• Accueil
  • > Kabylie (Algérie) Agence Free Presse de BMS – Janvier – février 2013

Kabylie (Algérie) Agence Free Presse de BMS – Janvier – février 2013

Classé dans : — Mohand Said Belkacemi @
Kabylie (Algérie) Agence Free Presse de BMS – Septembre 2012 kABYLIENEWStvCCP

Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.– Presse.algérienne - Kabylie News.-  Bouzeguene News

Kabylie (Algérie) Agence Free Presse de BMS – Avril 2012  gif740bouzeguene

Bouzeguene – Partis - Le FFS convie pour vendredi ses troupes pour une assemblée générale  »d’information » à Bouzeguene - 28 février 2013 - Le Front des forces socialistes (FFS) a lancé un avis à ses militantes, militants et sympathisants les conviant Kabylie (Algérie) Agence Free Presse de BMS – Janvier  - février 2013 actudonsunblogà ffsavis1ermarsvenir assister vendredi 1er mars à  »à une assemblée générale d’information » au centre culturel Ferrat Ramdane.
    L’AG est programmée à 14h30 mn, selon le même avis.
    Le FFS est revenu en force dans les collectivités locales de la Daira de Bouzeguene. Allié au FLN et au RND, il dirige désormais les APC de Bouzeguene, Illoula Oumalou et Idjeur.
    Les trois maires sont issus du FFS secondés par des vice-présidents FLN généralement. Seule l’APC d’Ath Zikki lui a échappé lors des dernières élections locale.
(BMS – Voir le site Bouzeguene News)

TiziRached – Société - Un encombrement éprouvant et inutile à Taboukirt - 28 février 2013 - Chaque jeudi en millier de journée un encombrement monstre se produit à Taboukirt (commune de Tizi Rached). Detrompez-vous, il n’est pastizirachedEncombrementC dû au barrage fixe de la gendarmerie nationale mais plutôt au marché de gros en tous genres (vêtements) qui se tient dans le lit de l’oued attenant à la route à partir de 13 heures.
    L’encombrement se produit à cause du paiement du droit de place qui se fait à l’entrée de l’oued -Souk et non à l’intérieur. Résultat le paiement se fait lentement et les véhicules entrant, généralement de fourgons, débordent sur la route et la bloquent aux autres automobilistes de passage. Il suffit pourtant que le propriétaire du droit de stationnement face l’effort de faire  collecter ce qui lui revient (Lemkess) à l’intérieur du souk pour que les choses aillent mieux surtout pour les malades évacués d’urgence dans des ambulances… Et puis avec cet encombrement et ceux qui sont provoqués vendredi au même endroit par le marché de véhicules, Tizi-Rached a fini par avoir une mauvaise réputation pour les automobilistes de passage. L’axe qui mène vers Azazga – Bouzeguene – Mekla connaît également un autre encombrement, toujours dans la commune de TiziRached au niveau des vendeurs de fruits et légumes et au carrefour de Tamda. Aux heures de pointe c’est vraiment insupportable. Cela sans compter avec l’incivisme de nombre d’automobilistes qui grillent la priorité aux autres et provoquent des blocages avec ceux qui viennent en face. Ceux-ci savent qu’il n’ont rien à craindre parce qu’il n’y a pas de motards, comme jadis …oui comme jadis…(BMS – Visiter le site Kabylie News sur voila.net)

Kabylie – chantLe chanteur Lakhdar Sennane retrouve son public et son pays après 10 ans d’absence - 27 février 2013 - C’est avec un réelle émotion qui paraissait sur son visage que le chanteur de variétés et de la chanson sentimentale kabyles, Lakhdar Sennane, a retrouvé mardi son public à la maison de la culture mouloud Mammeri de Tizi-ouzou après être rentré au pays 10 ans après l’avoir quitté pour être comme bloqué pour une histoire de papiers dont souffrent encore bien d’autres de nos émigrés. 
    Lakhdar Sennane a lakhdarsennane375retrouvé avec bonheur visiblement son public à la petite salle de théâtre de la Maison de la culture dans le cadre de la rencontre mensuelle  »Parole aux artistes » animée par Slimane Belharet à la manière d’une émission de radio ou de télévision. 
    Tous les ingrédients étaient là pour la réussite de cette rencontre avec notamment un Lakhdar Sennane qui a donné la mesure de son grand talent en entamant la rencontre avec un Achewiq (introduction) de son dernier tube  »Adrariw – Ma Montagne » qu’il chantera ensuite de bout en bout et avec brio et sans instrument de musique.
    Lakhdar Sennane a insisté pour que tous les kabyles défendent leur manière de vivre tout en restant ouvert vers les autres. Il a insisté pour que les Kabyles où qu’ils aillent soient de dignes représentants en respectant les pays qui les accueillent tout en gardant leur authenticité. Il a exprimé avec une certaine émotion la dureté des 10 années qu’il a passés loin de sa famille et de son pays.  »L’essentiel est que tout s’est terminé bien pour moi et je l’espère pour d’autres », a indiqué Lakhdar Sennane qui a desormais sa situation tout à fait en règle.
    La rencontre a été rehaussée par la présence de nombre de comédiens de la série humoristique Dda Meziane. Mokrane, Rezika, Idir et Khaled ont apporté avec eux une touche d’humour indéniable à la rencontre mais aussi bien des révélations sur la série et sur les ambitions de ses acteurs et actrices.(BMS – Lire avec vidéo)

Tizi-ouzou – Météo - Il a neigé sur le village Redjaouna sans trop toucher Tizi-ouzou – 25 février 2013 – Grande surprise au réveil lundi matin à Tizi-ouzou. Un grand froid attendait les habitants alors que leur apparaissait le village Redjaouna sous l’effet d’une tempête de neigeRedjaouna25fevb290neige qui a fini par laisser derrière un beau manteau blanc.  
    Et bis repetita vers 10 heures 30 sur la ville ou des flocons tombaient mais fondaient immédiatement en parvenant au sol. 
   L’avénement de la neige en ce jour à Tizi-ouzou donne une petite idée sur ce qu’elle aura été ou sera dans les villages situés en zone montagneuse. A Bouzeguene, une source locale faisait état d’une poudrière qui passait. Wait and see. A suivre.(BMS)t

Tizi-ouzou-EnvironnementPlus de 100 canards retrouvés morts flottants sur l’eau du barrage de Ain Zaouia-  25 février 2013 - La Dépêche de Kabylie a rapporté lundi que plus de 100 canards ont été retrouvés morts flottants sur l’eau du barrage de Ain Zaouia, deux jours après un accident d’un porte-char qui transportait un gigantesque transformateur électrique, au niveau de «Thiqentarth n’El Ançer», laissant s’échapper  l’huile qu’il contenait.
« Ceci a provoqué une grande panique chez la population », a ajouté le journaliste de la Dépêche de Kabylie alors que la veille un communiqué de presse de la Wilaya rassurait en affirmant qu’il s’agissait de « 10 m3 d’huile isolante de type minéral, charriée vers la cuvette du barrage » de cette commune de la Daira de Draa El Mizan et que celle-ci n’était pas toxique.
La Wilaya de Tizi-ouzou a annoncé dimanche dans un communiqué de presse la mobilisation d’impressionnants moyens humains et matériels pour faire face au problème.(BMS)

Kabylie – culture – agendaLa « Mammeri-Mania » s’empare de l’agenda culturel…- 25 février 2013 - On s’arrache ces jours-ci l’écrivain, linguiste et anthropologue Mouloud Mammeri à Tizi-ouzou et ailleurs à travers des programmes qatfadPoesie375ui sont annoncés par-ci par-là pour lui rendre hommage, décortiquer son œuvre et ou glorifier le personnage.
    Le coup d’envoi de cette Mammeri-Mania devrait être donné lundi 25 février avec l’Entreprise d’Organisation et de Manifestations Culturelles, Economiques et Scientifiques (EMEV) qui organise au petit théâtre de la maison culture de Tizi-ouzou un  »Café littéraire et philosophique sous les thèmes: «le théâtre de MAMMERI » et « rêve et existence dans l’œuvre de MAMMERI ».
    Suivra ensuite les 02 et 3 mars un Colloque scientifique sur l’œuvre de Mouloud MAMMERI au titre un peu alambiqué  » « De la Voix à la Lettre ou le dialogue des cultures : du particulier à l’universel, du Même à l’Autre à travers Soi ». Il est question de beaucoup de conférences sur la vie et l’ouevre de Mouloud Mammeri. L’événement est organisé par La direction de la culture et la Maison de la Culture « Mouloud Mammeri » en collaboration avec l’Université « Mouloud Mammeri » de la wilaya de Tizi-Ouzou.
    Ensuite; il est question de la 11 ème édition du festival de poésie d’Adrar n Fad qui se tiendra du 28 Au 30 Mars 2013 en l’honneur de Mouloud Mammeri. L’événement est organisé par l’Association Culturelle Tiddulka Taddelsant Adrar n Fad (Aït Smail, Béjaia). Ce festival non intitutuionnel est le rendez-vous réputé des poètes Kabyles.(BMS)

Kabylie – environnementLa Wilaya de Tizi-ouzou annonce d’impressionnants moyens humains et matériels pour faire face à un problème lié à l’environnement à Ain Zaouia (Draa El Mizane) – 24 février 2013 - La Wilaya de Tizi-ouzou a annoncé dimanche dans un communiqué de presse la mobilisation d’impressionnants moyens humains et matériels pour faire face à un problème lié à l’environnement à Ain Zaouia, survenu à la suite d’un accident d’un  camion transportant un poste transformateur électrique mobile d’où se sont échappés « 10 m3 d’huile isolante de type minéral, charriée vers la cuvette du barrage » de cette commune de la Daira de Draa El Mizan. 
    Une trentaine d’agents de la protection civile dont une équipe de plongeurs, 4 Conducteurs d’engins, 1 équipe de techniciens de laboratoire ont été mobilisés sur place selon le communiqué qui fait état de « la présence d’une nappe d’huile de couleur jaunâtre concentré du côté Nord Est du barrage, suivant la direction des vents dominants ». 
     Côté moyens matériels, la Wilaya fait état de la mobilisation de 2 zodiacs, 200 ml de barrage flottant, 30 roulants d’absorbants, 4 groupes motopompes, 36 fûts métalliques de 200 l, 2 fûts en PEHD de 1 000 l,  01 groupe électrogène, des bâches, des cuissards, des pelles, des sacs poubelles, des camions à benne et à grue, 4 rétrochargeuses et 1 niveleuse pour le réglage de la piste d’accès. Tous ces moyens sont destinés également à rassurer la population sur la prise en charge du problème. 
    « Devant le questionnement de la population sur le caractère de dangerosité de cette huile, il y a lieu de rassurer qu’elle ne constitue aucunement un danger pour l’être humain. Aussi, il y a lieu de rappeler que l’Algérie a interdit la production, la commercialisation et l’utilisation des huiles askarels et ce depuis 1987. Cependant, il est recommandé aux agriculteurs utilisateurs de ce barrage d’éviter de recourir à l’irrigation ou à l’abreuvage du cheptel et ce jusqu’à la fin de l’opération de pompage des huiles », conclut le communiqué.(BMS)

Kabylie – PoésieJournée hommage au poète Si Mohand U L’Hosin Usahnuni des ath Ouacifs - 24 février 2013 - La Maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou a été samedi le cadre d’une journée hommage consacrée au poète Si Mohand UsiMohanUhocine375 L’Hosin Usahnuni du village Bouabderrahmane, de la région des Ouacifs (Kabylie, Algérie). 

    Cet événement a été marqué par une exposition sur l’auteur et sur son œuvre ainsi que sur son village au niveau du hall de la Maison de la culture alors que la grande salle des spectacles accueillait dans l’après-midi une série de témoignages sur le poète né en 1897 et décédé un 23 février 1979 d’une crise cardiaque alors qu’il venait d’arriver au village. 
    La journée hommage a été marquée également par la présence du poète Benmohamed qui a salué l’oeuvre et la personnalité de  Si Mohand U L’Hosin Usahnuni .  »Il fait partie de ceux, rares, qui ont su allier l’authenticité à l’universalité », a déclaré Benmohamed qui dit ne pas l’avoir connu personnellement mais qu’il a découvert à travers son oeuvre et d’autres qui lui en ont parlé. 
    Si Mohand U L’Hosin Uahnuni a laissé derrière lui une œuvre constituée de 273 poèmes, 43 fables et 291 maximes-.(BMS – Lire avec vidéo)

Kabylie – EnvironnementLes habitants et les agriculteurs invités à éviter l’eau du barrage de Ain Zaouia - 24 février 2013 - Les habitants et les agriculteurs ont été invités samedi à éviter d’utiliser l’eau du barrage de Ain Zaouia  »par précaution » à la suite d’infiltration de l’huile Barrageainzaouiad’un grand transformateur à la suite d’un accident mercredi d’un semilakhdarSennane300fev2013n290 remorque qui le transportait. 
    L’appel d’un responsable lié à la question a été diffusé samedi dans le journal de 17 heures de Radio Tizi-ouzou. Celui-ci a indiqué que c’est juste une question de précaution et que l’huile qui s’est répandue allait être récupérée par un système d’absorption venant de Béjaia. Il est question également d’une grue de 350 tonnes qui allait être installée pour récupérer le transformateur à Tiqandart Lannusa sur la route de Draa El Mizane.(BMS)

Lemtel – Proverbe kabyleAman bintnid ighezrane chiâa bints issafen (L’eau chariée par les rivières est détournée par les fleuves) - 24 février 2013 - Depuis que j’ai pris ma retraîte, je suis devenu un homme heureux et libre si bien que je n’ai aucune envie de reprendre à travailler (pour quelqu’un), et ce ne sont pas les occasions qui m’ont manqués. 
     Pendant tout mon parcours professionnel, parce que j’étais élevé comme un militaire, d’un internat à un autre, je ne savais que travailler pendant que d’autres en tiraient profit sans même m’encourager. J’étais toujours le négrier par excellence.  
     Mais depuis ma retraite, je ne suis plus en position d’accepter que quelqu’un récupère à son profit mon labeur, … si j’en commet.  
   Si je vous en parle aujourd’hui c’est parce qu’un ami à qui j’ai raconté un petit fait qui m’est survenu tout recemment, a vite compris la chose et m’a suggéré de partager ce proverbe avec vous et comme un message codé à qui veut bien le lire … (BMS)

Kabylie – PartiLes sections RCD d’Azazga et de Fréha fêtent le vingt-quatrième anniversaire du parti -  21 février 2013 - Les sections RCD d’Azazga et de Fréha ont fêté le 16 février le vingt-quatrième anniversaire du parti par l’organisation « d’expositions portes ouvertes, suivies de conférences débats sur le parcours du RCD.
    La journée du jeudi 15 Février a été marquée par l’hommage rendu à feu BOUSSAID M’henna à Ait Bouadda, en présence de sa famille, de nombreux citoyens, de militants et élus du RCD, qui « ont témoigné avec beaucoup d’émotions sur le parcours de ce grand militant qui a commencé son combat dans la clandestinité et qui a milité pour le Rassemblement dès sa création ». « Il n’a jamais abdiqué ni renié ses idées et principes jusqu’à sa mort le 17 février 2012″. « Il a surtout œuvré pour la formation de la jeune génération, comme témoignait le président du Bureau Régional de Tizi-Ouzou M. BOUDIAF Boussad », a indiqué une source du parti..(BMS)

