• Accueil
  • > Accueil
  • > Algérie-justice-religion: Les deux non jeûneurs de Ain El Hammam risquent 3 ans de prison – 22 septembre 2010 -

Algérie-justice-religion: Les deux non jeûneurs de Ain El Hammam risquent 3 ans de prison – 22 septembre 2010 -

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @
Algérie-justice-religion: Les deux non jeûneurs de Ain El Hammam risquent 3 ans de prison - 22 septembre 2010 - dans Accueil youtube1dailymotion1 dans Accueil

Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.El-Watan.- DDK.- Le-Soir.- L’Expression.- Le Jour.- El-Khabar- Bouzeguene.

gif740bouzeguene

Algérie-justice-religion: Les deux non jeûneurs de Ain El Hammam risquent 3 ans de prison – 22 septembre 2010 – Les deux non jeûneurs de Ain El Hammam (Tizi-ouzou, Kabylie), Salem Fellak et Hocine Hocini, âgés respectivement de 34 et 47 ans, bentaha_pais300risquent 3 ans de prison chacun, une peine que le procureur du tribunal de la ville a requiselundi contre eux pour avoir  »porté atteinte à la religion et perturbé l’ordre public», selon des comptes rendu de presse.
    Un collectif de cinq avocats a défendu les mis en cause alors qu’un rassemblement de soutien s’est formé dans le calme hors du tribunal, constitué d’organisations kabyles comme celle du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) et du Congrès mondial amazigh (CMA) ainsi que de militants des droits de l’homme, selon les mêmes sources.
    La défense a plaidé la relaxe alors que les deux prévenus ont  »reconnu avoir rompu le jeûne dans un chantier mais loin du regard des citoyens », d’après El Watan.  »Oui, je suis chrétien et je l’assume. J’ai le droit de ne pas faire carême », a déclaré Hocine Hocini, cité par Hafidh Azouzi d’El Watan.
    Le procureur a brandi  »l’article 144 bis 2 du code pénal » et une plainte de citoyens suivie de l’interpellation des deux jeunes, pour soutenir son réquisitoire. Pour les avocats il s’agit d’une  »atteinte à la liberté individuelle des citoyens » que la Constitution algérienne protège. Le verdict est attendu pour le 5 octobre.
    En islam, la question de jeûner ou ne pas jeûner relève de la foi, de la volonté et ou de la capacité de chacun à le faire. Ne pas jeûner une journée sans raison valable doit être rattrapé par un jeûne de 61 jours pour un croyant. Mais il n’a jamais été rapporté de punition ou de condamnation à infliger au non-jeûneur. Toutefois celui-ci doit être discret par respect aux jeûneurs musulmans, comme le font même des étrangers se rendant en visites touritiques Algérie. Visiblement ce n’était pas le cas à Ain El Hammam, selon le procureur.(BMS)

Belkacemi Mohand said 

bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

Kabylie News  et Bouzeguene News avec BMS – Des infos utiles et vérifiées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...