• Accueil
  • > Accueil
  • > Kabylie-environnement-tourisme – Ath zikki vu d’en haut aujourd’hui, Tiziverth, le ski et le tourisme peut-être de demain … (Reportage) – 10 octobre 2010 –

Kabylie-environnement-tourisme – Ath zikki vu d’en haut aujourd’hui, Tiziverth, le ski et le tourisme peut-être de demain … (Reportage) – 10 octobre 2010 –

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Accueil – Site Socio-culturel de Bouzeguene – Infos et images des villages de Aarch Ath Yedjar.
Kabylie-environnement-tourisme - Ath zikki vu d'en haut aujourd'hui, Tiziverth, le ski et le tourisme peut-être de demain … (Reportage) - 10 octobre 2010 -  dans Accueil daily740_80
gif740bouzeguene dans Accueil
daily740_80trice

barrekab3
Kabylie-environnement-tourisme
Ath zikki vu d’en haut aujourd’hui, Tiziverth, le ski et le tourisme peut-être de demain …
barreblanc
Tizi-ouzou, 10 octobre 2010 (bms)- Il y a plus haut qu’Ath Zikki, contrairement peut être à la croyance simpliste répandue lorsqu’on évoque cette tribu (aarch) dont le nom est porté par un chef lieu d’une commune de la Daïra (sous préfecture) de Bouzeguene. Ath Zikki tire une réputation naturelle de son altitude parce que perché sur le flanc d’une montagne de l’extrême est de la Wilaya (département) de Tizi-ouzou, accoudée pour sa part au majestueux Djurdjura. Et ce qui est plus haut qu’Ath Zikki sont tous ces pics de la montagne qui surplombe cette collectivité.
    Parmi ces pics figure celui dénommé Tizivert, qui culminerait à 1.500 mètres d’altitude, dont l’évocation fait fait frémir les gens de la région de Bouzeguene et certainement de l’autre côté comme Akbou et Iwzallaguene, pour le fait qu’il constitue dans la mémoire collective l’image d’un endroit inaccessible ou très difficilement accessible. Un endroit mystique, éloigné. Un endroit qui fait peur. Un endroit isolé. Très isolé. Tizivert ou Thiziberth est citée même dans des contes kabyles anciens. Les ogres et autres coupeurs de routes y auraient élu domicile jadis… 

athzikki740_vuegenerale

    Thiziverth est de toute façon un nom lugubre. C’est un mot composé de Tizi qui signifie colline et verth qui renverrait au froid. Cette réputation s’avère juste en effet dans plusieurs de ses aspects. Déjà qu’Ath Zikki, le chef lieu de la commune est situé à une hauteur appréciable, Thiziverth est d’une autre classe. 
    Thiziverth, une colline touchée par des chutes de neige au moindre froid qui se signale en Kabylie, à l’instar des pics du Djurdjura, apparaît de loin comme un espace tout près du ciel, de l’ISS (la station internationale), de la lune etc… On ne peut pas s’y rendre quand on veut. On ne peut pas s’y rendre chaque jour. Ce n’est pas tout le monde qui peut s’y rendre. Il existerait peut être des habitants d’Ath Zikki qui ne s’y sont jamais rendu. La raison est qu’il faut un effort colossal pour s’y rendre. Il faut marcher. Il faut monter. Il faut que les conditions s’y prêtent, côté météo. Il faut avoir les conditions physiques de le faire ou un hélicoptère, sinon rien.

athzikki740a1

    Pour se rendre à Thiziverth ou à tout autre coin de la montagne d’Ath Zikki, le meilleur axe est celui qui passe par le collège d’enseignement moyen qui surplombe la localité d’Ath Zikki. C’est-à-dire, affronter la montagne frontalement sans passer par les accotements comme Chréa. Une route goudronnée jusqu’à ce CEM, l’établissement le plus situé en altitude en Algérie certainement, peut vous faire gagner avec votre véhicule une centaine de mètres, voire un peu plus. Ce n’est pas négligeable. Ensuite l’ascension peut commencer.
    Vous pouvez choisir votre chemin en fonction de votre capacité à identifier le meilleur axe par lequel vous pouvez monter. Il n’y a pas de chemin particulier tracé. Ce n’est pas la muraille de Chine. Il y a seulement quelques repères pour vous guider, comme cette source, Thala Mezra et son bassin où viennent s’abreuver les bêtes domestiques particulièrement les bovins ou sauvages. Mais avant d’y parvenir vous remarquerez deux choses: il y a des vestiges d’un village abandonné, témoin des temps rudes anciens et une grande blessure dans l’environnement que représente une carrière d’agrégats fermée par la volonté de la population, qui a vu juste en le faisant.

