• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 8 avril 2011

Kabylie-autonomie-crise: La crise interne au mouvement autonomiste kabyle s’amplifie avec un Idir Djouder qui menace de poursuites judiciaires contre la direction du Mak-France – 8 avril 2011 –

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Kabylie-autonomie-crise: La crise interne au mouvement autonomiste kabyle s'amplifie avec un Idir Djouder qui menace de poursuites judiciaires contre la direction du Mak-France  - 8 avril 2011 -  dans Accueil daily740_80

gif740bouzeguene dans Accueil .

youtube1dailymotion1

barremilieunew2

barreblanc
Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.
Presse.algérienne - Kabylie News. Bouzeguene News

Kabylie-autonomie-crise: La crise interne au mouvement autonomiste kabyle s’amplifie avec un Idir Djouder qui menace de poursuites judiciaires contre la direction du Mak-France  – 8 avril 2011 - A peine une année après l’installation en France d’un gouvernement kabyle provisoire (GPK dit Anavad), dirigé par Ferhat idirdjouderanavadune_ferhat_aout3Mehenni, une crise interne au mouvement autonomiste, incarné depuis 2011 par le MAK, éclate au grand jour et semble s’amplifier.
    Idir Djouder, ministre démissionnaire ou démissionné du GPK annonce une nouvelle démission cette fois du Mak-France et menace de porter l’affaire des finances du mouvement en justice.  »Afin de respecter les dispositions des statuts et du règlement intérieur du M.A.K France, dans l’affaire dite de ‘‘l’argent donné par le Maroc au M.A.K’’, je démissionne de ce mouvement aujourd’hui mercredi 6 avril 2011. Ainsi, il m’est plus facile, sans devoir me justifier auprès du conseil d’administration de ce mouvement, d’entreprendre des actions tant politiques que judiciaires dans cette affaire de détournement des fonds destinés au Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie, au profit des hauts responsables de ce parti. Affaire à suivre…. ». Telle est la déclaration que M. Djouder a mis en ligne sur le site de sa radio, kabyle-fm.
    Idir Djouder a été décrié par les responsables du MAK et du GPK, y compris par Ferhat Mehenni, qui a démenti que son gouvernement reçoive de l’argent du Maroc, comme l’a clairement affirmé Idir Djouder qui parlait d’une somme mensuelle de 25.000 euros par mois dans un entretien à AP-Kabyle.
    Cette crise a réduit le GPK à quelques membres alors qu’une lutte très serrée semblait engagée pour le contrôle du MAK-France. La démission de sept membres de cette structure, dont sa présidente élue AMGOUD Djamila, à compter du 3 avril et la déclaration de Idir Djouder laisse présager que les choses vont se déplacer sur le plan politique avec la création d’une ou de nouvelles structures militantes autonomistes loin du giron du Mak et du GPK. Les simples militants restent de leur coté abasourdis par tant de divisions pour des histoires de sous, comme le laissent apparaître leurs réactions sur les forums de sites internet.(BMS)

Belkacemi Mohand Said

bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

daily740_80trice

Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.Presse.algérienne - Kabylie News. Bouzeguene News

Kabylie News: Page de sauvegarde – Avril 2011

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Belkacemi Mohand Said – kabylienews@yahoo.fr – Mobile 0772.13.88.88

Kabylie News: Page de sauvegarde - Avril 2011 dans Accueil gif740habar
youtube1 dans Accueildailymotion1

Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.Presse.algérienne - Kabylie News. Bouzeguene News

barreblanc
barreblanc

Algérie – Kabylie – culture: Il y a un an Cherif Messaoudène nous quittait (témoignage) – 11 avril 2011-  J’avais espoir de le voir guérir cherif_11avril2011lorsque 48 heures avant son décès, Cherif, que j’ai rencontré sur son lit d’hôpital, à Tizi-ouzou, me paraissait prêt et décidé à supporter un lourd traitement qui allait lui être administré le lendemain. Il m’avait dit que désormais tout est clair dans son esprit avec l’identification exact du mal qui le rongeait. Il m’a déclaré qu’il était très touché par les visites qu’il a reçues vendredi. Il m’a dit qu’il a pleuré chaudement  pour cette marque de respect que les gens lui ont témoigné.
    Je devais le revoir au soir du jour où malheureusement survint son décès. Je priais pour que je le retrouve d’aplomb. Mais Dieu le miséricordieux, le très miséricordieux a décidé autrement. Khatir, son frère, m’a appelé juste après son décès. Je croyais que c’était lui parce que mon mobile affichait  »Cherif ». C’était alors une grande tristesse qui s’emparait de moi bien que je comprenne que la volonté de Dieu ne peut qu’être acceptée en pareilles circonstances.
    J’ai connu Cherif alors qu’il activait pour promouvoir les actions de son association, le cercle culturel Igelfan. Je lui ai conseillé immédiatement d’opter pour deux outils de communication: le site web et une revue. Il me demanda de l’assister dans le cadre d’une collaboration avec une société de communication. La relation était commerciale et il accepta de payer un service minimum que le gérant lui a consenti. C’est ainsi qu’il aura un site internet et une revue dont les deux premiers numéros ont été conçus par cette société sous ma supervision technique et journalistique. Mais un différent commercial doc_cherif230nous éloignera l’un de l’autre tout en gardant un respect mutuel indéniable. La période de collaboration qui nous a réuni nous a permis de nous connaître. J’ai découvert en Cherif quelqu’un qui écoutait et qui s’ouvrait aux autres pour réaliser les bons conseils que les gens lui prodiguaient. Nous étions sur une même longueur d’ondes en matière de tolérance politique et religieuse. Chacun ses convictions
.(BMS - lire la suite et d’autres témoignages)  