Kabylie – PartisUne délégation du FFS se rend à Azib Ahmed pour soutenir une famille victime d’une tentative d’enlèvement – 21 février 2013 - Smail BENHAMLA élu FFS à l’APW Tizi-ouzou, Mohamed YACOUB, secrétaire fédéral et Jugurtha ABBOU, 1er secrétaire de la section de Tizi-Ouzou du parti de Hocine Ait Ahmed se sont rendus au village Azib Ahmed « pour s’enquérir de la situation sécuritaire dans la région et exprimer le soutien et la solidarité totale à la famille dont le fils a été victime d’une tentative d’enlèvement, et dont la mère,en essayant de protéger de son fils,a reçu une balle au genou tirée a bout pourtant par l’un des ravisseurs », a rapporté une source du FFS.
    « Les militants et les Elus du FFS ont reitéré leurs disponibilité à apporter l’aide et l’assistance selon les moyens dont ils disposent. La délégation a par ailleurs demandé aux citoyens de la région à se mobiliser pour faire face à ce phénomène qui prend une allure inquiétante ».(BMS)

Kabylie – autonomieAprès Israël, Ferhat Mhenni courtise les juifs de France – 21 février 2013 - Après un voyage controversé en Israël où Ferhat Mhenni a rencontré un haut responsable de la Knesset, le leader autonomiste courtise cette fois les juifs de France en rencontrant dernièrement le président Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Richard Prasquier. 
    Selon un de ses ministres, Nafa Kireche, qui l’a accompagné dans cette rencontre avec Richard Prasquier, « Ferhat (Mhenni) n’a plus de passeport et il a entamé une procédure à l’OFPRA pour obtenir un statut de réfugié politique. » Il  préside un gouvernement provisoire kabyle (GPK – Anavad), créé en juin 2010 en France qu’aucun pays ne reconnaît.  
    Ferhat Mhenni et ses amis ont glissé d’un langage autonomiste vers celui d’indépendantiste contrairement à la charte fondatrice du MAK suscitant des crises internes et des démissions de cadres de premier plan du mouvement.(BMS)

BMS-Reportage imaginaire : « Du rôle positif des voleurs dans la société et du clan des mises à pied, en débat chez les Ath Seksou Slevsel » - (Rediffusion) - Figurez-vous que les ath Seksou Slevsel, réputés comme un bloc soudé de voleurs en tous genres, ont décidé de franchir le pas. Ils ont décidé de sortir de l’anonymat etbmsn11bis1 de s’afficher publiquement sous un statut officiel. Ne rigolez pas encore!
voleursezviv    Pour ce faire, ils ont décidé d’organiser une conférence non pas sur la criminalité comme le croyait mon rat-dacteur en chef n’yalatif taswiit (purée de temps) mais plutôt sur  »Le rôle positif des voleurs dans la société ».
    Rien que ça. Il ne manquait plus que ça, diriez-vous de votre côté! Et pourtant c’est la vraie vérité de vraie. Il fallait voir la plénière pour en avoir le cœur net.
    Je dois reconnaître que dans ce village de voleurs, de mère en fille et de père en fils, il y a de la classe. Ils sont si bien organisés qu’ils n’apparaissent point comme des voleurs.  Bien que ce soit un village de voleurs, ses habitants me sont parus … honnêtes, sur une ou deux choses au moins. Ils assument leurs larcins et ne volent pas chez eux ou entre eux. Vous pouvez circuler où vous voulez dans ce village, personne ne viendra vous voler.
    Et pour cause, le chef voleur du village Ath Seksou Slevsel a imposé de la bonne gouvernance: tout le monde peut voler, à condition de passer par la voie hiérarchique. A quoi bon prendre des risques.
    Par exemple, si quelqu’un veut voler, il saisit le chef du village qui étudie rapidement la question avec le conseil (Tajmâat, si vous voulez) pour généralement donner son quitus et la couverture qui va avec. Le  »bonhomme » (façon de dire) peut aller ensuite voler ce qu’il veut sans être inquiété par quiconque. De toute façon un voleur ne peut inquiéter un autre voleur sauf à lui demander une part; et pour cela tout le monde collabore. Il y va de l’intérêt de toute la mafia, heu!… je veux dire de la famille.(BMS – Lire tout le reportage imaginaire)

Histoire – HommageAït Ahmed Ouali estime que l’aéroport de Tlemcen aurait dû être baptisé du nom du Colonel Lotfi pas de … celui de Messali Lhadj  - 20 février 2013 - Le Moudjahid et président de l’association «Thagraoula», Aït Ahmed Ouali, a affirmé lundi à Illilten que  »L’aéroport de Tlemcen aurait dû être baptisé du nom du Colonel Lotfi pas jan_04_achoura7de Messali Lhadj »simohouali2 qu’ »il a qualifié de traître, a rapporté la dépêche de Kabylie dans son édition de mercredi 20 février. 
    Messali El Hadj était contre la lutte armée et il avait fondé le Mouvement nationale algérien (MNA) pour contrarier le Front de libération national provoquant des assassinats politiques entre les deux organisations», a rapporté la même source.  
    «Aujourd’hui, on a réhabilité ce traître de la nation, en donnant son nom à l’aéroport de Tlemcen au lieu de celui du colonel Lotfi », a déclaré Si Ouali qui a révélé selon le journal que le défunt 1er président de la république algérienne indépendante Ahmed Ben Bella,  »avait dénoncé aux français les activistes de l’Organisation secrète du FLN (OS) ».(BMS)

Quiproquo de BMS  - De la Garantita à Tizi-ouzou et de fil en aiguille … - 20 février 2013 - Ce n’est pas pour vous faire rire mais que c’est drôle ce qui m’est arrivé l’autre jour au centre ville de Tizi-ouzou. Tout est parti d’une simple volonté de vouloir goûter à de la Garantita, une pâte à base de pois chiche, pour entrer de plain pied dans une histoire une peu abracadabrante.
    Comme vous ne devez pas le savoir, il n’y a qu’un seul opérant dans la Garantita à Tizi-ouzou tout près du second rond point de la ville. Par conséquent c’est la cohue pour en goûter un morceau. Et c’est cher: trois fois le prix d’un morceau par rapport à Alger ou Blida. C’est justement pour éviter cette cohue que l’idée m’est venue d’acheter une boite d’aller acheter un ou deux morceaux de Garantita et rentrer chez moi tout près de là pour la savourer en suivant à la télé la série « La Petite Maison dans la prairie » sur TMC. Et c’est là que l’histoire s’emballe. Suivez le récit:
    J’entre dans un magasin d’outils en tous genres et je trouve de bien bonnes boites tout à fait ce qu’il me faut. Mais c’était compter sans les exigences du vendeur. Celui-ci me dira qu’il ne peut pas me vendre une boite à 35 DA l’unité mais obligatoirement deux à 70 DA. Et pourquoi donc monsieur? Parce que ces boites sont conçues en série de deux, m’explique-t-il. Mais monsieur, moi je n’ai besoin que d’une seule et une boite en plastique ce n’est quand même pas une pièce détachée pour BMW.  »Uthfahamdharaaaaaaaa (tu ne comprends pas)? », me dit-il tout étonné de tomber sur un dur… Un client dur.  »Wallah Mafahmaaaaagh sfahmiyi (Par Dieu je ne comprends point, faites moi comprendre), lui dis-je.  »Je te dis que c’est une série. Il faut les acheter les deux sinon rien », me répète-t-il une dernière fois avant de se retourner en se tenant la tête pour aller rejoindre son comptoir en disant  »Sabhane Allaaaaaah ».
    Je suis sorti tout amusé et j’ai compris alors pourquoi il étale tous ses produits devant son magasin situé au centre ville et sans un seul … client à la ronde. Mais j’ai appris aussi que … je ne comprends rien (Ufahaamgharaaaaa).(BMS)

Kabylie – Environnement - Vers une réunion  »décisive dans les prochains jours » pour lancer les travaux des CET de Boubhir, Mizrana et Fréha - 19 février 2013 - Une réunion qualifiéepar une source de la Wilaya de Tizi-ouzou de « décisive » devrait se tenir « dans les prochains jours » en vue de démarrer les travaux des CET (centre d’enfouissement technique)Le Wali Abdelkader Bouazghi lors d'une visite à Bouzeguene - Photo d'archives Kabylie Newsde Boubhir, de Mizrana et de Fréha, marqués par les oppositions des citoyens et villages voisins.
    Une réunion s’est tenue dimanche dans ce sens autour du Wali de Tizi-ouzou, Abdelkader BOUAZGHI, en prsence du directeur de l’environnement, du conservateur des Forêts et des chefs de daïras et des présidents des assemblées populaires communales concernés, selon la même source.
    Le Wali a exhorté « les présidents d’APC relevant des daïras de Bouzeguène, d’Ain El Hammam, de Mekla, de Tigzirt, d’Azazga en collaboration avec les chefs de daïras concernés à se concerter afin de trouver une issue pour relancer les projets de CET en souffrance », a indiqué la même source. « Il s’agit de sensibiliser les comités de villages concernés jusqu’à l’aboutissement de ces projets. Les crédits nécessaires ont été mis en place et les entreprises choisies n’attendent que l’ordre de démarrage des travaux ».(BMS)

Bouzeguene – Histoire - Célébration de la journée du Chahid dans le recueillement et le souvenir - 18 février 2013 - La célébration de la journée du Chahid (Martyr de la révolution de 54) s’est déroulée dans le recueillement et le souvenir à Bouzeguene avec une note particulière pour les services de police présents de bout en bout de l’évènement avec en plus la participation de plusieurs de leeurs éléments à une opération de chahidJournee375sangdon de sang à la polyclinique de Laoudha.
    La célébration de la journée a commencé vers 9 heures du matin par la traditionnelle levée des couleurs nationales à la stèle de Laoudha dédiée aux martyrs de Bouzeguene, Ath Zikki et Idjeur suivie du dépôt d’une gerbe de fleurs et de la lecture de la Fatiha à la mémoire des martyrs. Il y eut également une minute de silence à leur mémoire et un bref rappel du sacrifice suprême des martyrs que les Algériens ne devraient jamais oublier.
    Les participants à cette cérémonie se sont rendus ensuite devant la tombe du colonel Mohand Oulhadj, Chef de la Wilaya 3 historique, pour se recueillir à sa mémoire comme ils ont déposé une gerbe de fleurs devant la stèle commune des martyrs des villages voisins Ath Wizguane et Ath Sidi Amar.
    Au centre culturel Ferrat Ramdane, les participants à la célébration ont découvert une exposition de photos, livres et documents sur les martyrs et la révolution montée par la maison de jeunes de Bouzeguene.
    Une assistance appréciable devait assister ensuite à une conférence sur l’histoire de la révolution algérienne alors que des policiers devaient se rendre pour leur part à la polyclinique de Laoudha pour faire don de leur sang. Le chef de sûreté de Daira de Bouzeguene a expliqué à l’assistance réunie au centre culturel Ferrat Ramdane que la police prend en exemple les martyrs qui ont versé leur sang pour que vive l’Algérie indépendante pour offrir à leur tour un peu de leur sang en cette journée symbolique du 18 février et chaque année pour aider les malades qui souffrent.(BMS – Lire avec vidéo et photos)

chahidJournee740e

Bouzeguene – social - Deux mouvements de protestation bloquent deux APC et la Daira à Bouzeguene - 17 février 2013 - Deux mouvements de protestations, menés séparément dimanche matin par les villageois d’Iguersafene et des jeunes promoteurs de micro BouzegueneVue500nov2012entreprises se sont traduits par la fermeture des sièges des communes d’Idjeur et de Bouzeguene ainsi que celui de la Daira de même nom
    Les villageois d’Iguersafene qui ont fermé les sièges de la Daïra et de la commune d’Idjeur; entendaient par leurs chefDairaChuteNeige2actions revendiquer l’extension du réseau électrique dans le village pour toucher 143 foyers et de bénéficier du soutien à l’habitat rural comme ils refusent la baptisation prévue et choisie pour le nouveau CEM réalisé près du village Tifrit At Oumalek.
   Pour leur part, les jeunes promoteurs de micro entreprises à Bouzeguene ont bloqué le siège de cette commune pour demander à revoir le mode de distribution des locaux commérciaux pour jeunes et une transparence dans leur affectation aux bénéficiaires.(BMS)

Tizi-ouzou – chant - L’album de Idir bénéficie d’une large promotion à Tizi-ouzou - 17 février 2013 - L’album de Idir, Niveo, a bénéficié d’une large promotion dans la ville de Tizi-ouzou où aux affiches placardées devant les disquaires s’ajoutent des banderoles déployées au moins dans deux lieux névralgiques du centre ville et à l’entrée de la Maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou.
    Presque tous ceux que nous avons approché pour connaître leur avis sur le nouvel album ont salué le nouveau produit de Idir mais ont refusé, curieusement, de s’exprimer devant notre caméra.
     »J’ai adoré ce nouvel album surtout que Idir a cassé un tabou dans cette chanson consacrée à sa fille », a indiqué un jeune poète rencontré près de la maison de la culture. Un  revendeur de CD a indiqué pour sa part que le produit est bon mais que certains trouvent que Idir a changé de style pour revenir à un classique kabyle qui n’est pas le sien.
    L’album est vendu à 150 DA pour une pochette améliorée et 120 DA pour une pochette classique. Tous les revendeurs ont affirmé que le produit se vendait à un rythme acceptable sans bien sûr faire état d’une quelconque niveau ou de nombre.(BMS)

Tizi-ouzou – séismeSéisme de 3,4 degrés au sud-ouest de Tizi-ouzou: pas de dégâts ni de victimes - 15 février 2013 - Un séisme de magnitude 3,4 degrés sur l’échelle de Richter a secoué vendredi vers 10h21 la ville de Tizi-ouzou et ses environs. L’épicentre de la log230zghnitachabountsecousse a été localisé à 10 kilomètres au sud-ouest de la ville sans faire de dégâts ni de victimes, selon les premières informations disponibles. 
    C’est la première fois qu’un épicentre d’un séisme est licalisé si près de la ville de Tizi-ouzou qui avait pour habitude d’être secouée par d’autres séismes comme celui de Boumerdes qui avait fait des centaines de morts.(BMS)

