• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 12 décembre 2011

El Watan obtient une distinction internationale ignorée par le ministre qui parle de former les journalistes

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Algérie-presse
El Watan obtient une distinction internationale ignorée par le ministre qui parle de former les journalistes dans Accueil belhouchet_mehalEl Watan obtient une distinction internationale ignorée par le ministre qui parle de former les journalistes

Tizi-ouzou, 9 décembre 2011 – Le journal El Watan a obtenu lundi une grande distinction internationale pour sa crédibilité et son professionnalisme mais qui est visiblement ignorée par le ministre de la communication Nacer Mehal, qui parle de formations de journalistes à partir de janvier 2012 au moment où il défendait devant le Sénat son projet de loi sur l’information, très critiqué par les professionnels et les syndicats.
    Le journal El Watan a reçu lundi soir à Lyon, en France, le trophée de la liberté de la presse, décerné par le département « Press Freedom » de la WAN-IFRA, à l’occasion de la cérémonie des Victoires de la presse, dont c’était la première édition en France. C’est le président du conseil régional Rhône-Alpes, ancien ministre, Jean-Jacques Queyranne qui a remis la distinction au directeur général d’El Watan, Omar Belhouchet, accompagné de Mohamed Tahar Messaoudi, a rapporté le correspondant du journal.
     »Fier de cette distinction qui couronne 20 ans d’opiniâtreté du journal pour défendre le droit à l’expression, Omar Belhouchet a déclaré que « la liberté de la presse est un combat continu, de tous les jours », suscitant des applaudissements nourris d’une assemblée constituée de nombreux directeurs de grands titres de la presse et des médias français », a ajouté la même source.
    Mais alors que le journal El Watan est distingué pour sa crédibilité et son professionnalisme, Nacer Mehal parle de formation de journalistes comme pour douter de leur niveau et de leur crédibilité. Pour le ministre, cité par les médias sur internet, le souci de formation dans le secteur de la presse nationale « répond à l’impératif d’amélioration des capacités professionnelles des journalistes ». 
    Cette attitude du ministre risque fort bien de froisser bien des journalistes et de journaux indépendants, qui ne voudraient pas que l’on doute de leur crédibilité et de leur professionnalisme pour aller jusqu’à leur proposer des formations. L’attitude du ministre risque également d’être rejetée par des enseignants universitaires qui voient là une manière de remettre en cause leur capacité à former des journalistes.
    Pour certains observateurs, le débat aujourd’hui n’est pas dans la formation de journalistes, qui ont prouvé leur capacité à exercer leur métier dans les règles de l’art, y compris à l’étranger, mais dans la législation qui les menace de sanctions, voire de prison, ainsi que des pratiques autoritaires plus particulièrement présentes et pesantes dans la presse publique, dont est issu Nacer Mehal. M. Mehal, qui critique souvent la télévision algérienne, ne fait pas de même à l’égard de l’APS dont il a été Directeur général de l’agence APS pendant 10 ans avant de devenir ministre, et qui est pourtant au même diapason que l’ENTV, en matière d’ouverture politique et de … professionalisme.(BMS) 

Belkacemi Mohand Said – 0772.13.88.88kabylienews@yahoo.fr

Les autonomistes kabyles portent Aït Chebib à la tête du MAK et confirment Ferhat Mehenni président du GPK

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Kabylie -autonomie
Les autonomistes kabyles portent Aït Chebib à la tête du MAK et confirment Ferhat Mehenni président du GPK dans Accueil aitChebibLes autonomistes kabyles portent Aït Chebib à la tête du MAK et confirment Ferhat Mehenni président du GPK

Tizi-ouzou, 11 décembre 2011 – Les autonomistes kabyles ont porté vendredi dans la soirée Bouaziz Aït Chebib à la tête du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) et élu également Ferhat Mehenni (60 ans) comme président du Gouvernement provisoire kabyle (GPK), fondé à Paris (France), le 10 juin 2010, pour un mandat de 4 ans renouvelable, a rapporté l’agence Siwel. 
    Bouaziz Aït Chebib, âgé de 39 ans et originaire d’Ain El Hammam (ex-Michelet), a été élu pour un mandat de 4 ans, lors du 2ème congrès du mouvement tenu au village Sahel, au sud de la commune de Bouzeguene, aux limites administratives avec la Illoula, la région  natale de Ferhat Mehenni (village Maraghna).
    M. Aït Chebib a été élu  »par une majorité écrasante à mains levées par les 300 congressistes présents qui, après avoir invité les candidats à quitter la salle, ont élu M. Bouaziz Aït Chebib face à deux postulants dont une femme », a précisé l’agence Siwel liée au mouvement.BMS)

Belkacemi Mohand Said – 0772.13.88.88kabylienews@yahoo.fr

Un 6ème festival international du conte et du récit réduit à une seule participation étrangère

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Algérie-culture
Un 6ème festival international du conte et du récit réduit à une seule participation étrangère dans Accueil decmebre2011_06_contes375Un 6ème festival international du conte et du récit réduit à une seule participation étrangère

Tizi-ouyzou, 6 décembre 2011 – Une seule participation étrangère, celle de la Tunisie avec deux conteurs, figure au programme de la 6ème édition du Festival international du conte et du récit qui a été ouverte mardi par Ould Ali El Hadi, le Directeur de la culture de la Wilaya de Tizi-ouzou, au petit théâtre de la la Maison de la culture Mouloud Mammeri, qu’il dirige également.
    12 participants au total figurent au programme de la manifestation qui devra se poursuivre jusqu’au 12 décembre. Aux 2 participants Tunisiens, s’ajoutent ceux d’Alger (2), de Constantine (2) et de Tizi-ouzou (3) ainsi qu’une sélection de 6 conteurs opérée après un stage regroupant 21 éléments à Draa Ben Khadda.
    Un conteur Tunisien a marqué d’entrée cette manifestation, qui est organisée par l’Association des arts du récit et du conte et la direction de la culture de la Wilaya. Le conte ‘inspiré de la réalité », a-t-il … conté, raconte l’histoire d’un monsieur mort d’inquiètude dans la nuit du soir où des policiers l’ont convoqué pour se rendre au commissariat jusqu’au matin où il sera retrouvé raide – mort dans sa chaise.
    A l’enterrement, c’est le nouveau chef de la police fraichement nommé dans sa localité, venu présenter ses condoléances à sa famille, qui, tout éprouvé et les larmes au coin de l’oeil, qui révélera la raison de sa convocation au commissariat.  »C’était un ancien pote, un camarade de classe à qui je voulais faire … la surprise en le convoquant ». Ah! La police, les polices, surtout celle des Ben Ali….(BMS)

Belkacemi Mohand Said – 0772.13.88.88kabylienews@yahoo.fr

12

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...