BOUZEGUENE / SOCIETE: Tahar Belabbas, la poésie de Lounis Aït-Menguellet en bandoulière - 10 avril 2011 – Il a le même âge que Lounis Aït-Menguellet, le même sourire et la même moustache qu’il se plaît à caresser dans un tic qui avril2011_10_bellabas210se répète inlassablement  dans un mouvement qui rappelle la sagesse des anciens qu’il incarne avec sa doucereuse physionomie d’homme forgé par les dures conditions de vie dans les montagnes de Kabylie. Lui, c’est Tahar Belabbas, un maçon de profession qui jongle avec le verbe à la manière d’un poète qui puise son inspiration de tout ce qui est  beau et bon.
    De ses répliques désopilantes, on retient cette sagesse infinie puisée des entrailles. Mais avec cette particularité que toutes ses paroles sont portées par les vers de Lounis Aït-Menguellet, son idole de toujours.
    Parlez lui de n’importe quel sujet, il vous répond avec des poèmes d’Aït-Menguellet qui épousent parfaitement le contexte et la situation. Mais Tahar ne se contente pas de déclamer ou psalmodier les vers de Lounis. Il leur donne un sens novateur et les porte si haut qu’ils semblent hors de portée de ceux qui n’en saisissent pas la profonde philosophie. 
    Tahar a déjà rencontré son idole. Dans ses projets, il songe à lui rendre un vibrant hommage à Ahrik son village. Il promet que la fête sera grande et à la hauteur de la dimension de l’homme. Vivement l’aboutissement de ce projet qui sera assurément une réussite vu l’aura de Lounis et la popularité de Tahar dont le nom évoque la joie et la bonhomie
.(Hammoum Salem – Lire et commenter

Ihitoussène (Bouzeguène): 50 ans après l’avoir quitté, Hamou Amirouche retrouve son village - 9 avril 2011 - Le grand maquisard, Hamou Amirouche, auteur du livre « Un an avec le colonel Amirouche », paru en 2009, a retrouvé son village, ce avril2011_09_hamou_amirouche210vendredi 8 avril, après l’avoir quitté depuis plus de 50 ans. Un accueil des plus chaleureux lui a été réservé par les villageois qui ont mobilisé toutes les potentialités pour faire de ces retrouvailles un événement solennel. Tous les villageois ont été mobilisés mais l’organisation de cette cérémonie a été confiée à l’association tout récemment réactivée : « Les 7 enclumes » d’Ihitossène  dont les membres sont également engagés dans le projet de réalisation du musée d’histoire et de la stèle de Chouhada du village.
    L’accueil s’est effectué à la grande place de Taghaza entièrement bondée de monde et toute en couleurs avec des banderoles et des drapeaux préparés pour la circonstance. Emouvantes retrouvailles du héros avec le village de ses racines. Dans le village, tout le monde le connaît de par son parcours héroïque avec le colonel Amirouche, mais lui ne se rappelle pas de tout ce beau monde. Après un moment de repos et la remise de quelques cadeaux dont un grand cadre représentant les forgerons du village en 1936, un burnous et un recueil de photos des 19 martyrs du village, Dda Hamou a ensuite effectué une visite dans la forge ancestrale du village où il a, un court instant, replongé dans l’histoire en nous rappelant que lui-même, très jeune, a été forgeron pendant près de trois années, aux côtés de son défunt père..(
Kaci Kamel – Lire la suite avec un reportage photographique)

Kabylie-autonomie-crise: La crise interne au mouvement autonomiste kabyle s’amplifie avec un Idir Djouder qui menace de poursuites judiciaires contre la direction du Mak-France  – 8 avril 2011 - A peine une année après idirdjouderanavadl’installation en France d’un gouvernement kabyle provisoire (GPK dit Anavad), dirigé par Ferhat Mehenni, une crise interne au mouvement autonomiste, incarné depuis 2011 par le MAK, éclate au grand jour et semble s’amplifier.
    Idir Djouder, ministre démissionnaire ou démissionné du GPK annonce une nouvelle démission cette fois du Mak-France et menace de porter l’affaire des finances du mouvement en justice.  »Afin de respecter les dispositions des statuts et du règlement intérieur du M.A.K France, dans l’affaire dite de ‘‘l’argent donné par le Maroc au M.A.K’’, je démissionne de ce mouvement aujourd’hui mercredi 6 avril 2011. Ainsi, il m’est plus facile, sans devoir me justifier auprès du conseil d’administration de ce mouvement, d’entreprendre des actions tant politiques que judiciaires dans cette affaire de détournement des fonds destinés au Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie, au profit des hauts responsables de ce parti. Affaire à suivre…. ». Telle est la déclaration que M. Djouder a mis en ligne sur le site de sa radio, kabyle-fm.(BMS – Lire la suite et commenter)
 

