• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 4 mars 2011

Poésie-Edition: Abdelhafid Chenane prépare la publication de 78 poèmes pour raconter le parcours de Matoub Lounes – 2 mars 2011 -

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

daily740 80 Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011
gif740bouzeguene Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011
daily740 80trice Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011    

Poésie-Edition: Abdelhafid Chenane prépare la publication de 78 poèmes pour raconter le parcours de Matoub Lounes - 2 mars 2011 - Abdelhafid Chenane, un jeune poète d’Ath Bouyala, de la Poésie-Edition: Abdelhafid Chenane prépare la publication de 78 poèmes pour raconter le parcours de Matoub Lounes - 2 mars 2011 - dans Accueil chenane375commune d’Ath Khellili (Wilaya de Tizi-ouzou), prépare la publication d’un recueil de poésie unique en son genre. Il s’agit de 78 poèmes dédiés tous au parcours … du combattant, du chantre de la chanson kabyle, Matoub Lounes, sous le titre «D agellid» (le roi).
    Il faut voir Chenane lorsqu’il s’est mis à nous déclamer quelques poèmes. Il était difficile de l’arrêter, signe de sa grande inspiration pour un sujet, il est vrai, d’intérêt majeur aussi bien pour les gens du verbe, comme lui, que ceux du chant kabyle ou des admirateurs de l’enfant terrible de Taourirt Moussa, assassiné le 25 juin 1998, alors qu’il était en route vers son village, près de Tizi-ouzou. «Mazal sutt-iw a d-yebezzaq» (ma voix va éclater) est le sous-titre qu’il a choisi pour ce recueil fait de 112 pages, déposé à l’imprimerie pour être publié «très prochainement», précise Chenane.
    Le sous-titre est tiré d’une chanson de Matoub Lounes, celle où il chantait son sacrifice et son amour pour les montagnes de sa Kabylie natale. «Je m’inspire de son âme», a expliqué Chenane, à propos de Matoub Lounes, dont il a un tantinet de silhouette et de ressemblance. Dans ses poèmes, il dit se mettre dans la situation de Matoub, de sa mère, de sa sœur, de son épouse etc. «Il s’agit d’un travail qui pourrait intéresser les psychologues bien plus que les linguistes», affirme-t-il.
    Il tient son admiration à Matoub Lounes pour l’humanisme extrême de ce dernier et pour bien d’autres qualités comme la bravoure et la sensibilité, dit-il. Chenane a déjà à son actif deux ouvrages regroupant des maximes kabyles. «Il faut savoir gré à M. Chenane Abdelhafid de renouveler un genre littéraire qu’on croyait figé…», notait le docteur en linguistique berbère, M. A. Haddadou, dans un avant-propos qu’il lui a signé dans son premier ouvrage «Innan / Maximes» publié en avril 2006.

Belkacemi Mohand Said

Image de prévisualisation YouTube

bas bouzeguene3 Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011
daily740 80bis Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011

bas bouzeguene Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011

BMS sites: – Bouzeguene NewsKabylie Newssur Unblog.fr  – Kabylie News

Protection civile de Tizi Ouzou: La Célébration de la journée mondiale consacrée au rôle de la femme – 2 Mars 2011 -

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

daily740 80 Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011
gif740bouzeguene Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011
daily740 80trice Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011    

