• Accueil
  • > Archives pour février 2011

Tizi-ouzou-Justice: 5 à 20 ans contre des trafiquants d’armes – 26 Février 2011 –

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

daily740 80 Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011
gif740bouzeguene Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011
daily740 80trice Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011    

Tizi-ouzou-Justice: 5 à 20 ans contre des trafiquants d’armes – 26 Février 2011 – Des peines allant de cinq ans à vingt ans de réclusion sont les peines prononcées par le tribunal criminel de Tizi Ouzou, jeudi dernier, contre des individus impliqués dans une affaire de trafic d’armes à feu. Outre ce chef d’accusation, il est reproché aux mis en cause la tentative d’adhésion à groupe terroriste armé, confection d’une arme à feu de cinquième degré, détention de munitions, de commerce illicite d’armes à feu et de munitions.
    L’accusé principal, B.Ahmed a écopé de dix ans de prison. Les autres, à savoir: R.Akli, S.Rachid et B.Nabil ont été condamnés à cinq ans de prison.
Des individus impliqués dans la même affaire, en état de fuite, condamnés par contumace, ont écopé de vingt ans de prison. Il s’agit de A.Samy, H.Hacène et M.Meziane. Deux personnes citées dans ce dossier ont été acquittées.
    Cette affaire remonte au 8 avril 2010. Elle a eu lieu dans la commune de Frikat (daïra de Draa El Mizan). La vérité a éclaté quand la soeur de l’accusé principal a porté plainte contre ce dernier pour «menaces de mort proférées contre elle». Après quoi, les forces de sécurité ont interpellé l’accusé en possession des armes et des munitions. Lors des révélations, A. Ahmed a indiqué qu’il a acheté un pistolet automatique avec dix-sept millions de centimes ainsi qu’un klash pour la somme de 30 millions «pour protéger sa famille et non pour rejoindre les groupes terroristes». Même les autres accusés ont nié les griefs retenus à leur encontre

(Aomar MOHELLEBI – avec l’autorisation de l’auteur)

bas bouzeguene3 Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011
daily740 80bis Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011

bas bouzeguene Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011

BMS sites: – Bouzeguene NewsKabylie Newssur Unblog.fr  – Kabylie News

Tizi-ouzou- Culture: Fouzia Ait El Hadj promet la part belle pour les enfants – 26 février 2011 –

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

daily740 80 Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011
gif740bouzeguene Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011
daily740 80trice Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011    

Tizi-ouzou- Culture: Fouzia Ait El Hadj promet la part belle pour les enfants – 26 février 2011 - Fouzia Aït El Hadj a justifié le retard de plusieurs mois pris entre l’ouverture officielle du théâtre et son ouverture au public projetée pour le Tizi-ouzou- Culture: Fouzia Ait El Hadj promet la part belle pour les enfants - 26 février 2011 -  dans Accueil1er mars prochain, par la nécessité de préparer les équipements techniques. Deux mois ont été nécessaires pour l’essayage des projecteurs, a-t-elle expliqué.

