• Accueil
  • > Accueil
  • > – Retour sur l’album des frères Houri  »Lmut N tefsut (ou la mort du printemps) »

– Retour sur l’album des frères Houri  »Lmut N tefsut (ou la mort du printemps) »

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

 - Retour sur l'album des frères Houri ''Lmut N tefsut (ou la mort du printemps)'' dans Accueil gif740bouzeguene
daily740_80 dans Accueil

barrekab3
Kabylie – Chant
freresHouri_albumRetour sur l’album des frères Houri  »Lmut N tefsut (ou la mort du printemps) »

Bouzeguene, 31 août 2012 –  »Lmut N tefsut », ou la mort du printemps, est le titre de l’émouvante chanson principale de l’album des deux frères Houri de Lemsalla, Tahar (Tah-art) et Belaid, que notre site vous a déjà présenté le 20 mars dernier. Cette chanson combien significative en cette période de manque de repères fait partie d’un album de 9 belles chansons qui restent à découvrir par les amoureux du style moderne de la chanson kabyle.
L’entame de Lmut n Tefsut est une sorte de complainte d’une femme qu’on entend comme jaillir d’un ravin ou du fin fond de la terre avec le bruissement de l’eau suivie de notes de musique douces.
Tahar et Belaid vous ont composé et interprété également Tudrin i nfan (Les villages), Iysan n tayri (Les os de l’amour), Dadda lwali (Le grand Marabout), urgay (j’ai rêvé) , anda-kan (Où êtes vous?), Roméo et Juliette, Tyri u medyaz (le cri du poète) et  Ssethay (J’ai honte).
Pour vous faciliter les choses, avec l’aide de Tahar, l’un des frères Houri que nous avons rencontré il y a quelques années dans son village à Lemsella, le village à la figue fraîche, nous vous invitons à la découverte de cet album via deux vidéos sur internet et des liens sur l’intérêt des médias à nos deux artistes qui iront loin dans le métier.(BMS). 

    Nous vous rediffusons l’entretien que nous avons eu avec Tahar via internet:

- Qui sont les Houri (s)?
Nous sommes du village Lemsella commune d’Illoula ou malou. Avant de nous installer en France, nous étions tous deux dans l’éducation nationale, l’un professeur de philosophie (Tahar) l’aîné et l’autre professeur de musique (Belaïd) le plus jeune.
- Comment et quand êtes vous venus à la chanson?
La chanson en général, et la chanson kabyle en particulier  a toujours fait partie de notre quotidien grâce, entre autre, à la radio chaine 2 et à notre frère HOURI Mahmoud qui était depuis longtemps branché sur les ondes de cette chaine et qui a fini par y être producteur.
- Est-ce votre premier album?
Nos premiers pas dans la production datent à dire vrai de 1994. Belaïd était membre d’un groupe (Groupe Tilawt) qui a enregistré un album à cette époque. Un produit auquel Tahar a participé avec quelques textes de chansons.
- Quel chanteur vous a inspiré le plus?
Notre éveil musical date de la fin des années 70 et années 80. Très tôt, nous étions bercés par des rythmes différents de notre musique : 
    Nous étions tous deux attirés et par les auteurs tels que Slimane Azem, Cherif Kheddam, Aït Menguellet, et notre grand-mère aussi ????.
    Mais ce qui a marqué un virage dans notre univers musical c’est l’avènement de la chanson kabyle dite moderne, avec Idir, Menad, Meksa, Imazigen Imoula, Inasliyen, Assam mouloud etc.
    Justement, pour faire un clin d’œil à cette période des seventies, nous avons revisités une des chansons (Dadda lwali) de l’un des groupes phares de l’époque (Groupe Isoulas) qui était composé d’imminents musiciens et poètes : Mohamed Sekkat et Tarik Ait Hammou (le guitariste actuel d’Idir) pour ne citer qu’eux.
Pour ce qui est de l’actuelle chanson kabyle, ce que nous pouvons appeler « Le troisième âge de la chanson kabyle », pour reprendre l’expression du sociologue Abdelmalek Sayad, beaucoup de talents assurent la relève et travaillent avec passion pour porter haut notre chanson qui, à un moment donné avait connu une traversée du désert. Nous citerons, à titre d’exemple, Ali Amrane,………………… 
- Est-ce que le produit est ou sera disponible en Algérie (Kabylie)?
Oui, le produit est disponible en Algérie. Au fait, l’album était fin prêt depuis le début du mois de février 2012, mais nous avons retardé sa distribution à cause du décès de Chérif Kheddam et des chutes de neige quelques jours plus tard. Deux imprévus qui ont fait que la Kabylie n’avait pas le moral pour écouter de la musique!
- Quand ou depuis quand?
Notre album est disponible dans quelques régions de Kabylie depuis le 17 mars 2012. En attendant que la distribution soit plus exhaustive, nous invitons les lecteurs à visiter notre site officiel http://www.lesfrereshouri.com/ pour se faire une idée de notre musique et écouter les extraits de nos chansons.
Pour ceux qui sont à l’étranger (en France ou ailleurs), il y a également possibilité de télécharger ou d’acheter l’album sur notre site citée ci-dessus.
- Que pensez-vous de la situation de la chanson kabyle?
La chanson kabyle se cherche et  cherche une place parmi d’autres musiques du monde, elle commence à retrouver le souffle des années 70, elle continue à être un espace de création dynamique tout en respectant son identité propre. Cette nouvelle génération d’artistes (musiciens, chanteurs, arrangeurs…) s’inspire de la tradition ancestrale et s’approprie la diversité et la richesse de différentes musiques du monde, mêlant instruments modernes et traditionnels à leurs voix, ils ont réussi à remettre la chanson kabyle sur la bonne voie … 
- Quel commentaire apportez-vous à l’ancienne génération de chanteurs kabyles?
La chanson kabyle ancienne représente un socle inébranlable dans l’évolution de la création musicale actuelle. Quand on voit le chef-d’œuvre d’Ali Amrane (Tavalizt) qui est une reprise de la chanson de Hsisen…La chanson (Alud trisiti) de Mohamed Allaoua qui n’est autre qu’une reprise de la chanson de cheikh Nordine datant des années 60….etc.
D’ailleurs, ne dit-on pas que c’est dans les vieilles marmites qu’on fait la bonne sauce ?- Quel effet ça vous fait de travailler entre frères?
Que du bonheur ! 
   Cela représente même un avantage dans ce sens où nous n’avons pas de problèmes d’agenda ni de lieu où nous rencontrer, composer et répéter nos chansons. Il nous arrive même de répéter à la maison ou dans notre jardin, entourés des membres de la famille. Même si les enfants interrompent parfois nos répétitions en s’agrippant avec leurs petits doigts sur les cordes de nos guitares en voulant nous imiter (RIRES).
   Cela procure du bien être à tous le monde.
   Mais nous pensons que nous ne sommes pas les seuls frères à partager cette passion. A part les « Frères Scott », « Les frères Hans »,…Chez les occidentaux….(RIRES)…..Dans la chanson kabyle, le « Groupe Inasliyen » compte deux frères, je me souviens aussi des « Frères Heddag » qui -bien dommage- n’ont pas continué leur carrière artistique ensemble. A l’image également des deux frères Hilmi qui partagent leur passion du théâtre !
barreblanc barreblanc

Belkacemi Mohand Said - 0772.13.88.88 - kabylienews@yahoo.fr

Les frères Houri dans les médias

freresHouri740
barrekab3

bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

BMS sites: - Bouzeguene News - Kabylie Newssur Unblog.fr  - Kabylie News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...