• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 26 juin 2010

Algérie-histoire: Etoile nord-africaine, la vraie composition de son premier comité (contribution libre de Afif HAOULI) – 26 juin 2010 -

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Kabylie News Tizi-ouzou – Béjaia – Bouira – Bouzeguene – Tigirt – Azazga – Ain El Hammam
Algérie-histoire: Etoile nord-africaine, la vraie composition de son premier comité (contribution libre de Afif HAOULI) - 26 juin 2010 - dans Accueil gif740bouzeguene

barrekab3 dans Accueil
Algérie-histoire
Etoile nord-africaine, la vraie composition de son premier comité
barreblanc
Tizi-ouzou, 26 juin 2010 – Une contre-vérité tenace est véhiculée dans certains milieux depuis l’indépendance. Elle consiste à dire que les fondateurs de l’ENA agissaient en régionalistes et tenaient compte de la région d’origine de chacun d’entre eux pour l’attribution des responsabilités.
    Cette contre-vérité que nous allons prouver a été balancée la première fois par Mohand Aarav Bessaoud dans l’avant-propos de son célèbre livre «Heureux le martyrs qui n’ont rien vu » en 1963, en affirmant ce qui suit : « lorsqu’en 1924, un comité de treize membres se créa et jeta les bases du Parti Nationaliste Algérien, le seul « Arabe » de ce Comité se vit confier la présidence et de ce même comité et du parti qui en découla.
    Cet « Arabe » a pour nom Messali. Ainsi, bien avant Novembre 1954, des Kabyles avaient donné la preuve de leur maturité politique et de leur esprit de sacrifice. » Quand Aarav dit le seul « Arabe », il sous-entend  qu’excepté Messali, tous les membres du Comité étaient Kabyles et que malgré leur nombre écrasant, ils ont été généreux en donnant la présidence à Messali qui n’était pas de leur région et surtout, Aarav veut insinuer que l’ENA n’est pas une création de tous les algériens mais des seuls kabyles, ce qui est faux comme on va le voir.
    A supposer que Messali fut le seul non Kabyle du Comité, tous les historiens peuvent attester qu’à cette époque et jusqu’en 1954, aussi bien au sein de l’ENA qu’au sein du PPA/MTLD, il n’y avait pas le moindre soupçon de régionalisme dans les relations entre les militants. Aussi, si Messali a été élu président du parti, ce n’est pas à cause de son origine, mais à cause de ses idées et de son programme. 
    Maintenant, rétablissons les faits au sujet du 1er Comité de l’ENA dont voici la composition (source : « l’Histoire du Nationalisme Algérien » de Mahfoud Kaddache, page 189) :  « HADJ-ALI Abdelkader (Relizane) Président, MESSALIHadj (Tlemcen) Secrétaire, CHABILA Djillali (Blida) Trésorier, tous les autres étant de simples membres à savoir SI DJILANI Mohamed Saïd (Larba Nath Irathen), BANOUNE Akli (Sidi Aïch), MAROUF Mohamed (El Asnam), FAR Kaddour (Laghouat), SAADOUN (Beni Abbes), MEGROURECH (Beni Abbes), SEBTI Abderrahmane (El Eulma), AIT TOUDERT (Aïn El Hammam), IFOUR Mohamed (Larba Nath Irathen), GHANDI Salah (Bou Saada), REZKI (Khenchela), BOUTOUIL (Jijel).
    Ainsi, on constate que les trois grandes régions du pays sont représentées dans ce Comité et que même s’il n’y avait que la Kabylie seule, personne n’y verrait un inconvénient. La deuxième erreur  d’Aarav Bessaoud concerne le premier Président de l’ENA qui n’était pas Messali, mais Hadj-Ali de Relizane. Par la suite, la majorité du Comité a enlevé la présidence à Hadj-Ali à cause de ses penchants communistes et l’a confiée à Messali connu pour son attachement aux valeurs arabo-islamiques, attachement qui a provoqué la crise berbériste de 1949 et son dénouement en faveur de Messali. 
    Donc, tous ces faits attestent que seules les idées, les valeurs et les programmes des uns et des autres primaient et non leur origine. Si Messali est resté si longtemps à la tête du PPA, ce n’est ni le hasard, ni son origine, c’est à cause de ses sacrifices et de son entêtement pour l’indépendance totale que tous les dirigeants politiques de cette époque trouvaient utopique. 
    En conclusion, à défaut de ne pas pouvoir changer de régime politique, mettons-nous au moins d’accord sur les faits historiques et appelons un chat, un chat. Je tiens à rappeler à nos amis des autres régions que Mohand Aarav Bessaoud n’en est pas à sa première bourde et que , grâce à son deuxième livre « FFS, Espoir  et Trahison » (Avant-propos), il a distillé dans la tête des gens, surtout de sa région, que la Région Ouest a été la dernière roue de la charrette lors de la guerre de libération nationale, une contre-vérité qui a eu la peau dure et qui a fait fi de l’immense sacrifice consenti par l’Oranie dans la résistance à l’occupation coloniale depuis 1830 (consulter le forum ffs1963.unblog.fr).
 

Afif HAOULI
 

daily740_80
bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

Kabylie News: Site Socio-culturel et politique indépendant – Infos et images au jour le jour

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...