• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 16 août 2012

– Kabylie – cinéma Ouardya N 13 présenté en avant première dans la nuit de mercredi à Tizi-ouzou

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

 - Kabylie - cinéma  Ouardya N 13 présenté en avant première dans la nuit de mercredi à Tizi-ouzou dans Accueil gif740bouzeguene

Accueil Politique Société Culture Villages Carnet Pensée Décès Avis Vidéos
daily740_80 dans Accueil
barrekab3
Kabylie – cinéma
Boudaoud375Ouardya N 13 présenté en avant première dans la nuit de mercredi à Tizi-ouzou

Tizi-ouzou, 16 août 2012 - Ouardya N 13, un film réalisé par Younes Boudaoued, a été présenté en avant première dans la nuit de mercredi à jeudi dans la petite salle théâtre de la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou, en présence des comédiens, de nombreuses familles et de journalistes.
Le film s’est inspiré de l’histoire d’une jeune orpheline, Ouardya at belkacem, de la région de Ain El Hammam, poussée à l’errance jusqu’à sa mort; par un environnement fait de cousins et de cousines d’une cruauté extrême. Les principaux rôles ont été campés par Loukkab Innas (Wardya n 13), Boudia Brahim (Mokrane), Mariche Ahcene (Ahcene), Abbas Soltane (Tassadit) et Said Lhadj Ouali (Ramdane), tous plus ou moins inconnus du grand public dans le domaine du cinéma.
L’actrice principale a tiré son épingle du jeu et ému par son jeu en se mettant dans la peau de Ouardya N 13, tout comme Ahcene Mariche, enseignant et poète de son état, qui a joué son rôle admirablement pour une première apparition au cinéma. Les autres acteurs n’ont pas démérité globalement y compris quelques vieilles femmes qui y ont fait des apparitions. Younes Boudaoud, le réalisateur – promoteur du film, aura peut-être été le plus décevant dans son rôle d’un fou. Ses gestes destinés vraisemblablement à faire rire, ce qui fut fait d’ailleurs devant le public acquis à sa cause, relèvent quelque part de sketchs ordinaires. Il haut dire, qu’en Kabylie, les gens continuent à rire ou à faire rire des défauts des gens, de leurs handicaps … Certains se sont même faits un métier dans le domaine du théâtre et de la télévision …
Le film , à la qualité technique et notamment de l’image excellente, transporte le public dans un environnement villageois aux multiples contradictions. Les décors apparaissent comme ceux d’aujourd’hui, avec notamment une route goudronnée et une serre alors que l’histoire raconte les péripéties d’une jeune fille des années 50. ù
Le film devrait être diffusé sur LA chaîne Tamazight , TV4, de la télévision algérienne. L’annonce a été faite par Younes Boudaoued lui-même.(BMS)

Belkacemi Mohand Said - 0772.13.88.88 - kabylienews@yahoo.fr

Boudaoud740

bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

BMS sites: - Bouzeguene News - Kabylie Newssur Unblog.fr  - Kabylie News 

– Bouzeguene – incendie Ighil Guehia à Bouzeguene touché par un important incendie

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

 - Bouzeguene - incendie  Ighil Guehia à Bouzeguene touché par un important incendie dans Accueil gif740bouzeguene

Accueil Politique Société Culture Villages Carnet Pensée Décès Avis Vidéos
daily740_80 dans Accueil
barrekab3
Bouzeguene – incendie
IghilGuehia_tizouyine375_14aout2012Ighil Guehia à Bouzeguene touché par un important incendie 

Tizi-ouzou, 15 août 2012 - Le lieu dit Ighil Guehia, une large bande de terrain située entre les villages Tizouyine et Ath Ikene, au nord du chef lieu de la commune et de la daira de Bouzeguene, a été mardi dès la fin de la matinée et jusqu’à tard dans al soirée la proie aux flammes d’un incendie destructeur qui a menacé à un certain moment quelques habitations édifiées sur les lieux.
L’incendie était visible de très loin via une longue fumée qui s’élevait dans le ciel comme le sont plusieurs autres observés mardi du côté du flan est de Hijev, un village d’Illoula Oumalou, et des hauteurs de Timizar Sidi Mansour.
Sur place vers midi, visiblement les villageois d’Ath Ikene et de Tizouyine n’étaient pas tous au courant de l’incendie. Mardi est jour de souk à Bouzeguene. Ce qui expliquerait qu’il n’y avait encore vers midi qu’une dizaine de personnes sur place avec quatre agents de la protection civile qui tentaient de protéger une habitation.
Le camion à la couleur rouge de la protection civile est resté au milieu du village Tizouyine. Il ne pouvait aller plus loin. Il ne restait qu’un chemin pédestre pour pouvoir rallier Ighil Guehia. Les accès et les pistes sont les parents pauvres dans la campagnes kabyle et à l’intérieur des villages . Ighil Guehia est un endroit magnifique à la verdure très fournie, aux terrains plats et à quelques demeures fastueuses. Il comprend des terrains plats avec beaucoup de figuiers. Visiblement, de nombreux terrains ne sont pas entretenus offrant un risque supplémentaire à tout incendie qui viendrait à se déclarer.
Le feu évoluait d’ouest vers l’est et le nord-est menaçant de pénétrer vers un endroit particulièrement verdoyant très proche du village Tizouyine. Du village Ath Ikhlef s’élevait du porte voix de la mosquée un appel sonnant la mobilisation générale. De  ce village apparaissait toute l’étendu du sinistre. Le feu gagnait vers le sud en direction du siège de la daira de Bouzeguene. Mais la mobilisation a fini par payer. Après des heures de lutte le feu a été éteint. Les gens de Tizouyine ont eu chaud… au sens propre et au figuré. Il s’agit d’un énième incendie qui se déclarait dans la région de Bouzeguene.(BMS)

