A la une en Kabylie – Tizi-ouzou – Algérie

Classé dans : Accueil,BMS Chroniques — Mohand Said Belkacemi @

 

A la une en Kabylie - Tizi-ouzou - Algérie dans Accueil gif740bouzeguene

daily740_80 dans BMS Chroniques

Votre publicité ici pour 15 jours, 1 mois, deux mois, trois mois, six mois, une année

Artisans, commerçants de Bouzeguene et d’ailleurs

 Nous avons besoin de votre publicité pour continuer à vous informer et à défendre nos valeurs et notre région. Profitez pour votre part de cet espace pour vendre vos produits. Contactez vite Belkacemi Mohand Said au 0772.13.88.88 pour les modalités d’insertion. Il n’y a que cinq pages pour cinq bandeaux. Que croyez-vous! Ce n’est pas cher…. C’est à votre bon coeur …. Si vous en avez comme le nôtre. 

bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

 

BMS sites: - Bouzeguene News - Kabylie Newssur Unblog.fr  - Kabylie News

Le Ramadan en Kabylie, la spéculation et Da Hand Titelvaz

Classé dans : BMS Chroniques — Mohand Said Belkacemi @

(Un reportage Imaginaire de BMS) 

Le Ramadan en Kabylie, la spéculation et Da Hand Titelvaz  dans BMS Chroniquesune_tajmaat3 dans BMS Chroniques

Tizi-ouzou, 10/09/2007 (bms)- C’était le branle-bas de combat en ce Jour précédent le début du mois de Ramadan. Les gens affluaient de toutes parts et massivement à Tajmâat du village Seksou Sezviv (coucous aux raisins secs) des montagnes de Kabylie, alertés par une prise de becs entre Da Châabane et Da Belaid.
    Parce qu’elle est annonciatrice d’une grande bagarre, le rédacteur en chef de Kabylienews m’a appelé sur mon portable dont je ne donne le numéro que pour les intimes (c’est le 072.13.88.88), pour … m’intimer l’ordre de me rendre sur place illico presto et lui ramener l’info dans tous ses détails. Il m’a un peu étonné lorsqu’il m’a dit de saluer un certain Da Belaid.
    Dès que je me suis engouffré dans les dédales du quartier  »azniq bouchanane » (le passage des chacals), je sentais que le danger planait partout et que le lieu méritait bien son nom. Mais je serai vite rassuré lorsque Ahmed Boudrraa, un colosse que tout le monde craint m’a rattrapé. Avec lui les chacals sont des fourmis et les éléphants … restent ce qu’ils sont.
    Sur la place du village effectivement l’atmosphère chauffait à vue d’œil surtout avec cette marée humaine faite particulièrement de tous les gens en âge de se … bagarrer.
    Renseignement pris, le coup était parti d’une simple discussion entre Da châabane et Da Belaid qui se sont retrouvés seuls sur la place du village après la prière du Dhohr (milieu de la journée). Da Chaabane commençait alors à empester contre les spéculateurs à la veille de chaque Ramadan mettant dans le même sacs tous les commerçants qu’il qualifiera de  »misérables ».
    –  »Tous les commerçants???? », interroge Da Belaid, qui s’est senti suffisamment visé en sa qualité de boucher.
    –  »Tous!!! », répondit sentencieux Da Châabane, qui n’a pu se retenir tant il avait gros sur le cœur.
    –  »Alors Echah deguwen (bien fait pour vous)!!! », répliquera alors Da Belaid.
    Et à Da Chaabane d’élever le ton avec sa voix qui porte loin comme pour rameuter tout le monde en accusant Da Belaid de profiter de la situation en l’absence de l’Etat et particulièrement Da Omar Echambidh (garde champêtre) hospitalisé pour une intoxication alimentaire après avoir consommé trop de figues fraîches et de figues de barbarie que les gens lui avaient offert  »pas parce qu’il est garde champêtre », lui disaient-ils toujours. C’est curieux d’ailleurs qu’il tombe malade lui aussi spécialement à la veille de chaque Ramadan.
    – Et que vont devenir les gens avec vos prix excessifs … Vous voulez qu’ils meurent de faim?
    Da Belaid courroucé lui répondra:
    – Qu’il en soit ainsi!!!
    L’accrochage verbal allait dégénérer sans l’intervention de Da Lmouloud Athmaten’ (Mouloud La fraternité) appelant les protagonistes à la raison et à la fraternité bien sûr (qui lui valut son surnom).
    Les deux protagonistes trouveront alors en Da Lmouloud l’échappatoire à leur colère parce qu’il a refusé de se positionner dans leur querelle. Lui reprochant de se mêler de ce qui ne le regarde pas, ils allaient dans un même élan d’agressivité le frapper sans le sens la solidarité traditionnelle du village, basée sur le soutien du plus proche parent que soi, qui finira par générer une bagarre générale.
    Les hostilités s’achèveront par quelques dégâts matériels et des hématomes sur de nombreuses figures.
    Mais le cas le plus problématique a été encore une fois celui de Da Hand Titelvaz (oeil de faucon), surnommé ainsi pour sa vue perçante, qui a eu les deux yeux au beurre noir résultat d’un seul coup de poing que lui a asséné au visage Ahmed Boudraa. La précision est de ce dernier, qui dit ne pas comprendre que les deux yeux de Da Hand Titelvaz en soient touchés.
    C’est ainsi que le village Seksou Sezviv a perdu encore une fois l’occasion de faire parler de lui, la commission communale de surveillance du croissant lunaire étant obligée, de se passer des services de Da Hand Titelvaz, qui aurait pu scruter mieux que quiconque l’horizon et voir le croissant lunaire avant les gens de Ain Tadles (Mostaganem)…qui ont le monopole sur la question.
    Mon reportage n’a pas plu au rédacteur en chef de Kabylienews. Il a censuré d’autorité, sous couvert de risque de plainte pour diffammation, tous les passages désobligeants à Da Belaid le boucher. Normal! La viande coûte cher!
                                        Belkacemi Mohand said
                          Pour plus d’infos et d’images de la Kabylie, sites à visiter :
                                  http://www.geocities.com/kabylienews
                                     http://kabylienews.site.voila.fr

