• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 16 septembre 2010

Kabylie News: page de sauvegarde – 16 septembre 2010 –

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

 

Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.Presse.algérienne - Kabylie News. Bouzeguene News.

Kabylie News: page de sauvegarde - 16 septembre 2010 -  dans Accueil youtube1dailymotion1 dans Accueil

barremilieunew2

barreblanc

Kabylie-culture: De la quelconque exposition sur la vie et l’œuvre de Saïd Boulifa à la Maison de la culture de Tizi-ouzou – 4 octobre 2010 – C’est à une quelconque exposition sur la vie et l’oeuvre de Saïd Boulifa (Si Amar U Said Boulifa), un homme de lettre Kabyle (algérien), que expo_boulifa375le public de la Maison de la culture Mouloud Mammeri est convié pour deux jours à partir de dimanche 3 octobre.
stats230_3oct    L’exposition, comme le montre notre photo, est un ensemble de panneaux sur lesquels sont collés des textes d’une couleur pas du tout attrayante et de caractères difficiles à lire. L’exposition vous accueille devant l’entrée du bloc administratif de la Maison de la culture et à ciel ouvert. Une situation qui fait que si jamais quelques gouttelettes venaient à tomber, elles feraient des ravages sur les textes affichés en moins de rien.
    L’exposition est l’oeuvre de l’association Issegh de la commune de Souamaa. Elle fait partie d’un colloque consacré à celui qui est considéré comme le «précurseur berbérisant », d’après un texte diffusé sur Wikipédia. Le programme comprend une série de communications sur ce personnage au niveau du petit théâtre de la Maison de la culture. Issegh peut mieux faire bien sûr…(BMS – Lire et commenter)

Batna-Kabylie-Wali: Un habitant de Batna témoigne  »c’est une chance d’avoir Monsieur Bouazghi comme wali de TIZI OUZOU – 2 octobre 2010 – Un habitant de Batna a bien voulu  poster un commentaire sur Kabylie News pour dire le grand bien qu’il pense M. Bouazghi Abdelkader, Wali de Batna muté vers la Wilaya  de Tizi-ouzou dans le cadre du mouvement des chefs de départements décidé par le nouvceauWaliprésident Abdelaziz Bouteflika et annoncé jeudi soir.  
     »En tant qu’habitant de la wilaya de Batna, je pense sincèrement que c’est une chance d’avoir Monsieur Bouazghi ( je dis bien monsieur car , il mérite respect et honneur) comme wali de TIZI OUZOU », écrit M. Bendaoud (ben_hamid56@hotmail.com) comme pour bien marquer son regret de le voir partir de Batna.
     »Je conseille à mes amis de la wilaya de prendre des photos des édifices non achevés maintenant et de photographier les mêmes sites dans deux (2) ans et vous allez vous faire une idée de la personnalité de l’homme. On a rarement vu un wali sur le terrain que Monsieur Bouazghi », ajoute M. Bendaoued.
    A noter que Kabylie News a lancé un sondage sur la colonne gauche du blog pour vous permettre d’apprécier le travail effectué par M. Mazouz Hocine muté de la Wilaya de Tizi-ouzou vers celle de Batna. Il a reçu dans l’édition du 2 octobre de la Dépêche de Kabylie, un hommage particulier de M. Khaled Zahem, chef du bureau du journal à Tizi-ouzou et qui l’a souvent interviewé.(BMS – Lire et commenter)

Kabylie-EtatCivil: Le président d’APC intérimaire de Tizi-ouzou veut délocaliser le service d’état civil hors du siège de la commune - 2 octobre 2010 - Le président d’APC intérimaire de Tizi-ouzou, Naguib Kolli, désigné le 16 septembre dernier, a fait état d’un projet de délocalisation du service d’état civil hors du siège de la commune vers les locaux des services de la voirie situés dans un grand hangar sur l’ancienne route d’Alger.
    Naguib Kolli, cité par Le jour d’Algérie, a précisé que «le projet de délocaliser l’état civil vers les locaux de la voirie situés sur l’ancienne route d’Alger est en phase de lancement» et que 20 millions de dinars ont été dégagés pour cela.
Cliquez pour découvrir Tizi-ouzou dans tous ses états ....    Il est question  »de démolir l’actuelle bâtisse et reconstruire une autre structure pour abriter tous les services de la DRG (direction de la réglementation générale) en plus de l’introduction de l’informatique dans la délivrance des pièces de l’état civil », a expliqué la même source.
    Des citoyens excédés par les lenteurs et autres passe-droits dans la délivrance des pièces administratives ont saccagé les locaux de l’état civil de l’APC de Tizi-ouzou, a rapporté dernièrement la presse. Les citoyens sont reçus dans un grand hall avec un minuscule guichet pour la remise des pièces administratives une fois signées. La cohue qui s’y déroule permet même à des voleurs de s’y faufiler et d’agir à leur guise.(BMS)

Kabylie- administration: Khaled Zahem de la Dépêche de Kabylie rend un hommage particulier à l’ex-Wali de Tizi-ouzou Hocine Mazouz – 2 octobre 2010 - Khaled Zahem, de la Dépêche de Kabylie, a rendu un hommage particulier au désormais ex-wali deL'ex Wali de Tizi-ouzou Hocine El Mazouz Tizi-ouzou Hocine Mazouz, muté à la Wilaya de Batna dans le cadre du mouvement décidé par le président Bouteflika et annoncé jeudi soir. 
     »L’annonce du départ du wali de Tizi Ouzou pour Batna a suscité chez bon nombre d’observateurs de la scène locale une sorte de déception pour le seul souci de voir continuer l’œuvre titanesque déjà entamée, et ainsi engager la wilaya durant ce prochain plan quinquennal dans une lancée de construction et de réalisations socioéconomiques », écrit M. Zahem, chef du bureau de la Dépêche de Kabylie, qui rendait compte du mouvement des walis dans l’édition du samedi 21 octobre du journal.
    Pour M. Zahem  »les bases matérielles d’un développement durable sont pratiquement jetées, il suffit au nouveau locataire de la cité administrative de Tizi Ouzou (M. Bouazghi Abdelkader,  ndlr) d’assurer une bonne continuité, qui permettra a la wilaya de se placer dans les pôles positions du podium en matière du niveau de développement ».(BMS – voir sondage sur la colonne gauche)

Kabylie-administration: BOUAZGHI Abdelkader nommé wali à Tizi-Ouzou et Hammou Ahmed Touhami à Béjaia (actualisé) - 1 octobre 2010 – MM. BOUAZGHI Abdelkader (photo) et Hammou Ahmed Touhami ont été nommés à la tête respectivement des Wilaya (départements) de Tizi-ouzou (Thizi wezu) et de Béjaia (Vgayet), Kabylie, Algérie.
nouvceauWali bentaha_walis_gpk375   M.BOUAZGHI était précédemment wali de Batna. Il remplace Mazouz Hocine muté à la Wilaya de Batna, dans le cadre d’un mouvement décidé par le président Abdelaziz Bouteflika et rendu public jeudi soir. Hammou Ahmed Touhami exerçait auparavant pour sa part en qualité de wali à Djelfa.
    Qui est M.BOUAZGHI Aebdelkader? C’est un wali qui a eu à exercer déjà à Khenchela avant d’être affecté à Batna. Une revue locale de Batna, BatnaInfo de La fondation auressienne des sciences arts et culture (FASAC) lui rendait un hommage très positif récemment en le qualifiant de  »L’homme des grands projets ».  »Il n’y a qu’à effectuer une honnête comptabilité, pour connaître le nombre de projets grandioses qui ont eu pour catalyseur M.BOUAZGHI Aebdelkader », écrivait la revue
    Le nouveau Wali de Tizi-ouzou héritera d’une situation très critique en matière de développement. Le passage de M. Mazouz dans cette Wilaya a été sévèrement critiqué indirectement par la presse indépendante récemment, mis à part la Dépêche de Kabylie qui lui a consacré presque un numéro spécial avec sa photo sur quatre colonnes à la une tout  récemment.
    La ville de Tizi-ouzou est devenue une braderie à ciel ouvert et le désormais ancien Wali peinait à défendre sur la chaîne de radio soummam une situation peu florissante avec des chiffres qui ne collent pas tous avec la réalité. A voir seulement le jardin public du centre ville (Square du 1er novembre) dont les travaux peinent à s’achever depuis deux ans, l’observateur ne peut ne pas remarquer cette réalité, qui, il faut le préciser toutefois, n’incombe pas nécessairement au seul Wali qui quitte la région pour une autre, le monde Chaoui, autrement plus exigeante avec dans les murs un ancien chef de l’Etat, Liamine Zeroual. Les nouveaux Walis nommés en Kabylie feraient-ils mieux ou pire alors qu’un mouvement, le Mak y prône carrément l’autonomie pour, d’après ses objectifs déclarés, réserver un meilleur sort à la région? (BMS – Lire et commenter)

Kabylie-vidéo-sécurité: Les faux barrages existaient depuis des lustres: la source  »des coupeurs de route » pourrait en témoigner si elle pouvait … parler (Vidéo) - 1 octobre 2010 – Les faux barrages, nés avec la situation sécuritaire dégradée après l’arrêt du processus électoral en 1992, suivi de la rébellion des gens du thacharchourth_iqataaanefront islamique du salut dissous (FIS), existaient en réalité depuis des lustres. La source ou fontaine  »des coupeurs de route » ( »Thacharchourt iqataâne) , comme son nom l’indique, pourrait en témoigner si elle pouvait parler.
sofiane_akbou230    La source des coupeurs de route  »Thacharchourt iqataâne » existait bien avant l’indépendance et effectivement à cet endroit situé sur la route du grand Akfadou dans le nord de la région de Bouzeguene, en allant vers Semaoun, Sidi Aich, Seddouk (Béjaia), était marqué par l’existence jadis de coupeurs de route qui se font payer par les voyageurs allant de ou vers les Ath Yedjar.
    L’endroit est paradoxalement assez paisible de nos jours du fait que les moyens de communication modernes, les routes notamment, n’y sont pas développés comme c’est le cas à Yakourene. Il ne faut pas être un grand observateur pour comprendre alors que des bandits de grands chemins ou autres terroristes ne peuvent s’amuser à ressusciter la peur et le racket en ces  endroits du fait qu’ils ne bénéficient pas d’un moyen pour échapper à cause des pistes dégradées. Ceci plaide d’ailleurs pour ne pas solliciter leur prise en charge. En tous cas ce n’est pas BMS, qui s’y rend de temps à autre, qui plaidera pareille cause.(BMS – Lire et commenter)

Takoucht-Bouzeguène: Dda Mahmoud Bouaraba, l’artiste – 1 octobre 2010 - Dda Mahmoud Bouaraba est un artiste qui aura été très sérieusement marqué par la bouaraba_a200révolution.  Il le montre, aujourd’hui dans son vieil atelier, par ses différentes créations qui symbolisent la lutte armée et le sacrifice de toute la population de la région.
    Des armes  de guerre, des grenades, des avions de type « Thamouchart Thawraght » (L’avion jaune), des  roquettes…etc. le tout fabriquée avec du bois  Dda Mahmoud est aussi un amoureux de la nature, un parfait écologiste. Grâce à son sens inné de la nature, il a reconstitué un magnifique univers de plantes dans la cours de sa maison. Il a acheté des pots de différentes capacités pour y cultiver une variété de plantes décoratives et des fleurs qui ont embelli sa maison.
    Pour mieux comprendre cette magnifique idée de Dda Mahmoud Bouaraba de s’adonner à cette activité où il utilise uniquement ses mains pour reproduire sa pensée, nous avons accompagné notre petit article d’une série de photos qui illustre son art, sa culture et sa pensée. Merci Dda Mahmoud.(Kaci Kamel – lire et photos)

Algérie-politique-insolite: Retour sur deux imprévus à une récente Conférence du FFS à Tizi-ouzou – 29 septembre 2010 - Au moins deux imprévus assez significatifs ont été observés lors de la conférence du Front des forces socialistes (FFS, opposition algérienne) qui commémorait samedi le 47ème anniversaire de la fondation du parti de Hocine Ait Ahmed (29 septembre 1963).
tabbou_dame375   Il s’agit en premier lieu de l’intervention d’un vieux militant de 1963, un ancien, qui après avoir remis un bouquet  de fleurs à la vice-présidente de  »SOS DISPARUS » s’en est allé, sans être remarqué, prendre le micro ouvert à la tribune et commencer à témoigner alors que tous les regards étaient pris par une autre scène, celle de la remise par Karim Tabbou d’une Bougie à la même Dame, Mme Bouchaf. Ensuite, parce que le monsieur traînait un peu dans son intervention, le Fédéral FFS de Tizi-ouzou l’a prié de s’en aller, sans qu’il ne termine son intervention.
    Le second fait assez problématique est lié à une dame qui voulait intervenir alors que la conférence prenait fin. Elle demandait alors aux présents dans un parfait arabe classique de rester assis pour rejoindre la tribune et s’asseoir à côté de Karim TABBOU. Elle a demandé alors à M. Tabbou de joindre les efforts du FFS à ceux d’autres partis comme le RCD pour promouvoir la démocratie en Algérie. Bien entendu à l’évocation du RCD certain ont commencé à huer et un vieux monsieur s’en est allé d’ailleurs de manière théâtrale. Karim Tabbou retournera au profit de son parti cette sortie en disant qu’il s’agit d’une citoyenne avec qui il ne partage pas la vision des choses mais que la possibilité qui lui est offerte de s’exprimer montrait que le FFS est différent des autres partis. Il jure alors que  »si c’était une autre formation politique, elle (la dame) aurait été emportée par des inconnus et … ça peut devenir une disparue », a-t-il dit déclenchant l’hilarité générale. Quant à la dame, elle aura réussi au moins une photo-souvenir de premier ordre. Quant à ses vœux politiques ils attendront pour être exaucés…(BMS – Lire et commenter)

Algérie-presse : Kaci Kamal et le métier de correspondant de presse à Bouzeguene - 29 sept 2010 - Kaci Kamal s’exprime pour la première fois sur le métier de correspondant de presse kamal_entretienqu’il exerce à Bouzeguene depuis des années. L’entretien vidéo a été réalisé en  »Kabylo-français », c’est à dire un mélange des deux langues comme cela se fait en Kabylie. La raison est que l’entretien de trois minutes a été réalisé d’une façon impromptue.
   Kaci Kamel nous raconte la difficulté qu’il a de confirmer des informations auprès des sources. Il raconte également quelques difficultés applanies sans aller devant les tribunaux parce que les gens deviennent raisonnables et reconnaissent en défintive le rôle du journaliste d’informer l’opinion quitte à être cités. Tant mieux pour lui.
allili_zirezki230    Kaci Kamal a débuté sa collaboration avec la presse en passant par Le Matin. Mais il a collaboré également à titre gracieux avec El Moudjahid et Horizons avant de suivre l’actulité locale de Bouzeguene pour le compte des journaux Liberté et El Watan. Kaci Kamel n’a pas oublié le geste de Slimani Kahina qui lui a permis d’entrer en contact avec le chef du bureau de Tizi-ouzou de Liberté pour pouvoir travailler avec ce journal depuis des années. Nous reviendrons en détail sur cet interview-vidéo marquée par un fait insolite: la pluie menaçait et le vent poussait les parapluies de BMS et de Kamal dans tous les sens.(BMS – Lire et voir la vidéo-entretien)

