• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 9 novembre 2010

Algérie-religion-fête: La fête du sacrifice (Aîd Kebir – Thamoqrant) interviendrait mardi 16 novembre 2010 – 8 nov 2010 –

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @
Algérie-religion-fête: La fête du sacrifice (Aîd Kebir - Thamoqrant) interviendrait mardi 16 novembre 2010 - 8 nov 2010 -  dans Accueil daily74080
youtube1 dans Accueildailymotion1

barremilieunew2

barreblanc
Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.
Presse.algérienne - Kabylie News. Bouzeguene News

Algérie-religion-fête: La fête du sacrifice (Aîd Kebir – Thamoqrant) interviendrait mardi 16 novembre 2010 - 8 nov 2010 - La fête du sacrifice ou L’Aîd Thamoqrant (Aîd El Kebir ou Al Adha, en arabe) interviendrait cette année 2010 le 16 novembre, coïncidant avec 10 Dhu El Hidja du calendrier lunaire ou de l’hégire (début de l’exil du prophète Mohamed à Medine).
moutonhidj    La fête du sacrifice intervient le lendemain de l’ascension du mont Arafa, situé à quelques kilomètres de la Mecque, où se retrouvent chaque année, le 9 de Dhu El Hidja (cette année le 15 novembre), les pèlerins musulmans pour y prier dans une atmosphère qui évoque, dit-on, le jour du jugement dernier.
    La fête du sacrifice intervient le 16 novembre dans les pays musulmans alors qu’à Mina (ou minane) sur le chemin du retour des pèlerins vers la Mecque, ce sera le jour de la première lapidation de Satan qui replonge le pèlerin dans la valeur du sacrifice absolu ; celui de Sayidna Ibrahim (Abraham) qui prit son fils Ismail pour le sacrifier comme le lui a ordonné Dieu alors que son fils acceptait cette sentence de Dieu et respecta sa volonté.
    L’histoire dit que Sayidna Ibrahim tentera d’exécuter la sentence de Dieu mais le couteau perdit son efficacité. Sayidna Ibrahim, qui a passé là, la plus dure épreuve de sa vie, pria Dieu de lui trouver une issue qui se traduira par l’apparition d’une autre immolation, un bélier apporté par l’ange Gabriel. C’est pour cette raison que les musulmans adultes respectent cette tradition d’immoler une bête pour exprimer leur attachement à Dieu.
    En Kabylie, et jusqu’à une date récente, les villageois se faisait un point d’honneur d’immoler une bête, qu’on soit riche ou pauvre. Les gens faisait cela également et parfois par mimétisme. Mais depuis un certain temps, la tradition se perd et comble d’ironie, par la faute des gens qui ont le plus de moyens ou riches. Plus on devienrt riche plus on devient radin, est un constat malheureux qui ne touche pas à seulement cette question du sacrifice de l’Aid Thamoqrant.
    Par tradition également, une partie de la bête immolée, plus particulièrement les épaules, est reservée aux soeurs et tantes, que les villageois se font un devoir également de leur rendre visite. La tradition se perd de plus en plus également. Tout fout le camp décidemment…(BMS)

BELKACEMI Mohand Said

gif740bouzeguene3

Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.- Presse.algérienne -Kabylie.unblog.fr.- Kabylienews.Bouzeguene News..(BMS)

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...