Algérie-presse: Omar Belhouchet rend hommage à l’équipe d’El Watan Week-end – 19 mars 2011 –

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Algérie-presse: Omar Belhouchet rend hommage à l'équipe d'El Watan Week-end - 19 mars 2011 -  dans Accueil daily740_80

gif740bouzeguene dans Accueil .

youtube1dailymotion1

barremilieunew2

barreblanc
Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.
Presse.algérienne - Kabylie News. Bouzeguene News

Algérie-presse: Omar Belhouchet rend hommage à l’équipe d’El Watan Week-end – 19 mars 2011 – Le directeur du journal El Watan, Omar Belhouchet, a dec_16_elwatanpresse_elwatanrendu hommage à l’équipe qui s’occupe de l’édition du Week-end, dans un éditorial publié vendredi intitulé  »Passion journalistique ».
     »El Watan Week-end, qui boucle sa deuxième année, a réussi une exceptionnelle performance, en réalisant, en une année, une hausse de 30% de ses ventes. Il est difficile de faire l’impasse sur une telle prouesse, surtout que ces chiffres sont validés par le vénérable et très sérieux Office de justification de la diffusion (OJD-France) », écrit M. Belhouchet qui attribue cette performance à une équipe  »dont la passion journalistique se vérifie à chaque édition ».
     »El Watan Week-end ne pratique pas un journalisme «ennuyeux», de complaisances avec les puissants. La rédaction s’est imposé comme credo de décortiquer avec minutie et précision, à chaque livraison, l’actualité dans toute sa complexité, s’appuyant sur une approche moderne de la présentation du journal, maîtrisant les techniques graphiques les plus récentes », a ajouté le directeur du journal.
     »El Watan Week-end baigne aussi dans un environnement propice à l’épanouissement au sein de la grande famille d’El Watan, traversée par la culture du professionnalisme et la remise en cause permanente. Pour les 20 ans d’El Watan, dont le cap a été franchi en 2010, une profonde réflexion sur notre parcours, notre travail quotidien, nos valeurs a été, en effet, initiée. Une charte éditoriale est validée en mars 2010, après un diagnostic, en tout point, sans concession et une très large concertation des différentes composantes de l’entreprise. Cette charte réalisée en collaboration avec l’Ecole supérieure du journalisme de Lille nous a permis de renforcer le socle de nos valeurs fondées sur la promotion d’une information objective, honnête, respectant la vérité et l’exactitude des faits, en garantissant le pluralisme d’opinions dans nos colonnes », écrit encore Belhouchet, dont l’entreprise ne cesse de s’agrandir. Elle prévoit de se renforcer par de nouveaux locaux notamment à Tizi-ouzou.(bms).

Belkacemi Mohand Saïd

bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

daily740_80trice

Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.Presse.algérienne - Kabylie News. Bouzeguene News

Kabylie – culture: Le Festival du film amazigh s’ouvre samedi à Azeffoun – 19 mars 2011 -

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Kabylie - culture: Le Festival du film amazigh s’ouvre samedi à Azeffoun - 19 mars 2011  - dans Accueil daily740_80

gif740bouzeguene dans Accueil .

youtube1dailymotion1

barremilieunew2

barreblanc
Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.
Presse.algérienne - Kabylie News. Bouzeguene News