Kabylie-Autonomie: Le GPK va mettre en place  »une Agence d’Information Kabyle » et  »une campagne permanente de collecte de fonds » - 29 septembre 2010 – Le Gouvernement provisoire kabyle en exil (GPK) créé une_ferhatpar Ferhat Mehenni et ses amis à Paris (France), le 1er juin 2010, va mettre en place  »une Agence d’Information Kabyle » et  »une campagne permanente de collecte de fonds » sans dire si c’est en France uniquement ou même en Algérie.
    Un communiqué mis en ligne sur le site internet du GPK indique que celui-ci va mettre en service  »L’Agence d’Information Kabyle “Siwel’’.  »Ce qui est attendu du staff en charge de la communication au sein du MAK est de tisser un réseau de relations avec des journalistes de la presse, des radios et des télévisions pour relayer en France la voix de l’Anavad », précise le texte qui rapportait les propos sur le sujet de M. Mehenni à une réunion de travail tenue dimanche 26 septembre destinée à faire le bilan sur le “Stand de la Kabylie” à la “Fête de l’Humanité” en France.
    Ferhat Mehenni a appelé par ailleurs à la solidarité interne (de son GPK) en rappelant que  »L’Anavad (Gouvernement Provisoire Kabyle) repose essentiellement sur le MAK qui en est la matrice ».  »Aussi, tout en oeuvrant à la promotion politique des compétences, ll est vital que les ambitions s’expriment par l’émulation interne et non par des actes préjudiciables à tous. La cohésion de la Direction est plus que jamais nécessaire », indique la même source.(BMS – Lire et commenter)

Bouzeguène: Les jeunes d’Aït Salah au stade du centre sportif d’Imoughlaouene - 29 sept 2010 - Des jeunes d’Aït Salah voués au sport et au football en particulier, se sont déplacés de leur village jusqu’au centre sportif d’Imoughlaouene, kamal_athsalah200près du village d’Aït Ikhlef, pour une partie de football entre amis. Pour se faire, ils ont traversé toute la montagne qui sépare leur village et celui d’Aït Ikhlef, sur des chemins rocailleux et boueux, bravant la pluie qui tombait ce jour-là.
    Dès leur arrivée, ils se sont vite organisés pour une petite partie de football, sur la moitié du terrain. Nous avons été, moi et mon ami Belkacemi, impressionnés par le bon comportement de ces jeunes qui se sont donnés à cœur joie à une magnifique partie de football à 6 joueurs (3 contre 3) et un gardien de but.
    Les jeunes ne demandent pas trop pour être  heureux. Ils veulent tout simplement un petit regard de la part des autorités locales qui devront mettre à leur disposition les moyens nécessaires à leur épanouissement. Quand cela s’avère nécessaire et compte tenu de l’éloignement du centre sportif de proximité (CSP) d’Aït Ikhlef, l’APC devrait mettre à la disposition des jeunes un minibus pour les y acheminer.
    Bravo quand même à ces jeunes qui, après une dure journée d’étude au CEM ou au lycée, ont décidé de se défouler, d’abord par une longue marche pour arriver jusqu’au stade, environ 2 km, et une partie de football sous la pluie. Pas mal ! Non.(Kamel KACI – Lire)

Kabylie-Proverbe: Ali deg Rebi Khir Touzg’a Bouli (Prendre son enfant dans ses bras vaut mieux que traire les brebis) (corrigé) – 29 septembre 2010 – Ali deg Rebi khir Touzg’a bouli (Prendre son enfant dans les bras vaut mieux que traire les brebis) est un proverbe kabyle plein de sagesse. Il est bentaha_hannachi_faf230l’équivalent de  »Un tiens vaut mieux que deux tu bmsn11bis1l’auras », sauf que dans le proverbe kabyle, il est question de chaleur humaine liée à son enfant que matériel, le lait des brebis et l’intérêt qui va avec.
    Les circonstances qui ont donné naissance à ce proverbe devraient être à peu près les suivantes. Un jour Nnana Hlima tenait son fils ou peti-fils, Ali, dans ses bras, mais le temps pressait pour qu’elle aille traire les brebis de la maison avant qu’elles ne partent rejoindre le troupeau du village (ajemâa) dont le berger venait de s’annoncer à l’entrée du quartier (El Hara). Devant l’insistance de quelqu’un de sa famille pour qu’elle aille traire les brebis, elle ne pouvait se résoudre à quitter son enfant qu’elle tenait entre ses bras jusqu’à lâcher cette phrase proverbiale de donner sa préférence à garder quelques instants encore son fils ou petit-fils Ali quitte à perdre le lait des brebis qui allait être perdus parce que les bêtes vont rejoindre le troupeau.
    Ainsi est faite la mentalité kabyle de jadis. C’est pour cela que de nombreux Kabyles restent attachés aux montagnes et aux temps anciens parce qu’il y a de la chaleur humaine, familiale et villageoise ainsi que la solidarité qui vont avec. Tout cela vaut mieux que tous les autres endroits de la terre et leurs trésors. (BMS)

Informatique-Internet: Festival de messages d’alerte sur internet: au moins une mise en garde sérieuse reçue à Kabylienews – 28 septembre 2010 – C’est tout comme un festival de messages d’alerte qui se déroulerait sur internet depuis quelques jours et il semble bien que ce n’est pas uniquement la centrale nucléaire de virus2_sept2010Bouchehr d’Iran qui risque d’en être affectée.
    Nous avons reçu au moins un message sérieux d’alerte et nous avons décidé de vous le relayer un sur ce site pour éviter d’éventuels problèmes à votre ordinateur. Il s’agit d’un message émanant de notre confrère et ami du journal Horizons, Rachid Hamoutene, qu’il a lui même reçu et qui nous met en garde pour ne pas ouvrir quatre types de messages : nico_10_72@hotmail.fr, nico_72_10@hotmail.fr,   yann.photos@hotmail.fr? kevinblancher@hotmail.fr, si des fois vous venez à les recevoir vous aussi.
kamal_athsalah375     »Vous devrez faire très attention de n’ouvrir aucun message appelé  »l’invitation », ou  »qu’est ce que fais ta photo sur ce site? » Peu importe qui vous l’envoie !!! C’est un virus qui ouvre une torche olympique et qui brûle le disque dur du PC. Donc, si vous recevez un message appelé  »invitation » ne l’ouvrez surtout pas et éteignez immédiatement votre PC. C’est le pire virus annoncé par la CNN et classifié par Microsoft comme le virus le plus destructeur qui n’ait jamais existé jusqu’à présent ! Ce virus a été découvert hier après midi (dimanche) par MCAfee et il n’y a pas encore de solution pour palier à ce virus. Il détruit tout simplement la ‘zone zéro’ du disque dur où sont cachées les informations vitales ! ». La confirmation de cette info a été diffusée sur EUROPE 1 hier, a affirmé la même source.(BMS – Lire et commenter)

Aït Semlal – Bouzeguène : Aâmi Saïd nous a quittés – 27 septembre 2010 - Slacel Saïd ben Lounis a tiré sa révérence, vendredi dernier, 24 septembre 2010, à l’âge aami_said_atsemlal182de 74 ans. On le sait. Aami Saïd était malade ses derniers temps ; on ne le  voyait pas souvent sortir mais il tenait bon jusqu’à ce vendredi.
Qui ne connait pas Aami Saïd ? Premier chauffeur du premier bus Berliet de la SNTV. On le connaissait ponctuel dans son travail, gentil, calme et toujours aimable avec les voyageurs. Il aimait tant son travail car il se sentait utile pour nous travailleurs,  lycéens, collégiens à Azazga, à Mékla et à Tizi Ouzou.
Durant toute sa vie, Aami Saïd a exercé comme chauffeur. De retour de France au début des années 60 et après avoir accompli son devoir au sein de la fédération de France du FLN, il a été recruté par des employeurs privés à Bouzeguène comme conducteur de camion de transports puis par les transports Achiche. Au début des années 70 il a rejoint la SNTV pour une longue période dans le transport de voyageurs.
C’est à l’usine ENEL de Fréha qu’Aami Saïd a terminé sa carrière comme chauffeur dans le transport des travailleurs. En cette pénible circonstance, nous tenons à présenter nos sincères condoléances à ses enfants, cinq filles et cinq garçons, et les assurons de notre profonde compassion. Repose en paix Aami Saïd. A Dieu nous appartenons, à Lui nous retournons
.(Kamel KACI – Lire)

Algérie-Kabylie-Autonomie: Ferhat Mehenni prévient qu’au-delà du 20 avril 2011,  »il sera peut-être trop tard pour une solution de raison » - 25 septembre 2010 – Ferhat Mehenni, Président du Gouvernement Provisoire Kabyle en une_ferhat_aoutexil, créé en juin 2010 à Paris (France) affirme qu’au-delà du 20 avril 2011,  »il sera peut-être trop tard pour une solution de raison » à propos du projet d’autonomie de la Kabylie qu’il défend.
         »J’en appelle donc au Secrétaire Général de l’ONU (Ban Ki-Moon, NDLR) pour se saisir au plus vite de la question kabyle afin d’éviter des dérapages sur le terrain. Cela apaiserait le climat qui, sans ce geste, se dirigerait directement vers une confrontation entre Alger et la Kabylie », a ajouté M. Mehenni dans sa déclaration qui suggère une solution violente alors que la charte du MAK par lequel le GPK est arrivé, s’y oppose clairement en prônant les voies pacifiques.
      M. Mehenni a fait cette déclaration le 11 septembre à la « Fête de l’Humanité » à Paris, mais elle semble passée inaperçue et diffusée tardivement sur le site du GPK. La déclaration n’a pas été traitée par la plupart des sites proches du GPK et du Mak, comme tamurt.info ou encore kabyle.com. Ce dernier site qui reprenait intégralement les déclarations du MAK a commencé à prendre ses distances avec les autonomistes depuis un incident lors de la création du GPK.(BMS – Lire et commenter)

Algérie-politique-FFS: Le FFS célèbre le 47 ème anniversaire de sa fondation en accueillant les représentants et représentantes de  »SOS disparus » - 25 septembre 2010 - Le Front des forces socialistes (FFS) a célébré samedi au niveau de la grande salle de la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou le 47ème anniversaire de sa fondation par l’organisation d’une conférence marquée ffs375_sept2010par la participation des représentants et des représentantes des familles de disparus, activant à  »SOS disparus ».
     »Les disparitions ne sont pas des actes isolés », a affirmé le premier secrétaire du FFS, M. Karim Tabbou, qui a estimé qu’il du devoir de l’Etat  »d’informer, de faire des enquêtes et de faire des procès justes » pour bien gérer ce sujet  »s’il y vraiment une bonne volonté de la part du pouvoir ».
    La vice présidente de  »SOS disparus », Mme BOUCHAF Fatma zahra » est intervenue auparavant pour souligner la détermination de ces familles à rejeter la solution de l’indemnisation, interpellant M. Farouk Ksentini, le président de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme (Cnppdh), en lui disant  »s’il accepterait de l’argent pour se séparer de son enfant ».  »Ce que nous voulons c’est la vérité sur le sort de nos enfants. S’ils sont morts qu’on nous montre leurs tombes. Nous donner ne serait-ce que le reste de leurs os. Pour qu’on fasse notre deuil », a-elle-dit. Mme BOUCHAF a reçu à cette occasion un bouquet de fleurs des mains du doyen des militants du FFS de 1963 et une bougie de M. Tabbou en signe d’espoir pour ce que ces familles revendiquent. (BMS – Lire la suite avec photos et sonores).

Algérie-Presse-blogs: Le site ffs1963.unblog.fr cède à la censure d’une lettre de Kamel Eddine Fekhar adressée à Hocine Aït-Ahmed – 24 septembre 2010- El Mouhtarem du blog ffs1963.unblog.fr (Algérie politique) a refusé de publier la lettre de ffs1963_octobreKamel Eddine Fekhar, membre du conseil national du FFS, adressée au président du Parti, Hocine Aït-Ahmed en fournissant une explication tirée par les cheveux et qui cache mal l’acte de censure, condamnable sur le plan éthique journalistique.
     »Des internautes se demandent pourquoi “Algérie Politique” n’a pas publié la lettre adressée par Kamel Eddine Fekhar, membre du conseil national du FFS, au président du Parti, Hocine Aït-Ahmed. Je tiens à préciser que contrairement au site Le Quotidien d’Algérie, dont l’une des missions est de casser le FFS, le blog “Algérie Politique”, a le devoir de lutter aux côtés des militants pour préserver un parti pour lequel 450 Algériennes et Algériens ont donné leur vie », écrit El Mouhtarem qui promet de revenir sur le sujet  »bientôt ».
    Le blog ffs1963.unblog.fr, qui a pour habitude de laisser passer toute sortes de réactions anonymes aux sujets qu’il traite, qui sont pour la plupart des brèves tirées de la presse algérienne, allant même jusqu’à un jour colorier les yeux d’un militant des droits de l’homme, Maître Hocine Zehouane, n’a visiblement pas publié la lettre de M. Fekhar pour ne pas froisser  »l’homme au pouvoir » au FFS, M. Karim Tabbou, 1er secrétaire du parti, parcequ’il y a été critiqué sévérement. Une attitude qui rappelle celle des médias dits aux ordres d’autant que la réaction de M. Tabbou à la lettre censurée figure en bonne place sur le blog.(BMS – Lire et commenter)  

Bouzeguène-société: Madjid et Youcef Belkacemi au service du dépannage de la radio-TV HI FI – 24 septembre 2010 - Madjid et Youcef Belkacemi, voilà deux madjid_youcef375personnes qu’on ne peut présenter facilement. Connus du grand public, leur réputation parle d’elle-même.  Spécialistes de l’électronique de la radio et de la télévision, ils ont apporté leur savoir-faire à tous ceux qui les ont sollicités.
    Depuis le téléviseur noir et blanc Phillips, Océanic, en passant ensuite par Chabane Electronic, Eniem…, des marques qui ont fait leur chemin,  Madjid a eu à régler tous les bobos des pauvres gens en leur réparant leurs appareils. Quand le vieux téléviseur tombe en panne, c’est tout un problème car ce sont nos mères qui sont chargées de le transporter sur le dos jusqu’à Bouzeguène et de le ramener au village, une fois réparé. A l’époque, en raison du manque d’électricité, les villageois faisaient marcher leurs téléviseurs portatifs avec des batteries qu’on faisait recharger chez Mettouchi, à la station service.
    Madjid a accueilli la grande majorité des villageois dans son atelier exigu. Aujourd’hui, le métier de réparateur de Radio-TV, se voit offrir un nouveau type de matériel. En plus des appareils traditionnels, Madjid et Youcef, doivent s’adapter à l’évolution de l’électronique. Des démodulateurs, des ordinateurs, des robots électriques défectueux atterrissent sur la table de réparation. Depuis plus de 20 ans de métier, les deux frères d’Aït Sidi Hand Ouali ont soulagé tous les ménages de la commune et de la daïra.(Kamel KACI – Lire)