Algérie-presse: Nacer Mehal dans le collimateur des travailleurs de l’APS (actualisé) – 7 avril 2011 – Des dizaines de travailleurs de l’agence publique de presse Algérie Presse service (APS) ont exprimé mercredi lors d’un sit-in leur colère vis-à-vis d’une situation aps_mehelsociale difficile qu’ils vivent et accusent directement l’actuel ministre de la communication, Nacer Mehal, d’être derrière leur malheur, selon le journal El Watan.
bms_rep_levsel      Il s’agit de 100 à 150 travailleurs, suivant les sources, à avoir répondu présent à un appel des initiateurs d’un mouvement de protestation enclenché à la mi-mars dernier,  »pour des revendications liées au plan de carrière, au régime indemnitaire et aux conditions de travail », selon El Watan.  »C’est une autre décennie noire que nous avons subie après celle infligée par les intégristes », a déclaré un groupe de travailleurs cité par le journal pour qualifier les 10 ans de règne à la tête de l’APS de Nacer Mehal et d’une équipe particulièrement rude et autoritaire envers tout le monde, constituée principalement de El Hadi Benyekhlaf (DG Adjoint), Debouci Rachid (directeur de l’information) et Mustapha Abdelli (directeur de l’information adjoint, devenu actuellement directeur de l’information de l’agence ).
(BMS – Lire la suite et commenter)  

Bouzeguène-Loudha Guighil: Pollution à haut débit à la cité des 64 logements – 7 avril 2011 - Les habitants du plateau de Loudha Guighil et particulièrement ceux de la cité des 64 logements LSP ne savent plus à quel saint se pollution375_ighilvouer. Après avoir avisé tous les responsables (P/APC, service d’hygiène, sureté de daïra, chef de daïra, wali, l’agence foncière d’Azazga…), aucune suite à même de soulager leur souffrance ne leur est parvenue.
    En l’absence de réseau d’assainissement, leur cité s’est transformée en un immense réceptacle des eaux usées qui s’accumulent à l’intérieur même des locaux du rez-de-chaussée et autour de la cité. Des eaux noirâtres qui dégagent des odeurs pestilentielles. La proximité du réseau AEP avec les eaux gluantes qui se perdent en pleine nature devraient inciter les responsables locaux à intervenir avec plus de célérité pour protéger les habitants des risques avérés de maladies à transmission hydriques (MTH).(Kaci Kamel – Lire la suite et commenter)

Bouzeguene-nature: Phénoménal éboulement près de l’antenne Akfadou – 6 avril 2011 – Un Phénoménal éboulement (essikh) a été observé tout près du lieu dit  »Antenne Akfadou », une zone située aux limites territoriales entre Bouzeguene  (Tizi-sikh375_avril2011ouzou) et Semaoun – Chemini (Béjaia) dans la forêt d’Akfadou, suscitant l’ébahissement de tous ceux qui ont vu l’endroit.
L’éboulement rend désormais inaccessible l’endroit où sont disposés des relais de la télévision et radio algérienne (télédiffusion- TDA) ainsi que la piste menant vers Samaoun, Azrou Nechmini et toute la région de Béjaia en passant par Adrar Ath Salah.
M. YAHOU Ali, ingénieur d’application qui a fait l’école nationale des ponts et chaussées et bâtiment de Mostaganem, croit savoir ce qui s’est produit ce 17 mars, date où s’est produit l’affaissement suivi d’un grand éboulement. Il affirme qu’il y a trois types de nappes d’eau, la nappe libre, la nappe aquifère (poche d’eau), et nappe souterraine.  »Dans le cas présentement, il s’agit bien d’une nappe aquifère, vidée par une réduction des chutes de pluie et de neige causée par le phénomène mondial du réchauffement climatique. Les grandes poches d’eau s’étant vidées, ceci a fini par créer un l’entassement », a indiqué M. Yahou.
(BMS – Découvrir images)  

Bouzeguene-culture-évocation: Hommage le 16 avril au défunt Cherif Messaoudène – 4 Avril 2011 - Bouzeguene devrait rendre hommage le 16 avril à Cherif Messaoudène, le jeune et très actif directeur du centre culturel Ferrat Ramdane, 001_cherifdecesdécédé le 18 avril 2010 à l’hôpital de Tizi-ouzou après de longs mois de lutte avec courage contre la maladie.
lounisam230    Le défunt Cherif Messaoudène, qui avait redonné goût à la culture, à la lecture, au cinéma et à bien d’autres activités, en alliant avec intelligence sa mission de directeur de centre culturel de Bouzeguene avec celui de président de l’association Igelfan (essaims), a laissé derrière lui un vide réel comme l’avaient prévu du reste les observateurs locaux.
De son vivant, il a réussi à ramener à Bouzeguene des personnalités de renom comme Amine Zaoui, Youcef Merahi, Rachid Boudjedra, la moudjahida Ighil Ahriz et bien d’autres fouettant l’activité culturelle locale.(
BMS – Lire et réagir)