TamazightTamacahut lekteb ou le conte mensonger Tizi-ouzou -  »amacahu win yenna-n ahu ad-yaf elhu thamacahut-iw attelhu attadbaâ am usaru » . Yiwen wass n wussan n Rebbi, yiwen esseltan akken yezra lqum-is iskiddib mara, yenna i-yiman-is axir meqqar ad afegh lemxeyar deg-sen. yeghrad i-lqum-is u yewâadd win ara s-d yehkun ahbonBonouehtamacahut n lekteb igerzen as-ifek lmizan-is n dheb, ma d wiyidh as-nigzem iqqara nsen. 
    Ihi akka âeddan achal zdat-is armi d-issawedh yiwen yebda iheku-as i-sseltan i nayyas: 
    yiwen wass a-sidi sseltan, nigh-as i-yemma sebbagh-id seksu d ubissar. akken tâedda at-id-sebb tnefled teccuyt u tenghel gher udaynin. yekker dina ufedda-nni ibawen. necca deg-s  ileqaqen, nerna asefruri. qqlen hedhmen u nmegriten. akken nebgha anessarwet ur nufa ara annar ara tenyawin. 
    Qimagh tsmuqulagh armi walagh annar ar yixf N tulmut. mâana imi nruh an-sali izgaren nâaweq.  
    Nebid imurar qarsen, nernad snasel qarsent armi ruhegh bbighd ahbuy ukarmus, fkigh-ten i-izgaren-nni dgha brand iwelledda deg iqemmac-nsen u nrefditen s uledda-nni.  
    Nekni nessarwat armi sligh iy ihiqel. zigh yexdem tamedduht-is deg umezugh n wezgar. 
    aken nruh atentnawi tmalayin-nni matchi dekra. Ruhagh bighd achebak nerna esed suqajir ased sufus.  
    Minetnasawedh sakham nekni nella ye rbaatac deg-negh, nebdha rbaatac-rbaatac , ugarented rbaatac. 
    ass-mi nfuk aserwet ibawen naâwaq deg acu aranesiwedh. (BMS – Itkemil – La suite)

Presse – éthiqueSacré Omar Zeghni de Radio Tizi-ouzou … face à un porte parole d’une administraation qui se présente en même temps comme journaliste - 13 février 2013 -Il faut être Omar Zeghni, de Radio Tizi-ouzou, pour rappeler en direct, immédiatement et sans fioritures ses propres pratiques à un porte parole de la direction de l’éducation de la Wilaya de Tizi-ouzou, Mohand pressetizi375fev13-300x153Tachabount, présent sur le plateau de son émission Timsal, comme … journaliste d’El Khabar, qui critiquait les services de sécurité de la Wilaya dans l’accès à l’information. 
     »Justement ce matin, vous, M. Tachabount qui avait deux casquettes (porte parole de la direction de l’éducation et journaliste ou correspondant du journal El Khabar, ndlr), deux de nos reporters vous ont sollicité pour confirmer une information et vous les avez renvoyé à … », lui dira Omar Zeghni qui a réuni des journalistes et d’autres invités pour fêter la journée mondiale de la radio à l’occasion de son émission Timsal de 17h30 à 19 heures. Selon des correspondant de presse, l’accès à l’information sur tout ce qui concerne la direction de l’éducation et ses établissements doit passer par le directeur ou le porte parole.  
    Par ailleurs, la position de M. Tachabount est critiquable également sur le plan éthique. Le directeur d’El Khabar et trois autres dirigeants de presse (Liberté – El Watan et Al Fadjr) ont signé tout récemment à Hammet (Tunisie) le code de déontologie des journalistes maghrébins qui indique clairement dans son article 7 que  « La fonction de journaliste est incompatible avec celle d’attaché de presse, de chargé de relations publiques et autres fonctions assimilées ». Il existe bien des fonctionnaires dont des enseignants  qui collaborent comme pigistes dans la presse algérienne y compris à Tizi-ouzou mais sans jamais apparaître comme des porte- paroles. 
  Mais la violation du code de déontologie des journalistes maghrébins ne s’arrête pas là pour la presse algérienne. Nombreux sont les clubs de presse qui sont crées par des entreprises et dont des journalistes acceptent de s’y inscrire pour y recevoir avantages, prix et récompenses au détriment de leur crédibilité.(BMS – Lire et commenter)

HadjAliliDCMiniatureMarseille – Décès - Communiqué de Presse - La famille du défunt Hadj ALILI, sa femme, ses enfants et ses frères ainsi que les membres de l’association Errahmaniya dont il était Président, tiennent à exprimer leurs sincères remerciements aux nombreuses personnes qui leur ont fait part de leur condoléances et de leur compassion en ces jours de deuil et accompagné le défunt jusqu’à sa dernière demeure au cimetière les Vaudrans à Marseille où il a été inhumé le samedi 9 février. Hadj ALILI, Recteur de la Mosquée de Marseille (Porte d’Aix) depuis 1984, a été rappelé à Dieu le jeudi 7 février aprés une douleureuse maladie. Les nombreux témoignagesd’affection et  de solidarité reçus à cette occasion ont montré l’estime et la considération qu’avait Hadj ALILI auprés des fidèles et de la communauté musulmane de Marseille et de France en général.  (M.Allili)

Bouzeguene – emploiCampagne de recrutement à la commune de Bouzeguene: architecte, conducteurs d’engins, gardiens et ouvriers - 13 février 2013 - La commune de Bouzeguene vient de lancer plusieurs avis de recrutements de diverses catégories de personnel suscitant lundi un intérêt particulier de nombreux administrés qui en consultait les modalités au tableau d’affichage de l’entrée du bâtiment des services sociaux et du secrétariat général. 
    La commune recrute en effet un architecte, 6 gardiens, 4 conducteurs d’engins, 8 agents d’hygiène et 6 ouvriers professionnel niveau 1. Les candidats devront pour ce faire constituer un dossier comprenant plusieurs pièces et justifier d’une expérience professionnelle.(BMS)

Illoula – AccidentAu moins deux morts dans un accident de circulation à Illoula- 13 février 2013 - Deux personnes ont été tuées mercredi dans un accident de circulation à Illoula, Daira de Bouzeguene, a-t-on appris de source généralement bien informée. Une source citée au journal de 17 heures de Radio Tizi-ouzou, faisait état de 2 décès « et probablement d’autres victimes ». 
   « Les recherches sont toujours en cours », a-t-elle dit.  
   L’accident s’est produit au lieu dit Lakhmis Ouhamou au limites entre les communes d’Illoula et Iferhounene lorsqu’un véhicule utilitaire a dérapé pour se retrouver dans un oued, selon la même source.(BMS)

Bouzeguene – sociétéAth Ikhlef : un village moins éprouvé par la neige qu’en 2012 …. 11 février 2013 - Nombre d’accès au quartiers (Lahouari) du village Ath Ikhlef de la commune de Bouzeguene étaient encore plein de athIkhlef375fevr2013neige tombée la veille et l’avant veille mais les habitants restaient serein. L’accès principal au village a été déblayé par les service de déneigement de la commune.
    M. Belkhir qui gère le commerce d’alimentation générale le plus ancien peut-être de la commune (il date de 1954) est affirmatif: les choses se sont passées mieux que l’année dernière. Sa seule critique va pour les approvisionnements en lait dont l’irrégularité a été pointée du doigt.
    Les légumes secs et principalement les lentilles et les pâtes sont les produits les plus demandés en cet hiver, dit-t-il. Un autre villageois a abondé dans le même sens.
    Le village Ath Ikhlef est certainement le village le plus haut en altitude dans la commune de Bouzeguene avec celui d’Ath Salah. De cette situation né le fait qu’il soit toujours touché par des chutes de neige conséquentes presque en même temps que les village de la commune montagneuse voisine d’Ath Zikki.
    Par ailleurs de nouvelles chutes de neige atteignant 40 cm ont été enregistrées dans la nuit de lundi à mardi (11 au 12 février 2013).(BMS – Lire avec vidéo)

Bouzeguene – Poste - Alerte générale autour de la situation de l’agence de Bouzeguene d’Algérie Poste - 11 février 2013 - Il y a comme une alerte générale depuis quelques jours à Bouzeguene autour de la situation difficile que vit l’agence locale d’Algérie Poste dit Poste d’Ait Ikhlef  marquée posteBouzeguene11fevrier2013par une étanchéité détériorée avec des infiltrations d’eau pluviale en plusieurs endroits suscitant une inquiétude légitime sur la sécurité des employés et du public. 
    Une réunion devrait se tenir lundi au siège de la commune réunissant autour du maire, un représentant de la sûreté de Daira, un autre de la protection civile et le chef d’agence, a-t-on appris de source bien informée.  
    La veille, la protection civile, la sûreté de Daira et la commune se sont intéressées à cette situation. Une visite a été effectuée sur place dimanche par plusieurs responsables dont le maire en vue de se prononcer sur cette situation, selon la même source. La direction d’Algérie Poste a été informée de cette situation qui se dégrade avec les intempéries. 
    Malgré son personnel limité à 10 personnes dont cinq guichetiers (es), cette agence réussit à répondre à la forte demande locale sans heurts.  »Nous arrivons à satisfaire jusqu’à 500 personnes par jour. « Nous recevons des clients non seulement des 24 villages de Bouzeguene mais aussi de ceux d’Illoula, d’Idjeur, Ifigha et Ath Zikki », a indiqué récemment le chef d’agence, M. Akli Karim.(BMS -lire et commenter)

Kabylie – ConsommationForte demande sur les tripes comme chaque hiver à Bouzeguene - 11 février 2013 - Une bien bonne chaîne de clients débordait lundi sur le trottoir du boucher du rond point central de Bouzeguene tripes_fevrier2013en raison de l’arrivée … des tripes  »Ikarchiwen », en kabyle (Douara en arabe). Derrière le présentoir archi plein de viande, ils sont plusieurs à se mettre avec leurs blouses blanches et leurs couteaux aiguisées pour satisfaire cette clientèle particulièrement porté sur les tripes chaque hiver. 
    Un autre boucher nous a confié pour sa part qu’il était obligé d’arrêter une liste des heureux bénéficiaiures à l’avance pour éviter des débordements. « Et il n’y a pas de commissions de recours », a ajouté un plaisantain de passage. L’explication reste la même chaque année comme l’est la forte demande: au prix élevé de la viande s’ajoute en hiver le recours des gens aux tripes parce que cherchant à consommer quelque chose de chaud. Et c’est la ruée….(BMS – lire et commenter)

Bouzeguene – IntempériesCirculation automobile réduite à Bouzeguene et accès difficile aux villages situés en amont du CW 251 - 9 février 2013 - La circulation automobile était très réduite samedi en milieu de journée neige9fevrier13ihitoussene375à Bouzeguene (Wilaya de Tizi-ouzou, Kabylie) où à la neige déjà tombée en quantité appréciable s’ajoute la menace de nouveaux flocons pour l’après-midi et lma nuit.
    L’accès aux villages situés en amont du chemin de Wilaya 251 soit la majorité des villages est difficile. Il s’agit d’Ath Salah, Ath Semlal, Ath Mizare, Ath Lqarn, Tizouyine, Ath Ikene, Ibekarene, Tazrouts et ath said. 
    Malgré le passage du chasse neige de la commune et d’autres types de déneigement l’accès restait difficile. 
    Bouzeguene Centre apparaissait vidé de ses habitants. Beaucoup de commerces ont baissé rideau. Il est vrai que c’est un jour comptant pour le week end, les administrations communale et de daira ne travaillant pas.Les habitants sont sur le qui vive, échaudés qu’ils sont par les chutes de neige considérables enregistrées presque à la même période jour pour jour en 2012.(BMS – Lire avec vidéo)

Algérie – France – Chant - Le chanteur Idir critique les religions monothéiste et l’Etat algérien - 9 février 2013 - Le chanteur Idir, qui fait la promotion de son nouvel album à travers les médias, commettrait comme un dérapage dans ses propos en idirreligioncritiquant les trois religions monothéistes et en affirmant ne pas croire que le monde a été créé en six jours.
    « Pour être géologue justement, je sais que le monde n’a pas été créé en six jours, avec repos le septième », a déclaré affirmatif Idir au journal Le Monde dont l’interview a été publiée samedi par La Dépêche de Kabylie. « Imam, prêtre, rabbin se serrent la main autour d’un Dieu unique, puis se querellent sur le Prophète. Trois livres pour un seul Dieu, c’est trop », a-t-il ajouté.
    Dans cet entretien, Idir a critiqué également l’Etat algérien. « L’Etat algérien a inscrit la culture berbère dans la Constitution en 2002, une chaîne de télévision en tamazight, Berbère TV (TV4, ndlr) a été créée en 2009, mais elle véhicule une religion, des idées, qui viennent du Moyen-Orient », a-t-il déclaré. « La langue arabe, qui est magnifique, avance au détriment du kabyle, mais aussi du français, qui est certes la langue du général Salan, mais aussi celle de Victor Hugo. Et ainsi, on meurt à petit feu », a-t-il ajouté.
     »La Kabylie va comme elle peut, sa culture est en régression », a ajouté Idir qui a produit 6 albums tout au long de sa carrière. Son nouvel album « Neveo » fait partie d’un contrat qu’il dit avoir signé avec Sony après ceux intitulés Identités (1999) et La France des couleurs (2007). « . J’ai une certaine paresse en moi », a-t-il commenté.(BMS)

France – Algérie – décès - Décès de Hadj Alili recteur de la mosquée de Marseille - 8 février 2013 - Le recteur de la mosquée de Marseille (France) Hadj Allili (Mohand Ouali) est décédé dans la nuit du 7 au 8 février dans une clinique àhadjalili9fevrier2013dc300d Marseille à la suite d’une longue maladie, a-t-on appris de sa famille. Il sera enterré samedi à Marseille, a indiqué son frère Si Mohammed Alili.
   Hadj Alili est très connu à Marseille comme personnalité de premier plan au sein de la communauté algérienne comme il l’est également comme étant le fils aîné du défunt Hadj Meziane ou Hadj Mohand Ameziane pour certains, un humanitaire accueillant dans son restaurant à Marseille. Il est originaire du village Ath Sidi Hand Ouali de la commune de Bouzeguene, Wilaya de Tzi-ouzou (Kabylie, Algérie).
    La visite du corps mortuaire du défunt aura lieu le samedi 9 février 2013 de 13h30 à 15h00 à l’institut Paoli Calmettes, 232, Boulevard de sainte Marguerite, 13009 Marseille, a indiqué sa famille. La levée du corps aura lieu à 15h00. La prière funéraire se déroulera à 15h30, au cimetière Les Vaudrans, Route des trois Lucs à la Valentine. 13012 Marseille.(BMS – Voiur détails et messages de cndoléances)