Algérie-Presse-blogs: Le site ffs1963.unblog.fr cède à la censure d’une lettre de Kamel Eddine Fekhar adressée à Hocine Aït-Ahmed – 24 septembre 2010- El Mouhtarem du blog ffs1963.unblog.fr (Algérie politique) a refusé de publier la lettre de ffs1963_octobreKamel Eddine Fekhar, membre du conseil national du FFS, adressée au président du Parti, Hocine Aït-Ahmed en fournissant une explication tirée par les cheveux et qui cache mal l’acte de censure, condamnable sur le plan éthique journalistique.
     »Des internautes se demandent pourquoi “Algérie Politique” n’a pas publié la lettre adressée par Kamel Eddine Fekhar, membre du conseil national du FFS, au président du Parti, Hocine Aït-Ahmed. Je tiens à préciser que contrairement au site Le Quotidien d’Algérie, dont l’une des missions est de casser le FFS, le blog “Algérie Politique”, a le devoir de lutter aux côtés des militants pour préserver un parti pour lequel 450 Algériennes et Algériens ont donné leur vie », écrit El Mouhtarem qui promet de revenir sur le sujet  »bientôt ».
    Le blog ffs1963.unblog.fr, qui a pour habitude de laisser passer toute sortes de réactions anonymes aux sujets qu’il traite, qui sont pour la plupart des brèves tirées de la presse algérienne, allant même jusqu’à un jour colorier les yeux d’un militant des droits de l’homme, Maître Hocine Zehouane, n’a visiblement pas publié la lettre de M. Fekhar pour ne pas froisser  »l’homme au pouvoir » au FFS, M. Karim Tabbou, 1er secrétaire du parti, parcequ’il y a été critiqué sévérement. Une attitude qui rappelle celle des médias dits aux ordres d’autant que la réaction de M. Tabbou à la lettre censurée figure en bonne place sur le blog.(BMS – Lire et commenter)

Algérie-justice-religion: Les deux non jeûneurs de Ain El Hammam risquent 3 ans de prison – 22 septembre 2010 – Les deux non jeûneurs de Ain El Hammam (Tizi-ouzou, Kabylie), Salem Fellak et Hocine Hocini, âgés respectivement de 34 et 47 ans, bentaha_pais300risquent 3 ans de prison chacun, une peine que le procureur du tribunal de la ville a requiselundi contre eux pour avoir  »porté atteinte à la religion et perturbé l’ordre public», selon des comptes rendu de presse.
    Un collectif de cinq avocats a défendu les mis en cause alors qu’un rassemblement de soutien s’est formé dans le calme hors du tribunal, constitué d’organisations kabyles comme celle du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) et du Congrès mondial amazigh (CMA) ainsi que de militants des droits de l’homme, selon les mêmes sources.
La défense a plaidé la relaxe alors que les deux prévenus ont  »reconnu avoir rompu le jeûne dans un chantier mais loin du regard des citoyens », d’après El Watan.  »Oui, je suis chrétien et je l’assume. J’ai le droit de ne pas faire carême », a déclaré Hocine Hocini, cité par Hafidh Azouzi d’El Watan.
Le procureur a brandi  »l’article 144 bis 2 du code pénal » et une plainte de citoyens suivie de l’interpellation des deux jeunes, pour soutenir son réquisitoire. Pour les avocats il s’agit d’une  »atteinte à la liberté individuelle des citoyens » que la Constitution algérienne protège. Le verdict est attendu pour le 5 octobre.
En islam, la question de jeûner ou ne pas jeûner relève de la foi, de la volonté et ou de la capacité de chacun à le faire. Ne pas jeûner une journée sans raison valable doit être rattrapé par un jeûne de 61 jours pour un croyant. Mais il n’a jamais été rapporté de punition ou de condamnation à infliger au non-jeûneur. Toutefois celui-ci doit être discret par respect aux jeûneurs musulmans, comme le font même des étrangers se rendant en visites touritiques Algérie. Visiblement ce n’était pas le cas à Ain El Hammam, selon le procureur
.(BMS – Lire et commenter)

Kabylie-société: La figueraie de M. Salem Messaoudene: un exemple à saluer et à suivre21 septembre 2010 - M. Salem Messaoudene, du village algérien et DdaSalem375bkabyle Ait Ikhlef (Bouzeguene, Tizi-ouzou, Algérie) n’aime pas visiblement perdre son temps et n’en a pas perdu en tous cas. Il a réalisé ce que n’ont pu faire que peu de gens peut être de sa génération et de celle qui suit: faire sortir d’un terrain abandonné au beau milieu d’une zone forestière une figueraie de 57 beaux figuiers de quatre variétés, les plus connues et les plus appréciées.
    Il s’agit de Tahgnanimt, Ajandjar, Thaâmriwt (dite aussi El-Malwi) et Aânqiq. Ces variétés de figuiers donnent les fruits les plus prisés en Kabylie pour plusieurs raisons dont la beauté, le goût et la préservation de la qualité du fruit une fois asséché.
    M. Messaoudene ou Dda Salem suivant l’appellation traditionnelle kabyle dû par respect aux aînés, affirme que l’idée de créer cette plantation de figues lui est venue en prenant sa retraite en l’an 2000. Il se rappela alors l’idée d’un sage selon laquelle celui qui aura vécu 60 ans et n’a pas appris les 60 versets du Noble Coran, le livre saint des musulmans, ou à défaut n’a pas planté 60 arbres, n’aura rien fait de significatif dans sa vie. 
    Et c’est alors qu’il s’est mis à la tache pour planter un à un ces 57 figuiers qui lui donnent aujourd’hui une bonne quantité d’un fruit très prisé en Kabylie, Lakhrif et Inighmane, pour les figues sèches.
    – Et les trois figuiers manquant pour atteindre le nombre de 60, l’avons nous intérrogé?
    – Les trois autres, je les ai plantés dans un autre endroit, assure M. Messaoudene.
    Malgré un incendie provoqué en contrebas de la figueraie et qui a affecté plusieurs des figuiers, ces derniers ont pu être récupérés et sauvés. M. Messaoudene s’est bien armé de patience et d’idées pour réussir une oeuvre arboricole rare actuellement en Kabylie où les vieux figuiers disparaissent un à un de vieillesse et de manque d’entretien dans presque tous les villages. La figueraie de M. Messaoudene est située au lieu-dit Imouglawen, proche du village Ait Ikhlef, commune de Bouzeguene, dont M Messaoudene est issu. Imoughlawen est une zone mi-forestière et de pâturage.
     »Si j’avais su qu’il y avait un prix à Lemssella (qui a organisé les 16, 17 et 18 septembre pour la 4ème fois une fête de la figue, ndlr), j’aurais certainement remporté le premier prix en participant », a assuré M. Messaoudene parce que sûr de la bonne qualité de ses figues. Ce dont nous avons eu la preuve… Mais il promet d’y prendre part l’année prochaine.(BMS- Lire la suite et commenter)

Algérie-histoire- Djaffar AKLI: Mise au point à Monsieur Akli si Mohand Said Auteur de l’ouvrage « si Mohand Said raconte Amghar  - 21 septembre 2010- «Si nous venions à mourir, défendez  notre  mémoire  » DIDOUCHE MOURAD . La présente mise au point n’a pas pour but une analyse critique de  l’ensemble du contenu du livre en question, mais elle concernera qu’un point bien précis et qui me tiens à cœur en ma qualité de fils de chahid. Il est dommageable que l’auteur de l’ouvrage passe sous silence volontairement un événement capital, qu’il a vécu lui et ses deux compagnons  d’armes et une femme ( moussebilate ) dont fait partie mon père . Selon vos dires (en page 197 ) « que me pardonnent ceux que je n’ai pas mentionnés ,ce n’est ni par oubli ni par négligence».
    Comme tout fils de chahid, j’ai le droit et le devoir de défendre la mémoire de mon père chahid Akli Mohand Akli, ainsi que son compagnon Messaoui Ahmed, sans oublier la moussebilate Messaoui Tassadit  que l’auteur n’a pas oser citer, bien que tous les trois  sont  tombés au champs d’honneur les armes à la main. Si ce n’est pas par oubli, ou par négligence comme vous le dites, alors on se demande pour quel  motif ,  vous avez passé sous silence cette tragédie ,dont vous étiez témoin.
    A la page 197 vous disiez « je rends un vibrant hommage à tous les compagnons d’armes vivants ou morts, à tous ceux qui ont lutté, qui se sont sacrifiés pour libérer ce pays qui nous est très cher , je cite en exemple quelques figures avec lesquelles j’ai partagé des moments difficiles » juste après cette sentence suit une liste , mais point des trois martyrs tous morts devant vous. Pourtant ,il serait tout a votre honneur si vous les aviez cités  ou témoigner de leur sacrifice ; ainsi votre témoignage aurait pu  être précieux  pour les ayants droits et à l’opinion publique.(Djaffar Akli – Lire la suite et commenter)

Quiproquo de BMS: Cher professeur Ahmed Rouadjia: il est temps de dire  »La terre ne tourne pas » même si nous savons comme vous qu’elle tourne – 16 septembre 2010 -  Mon cher professeur Ahmed Rouadjia de l’université de Msila. Je suis peiné. Je suis peiné pour ce qui vous arrive et ce qui m’arrive en apprenant ce qui rouadjia_ph2bms_aout2010_khaloutavous arrive. Je suis très peiné même, comme ne peuvent l’être que ceux qui vous comprennent et savent votre vraie valeur. Mais je suis peiné encore plus parce que, je crois, que contrairement à moi, vous ne savez pas dire que  »la terre ne tourne pas » lorsque vient le temps de le dire à ceux qui n’ont que la calice entre leurs mains pour vous la faire boire et qui ne savent pas que  »la terre tourne ».  »Les gens de la calice » ont été ainsi faits à travers les siècles.
    Je vous prie, au nom de gens de la science mais également ceux de l’honneur que sont nos compatriotes, les Kabyles, les Oranais, les Tlemceniens, les Ghardayens, les Tamanrestiens, les Ouarglis, les Batnéens, les Algérois, les Blidéens, les Annabis, les Bougiotes, les Sétifiens, les frères d’Ouled Nail, de Nememchas, de l’Ouarsenis, du Hodna, du Djurdjura et d’autres, d’aller des demain leur dire que  »la terre ne tourne pas ». Suffit comme ça! Barakat! L’essentiel pour nous est que nous savons que vous savez que  »la terre tourne » et elle tourne effectivement.
     Vous verrez d’ailleurs qu’elle tourne comme elle a toujours tourné. Elle a tourné si bien que des gens comme vous parviendrez un jour à faire admettre qu’il n’y a que quelque chose qui ne tourne pas rond: ce qui vous arrive. Et c’est une honte pour moi le fait d’en être un témoin privilégié sans pouvoir vous être utile et vous aider que par ces quelques mots que j’espère éveilleront quelques autres consciences pour que cette terre tourne …un peu plus vite.(BMS)  

culturel_2010sept230Karaté-clubs-brèves: Le club omnisports de Karaté de Bouzeguene honorera samedi les meilleurs de ses athlètes – 15 septembre 2010 – Le club omnisports de sept2010_cosb_15Karaté de Bouzeguene honorera samedi les meilleurs de ses athlètes qui se sont distingués au cours de la saison sportive écoulée, a-t-on appris de l’un de ses animateurs, M. Azouaou Hacene.
    Une réception en l’honneur des athlètes notamment des enfants et d’un champion d’Algérie est attendue en milieu de matinée de samedi au centre culturel Ferrat Ramdane de Bouzeguene, en présence des dirigeants de la discipline, des parents, des membres du club et des autorités locales.(BMS)

Bouzeguene-Azazga-EtatCivil: La délivrance à Azazga des actes de naissances n°12S se fait tous les dimanches pour les gens de Bouzeguene – 15 septembre 2010 – Le président de l’APC d’Azazga a réservé la journée du dimanche pour les gens de Bouzeguene qui désirent se faire délivrer les actes de naissances n°12S pour les besoins des passeport et carte nationale d’identité biométriques.
Il s’agit des citoyens  »relevant de l’ancienne daïra (bureau central du Haut Sébaou) natifs de l’année 1947 à 1956 ainsi que ceux inscrits sur la liste des omis (présumés) », précise un avis du maire d’Azazga.
Les gens d’Azzefoun, Mekla et Ain El HAMAM qui vivent une situation identique se voient réserver les journées respectives de lundi, mardi et mercredi pour se faire délivrer le n°12S
..(BMS)  

Kaci ABDMEZIEM – Chronique: Kount  fi  ‘Omra, ‘Ammou ! (J’ai effectué le petit pèlerinage, Tonton) - 15 septembre 2010 - J’ai revu , il y a de cela quelques jours , un jeune homme du quartier que j’avais perdu de vue depuis un bon bout de abdmeziem2temps. Comme je m’approvisionnais chez lui en cacahuètes grillées de bonne qualité j’avais en quelque sorte lié amitié avec lui et jamais , au grand jamais, il ne m’avait servi des grains ramollis. De plus, comme il était au fait de tout , à propos de la vie du quartier , il m’aidait à trouver le bon plombier ,le bon peintre, le bon électricien.
    A chacune de mes requêtes il répondait invariablement : « Sahel, ‘Ammou !! »Cette expression me fascinait autant qu’elle me libérait. Il y avait donc des gens capables de trouver facile ce qui , pour moi , relevait de l’expédition amère qui tournait toujours en queue de poisson ! Vous devinez donc mon bonheur lorsqu’il est venu me saluer.
    La moindre des choses était évidemment de lui demander où il était passé tout ce temps là. Ce que je fis. Et ce à quoi  il me répondit avec un sourire étudié : «Kount fi ‘Omra , ‘ Ammou ! »  (J’ai effectué le petit pèlerinage, Tonton). J’ai accusé le coup et félicité mon jeune ami.
    Dans la soirée, j’ai raconté la chose à mes enfants. Je me souviens même leur avoir dit que le commerce des cacahuètes rapportait gros puisqu’il  permettait de se payer un voyage à la Mecque. C’est alors que tout le monde s’est esclaffé de rire. «Oh ! Oh !Papa ! Tu vis donc sur la lune ?»
mars2010_11_tiziordures    Et l’on m’apprit que l’expression de mon ami débrouillard signifiait simplement qu’il venait de sortir de prison . Quelle jeunesse inventive !! Et quelle façon brillante de résumer par une formule lapidaire , imagée , l’état exact du pays.(Kaci ABDMEZIEM – Lire et commenter)  

