• Accueil
  • > Accueil
  • > Algérie-politique-FFS: Le FFS célèbre le 47 ème anniversaire de sa fondation en accueillant les représentants et représentantes de  »SOS disparus » – 25 septembre 2010 –

Algérie-politique-FFS: Le FFS célèbre le 47 ème anniversaire de sa fondation en accueillant les représentants et représentantes de  »SOS disparus » – 25 septembre 2010 –

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.El-Watan.- DDK.- Le-Soir.- L’Expression.- Le Jour.- El-Khabar- Bouzeguene.

Algérie-politique-FFS: Le FFS célèbre le 47 ème anniversaire de sa fondation en accueillant les représentants et représentantes de ''SOS disparus'' - 25 septembre 2010 -  dans Accueil gif740bouzeguene

Algérie-politique-FFS: Le FFS célèbre le 47 ème anniversaire de sa fondation en accueillant les représentants et représentantes de  »SOS disparus » - 25 septembre 2010 - Le Front des forces socialistes (FFS) a célébré ffs375_sept2010 dans Accueilsamedi au niveau de la grande salle de la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou le 47ème anniversaire de sa fondation par l’organisation d’une conférence marquée par la participation des représentants et des représentantes des familles de disparus, activant à  »SOS disparus ».
     »Les disparitions ne sont pas des actes isolés », a affirmé le premier secrétaire du FFS, M. Karim Tabbou, qui a estimé qu’il du devoir de l’Etat  »d’informer, de faire des enquêtes et de faire des procès justes » pour bien gérer ce sujet  »s’il y vraiment une bonne volonté de la part du pouvoir ».
    La vice présidente de  »SOS disparus », Mme BOUCHAF Fatma zahra » est intervenue auparavant pour souligner la détermination de ces familles à rejeter la solution de l’indemnisation, interpellant M. Farouk Ksentini, le président de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme (Cnppdh), en lui disant  »s’il accepterait de l’argent pour se séparer de son enfant ».  »Ce que nous voulons c’est la vérité sur le sort de nos enfants. S’ils sont morts qu’on nous montre leurs tombes. Nous donner ne serait-ce que le reste de leurs os. Pour qu’on fasse notre deuil », a-elle-dit. Mme BOUCHAF a reçu à cette occasion un bouquet de fleurs des mains du doyen des militants du FFS de 1963 et une bougie de M. Tabbou en signe d’espoir pour ce que ces familles revendiquent.
    Pour le reste, M. Tabbou et d’autres dirigeants du FFS sont intervenus longuement sur d’autres sujets pour défendre notamment les principes et la vision du parti dirigé par Hocine Ait Ahmed, une figure de la révolution algérienne (1954-1962). Pour M. Tabbou, le FFS tire sa force de la cohérance de ses idées et de sa politique. Le premier secrétaire du FFS est revenu sur l’actualité politique et économique algérienne pour donner un état des lieux très sombre. Il a affirmé qu’il y a une coupure réelle entre les algériens et le pouvoir qui le dirige.
    M. Tabou a dénoncé, entre autres, la gestion violente de la société, comme il a tiré sur des concurrents politiques par allusion notamment à Said Sadi du RCD pour son intervention dans une affaire religieuse (la mosquée d’Aghribs) et Louisa Hanoune du parti des travailleurs, qu’il a qualifiée de  »Chouaffa politique » (voyante politique). L’affaire Mecili et la récente sortie d’un secrétaire national du parti à Ghardaia, Kamel Eddine Fekhar, qu’il n’a pas cité, ont constitué deux autres thèmes majeurs développés par Tabbou dont la conférence devrait être suivie par une réunion du secrétariat national(BMS)

Belkacemi Mohand said 

Enregistrements sonores de la conférence

Algérie-politique-insolite: Retour sur deux imprévus à une récente Conférence du FFS à Tizi-ouzou – 29 septembre 2010 - Au moins deux imprévus assez significatifs ont été observés lors de la conférence du Front des forces socialistes (FFS, opposition algérienne) qui commémorait samedi le 47ème anniversaire de la fondation du parti de Hocine Ait Ahmed (29 septembre 1963).
tabbou_dame375   Il s’agit en premier lieu de l’intervention d’un vieux militant de 1963, un ancien, qui après avoir remis un bouquet  de fleurs à la vice-présidente de  »SOS DISPARUS » s’en est allé, sans être remarqué, prendre le micro ouvert à la tribune et commencer à témoigner alors que tous les regards étaient pris par une autre scène, celle de la remise par Karim Tabbou d’une Bougie à la même Dame, Mme Bouchaf. Ensuite, parce que le monsieur traînait un peu dans son intervention, le Fédéral FFS de Tizi-ouzou l’a prié de s’en aller, sans qu’il ne termine son intervention.
    Le second fait assez problématique est lié à une dame qui voulait intervenir alors que la conférence prenait fin. Elle demandait alors aux présents dans un parfait arabe classique de rester assis pour rejoindre la tribune et s’asseoir à côté de Karim TABBOU. Elle a demandé alors à M. Tabbou de joindre les efforts du FFS à ceux d’autres partis comme le RCD pour promouvoir la démocratie en Algérie. Bien entendu à l’évocation du RCD certain ont commencé à huer et un vieux monsieur s’en est allé d’ailleurs de manière théâtrale. Karim Tabbou retournera au profit de son parti cette sortie en disant qu’il s’agit d’une citoyenne avec qui il ne partage pas la vision des choses mais que la possibilité qui lui est offerte de s’exprimer montrait que le FFS est différent des autres partis. Il jure alors que  »si c’était une autre formation politique, elle (la dame) aurait été emportée par des inconnus et … ça peut devenir une disparue », a-t-il dit déclenchant l’hilarité générale. Quant à la dame, elle aura réussi au moins une photo-souvenir de premier ordre. Quant à ses vœux politiques ils attendront pour être exaucés…(BMS)

Belkacemi Mohand said 

ffs740_sept2010

bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

Kabylie News  et Bouzeguene News avec BMS – Des infos utiles et vérifiées

Une réponse à “Algérie-politique-FFS: Le FFS célèbre le 47 ème anniversaire de sa fondation en accueillant les représentants et représentantes de  »SOS disparus » – 25 septembre 2010 –”

  1. Amesfulman dit :

    « Ni état policier,ni état intégriste » était le slogan cher au FFS des années 1990.Vingt ans après,nous avons les deux « ni-ni » réunis au sein de l’état algérien.Les gesticulations stériles de Tabbou ne peuvent rien changer au déclin,au chant du cygne des partis dits kabyles (FFS et RCD)dont le bilan est catastrophique pour la Kabylie et pour l’Algérie.Le nationalisme kabyle est né et rien ne pourra l’arrèter.Le seul mouvement à l’heure actuelle à avoir un discours cohérent et solide est le MAK,n’en déplaise aux partisans des sratégies sans issues et suicidaires.

Répondre à Amesfulman Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...