France – Algérie – décès - Communiqué de presse de l’association Errahmanya - 8 février 2013 -  Le recteur de la mosquée de Marseille et président de l’association Arrahmaniya a été rappelé à Dieu le jeudi 07 février 2013 à 23h55 à l’âge de 73 ans suite a une douloureuse maladie a l’institut Paoli-calmettes à Marseille. Hadj alili a œuvré toute sa vie à l’émergence d’un islam authentique en France.
    Homme de caractère et de conviction, Hadj Alili a été un militant fervent de la cause de l’indépendance algérienne des l’âge de 17 ans et a succédé naturellement a son père, fondateur de la mosquée, de la porte d’Aix, a la tête de cette institution religieuse historique. Personnalité éminente dans la communauté musulmane de Marseille, hadj Allili a été membre du Corif et a participe activement au dialogue inter-religieux et inter- communautaire.
    La visite du défunt aura lieu le samedi 9 février de 13h30 à 15h00 à l’instiut Paoli Calmette, sainte marguerite, 13009 Marseille. La levée du corps aura lieu a 15h00. La prière funéraire se déroulera au cimetière Les Vaudrans route des trois lucs à la Valentine, 13012 Marseille. A Dieu nous appartenons et vers lui nous retournons. (Le bureau de l’association Errahmanya)

Tizi-ouzou-Santé - Le ministre de la santé promet de  »tenter d’obtenir » un nouveau CHU pour Tizi-ouzou - 8 février 2013 - Le ministre de la santé, Abdelaziz Ziari, a déclaré jeudi qu’il va  »tenter d’obtenir » un nouveau centre hospitalier et universitaire (CHU) pour Tizi-ouzou, reconnaissant que l’actuel ne peut plus répondre à la demande locale sur plusieurs plans dont dcHadjMohandOualila demande en soins, la recherche etc. 
    Deux localités de la Wilaya de Tizi-ouzou attendent qu’elles soient dotées d’hôpitaux rapidement. Il s’agit de Boghni et de Bouzeguene qui en sont dépourvues alors qu’une grande partie de la population de la Wilaya y vit. 
    Par eilleurs, le ministre, dont les propos ont été diffusés sur les ondes de la radio locale Radio Tizi-ouzou et qui était en visite dans la Wilaya, a minimisé le drame né des femmes qui sont décédées à la clinique d’accouchement de Sbihi. Pour lui le nombre de femmes décédés est moins que la norme nationale. 
    Le secteur de la santé est devenu le parent pauvre dans le pays. Heureux sont ceux qui peuvent se soigner à l’étranger. Il s’agit généralement des privilégiés et ceux de l’ancienne génération qui étaient affiliés à la sécurité sociale française. Pour le reste c’est le drame. Les cancéreux meurent par millier avant que ne vienne leur tour de bénéficier de soins en radiothérapie. Un professeur du CPMC ne cesse d’alerter l’opinion sur ce drame dont la cause est la négligence gouvernementale de doter le pays en infrastructures sanitaires suffisantes provoquant un retard préjudiciable à la santé des algériens.(BMS)

Kabylie – Gaz naturel - Le raccordement officiel au gaz naturel du village Mhaga renvoyé à … un autre jour - 6 février 2013 - Le raccordement officiel au gaz naturel du village Mhaga, de la commune d’Idjeur (Daira de Bouzeguene), qui devait intervenir mercredi 6 février, en présence du chef de Daira, M. Messaoud BOULARES et du président de l’APC, M. Azouaou Belli,  est renvoyé à un autre jour, « probablement pour la semaine prochaine », a-t-on appris de source locale.
    « Un problème d’opposition est derrière ce renvoi mais il devrait être réglé d’ici probablement la semaine prochaine », a précisé la même source. Des tests concluants ont été effectués par les services concernés de la Sonelgaz concernant le raccordement de ce village, selon la même source.
    Le village Mhaga fait partie des sept villages qui composent la commune d’Idjeur, de la Daira de Bouzeguene. Les autres villages sont Aït Aïcha , Bouaouane, Ighil Boukiassa, Ighraiene , Iguersafène et Tifrit n’Ath Oumalek. Il s’agit du village situé le plus en amont dans la commune.(BMS)

Kabylie – Illilten - Nouvelle visite mercredi du Wali de Tizi-ouzou au glissement de terrain d’Illilten -  6 février 2013 - Le Wali de Tizi-ouzou, M. Abdelkader Bouazghi, a effectué mercredi matin une nouvelle visite dans la commune d’Illilten touchée par un menaçant glissement de terrain au village Ait Aissi Ouyahia, indique un communiqué de presse de la Wilaya.
    Il était accomagné du chef de daïra, du président de l’APC, des directeurs des travaux publics, de l’urbanisme et de la construction, des ressources en eau et du conservateur des forets. log230siteMohandOulhadjLe wali a visité le projet du pont sis sur le CW 253 « ayant fait l’objet de réalisation en un temps record n’ayant pas dépassé 10 jours », a indiqué la même source en précisant que le Wali « a instruit les directeurs concernés à l’effet de procéder à l’élargissement du lit de l’oued et à la protection des berges ».
    « Par la suite, la délégation a visité le pont reliant le chef lieu de la commune au village Tazrout où les travaux ont connu un taux d’avancement appréciable ». Le wali s’est entretenu également avec les membres des comités de villages « en les invitant à porter aide et assistance aux directions concernées afin de hâter l’achèvement des projets en cours », conclut le texte du communiqué de presse.
     Le wali s’est rendu déjà au village Ait Aissi Ouyahia le 28 janvier 2013. Une visite précédée quelques jours auparavant par celle du secrétaire général le 22 janvier.(BMS)

Kabylie – sports – Le wali de Tizi-Ouzou veut un renforcement en moyens humains et matériels et du travail jour et nuit pour livrer dans les délais le stade OMS - 5 février 2013 – Le wali de Tizi-ouzou, Abdelkader BOUAZGHI, veut un renforcement en moyens matériels et humains et du travaille jour et de nuit pour arriver à livrer dans les délais le projet du stade OMS 50 000 places et ses annexes, situé à la périphérie ouest de Tizi-Ouzou.
    C’est ce que rapporte une source officielle de la wilaya qui rendait compte de la visite du wali mardi 5 février sur ce chantier. Le Wali a, selon la même source, présidé sur place « une séance de travail ayant regroupée le bureau d’études, le groupement d’entreprises chargées de la réalisation du projet ainsi que le directeur du centre de Contrôle Technique des Constructions (CTC) et le directeur de la jeunesse et des sports. »
     « Les intervenants sur chantier ont soulevé leurs préoccupations ayant fait l’objet de règlement séance tenante dans le souci de booster la cadence des travaux et être de ce fait au rendez-vous de la livraison du projet », a affirmé la même source en précisant que « les partenaires ont été instruits à trouver des solutions aux contraintes d’ordre technique directement sur chantier ».(BMS)

Kabylie -Neige – Nostalgie -Tahnouchet ou la luge à la kabyle: qui n’en a pas fait … - 5 février 2013 - Le retour de la neige ne véhicule pas que de l’inquiétude sur les moyens de chauffage, d’alimentation, de transport, de soins etc… La neige ramène également de la tahnouchet5fev2013mod230bonne humeur et un moyen de se détendre comme pour les enfants qui choisissent un terrain en pente pour s’exercer à la luge kabyle dite Tahnouchet. Tahnouchet vient du verbe ahnoucheg qui veut dire glisser. 
    Tahnouchet n’a pas de règles particulières sinon celle d’utiliser un moyen quelconque comme luge et parfois un tissu et se lancer verscnapestDeTiziouzou5fev2013 le bas. Résulat des courses: onrécolte parfois des bosses et le gel des pieds et des mains qu’on s’empresse de réchauffer autour du Kanoun, un chauffage traditionnel efficace consistant en un trou dans lequel on allume un feu.  
    On se réchauffe autour du brasier et on écoute autour du Kanoun dans la soirée les histoires anciennes ou celles mythiques qu’on appelle Timouchouha. C’est typiquement kabyle.(BMS – Lire avec vidéo)

Tizi-ouzou – Education -  Le CNAPESTE de Tizi-ouzou appelle ses adhérents à des grèves cycliques pour amener le DE à la signature d’un PV et à son application - 5 février 2013 - Le Directeur de l’éducation de la Wilaya de Tizi-ouzou a invité les représentants du Conseil National Autonome des Professeurs de l’Enseignement Secondaire et Technique Elargi (CNAPESTE) a une réunion mardi pour désamorcer vraisemblablement la crise du secteur avec ce syndicat qui a appelé ses adhérents à une grève cyclique le 12 et 13 février et les 18 , 19 et 20 février, indique une déclaration de son conseil de Wilaya signée par son coordinateur Kamal Goucem alors que le Directeur de l’éducation.
    Le CNAPESTE entend amener le Directeur de l’éducation à la signature d’un procès verbal d’une réunion tenue le 27 janvier et à l’application des accords contenus dans celui-ci », précise la déclaration ». Le seul point d’achoppement entre le DE et le CNAPESTE est l’annulation de la grève, relève-t-on dans le texte de la déclaration
     »Par ailleurs, le conseil de wilaya se réserve le droit d’ester en justice le directeur de l’éducation de la wilaya de Tizi Ouzou pour abus d’autorité et chantage sur la base des articles 370 et 371 modifié du code pénal », conclut la déclaration. Les deux articles cités sur le blog du CNAPESTE met en garde quiconque chercherait à faire pression pour obtenir un écrit, une signature ou une valeur d’une peine pouvant aller jusqu’à 5 ans.(BMS – Lire avec texte déclaration)

Intempéries- Bouzeguene -  Circulation automobile difficile lundi vers les villages à cause de la neige – (Un reportage photos suivra) - 4 février 2013 - La circulation automobile était difficile lundi vers les villages de la commune de Bouzeguene, voire inexistante pour neige5fev2013photo-300x154certains, à cause de la neige qui est tombée en quantité appréciable dans la nuit.
    Un conducteur de chasse neige de la commune a indiqué que la situation se rétablit graduellement soulignant l’effort que lui et ses collègues font pour dégager les axes routiers avec en priorité le chemin de Wilaya 251 menant jusqu’à Chrea. Il a indiqué que lui et son équipe (voir vidéo) s’ »attaqueront ensuite à cet axe menant vers Ighzer Amokrane et Akbou.
    Des habitants interrogés se sont montrés moins inquiets que l’année dernière parce que dit l’un d’eux  »les gens sont mieux préparés ».
    Les chutes de neige ont réduit la circulation automobile à Bouzeguene et les habitants ont redécouvert la marche à pied comme ces jeunes d’Ait Semlal (voir vidéo) rencontrés à Tagounsa (village Ihitouyssene) sur leur chemin vers Bouzeguene centre.(BMS – Lire avec vidéo)

Kabylie – Cinéma - Décès du cinéaste Abderahmane Bouguermouh à l’âge de 77 ans - 3 février 2013 - Le cinéaste kabyle (Algérien) , bouguermouhdc3fev2013Abderahmane Bouguermouh, est décédé dimanche à l’âge de 77 ans dans un Hôpital d’Alger, des suites d’une longue maladie, ont rapporté des sources concordantes sur internet citant pour certaines sa famille.
    Le corps mortuaire de feu Bouguermouh sera enterré mardi à Ighzer Amokrane (aarch Ouzellaguene), dans la Wilaya de Béjaïa, selon les mêmes sources. Bouguermouh a été le premier a réaliser un film en langue kabyle,  »La colline oubliée ».(BMS)

Kabylie – Chant – FilmsLa fondation Matoub Lounes fait appel à des souscriptions pour réaliser 2 films sur le chanteur assassiné -  3 février 2013 - La fondation Matoub Lounes fait appel à des souscriptions de 40€ en vue de produire deux films sur le chanteur assassiné,

matoub3fevrier2013log230 l’un concernant son dernier et unique concert au Zénith de Paris et l’autre un documentaire sur son combat et son parcours.  L’annonce a été faite dans une vidéo par sa sœur Malika Matoub et diffusée sur internet le 31 janvier dernier.  
     « Nous avons la possibilité de vous restituer l’unique concert de Lounes filmé en 1995 au Zénith de Paris », indique Malika Matoub dans son appel. Le fil sera produit en DVD après un concert de présentation en présence du public estimé à 6.000 invités parmi les souscripteurs. 
   « Dans même temps, la fondation a décidé de réaliser un documentaire sur la vie et l’oeuvre de Lounes », a ajouté la sœur de Matoub qui préside la fondation.  Le film est intitulé « Matoub Lounès, mon nom est Combat ». Ces projets de films sont le fruit d’une longue collaboration entre la Fondation Matoub Lounès et Mathurin Productions, relève-t-on dans le texte d’accompagnement de la vidéo.
   Matoub Lounes a été assassiné le 25 juin 1998 au lieu dit Talla Bounane sur la route de son village à Taourirt Moussa dans la commune de Beni Douala toute proche de Tizi-ouzou, la capitale des montanes du Djurdjura (Kabylie, Algérie). Les auteurs de ce crime n’ont jamais été retrouvé alors que la famille du chanteur réclame un procès et l’identification de ceux qui l’ont tué.(BMS – Lire avec vidéo de l’appel)

Kabylie – météo - Retour de la pluie et de la neige en Kabylie – 3 février 2013 - Le mauvais temps est de retour en Kabylie avec beaucoup de pluie dans les zones basses neige3fevrier2013et de la neige en altitude dépassant les 600/700 mètres. A Bouzeguene, la neige a fait son retour dimanche matin touchant particulièrement les villages Ath Salah, At Semlal, At Sidi Hand Ouali, At Ikhlef et tous les autres situés à une même altitude.  
    Toutefois, jusqu’en milieu de matinée de dimanche, il n’y avait pas de difficulté à circuler dans cette région qui reste touchée par des glissements de terrains en plusieurs endroits menaçant des habitations comme à Ath Salah, At Sidi Hand Ouali et Ihitoussene ou des axes routiers comme celui situé près de Takharoubt – Assif Ouserdoune. 
    A Tizi-ouzou, le froid enveloppait la ville depuis la nuit avec des chutes de pluie importantes. Mais des éclaircies se produisent au terme de quelques averses laissant même apparaître des rayons du soleil. Mais la météo annonce une nuit fort difficile avec de probables chutes de neige plus importantes.(BMS – Lire)

Algérie – divers - Série d’accidents vus samedi entre Alger et Tizi-ouzou - 2 février 2013 - Des chutes de pluie enregistrées samedi après-midi dans l’algérois et Tizi-ouzou ont provoqué une série d’accidents en quelques minutes comme nous l’avons observé sur l’autoroute séparant Alger (Gué de Constantine) et Tizi-ouzou.
    A quelques encablures de l’aéroport, deux accidents se sont produits sur les deux voies de l’autoroute et à quelques dizaines de mètres l’un de l’autre et presque en même temps. Sur la voie menant vers l’aéroport un fourgon a percuté un vieux véhicule léger et causé des dommages à un autre. Quelques mètres plus loin au moins cinq véhicules sont entrés dans un télescopage bloquant la circulation, sur l’axe menant vers Ben Aknoun.
    Un peu plus loin à la sortie est de l’aéroport, un camion Berliet s’est retrouvé on ne sait comment sur la glissière de sécurité laissant échapper son essence. A Thenia un autre accident bloquait la circulation dans le sens allant vers Tizi-ouzou et Bouira.
    Enfin à la sortie de Tadmait et juste près du pont de Sidi Naamane, un bus de transport des voyageurs a percuté la glissière de sécurité pour aller ensuite droit dans la talus de la route.
     Il est tout a fait clair que les chutes de pluie qui ont provoqué des mares d’eau sur la chaussée sont derrière ces accident auquel il faut ajouter l’irresponsabilité et l’impatience e caractéristiques des algériens dans leur conduite sur la route.(BMS)