France-Berbères-Festival:  5ème édition du Festival des musiques berbères Tamazgha les 16, 17 et 18 septembre 2010 à Marseille - 13 septembre 2010 - La 5ème édition du Festival des musiques berbères Tamazgha, créé par un enfant de tamazgha_marseille230Bouzeguene, Menouar Hammache, se tiendra les 16, 17 et 18 septembre 2010 à Marseille, indique un courriel reçu à Kabylienews.
     »Entre mémoires des traditions et métissages actuels, le Festival Tamazgha à l’initiative de l’association SUD CULTURE offre un espace dédié au patrimoine musical d’Afrique du nord dans les cadres exceptionnels du Parc François Billoux et du centre culturel Mirabeau les 16, 17 et 18 septembre prochains », précise la même source.
    Au programme figure notamment le jeudi 16 septembre à 20H30 au Centre culturel Mirabeau un hommage au chanteur de l’exil YOUCEF ABJAOUI . L’entrée est libre. Le vendredi sera une soirée ciné-musicale à 20H30  »La NUIT CHAOUI ». Il s’agit d’une  »soirée dédiée à la culture Chaouie et sa région : les Aurès », précise le courriel. Il est question de la projection du film « la maison jaune » en présence de son réalisateur Amor Hakkar, d’une exposition d’habits traditionnels «Thimelhafth» et  »d’un concert d’Amirouche Ighounem surnommé l’enfant terrible de la chanson chaouie ». L’entrée est payante.
    L’entrée est payante également le le samedi 18 à 20H30, au Théâtre de la Sucrière où le festival Tamazgha accueillera les artistes ZIMU, CHERIF HAMANI et SI MOH. », selon la même source.(BMS – Lire et commenter)

Algérie-LADDH-Presse: La Maison des Droits de l’Homme et du Citoyen de Tizi Ouzou annonce une formation au profit des journalistes de Tizi-Ouzou et de la région à partir du mois de novembre – 13 septembre 2010 - La Maison des Droits de l’Homme et du Citoyen de Tizi Ouzou (MDHC-TO) annonce une formation dans le domaine juridique lié aux droits de l’Homme au profit des journalistes de Tizi-Ouzou et de la région à partir du mois de novembre 2010, indique un courriel reçu à kabylienews.
mai_30_mdhc     »Cette formation a pour objectif de renforcer les compétences des journalistes dans le domaine juridique, plus spécifiquement, dans le domaine des droits de l’Homme, en leur donnant des outils à même de les aider à mieux appréhender et retransmettre les actualités juridiques et à porter un regard  «professionnel» sur la situation des droits de l’Homme dans leur région », indique le courriel, en précisant que Bentaha_jeune375cette activité se fera dans le cadre du projet «Citoyenneté et renforcement des relais de la société à la pratique démocratique», financé par la commission européenne et sous la couverture légale de la LADDH (Ligue algérienne de défense des droits de l’homme).
     »La formation comportera 08 journées qui s’étaleront du mois de novembre 2010 au mois de février 2011 et sera assurée par des professionnels algériens et français des médias et des droits humains », précise Madjid Amazigh pour la MDHC-TO.(BMS – Lire avec détail du programme et contact)

Algérie-Egypte-Kabylie: Les autorités de Tizi-ouzou avaient prévu tout un jsk_egypteprogramme pour le Gouverneur d’Al Ismaïlia à Tizi Ouzou sauf … - 13 septembre 2010 - Les autorités de la Wilaya de Tizi-ouzou avaient prévu tout un programme pour le Gouverneur d’Al Ismaïlia lors de son déplacement à Tizi Ouzou pour la rencontre de l’équipe egyptienne avec la JSK vendredi dernier.
    Le gouverneur d’Al Ismaïlia, Abdeldjalil El Fekhrani, arrivé jeudi soir dans la soirée à Tizi Ouzou a été accueilli par des banderoles, lui souhaitant la bienvenue, déployées à l’entrée ouest de la ville, au second barrage de la police. Une collation lui a été préparée à l’hôtel Amraoua ou avait pris ses quartiers l’équipe Al Ismaïlia.
    Le lendemain, sitôt la prière de l’Aid El Fitr accomplie à la mosquée Areski Cherfaoui, il a été invité à une tournée en commençant par une virée au carré des martyr  »où des explications à propos de la révolution algérienne lui ont été présentées », a indiqué la cellule de la communication de la Wilaya.
    Le barrage de Taksebt, la station de traitement d’eau potable et le chantier du nouveau complexe sportif de Tizi Ouzou comprenant notamment un stade de 50.000 places, ont été les autres étapes de cette visite conclue par un déjeuner offert à toute la délégation de retour à l’hôtel Amraoua.
    Toutefois, la JSK est restée intraitable contre les Egyptiens d’Al Ismaïlia qu’ils ont battus 1 à 0, comme il l’avaient fait contre Al Ahly.(BMS – Lire et commenter)

Kabylie-société: La bière coule à flot sur les accotements de la route de Tabouda (Illoula Oumalou) – 11 septembre 2010 – La bière coule à flot sur les accotements de la route de Tabouda (Illoula Oumalou, est de la Wilaya de Tizi-ouzou, pollution_2010sept230Grande Kabylie). C’est le triste et regrettable constat que les automobilistes font en empruntant cette route qui mène à Azazga ou Chaouffa vers Tizi-ouzou et à quelques encablures du village agricole de Boubhir et des saints Ouli Sidi Abderahamne et Sidi Mhand Oudriss.
jsk_bouzeguene375    Les adeptes de Bacchus s’approvisionnent chez un vendeur de liqueurs situé en pleine campagne, à mi-chemin du village agricole et de Tabouda, le centre chef lieu de la commune d’Illoula oumalou. Ils s’installent ensuite sous des oliviers et s’enivrent avec des canettes de bières ou de vin rouge qu’ils rejettent une fois vidées dans les champs polluant ainsi l’environnement au grand dam des propriétaires. Ceux-ci ont beau multiplier le nombre de cailloux sur les accotements pour éviter les stationnements des véhicules de ces soûlards mais ils ne parviennent pas à préserver leurs champs.
    Au premier jour de l’Aid TAMECHTOUHT (El Fitr), Kabylie News a observé cette scène inhabituelle sur cet axe routier très fréquenté mais à la chaussée fortement détériorée. A quelques kilomètres du pont de Boubhir, un éboulement risque aux prochaines pluies de fermer tout l’axe menant à Tabouda et Bouzeguene. Tristes images d’une Kabylie avec ses enfants qui se saoulent en groupe sur les accotements de routes. Seul la beauté du paysage avec ses majestueuses montagnes sauve la mise.(BMS)

Algérie-Egypte-Football: Vive tension autour du stade archi-plein du 1er novembre de Tizi-ouzou pour le match de la JSKabylie contre El Isamaili d’Egypte – 10 septembre 2010 – Une vive tension régnait vendredi autour du stade jsk_stadearchi-plein du 1er novembre de Tizi-ouzou pour le match de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK) contre El Isamaili d’Egypte, pour le compte de la 5e journée de la phase des poules de la ligue des champions d’Afrique de football,
a observé Kabylie News.
brtv_casino230    Des centaines de personnes venues même des wilayas limitrophes comme Bouira, Béjaia et Boumerdes faisaient le siège du stade plein à son comble sans pouvoir y accéder du fait que les billets sont épuisés à la vente mais disponibles au prix fort à la revente.
    Un risque dérapage et d’incidents était perceptible surtout à la vue de nombreux jeunes avec des canettes de bières à la main et ou déjà suffisamment ivres pour en provoquer.(BMS)

Algérie-Kabylie-religion: L’arrestation de non-jeûneurs à Aïn El Hammam, Ouzellaguen, Tébessa et d’autres lieux fait des vagues - 10 septembre 2010 – L’arrestation de non-jeûneurs à Aïn El Hammam, Ouzellaguen (Kabylie), Tébessa (est algérien) et d’autres lieux fait des vagues et provoque des réactions multiples dans la presse au sein d’organisations diverses et même de certaines partis politiques, qui crient tous à  »l’inquisition ».
    La première affaire a être signalée s’est déroulée à Aïn El Hammam. C’est le site internet Tamurt Info, proche du mouvement pour l’autonomie de la Kabylie, qui l’a révélée. Le site a publié même une photo de policiers en contre-bas d’un bâtiment alors que deux personnes (les non-jeûneurs?) se préparaient à déjeuner sur un banc public. Le site n’a pas précisé s’il s’agissait d’une photo-montage, d’archive ou d’une photo réelle illustrant bien l’arrestation. La photo n’apparaît plus sur le site.
Officiellement et d’après plusieurs sources, la justice où les non-jeûneurs ont été présentés, a retenu contre eux un article d’une loi qui est  »l’atteinte au valeurs de l’Islam ». Ce qui laisse supposer qu’ils ne seraient pas poursuivis pour ne pas avoir jeûné mais parce qu’ils étalaient leur comportement, ce qui revient à dire qu’ils provoquaient la société. Une forme de trouble à l’ordre public. Ce genre de comportement est puni légalement par la loi. Aucune réaction ni site internet, y compris la presse, ne donne la version officielle de la justice et de la police
.(BMS- Lire la suite et commenter) 

gif740ethiquenouara

France-Algérie-Kabylie: Amour Abdenour à l’affiche de “La rentrée Berbère” de BRTV au Casino de Paris 26 septembre à 15h - 9 septembre 2010 –  Le chanteur kabyle (Algérie), Amour Abdenour est annoncé à l’affiche de “La rentrée Berbère” que Berbère Télévision (BRTV) organise au Casino de Paris (France) le dimanche 26 septembre à 15h, indique un courriel  reçu à Kabylie News.
    L’organisateur annonce  »Plus de quatre heures de show qui regrouperont une pléiade de stars de la chanson kabyle ».  »Des anciennes générations représentées par Amour Abdenour (qui fêtera à cette même occasion ses 40 ans de carrière) aux nouveaux talents qui viendront se produire en live et faire découvrir leurs derniers tubes, le plateau artistique de cet événement comptera plus d’une dizaine d’artistes majeurs. Parmi eux: Moh Dahak, Moh Smail. Nabila Dali, Kamel Igman, Alilou, Aldjia, Oujrih, Zimu, Malik Belili, Wahab », a précisé le courriel signé Selim SAADI chargé du  marketing et relation presse et Kamel TARWIRTH – communication/publicité.
     »De nombreuses personnalités du monde artistique et culturel berbère se joindront à l’événement et feront de ce moment inoubliable l’occasion pour les «anciens» de régaler un public déjà conquis et aux jeunes générations de prouver qu’ils sont à la hauteur de leurs aînés et de la tradition musicale profonde du paysage kabyle », promet la même source.(BMS – Lire avec détails de l’affiche) 

Algérie-santé: Les malades du cancer meurent sans traitement et à petit feu en Algérie avec un CPMC d’Alger impossible d’y faire face seul (revue de presse) - 8 août 2010 -  La situation reste toujours dramatique pour les malades Sradioalgériens du cancer qui n’arrivent pas à entamer leur traitement des mois après le diagnostic du mal qui les ronge et qui se complique chaque jour davantage même s’il est fait état d’une amélioration en matière d’approvisionnement en produits pharmaceutiques.
C’est ce que révèle un dossier consacré au sujet ces derniers jours par le journal El Watan alors que le reste de la presse algérienne reste silencieuse sur le sujet malgré sa gravité et ses conséquences sur la vie de milliers de personnes que les cellules malignes consument à petit feu et dans d’horribles douleurs.
zakat_2010septt230    Le chef de service de radiothérapie du centre anti-cancer Pierre et Marie Curie d’Alger (CPMC) a arrêté la délivrance des rendez-vous depuis août, a rapporté Djamila Kourta du journal El Watan qui suit le sujet sous toutes ses facettes. Elle rapporte que le Chef de service, le Professeur Afiane qualifie lui même  »la situation de dramatique ».
Il a affirmé avoir subi avec son équipe des pressions et des menaces de la part des parents de malades en faisant état d’une secrétaire qui a été agressée physiquement.  »Les rendez-vous de consultation sont programmés pour fin mars 2011 et il faut attendre deux mois et demi pour commencer le traitement », selon le Pr Afiane cité par le journal. Kabylie News a appris sur place il y a une année qu’il arrive que lorsque le CPMC convoque un malade pour entamer le traitement on découvre qu’il est décédé parce que le mal s’est généralisé et l’a emporté
.(BMS – lire la suite et commenter) 

Algérie- Presse: Communiqué du Syndicat National des Journalistes (SNJ) – 8 septembre 2010 - Notre confrère du Soir d’Algérie, Djilali Hadjadj, a fait l’objet, dimanche 5 septembre 2010, d’une interpellation par la police au niveau de l’aéroport Mohamed-Boudiaf à Constantine, alors qu’il s’apprêtait à se rendre à Marseille. Cette interpellation fait suite à une plainte déposée contre lui par la CNAS, ce dont Hadjadj se défend d’avoir jamais été officiellement destinataire.
    Devant être entendu par le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed à Alger, notre confrère s’en trouve néanmoins englué dans un imbroglio de procédures lui valant déjà deux jours de détention avant même d’être présenté devant le procureur.
    Journaliste à la plume acerbe et sans concession contre le phénomène de corruption en Algérie, et par ailleurs président de l’Association algérienne de lutte contre la corruption, l’homme dérange forcément. Difficile dès lors de ne pas soupçonner une volonté d’intimidation d’un militant que l’on cherche à présenter dans la posture de «l’arroseur arrosé» qui rappelle étrangement, à certains égards, une certaine affaire Benchicou !
    Le Syndicat exprime d’ailleurs ses plus vives inquiétudes quant à la situation de notre confrère, dont il exige la mise en liberté immédiate en attendant l’épuisement des procédures judiciaires nécessaires pour qu’il retrouve les siens, son métier et son combat le plus tôt possible. P/Le Syndicat national des journalistes, le secrétaire général / Kamel Amarni.(Source: Le Soir d’Algérie)