Algérie-Presse-Tizi-ouzou: Les nouveaux locaux du journal El Watan à Tizi-ouzou risquent fort bien de faire des envieux … – 4 avril 2011 - Les nouveaux locaux du journal El Watan à Tizi-ouzou risquent de faire bien des envieux parmi le Ew_journalistespersonnel de la presse locale en raison des bonnes conditions de travail qu’ils offrent aux journalistes du quotidien indépendant algérien.
    Situés au deuxième étage d’un immeuble près du stade du premier novembre et en face du quartier les Genêts, ces bureaux sont aménagés avec un design qui change du look des locaux traditionnels observés pour le reste de la presse, faits généralement d’appartements loués par les journaux dans la ville la plus turbulente de Kabylie et d’Algérie.
El Watan semble avoir investi dans la durée, en achetant les lieux et dans l’espace pour s’offrir éventuellement la perspective d’investir de nouveaux créneaux. Les locaux agrémentés par un mobilier flambant neuf, comprennent un hall d’accueil de bonne facture avec téléviseur pour faire patienter les visiteurs et suivre l’actualité, deux salles de rédaction, une salle technique (PAO) et un bureau d’accueil pour la publicité. L’endroit assez paisible est situé à quelques encablures du centre ville. Le journal El Watan est organisé à Tizi-ouzou en coordination qui produit directement ses pages locales pour Tizi-ouzou, Bouira et Boumerdes. Bien entendu la coordination participe par ses couvertures des événement et autres chroniques à l’information nationale occupant régulièrement la une du journal. La coordination est dirigée par M. Said Gada. Elle comprend de jeunes journalistes mais néanmoins très actifs comme Ahcene Tahraoui, Hafidh Azouzi (photo), Nordine Douici (photo) etc
.(
BMS – Lire et commenter  

Belgique-Algérie-Kabylie-chant: Idir au Festival Un Soir Autour du Monde en Belgique - 4 Avril 2011 - Le chanteur Idir participera le 1er mai prochain au Festival ‘’Un Soir Autour du Monde’’ à l’Abbaye de Villers, en Belgique, dont c’est la 7e édition, a-t-on appris d’une source proche des organisateurs.
bentaha_ouvriers230    Idir se produira aux côtés de plusieurs chanteurs belges et étrangers comme Yael Naim et Abd Al Malik. Il s’agit d’un événement organisé depuis 2005 à l’initiative d’un groupe de jeunes de Villers la Ville visant à financer un  »projet de développement d’une banlieue de Dakar, au Sénégal, au travers de l’association Toubab’’.
Au départ, ces bénévoles ont baptisé l’événement, qui se tenait en octobre, ‘’Festibal’’. Il était organisé alors sous chapiteau au local scout de Sart-Dames-Avelines, un petit village de la commune de Villers la Ville. Depuis, l’événement ne cessait de prendre de l’importance pour devenir ‘’l’un des événements musicaux majeurs du Brabant Wallon et le seul festival de musiques ‘’actuelles’’ à avoir lieu dans ce cadre exceptionnel’’, a précisé une affiche de présentation de l’événement.
Idir cueille ainsi le fruit de son ouverture aux autres musiques du monde à travers notamment son album ‘’Identités’’. Il participera pour la première à ce festival
.(BMS – Lire et commenter)

Bouzguène-Histoire: Un projet de musée et de stèle mobilise les villageois à Ihitoussene - 4 Avril 2011 – Les habitants du village Ihitoussene, de la commune de Bouzguène, se sont retrouvés vendredi au lieudit Ahammam, dans un esprit fraternel, ihitousseneavril2011dalle375solidaire et festif pour le dallage du projet du musée d’histoire et de la stèle de Chouhada en construction depuis 2009.
Le projet est bien parti pour être réalisé plus tôt que prévu. Il s’agit d’offrir un lieu de rencontre, de culture et de mémoire unique en son genre dans les villages, habitués jusqu’ici à ériger de simples stèles aux pieds desquelles sont laissées occasionnellement des gerbes de fleurs. A Ihitoussène, il s’agit de construire un lieu pour raconter l’histoire de la forge dont le village est réputé depuis des siècles et plus précisément depuis l’ancêtre fondateur Ahitos. Il s’agit de réaliser un musée de la forge et de l’histoire. La forge d’Ihitoussene a contribué à la mise en valeur des terres de la région et de l’économie rurale en générale.
Les forgerons d’Ihitoussène s’étaient déployés à travers 17 wilayas de l’Est du pays plus spécialement. Ils avaient servi en outre, les insurrections populaires en versant même dans la confection d’armes, affirme une source villageoise qui parle d’une quarantaine de martyrs lors de ces insurrections. Le village a offert à l’Algérie indépendante 19 martyrs à qui les habitants veulent rendre hommage également par la réalisation d’une stèle dédiée à leur mémoire.(BMS – Lire et commenter)

Kabylie-société: Les artisans de pierre de décoration d’Assif Ousserdoune, Tabourt et Rabta bravent le danger de la silicose pour vaincre le chômage - 3 Avril 2011 - Ils sont des dizaines de jeunes artisans de pierre de décoration, dite  »pierre taillée », à exercer sur les accotements de routes et les flancs de montagne entre pierres_rabta375Bouzeguene et Azazga (wilaya de Tizi-Ouzou) et plus précisément aux lieux-dits Assif Ousserdoune, Tabourt et Rabta, bravant ainsi chaque jour, le danger de la silicose, une menace sérieuse qui ne pardonne pas, selon les spécialistes.
   Il s’agit d’une maladie pulmonaire provoquée par l’inhalation de particules de poussières lorsque ces jeunes interviennent pour extraire des rochers et les transformer en matériaux de construction, très prisés pour l’ornement extérieur des somptueuses bâtisses et la construction de cheminées. Ils disent être conscients du danger que brtv_3affichesreprésente cette maladie mais ajoutent qu’ils n’ont pas d’autres choix que de continuer à travailler pour gagner leurs vies, le chômage étant le dénominateur commun de cette vaste région comprenant les villages des Ath Bouadha, Ifigha, Tabourt, Ath Isaad et Achalam.
Ils sont encouragés par le prix sans cesse en hausse du produit lié à une forte demande qui vient parfois de très loin et hors de la wilaya de Tizi-Ouzou comme Béjaia, voire Oran.
Ces artisans disent être également au courant du fait que cette activité a eu des conséquences graves sur d’autres personnes, comme l’ont rapporté les médias à
Tkout, une région située à 90 km au sud-est du chef-lieu de la wilaya de Batna (est algérien) où de nombreux décès ont été enregistrés à la suite de cette maladie. 
(BMS – Lire la suite et commenter