Bouzeguene – SonelgazVers la fin des chutes de tension dans plusieurs zones de Bouzeguene - 1er février 2013 - Plusieurs zones de la Daira de Bouzeguene, ciblées par un programme de Sonelgaz visant la rénovation des transformateurs sonelgaz_5aout12électriques, devront être enfin libérées des chutes de tension qui leur compliquaient l’existence. La Daira de Bouzeguene cmprend quatre communes que sont Bouzeguene, Illoula, Ath Zikki et Idjeur. 
    Il s’agit des zones de Houra – Ahriq, Ath Feraach, Ihitoussene, Laoudha Guighil, Lekhmis – Tabouda (Illoula) et Ighrayene (Idjeur), selon une source proche de Sonelgaz qui s’exprimait sous couvert de l’anonymat.  
    Par ailleurs cette société aurait reçu l’assurance d’obtenir un terrain à Bouzeguene pour construire un nouveau siège à son agence qui fonctionne dans l’exiguïté visible du garage aménagé qu’elle occupe pour 16 employés et 8 sociétés sous traitantes sans oublier la population locale qui vient y régler ses quittances. Nous y reviendrons.(BMS – Lire et commenter)

Kabylie – administration Le wali de Tizi-ouzou met sous pression les chefs de Dairas sur plusieurs questions - 1 février 2013 - Le wali de Tizi Ouzou Abdelkader BOUAZGHI a mis sous pression jeudi les chefs de Dairas sur plusieurs questions évoquées lors d’une réunion réunissant plusieurs autres responsables dont les présidents des assemblées populaires communales de Draa-Ben-khedda et de Tadmait. 
    Selon une source officielle de la Wilaya, qui rendait compte des travaux, le wali a  »insisté sur la numérisation de l’état civil en demandant à messieurs les chefs de daïras d’exhorter des présidents d’APC à redoubler d’efforts afin que l’opération puisse prendre fin dans les délais les plus proches tout en procédant dans l’immédiat à l’installation des commissions de suivi de cette opération devant prendre fin le 09 février 2013 ». 
    Le wali a insisté également sur l’exécution des programmes en cours de l’habitat rural, en demandant aux  »chefs de daïras de prendre les dispositions réglementaires afin que la première tranche soit débloquée aux bénéficiaires et permettre de ce fait à la wilaya de solliciter un programme supplémentaire au titre de l’année 2013, qui est subordonné à l’exécution de celui en cours’ »‘. Il leur a demandé  »d’impliquer les subdivisionnaires concernés en vu de faciliter l’opération »,  a ajouté la même source. (BMS -Lire la suite et commenter)

Bouzeguene – Société - Les dos d’ânes risquent de renchérir roulements, rotules et cardans à Bouzeguene- 31 janvier 2013 - La multiplication des dos d’ânes de toutes formes et vraisemblablement non réglementaires, ni autorisés, sont devenus une source d’inquiétude aux automobilistes à Bouzeguene parce qu’ils risquent d’en payer le prix fort à la longue, voire en paient cordeMarineIhitousseneHoura2déjà, avec la détérioration des roulements, rotules et autres cardans qu’ils provoquent ou qu’ils provoqueront.
    Le sujet est délicat. Ces dos d’ânes, qui ne devaient être que des ralentisseurs nécessaires contre les chauffards de tous bords, doivent néanmoins répondre à des normes techniques précisées par voie réglementaires. Mais pour le moment, ils sont réalisés à l’initiative de particuliers ou groupes de personnes (voisins ou villageois) avec du béton ou, innovation locale, des cordes marines qui secouent réellement les véhicules qu’elle que soit la vitesse adoptée par le conducteur. Le sujet a été évoqué par la presse à plusieurs reprises dans l’espoir que ce soit la collectivité locale, la commune, qui les mette en place pour protéger les gens contre des accidents, étant entendu,  que la région a ses fous du volant comme ailleurs, mais aussi ses automobilistes BCBG qui ne demandent qu’à rouler avec modération.
    Les automobilistes de la partie est de Bouzeguene comme Ath Zikki, Houra, Ahriq et Ath Salah sont ceux qui souffrent le plus de cette situation. Il y a au moins quatre dos d’ânes à hauteur d’Ihitoussene, une quinzaine de Tabouchicht- Taniimt – Ath Ferrach – Sikh Houra et une demie douzaine à la traversée du village Houra. Il s’agit d’une partie du chemin de Wilaya 251 qui relève également de la direction des travaux publics. Précision: on n’a pas compté les nids de poules…….(BMS – Lire la suite)

France – Algérie – Kabylie - Hasko : un artiste de chez nous qui chante bien en français - 31 janvier 2013 - Hasko est un jeune chanteur, originaire d’Ath Salah (Bouzeguene) qui essaie de se frayer un chemin en France où il s’est hasko31jan2013lancé dans une carrière dans le genre du rap. Le clip que nous a fait découvrir un autre chanteur de la région, qui se trouve être son père, notre ami Mabrouk Ait Ferhat via sa page facebook, laisse apparaître un Hasko très offsensif et à la musique agréable à écouter. Son véritable nom est Driss. Il est né en France à Saint Cyr.
    Sur sa page facebook, Hasko est très philosophe. Jugez-en sur ce qu’il écrit entre autres:  »Si J’Suis Infidèle C’est Pas Que J’Te Trompes Mais Que J’Me Suis Trompé … », « Tu Veux Qui »Il Sortes de Ta Tete ?? Commence Déjà Par Ne Pas Le Laissè Rentrer En Toi … !!!! », « J’Assume Mes Propos … Ou Sont les Femmes ??? Tu Veux Dire Quelque Chose Peut Etre ??? », « J’Préfère Aller Chercher mon Fils au Commissariat, que ma Fille a l’Hôtel », « Vaut mieux avoir un Garçon difficile, qu’une Fille Facile … ». Un artiste qui a du talent. A suivre.(Voir son clip)

Kabylie – sinistre – Les décisions prises lundi à la  Wilaya de Tizi-ouzou concernant le glissement d’Illilten 28 janvier 2013 - Six actions ont été décidées lundi par la Wilaya de Tizi-ouzou pour affronter le problème du glissement de terrain au village d’Ait-Aïssi-glissementterrainOuyahia, de la commune d’illiliten, au terme d’une réunion regroupant autour du Wali, Abdelkader BOUAZGHI, plusieurs responsables, a annoncé une source officielle.
    Il est question de l’achèvement « des travaux du pont en cours de réalisation dans les délais les plus proches, de la destruction de l’ancien pont situé sur le CW 253 et son remplacement dans les meilleurs délais par un nouvel ouvrage avec des dimensions appropriées permettant l’évacuation facile des coulées de boue, de la réalisation d’un levé topographique en présence du comité de village et du bureau d’études pour la continuité des travaux de gabionnage et de correction des berges et du recasement des familles sinistrées dans leurs anciennes habitations en leur accordant une aide de l’ordre de 700 000,00 DA pour la réhabilitation de leurs maisons en attendant la réalisation d’un programme de logement pour leur recasement définitif.  »S’agissant des habitations sises sur les berges de l’oued présentement menacées, après aboutissement des procédures administratives et réglementaires d’indemnisation, une solution sera dégagée », a indiqué la même source en précisant que des « instructions ont été données également aux responsables des secteurs concernés pour assurer un suivi régulier des travaux ».
    L’administration de la Wilaya a multiplié les sorties sur la question ces derniers jours avec un premier déplacement du secrétaire général de la Wilaya à Illilten le 22 janvier suivi d’une visite dimanche du wali accompagné de plusieurs responsables et enfin de la tenue de cette réunion au siège de la Wilaya.
    Il semblerait que l’administration et l’APW feraient chacun cavalier seul. Les comptes-rendus des sources officielles liées à ces deux institutions, ont fait état du déplacement du Wali à Illilten sans le président de l’APW et celui-ci, Hocine Haroun du FFS, s’est rendu également le 20 janvier accompagné de deux de ses vices-président.(BMS – Lire)

Algérie – France – Journalisme - Conférence de l’écrivain et  journaliste Paul Balta à l’ENSJSI le 3 février - 28 janvier 2013 - L’écrivain – journaliste Français Paul Balta donnera une conférence le 3 février à 10 heures à l’Ecole nationale supérieure de journalisme et des sciences de  l’information (ENSJSI, Alger), en partenariat avec l’Institut français d’Alger. « Quarante ans de journalisme : du Moyen Orient au Maghreb », est le thème que M. Balta Développera à cette occasion, indique un courriel d’une source proche de l’ENSJSI reçu à kabylienews@yahoo.fr. M. Balta est connu en Algérie pour avoir été le correspondant du Le Monde pendant de longues années pendant le  »règne » de Houari Boumediene. Il est critiqué par certains pour sa complaisance à l’égard de la politique menée par l’ancien président algérien.(BMS) 

Kabylie – Illilten - Le Wali de Tizi-ouzou se rend à Illilten et convoque une réunion pour lundi au siège de la Wilaya sur le glissement de terrain menaçant de cette commune - 27 janvier 2013 - Le wali de Tizi-ouzou, Abdelkader Bouazghi, accompagné des directeurs debouazghi8novgazNaturel l’urbanisme et de la construction, des travaux publics et des membres de la commission de sûreté de la wilaya, a effectué dimanche à Illilten pour le « suivi du glissement de terrain dans le village Aït-Aïssa- Ouyahia », a indiqué une soure officielle de la Wilaya.
    La même source fait état de  »différentes opérations engagées par la wilaya, entre autres, dragage (désenvasement) de l’Oued notamment au niveau du pont situé sur le chemin de wilaya n°253, pose de gabions pour la protection des berges et les habitations situées sur le lit de l’oued, réalisation d’un nouveau pont, destruction du pont sis sur le CW n°253 et son remplacement par un ouvrage avec des dimensions appropriées qui permettront l’évacuation des eaux..etc »
    La Wilaya fait état de mesures qui  »ont été prises et qui seront concrétisées lors de la réunion qui aura lieu le lundi 28/01/2013 au siège de la wilaya » sans préciser lesquelles
.(BMS)

Kabylie – Gaz naturel – Projet de gaz naturel à Ath Ouizguane: les habitants  demandent l’intervention du Président  Bouteflika – 27 janvier 2013 - Les habitants d’Ath Ouizguane (Bouzeguene Village) sont en colère devant les lenteurs du projet de raccordement au gaz naturel de leur village. Ils viennent de solliciter l’intervention du président de la République, Abdelaziz athOuizguaneVuesept2012Bouteflika, dans une lettre qui lui est adressée, citée par le journal El Watan dans son édition du dimanche 27 janvier 2013, pour hâter l’achévement de ce projet qui a été entamé début 2010.
    Le pire qui puisse arriver encore est que, selon source villageoise jointe par téléphone, certains travaux réalisés ne répondent pas aux normes et qu’il faille tout refaire notamment dans la vieille partie du village.
    Le village Ath Ouizguane, dont est issu le chef de la Wilaya 3 historique, le défunt colonel Mohand Oulhadj, a mené ces dernières années plusieurs actions d’éclat pour attirer l’attention des responsables qui suivent le projet sur sa conduite qui ne les rassurait pas. Ils avaient fermé les sièges de l’APC et de la Daïra pour se faire entendre. A chaque fois, des engagements sont pris par l’entreprise mais visiblement non satisfaisants sur le terrain pour les villageois, qui espèrent cette fois qu’une intervention de la présidence fasse faire évoluer les choses comme ils le souhaitent.(BMS)

Kabylie – société – Mohand Allouache confident attentionné de ses clients – 27 janvier 2013 -Mohand Allouache, une icône de la région de Bouzeguene, connu pour avoir été pendant plus de 30 ans coiffeur (à compter de 1955) et ensuite de gérant de café, vous MohandAllouache215jan2013présente via Kabylie news TV ses meilleurs vœux à l’occasion du nouvel an berbère Yennayer 2963, du nouvel an grégorien 2013 et de l’anniversaire de la naissance du prophète Mohamed (Que le Salut de Dieu soit sur Lui).
    Dans un entretien express, il revient sur le sens qu’il donne à son activité et à son utilité, sur le lien personnel qu’il tisse avec tous ses clients et son contact facile avec eux, affirmant qu’il aime apprendre d’eux et partager ce qu’il a à offrir.
    Il a le sens du respect de ses clients qu’il dit vouloir le transmettre à ses enfants qui gèrent désormais le café situé en plein centre de Bouzeguene. Alors que nous étions avec lui, il s’excusa un moment pour aller saluer deux messieurs qui venaient de s’attabler et discuter avec eux avant de revenir. Ses clients habituels sont tous traités ainsi dit-il.  »C’est un plaisir que de discuter avec certains jusqu’à ne pas vouloir les voir partir », dit-il.
    Son café ferme le samedi de chaque semaine contrairement aux autres.  »Parce que les autres, ferment tous le vendredi alors que nous ouvrons », dit-il.
    Au mois de Ramadan, il laisse toujours la porte ouverte pour permettre à ceux qui sont dans le besoin de se soulager dans les toilettes de l’établissement. Il dit avoir pris cette décision depuis qu’un jour il a vécu une situation similaire alors qu’il était à Azazga et ne trouvait pas d’endroit pour se soulager. Pendant le même mois du ramadan, il fait sortir devant sonétablissement un certain  nombre de chaises pour permettre aux gens de se reposer un peu parce que à Bouzeguene, en dehors des cafés, il n’y a pas de jardin pour récupérer.(BMS)

Kabylie – chant – Le village Boumessaoud commémore samedi le 1er anniversaire du décès du chanteur Cherif Khedam – 25 janvier 2013 - Le village Boumessaoud, de la commune Imsouhal (Wilaya de Tizi-ouzou, Kabylie) devrait accueillir samedi beaucoup d’invités à l’occasion de la commémoration du 1er CherifKheddam210anniversaire du décès du chanteur Cherif Khedam.
    L’association culturelle qui porte son nom et le comité du village ont préparé  »un programme riche en activités », pour cette commémioration, selon une affiche d’invitation diffusée à Tizi-ouzou. Parmi ces activités figure un concours de poésie dédiée au chanteur disparu.
    Cherif Kheddam, qui a bercé des générations de Kabyles avec ses chansons aussi variées que plaisantes et très poétiques, comme hasvagh imaniw dhagour (Je me prenait pour la lune), Nadia, Lemri (La glace), Tsghanigh tamurt-iw (Je chante mon pays) et bien d’autres, est décédé le 23 janvier 2012 à Paris. Celui qui a chanté Thilawine (les femmes), Nessa elhak ak manhamel (On a raison de t’aimer), Tselimagh felawen (Je vous adresse mon salut), Anef ilemwaji (laisse passer les vagues) et Sligh iyema thena (j’ai entendu ma mère dire), s’est éteint à l’âge de 85 ans des suites d’une longue maladie dans un hôpital parisien.
    Cherif Kheddam, né le 1er janvier 1927 à Ath Bou Messaoud, a marqué son époque avec un style de chant apparenté à l’oriental avec les sons de l’Oud mais qui reste authentiquement kabyle de par ses variations qu’impose la poésie proprement kabyle qui l’accompagne.
   Il fait partie d’une génération de chanteurs Kabyles qui s’éteint petit à petit. Comme d’autres, il a marqué la chaîne kabyle, la Chaîne 2 de la radio algérienne. Les chanteurs Kabyles lui vouent un respect sans limites d’une part pour une œuvre de premier ordre et d’autre part pour sa personnalité qui en impose(BMS – Lire la suite)