Religion – Aïd – Zakat : Des mesures de la Zakat El-Fitr en nature et de son utilité - 8 septembre 2010 – Bien que le ministère algérien des affaires religieuses ait fixé à 100 dinars à offrir par personne comme Zakat El Fitr aux pauvres avant l’Aïd, legumessecs215d’autres recommandent aussi qu’elle soit donnée en nature suivant les mesures qui vont suivre.
    Par personne vous pouvez offrir, pour cette année 2010, soit de la semoule (2kg par personne), de la farine (1,4 kg), des lentilles (2,100 kg), des haricots secs (2,60 kg), des pois cassé (2,240 kg), des pois chiche (2 kg) et du riz (2,30). Comme vous pouvez le constater le pauvre gagnerait mieux à recevoir la zakat en nature parce que les prix des produits alimentaires de base sont en hausse et ont fortement augmenté.
La zakat el Fitr est une obligation pour tout musulman y compris les pauvres. Elle permet de satisfaire ces derniers mais aussi de fouetter le commerce et la consommation si elle est pratiquée en nature. Méditez et choisissez! (BMS) 

Université- Ahmed Rouadjia – site: De la “Volonté de Puissance” comme forme perverse et dévoyée de l’esprit humain (Ahmed Rouadjia) - 8 septembre 2010 - Par le sentiment de puissance qui l’habite, mon recteur frise parfois la déraison et exagère jusqu’à la caricature, jusqu’au tragique les conflits qui sortent du biais dans la rouadjia_ph2“maison commune” : notre université.
Conflits et malentendus qui peuvent être résolus ou apaisés par le dialogue, la concertation et la compréhension, mais auxquels il préfère appliquer, pour les résoudre, une méthode expéditive que même un général d’une d’armée se dispenserait de l’appliquer à ses soldats, de crainte de provoquer une fissure dans l’édifice savamment érigé ou une fronde au sein du corps constitué.
La solidarité d’un corps constitué passe évidemment par la discipline, l’ordre et l’obéissance, et qui n’excluent pas le respect, l’écoute et la concertation mutuelle entre chefs et subordonnés. On le constate bien dans les armés modernes dont le professionnalisme tend de plus en plus à réduire les lignes hiérarchiques, et à écourter la distance qui séparait naguère le général du simple soldat des troupes qu’il commandait.
Le dialogue et l’écoute mutuels y sont de rigueur, ce qui contribue à la cohésion de l’esprit du corps, et par suite, à son efficacité sur d’éventuels champs de bataille. En se sentant reconnu comme homme digne de considération et de respect de la part de ses chefs, le simple soldat adhère spontanément à l’idéal de son armée dont il confondra le destin avec le sien propre. Il se coule entièrement dans le moule, et cette fusion, constitue une garantie essentielle de l’adhérence de la partie au tout
(Lire la suite sur le site d’Ahmed Rouadjia) 

 Algérie France – Culture: 13 poètes et comédiens de la scène francophone mondiale rendront hommage à Si Mohand U M’hand le 29 septembre au centre culturel algérien à Paris (France) - 7 septembre 2010 – 13 poètes et simohandoumhand_29sept2010comédiens de la scène francophone mondiale rendront hommage à Si Mohand U M’hand  le 29 septembre au centre culturel algérien à Paris à 20 h 30 dans le cadre du 4ème festival international de la Poésie de Paris, indique un courriel des organisateurs reçu mardi à Kabylie News.
     »Kamel  Yahiaoui, Yvan Tetelbom, Claude Ber, Fadéla Chaim Allami, Philipe Tancelin, Elvire Maurouard, Nazand Beghigani,  Nicole Barrière, Than Von That, Pierre Bastide, Michel Cassir,  Fréderique Wolf Michaud,  Jean Louis Chales, (FRANCE,KURDISTAN,ALGERIE, VIET NAM, HAITI) rendent hommage à Si Mohand U M’hand  poète universel, poète de légende », précise le Courriel.
actu_bentaha_sept1    Il s’agit d’une manifestation où de  »nombreux poètes de France nés en France ou dans le Monde rendent hommage vibrant à Si M’Hand à travers leurs propres paroles nomades, accompagnés par des comédiens (les élèves comédiens du conservatoire d’Art dramatique de Nice et Frédérique Wolf Michaux) qui eux, disent les poèmes de ce poète de légende », indique l’organisateur, Poètes à Paris.
     »Cette lecture spectacle sera donné en Kabylie (Algérie, ndlr) du 06 au 09 octobre 2010 sur l’invitation de la maison de la culture de Tizi Ouzou en collaboration avec tous les partenaires officiels de la Wilaya de Tizi Ouzou », ajoute la même source. L’événement est organisé à Tizi-ouzou par la direction de la culture, la wilaya et l’Apw de Tizi ouzou, la Daira et l’Apc d’Azzefoun, l’Apc des Aghribs avec le concours de Djamila Kabla et son équipe : abdeslam akham, Areski Belgaid, précise le journal du festival.(BMS – Lire et commenter)

Kabylie News – Presse: Les journaux L’Expression, La Dépêche de Kabylie et le Midi Libre reprennent une photo de  Kabylie News sans signaler son origine aux lecteurs (actualisé) - 7 septembre 2010 – Les journaux algériens L’expression, la Dépêche de Kabylie et le Midi Libre, viennent de reprendre une photo de  Kabylie News sans signaler dec2009_17_medjahed_nouara210son origine aux lecteurs, au mépris des conditions fixées par notre site pour avoir le droit de le faire et de l’éthique qui entoure ce genre d’action.
    Les trois journaux n’ont pas signalé l’origine d’une photo qu’ils ont reproduite pour illustrer un récent gala de Nouara à Tizi-ouzou et que nous avons prise lors du retour en scène de la chanteuse Kabyle fin décembre 2009 à la maison de la culture Mouloud mammeri. La même photo a été reprise par Liberté dans sa page Radar il y a quelques mois avec en pire sa signature par DR.
    Nous nous réservons le droit d’interpeller les responsables de ces journaux le moment où ils viendraient à parler d’éthique et du droit d’auteur. Ce qui risque de se produire lorsqu’ils en souffriront un jour. Nous avons clairement indiqué que nous autorisons exclusivement les journaux algériens à reprendre nos articles et nos photos à la conditions de préciser l’auteur du texte et Kabylie News comme site où ils sont puisés. Pour le moment seul Le Midi Libre a respecté cette clause d’éthique dans un seul cas en reprenant dernièrement un article consacré à Ali Djenadi. (BMS – Lire et commenter) 

Ait Mizare – société – décès: L’enterrement de Si Rezki Ouverkane confirme la solidarité villageoise et le rôle attendu de la jeunesse pour la capitaliser davantage - 7 septembre 2010 -  L’enterrement lundi de Si Rezki Ouverkane a confirmé la préservation de zirezki_enterrementla solidarité au village Ait Mizare dit également Ait Sidi Hand ouali, de la commune de Bouzeguene, mais aussi l’existence d’une jeunesse pleine de bonne volonté qui mérite d’être capitalisée si elle venait à s’organisait pour prendre en charge d’autres besoins de cette petite collectivité enfantée par le saint ouali et ancêre commun Sidi Moussa.
    La solidarité villageoise s’est traduite par le ralliement du village par de nombreuses personnes vivant à Alger et ailleurs en vue de réconforter la famille de Si Rezki Ouverkane notamment ses fils Mohand Said, Ahmed, Malek, Djamal et Samir et son frère Ameziane. Même Cheikh El Hassan et Si Mohand Ameziane n’Ath El Houcine (ath ouadda) ont fait le déplacement malgré leur âge avancé et leur état de santé visiblement fragile.(BMS – Lire et commenter)    

Kabylie – Illoula Oumalou – Lemsella – société : Le village Lemsella prépare la 4e édition de la Fête de la figue pour le 16, 17 et 18 septembre – 7 septembre 2010 - 7 septembre 2010 –  Le village Lemsella de la commune d’Illoula lamsalla_figues2010Oumalou, daïra de Bouzeguene, prépare d’accueillir la 4ème édition de La Fête de la figue le 16, 17 et 18 septembre dans cette zone de la Kabylie, Wilaya de Tizi-ouzou, Algérie.
    L’Association culturelle “Tighilt Lamsella”, qui l’organise avec le comité de village, a choisi cette date en raison du mois de Ramadan qui s’achève vers le 10 septembre mais aussi du fait que saison de la figue (Lakhrif) ne bat son plein qu’à cette période de la mi-septembre en haute montagne où est situé le village de Lemsella. La figue dans toutes ses variétés arrive à maturation à cette période dans cette zone proche du Djurdjura.
    La précédente édition de la fête de la figue a été organisée du 17 au 19 août 2009 avec un mois de Ramadan qui pointait à l’horizon et un fruit qui n’était pas arrivé à maturité, avait constaté Kabylie News dans les figurerais des environs du village.
    Près de 750 variétés des figuiers sont répertoriées à travers le monde. Les variétés appréciées en Kabylie sont celles dites  »Ajandjar », un fruit rond avec une peau noire,  »Taghanimt », bien cossue à la peau blanche et Taghanimt, de la même corpulence mais à la peau qui tend vers le jaunâtre.(BMS – Lire et commenter)

Algérie – France – histoire – Contribution: Noël FAVRELLIERE, l’homme qui a fui la tourmente des méfaits de l’armée coloniale (Ahmed ARRAD) – 7 septembre 2010 -Qui est Noël FAVRELLIERE ? Il  est certainement vrai que cet Noel_Favrelliere375ahmed_arrad210homme demeuré dans l’anonymat et qui a fui l’armée coloniale de son pays pour ses idées, mérite d’être revisité et ainsi, brièvement, le faire connaître à cette génération montante.
    Il est né en 1934 à la Rochelle en France, en 1956 quand la guerre d’Algérie commençait à préoccuper le gouvernement français, il fut rappelé sous les drapeaux pour y être affecté en Algérie dans un  régiment de parachutistes. Un jour,  en 1956 afin de soustraire un Moudjahed à l’exécution sommaire qui l’attendait, il s’enfuit avec lui en le libérant. Après une longue et harassante marche en plein désert, il réussit avec son compagnon de fortune à rejoindre les combattants de l’Armée de Libération Nationale où il y restera  six pleins mois en plein maquis partageant avec eux la vie combien dure avant de gagner Tunis d’où il partit un peu plus tard à New-York.
    Quelques notes de lecture – Dans son livre paru en 1958, intitulé  « LE DESERT A L’AUBE », il retrace toute cette péripétie combien mémorable et d’actualité aujourd’hui, avec la loi Sarkozyenne sur ‘’la colonisation positive’’. Il commence ainsi : « Le goût du saut. L’impression qu’on est seul et qu’on intervient en avant ligne, au lieu de marcher en avant troupe, quelques semaines  plus tard, il écrivait à ces parents. Nous sommes saufs. Cette nuit, nous avons traversé la frontière à dos de chameau. Nous sommes maintenant chez les parents du jeune que j’ai libéré. La joie qu’ont eue les siens à le revoir alors qu’il le croyait mort, m’a  payé au centuple pour tout ce que l’avenir me réserve… et il poursuit plus loin. Si j’avais agi autrement, si j’avais laissé assassiner Mohammed, je crois que je n’aurais  plus jamais osé vous regarder en face »..(Ahmed ARRAD – Lire la suite et commenter)

At Mizare -décès: Décès de Si Rezki Ouverkane de la famille Belkacemi: un presque centenaire généreux - 5 septembre 2010 - Si Rezki Ouverkane, de la grande famille des Belkacemi, est décédé dimanche en milieu de journée entouré de sa zirezki_deces375famille au village Ath Sidi Hand Ouali (dit également At Mizare) de la commune de Bouzeguene (Aarch Ath Yedjar). Son enterrement est annoncé pour  avoir lieu lundi en milieu de journée.
    Si Rezki, âgé de 98 ans, était souffrant depuis quelques mois et a été hospitalisé à Azazga puis Draa Ben Khedda dans une clinique avant de poursuivre son traitement chez lui au village at Mizare. Il était resté lucide jusqu’aux derniers instants de sa vie et recevait  les visiteurs avec qui il discutait avec peine mais aussi un grand courage.
    Il s’est distingué tout recemment en offrant un boeuf aux villageois dans l’intention de les réunir. Il permettra alors au village de vivre un événement qu’il n’a plus connu depuis cinq ans lorsqu’alors un autre généreux donateur de la même famille des Belkacemi, en l’occurrence Hadj Nouredine, qui revenait des lieux saints de l’Islam, avait offert un autre bœuf qui avait été immolé et partagé dans un environnement de neige exceptionnel.(BMS -Lire la suite)  

Bouzeguène-religion: Bouzeguène, La Zakat (El fedhra), une aumône obligatoire pour chaque famille – 4 sept 2010 – Les familles de Bouzeguène figues_kabylienews_sept2010s’attellent à s’acquitter de la Zakât El Fitr, une aumône obligatoire pour tout jeûneur pour que son jeûne soit accepté par Dieu, selon de nombreux hadits. Il est en outre tenu de la verser, le cas échéant, pour toutes les personnes dont on a la charge.
    Par ailleurs, cette Zakat permet aux nécessiteux de passer la fête de l’Aïd dans les meilleures conditions possibles. Cette journée étant caractérisée par un climat de joie, de pardon et de fraternité, elle devrait dispenser les pauvres de demander l’aumône. Son montant est fixé en fonction du prix de certaines denrées alimentaires de base.
    Elle a été fixée, cette année, à 100 dinars par personne à charge, même pour un nourrisson qui vient de naître juste avant l’aïd el fitr. On peut la donner dès le début de Ramadan mais c’est généralement, au cours de la troisième dizaine du ramadan que cette aumône est sortie. Elle ne doit pas épasser la prière de l’Aïd, sinon elle est considérée comme une simple Sadaqa.
    A  Bouzeguène, de nombreuses personnes sont dans un besoin accru ; des pauvres, des pères de familles nombreuses sans ressources suffisantes, des handicapés, le croissant rouge, les associations de bienfaisance…etc.  La générosité est une vertu ; nul n’est à l’abri du besoin.(Kamel KACI)  

Algérie-histoire – Contribution: 8 mai 1945  -  8 mai 2010: Il y a 65 ans …, une génocide programmé (Ahmed Arrad) – 2 sept 2010 – Aujourd’hui, 8 Mai ahmed_arrad2102010, plus d’un demi siècle s’est écoulé, nous nous posons la question : (Avons-nous fait l’effort nécessaire pour y apporter les vraies réponses à cet évènement)?
    Oui! aujourd’hui nous nous devons d’interroger nos  consciences et en tirer, au moins, le mérite de faire en sorte que les survivants de ce génocide qui a engendré des handicapés physiques ou mentaux ou ceux qui ont perdu, à jamais, les leurs, à la suite des incendies, des exécutions sommaires, des expéditions punitives organisées par les milices, la police ainsi que la légion étrangère sans en oublier les bombardements.
    Quel mérite aurions-nous, aujourd’hui, si les insurgés de Mai 1945 devaient disparaître sans auréole, broyés par la douleur du mépris et de m’anonymat ?
yahiatene_sept230    Beaucoup reste à écrire sur cette douloureuse date, mais combien glorieuse, par le sacrifice consenti pour que renaisse la Liberté en ce pays si cher en nous tous. En effet, des questions aussi lancinantes les unes que les autres demeurent enfouies dans les pénombres de l’oubli qu’il faut,aujourd’hui, les en extraire pour les porter haut et fort par les générations montantes. (Ahmed Arrad- Lire la contribution et commenter) 