Tizi-Ouzou-Pèlerinage à la Mecque: Le nombre de passeports accordé pour la wilaya jugé insuffisant - 3 Avril 2011 – Le nombre de passeports accordé chaque année, à la wilaya de Tizi-ouzou, pour les candidats au pèlerinage (hadj) aux lieux saints de l’Islam (La Mecque et Medine, en Arabie Saoudite), est jugé insuffisant, selon une source locale proche du dossier, qui s’exprimait sous couvert de l’anonymat, alors que devait se tenir aujourd’hui, une opération de tirage au sort à travers toutes les communes.
‘’Il est accordé un peu plus de 300 passeports à la wilaya de Tizi-Ouzou, la plaçant au même titre que celles ayant une faible population, notamment du sud du pays, ce qui peut être considéré comme inéquitable’’, a indiqué cette source. ‘’De plus, il arrive qu’il n’y ait pas de candidats dans une commune mais un pic de prétendants au Hadj dans d’autres’’, a ajouté la même source, pour qui, il serait plus juste que soient reportées ces places sur celles où il y a plus de besoin et d’une même daïra pouvant ainsi satisfaire tous ceux qui veulent s’y rendre. ‘’Ceci est d’autant plus nécessaire que les candidats au Hadj dans notre wilaya et en Kabylie en général sont généralement de vieilles personnes dont le risque de les voir rater cette obligation (Fardh) est réel.’’
‘’Le tirage au sort de ce dimanche, intervient à la fin d’une période d’inscription ouverte, tout au long du mois de mars, et devrait permettre d’établir des listes aux fins de repêcher des candidats par communes si quelqu’un venait à décider de se retirer’’, a expliqué la même source.
 (BMS - Lire la suite et commenter) 

Kabylie-Ifigha-APC: Le RCD annonce la  »levée de la couverture politique » au maire d’Ifigha (Daïra Azazga) qui démissionne du parti - 3 avril 2011 - Le bureau Régional de Tizi-Ouzou du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a annoncé la  »levée de la couverture politique » au maire d’Ifigha (Daira Azazga), M. Aouar Mahmoud, alors que celui-ci annonçait pour sa part sa démission du parti de Said Sadi.
Dans un communiqué en date du 1er avril et reçu dimanche à Kabylie News, le bureau régional de Tizi-Ouzou du RCD reproche à M. Aouar »le reniement de ses  engagements pris publiquement (et) ses agissements et son comportement à l’égard de ses concitoyens et des comités de villages qui n’ont pas manqué de le faire savoir au parti, sont indignes à plus d’un titre », sans toutefois préciser davantage la situation.
 »La non présentation des bilans de deux années de gestion devant les citoyens, malgré les consignes et les rappels du parti, témoigne de l’opacité dans la conduite des affaires de la commune », ajoute le communiqué du RCD qui conclut en affirmant qu’il prend l’engagement de  »veiller à ce que le fonctionnement de la commune et les intérêts de ses concitoyens soient préservés ».
M. Aour fait état pour sa part, dans une déclaration diffusée dimanche mais datée du 31 mars, de sa démission à la suite de pression exercée, selon lui, par un élu de l’assemblée populaire de la Wilaya qu’il a cité nommément. Il accuse celui-ci de s’immiscer dans les prérogatives de l’APC.(
BMS – Lire et commenter) 

 Histoire-édition: Parution en juillet en version arabe de  »Si Mohand Saïd raconte Amghar » consacré au colonel Mohand Oulhadj - 3 avril 2011 - M. Akli Mohand Saïd, officier de l’Armée de libération nationale(ALN), fils de feu colonel Mohand juin2010_mohandoulhadjOulhadj, chef de la Wilaya 3 historique de la révolution algérienne, a indiqué jeudi qu’une version en langue arabe de son ouvrage – témoignage Si Mohand Saïd raconte Amghar, devrait sortir en juillet.
    Il s’agit d’une traduction de son ouvrage publié en 2010, dans lequel il apportait des éclairages sur la personnalité de son père, sur sa famille, toute et totalement engagée dans la révolution, et sur les événements que le colonel Mohand Oulhadj a eu à affronter après avoir pris le commandement de la Wilaya 3 historique, succédant au héros de la révolution algérienne, le colonel Amirouche, tombé au champ d’honneur le 29 mars 1959. «La version originale (en langue française), tirée à 2 700 exemplaires est totalement épuisée», a indiqué M. Akli Mohand Saïd. «Nous avons reçu une forte demande nous invitant à publier une version traduite en langue arabe, ce que nous avons fait. La version est au stade de préparation et devrait être publiée en juillet», a assuré M. Akli Mohand Saïd, qui était un des acteurs privilégiés des événements qui se sont déroulés dans la Wilaya 3 commandée par son père.
Le colonel Mohand Oulhadj est connu pour avoir été le sage qui a dirigé avant la révolution le Aârch Ath Yedjar, l’actuelle daïra de Bouzguène.(BMS - Lire la suite et commenter)
 