Kabylie – religion - Joyeux anniversaire aux Moulouds de Kabylie - 24 janvier 2013 - Il sont certainement des milliers à porter le prénom de Mouloud en Kabylie parce que tout simplement ils ont eu la chance de naître le jour où est feté l’anniversaire de mouloudEnnabaouila naissance du prophète Mohamed, Que le Salut de Dieu Soit sur Lui. (QSSDL). Nos anciens avaient l’habitude de donner le prénom de Mouloud en hommage et en souvenir de cette journée.
    Le prophète Mohamed (QSSDL) est né un lundi du 12 Rabi’El-Awal de l’an de l’Eléphant (calendrier de l’Hégire) correspondant à l’an 570 de l’ère grégorienne et est décédé à l’âge de 63 ans en l’an 11 de l’Hégire, correspondant à l’année 632 du calendrier grégorien. Il est le dernier des Messagers de Dieu, qui avec le Coran a répandu l’Islam à Travers le monde.
     Malgré l’hostilité qui lui a été réservée par les chrétiens et les juifs notamment, l’Islam n’a pas cessé de gagner des territoires et surtout les cœurs, tant il s’agit d’une religion prônant la justice entre tout et préservant les droits de chacun dans un cadre organisé. Les autres religions ont fini par dévier jusqu’à défendre auparavant des système féodaux ou l’esclavagisme régnait en maître. Les religieux se positionnaient alors avec les puissants.
    Quoi que fassent ceux qui lui sont hostiles, en usant de procédés diaboliques faits de manipulations diverses, l’Islam reste une religion qui avance contrairement aux autres qui reculent même au prix de reniements. La guerre de l’image et de la communication moderne semble tourner également à son avantage, car contrairement à ceux qui critiquent cette religion en usant de procédés de dénigrements, ceux qui défendent l’islam ne font que la vulgariser. Et dès qu’une personne en prend connaissance, elle l’adopte, si elle est sinbcère, et se convertit généralement.(BMS  – Lire)

mawlid24jan2013

Kabylie – chant - Célébration du 57ème anniversaire de Matoub Lounes - 24 janvier 2013 - La fondation Matoub Lounes a célébré jeudi le 57ème anniversaire anniversaire du chanteur assassiné le 25 juin 1998 avril_17_matoub375sur la route de son village à Thala Bounane près de Beni Douala. Matoub est né le 24 janvier 1956 à Taourirt Moussa, un village proche de Tizi-ouzou.
   La célébration, qui n’a pas connu une large médiatisation contrairement aux habitudes entourant les événements intéressant le chanteur disparu et dont l’entrée est réservée aux invités, comprenait un gala auquel étaient programmés plusieurs chanteurs. Un point de presse devait suivre, a indiqué un jeune de l’organisation.
   Matoub Lounes a été assassiné alors qu’il était au sommet de son art. Il a inspiré beaucoup de chanteurs pour suivre sa voie mais aussi des auteurs qui ont écrit sur son parcours et son art. Les suites judiciaires de son assassinat restent toujours au point mort alors que sa famille et plus particulièrement sa mère et sa sœur réclament en toutes circonstances la vérité sur cet assassinat attribué par certaines parties au groupes islamiques armés (GIA).(BMS – Voir vidéo)

Kabylie – sociétéRetour du froid et de la neige en Kabylie - 24 janvier 2013 - Le froid accompagné de chutes de neige était de retour depuis mercredi en Kabylie. Le mauvais temps se poursuivait jeudi avec un ciel neige23jan2013bis375très couvert et un froid glacial dans la ville de Tizi-ouzou alors que dans les zones montagneuses la neige dominait le paysage. 
    Mercredi, des chutes de neige ont touché même la ville de Tizi-ouzou sans compter le village qui la surplombe, Redjaouna. Des chutes de neige ajoutées à l’incivisme de nombreux automobilistes qui ont provoqué des embouteillages monstres notamment à la nouvelle ville. 
    Les zones montagneuses des Ath Zikki, Ain El Hammam et Larbaa Nath Irathen étaient sous la neige en milieu de journée. Idem à Bouzeguene et dans la région des ath Ouacifs et Ouadhias. Les cols de Tirurda et Chellata étaient bloquées, selon des informations concordantes. 
    Le retour de la neige a ravivé le souvenir de celle tombée en quantité considérable en février 2012 bloquant de nombreuses communes et villages et faisant craindre le pire sur la population. Une situation qui a été surmontée par la solidarité villageoise.(BMS – Lire avec vidéo)

Bouzeguene – solidaritéLes citoyens de Bouzeguene se mobilisent pour empêcher un glissement de terrain d’emporter une habitation à Ihitoussene – 21 janvier 2013 - Grande mobilisation depuis quelques jours à Bouzeguene à la suite d’un glissement de terrain qui menace sérieusement d’affecter ou d’emporter une habitation au village Ihitoussene. Des équipes de bénévolesihitousseneGlissement3650Une venant de tous les villages se relaient sur place pour poser des gabions et empêcher la terre de bouger.
    Les services de la commune de Bouzeguene ont visiblement également sonné la mobilisation des moyens dont elle dispose y compris ceux du privé. Des camions font des va-et-viens en ramenant de la pierre pendant que des tracteurs les font parvenir au site accidenté où le glissement de terrain s’est déclaré à la suite d’un terrassement récent.
    La mobilisation se poursuivait encore dimanche malgré des chutes de pluie importante. Des bâches ont été posées sur la petite parcelle de terre qui sépare le glissement de l’imposante demeure des Ath Amara. Il s’agit de rendre l’endroit secs pendant que la course contre la montre semblait engagée pour poser des gabions et éviter à la terre de bouger.
    Les travaux sont menés par des volontaires mais aussi des employés communaux et d’autres d’entreprises privées visibles à leurs tenues de travail.
    La région de Bouzeguene est connue depuis longtemps pour sa solidarité inter villageoise. Il y a une année une coordination allait être créée pour organiser davantage cette façon de vivre des gens d’Ath Yedjar. Mais elle n’a pas été concluante, nombreux sont ceux qui voulaient garder cette solidarité dans son cadre purement traditionnel dit  »Taâarfit ».(BMS – Lire avec vidéo)

Kabylie – sociétéDes couturières l’affirment: la robe kabyle va bien …-  19 janvier 2013 - Des couturières kabyles, rencontrées en marge de la fête de Yennayer à Iguersafene, commune d’idjeur (Daïra de Bouzeguene, Wilaya de Tizi-ouzou, Kabylie – Algérie) ont affirmé que la robe kabyle va bien et que ses perspectives s’élargissent de plus en plus pour gagner d’autres pays. 
     Mme Chabane, qui exposait une partie de ses modèles, à l’occasion de cette célébration à Iguersafene, est catégorique:  »Dieu merci. La robe kabyle est parvenu au Maroc, en Tunisie, en France, en Allemagne… partout ». 
     A la question de savoir si elle est rentable comme activité, Mme Chabane nuance un peu son constat mais pour souligner que l’essentiel est que la robe kabyle a été comme ressuscité alors qu’elle allait être oubliée par certains. » 
     Mme Chabane qui tient un magasin de vente de robes kabyles à Bouzeguene et qui dit participer à des expositions de façon régulière a tenu a mettre en exergue le ChabaneFaridaIguersafene375label de Bouzeguene, région où les femmes sont attachés à Taqadourt. 
     Farida de Mhaga, un village tout proche d’Iguersafene, et qui participait à la manifestation tienbt également un maagasin de robes kabyles de sa création à l’entrée d’Azazga. Elle affirme qu’il lui arrive de passer huit jours pour confectionner une robe kabyle. La robe la plus chère revient à 19.000 DA dit-elle. 
Farida se dit également optimiste pour l’avenir de la robe kabyle.(BMS – Lire avec vidéo)

Justice – Rubrique - Rubrique juridique prochaînement avec Maître Belkacemi Nourredine - Vous avez un problème juridique particulier pour lequelHadjnordine125Conseils vous avez engagé une action en justice ou que vous allez le faire, vous ignorez ce que dit la loi et ce que celle-ci vous réserve comme droit et devoir dans un litige quelconque, vous avez un problème particulier de droit à soulever, Maître Belkacemi Nourredine, huissier de justice, connu pour sa compétence en matière de droit (vous l’avez certainement entendu sur Radio Tizi-ouzou), répondra à vos questions grâce à une rubrique que ce site ouvrira prochainement. A vos questions donc. Il vous suffit de raconter votre histoire en envoyant votre courrier à kabylienews@yahoo.fr.(BMS)

Quiproquo de BMS - Heureux qui comme Ahmed Ouyahia s’en lave les mains ces jours-ci pendant que d’autres se mordent les doigts… - 19 janvier 2013 - C’est un peu kabyle ce commentaire mais allons-y. Oui, heureux qui comme Ahmed Ouyahia, l’ex-chef du gouvernement Kabylie (Algérie) Agence Free Presse de BMS – Décembre 2012 une_ouyahiaet ex-premier ministre et ex-SG du RND bmsunblog200jan2013 dans qui doit  se laver, voire se frotter, les mains ces jours-ci pendant que d’autres se mordent certainement les doigts de le voir loin de ce qui arrive au pays alors qu’il faut quelqu’un comme lui, qui avec son art et ses manières d’affronter les crises, aura su le tirer de ce qui lui arrive … notamment à In Amenas.
Je suis comme ça, moi, BMS. J’ai pris en sympathie M. Ouyahia pas parce qu’il n’est plus au pouvoir mais parce que ceux qui l’ont remplacé à tous les échelons, c’est un point de vue personnel, apparaissent comme ne pouvant pas lui arriver à la cheville. Même Mohand Said Oubelaid, un autre kabyle de bon aloi, ne pourrait faire oublier un Ouyahia qui partait toujours au front lorsqu’il fallait  affronter la tempête et qui sait rayonner devant les médias nationaux et internationaux quitte à devenir impopulaire.
Mais curieusement, ceux qui l’on remplacé au gouvernement et au RND ont comme perdu leur langue. Où est Sellal? Où est Bensalah ou Yahia Guidoum dans tout ça? Pour dire quoi BMS? Juste pour nous rassurer qu’il y a un commandant sur le navire Algérie et un autre sur le RND qui a été ingrat envers celui qui l’a fait des années durant. Que dis-je? Depuis sa création.(BMS)

Kabylie – humour - Humour kabyle à l’état pur avec Mohand, alias Amirouche, alias Kiki - 18 janvier 2013Iguersafene, de la commune d’Idjeur (Daira de Bouzeguene) possède en Mohand, alias Amirouche, alisa Kiki, son personnage humoristique à l’état pur comme dans kikiIguersafene200tous les villages Kabyles. Nous l’avons rencontré de façon fortuite près du gros rocher du village et à chacune de ses réponses à nos questions … c’est la rigolade qu’il déclenche en nous.
Mohand dit être âgé de 76 ans alors qu’il ne les paraît point à cause ncertainement de son esprit détendu et son visage rayonnant. Il nous a raconté comment lors de la longue période de 1962 à 1979 qu’il a passée en France, il n’a jamais vu le soleil parce qu’il était porté sur la bouteille.
Depuis qu’il est rentré au pays, il dit se sentir bien et ne pense plus à la France.  »Ici je vois le soleil ». Mais c’est lorsqu’on a abordé avec lui quelques questions liées à son personnage qu’il nous a fait le plus rire. Tenez il dit que le fait qu’on l’appelle Kki ne le dérange plus. Nous voyant en train d’enregistrer, il se tourne vers notre accompagnateur et lui dit:  »alors comme ça plus tard quelqu’un dira, je vais aller passer (le film) Kiki ».
Il nous raconte ensuite comment on l’a surnommé Amirouche alors qu’il croit ne pas lemériter. Et pourquoi? Parce que je tremble lorsque je vois un soldat, une fusil », dit-il.  »Si les gens étaient comme moi, jamais la France n’aurait été chassée d’Algérie », dit-il mi-sérieux, mi plaisantin. Il dit toucher un peu d’argent de Bouteflika et un peu de De Gaule ». Mais allez décoder ce que dit Mohand Kiki Amirouche, dont l’ouïe a faibli avec TaharIgreb1l’âge mais qui a conservé un franc parler agréable à entendre.(BMS – Lire avec vidéo)

Idjeur – Culture - Le maire d’Idjeur parle des perspectives culturelles dans sa commune - 17 janvier 2013 - M. Azouaou Belli, le tout nouveau AzouaouBelliminiatureprésident d’APC d’Idjeur (Daira de Bouzeguene) a rendu hommage à l’association Alma d’Iguersafene qui a célébré de façon collective vendredi le nouvel an berbère, Yennayer 2963.
Rencontré en marge de cette manifestation, M. Belli a indiqué qu’il espère que tous les villages d’Ath Yedjar prennent exemple Igeursafene, comité et association. Tout comme il a déclaré qu’il a l’espoir que des événements comme cette célébration reviennent régulièrement . En tant qu’APC nous avons l’intention de mener des actions communes et aller loin en matière de culture et de sports pour tirer  la jeunesse du marasme et du  »dégoutage » et oublier les mauvaises habitudes.(BMS – Voire vidéo)

APW Tizi-ouzou - Klaleche Mohammed, Zemirli Sid Ali et Ougmat Kamel nouveaux vice-présidents à l’APW- 16 janvier 2013 -L’Assemblée populaire de wilaya, menée par l’alliance FFS, FLN et RND a porté Klaleche Mohammed, Zemirli Sid Ali et Ougmat Kamel aux postes de vice-présidents au cours d’un vote unanime, rapporte une source de l’assemblée dirigée par l’artiste-peintre Hocine Haroun.
L’APW qui a tenu une session extraordinaire le 13 janvier, a adopté également son règlement intérieur et installé 9 commissions permanentes.(BMS)