At Mizare-société: La fête de l’Aïd au village entre jadis et aujourd’hui: exemple des Ath Sidi Hand Ouali (At Mizare)- 1 septembre 2010 - La célébration de la fête religieuse de l’Aïd El Fitr ou El-aid Tamechtouht qui marque la fin du mois de carème musulman, comme celle du sacrifice qui suit deux mois et dix jours plus tard (El-Aid El adha ou El-aid Thamokrant) ne sont plus ce qu’elles étaient jadis, comme nous le montre le cas du village Ath Sidi Hand Ouali ou At Mizare, en raison de nouvelles attitudes et autres exigences de l’heure.
sept2010_01_atmizare375    Les moeurs ont évolué de nos jours dans ce village de la commune de Bouzeguene, Aarch Ath Yedjar, situé entre Ihitoussene à l’ouest, Ath Ikhlef au nord et At Semlal à l’est. C’est le signe que la société a changé et a  »changé de main » comme le prédisait si bien Si Mohand Oumhand. Alors que jadis, toutes les familles non résidentes, gagnaient la veille de Laid le village pour célébrer en commun cette fête religieuse, de nos jours ce n’est plus le cas. La raison est liée au fait que des enfants du villages n’habitent plus qu’à Alger mais parfois plus loin encore dans d’autres villes d’Algérie ou en France, voire au Canada. Et les déplacements deviennent coûteux ou problématiques avec des familles qui ont explosé en terme démographique. Les gens préfèrent également rester dans les villes où ils habitent car ils redoutent que leurs logements soient visités par des voleurs s’ils s’absentaient. Le résultat est que l’ambiance de jadis en prend un grand coup.
 (BMS – Lire la suite

Houra- France- Emigration: Mourad Saïbi (Amastan), Loin des routes du show-business – 1 septembre 2010 – Mourad Saïbi  (Amastan, nom d’artiste), amastan180est natif du village Houra (Bouzeguène). Ses premiers balbutiements dans le domaine de la chanson et de la musique se sont effectués au début des années 70. Disciple de Younsi  Mahmoud, et Younsi  Hocine, plus connus  sous les noms  respectifs  de Mahmoud  Ath Youcef et Hocine  Oumeri, amastan ira de l’avant en compagnie d’un autre artiste, Ouahcène Koubi avec qui il se produira, des années durant, dans les soirées de fête de mariages.
    Vie  et parcours de l’artiste: L’enfance d’Amastan fut très dure avec la disparition de sa mère alors qu’il n’avait que 7 an. Privés de la chaleur  maternelle, Mourad et ses deux sœurs devaient être rapatriés en Algérie. Ce fut le choc pour les trois enfants qui ne connaissaient pas un mot du Kabyle et encore moins de la langue arabe qu’ils devaient apprendre à l’école. Deux  années  plus tard, un nouveau choc : Rachida, la jeune sœur de Mourad, décéda subitement. Elle n’avait que quatre ans. En 1973, Mourad rejoignit le lycée  d’Azazga où en plus de ses études se mit à écrire les premières ritournelles de la poésie berbère aidé par son ami de toujours, Mohand  Tahir.(Kaci Kamal – Lire la suite)  

Kaci ABDMEZIEM -Chronique - SMS - 31 août 2010 - J’ai reçu ce matin, sur mon portable, un message par lequel l’opérateur de téléphonie mobile qui me dessert  m’a abdmeziem2demandé si , par hasard , je n’étais pas intéressé de recevoir des SMS religieux.
J’ai été évidemment interloqué par cette proposition. Ma tension a vite fait de grimper.
Puis j’ai senti se lever en moi un cri de révolte que vous avez dû entendre.
Ensuite cela a été, dans ma tête,  un tourbillon de réflexions amères sur l’état du pays.
Ainsi donc, me suis-je dit, la bigoterie s’est infiltrée jusque dans nos puces électroniques ! Que faire et en quel endroit de ce pays faut-il aller pour
échapper à ce climat général qui pue l’ordure et l’encens de la mauvaise foi? J’ai  eu envie de m’adresser au Très Haut et de lui dire :«Mon Dieu !!Faites quelque chose !! »
Djedjiga_maouche230    Je me suis cependant abstenu. Car je me suis rappelé, in extremis , le président Zeroual rendant visite , à l’hôpital Mustapha , aux victimes du sanglant attentat  du boulevard Amirouche.
A une femme grièvement blessée qui lui disait ceci : « Monsieur le Président, faites quelque chose !!! », Monsieur le Président, tout à fait désolé, a répondu : « Mais que dois-je faire , Madame ? »
(Kaci ABDMEZIEM-Lire et commenter)  

Kabylie-religion: Les fidèles de la mosquée Arezki Cherfaoui du centre ville de Tizi-ouzou ressentent l’absence du jeune imam Cheikh Nadir retenu pour des soins à Chlef  – 30 août 2010 - Les fidèles de la mosquée Arezki Cherfaoui du centre ville de Tizi-ouzou ressentent avec regrets l’absence du jeune imam vi_destin2Cheikh Nadir retenu pour des soins à Chlef alors qu’ils étaient habitués à entendre sa voix retentir pendant le mois de ramadan plus particulièrement en récitant le noble Coran lors des prières surérogatoires (Tarawihs).
    Cheikh Nadir est retenu pour des soins ophtalmologique à Chlef laissant l’autre jeune imam, Cheikh Chavane, presque seul sur tous les fronts. Une mission qu’il remplit admirablement en s’occupant des prières ordinaires (el fouroudh au nombre de 5), du prêche hebdomadaire du vendredi, des prières surérogatoires (8 génuflexions) et en dispensant en plus des conseils avant chaque prière (dourous). L’intense activité de Cheikh Chavane mérite d’être soulignée. Sa disponibilité à toute heure dans la mosquée est à saluer également. Il est aidé par un jeune imam nouvellement affecté.
    Les fidèles de la mosquée ne devraient pas oublier de prier pour Cheikh Nadir pour qu’il guérisse et leur revienne vite et pour que Cheikh Chavane soit gratifié pour sa disponibilité. En plus de l’intense activité déjà signalée, Cheikh Chavane, qui officie en kabyle et en arabe, vient d’encadrer dans la nuit de dimanche à lundi les premières prières de la nuit  »Attahadjoud ou qiyam ellil » (14 génuflexions).
aghribs_videos    Les fidèles devraient se mobiliser pour mener une campagne en faveur de Cheikh Nadir en vue de bénéficier d’une prise en charge à l’étranger. Le ministre des affaires religieuses devrait intervenir en sa faveur comme le font d’autres collègues à lui du gouvernement lorsqu’il s’agit de sportifs, de comédiens, de … et de ….(BMS – Lire et commenter)  

Kabylie-chant – portrait: Siham Stiti Chante à Igreb Illoula Oumalou - 30 août 2010 - Dotée d’une voix extraordinaire, Sihem Stiti figure, aujourd’hui, parmi les meilleures siham_stiti140voix de la chanson kabyle. Quand Siham chante, elle fait vibrer tous les cœurs. Siham connaît tout des roueries du cœur ; elle chante à chanter comme elle joue à jouer. Sentimentale à souhait, elle perse les cœurs des plus flegmatiques jusqu’à leur faire couler des larmes.
    En dépit de son handicap de non-voyante, elle voit quand même avec son cœur et avec son esprit. Siham passe sa vie entre les deux rives de la méditerranée. Tantôt en France, tantôt en Algérie, elle vit de son art et de sa voix qu’elle partage avec ses fans et les amoureux de ses chansons.
    Siham Stiti est née à Tizi-Ouzou| en 1980, elle est issue d’une famille d’artistes, son père Rachid Stiti est chanteur auteur/compositeur. En 1995 elle affronte pour la première fois le public en animant des fêtes de mariages. Elle affine son talent, expérimente ses titres et crée un univers singulier. Elle y fait ses premières armes, comme beaucoup d’autres avant elle.
    En 1996, elle est l’invitée de l’émission « Sabahiyate » de l’ENTV où elle interprète ce qu’elle ressent le plus : « Tfiyi Afous » (Tiens-moi la main). En 1997, parmi plus d’une centaine de concurrentes, elle décroche la première place avec la même chanson « Tfiyi Afous » et acquiert,  depuis, une dimension nationale en devenant la coqueluche des médias (Journaux et TV).(Kamel KACI – Lire et commenter)

Bouzerguene – solidarité: Pour que nul n’oublie ceux qui souffrent … 29 août 2010 – En cette dernière dizaine de jours restants du mois de Ramadan, rien ne vaut plus pour un bon croyant et un bon citoyen que de se rappeler les gens qui handicapes375souffrent dans nos villages comme Saïbi Mehand du village d’Amekrez, dans la commune d’Aït Zikki (Bouzeguène) et Fergani Yazid de Mezeguene, à Illoula Oumalou.
Bouzeguene  News et Kabylie News se font un devoir de vous rappeler leur cas et de vous indiquer le moyen de les aider sans trop le crier sur les toits tout en ayant la conscience très satisfaite.

    Mehend a été victime d’un accident de travail à la carrière d’agrégats d’Aït Zikki le 13 juin 1999 lui causant une fracture thoraco-abdominale droite. Hospitalisé en urgence au CHU Mustapha Bacha le 13 juin 1999, le blessé a subi deux interventions chirurgicales au thorax droit et à la glande hépatique..
    Il est le père de 10 enfants (9 filles et un garçon) et vit avec une pension de 5000 dinars que lui verse mensuellement son ex. employeur. Lire toute l’histoire de Saïbi Mehand et le contacter au village Amekrez, commune d’Aït Zikki, daïra de Bouzeguène wilaya de Tizi-Ouzou. Son compte CCP N° 136942 73 clé 54 centre Alger.
    De son côté, Yazid Fergani a vu sa vie basculer en cette triste journée du 27 février 1989 lorsque à 7 heures du matin, adossé à un mur mitoyen d’un abri bus, à la place de Tajemaat de son village, Mezeguene, à Illoula Oumalou, il a reçu de plein fouet le bus de l’APC qui arrivait pour l’acheminer avec ses camarades vers le CEM d’Illoula Oumalou où ils étaient tous scolarisés.(BMS – Lire la suite et commenter)

Kabylie-Aghribs-religion -réactions: Nasser:  Les torts sont partagés à Aghribs et l’excommunication et l’anathème ont toujours été le ferment de toutes les dérives - 29 août 2010 - Salamuleikom. Je ne aghribs_mosquee10aoutpeux que déplorer cette malheuereuse affaire qui témoigne, une fois de plus, du malaise et du déchirement profond qui ronge notre société dans toutes ces composantes.
En Kabylie, au delà de la problématique religieuse, dans ses dimensions cultuelle et culturelle, la dissension qui divise la population du village d’Aghrb autour du projet de construction d’une nouvelle mosquée a vite fait de se transformer en un clivage politique entre différends partis antagonistes qui se disputent le leadership de la Kabylie. Il est malheureux de constater combien la sagesse, la tolérence et le respect des anciens qui ont toujours prévalu dans nos villages kabyles ont été abandonnés pour céder la place à l’exclusivisme, l’intolérence et la haine.
Je crois que les torts sont partagés. Autant je ne peux que condamner fermement le recours à la violence par les opposants au projet, autant je déplore le manque d’esprit de dialogue et de concertation des membres de l’association religieuse envers leurs détracteurs alors que leur connaissance des pricipes de l’islam, à l’origine, me semble-t-il, de leur attachement à la réalisation de ce nouveau lieu de culte, aurait du les inspirer pour adopter une démarche plus conciliante et moins provocatrice eu égard à la sensibilité du sîte et du moment.
(Nasser – Lire et commenter)  

artistes_aout2010b200Bouzeguene-chant: Soirée artistique, poétique et humoristique jusqu’à 3 heures du matin à Bouzeguene – 28 août 2010 – La grande cour du centre culturel Ferrat Ramdane de Bouzeguene a été marquée dans la nuit de jeudi à vendredi et jusqu’à 3 heures du matin par la tenue d’une soirée artistique, poétique et humoristique en présence d’un nombreux public.
    Organisée par l’APC, cette soirée a vu près d’une dizaine de chanteurs de la région que sont notamment Ahmed Chabi, Ouhitos, Mohand Amokrane Arab, Mhenni At Amirouche, Mhand Azazgui, Fergani Khellaf, Massa Yous, Ait Semlal et Amouchas Akli, égayer le public de leurs riches répertoires.
    Les artistes ont chacun chanté trois à quatre chansons au cours de la soirée marquée également par la sortie humoristique de Mhenni qui a improvisé des sketchs sur la rupture du jeune et sur le gâteau le plus prise en ce mois de carême pour les musulmans: le qalb ellouz. Mhenni est connu comme chanteur mais aussi comédien à la radio chaîne 2 avant de prendre sa retraite il y a quelques années.
   Enfin le poète Messaoud Akkou a déclamé plusieurs de ses poèmes au cours de la même soirée offerte par l’APC aux habitants.(BMS et Cherifi Djaffar - Lire et commenter)  

Algérie-kabylie-Raï: Cheb Khaled réussit à drainer un nombreux public à Tizi-ouzou (Version définitive) - 27 août 2010 - Le King du Raï, l’Oranais  »cheb » Khaled (ouest algérien) ou la star mondiale du genre, a réussi à drainer un khaled375nombreux public dans la nuit de jeudi à vendredi au stade oukil Ramdane de Tizi-ouzou pour un gala, le premier de sa carrière dans la capitale du Djurdjura (Kabylie), a-t-on observé.
    Le roi du raï s’est fait attendre jusqu’au delà de 23 h et 20 minutes environs pour Tewfiq_ighrayennequ’il apparaisse enfin sur l’écran géant installé dans le stade sous forte escorte policière. Il a été annoncé ensuite brièvement par le directeur de la culture et de la maison de la culture de Tizi-ouzou, Ould Ali El Hadi. Il était temps, car le public juvénile dans son écrasante majorité commençait à s’impatienter et à l’exprimer en jetant quelques bouteilles d’eau minérales vides devant la scène.
    Les familles devaient suivre le gala, pour leur part, à partir des tribunes alors que le terrain était réservé aux jeunes non accompagnés. L’entrée au stade se faisait sous un double et stricte contrôle, celui de la police pour éviter l’entrée de tout objet dangereux et celui du droit d’accès pour 300 dinars le ticket. Des guichets avaient été improvisés en cisaillant la clôture de la maison de la culture donnant sur la rue. Un simple  »Azul » (Bonjour en berbère ou tamazight) adressé au public et puis voilà Khaled entrant vite dans le vif du sujet…(BMS – Lire la suite et commenter)  