Bouzeguene-société: Le souk perd de son aura et de son authenticité ...- 3 avril 2011 - Souk “N’tleta’” de Bouzeguene est assurément devenu une question d’habitude, voire un endroit pour quelques moments de détente pour ceux qui s’y rendent chique210chaque mardi de la semaine. Ce marché hebdomadaire traditionnel, qui se maintient toujours malgré le commerce florissant qui envahit ce chef-lieu de commune et de la daïra du Aarch (tribu) Ath Yedjar (65 kilomètres au nord-est de Tizi-ouzou), n’a pas plus de quoi séduire les grandes foules.
mai2010_13_hamid230    Il n’est plus que l’ombre de ce qu’il était, il y a déjà quelques dizaines d’années ,ou encore lorsqu’il a été créé du temps de Sidi Abdelouahed, entre les villages Tizouine, Ait Ikhlef et Ath Lqarn.
 »Ballotté » depuis d’un lieu vers un autre, il a fini dans une piste aménagée au nord de la localité de Bouzeguene qui s’est très vite urbanisée ces dernières années. Le souk a perdu de beaucoup de son aura. Les commerces qui s’y exercent sont dominés par celui de l’outillage en tout genres, de l’habillement et de la chaussure. Il continue à répondre quelque peu aux besoins des paysans locaux et des autres bricoleurs en matière d’outillage.
Mais il n’y a point de bouchers comme jadis, réglementation sanitaire oblige, alors que les marchands de fruits et légumes n’ont rien à envier à ceux qui exercent dans des magasins d’à côté, surtout en matière de prix: tout est cher tout simplement. Visez le tableau: tomate à 60 DA le kilogramme, des petit pois à 75 , des bananes à 150 , des pommes de très mauvaise qualité à 100 DA etc.( BMS – Lire le reportage et commenter)

Ihitoussène – Bouzeguène: Dallage du musée et de la stèle de chouhada – 2 avril 2011 – C’est véritablement un vendredi de fête que les villageois ont vécu, ce 1er avril 2011, à l’occasion du dallage du musée d’histoire et de la stèle de dallage375chouhada. Dès le petit matin, le lieudit Ahammam est devenu  l’épicentre d’une attraction pittoresque. Des jeunes, des vieux et même des enfants ont tenu à ne pas rater cet événement qui rentrera inéluctablement dans l’histoire du village. Chacun a voulu marquer sa présence en donnant un coup de pelle, pousser la brouette, remplir un bidon d’eau ou tout simplement assister l’opérateur de la pompe à béton.
      Dès le petit matin, les familles du village ont commencé à affluer avec leurs dons en denrées alimentaires et boissons : Café, thé, lait, gâteaux de toutes sortes, beignets, jus…Etc. Cette journée est aussi l’occasion pour d’autres citoyens du village qui ont tenu également  à mettre la main à la poche. Le trésorier  du collectif de la stèle s’est retrouvé, du coup,  pris d’assaut par les retardataires qui semblaient profondément convaincus de la nécessité et du sérieux qui entourent le projet qui a atteint un taux estimé à plus de 80%. Dda L’Hadj Amar At Amara, Dda Mohand Ath Mohand, Dda Mohand Saïd At Saada, tour à tour, ont prodigué la bénédiction pour le village et pour tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à la réalisation de ce monument de mémoire. Dda Salah At Belkacem un des principaux pourvoyeurs de fonds de la stèle passait d’un groupe à un autre en faisant, comme à ses habitudes, la promotion de ce projet et sa satisfaction de le voir concrétisé en si peu de temps. Il semblait convaincu que beaucoup de  citoyens pourraient apporter des contributions importantes pour terminer ce magnifique projet. Il était à peine 12h30’ quand le coulage de la dalle a pris fin et les visages de tous les présents affichaient une joie intense et une immense satisfaction.(Kamel KACI – Lire la suite avec reportage photos)  

Algérie-Kabylie-politique: Les autonomistes Kabyles en conclave à Tizi- Lqarn (Béjaia, Vgayet) - 1 avril 2011 – Les autonomistes kabyles sont depuis vendredi en conclave de deux jours à Tizi-Lqarn, dans la région d’Adekar (Béjaia) dans le cadre d’une  »Convention kabyle » à laquelle le mouvement pour l’autonomie de la Kabylie, principal organisateur a convié une  »soixantaine de personnalités kabyles, entre acteurs politiques et du monde associatif ».
    L’information est rapportée par l’agence Siwel, liée à Ferhat Mehenni qui préside un gouvernement provisoire kabyle (GPK) créé le mois de juin 2010 à Paris, en France.  »Une centaine d’invités de divers horizons ont participé aux travaux de ce premier jour : d’anciens élus ainsi que des élus en poste, des représentants du corps médical, des enseignants de tamazight, des journalistes ainsi que des cadres du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie en leur qualité d’organisateurs », a précisé Siwel dans une seconde dépêche mais sans donner aucun nom.
mai2010_aitmenguellet_bentaha    L’agence a par contre consacré en fin de journée une autre dépêche sur un message de Ferhat Mehenni adressé aux participants. Celui-ci évoque l’éventualité que son mouvement demande un référendum sur l’autonomie de la Kabylie  »avec ou sans la chute du régime algérien ». Pour Ferhat Mehenni  »cette convention est l’occasion de nous entendre sur des valeurs, des règles de solidarité et des objectifs dont la sauvegarde de la Kabylie dans son identité séculaire’, rapporte Siwel.(BMS – Lire et commenter)  