Kabylie – culture: Le Festival du film amazigh s’ouvre samedi à Azeffoun – 19 mars 2011  - La onzième édition du Festival du film amazigh s’ouvre aujourd’hui à Azeffoun, la ville côtière et portuaire du nord-est de la wilaya de Tizi-ouzou, pour se poursuivre jusqu’à mercredi 23 mars avec au programme du cinéma, beaucoup de cinéma, ainsi que des débats et des conférences, promettent les organisateurs.
    A la lecture des titres des films retenus pour la double compétition de ‘’l’Olivier d’or’’ et, pour la première fois, du ‘’Panorama Amazigh’’, on mesure combien nos cinéastes trouvent matière à inspiration.
    Les films en compétition
    Les films en compétition retenus pour l’Olivier d’or sont ‘’Cheikh El Hasnaoui, un ton pour longtemps’’ (26’) de Abelqas Ajgu, ‘’La troisième vie de Kateb Yacine’’ (26’) de Brahim Hadj Slimane, ‘’Ahmed Oul Kadi, un Roi kabyle’’ (50’) de Hacene Aït Iftene, ‘’Concerto pour deux mémoires’’ (52’) de Embarek Menad, ‘’Oiseau bleu, l’histoire secrète d’une guerre’’ (52’) de Rezika Mokrani, ‘’Parole d’un prisonnier français de l’ALN’’ (52’) de Selim Agar, ‘’Acu wumi d-cfi?’’ (5’) de Boubekeur Ould Mohand, ‘’El Mataha’’ (20’) de Ahmed Nazim Larabi, ‘’Happy Halloween’’ (15’) de Ikene Fatma, ‘’Lukan’’ (13’) de Ahmed Djenadi et Rapt (35’) de Sofiane Bellali. Au programme de la catégorie ‘’Panorama amazigh’’ figurent ‘’Ugur ifran’’ de Hakim Naak (117’), ‘’Tassarut ntudart’’ de Zidani Younes (88’), ‘’ger layas d usirem‘’ de Khider Hachid (128’),   ‘’Tajmaat‘’ (22’) de Abderrahmane Krimat, ‘’Le saint de Sidi Ali Cherif et ses enfants‘’  (15’) de Samir Djoudi, ‘’Ddac dacc, ugur ulac‘’   (26’) de Noura Yefsah, ‘’Decharge interdite‘’   (26’) de Tahar Yami, ‘’Imeksawen n ?ar?ar‘’  (26’) de Farid Charfaoui, ‘’Tapis du Mzab‘’   ( 26’) de Kacem Ben Zekri, ‘’Isem-iw d tafat‘’   ( (52’) de Slimane Belharet, ‘’D lebghi Negh d tamara‘’   (30’) de Karim Ould Oulhadj, ‘’Ger tayri d lkif‘’  (38’) de Meriem Hammani, ‘’Combien ça coûte ?‘’   (24’) de Dahmani Mokhtar,  ‘’Maquillage‘’ (20’) de Saifi Abdelmalek et ‘’Tundi negh ahat tettef‘’ (6’) de Yacine Goucem).
    L’œuvre la plus courte présentée à ce festival est de 5 minutes tandis que la plus longue est de 117 minutes, sur un total de 346 minutes pour l’Olivier d’or et 644 minutes pour le Panorama amazigh, a-t-on relevé.  Le jury qui devrait décerner l’Olivier d’or est présidé par le cinéaste Mohamed Ifticene. Il sera aidé dans sa mission de Dahmane Ouzid, Rezki Herrani, Mansour Abrous, Farid Aouameur, Saliha Aoues et Catherine Belkhodja. Le jury qui supervisera la sélection Panorama amazigh est présidé par Hadjira Oubachir. Elle aura à juger les œuvres en compétition, avec Ahmed Zir, Arezki Gaine et Ahmed Ben Alam. Un jury scénario, présidé par Ali Mouzaoui et composé de Omar Fetmouche, Ahmed Khoudi et Ben Hamadouche Mohamed (Ben Mohamed), aura à sélectionner cinq meilleurs scénaristes pour une résidence d’écriture qui interviendra ‘’probablement en juin’’, avait dit le commissaire du festival.
 
    Les lieux et le programme
    Rappelons que le commissaire du festival, Si El Hachemi Assad, qui s’exprimait lundi au cours d’une conférence de presse au petit théâtre de la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou, affirmait que tout est prêt pour l’événement. Toutes les parties, les institutions locales, les citoyens et les associations se sont impliquées pour réussir l’événement, a-t-il dit.
    Le festival débutera à la salle omnisports par une cérémonie d’ouverture officielle avec la projection en avant-première et en hors compétition de  »Amedyaz ur Yettmettat (Un poète peut-il mourir?). Réalisé par Larbi Cherif Abderezak, il est dédié au journaliste – écrivain assassiné, Tahar Djaout, originaire de la région d’Azeffoun, plus précisément du village d’Oulkhou. ‘’Le court métrage a nécessité un travail de neuf mois dans lequel le FCNAFA s’est impliqué’’, a précisé M. Assad.  Un  »hymne à Azeffoun », composé pour l’occasion sur des paroles de Kamal Hamadi et la musique de Mohamed Iguerbouchen, sera entonné à cette occasion.
    Outre la salle omnisports, mitoyenne du stade communal, qui servira de parking, les autres lieux retenus pour accueillir le festival sont le centre culturel Tahar Djaout, l’auberge de la jeunesse ainsi que deux salles de projection. La bibliothèque communale servira de siège d’administration du festival. Toutes les informations pratiques liées au déroulement du festival sont disponibles sur le site du commissariat du festival: http://film-amazigh.org/. Le FCNAFA a fait un effort important en matière de communication sur l’événement. Des synopsis des films en compétition avec des bandes annonces sont annoncés sur le site tout comme sont présentées les personnalités invitées ou impliquées dans l’événement. Un bon point à l’actif des organisateurs parce que cela est inhabituel pour un organisme public ou officiel
    Le festival, doté d’un budget de 10 millions de dinars, portera un regard sur le cinéma corse (France) sous l’intitulé  »Carte blanche au cinéma corse », avec la venue d’une forte délégation de la région française. Une partie des activités annexes au festival se tiendra à Tizi-ouzou, comme pour ce qui est de la projection de plusieurs films en hors compétition.  Le choix du lieu pour accueillir le festival ne devrait pas poser problème pour les médias puisqu’une navette sera organisée à leur intention, selon M. Assad qui dit  »assumer ce choix » de localiser le festival à Azeffoun. Il est conforté dans sa démarche par la ministre de la culture, Mme. Khalida Toumi pour qui le choix d’Azeffoun est  »judicieux ».  »La région mérite d’accueillir cet événement eu égard à tout ce qu’elle a donné à la culture algérienne », écrit-elle dans une lettre publiée dans le catalogue du festival en citant des noms illustres de personnalités artistiques de la région comme Mohamed Iguerbouchen, Fadhila Dziria, Hnifa, El Hadj M’Hamed El Anka, Mustapha Badie, Mohamed et Saïd Hilmi, Rouiched etc.(BMS)