La directrice du théâtre régional de Tizi-ouzou, Fouzia Aït El Hadj, a indiqué hier lors d’un point de presse tenu au niveau de l’établissement qu’elle dirige depuis cinq ans qu’elle a eu tout ce qu’elle a souhaité. Pour 38 milliards ? “Oui je pense” que l’envelope est justifiée, finira t-elle par admettre (Voir encadré). Bien plus, elle considère que cette somme est ‘’insuffisante’‘ et qu’il faut un autre investissement pour prendre en charge une extension envisagée de la structure, située au centre ville de Tizi-ouzou.
‘’Nous avons un très beau théâtre. Nous avons toutes les commodités dans ce théâtre pour la production artistique. On peut ramener les grandes oeuvres. On peut ramener de grands ballets, voir les œuvres dans leur état. On n’a pas honte de recevoir les troupes, y compris étrangères‘’, a précisé Mme Aït El Hadj, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse.
Annonçant une ouverture officielle du théâtre régional au public pour le 1er mars à 14 h: 30 avec un spectacle pour enfants Ccna l’Dyur, Mme Aït El Hadj a répondu à toutes les questions des journalistes, y compris celles que ces derniers considèrent les plus lancinantes de l’heure, du fait qu’elles soient liées à une polémique politico-administrative locale.  Elle a indiqué que c’est elle-même qui a sollicité la ministre de la Culture, (Mme Khalida Toumi,  ndlr) pour dégager les fonds nécessaires pour bâtir un théâtre de dimension internationale, et que celle-ci y a répondu favorablement. Au départ, il y avait un budget de 15 milliards de centimes destinés à la rénovation de ce qui fut le théâtre communal de Tizi-ouzou, a-t-elle révélé. ‘’Lorsque je suis arrivée, il n’y avait qu’une somme dérisoire pour la rénovation du théâtre. J’ai demandé à ce qu’on fasse un théâtre international. Mais les moyens qu’ils avaient mis étaient juste pour changer les sièges et autres. J’ai du intervenir personnellement auprès de Mme la ministre de la culture pour expliquer que le théâtre régional n’est pas une  rénovation mais une réhabilitation parce que il n’y avait pas les conditions d’un théâtre’‘, a affirmé Mme Aït El Hadj. ‘’Le théâtre c’est ce que vous voyez aujourd’hui avec tous ses ateliers (menuiserie, décor, studio d’enregistrement, machinerie de scène). Il y a deux étages sous la scène qui ont été creusés dans le béton. Pour la qualité du son, vous allez entendre mes chuchotements où que vous soyez’‘, a-t-elle ajouté. Elle a toutefois précisé qu’elle n’est pas liée à tout ce qui est dépensé de la somme investie. ‘’Je suis impliquée dans tout ce qui est technique. Donner mon avis sur le plan technique. Dire ce qu’il faut faire dans ce théâtre (…). Tout ce que j’ai demandé est là’’, a-t-elle dit.
‘’Le maître d’ouvrage c’est M. Ould Ali El Hadi (le directeur de la culture de la Wilaya de Tizi-ouzou, ndlr). Je n’étais pas associé ni de près ni de loin à la répartition de cet argent. Est-ce que l’argent est-il là ? «Je vous dis qu’il faut encore plus d’argent pour faire de ce théâtre ce que l’on veut’», a-t-elle répondu. Le rapport qualité/prix y est, a-t-elle également affirmé. S’agissant de la commission d’enquête initiée par l’Assemblée populaire de Wilaya, dominée  par le RCD, sur le sujet, elle a refusé au départ de s’exprimer sur la question avant d’indiquer qu’il s’agit d’élus qui «ont le droit à la parole». Elle a laissé entendre que si elle était sollicitée elle répondrait sur les aspects artistiques liés à son établissement. Elle a justifié ensuite le retard de plusieurs mois pris entre l’ouverture officielle du théâtre et son ouverture le 1er mars prochain au public, par la nécessité de préparer les équipements techniques. Deux mois ont été nécessaires pour l’essayage des projecteurs, a-t-elle expliqué.
Les enfants auront la part belle à l’ouverture avec le spectacle Ccna l’Dyur (le chant des oiseaux) parce qu’ils aiment beaucoup cette pièce qui a fait le tour de la Wilaya, a-t-elle dit. «Les enfants sont le public de demain. Ils auront du spectacle tous les mardis après-midi et les vendredis et samedis à 10 heures», a indiqué Mme Aït El Hadj, qui a fait état ensuite d’une série de spectacles et de pièces de théâtre au programme de son établissement, comme Bisness is bisness, Sinistri, Si Partuf, qui sont déjà montés ainsi que la reprise du grand spectacle  Achik, Aouicha ouel Herraz, et celles en cours de production que sont Tawaghit al moumnine en tamazight,  adiplomtie en kabyle, La terre et le sang (en arabe ensuite en tamazight), nass Mecheria. Il était question également de la participation du TR de Tizi-ouzou à Tlemcen, capitale de la culture islamique avec le spectacle issu d’El haraz et Lissân Eddin Ibn El Khatib, l’histoire d’un vizir dans la décadence de l’Andalousie pour se retrouver dans la tolérance de la ville de Tlemcen. Le TR de Tizi-ouzou envisage d’ouvrir ses portes pour des spectacles à 19 heures. Le billet d’entrée coûtera entre 100 et 200 dinars pour les adultes et 50 dinars pour les enfants.
La grande question reste l’intérêt du public pour ce qui s’y fait. Y aura-t-il suffisamment à pareil horaire ? Là est la grande question.
Notons enfin que Mme Aït El Hadj a annoncé pour fin mars la tenue d’un Festival national de la production féminine à Tizi-ouzou. Elle a indiqué qu’elle en est la commissaire et qu’elle entend le promouvoir au bénéfice de la production féminine.