athzikki740a2

     Pour parvenir au sommet de cette montagne qui surplombe Ath Zikki et toute la région de Bouzeguene, aarch ath yedjar, il vous faut au moins deux heures d’efforts et de …sueur, comme l’a vérifié Kabylie News. Le meilleur moyen d’y parvenir est de faire des détours pour mieux apprécier d’autres endroits et bien capter du regard d’autres espaces que sont les Ouanari, Agni Bagriwen, comme les a nommés un éleveur rencontré sur le chemin du retour.
    En ce début de mois d’octobre 2010, le ciel était clément et l’ascension s’est déroulée sans accrocs, côté météo. Le froid n’est pas encore arrivé mais dès qu’il sera là vers la mi-octobre ou début novembre, toute cette montagne sera sous un manteau de neige. Impossible de s’y rendre alors ou alors ce serait problématique. Sur le chemin, il est curieux de constater qu’il n’y a pas de bêtes sauvages comme les chacals que l’on peut rencontrer en surnombre dans la région voisine de Bouzeguene.  Ils se cacheraient peut-être dans les multiples grottes des rochers de la zone mais il se pourrait qu’ils ont déserté les lieux où il n’y a rien à gratter, rien à manger: les animaux domestiques sont bien gardées par les bergers et la faune sauvage est dominée par les corbeaux, sinon les seuls présents ici.

athzikki740a4

    Les corbeaux sont agressifs dans cette zone. Ils sont nombreux et croassent à tue-tête jusqu’à vous faire peur. Il est impossible de ne pas avoir en tête le célèbre film d’Alfred Hitchkok à la vue d’une nuée de corbeaux se constituer et tournoyer dans le ciel. Peut être qu’ils craignaient pour leur nids. Peut être qu’ils avaient faim. Peut-être qu’ils se croyaient attaqués. Car l’endroit était désert. Pas âme qui vive. C’est un peu hasardeux que de se rendre seul à cet endroit. Si un étourdissement vous prend, vous êtes certainement cuit avant l’arrivée des secours. Fort heureusement le téléphone mobile fonctionne. La technologie avance pour le bien de l’humanité.
   Des veaux et des vaches vous encourageront à poursuivre votre chemin même si vous ll’endroit escarpé, voire impossible. Car à la vue de ces bêtes qui sont là à brouter, vous vous direz que vous pouvez avancer encore puisque ces animaux ont ouvert la voie. Ils l’ont fait. La bouse de vache vous renseignera sur des chemins impossibles par où ces bêtes sont arrivées à passer.

athzikki740a3

    A quelques mètres du sommet, la grande question sera pour vous de savoir s’il n’y a pas une falaise de l’autre côté du versant de cette montagne. Il n’en fut rien mais bien au contraire vous apercevrez (voir vidéo) une grand espace de pâturage et en aval la zone d’Ifri Iwzallaguene. Mais ici le vent frappe très fort. Si fort qu’il est certainement d’une autre dimension en hiver. A cet endroit vous pouvez admirer des avions qui passent au dessus de presque votre tête.
    Le chemin du retour n’est pas moins difficile. Il est même problématique puisqu’il mettra à rude épreuve les muscles de vos jambes. A force de freiner, il vous en coûtera des muscles tendus à l’arrivée en bas. Toute cette situation pose le problème de l’inexistence d’un chemin bien tracé avec des escaliers que la collectivité d’Ath Zikki serait bien inspirée de proposer comme projet pour développer faciliter les choses aux éleveurs et bergers locaux et initier un tourisme climatique dans cette région. Il y a au moins un endroit qui se prête au développement de la pratique du ski si un chemin de ce genre venait à être réalisé. Il n’est pas nécessaire de construire une route mais de simples escaliers que des artisans locaux avec des matériaux locaux se feront une joie de réaliser.

athzikki740a5

    Pour le reste Ath Zikki et sa montagne apparaissent comme un endroit en jachère en tout. Le tourisme climatique, le ski et d’autres sports de montagnes sont les crénaux les plus indiqués pour apporter un plus à cette région où l’élevage reste un créneau économique porteur comme l’a révélé, Mohand un éleveur de la région. Il a raconté à Kabylie News comment petit à petit il s’est constitué un petit troupeau d’ovins qui le satisfait mieux que les autres petits boulots qu’il avait exercé auparavant à Freha et dans d’autres administrations.
   Les Ath Zikki sont réputés également pour un rocher, Azru Ath Zikki ou la main de la fatma, et son lionceau taillé dans la roche. Il s’agit d’un autre endroit mal exploité sur le plan touristique au sens de la détente. Ath Zikki, ce sont également ses grottes et son eau d’Adardar qui alimente toute la région de Bouzeguene. Kabylie News reviendra sur ces sujets le moment venu.
    Ath Zikki, qui est une commune composée de plusieurs villages que sont les Iguer Mehdi, Iguer Amrane, Barqis, Amokrez, Agni Felkane, Taourirt Bouar, Boukhiar et Mansourah, a une présence timide sur internet. Il s’agit de quelques blogs mal renseignés et mal pourvus de photos et de précisions.

Belkacemi Mohand Said 

Mon arrivée au sommet de la montagne surplombant  Ath Zikki

Image de prévisualisation YouTube

Ma rencontre avec Mohand, un éleveur de la région

Image de prévisualisation YouTube

 

signaturebms

bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

BMS sites: – Bouzeguene NewsKabylie Newssur Unblog.fr  – Kabylie News

Video

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...