 

Festival des … incendies et de la canicule en Kabylie

Classé dans : BMS Chroniques — Mohand Said Belkacemi @

(Chronique diffusée le 2 août sur kabylienews – rediffusée en hommage aux victimes de Tizi-ouzou mais aussi de Grèce et d’ailleurs )

Tizi-ouzou, 2 août 2007 (bms)- Le festival qu’on attendait le moins a bel et bien commencé dans le décor de notre belle région de la Kabylie (Algérie).
    Il s’agit du festival des … incendies et de la canicule, dont les organisateurs semblent décidés à redoubler d’efforts pour nous offrir le pire d’entre tous.
   Pour inquiéter le plus large public possible, le festival a été dispatché sur toutes les forêts et les champs de la région, de Ain el Hamam à Bouzeguene, d’Azazga à Draa El Mizan etc.
   Bien entendu, ce festival a captivé notre attention et tout le monde en parle!
   Ils nous a tous chauffés dès les premiers … départs de feu.
   La communication y est pour quelque chose puisque même la méthode indienne est visiblement utilisée.
    Elle l’est d’ailleurs plus que toute autres.
    De la fumée s’élève de plusieurs endroits pour annoncer dans le ciel l’événement, à la seule différence que pour les Sioux ou les Comanches, elle est traditionnellement blanche alors que celle que nous voyons est sombre.
    Mauvais œil ou mauvais présage?
    Les nominés sont tous des pyromanes. Ils courent des objectifs et des desseins inavoués et ils auront chacun pour cela …le prix de la désolation.
    Le festival n’a ni budget ni régisseur bien que sa facture risque d’être très lourde.
    Et c’est là notre grande inquiétude… Parce que tout nous retombera sur la figure, comme toujours, particulièrement lorsque l’huile d’olive de Kabylie (Zith Elaqbayel) nous sera vendu dans des pharmacies au prix que vous supposez…
    Pour les figues qui ont fait la renommée de notre région également, ne vous étonnez pas si les belles photos gratuites du fruit, disponibles actuellement sur internet, vous seront proposées demain sur …Ebye…

Belkacemi Mohand said

Pour plus d’infos et d’images de la Kabylie, sites à visiter :

 

123

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...