Tizi-ouzou – Gouvernement – Deux ministres et un secrétaire d’État en visite à Tizi-ouzou en moins d’un mois - 16 janvier 2013 -Tizi-ouzou a vu défiler pas moins de deux ministres et un secrétaire d’État du gouvernement Abdelmalek Sellal en moins d’un mois dont le dernier est le ministre des transports, Ammar TOU, qui, lundi a visité  »le tunnel SNTF (854,50 mètres linéaires) situé dans la commune de Tadmait », selon une source officielle de la Wilaya avant de se rendre à Draa Ben Khedda pour voir le  »projet du « viaduc » situé à côté du pont de Sidi-Naamane dont les travaux on atteint un taux de 18% ».
Le secrétaire d’Etat chargé du tourisme, Mohamed Amine Hadj Saïd, a visité pour sa part samedi différents sites touristiques et culturels de la wilaya de Tizi-Ouzou notamment les deux hôtels de la ville, l’hôtel Amraoua et l’hôtel Lalla Khedidja, avant de se rendre à la maison de la culture Mouloud Mammeri où se tenait la 6éme édition du salon du couscous.
Le Ministre des Ressources en Eau, Hocine NECIB, a effectué pour sa part une visite le 27 décembre 2012, consacrée au barrage de souk N’Tleta au sud de la ville de Draa Ben Khedda,  »sur le point d’être lancé dés lors que toutes les contraintes liées à l’expropriation des terres pour les besoins du barrage sont levées », a précisé la source de la Wilaya. Il a procédé ensuite  »à la mise en service de la station de refoulement dont vont bénéficier six communes en l’occurrence Boudjima, Iflissen Tigzirt Aghrib Akerou, Azeffoun ».(BMS)

Ibouyisfene – Yennayer – Yennayer au village Ibouyisfene: une célébration collective pour renforcer la solidarité interne  -- (Avec vidéo complète de près de 14 minutes) - 15 janvier 2013 -  Le village Ibouyisfene, de la commune de Bouzeguene (Wilaya de Tizi-ouzou, Kabylie – Algérie),ibouyisfeneComplete375b a choisi pour la première fois de célébrer de façon collective le nouvel an berbère, à l’occasion de Yennayer 2963, en concoctant un programme varié fait d’une exposition d’objets traditionnels en agriculture et dans la vie de tous les jours ainsi que des plats typiquement kabyles comme lemsemen, thighrifine et autres.
En milieu de journée, le centre du village et un espace situé à côté de la mosquée,  devaient recevoir les habitants et leurs invités dont le nouveau maire de Bouzeguene, M. Bessaha Mourad, pour un déjeuner au couscous garni de légumes secs de plusieurs variétés avec des morceaux de poulet cuit à la traditionnel (non rôti).
En début d’après-midi sont entamées des activités culturelles avec avec en prime le chants traditionnels Izlan entonnés par de respectables grands-mères. Au programme figuraient ensuite un rappel historique sur Yennayer , d’une chorale par la troupe du village et une pièce de théâtre pour enfants.
Dans la soirée devait se dérouler un dîner dit Seksu L’Jamâa qu’aucun habitant ne prend le risque de rater. Il s’agit d’une tradition qui remonte à longtemps, nous-a-t-on  affirmé.
Le village Ibouyisfene possède en son comité de village très organisé et une association culturelle dite Isuraf (Pas-à-pas) un duo très actif qui permet de mobiliser les habitants autour du bien commun qu’est la gestion de l’espace collectif dans toutes ses dimensions. Une situation qui apparaît comme une bénédiction devant les lenteurs de l’administration en général de répondre rapidement aux besoins des villages parfois pour des considérations objectives. (BMS – Lire avec vidéo complète de près de 14:00)

France – Berbère – Yennayer - Bertrand Delanoë annonce un projet d’une Maison de culture berbère à Paris - 15 janvier 2013 - Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a annoncé lundi 14 janvier un projet d’une maison de la culture berbère dans la capitale française dont il est maire.  Il a fait l’annonce en direct sur Berbère télévision lors de la célébration du nouvel an berbère Yennayer 2963 aux cotés du Directeur et propriétaire de la chaîne communautaire kabyle, M. Mohamed Saadi et des chanteurs Lounis Ait Menguellet et Idir.
»J’ai’ proposé deux parcelles Porte de Vincennes », a précisé M. Delanoë au micro du journaliste de Berbère télévsion, Mohand Kacioui,  avant de confirmer la nouvelle devant le public réuni pour célébrer le nouvel an berbère. Mohamed Saadi s’est déclaré ému par la nouvelle comme bon nombre d’autres figures connues sur la scène culturelle et artistique kabyle.(BMS)

delanoeBRTV740

Kabylie – Yennayer - Iguersafene :célébration collective de Yennayer avec une parade riche en couleurs (couverture complète avec vidéo) - 11 janvier 2013 - Le village Iguersafene a célébré vendredi 11 janvier 2013 pour la première fois de façon collective le premieriguersafeneComplete375 jour de l’an berbère, Yennayer 2963, grâce à une collaboration active et complémentaire entre le comité de village et l’association culturelle Alma. La célébration a été marquée particulièrement par une parade faite de tambourinaires (Idhabalen), des chants berbères anciens  »Izlan » et une reproduction d’un cortège nuptial à l’ancienne, à dos de cheval encadré par trois cavaliers.
Le cortège a pris le départ du carrefour central du village pour prendre le long chemin qui aboutit à l’école primaire située au lieu dit Alma où sont organisées d’autres activités dont des expositions d’objets traditionnels avec leurs noms en kabyle, histoire de vulgariser et de récupérer un peu sur le français et l’arabe qui ont brouillé et parfois enrichi la langue kabyle.
Notre site vous propose une vidéo complète de l’événement avec une présentation de ce village de 4.000 habitants par un de ses représentant, M. Akli Lhachemi, de brefs entretien sur Yennayer avec les vieux d’Iguersafene et une ballade à travers les rues et les places mythiques de ce village qui paraît très organisé et qui sait se prendre en charge.
Le village Iguersafene, selon M. Akli, compte sur ses enfants pour financer ses activités. C’est de cette manière qu’il a réalisé un projet d’eau potable de plus de 2 milliards de centimes. Il a réalisé lui même un cimetière bien entretenu pour ses 99 chahids (martyrs) avec une stèle ainsi qu’un musée tout mitoyen et riche en documentation. M. Akli a salué la mémoire des martyrs d’Iguersafene dont il dit qu’ils sont la première fierté du village.(BMS – Lire avec vidéo complète)

Ath Sidi Hand Ouali - Il y a 25 ans nous quittait Cheikh Abdellah Uabdallah (Belkacemi) - 14 janvier 2013 - Il y a 25 ans nous quittait Cheikh Abdellahaout2011_07_cheikh315 Uabdallah (Belkacemi). Il est décédé un 13 janvier 1988 à Bordj Bounaama (Wilaya de Tissemsilt) pour être enterré le surlendemain au cimetière de son village, Ath Sidi Hand Ouali (dit également Ath Mizare, de la commune de Bouzeguene). Cheikh Abdallah, Athirham Rebbi, a consacré une bonne partie de sa vie à l’imamat notamment à Ath Azouane, pendant la guerre de libération nationale ainsi que dans son village mais aussi à Ath Salah et Taourirt. Sa famille demande à tous ceux qui l’ont connu et apprécié d’avoir une pieuse pensée à sa mémoire.
Cheikh Abdallah a vécu en orphelin de père et presque de mère puisque celle-ci, Tassadit Tarazqits, atsirham Rabbi, malgré sa volonté à rester pour l’élever a été contrainte à l’abandonner à la famille de son oncle paternel, Larbi. Elle lui a donné des demi-frère et sœurs à Ighil Tziboa dont le plus connu est le regretté Si Cherif Oucharfiou. Athirham Rebbi.(BMS)

Presse – Croissant Rouge - Une promotion de secouristes du Croissant rouge baptisée à Azazga du nom de notre confrère Salem Hammoum - 13 janvier 2013 - La 26ème promotion de secouristes formés à Azazga par le Croissant rouge algérien (CRA) a été baptisée du nom de notre confrère salemCroissantrouge200du Le Soir d’Algérie, M. Salem Hammoum. Une émouvante cérémonie de remise d’un diplôme d’honneur à notre confrère s’est déroulée samedi dans un établissement scolaire de la ville réunissant les 26 secouristes, leurs familles et de nombreux invités, a-t-on appris.
Cette distinction a été attribuée à M. Hammoum  »à titre de mérite et de reconnaissance pour son dévouement et sa contribution à la réussite des actions du comité », relève-t-on sur le texte du diplôme d’honneur qui lui a été remis.
Les responsables et autres membres du croissant rouge ont surpris le correspondant du Le Soir d’Algérie par cette honneur qui lui a été rendu, M. Salem Hammoum nous déclarant qu’il s’était rendu comme d’habitude pour couvrir un événement de l’organisation humanitaire sans savoir de quoi ça retournait. Félicitions à notre ami Salem.(BMS – Lire)

Ibouyisfene – Yennayer - Le village Ibouyisfene offre à ses enfants et à ses visiteurs le couscous au sept  légumes sécs dits  » Sebâa Isufar »- 12 janvier 2013 - Le village Ibouyisfene, de la commune de Bouzeguene, a célébré samedi le nouvel an berbère  »Yennayer » en organisant plusieurs activités dont une riche exposition permettant au visiteurs de découvrir et les outils traditionnels anciens utilisés dans la ibouyisfene375yennayer1vie de tous les jours en Kabylie et particulièrement dans l’agriculture et l’art culinaire kabyle faits de plusieurs plats et gâteaux.
Cette célébration a été l’occasion pour nombre de famille habitant loin du village de venir partager la fête. Ibouyisfene a offert ensuite, sur la place du village, à ses enfants, venus de partout, et à ses invités dont le nouveau maire de Bouzeguene, M. Bessaha Mourad, un repas collectif fait de couscous au sept légumes secs dit  »Sebâa Isufar ».
La dynamique association Isuraf (Pas-à-pas), présidée par M. Yahou Khellaf est derrière ce programme concocté pour l’occasion avec la bénédiction et le soutien du comité de village présidé par M. Abdelkrim Hanouti. Le programme comprend également des chants traditionnels dits Izlan en kabyle, une chorale et un dîner du village dit   »Seksu Ljamaa ». Les villageois se retrouvent tous dans la soirée pour ce dîner que personne ne rate.
Il s’agit donc de bien commencer l’année en famille, la grande famille du village. Youyous par-ci et accolades par là ont enrichi le décor tout au long de la journée dans ce village qui garde ses vieilles ruelles et maisons dont ceraines sont devenues des vestiges en ruines. Bouzeguene News et Kabylie News reviendront en détail sur cet événement avec des vidéos e des entretiens intéressants .(BMS -Lire avec vidéo)

Kabylie – Yennayer - Iguersafene375Célébration de Yennayer riche en couleurs au village Iguersafene – Idjeur (Bouzeguene) -  11 janvier 2013 - Le village Iguersafene a célébré vendredi 11 janvier 2013 le premier jour de l’an berbère, Yennayer 2963 dans une ambiance riche en couleurs avec la reproduction d’un cortège nuptial à l’ancienne, à dos de cheval et aux sons de chants anciens (Izlan) entonnés par des femmes et altérnativement par ceux des  tambourinaires kabyles dits Idhebalen.
Le cortège a traversé le village de long en large pour aboutir au lieu dit Alma où sont organisées d’autres activités dont des expositions d’objets traditionnels avec leurs noms en kabyle, histoire de vulgariser et de récupérer un peu sur le français et l’arabe qui ont brouillé la langue kabyle.
Nous vous proposons une courte vidéo d’une minute qui sera suivi samedi ou dimanche par une couverture complète de l’événement. Bouzeguene News et Kabylie News vous offriront une couverture globale de l’événement et du village avec des interview express de vieux et jeunes du village. Nos sites entendent par ce travail rendre hommage à ce village qui a donné 99 martyrs à l’indépendance du pays.(BMS – Lire avec première vidéo et photos)

Kabylie – Justice –  »Nullité de l’action en diffamation » contre le sénateur Mohand Ikherbane, décide le tribunal d’Azazga- 10 JANVIER 2013 - Le tribunal d’Azazga (Wilaya de Tizi-ouzou, en Kabylie, Algérie) a prononcé jeudi iKherbaneRcdPresse375 »la nullité de l’action en diffamation » intentée contre le sénateur Ikherbane Mohand, du Rassemblement pour la culture et la démocratie, ainsi que d’autres personnes dont le maire d’Aghribs, M. Rabah Yermeche, a-t-on appris de source généralement bien informée.
Le tribunal a suivi la réquisition du ministère public qui demandait la nullité de l’action en raison du statut de sénateur de M Ikherbane et de celui de maire de M. Yermeche. Le tribunal a prononcé également le paiement des frais de justice sur le trésor public, selon la même source.
Le sénateur Ikherbane a affirmé mardi à Tizi-ouzou qu’il se présentera au tribunal d’Azazga jeudi à 9 heures malgré l’immunité parlementaire que lui confère l’article 110 de la constitution, en réponse à une convocation que lui a adressée le juge via un huissier de justice. Le sénateur entendait se présenter pour   »participer ainsi à rompre le silence relatif aux dépassements multiples de la justice aux ordres, dénoncés même par le syndicat national des magistrats », a-t-il indiqué dans une déclaration écrite lue et distribuée aux journalistes venus nombreux à cette conférence de presse.(BMS – Vidéo suivra)

Revue de Presse – JSK – Hannachi  »ne nécessite pas une grosse préoccupation », selon le DG du CHU de Tizi-ouzou -  10 janvier 2013 - Le président de la JSK, site375mohandoulhadjMohand-Chérif Hannachi, évacué mercredi au CHU de Tizi-Ouzou,  »ne nécessite pas une grosse préoccupation »,hannachiHospitalise10jan2012 a affirmé le DG de l’établissement hospitalier,  le Professeur  Ziri Abbas, cité par El Watan.
Selon des sources hospitalières, citées par le journal, il souffre de contusions cérébrales lorsqu’il a chuté chez lui en sautant pour passer d’un endroit. « Dans sa chute, sa tête a heurté  un mur ». Il a été évacué au CHU où il est gardé en observation.(BMS)

Revue de Presse – Miss Kabylie – Lâchée par ses soutiens traditionnels, l’élection de Miss Kabylie se déroulera dans une salle des fêtes cette année - 10 janvier 2013 - L’élection Miss Kabylie se déroulera dans une salle des fêtes cette année du fait que la maison de la culture de Tizi-ouzou, qui l’accueillait jusqu’ici, se démarquerait de l’événement, selon La Dépêche de Kabylie, qui rapportait l’information dans son édition de jeudi.
La direction de la culture et le principal sponsor ‘’le Jardin Secret’’, ne sont pas de la partie également, selon le journal, qui dans son  article, a été très critique envers les organisateurs dont  Mme Feriel, l’élue FFS qui n’a pas suivi l’alliance avec le RND et le FLN, préférant voter pour Ouahab Ait Menguellet à la tête de l’APC de Tizi-ouzou et qui a été exclue du parti de Ali Laskri.
    L’élection de Miss Kabylie se déroule à chaque Yennayer, le nouvel an amazigh.(BMS)

Tizi-ouzou – cinéma – Tournage de scènes de la série Le Bricoleur à la nouvelle Ville de Tizi-ouzzou - 9 janvier 2013 - Acteurs et techniciens d’une série portant le titre  »Le bricoleur » se sont retrouvés mercredi devant la poste de la bricoleurNvelleVille375nouvelle ville pour le tournage de plusieurs scènes.
La série est prévue en 22 parties de 30 minutes chacune. Le scénario est écrit par Ben Alam et la réalisation revient à Hakim Rahim. La série sera tournée à Tizi-ouzou et Tizi-Rached, a indiqué Amar Colombo qui campera le rôle principal, le bricoleur.
Les figures kabyles de la comédie comme Salah Ouamar, Abdenour Djaoui, Amar Colombo, Said Khelas, Said Zanoune, Soria, Saliha, Fodil Ghilas joueront des rôles de premier plan dans cette série.
La série raconte les péripéties d’un bricoleur- arnaqueur, sur fond d’une histoire d’amour.
La série devrait être prête pour mars et sera diffusée éventuellement au cours des soirées du Ramadan (juillet) sur TV4 lors du Ramadan. (BMS – Lire).

