expression. - Le Jour.El-Khabar. TSA  – APSLiberté 
barremilieu_new2 dans Accueil

ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact

barremilieu_new2

barrekab3
Algérie-histoire
Tout sur l’Algérie assimile indirectement le livre de Said Sadi à  »des excréments » jetés contre le ventilateur pour  »éclabousser tout le monde »
barreblanc
presse_tsaTizi-ouzou, 13 mai 2010 (bms)- Le livre de Said Sadi  »Amirouche : une vie, deux morts et un testament » ne finit pas de susciter des réactions diverses dont la dernière émane du site Tout sur l’Algérie qui l’a assimilé indirectement (volontairement ou inconsciemment) à  »des excréments » jetés contre le ventilateur pour  »éclabousser tout le monde ».
     »En communication, la technique utilisée par Said Sadi est bien connue : elle consiste, en gros, à jeter des excréments contre le ventilateur et à éclabousser tout le monde, qui réagit dans la confusion la plus totale. Une confusion qui profite rarement au débat mais plus souvent à son initiateur qui focalise les regards sur lui », écrit Samir Allam dans un article intitulé  »Said Sadi : une stratégie de communication qui suscite des interrogations (lire l’article) »
     »En choisissant une telle stratégie, Said Sadi rend en réalité service au pouvoir. Le débat actuel éloigne d’autres sujets, plus sérieux et plus déterminant pour l’avenir de l’Algérie, comme la persistance de la crise politique, le recul des libertés, la corruption, l’absence d’un équilibre régional dans la redistribution de la richesse issue du pétrole, etc… », conclut Samir Allam. 
    Les réactions ne se sont pas faîtes attendre pour qualifier l’article de M. Allama de  »nauséabond », sur le propre site de TSA.  »Ce n’est pas seulement indécent, mais insultant de la part de ce Samir Allam, qui sort de l’on ne sait d’où », écrit un autre internaute.  »A qui profite le crime ? le crime n’est pas le forfait de Said Sadi mais cette article distillé par TSA. Je ne suis pas un partisan de Said Sadi ni aucun autre partie politique, mais comme on l’a bien dit dans les différents commentaires, il a le mérite, M. Said Sadi, de secouer le cocotier et faire parler les uns et les autres, qui on participé de à notre révolution », ajoute un autre.
signaturebms
dailybouzeguene
bas_bouzeguene
barrekab3
bas_mars1
bas_mars2

Tizi-ouzou publicité: La page des annonces de Kabylie News – 1 –

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

 AAKA_Kabylie News de BMS  -  Algérie Amazigh Kabylie Actualité (de Presse)
Tizi-ouzou publicité: La page des annonces de Kabylie News - 1 -  dans Accueil gif740

Presse algérienne: El-Watan.- DDK.- Le-Soir. - L’Expression. - Le Jour.El-Khabar. TSA  – APSLiberté 
barremilieu_new2 dans Accueil

ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact

barremilieu_new2

Kabylie-traditions
Les Ath Vouchaïb fêtent Sidi Boubhir
barreblanc
mai2010_01_boubhirTizi-ouzou, 1 er mai 2010  (bms) – Ils étaient des centaines de personnes (femmes, hommes, enfants, jeunes et vieux) à se rendre samedi matin au tombeau de Sidi Boubhir, Wilaya de Tizi-ouzou, pour célébrer une fête traditionnelle qu’organisent cinq villages des Ath Vouchaib, de la commune de Souamaâ. 
    Si ceux qui sont venus avec des véhicules de tous types ont dû faire face à une pincée de désagrément au moins pour trouver une place pour stationner, d’autres venus à pied par groupes des villages environnants, ont su profiter du paysage qui sent le plein printemps.
    Sidi Boubhir est le nom et le tombeau d’un saint ouali situé à quelques pas des trois chemins menant l’un vers Ain El Hamam, l’autre vers Azazga et le troisième vers Illoula. Il est à quelques encablures d’un autre trois chemins menant l’un vers Ain El Hamam, l’autre vers Azazga et le troisième vers Souamaa et Chaoufa. Toute la zone fait partie d’une plaine agricole qui longe l’oued Boubhir connu pour son pont de même nom.
     Un habitant très accueillant, Hocine, a expliqué à Kabylie News comment cinq villages composant le Aarch (tribu) Iguer Nwelmime fêtent deux fois Sidi Boubhir dans l’année: le 1er mai et le 1er novembre. Mohand Said, un autre habitant, non moins accueillant, a expliqué à Kabylie News, comment la population des Ath Vouchaib se retrouve ici par respect aux traditions qui font rapprocher les gens. En plus de l’offrande de quatre boeufs à partager suivant la formule de Lawziâa ou Timechret, les habitants viennent se retrouver au moins une à deux fois de l’année pour tisser des relations, les maintenir ou les renforcer.
    Chacun trouve son espace à cet événement à commencer par les femmes vêtues de robes kabyles très colorées qui donnaient un cachet particulier à l’endroit. 
    Dans un coin à l’ombre, un groupe de vieux reçoit les dons qu’ils accompagnent de vœux à grands cris répércutés par un mégaphone. Un peu plus bas, place à l’inévitable commerce. Un vrai souk s’y est installé (déciodemment!) et ce qui est fort incompréhensible est que nombreux sont ceux qui proposent des sandwichs frites à un prix assomant. Il nous a été impossible d’obtenir auprès d’eux un petit pain sans les frites… Cholestérol oblige! Mais ne gâchons pas la fête où on principe il y a beaucoup de couscous à partager gratuitement.
signaturebms
dailybouzeguene
bas_bouzeguene
barrekab3
bas_mars1
bas_mars2
123456...8

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...