• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 21 septembre 2010

Kabylie-société: La figueraie de M. Salem Messaoudene: un exemple à saluer et à suivre

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Accueil – Site Socio-culturel de Bouzeguene – Infos et images des villages de Aarch Ath Yedjar.
Kabylie-société: La figueraie de M. Salem Messaoudene: un exemple à saluer et à suivre dans Accueil daily740_80
gif740bouzeguene dans Accueil
daily740_80trice

barrekab3
Kabylie-société
La figueraie de M. Salem Messaoudene: un exemple à saluer et à suivre
barreblanc
DdaSalem375bBouzeguene, 21 septembre 2010 (bms) – M. Salem Messaoudene, du village algérien et kabyle Ait Ikhlef (Bouzeguene, Tizi-ouzou, Algérie) n’aime pas visiblement perdre son temps et n’en a pas perdu en tous cas. Il a réalisé ce que n’ont pu faire que peu de gens peut être de sa génération et de celle qui suit: faire sortir d’un terrain abandonné au beau milieu d’une zone forestière une figueraie de 57 beaux figuiers de quatre variétés, les plus connues et les plus appréciées.
    Il s’agit de Tahgnanimt, Ajandjar, Thaâmriwt (dite aussi El-Malwi) et Aânqiq. Ces variétés de figuiers donnent les fruits les plus prisés en Kabylie pour plusieurs raisons dont la beauté, le goût et la préservation de la qualité du fruit une fois asséché.
    M. Messaoudene ou Dda Salem suivant l’appellation traditionnelle kabyle dû par respect aux aînés, affirme que l’idée de créer cette plantation de figues lui est venue en prenant sa retraite en l’an 2000. Il se rappela alors l’idée d’un sage selon laquelle celui qui aura vécu 60 ans et n’a pas appris les 60 versets du Noble Coran, le livre saint des musulmans, ou à défaut n’a pas planté 60 arbres, n’aura rien fait de significatif dans sa vie. 
    Et c’est alors qu’il s’est mis à la tache pour planter un à un ces 57 figuiers qui lui donnent aujourd’hui une bonne quantité d’un fruit très prisé en Kabylie, Lakhrif et Inighmane, pour les figues sèches.
    – Et les trois figuiers manquant pour atteindre le nombre de 60, l’avons nous intérrogé?
    – Les trois autres, je les ai plantés dans un autre endroit, assure M. Messaoudene.
    Malgré un incendie provoqué en contrebas de la figueraie et qui a affecté plusieurs des figuiers, ces derniers ont pu être récupérés et sauvés. M. Messaoudene s’est bien armé de patience et d’idées pour réussir une oeuvre arboricole rare actuellement en Kabylie où les vieux figuiers disparaissent un à un de vieillesse et de manque d’entretien dans presque tous les villages. La figueraie de M. Messaoudene est située au lieu-dit Imouglawen, proche du village Ait Ikhlef, commune de Bouzeguene, dont M Messaoudene est issu. Imoughlawen est une zone mi-forestière et de pâturage.
     »Si j’avais su qu’il y avait un prix à Lemssella (qui a organisé les 16, 17 et 18 septembre pour la 4ème fois une fête de la figue, ndlr), j’aurais certainement remporté le premier prix en participant », a assuré M. Messaoudene parce que sûr de la bonne qualité de ses figues. Ce dont nous avons eu la preuve… Mais il promet d’y prendre part l’année prochaine.
     M. Salem Messaoudene est le père du défunt Cherif Messaoudene, l’ex-directeur du centre culturel de Bouzeguene, décédé il y a quelques mois. Le souvenir du jeune homme, ravi à la fleur de l’âge par la maladie, reste vivace tant il a réussi à animer la vie culturelle locale comme ne l’a jamais fait quelqu’un d’autre.
     »La terre n’est pas ingrate. Elle est généreuse. Il suffit de la travailler pour vous nourrir », affirme M. Messaoudene qui voudrait bien agrandir la plantation et souhaite susciter des vocations y compris parmi son voisinage et ses cousins. 
     »L’année dernière… sans trop forcer, j’ai réalisé un quintal et demi de figues sèches sans compter la quantité offerte aux proches et amis lorsque le fruit état fraios », a assuré M. Messaoudene.
   La figue fraîche ne se vend pas moins de 50 dinars le kilogramme à Tizi-ouzou et celle sèche dépasse les 150 dinars pour la qualité très moyenne. Alors avis aux amateurs.

