• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 5 octobre 2012

– Il y a 61 ans décédait le savant religieux et Amusnaw Cheikh Said Ayadjar ( Al Yadjri )

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Algérie – Kabylie – Anniversaire
Il y a 65 ans décédait le savant religieux et Amusnaw Cheikh Said Ayadjar

Tizi-ouzou, 11 oct 2016 - Il y a 65 ans,  le vendredi 5 octobre 1951, décédait le savant religieux et Amusnaw Cheikh Said Ayadjar qui a marqué sa génération et celle qu’il éduquera par ses positions courageuses et clairvoyantes jusqu’à rester proverbiales de nos jours.
cheikhsaid   Cheikh Said Ayadjar, était un savant religieux et un Amusnaw au sens kabyle du sage. Il est né en 1873 au village Ait Mizare (dit aussi Ait Sidi Hand Ouali) du Aarch Ath Yedjar, actuelle commune de Bouzeguène, située à 70 Km à l’est de TiziOuzou. Son père se chargea de son enseignement de base avant de l’envoyer à la Zaouia de Ssidi Abderahmane El Yalouli en 1887. A la fin de ses études, faites d’apprentissage du Saint Coran, de langue arabe, de mathématiques, d’astronomie et de Fiqh, cheikh Tahar Lahdiri el Qitoussi le nommera en qualité d’lmam en 1896 à l’institut Sidi Ahmed Ben Yahia el Idli à Amalou près de AKBOU. Tout en continuant à étudier seul et en côtoyant des chouyoukhs de grande renommée, il enseignera dans diverses écoles coraniques et Zaouaya de la région.
Il consacrera ainsi 54 ans de sa vie à l’enseignement et sera un membre fondateur de l’Association des Ouléma musulmans Algériens en 1931. Sa participation à la création de cette association lui valut une surveillance particulière de l’occupant français. Pour ne pas être pris dans le piège des agents de renseignements français il changeait souvent de lieu d’enseignement allant de la petite à la grande Kabylie et vice versa mais aussi d’une Zaouia à une autre. Il voyait la lutte pour la libération du joug colonial à travers la science et la diffusion du savoir. Il écrira dans ce sens de nombreux articles dans plusieurs journaux dont Echihab, qu’il signaient par des pseudonymes. Sa maison et les écoles ou instituts ou il enseignait devenaient des lieux privilégiés pour la population qui venait chercher auprès de lui conseils et règlements judicieux aux questions les plus épineuses. Il formera aussi de nombreux hommes de foi. Un colloque – hommage lui a été consacrée à Tizi-ouzou en fin mars 2009.(BMS)

Belkacemi Mohand Said - 0772.13.88.88 - kabylienews@yahoo.fr

– BRTV – Santé : Une émission de Kamel Tarwiht sur la santé fait exploser le standard de BRTV

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

 - BRTV - Santé : Une émission de Kamel Tarwiht sur la santé fait exploser le standard de BRTV dans Accueil gif740bouzeguene

Accueil Politique Société Culture Villages Carnet Pensée Décès Avis Vidéos
daily740_80 dans Accueil
barrekab3
Algérie – santé – BRTV
KamalTarwiht5oct2012Une émission de Kamel Tarwiht sur la santé fait exploser le standard de BRTV

Tizi-ouzou, 5 oct 2012 - L’émission Arts et Société consacrée jeudi soir à la santé en général des algériens et aux soins qu’ils trouvent dans les hôpitaux publics et les cliniques privées a fait exploser le standard de berbère télévision, a-t-on appris de son animateur vedette, Kamel Tarwiht. Ils étaient nombreux à intervenir ou à vouloir intervenir et raconter leur expériences personnelles et leurs observations sur le système de santé en Algérie.
Kamel Tarwiht a entamé l’émission en donnant des chiffres inquiétants sur l’état de santé des algériens avant de poser la question liée aux raisons qui ont conduit à cette situation. Un journaliste donnera une analyse détaillée de la situation en relevant l’évolution de la société en tous points de vue faisant que les maladies se sont multipliées.  »Les gens mangeaient bio par le passé, aujourd’hui c’est le fast food qui regne avec ses conséquences. Les gens travaillaient et faisaient de façon naturelle de l’exercice, de  nos jours les gens bouffent et grossissent avec les matières grasses qu’ils ingurgitent. Les sucreries font des ravages, la qualité douteuse de la restauration, l’environnement qui se dégrade et le manque d’hygiène sont autant de facteurs qui génèrent des maladies », expliquera-t-il.
Les intervenants par Skype ou par téléphone noteront la difficulté d’accès aux soins dans les établissements hospitaliers publics et leur renvoi vers des cliniques privées où tout est cher. Les mêmes médecins travaillant dans le secteur public interviennent dans le privé avec le risque que cela comporte en terme de conflit d’intérêt au détriment des malades. La situation des malades du cancer est apparue comme la plus dramatique de tous avec des malades qui ne sont programmés pour des soins en radiothérapie qu’au bout de 7 ou 8 mois, c’est-à-dire parfois jamais car lorsque viendra leur tour ils auront déjà succombé à la maladie. Les moyens en radiothérapie sont limités à ceux du CPMC d’Alger et celui-ci ne peut répondre à des milliers de cas qui s’ajoutent chaque mois, chaque année.
Les solutions préconisées sont celles de voir les responsables mobiliser les ressources et les compétences nécessaires pour construire des hôpitaux et répondre aux besoins en soins des algériens. Ce n’est pas sorcier comme solution, il suffit d’avoir la volonté politique de donner la priorité à cette question … vitale.(BMS)

Belkacemi Mohand Said - 0772.13.88.88 - kabylienews@yahoo.fr

bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

BMS sites: - Bouzeguene News - Kabylie Newssur Unblog.fr  - Kabylie News

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...