• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 6 mai 2011

Algérie – politique- Armée: Lahouari Addi appelle l’armée à  »se réconcilier avec le peuple » en faisant un  »dernier coup d’Etat pour mettre fin au coup d’Etat permanent » depuis le GPRA – 6 mai 2011 – -

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Kabylie.News. et Bouzeguene News - Des sites d’information générale et de proximité

Algérie - politique- Armée: Lahouari Addi appelle l'armée à ''se réconcilier avec le peuple'' en faisant un ''dernier coup d’Etat pour mettre fin au coup d’Etat permanent'' depuis le GPRA - 6 mai 2011 - - dans Accueil logo740

acceuil1 dans Accueil ci_politique ci_societe ci_culture ci_presse ci_carnet ci_monde ci_videos

daily740_80

barrekab3
barreblanc
Algérie – politique- Armée
Lahouari Addi appelle l’armée à  »se réconcilier avec le peuple » en faisant un  »dernier coup d’Etat pour mettre fin au coup d’Etat permanent » depuis le GPRATizi-ouzou, 6 mai 2011 (bms) - L’universitaire algérien, l’Oranais Lahouari Addi, appelle l’armée algérienne à  »se réconcilier avec le peuple » en faisant un  »dernier coup d’Etat pour mettre fin au coup d’Etat permanent et pour aider, comme en Egypte, la transition démocratique ».
     »Pour éviter une confrontation violente avec la population – car l’Algérie n’est pas à l’abri de la fièvre démocratique qui s’est emparée de la région – l’armée devrait mettre fin à la situation d’exception héritée du passé et permettre à un Conseil de transition d’organiser des élections dans un délai de six mois à un an, des élections libres ouvertes à toutes les sensibilités de la société. L’objectif est de créer une nouvelle légalité reposant sur la légitimité populaire. Le dernier coup d’Etat mettra fin à la mystique populiste qui érige l’armée en souverain », écrit M. Addi dans une contribution publiée jeudi par le quotidien El Watan.
     »Faire appel à l’armée pour une rupture du coup d’Etat permanent n’est pas un appel à un putsch, mais au contraire, une tentative de débloquer la crise née du renversement du GPRA et aussi de la volonté de l’armée de se substituer au corps électoral exerçant en son nom la souveraineté », ajoute l’universitaire algérien comme pour dire que le pays gagnerait à ce que ce soit l’armée qui se saisisse de l’opportunité historique de l’ehure pour offrir la démocratie aux algériens.
     »Les générations nées après l’indépendance sont attachées à leur armée, car elles savent que leurs parents ont souffert pour la créer durant la guerre de Libération nationale. Elle est le seul acquis tangible du mouvement de libération nationale. C’est aux officiers du commandement militaire de montrer qu’ils sont avec leur peuple en prenant deux décisions : la destitution de Bouteflika (abdelaziz, le président algérien en exwercice, ndlr) pour maladie et incompétence, et la dissolution du DRS pour activités illégales », conclut M. ADDI.(BMS - lire la contribution sur le site d’El Watan ou en capture d’écran).    (BMS)

BELKACEMI Mohand Said 

Lahouari_addi_armee

gif740bouzeguene
bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

bas_mars1
daily740_80trice

barreblanc
Belkacemi Mohand Said – Contact: (Algérie) 0772.13.88.88 – kabylienews@yahoo.fr

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...