La Vidéo des lieux

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Belkacemi Mohand Said

signaturebms
Dda_salem740b

bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

BMS sites: – Bouzeguene NewsKabylie Newssur Unblog.fr  – Kabylie News

Algérie-histoire – Djaffar AKLI : Mise au point à Monsieur Akli si Mohand Said Auteur de l’ouvrage « si Mohand Said raconte Amghar – 21 septembre 2010-

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @
Algérie-histoire - Djaffar AKLI : Mise au point à Monsieur Akli si Mohand Said Auteur de l’ouvrage « si Mohand Said raconte Amghar  - 21 septembre 2010- dans Accueil daily740_80
youtube1 dans Accueildailymotion1

Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.El-Watan.- DDK.- Le-Soir.- L’Expression.- Le Jour.- El-Khabar- Bouzeguene.

gif740bouzeguene

Algérie-histoire- Djaffar AKLI: Mise au point à Monsieur Akli si Mohand Said Auteur de l’ouvrage « si Mohand Said raconte Amghar  - 21 septembre 2010- «Si nous venions à mourir, défendez  notre  mémoire  » DIDOUCHE MOURAD . La présente mise au point n’a pas pour but une analyse critique de  l’ensemble du contenu du livre en question, mais elle concernera qu’un point bien précis et qui me tiens à cœur en ma qualité de fils de chahid. Il est dommageable que l’auteur de l’ouvrage passe sous silence volontairement un événement capital, qu’il a vécu lui et ses deux compagnons  d’armes et une femme ( moussebilate ) dont fait partie mon père . Selon vos dires (en page 197 ) « que me pardonnent ceux que je n’ai pas mentionnés ,ce n’est ni par oubli ni par négligence».
    Comme tout fils de chahid, j’ai le droit et le devoir de défendre la mémoire de mon père chahid Akli Mohand Akli, ainsi que son compagnon Messaoui Ahmed, sans oublier la moussebilate Messaoui Tassadit  que l’auteur n’a pas oser citer, bien que tous les trois  sont  tombés au champs d’honneur les armes à la main. Si ce n’est pas par oubli, ou par négligence comme vous le dites, alors on se demande pour quel  motif ,  vous avez passé sous silence cette tragédie ,dont vous étiez témoin.
    A la page 197 vous disiez « je rends un vibrant hommage à tous les compagnons d’armes vivants ou morts, à tous ceux qui ont lutté, qui se sont sacrifiés pour libérer ce pays qui nous est très cher , je cite en exemple quelques figures avec lesquelles j’ai partagé des moments difficiles » juste après cette sentence suit une liste , mais point des trois martyrs tous morts devant vous. Pourtant ,il serait tout a votre honneur si vous les aviez cités  ou témoigner de leur sacrifice ; ainsi votre témoignage aurait pu  être précieux  pour les ayants droits et à l’opinion publique.
          A mon sens occulter un tel événement est un manquement au devoir de vérité , surtout que vous avez relaté des faits beaucoup moins graves.
          Cela fait 48 ans  que nous attendons un  mot  , ou un geste de compassion de votre part, et maintes occasions vous étaient offertes, malheureusement , vous avez fait le sourd et vous avez ignoré nos complaintes et blessures.
          Cet état de fait soulève  des questionnements : quels sont les motifs ? quant à la pertinence ou non de la problématique soulevée , celle-ci est laissée à l’appréciation  de l’opinion. Bien  qu’ ’il   n’est  pas fortuit que cette même tragédie soit relatée par deux auteurs :
1) – par ROGER HENRIA  page  279  dans  son  livre  « les chasseurs  de  l’ Akfadou kabylie 1955/1962 )
2)- par YVES COURRIERE
     Bien sur qu’il s’agit d auteurs français ,  lorsque vous même , vous avez fait le plagiat de 10 pages entières l’ouvrage d’un officier de la SAS de Bouzeguéne  «  Le 27e B.C.A  d’Ait Megève. Bouzeguene   de Claude Grand-JACQUES » qu’on peut trouver sur internet.
      Il y a lieu de préciser que  la scène  s’est déroulée  dans notre  maison  qui servait de refuge aux moudjahidines  et qu’une casemate se trouvait à l’ intérieur.
     Dans  tous  les  cas  de  figures, pour  nous  familles  de  trois  chahid , votre   personne  à travers ce livre, est entachée  d’un manque de crédibilité pour avoir occulter la vérité.
    En conclusion, nous vous laissons à votre conscience et à dieu le tout puissant.

Bouzeguene le 17/09/2010
DJAFFAR AKLI
Le fils du chahid
AKLI MOHAND AKLI

bas_bouzeguene3
daily740_80bis 

bas_bouzeguene

Kabylie News  et Bouzeguene News avec BMS – Des infos utiles et vérifiées

 

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...