Kabylie-Poésie: Récitals poétiques de Azouaou Mohand et Cherifi Djaafar – 26 août 2010 (bms)- Azouaou Mohand du village Tazerout et son condisciple et non azouaou_cherifi375moins voisin Chérifi Djaafar d’Ighil Tizi Boa ont co-animé mardi dans la soirée une rencontre poétique dans le cadre du programme des activités ramadanesques de l’APC de Bouzeguene.
    Deux heures durant, les deux amoureux du verbe kabyle ont régalé l’assistance de poèmes tirés des entrailles.  La langue Amazigh, la nature, la liberté  mais aussi l’intrigue et tout ce qui fait le paradoxe de l’homme ont été traités par les deux poètes qui ont fait la part belle aux hommages des précurseurs et militants de la langue berbère comme Slimane Azem ou encore Muhand Uharun et de tous ceux sans qui Tamazight n’aurait pas lieu de cité aujourd’hui en Algérie.
    Un hommage est également rendu à la presse indépendante dont chaque titre a été gratifié d’un refrain qui donne le ton de la ligne libre du journal. Sous la flûte enchantée et enchanteresse de Djaafar Chérifi, les vers chantent les complaintes du temps perdu dans les méandres de la terre et du ciel tantôt lumières, tantôt ombres. Et ce cela qui a suscité ce poème sur la nature et ceux qui font tout pour la préserver à Bouzeguene, une belle région  défigurée par les ordures?(Hammoum Salem – Lire la suite et commenter)  

akli_tresor Algérie-Histoire: Initiative inédite: le fils de feu colonel Mohand Oulhadj révèle le document par lequel il a remis le trésor de la Wilaya 3 à la présidence algérienne – 26 août 2010 - L’initiative inédite de M. Mohand Said Akli de révéler le document par lequel son père, feu le colonel Mohand Oulhadj avait remis tout un trésor de la Wilaya 3 à la présidence de la république, est bien partie pour connaître des rebondissements liés au devenir du pactole et celui de Sandouk Ettadhamoun, une caisse de dons en bijoux de toute nature alimenté par algériens et des algériennes solidaires à l’indépendance nationale en 1962.
   En révélant le document, M. Mohand Said Akli, a du coup honoré sa famille, celle de Mohand Oulhadj, chef de la wilaya 3 historique, qui a succédé au colonel Amirouche et dont c’est le fils de ce dernier, Nouredine Ait Hamouda qui a provoqué cette sortie peu commune dans les annales du pays. C’est Nouredine Ait Hamouda qui avait interpellé le 20 août, d’après la presse, le fils du colonel Mohand Oulhadj qui n’a pas mis longtemps ainsi à le satisfaire.(BMS – Lire la suite et commenter) 

bas_bouzeguene3

Kabylie-chant:  »Cheb » Khaled à Tizi-ouzou : qu’est-ce que ce sera ce soir après la petite ruée pour le gala de Mohamed Allaoua mercredi soir – 26 août 2010 -  »Cheb » Khaled aura-t-il plus de public ou moins que celui nombreux que l’enfant de la région Mohamed Allaoua a réuni mercredi soir au stade Oukil Ramdane de Tizi-ouzou.
allaoua_25aout2010    C’est la grande question qui se pose certainement aux organisateurs du gala qui font un pari audacieux quant on sait qu’il n”y a pas que des amoureux du genre raï en Kabylie, bien au contraire. Aux tenants de la chanson traditionnelle kabyle qui ne voudraient pas laisser un iota de l’espace artistique dans leur cœur à tous les autres genres de la chanson algérienne autre que kabyle, s’ajoutent ceux qui n’oublient pas les mauvais rapports qu’à eu Khaled avec feu Matoub Lounes, le chanteur icône de la région, assassiné le 25 juin 1998 sur la route de son village à Ath Douala. Mais ces derniers sont certainement peu nombreux.
    Ensuite le fait que le gala soit organisé pendant le ramadan n’arrange pas les choses du fait qu’il exclut de fait les fans de Khaled qui résident dans les régions limitrophes y compris Alger. La ville de Tizi-ouzou est connue pendant le ramadan pour ses quelques petits restaurant payants qui restent ouverts et quelques autres gratuits dits de Rahma, qui laisseraient sur leur faim bien du monde à l’Iftar (rupture du jeûne) si grande foule voudrait faire le déplacement au col des genêts.(BMS-Lire la suite et commenter) 

Ahmed ARRAD-Contribution: Le 25 Août 1958 en France comparable au 20 Août 1955 dans le nord constantinois (Ahmed Arrad) – 26 août 2010- C’est  le mois de Juillet 1958 arrad_carte200qu’eut lieu dans la banlieue de Cologne en Allemagne une arrad_aout2010réunion regroupant des membres du Comité fédéral avec les quatre chefs de Wilaya en France, réunion où Boudaoud explicite les objectifs qui lui ont été confiés par Abane Ramdane.
    Et c’est lors, justement, de cette réunion que la date du 25 Août 1958 a été choisie pour passer à l’action puisque l’ensemble des éléments concernant l’opération sont réunis. Hommes, moyens matériel, moyens d’acheminement, moyens armés sans compter les cibles choisies qui sont, pour rappel, économiques, militaires et policiers. Des ordres fermes sont donnés pour éviter d’atteindre les populations civiles.
    Le 22 Août, c’est dans une banlieue parisienne, plus exactement, à Sceaux, lors de la réunion ordinaire de la Fédération regroupant 3 membres du comité fédéral :Bouaziz,Haroun et Ladlani en compagnie des 4 chefs de Wilayas : Kebaili, Ghezali, Haddad et Souami pour l’ultime vérification avant l’heure H des dispositions prises. Tout a été passé au crible et le résultat en est concluant, aucun imprévu n’est signalé, le planning élaboré est confirmé et tout le monde se quitte pour la mise en œuvre de  l’opération.
    Pour chaque région de France des hommes aguerris son prêts et attendent impatiemment mais avec ferveur l’heure ultime qui doit sonner : ce sont près de 500 hommes répartis en commandos, je citerai pour mémoire quelques-uns d’entre eux… (Ahmed ARRAD – Lire la suite et commenter)
Société-religion: Les tarawihs dans les mosquées de Bouzeguène – 26 août 2010 - A Bouzeguène, mis à part ceux qui affectionnent les longues parties de cartes et de tarawihs_375_aout2010dominos ou le loto kabyle, une grande partie des citoyens rejoint les mosquées qui accueillent, en grand nombre, les fidèles de tous les âges et des deux sexes.
    Avant le début de la prière et juste après El Adan d’El Aïcha, les fidèles écouteront comme chaque soir, et avec un grand intérêt les hadiths et autres Dourousses animés par l’imam.
    Les tarawih sont les prières quotidiennes du soir, exécutées après celle d’El Aïcha, pendant le mois de jeun du Ramadan. Ces prières surérogatoires sont effectuées par paires de rakaa, avec en tout 8 rakaates selon les traditions. Après les Tarawihs, on conclue par les trois Rakaate de chefaa et el witr. À la fin du mois de Ramadan, l’Imam est censé avoir lu la totalité du Coran durant ces prières.
gensdebouzeguene230_aout2010    Une grande ferveur règne dans les mosquées de Bouzeguène. La mosquée du chef-lieu accueille près de 600 fidèles chaque soir. L’organisation religieuse est l’affaire exclusive des associations religieuses qui activent selon les règles énumérées dans les statuts, entre autres, construction, agrandissement et équipement des mosquées ainsi que la réalisation de l’habitation de l’imam. Les tarawihs s’achèvent généralement au 27ème jour du ramadan.(Kamel KACI – Lire et commenter)

Kabylie-chant: Gala de Allaoua et Khaled à Tizi-ouzou : les organisateurs s’attendraient à une ruée du public - 25 août 2010 - Les organisateurs des galas du chanteur de allaoua_25aout2010variétés Kabyle Allaoua et du Raï Oranais Khaled, annoncés pour respectivement le 25 et le 26 août, ont prévu une demie-dizaine de guichets à même le mur d’enceinte de la maison de la culture mouloud Mammeri de Tizi-ouzou parce qu’ils s’attendraient à une ruée du public.
    Les guichets ont été créés en cisaillant visiblement la clôture qui donne sur la rue. Le prix de l’entrée est fixée à 300 dinars. Les organisateurs avaient annoncé pourtant qu’il n’y aurait pas de vente de billets le jour des galas qui se dérouleront au stade Oukil Ramdane, tout mitoyen. Deux entrées ont été prévues pour le public, dont l’une pour les familles, du côté de la Sonade (Ade).
    Le public a le choix d’assister debout sur le terrain en tartan protégé par une moquette rouge et être proche ainsi des artistes avec possibilité de danser ou aller dans les gradins du stade et apprécier de loin les spectacles des chanteurs.(BMS -Lire la suite et commenter – Photo

Kaci ABDMEZIEM-Chronique: Chronique fêlée d’une  Harga à l’envers - 25 août 2010 - abdmeziem2De tout Marseille, Marius était seul à le savoir. Non pas qu’il eût été plus intelligent que les autres mais tout simplement parce qu’il avait fait  un songe explicite où il était question de la Chose.
La teneur de ce songe lui avait été d’ailleurs confirmée par une façon d’être de Notre Dame de la Garde qui émettait ces derniers temps des signaux bizarres dont le sens n’était accessible qu’à lui seul.
Aussi, Marius avait-il pris les devants. En catimini, il fit l’acquisition de quatre puissants Rennes aux bois immenses, leur aménagea , en guise d’écurie, un grand garage sur La Canebière.
Chaque jour que le Bon Dieu avait la bonté d’ajouter à ceux qui venaient de passer, il les menait sur le grand Boulevard pour amuser les enfants et tirer de leurs parents de quoi mettre du beurre sur ses épinards.
(Kaci Abdmeziem - Lire la suite et commenter)

Kabylie-Humour-Portrait: Abdenour Djaoui : éducateur, acteur et humoriste – 24 août 2010 - Avec Abdenour Djaoui, on ne s’ennuie jamais. Ce Djaoui_aout2010quinquagénaire aux yeux rieurs et à l’allure fière et faussement altière  sait dégripper les situations les plus délicates et transformer en un parc de rire les assemblées les plus moroses. Il est éducateur à la formation professionnelle, comédien à la radio et à la télévision et humoriste. Pour vous faire rire, souvent aux larmes, Abdenour n’a pas besoin de se concentrer sur son sujet car chez lui le rire n’a pas besoin de mise en scène.
        Candidat aux élections législatives de 1991, Djaoui Abdenour avait déclaré à l’époque «  je suis candidat indépendant indépendant ». Une phrase lourde de sens pour la jeune démocratie algérienne. Crédité d’un score intéressant (650 voix ) en dépit de la rude concurrence des poids lourds locaux de la politique, il a eu cette phrase dans l’assemblée d’un village ami où il a eu seulement 15 voix :  «  je ne serrerai la main qu’à 15 personnes ! ». Ou encore «  le jour où vous vous partagerez le patrimoine foncier du village, ne m’oubliez pas, j’ai ma part parmi vous ! ».
         Abdenour ne se trompait pas en déclarant cet amour aux villageois car il est effectivement l’ami de tous les bouzeguénois et même de tous les kabyles et de tous les algériens. (Hammoum Salem – Lire la suite et commenter

Kabylie News-Entv – Il y a comme un parfum de plagiat des reportages imaginaires de BMS dans le numéro de la caméra cachée de dimanche soir sur l’Entv (la 3) - 24 août 2010 - C’est sérieux: il y a bien comme du plagiat des gr0059dzreportages imaginaires de BMS le numéro de la caméra cachée diffusée dimanche soir sur l’Entv (la 3) où un grand reporter, tout aussi sûr de lui jusqu’à être prétentieux, comme l’est BMS lorsqu’il fait ses virées à Ath Seksou Sezviv, et avec un humour caustique lorsqu’il traitait des personnages qu’il y rencontre.
halit_pub_230B    La seule différence est que le grand reporter secouait les gens du monde sportif et de la chanson comme Bertrouni, l’ancien joueur du MC Alger ou Sadek Djemaoui l’auteur de la célèbre chanson  »Djbouha Ya Loulede » avec une caméra en appoint.
    Après avoir terminé sa tournée, et comme le fait BMS pour ses reportages, le Grand reporter de la caméra cachée, raconte comment en rentrant, le carnet_une_bmssecrétaire de rédaction et non le rédacteur en chef n’lakhar nezman (de l’ère décadente), le reçoit mal et lui dit de ne plus revenir. BMS était chaque fois quitte avec des mises à pied de trois jours, administrée abusivement et dicatorialement. Lisez un reportage imaginaire de BMS et revoyez surtout la chute du numéro de la caméra cachée et vous comprendrez qu’il y a bien du plagiat quelque part. Vous comprendrez que les gens de la caméra cachée se sont bien inspirés de l’idée générale des reportages imaginaire de BMS, celle de prendre à la légère les acteurs de la vie publique  et … le journalisme n’lakhar nezman (de lère décadente), symbolisé par le RedChef n’lakhar taswiâat (de l’ère décadente), qui la véhicule.(BMS – lire et commenter)  

Bouzeguene-mérite: Les autorités de Bouzeguene récompensent les jeunes méritants dans les études et dans les activités sportives – 23 août 2010 -  Les aout2010_20_laureats375autorités de Bouzeguene ont honoré vendredi 20 août les jeunes filles et les jeunes garçons de la commune qui se sont distingués par de très bons résultats dans leurs études, notamment le baccalauréat, et dans des compétitions spotrtives, a-t-on appris du maire de cette commune de l’est de la Wilaya de Tizi-ouzou, M. Sadji Mourad.
    La cérémonie qui s’est déroulée au centre culturel Ferrat Ramdane a vu ces jeunes méritants de la commune recevoir des récompenses constituées notamment de micro-ordinateurs portatifs et d’autres cadeaux de valeur consistante coûtant pour la commune un budget de plus de 400.000 dinars, selon la même source.
    L’événement s’est déroulée notamment en présence du maire, du chef de la Daira et d’autres responsables de services publics locaux. Il s’agit d’une opération inédite qui mérite d’être renouvelée régulièrement. Nous devons les photos de l’événement à M. Cherifi Djaffar, d’Ighil Tziboa. Qu’il en soit remercié. Par ailleurs M. Sadji a annoncé un grand gala pour jeudi 25 août à Bouzeguene. 10 chanteurs sont annoncés pour prendre part à ce gala à partir de 22 heures au centre culturel Ferrat Ramdane. L’entrée est gratuite. Le gala est financé entièrement par l’APC.(BMS – Lire et commenter)

