• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 14 avril 2012

- Le FFS oblige ses candidats à faire le »serment » de rendre leur mandat de député s’il leur est demandé par le parti

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

- Le FFS oblige ses candidats à faire le  »serment » de rendre leur mandat de député s’il leur est demandé par le parti  dans Accueil gif740bouzeguene

Accueil Politique Société Culture Villages Carnet Pensée Décès Avis Vidéos
daily740_80 dans Accueil
barrekab3
Algérie – Législatives 
Le FFS oblige ses candidats à faire le  »serment » de rendre leur mandat de député s’il leur est demandé par le parti

Tizi-ouzouzou, 14 avril 2012 – Le Front des forces socialistes (FFS), qui participe aux élections législatives du 10 mai pour des raisons  »tactiques », selon ffsSermentdepute180ses responsables, oblige ses candidats à la députation à faire le  »serment » de rendre leur mandat s’il leur est demandé par le parti, a dévoilé le site de la formation de Hocine Ait Ahmed.
    Le serment comprend cinq engagements dont le plus significatif engage le candidat à rendre son mandat  »sitôt qu’il (lui) sera demandé de le faire par (le) parti et les électeurs ». Les autres engagements à caractère général portent sur le respect  »des principes de la démocratie, des droits de l’homme et du citoyen »,  »de veiller à ce que toute atteinte à ces principes soit portée à la connaissance du public, des institutions concernées et combattue avec toute la force de la loi », à œuvrer  »à faire de ce mandat une mission au service des électeurs, du programme du parti et de la défense des intérêts majeurs de la société et du pays » et d’organiser son travail  »dans le respect de la loi et de la collégialité, de la dignité de la fonction politique et de la discipline militante ».
    Le FFS rejoint en quelque sorte le Parti des travailleurs (PT) de Louisa Hanoune qui aurait fait signer à ses candidats, selon les médias, des engagements allant dans le même sens et qualifié par la presse de  »nomadisme politique ».
    Les partis politiques algériens sont confrontés à l’indiscipline de leurs députés, qui, une fois parvenus au parlement, ne se laissent pas faire pour parfois aller à l’encontre des positions de leurs formations politiques. Ils deviennent également réticents à reverser d’importantes sommes de leurs traitements, très avantageux, à leurs partis. Et puis un député, une fois parvenu à l’hémicycle voit son traitement définitif même après la fin du mandat, ce qui les libère du  »diktat » des dirigeants de leurs partis, ayant désormais assuré leurs situation sociale.(BMS)

Belkacemi Mohand Said – 0772.13.88.88kabylienews@yahoo.fr

bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

BMS sites: – Bouzeguene NewsKabylie Newssur Unblog.fr  – Kabylie News

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...