Tizi-Ouzou-société: La fête au village de Sikh Oumedour (Tizi-ouzou) – 29 mars 2011 –  Le village de Sikh Oumedour était à la fête ce lundi. En effet ce village a pour ainsi dire rejoint le monde de la modernité pour reprendre l’expression d’un des villageois. Et pour cause désormais tout le village a été bitumé. Fini donc la gadoue de l’hiver et la poussière de l’été.
    Pour célébrer l’évènement le comité de village a organisé une grande Waada. Et ce en présence de MM Doumi, chef de Daira, Kolli P/APC de Tizi-Ouzou dont relève ce village à 6 km à l’est  du chef lieu de commune sur la RN12 , Ould Ali Directeur de la Culture et Haddad, patron de l’ETRHB réalisatrice de ce bitumage . Il faut dire que ce village mérite tous les égards pour avoir offert  ses meilleures enfants à la cause nationale et à la guerre de libération nationale.
    D’ailleurs la délégation conduite par le chef de Daira, en l’absence du wali prévu initialement pour la cette cérémonie, elle a eu à visiter la maison de la famille AZZAZ qui servait durant la guerre de libération d’abri pour les moudjahidin  après une opération militaire ou de centre de transit pour d’autres vers d’autres zones de combat dans la périphérie de Tizi-Ouzou et même au delà. Le comité de village de Sikh Oumedour  et les compagnons d’armes du Chahid Azzaz Mohamed dit Méziane ont  exhorté dans une correspondance adressée au wali, les pouvoirs publics pour que  la maison en question soit érigée en musée et que   la future polyclinique du village porte le nom du Chahid. Sur quoi M. Ould Ali El Hadi s’est engagé après accord final de la famille propriétaire de la maison à lancer une étude pour sa réhabilitation et son érection en musée par son introduction au patrimoine culturel et historique de la wilaya de Tizi-Ouzou.
    Enfin et s’agissant de la polyclinique qui avait fait aussi l’objet d’une visite de la part de la délégation, elle  pourrait être opérationnelle dans les prochains jours avant son inauguration officielle pour soulager les villageois obligés de se rendre à celle de M’Douha au chef lieu de commune pour les soins.(Rachid Hammoutène – Lire et commenter)

Tizi-ouzou-commercxe: La cherté du marché des fruits et légumes à Tizi-Ouzou inscrite dans la durée - 29 Mars 2011 – Le  »marché » des fruits et légumes dans la ville de Tizi-Ouzou était marqué encore lundi, certes par un bon approvisionnement en divers produits, mais aussi et surtout par une cherté des prix qui semble être inscrite dans la durée. Ceci place inévitablement les petites bourses dans de bien mauvaises postures pour pouvoir supporter les charges financières qui en découlent.
mas_mabrouk    Pour l’exemple, il y a lieu de relever déjà qu’une variété un peu plus fraîche de la pomme de terre, cette tubercule largement consommée, souvent en frites, parfois en purée ou encore en ragoût (histoire de varier les plats), était proposée lundi, à pas moins de 50 dinars au marché ‘’informel » situé dans la rue du voisinage du… ‘’marché couvert (vide)’’ du centre- ville de Tizi-Ouzou.
    Prix élevés et changeants … – Une variété de moindre qualité de la pomme de terre était cotée à 40 dinars le kilogramme dans ce même marché alors que paradoxalement le même produit, de la même teneur, est proposé sur les accotements de la route, du côte de Oued Aissi et un peu plus loin à Tamda, à 25 – 28 dinars le kg. Il s’agit de 15 dinars de différence entre la ville et la campagne qui ne trouvent leur explication que dans les facteurs objectifs et subjectifs qui entourent le commerce dans la ville de Tizi-Ouzou. Ceci a fait également que la tomate a pris des ailes actuellement avec des prix allant de 80 à 100 dinars le kg qu’elle a atteint.(BMS – Lire sur la Dépêche de Kabylie)

Société-santé: Des médecins du CHU Bab-El-Oued tirent la sonnette d’alarme sur le harcèlement moral et sexuel en milieu professionnel et scolaire - 29 mars 2011 – Des médecins du Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Bab El Oued (Alger) tirent la sonnette d’alarme sur le danger que représente le harcèlement en milieu professionnel et en milieu scolaire.
    Une étude menée par les Drs. Boussayoud, Tahraoui, Abbas, SI Hadj et Laidli du service de médecine légale du CHU, dont les conclusions ont été présentées jeudi dernier aux 11ème journées de psychiatrie, tenues à l’établissement hospitalier (EHS) Fernane Hanafi de Oued Aissi (wilaya de Tizi-Ouzou), relève notamment un nombre jugé inquiétant de cas de personnes qui sont passées au suicide à cause du harcèlement en milieu professionnel.
     »Le nombre de suicides recueilli en cinq ans est de 121 cas sur un total de 1008 autopsies pratiquées. On estime à 13,5 % les cas de harcèlement en milieu professionnel qui poussent les victimes au passage à l’acte suicidaire », relève-t-on dans le texte de la communication dont la Dépêche de Kabylie a obtenu une copie. La même source précise que la répartition selon le sexe est de 2 femmes pour 3 hommes alors que le mode utilisé est, pour les hommes,  »l’ingestion d’acide et de produits caustiques » et pour les femmes  »la défenestration ».
    L’étude statistique portant sur les cinq dernières années relève également que la population de jeunes âgés de moins de 18 ans composée d’écoliers, collégiens, lycéens, victimes de violences volontaires, s’élèvent à 2.250 cas sur un total de 18.957 de consultants pour violences.  »On estime à 12 % les cas d’harcèlement en milieu scolaire avec en plus des violences physiques, des brimades, moqueries, toute sorte d’humiliations, vols d’objets personnels de la part de camarades, ou de bandes organisées qui sévissent à proximité des établissements scolaires », ajoute la même source.(BMS – La suite sur la Dépêche de Kabylie)