Protection civile de Tizi Ouzou: La Célébration de la journée mondiale consacrée au rôle de la femme – 2 Mars 2011 - La célébration de la journée mondiale de la Protection civile a révélé mardi, le nombre très réduit des femmes activant dans ce corps des secours de la wilaya de Tizi-Protection civile de Tizi Ouzou: La Célébration de la journée mondiale consacrée au rôle de la femme - 2 Mars 2011 - dans AccueilOuzou. Elles ne sont qu’une quarantaine d’agents de la Protection civile sur un effectif de plus de 900 agents pour toute la wilaya, tout grades confondus.
Mais elles apprécient visiblement leur métier et se sont bien intégrées. C’est le sentiment que deux d’entre elles qui ont exprimé à la Dépêche de Kabylie en marge de cette célébration qui leur est dédiée hier,le 1er mars.
     »On est très à l’aise et respectées », a affirmé le Lieutenant Kader Ouiza.  »On fait notre travail comme nos confrères hommes. On occupe des postes de responsabilité. On n’a jamais eu de problèmes ni avec les agents, ni à l’extérieur », a-t-elle  ajouté Une autre doctoresse de la Protection civile a nuancé un peu plus cette situation.
    Bien qu’elle affirme qu’elle se sent en famille au sein de la maison de la Protection civile, elle fait état toutefois de difficultés objectives sur le terrain, lors des interventions, plus particulièrement la nuit. Elle est médecin et elle effectue des gardes la nuit. C’est de cette façon qu’elle affronte un peu plus la difficulté du terrain que les autres.
     »Il y a des gens indisciplinés lors de nos interventions surtout hors de la ville. On risque des agressions. Les gens ne nous laissent pas faire. », a-t-elle dit, en racontant comment lors d’une intervention, les parents d’un blessé, l’ont empêché de faire son travail pour s’occuper de tout.
Une façon d’ignorer ses compétences et d’une manière brute, leur intérêt étant visiblement de ramener l’ambulance pour transporter le malade.
    Le directeur de la Protection civile de la wilaya de Tizi-Ouzou, le lieutenant colonel Salamani Djamel, assure qu’il considère les femmes qui exercent dans son secteur comme  »une cerise sur le gâteau ».
    Est-ce qu’elles bénéficient d’un traitement de faveur? Il a laissé entendre que oui mais lorsque la tâche nécessitait un effort physique.  »On les protège, ce sont nos soeurs. Mais pour le reste, elles font leur travail comme tout le monde », a-t-il dit.
    C’est ainsi que la Protection civile de Tizi-ouzou a des femmes exerçant dans les transmissions, trois femmes médecins, une femme ingénieur en génie civil qui suit les travaux de réalisation de la nouvelle unité principale mitoyenne du nouveau siège de la direction de wilaya et des femmes versées dans la prévention.
 
    Le Wali salue les femmes de la Protection civile
    La wali de Tizi-Ouzou, M. Abdelkader Bouazghi, accompagné des autorités civiles et militaires locales, s’est rendu hier matin, dans ce nouveau siège pas tout a fait achevé mais dont la direction a commencé à occuper les lieux.  Il a salué les femmes qui y exercent et visité une tente où sont disposés les outils d’intervention de la Protection civile. Il a reçu également un bilan détaillé des activités de cette dernière. Il s’est intéressé ensuite aux locaux de la nouvelle direction, visitant plusieurs bureaux et saluant le personnel.
     »C’est une fierté que d’avoir un aussi beau siège, moderne et qui répond aux conditions de la protection civile par rapport à d’anciens sièges dont certains sont hérités de la période coloniale. Le cadre de travail est agréable. Cela influera sur la qualité de service de la Protection civile », a ajouté le lieutenant-colonel Salamani pour qui l’unité principale est un acquis qui vient en renfort à toute une infrastructure existante.  »On va tout faire pour la réceptionner au premier semestre 2012 », a-t-il ajouté.
    S’agissant des principales critiques que reçoit la Protection civile et liées à l’arrivée en retard des secours. Il répond.  »Il faut que le citoyen nous comprenne”. On comprend qu’il est paniqué. Il vous appelle sur le 14  »Allo ! J’ai un blessé », il raccroche et il croit qu’en jetant un, coup d’oeil de la fenêtre il verra que l’ambulance est déjà là. Il faut qu’ils (les citoyens) comprennent que nos ambulances prennent le départ tout de suite après avoir reçu le coup de téléphone mais il lui faut du temps pour arriver », a-t-il expliqué, citant le problèmes des embouteilles dans lesquels les ambulances sont prises parfois.
 
    On va devenir tous pompiers
     La Protection civile a lancé un programme de formation dans le secourisme de masse.  »Il faut que tous les algériens et toutes les algériennes apprennent le geste qui sauve. On va devenir tous pompiers. Le programme a commencé. Ce sont des stages pratiques pour lesquels nous mettons des formateurs au niveau des maisons de jeunes de toute la wilaya de Tizi-Ouzou et dans toutes les daïras. On apprend aux candidats le geste qui sauve. Ensuite il y aura un fichier au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou. En cas d’incident majeur on leur fera appel. Il s’agit de leur apprendre à faire le massage cardiaque, le bouche à bouche et les positions latérales de sécurité », a expliqué le lieutenant colonel Salamani.
C’est le Dr Hammoum Ali, médecin chef, qui est chargé du lancement et du suivi de ce programme.  »On déjà formé 119 secouristes et nous avons enregistré 350 nouveaux candidats. Toutes les unités secondaires font des promotions de secouristes de masse. Il y a un engouement pour cette formation”, a-t-il assuré.
    A la Protection civile de Tizi-Ouzou, les responsables sont conscients de l’immensité de la tâche qui les attend. Il s’agit de couvrir pas moins de 1500 villages. Le lieutenant colonel Salamani fait état d’une stratégie visant dans un premier temps à réaliser une unité dans chaque chef- lieu de daïra.  »On passera ensuite à l’échelle communale”, a-t-il indiqué. 11 unités sont déjà opérationnelles, trois en cours de réalisation et sept en cours de lancement. Notons que des journées portes ouvertes devraient suivre à partir d’aujourd’hui, mercredi la célébration de la journée sous le thème du « le rôle de la femme dans la Protection civile ».
    Elles devraient se dérouler soit à la Maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou ou au carrefour du centre- ville, a indiqué un responsable de la direction de Wilaya.