Saïd Al Haroufella  - In la Dépêche de Kabylie

bas bouzeguene3 Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011
daily740 80bis Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011

bas bouzeguene Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011

BMS sites: – Bouzeguene NewsKabylie Newssur Unblog.fr  – Kabylie News

Culture-poésie: Moments de poésie et de détente avec Belhanafi à la MCMMTO – 27 février 2011 -

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

daily740 80 Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011
gif740bouzeguene Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011
daily740 80trice Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011    

Culture-poésie: Moments de poésie et de détente avec Belhanafi à la MCMMTO – 27 février 2011 - Il y a eu d’agréables moments de poésie mais aussi de Culture-poésie: Moments de poésie et de détente avec Belhanafi à la MCMMTO - 27 février 2011 - dans Accueil belhanafifranche rigolade, mercredi à la Maison de la Culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou, à l’occasion de la relance de la rencontre  »paroles aux artistes ». Et pour cause, il y eut, comme invité principal, le poète et animateur de radio (chaîne 2), Mohamed Belhanafi âgé de 80 ans. Et celui-ci s’en est donné à cœur joie. Il ne s’est pas retenu pour dire, à chaque fois et souvent avec humour, ce qu’il pense, déclenchant à chaque fois les rires approbateurs de la salle. Tenez, par exemple, il a rendu hommage à l’âne. Parfaitement et sans sourciller. Il a par, contre, critiqué le lion, l’Izem Aghilas, et ceux qui lui accordent de l’intérêt dans leur poésie. Il a défendu la cause de l’âne face à un poète qui présentait l’animal avec dédain dans un poème qu’il a déclamé. Belhanafi lui a immédiatement répondu par un autre poème qui revalorise l’âne. Il a déclaré, tout de go, ne pas apprécier les poètes qui glorifient le lion, cet animal sauvage et méprisable parce qu’injuste ou  »Haqar », a-t-il dit. Au contraire de l’âne, pour qui il a déclaré sa flamme,  »Dacchu iwnikhdem waghyul (qu’est ce vous a fait l’âne)? Belhanafi mettra en valeur le caractère paisible de l’âne et ses qualités d’animal utile et soumis. La formule consacrée qui voudrait qu’on dise  »hacha wid disselen »(pardon à ceux qui écoutent), avant d’évoquer l’âne, a été décriée par Belhanafi, qui est revenu sur certains détails de son parcours pour témoigner, par exemple, que l’artiste qui, la première a chanté avec Idir, la chanson Avava Inouva, est une étudiante en médecine de Constantine. Elle s’appelle Nacéra, a-t-il affirmé. Il a rendu hommage, ensuite, à Si Moh Oumhand et critiqué un genre de poésie qui a cours actuellement. Il a affirmé que la vraie poésie kabyle a  »six pieds et tout au plus neuf ». Il a soulevé le fou rire de la salle en évoquant ceux qui font dans le texte poétique long, oubliant ce qu’ils ont déclamé dans une première feuille dès qu’ils passent à une seconde. La rencontre a été l’occasion pour présenter à l’assistance, fort nombreuse dans la salle du petit théâtre de la maison de la culture, une jeune chanteuse à la voix captivante. Elle s’appelle Nacéra. Elle a été présentée comme une révélation. Et elle n’a pas déçu. Elle a interprété avec brio Avava Inouva devant l’assistance, en duo avec Djamel Kaloun, autre invité de la rencontre. Belhanafi lui a donné un 20/20 indiscutable. Mais il lui a conseillé de travailler encore sa voix comme l’a fait Nouara, la Diva de la chanson kabyle, lui a-t-il précisé. Le jeune chanteur, Djamel Kaloun, a interprété une chanson et un extrait d’une autre de son troisième album qu’il se prépare à sortir. Cet album ferait date si toutes les chansons sont du même calibre et de la qualité que celles interprétées à cette occasion. Pour le cinéma, le comédien Ath Ali, Mohand Oubelkacem dit Oussalas, a annoncé la sortie en mars de  »Essaha », un film en kabyle et en arabe, dans lequel ce médecin de métier de Ouacifs, campe un rôle de premier plan.  »C’est une comédie musicale. Un film fait par les jeunes et pour les jeunes. C’est un scoop que je vous donne », a-t-il déclaré sans en dire davantage sur le sujet. 

Saïd Al Haroufella  - In la Dépêche de Kabylie

Image de prévisualisation YouTube

bas bouzeguene3 Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011
daily740 80bis Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011

bas bouzeguene Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011

BMS sites: – Bouzeguene NewsKabylie Newssur Unblog.fr  – Kabylie News

12345...8

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...