Belkacemi Mohand Saïd

bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

daily740_80trice

Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.Presse.algérienne - Kabylie News.-  Bouzeguene News

Kabylie-société: Ah les bœufs, le lion et … nous autres (Salutations fraternelles à Mabrouk Larabi) – 17 mars 2011 -

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Kabylie-société: Ah les bœufs, le lion et … nous autres (Salutations fraternelles à Mabrouk Larabi) - 17 mars 2011 - dans Accueil daily740_80

gif740bouzeguene dans Accueil .

youtube1dailymotion1

barremilieunew2

barreblanc
Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.
Presse.algérienne - Kabylie News. Bouzeguene News

Kabylie-société: Ah les bœufs, le lion et … nous autres (Salutations fraternelles à Mabrouk Larabi) - 17 mars 2011 - L’autre jour j’étais à Bouzeguene bmsanoravec mon ami d’enfance, mon frère, Larabi Mabrouk. Je ne suis pas revenu bredouille comme toujours, car il a de ces histoires à vous caricaturer mieux la vie que ne le fait Dilem. D’autant plus que tout cela se passe autour d’un thé maison dans un café d’Ath Yedjar. Et Il m’a raconté une histoire de boeufs à méditer dont voici le récit:
     »Observe bien, Amis Khalt… (le fils de ma tante), comment les bœufs lorsqu’ils se reposent en groupe s’installent de façon que chacun surveille une direction. Et dès qu’un prédateur s’approche, celui qui le verra se lève et fait  »Meuuuuh! » pour que tous se dressent et envisager de se défendre ».
     »Un jour un lion est apparu sur une colline et voit quatre bœufs bien installés dans une clairière en train de ruminer. Il s’est dit qu’il a là le dîner et le déjeuner du lendemain. Il s’approcha des bœufs et l’un d’eux se leva pour alerter les autres. Ils se mirent debout. Il croyait les impressionner en se jetant au milieu. Mal lui en prit. il reçut des cornes par-ci par-là. Il renouvela quelques temps après l’attaque mais sans succès. Il se mit alors à les observer avant d’avoir une idée qu’il s’empressa d’executer ».
     »Il s’approcha des bœufs et avant de parvenir à eux, il les salua et les rassura sur ses intentions. Il leur dit que le quatro qu’ils forment ajoute de la beauté à la belle nature d’alentour. Ils furent conquis par ces belles paroles. Sauf que, leur dit-il, la couleur noire (de l’un des bœufs) ne va pas bien à l’endroit. Les autres bœufs décidèrent alors de s’en séparer. Et au lion de le dévorer lorsque le boeuf noir fut seul. Le lendemain il revient tester le même procédé en disant que ce bœuf tacheté est incompatible à l’endroit. Et ça marche! Puis ce fut le tour du bœuf de couleur marron jusqu’à ce que le bœuf blanc resta seul. Et lorsque le lion venait le dévorer il ne put s’empêcher de dire:  »Je savais, que mon tour viendra… depuis le jour où on s’est séparé de notre premier frère ». Malheureusement pour lui, le lion ne connaît pas cette littérature
.(BMS)).

Belkacemi Mohand Saïd

bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

daily740_80trice

Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.Presse.algérienne - Kabylie News. Bouzeguene News

1...45678...13

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...