Algérie-histoire: Akli Mohand Said annonce une version corrigée de son ouvrage sur son père, le colonel Mohand Oulhadj   »Si Mohand Saïd raconte simohandsaid_aout2010Amghar » et sa traduction en langue en arabe - 23 août 2010 - M. Akli Mohand Said annonce la publication incessamment d’une version corrigée de son ouvrage  »Si Mohand Saïd raconte Amghar » et sa traduction en langue en arabe, a rapporté Le soir d’Algérie dans on édition du dimanche.
    M. Akli, fils de feu colonel Mohand Oualhadj et lui même officier de l’ALN, a fait cet annonce à l’occasion d’une conférence qu’il a animée à Bouzeguene à l’occasion du 20 août où il est revenu sur l’erreur qui s’est glissée dans son livre qui a suscité une mise au point de M. Ahmed Arrad, cadre de l’ex- Fédération du FLN en France et secrétaire national à l’ONM. M. Akli a cité Ali Chekkal, condamné à mort par le FLN et exécuté au stade de Colombes à Paris le 26 mai 1957 par Mohamed Bensadok. Il l’avait cité parmi des compagnons vivants ou morts à qui il a rendu hommage à la page 197 de son ouvrage.
    Mohand Saïd Akli considère ce passage comme  »une malencontreuse erreur d’édition » et  »présente à ses lecteurs, aux moudjahidine et à la nation algérienne toutes ses excuses ». Par ailleurs il a indiqué qu’il entend publier un autre livre  »qui relatera la vie de Mohand Oulhadj de 1962 à 1972, date de sa mort », selon Le Soir.(BMS – Lire et commenter)

 Ihitoussene-social: D’Amekrez  à Ihitoussène Lalla Jouhra ou Si Amar : Santé en déclin d’une femme forte et courageuse – 23 août 2010 - Semah Djouhra2_aout2010_375bDjouhra dite Lalla Jouhra ou si Amar, veuve de Sidi El Hadj Amar At Cheikh d’Ihitoussène, décédé au début des années 60 est une femme qui a enduré des moments pénibles durant sa vie. Veuve très jeune, elle se devait d’élever ses deux filles, Ounissa et Hnia avec de menus travaux qu’elle consentit auprès des familles qui la sollicitaient quotidiennement.
    Elle était pourvue d’une force hors du commun. Elle pouvait par exemple transporter deux sacs de ciments à la fois au lieu d’un et cela afin de terminer rapidement le travail qu’on lui demandait de faire moyennant un crouton de pain pour ses deux enfants.
    Hélas, sa fille cadette, Hnia, toute fraîchement diplômée de l’école de formation para médicale et qui venait juste de commencer le travail à l’hôpital d’Azazga, fut mortellement blessée dans un accident de voiture entre Yakouren et Azazga. L’espoir de Lalla Jouhra s’envola et depuis, elle perdit tout désir à la vie.(KACI Kamal – Lire la suite et commenter)

Algérie-Histoire: L’Auteur de  »Si Mohand Saïd raconte Amghar » impute à son éditeur  »Le Savoir » l’erreur débusquée par Ahmed Arrad - 22 août 2010 -  L’Auteur de  »Si Mohand Saïd raconte Amghar », Akli Mohand Said, le fils de feu colonel Mohand Oulhadj, a imputé à son éditeur la maison d’édition  »Le savoir » ce qu’il considère comme une  »erreur technique’, que Ahmed Arrad, secrétaire national à l’organisation des Moudjahidine (ONM) a débusquée.
    C’est ce qu’affirme le site tamurt.info, qui cite une lettre que l’auteur aurait adressée à l’ONM, dans laquelle il a présenté des excuses  »au nom de la maison d’édition « Le Savoir » auprès des combattants de la guerre de libération et de tous les lecteurs » pour cette erreur liée au nom de Ali Chekkal, cité parmi une liste de combattants à qui il rendait un hommage particulier, alors qu’il s’agissait du vice président de l’assemblée algérienne, tué dans un attentat du FLN à Paris.
halit_pub_230B    M. Akli Mohand Said a précisé qu’il n’avait « aucunement l’intention de rendre hommage à quelqu’un qui n’a pas servi sa patrie et, qui, en plus, a rejoint les rangs ennemis ». Toujours selon Tamurt.info, Pour M. Akli, le passage où est cité Ali Chekkal devait être inséré dans le chapitre consacré aux «exécutions».(BMS – Lire et commenter)

Kabylie-religion-Aghribs: L’affaire du projet de mosquée d’Aghribs va d’un dérapage à un autre sur fond de manipulations et de désinformation (Point de situation) - 22 août 2010 - L’affaire du projet de mosquée du village Aghribs, Wilaya de Tizi-ouzou, vient de connaître de nouveaux rebondissements allant dans le sens d’un dérapage à un autre où tout le monde semble s’initier à la aghribs_mosquee10aoutmanipulation ou à la désinformation, la presse comprise ou … complice.
    Face à l’évolution dangereuse de la situation et pointé du doigt par des adversaires politiques, notamment le FFS et le MSP, dans les  »violences » liées à la destruction du chantier de la nouvelle mosquée, le RCD de Said Sadi semble s’en laver les mains et répond qu’il n’a fait que se  »solidariser » avec les citoyens de ce village.
    Le FFS parle d’une  »grossière manipulation » orchestrée de toute pièce par des pyromanes aux ordres qui veulent, encore une fois, entraîner toute la région dans le chaos ». 
      La presse francophone a vite fait de soutenir pour sa part les tenants de la rénovation de la mosquée de Sidi Djaffar, ignorant, ou faisant fi d’ignorer, le problème d’ordre religieux soulevé par l’association qui veut une nouvelle mosquée.
    Sur le site d’un journal arabophone, est diffusée une vidéo de la violente destruction du chantier de la nouvelle mosquée sur un fond sonore d’un récitant du noble Coran, au mépris de l’éthique, parce qu’il s’agit d’un montage. Dans les comptes rendus de la presse francophone, c’est le positionnement clair derrière les tenants de la mosquée Sidi Djaffar, saluant même les actes de violences comme ceux  »une résistance ».
    Ce n’est ni musulman, ni kabyle tout ça et les gens d’Aghribs seraient bien avisés de se ressaisir pour s’asseoir autour d’une même table et discuter de leur différend et de l’avenir de leur fraternité pour stopper tous les manipulateurs qui les poussent à s’entre-déchirer.(BMS – Lire le point de situation

Kaci Abdmeziem-Chronique: Leurs augustes narines…. - 22 août 2010 – Ces jours ci j’ai été obligé de couper à travers   des  champs de chardons pour me rendre à abdmeziem2mon travail. La rue que j’emprunte d’habitude est devenue impraticable en raison des amoncellements d’ordures , dunes exécrables, qui longent les trottoirs et qui , pressées par le soleil, rejettent sur la chaussée un jus visqueux et noirâtre dont vous devinez le parfum.
    Jamais de ma vie de demi citadin  je n’ai vu autant de crasse dans mon quartier. Une crasse qui vous met le moral zéro et qui vous donne envie de fuir. Pour ne plus voir ce spectacle de ville du Moyen Age où rôdent des rats si gros qu’ils font peur aux chats, où à un mètre du sol, circule un courant d’air nauséabond chargé de toutes les pourritures de l’Univers, presque palpable, qui devrait d’ailleurs être facile à recueillir dans quelque récipient aux fins d’analyse.
    Au train où va la saleté il viendra sans doute le jour où chaque  citoyen se verra contraint d’incinérer lui-même , chaque matin, les  ordures qu’il aura produites , pour se mettre à l’abri du Choléra.
    On verra alors s’élever de tous les quartiers de la Capitale des volutes de fumée .On les verra s’élever et s’élever encore jusqu’à atteindre les hauteurs d’Alger , jusqu’à s’insinuer à l’intérieur des demeures  des tenants de la Décision. Du frémissement des augustes  narines de nos dirigeants viendra peut-être, alors, le salut de nos Cités. Amen !(Kaci Abdmeziem- Lire et commenter)

BMS – Quiproquo: Ya Khi el Khalouta ou la grande pagaille … 21 août 2010 - Je ne sais pas si, comme moi, vous observez la grande  »Khalouta », la grande anarchie ou la grande pagaille, qui gagne même nos intellectuels et nos bms_aout2010_khaloutahommes politiques. Ils parlent de tout. C’est leur droit d’avoir des avis. Mais malheureusement ils veulent imposer leurs points de vue en spécialistes dans des domaines qui ne sont pas les leurs.
agni_fourou_studioecole21    Ne voilà-t-il pas qu’à peine quinze jours après que M. Said Sadi, le respectable homme politique qui dirige le RCD (parti d’opposition algérienne), s’eut posé en spécialiste des mosquées dans son village, lui le laïc par excellence, que Houari Addi, se mêle de la graphie de la langue amazigh pour peser de tout son poids d’universitaire de l’ouest du pays, en vue d’opter pour la graphie arabe, lui qui est loin du combat que d’autres ont menés des dizaines d’années et qui connaissent mieux de quoi retourne la question.
    Ceci prouve qu’intellectuels ou pas, hommes politiques ou pas, nous ne connaissons pas, nous autres Algériens, nos limites. Nous avons tous et toujours un avis à donner en politique, en médecine, en industrie nucléaire, en questions stratégiques etc.etc… Observez bien ce truc: il arrive que quelqu’un rejoigne un groupe et avant même de savoir de quoi ça parlait, il se met à donner son avis même s’il n’aura saisi que quelques mots et qu’il est hors sujet.
    Puisque c’est ainsi, je vais pour ma part vous entretenir dans quelques jours de recettes de cuisine. Je vous donnerai quelques unes et vous verrez que même si je suis … nul en la matière, je peux en composer.(BMS – Lire et commenter

Algérie-presse: Le nouveau site d’El Watan risque de pâtir de la condition qu’il pose pour découvrir ses éditions au format PDF - 21 août 2010 -  Le nouveau site web du journal algérien El watan (en français), affiché il y a quelques jours, risque de pâtir de elwatanj_site_aout2010l’exigence d’une inscription qu’il impose pour pouvoir découvrir les versions PDF ou le format des éditions papier. Les versions PDF des journaux sont les plus prisées par les internautes.
     De plus, en choisissant de s’inscrire, vous devez valider un texte qui dit  »J’ai pris connaissance et j’accepte les conditions Générales d’Utilisation » qui renvoi à un autre texte qui dit …  »La page que vous demandez est indisponible ». Il s’agirait des premiers accrocs, de cette nouvelle version du site d’El Watan, comme celui de ne pas découvrir les pages régionales  »Kabylie ».
    Le site comprend quelques nouveautés comme celle l’introduction de l’image pour accompagner les textes en html. Il comprend également une lucarne pour les sondages dont le premier porte sur  »les auditions des ministres par Bouteflika ».  »Pensez vous que les auditions des ministres par Bouteflika puissent avoir un impact positif sur la situation du pays », interroge le premier de ces sondages pour lequel 303 personnes seulement ont voté jusqu’à samedi à midi.
    L’autre nouveauté est celle liée au contacts. Le journal offre la possibilité aux lecteurs de contacter les rédactions centrales mais sans les coordinations régionales ou les journalistes. Elle rappelle une situation identique que pratique le journal El Khabar qui fait que le lecteur ou les sources d’informations ne peuvent contacter directement les journalistes. El Khabar a été interpellé par kabylienews dans un courriel datant de plusieurs mois et à ce jour, aucune réponse n’a été reçue sur le sujet.(BMS – Lire et commenter)  

infos

cadeau2

notabene

Proverbes kabyles circonstanciés par BMS

 »Kabylienews ou ma façon de ne pas être un trois quarts de journaliste’‘ (Belkacemi Mohand said)

fev2010_comments1

gif740bouzeguene

Le poète a dit:   »N’abusez pas de votre pouvoirA tout abus succède le regret
Vos yeux fermés la victime reste éveillée - priant Dieu qui ne s’Assoupit jamais ».

Email BMS – kabylienews@yahoo.fr – Mobile BMS : 0772.13.88.88

Quiproquo de BMS: Cher professeur Ahmed Rouadjia: il est temps de dire  »La terre ne tourne pas » même si nous savons comme vous qu’elle tourne – 16 septembre 2010 –

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @
Quiproquo de BMS: Cher professeur Ahmed Rouadjia: il est temps de dire ''La terre ne tourne pas'' même si nous savons comme vous qu'elle tourne - 16 septembre 2010 -   dans Accueil daily740_80
youtube1 dans Accueildailymotion1

Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.El-Watan.- DDK.- Le-Soir.- L’Expression.- Le Jour.- El-Khabar- Bouzeguene.

gif740bouzeguene

Quiproquo de BMS: Cher professeur Ahmed Rouadjia: il est temps de dire  »La terre ne tourne pas » même si nous savons comme vous qu’elle tourne – 16 septembre 2010 -  Mon cher professeur Ahmed Rouadjia de l’université de Msila. Je suis peiné. Je suis peiné pour ce qui vous arrive et ce qui m’arrive en apprenant ce qui rouadjia_ph2bms_aout2010_khaloutavous arrive. Je suis très peiné même, comme ne peuvent l’être que ceux qui vous comprennent et savent votre vraie valeur. Mais je suis peiné encore plus parce que, je crois, que contrairement à moi, vous ne savez pas dire  »la terre ne tourne pas » lorsque vient le temps de le dire à ceux qui n’ont que la calice entre leurs mains pour vous la faire boire jusqu’à la lie et qui ne savent pas que  »la terre tourne ».
    Je vous prie, au nom de gens de la science mais également ceux de l’honneur que sont nos compatriotes, les Kabyles, les Oranais, les Tlemceniens, les Ghardayens, les Tamanrestiens, les Ouarglis, les Batnéens, les Algérois, les Blidéens, les Annabis, les Bougiotes, les Sétifiens, les frères d’Ouled Nail, de Nememchas, de l’Ouarsenis, du Hodna, du Djurdjura et d’autres, d’aller des demain leur dire que  »la terre ne tourne pas ». Suffit comme ça! Barakat! L’essentiel pour nous est que nous savons que vous savez que  »la terre tourne » et elle tourne effectivement.
     Vous verrez d’ailleurs qu’elle tourne comme elle a toujours tourné. Elle a tourné si bien que des gens comme vous parviendrez un jour à faire admettre qu’il n’y a que quelque chose qui ne tourne pas rond: ce qui vous arrive et ce que vous dénoncez. Et c’est une honte pour moi le fait d’en être un témoin privilégié sans pouvoir vous être utile et vous aider que par ces quelques mots que j’espère éveilleront quelques autres consciences pour que cette terre tourne …un peu plus vite.(BMS)

 

Belkacemi Mohand said 

bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

Kabylie News  et Bouzeguene News avec BMS – Des infos utiles et vérifiées

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...