Belkacemi Mohand Said - 0772.13.88.88 - kabylienews@yahoo.fr

La vidéo 

IghilGuehia_tizouyine_14aout2012
IghilGuehia_tizouyine_14aout2012b
barrekab3

bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

BMS sites: - Bouzeguene News - Kabylie Newssur Unblog.fr  - Kabylie News

– Algérie – presse : La MDHC-TO et le SNJ solidaires du journaliste Aït Mouhoub Zouheir d’El Watan qui se dit harcelé

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

 - Algérie - presse : La MDHC-TO et le SNJ solidaires du journaliste Aït Mouhoub Zouheir d'El Watan qui se dit harcelé dans Accueil gif740bouzeguene

Accueil Politique Société Culture Villages Carnet Pensée Décès Avis Vidéos
daily740_80 dans Accueil
barrekab3
Algérie – presse
La MDHC-TO et le SNJ solidaires du journaliste Aït Mouhoub Zouheir d’El Watan qui se dit harcelé

Tizi-ouzou, 16 août 2012 -  La Maison des Droits de l’Homme et du Citoyen de Tizi-Ouzou (MDHC-TO), de Arezki ABBOUTE et le Syndicat national des journalistes (SNJ), de Kamel Amarni, ont apporté mercredi, dans des déclaration et communiqué séparés, leur soutien au journaliste d’El Watan,  Aït Mouhoub Zouheir d’El Watan, qui se dit harcelé par des agents des services de sécurités non identifiés.  Le journal El Watan a révélé sur une pleine page de son édition de mercredi les péripéties d’un harcèlement dont est victime M. Aït Mouhoub Zouheir de la part d’agents se prétendant des services de sécurité mais agissant en tenues civiles et en dehors des structures légales.
    La Maison MDHC-TO a indiqué dans sa déclaration qu’elle condamnait  »avec la plus grande vigueur le harcèlement et les intimidations dont est victime le journaliste Aït Mouhoub Zouheir », et l’assure de  »son soutien indéfectible » comme elle exige que  »toute la lumière soit faite sur cette affaire indigne d’un pays qui vient de célébrer ses cinquante ans d’indépendance ». M. Arezki ABBOUTE, qui a signé la déclaration en sa qualité de coordinateur de la MDHC-TO, a indiqué que  »le harcèlement et les intimidations dont est victime le journaliste M. Aït Mouhoub Zouheir, par des agents des services de sécurité » l’ont  »révolté au plus haut point » et lui ont rappelé ce qu’il a lui-même subi  »dans le milieu des années 80 ».  »C’était, tout simplement, horrible à vivre ! », écrit-il.
    Pour sa part le SNJ s’est déclaré  »scandalisé par de tels comportements appartenant à l’ère du parti unique (et) tient à exprimer son entière solidarité » avec Zouheir Aït Mouhoub et le quotidien El Watan tout comme il indique qu’il  »exige que cesse, sans délais, toute forme de harcèlement, d’intimidation sous quelque forme que ce soit à l’encontre du journaliste ». Le Syndicat  »exige des autorités compétentes, l’ouverture d’une enquête dont les conclusions devront aboutir à des sanctions exemplaires à l’encontre des agents incriminés et de leurs commanditaires », conclut le communiqué de Kamel Amarni.
    Le journal El Watan a lié le harcèlement dont est victime Zouheir Aït Mouhoub à certains sujets que le journaliste a traités dans El Watan-Week-end en révélant  »à l’opinion publique les manipulations du pouvoir, notamment celle concernant l’appel du 16 septembre 2011 sur facebook pour l’organisation d’une «manifestation» contre le régime ».  »El Watan se solidarise pleinement avec son journaliste et exige que cessent les provocations à son encontre (et) se réserve le droit de saisir les autorités judiciaires compétentes », conclut la déclaration d’El Watan.(BMS)

Belkacemi Mohand Said - 0772.13.88.88 - kabylienews@yahoo.fr

bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

BMS sites: - Bouzeguene News - Kabylie Newssur Unblog.fr  - Kabylie News

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...