Belkacemi Mohand Said - In la Dépêche de Kabylie

bas bouzeguene3 Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011
daily740 80bis Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011

bas bouzeguene Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011

BMS sites: – Bouzeguene NewsKabylie Newssur Unblog.fr  – Kabylie News

Tizi-ouzou :Les gardes communaux déterminés à obtenir leurs droits – 3mars 211 -

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

daily740 80 Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011
gif740bouzeguene Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011
daily740 80trice Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011    

Tizi-ouzou :Les gardes communaux déterminés à obtenir leurs droits  - 3mars 211 – Plusieurs dizaines de gardes communaux sont revenus à la charge mercredi matin au siège de la Wilaya de Tizi-ouzou :Les gardes communaux déterminés à obtenir leurs droits  - 3mars 211 - dans AccueilTizi-ouzou pour défendre une série de 12 revendications, à caractère social, qu’ils voulaient transmettre au ministre de l’intérieur, via le Wali. Une semaine après une première action, ils se sont rassemblés à nouveau devant l’entrée du public du siège de la Wilaya. Ils ont entamé leur action en déployant l’emblème national avant d’entrer en masse à l’intérieur du siège de la Wilaya. Des responsables de la police devaient venir à leur rencontre pour discuter avec eux longuement avant que les protestataires, qui tenaient à ce que le Wali vienne en personne les rencontrer, n’acceptent de constituer une délégation de dix personnes pour y être reçus.
Ils étaient nombreux à vouloir exprimer leur détermination à obtenir ce qu’ils considèrent comme des droits pour avoir défendu la république au moment où le pays était en danger. Ils disent ne pas accepter que leur situation sur le plan social et notamment salariale et ou financière ‘’soit inférieure à celle des repentis’’ qu’ils avaient combattus dans les maquis lorsqu’ils s’étaient soulevés contre l’autorité de l’Etat. Ils rappellent qu’ils avaient été aux postes avancés de la lutte anti-terroriste.
‘’Qu’ils nous présentent des arguments convaincants et nous les écouterons’’, a déclaré l’un d’eux. A travers leur plate forme de revendication et leurs déclarations, il ressort qu’ils cherchent un traitement global de leur situation et non des réponses cas par cas.
‘’Les futures générations de notre pays, retiendront de notre histoire que  la garde communale a été créée pour être dans les postes avancés de la lutte anti-terroriste pour leur connaissance du terrain bravant le froid et l’ennemi’’, indique le texte de leur déclaration. Ils entendent s’organiser pour obtenir leurs droits. Ils ont établi une liste de numéros de portables lors de ce rassemblement en vue de coordonner leurs actions futures.
Un vieux monsieur des Ouacifs tenait à crier sa colère de se retrouver avec une pension de 10.000 dinars alors qu’il a été parmi les premiers à prendre les armes contre les terroristes dans sa région.
Notons qu’en même temps que se tenait ce rassemblement, un autre sit-in se déroulait devant le portail d’entrée du public de la Wilaya. Il s’agissait des expropriés du barrage de Tizi Netlata qui organisaient une énième action pour protester contre les conditions de leur expropriation et pour exiger une indemnisation juste pour ‘’les terres ancestrales’’, qu’ils ont perdues.
Un renfort d’agents de l’ordre public a été observé à l’intérieur de la Wilaya, visiblement pour faire face à toute éventualité. Le siège de la Wilaya s’en est trouvé jusqu’en milieu de journée totalement fermé au public. Les citoyens qui sont parvenus à y entrer devaient sortir par l’entrée officielle du siège de la Wilaya, du côté jardin Mohand Oulhadj.

Belkacemi Mohand Said

bas bouzeguene3 Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011
daily740 80bis Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011

bas bouzeguene Tizi ouzou  Environnement   Villes et campagnes dans tous leurs états : des ordures … à gogo !   16 février 2011

BMS sites: – Bouzeguene NewsKabylie Newssur Unblog.fr  – Kabylie News

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...