Algérie-politique: Pouvoir, opposition, Mme Touvabien, constituante, CNCD …: ça tourne en rond comme toujours - 28 mars 2011 – Les gens du système ou du pouvoir comme ceux de l’opposition sont bien partis pour tourner encore en rond autour d’un pays, le notre, où il ne fait pas bon de vivre particulièrement pour les jeunes. Chacun tient à ses certitudes et à sa vision des choses et de l’avenir.
mai2010_13_hamid230    C’est à Tizi-ouzou, le fief de Hocine Ait Ahmed, qui suggérait (encore une fois) une assemblée constituante pour changer le cours des choses en Algérie, que celui-ci reçoit une réponse cinglante du RND, un parti du pouvoir et au pouvoir qui dit clairement à l’adresse du chef charismatique Kabyle du FFS:  »ta constituante on n’en veut pas ». Cette réaction vient d’un parti dirigé par un autre Kabyle, Ahmed Ouyahia. Remarquez-bien que Abdelhamid Mehri, un ex-serviteur, zélé comme tout le monde, lorsqu’il était (aux affaires) ambassadeur notamment du système à Paris, qui a ouvert le débat sur la question de changer le cours des choses pour ne pas risquer de voir le pays suivre la voie libyenne, n’a reçu aucune réponse à sa lettre adressée au président Abdelaziz Bouteflika. Il doit se contenter du message de soutien de Hocine Ait Ahmed, encore lui, alors que celui-ci a reçu une autre réponse de l’autre chef de l’ex-parti unique, Abdelaziz Belkhadem, qui dit à peur près la même chose que le Miloud Chorfi, le porte-parole du RND: ‘”’on ne veut pas d’une constituante ».
    Pendant ce temps la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD), croit pouvoir faire quelque chose dans la division et en l’absence de mobilisation. C’est un imbroglio qui n’en finit pas parce que chaque partie est attachée aux mêmes méthodes d’action politique, jusqu’au jour où peut-être tout ceci, pouvoir et opposition, seront balayés ensemble. Car au moment où certains continuent à croire à une simple tempête passagère, d’autres s’attendent à un séisme avec tsunami qui pourraient survenir. Gageons qu’ils ne feraient pas alors trop de dégâts … surtout collatéraux .(BMS)

Péosie-portrait: Azouaou Mohand ou la poésie de l’orphelin - 28 mars 2011 – Azouaou Mohand est un poète bien inspiré par un thème majeur, celui d’un «orphelin de 001_azouaoumère», qui le poursuit depuis qu’il a vu son père se séparer de la sienne alors qu’il était tout enfant. Il se considérait alors comme un orphelin de mère  »de fait » et depuis l’âge de 14 ans, l’âge de son premier poème dédié à sa mère, il a cumulé 218 poèmes.
    Il vient de regrouper tous ces textes dans un recueil enregistré dans un CD, qu’il a intitulé «Les poèmes de tète pour les têtes». Il entend l’éditer à compte d’auteur depuis que, selon lui, un haut responsable du Haut commissariat à l’Amazighité (HCA) lui a affirmé que cet organisme d’Etat ne prend plus en charge l’édition de la poésie. Il attendait pourtant depuis 2008 que «son tour» vienne de voir édité un recueil de 53 poèmes qu’il avait remis, comme on le lui avait promis.
Sa poésie est influencée également par ce qui l’entoure dans la société, et dans ce cadre, Mohand Azouaou a une conception de la vie et de la poésie franche et toute simple. Il croit en l’inspiration et non en la composition pour faire de la poésie. Pour lui, il ne s’agit pas d’inverser les mots, d’emprunter à d’autres des expressions pour composer un bon poème. Un bon poème ne l’est que s’il vient d’une inspiration profonde vis-à-vis d’une situation donnée et particulière
.(BMS – Lire la suite et commenter)

CoolLes liens vers les précédentes infos de MARS 2011 et celles d’avant ici  ou cliquez sur archivesemoticone    

infos

Photo_une_partage927b 

notabene

 »Kabylienews ou ma façon de ne pas être un trois quarts de journaliste’‘ (Belkacemi Mohand said)

barreblanc
youtube1dailymotion1

Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.Presse.algérienne - Kabylie News. Bouzeguene News

barreblanc
barreblanc

 

Note d’information: De nouveaux sites empruntant le concept  »Kabylie News » ont vu le jour sur internet. Ils ont la particularité d’avoir une vision allant d’une extrême à une autre. L’un deux diffuse des vidéos de convertis à l’islam. Un autre, d’un village, utilise kabylienews pour racoler et au contraire du premier, il tombe à bras raccourci sur l’intégrisme. Nous n’avons rien à voir avec ces deux sites et autres pages créées sur internet qui ont la particularité de semer la confusion. Kabylie News sur kabylie.unblog.fr et kabylienews.voila.net gérés par BMS se démarquent de ces deux sites et appelle les visiteurs à faire la part des choses. Nos vidéos sont diffusées sur:

fev2010comments1

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...