Iguersafene – Yennayer – Iguersafene prépare un Yennayer 2013 riche en couleurs - 8 janvier 25013 - Le village Iguersafene, de la commune d’Idjeur (Daïra de Bouzeguene) s’apprête à célébrer jeudi et vendredi un Yennayer 2013, le nouvel an iguersafeneAlma200berbère, riches en couleurs de par les activités que son association culturelle « Alma Iguersafene » a tracé.
La célébration de l’événement commencera jeudi dans la soirée par la projection d’une pièce de théâtre intitulée « Ass Unejmâa », indique le programme reçu à Kabylie News. Le lendemain, vendredi matin, il est question d’une exposition portant sur la robe kabyle, d’un repas traditionnel et d’objet traditionnels. En milieu de matinée il est prévu une conférence sur le thème Yennayer.
Il est prévu ensuite un rassemblement  »des citoyens et citoyennes au rond point TIKHLICHTH pour une caravane vers ALMA (Participation IDABALEN et IAOUDIWEN) ». Il sera suivi par une exhibition KARATE-DO et enfin « d’une cérémonie de remise des cadeaux aux vainqueurs des tournois qui se sont déroulés  pendant les vacances d’hiver », selon la même source.(BMS – Lire)

Algérie – politique - Le sénateur Mohand Ikherbane devant le juge à Azazga jeudi malgré son immunité parlementaire - 8 janvier 2012 - Le sénateur algérien Mohand Ikherbane a affirmé mardi à Tizi-ouzou qu’il se présentera au tribunal d’Azazga jeudi à 9 heures malgré l’immunité parlementaire que lui confère l’article 110 de la constitution, en réponse à une convocation que lui a adressée le juge via un huissier de justice.
ikherbanercdpresse375    Le sénateur ( »élu », se plaît à dire le chef du BR de Tizi-ouzou du RCD), entend se présenter pour   »participer ainsi à rompre le silence relatif aux dépassements multiples de la justice aux ordres, dénoncés même par le syndicat national des magistrats », a-t-il indiqué dans une déclaration écrite lue et distribuée aux journalistes venus nombreux à cette conférence de presse.
Il rappelle qu’il est poursuivi par un citoyen de la commune d’Aghribs qui s’est  »senti diffamé lors d’une conférence de presse organisée par le comité de son village, pour dénoncer, devant l’opinion, des individus qui s’attaquaient, sans vergogne, aux bonnes mœurs des villageois ».  »A cette rencontre, j’étais convié, comme bon nombre de parlementaires  de la région », précise M. Ikherbane en relevant qu’il n’avait pas dit un mot pendant cette conférence.
»Prés de trois (03) ans après, le tribunal de Azazga me saisit, par l’intermédiaire d’un huissier de justice, pour me présenter devant lui, au motif que j’aurais diffamé cet individu durant cette conférence. Ayant cru à une simple ignorance de  mon statut de parlementaire, je me suis présenté le jour indiqué à l’audience, au tribunal d’Azazga. J’ai, naturellement, décliné mon statut de parlementaire à Madame la juge et à Monsieur le procureur, leur rappelant l’immunité que m’accordent les lois Algériennes. Cela n’a servi à rien  puisque Madame la juge, avec l’assentiment de Monsieur le procureur, sans hésitation, m’intima l’ordre de me représenter à l’audience du jeudi 10/01/2013, pour comparaître, une nouvelle fois », rapporte le sénateur.
»La preuve est faite que cette action ne relève plus de l’ignorance de mon statut », affirme M. Ikherbane qui a indiqué qu’aucune partie dans les institutions algériennes n’était soucieuse de ce qui s’est passé et ne l’a contacté. Il affirme avoir saisi le président du Sénat (conseil de la nation), mais que celui-ci n’a pas réagi à ce jour mardi en milieu de journée. Il conclut sa déclaration en indiquant que le citoyen doit être informé qu’il s’agit là d’un  »déni et abus de pouvoir et d’autorité ». Il s’agit d’une  »ce procès unique dans les annales », a-t-il ajouté.
     Rappelons qu’il est connu de par le monde que le parlementaire bénéficie de l’immunité pendant l’exercice de sa fonction à moins qu’elle ne soit levée par ses pairs après un vote à la majorité. De plus elle obeit à une procédure longue et complexe avant d’aboutir devant les députés ou sénateurs. Le non respect de l’immunité du parlementaire fait encourir à son auteur une peine pouvant aller à 3 ans de prison, selon un avocat conseil de M. Ikherbane. (BMS – Vidéo suivra)

Bouzeguene - Ath Zikki - Illoula - Idjeur bouabDecesenterrement375Bouzeguene – Décès – Une foule nombreuse et attristée à l’enterrement de Bouab Salah à Houra- 7 janvier 2013 - Des centaines de personnes ont pris part lundi à l’enterrement au village Houra, de la commune de Bouzeguene, de Bouab Salah, enseignant en physique au collège d’enseignement moyen Hamadi Mohand Said de Bouzeguene.
Bouab Salah est décédé la veille laissant derrière lui une veuve et quatre enfants. Il avait 58 ans. La famille de l’éducation a été présente en force à cet enterrement marqué également par la solidarité qu’ont exprimé les présents, collègues et villageois, à l’égard de la famille du professeur disparu.
Un de ses élèves, Lahlou Messaoudene, qui a tenu à assister à l’enterrement, a souligné la pondération de feu Salah Bouab à l’égard de ses élèves.  »C’est le seul avec qui je n’avais jamais eu de problème et Dieu sait comment j’étais turbulent », a-t-il raconté.  »Il n’utilisait jamais la méthode forte avec les élèves, bien au contraire, il était à leur écoute », a-t-il ajouté.(BMS)

Bouzeguene – Poste - L’agence de Bouzeguene d’Algérie poste  paralysée par la grève des postiers - 7 janvier 2013 - L’agence de Bouzeguene (poste d’Ait Ikhlef) d’Algérie Poste est paralysée depuis plusieurs jours par la grève des postiers. Le suivi de la grève est total dans cette agence névralgique pour toute la région de Bouzeguene qui reçoit des clients également de Illoula, Idjeur, Ifigha et Ath Zikki.
posteBouzegueneGreve375 dans     Malgré son personnel limité à 10 personnes dont cinq guichetiers (es), cette agence réussit à répondre à la forte demande sans heurts.  »Nous arrivons à satisfaire jusqu’à 500 personnes par jour parce que nous recevons des clients non seulement des 24 villages de Bouzeguene mais aussi d’Illoula, Idjeur, Ifigha et Ath Zikki », a indiqué le receveur, M. Akli Karim.
La structure de cette agence postale mérite toutefois qu’elle soit rénovée. Les employés font face à des infiltrations d’eau pluviales en plusieurs endroits du plafond qui pourraient se transformer en une menace sur leur sécurité et sur celle des usagers. D’autres insuffisances indépendantes de la volonté des employés et du receveur sont également signalées.
»Nous sommes obligés d’imprimer sur du papier ordinaire les demandes d’avoir en l’absence des imprimés à entête de l’entreprise », a indiqué l’un d’eux. L’agence postale possède un seul facteur pour une commune de 24 villages et de 30.000 habitants.
Un effort en matière de recrutements est nécessaire pour que l’agence réponde aux besoins de la région sans éreinter son personnel et ses responsables connus pour leur abnégation au travail.(BMS – Lire)

Kabylie – société - Retrouvailles inédites entre des dizaines d’anciens enseignants et d’anciens élèves de l’école Taamrant du village Sahel - 5 janvier 2013 - Des dizaines d’anciens enseignants et d’anciens élèves ainsi que d’autres catégories de travailleurs de l’école Taamrant du village Sahel, de la commune de Bouzeguene (Kabylie, Algérie), se sont retrouvés vendredi pour une journée conviviale, de souvenir et de partage d’un déjeuner au bon couscous comme il sied toujours à pareil événement.
L’idée est généreuse et sahelEcole375janvier4fete1tout le monde l’a saluée. Elle a germé dans l’esprit d’un ancien enseignant qui l’a jetée à un de ses anciens élèves. Elle aété traduite dans les faits grâce à la volonté de tous. Elle a ainsi permis des retrouvailles dans une atmosphère poignante. Certains ne se sont pas vus depuis des dizaines d’années après avoir quitté l’établissement dont c’est la célébration du cinquantième anniversaire.
L’école Taamrant, qui accueille de nos jours une maison de jeunes du village, une salle pour le comité du village et une autre pour le sport, a été inaugurée le 9 janvier 1963. De nos jours les enfants du village suivent leur scolarité dans une nouvelle école baptisée au nom du chahid Bekouche Mohand Ouamer.
La cour de l’école enregistrait avec joie l’arrivée des anciens enseignants un à un mais avec des absences relevées avec regret. Certains ne pouvaient faire le déplacement ou ils sont décédés tout simplement. Mais le comité du village a tenu à dresser leur liste complète, invitant à l’événement les familles de ceux qui sont décédés. Le comité de village a invité 150 personnes à cet événement.
Alliche Arezki, le premier qui a ouvert l’école, était de la partie ainsi que Amara Ahmed, Amiar Rachid, Amoura Lounis et bien d’autres encore. Tous soulignaient le lien très fort qui unissait jadis l’enseignent, l’école, le comité de village et les parents. Ce qui n’est pas le cas de nos jours. Alliche Arezki a raconté avec détail comme il était arrivé dans ce village et comment les gens de Sahel l’avaient accueillis à bras ouvert. La manifestation a été marquée également par l’organisation d’une exposition de livres scolaires anciens mais aussi de photos de classes d’enfants dont plusieurs sont devenus maintenant de petits vieux ou grands-pères.
L’événement est unique en son genre dans la région. Au delà du village de Sahel dont l’initiative peut raviver les liens du village avec l’école, il serait utile qu’elle serve d’exemple également ailleurs.(BMS – Lire avec vidéo)

Algérie – Culture -Début d’une semaine culturelle de la Wilaya d’El Oued à Tizi-ouzou - 3 janvier 2013 - Le coup d’envoi d’une semaine culturelle de la Wilaya d’El Oued (sud-est Algérien) a été donné jeudi à la Maison de la culture eloued3janKab375Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou pour se poursuivre jusqu’au 7 janvier.

Le coup d’envoi a débuté aux sons d’une troupe de tambourinaires de la région d’El Oued, le partage d’un thé pour quelques privilégiés dans une tente dressée dans la cour de la maison de la culture et de la visite d’une exposition sur  le patrimoine, l’histoire, l’artisanat, les arts culinaires et les arts plastiques de la région saharienne du sud-est d’Algérie.
Un spectacle animé par  une pléiade d’artistes comme Houria Soualah, Reghdi Mohamed El Khames et Abderahmane Ghezal devait suivre dans la grande salle de spectacle de la Maison de la culture Mouloud Mammeri.
Le programme de cette semaine culturelle comprend dans les prochains jours, outre l’exposition permanente, un autre spectacle samedi à 14 heures animé par les troupes et les artistes de la wilaya d’EL Oued que sont la Troupe El Baroud, la Troupe Baba Merzouk, le Chanteur Salah Eddine Kedouri et la Chanteuse Souhila El Oulmmi.Un autre spectacle de clôture, animé par l’ensemble des troupes et les artistes participants, est prévu lundi à 14 heures.(BMS – Lire avec vidéo)

Kabylie – Chant - Les voeux de la vedette de la chanson kabyle Malika Domrane à ses admiratrices et admirateurs - 3 janvier 2013 - A toutes et à tous, Bonne et heureuse année 2013. Cette année je serai plus active, beaucoup plus réactive afin que je puisse satisfaire mes relations amicales dont la liste intégrale tend à maigrir pour ne garder que le meilleur, la bonne graine à offrir aux ami(e)s trié(e)s sur le tamis.(Malika Domrane)

photojour

Algérie – politique - Après Said Sadi et Hocine Ait Ahmed, Ouyahia démissionne de son poste de SG du RND: les hommes politiques algériens d’origine kabyle donnent l’exemple… - 3 janvier 2012 - Coup de théâtre dans le ciel politique de l’Algérie: Ahmed Ouyahia démissionne de son poste de SG du RND, a rapporté le journal El Watan sur son site internet. Les hommes politiques algériens d’origine une_ouyahiakabyle donnent ainsi tour à tour l’exemple aux autres dinosaures de la politique algérienne et de l’administration qui ne quittent leur postes et les privilèges (qui vont avec) qu’à leur mort ou parce qu’on les aura poussé violemment dehors, sans gloire. Des ministres et de hauts cadres de l’Etat sont maintenus à des postes sensibles malgré leur âge avancé au détriment d’une jeunesse dont une partie s’expatrie parfois par voie illégale de la mer ou se suicide.
Ainsi, après Said Sadi (RCD) et Hocine Ait Ahmed (FFS), Ahmed Ouyahia confirme cette tendance. Un proverbe kabyle dit: Ouine ikyouguin aguith (Celui qui ne veut pas de toi, prend l’initiative de t’en éloigner de lui). On sait qu’Ahmed Ouyahia,  réputé comme un enfant du système qu’il a toujours défendu comme un commis de l’Etat, est violemment attaqué depuis des semaines par un groupe mené par Yahia Guidoum. Ce dernier est connu pour ses décisions intempestives à l’égard des directeurs d’hôpitaux et du secteur de la jeunesse lorsqu’il était à la tête successivement de ces deux département ministérielles.
La décision d’Ouyahia est à saluer même par ceux qui ne partagent pas ses méthodes de travail, lui qui faisait passer des choix impopulaires sous le sceau de l’autorité de l’État (Eddawla). Et parfois, si ce n’est souvent, le temps lui aura donné raison.
Il n’est pas exclu que les gens (militants) du RND refusent qu’il parte, mais au moins lui ouvre la voie à un nouveau choix au sein de son parti sans exclure des membres de la direction comme le fait par exemple Abdelaziz Belkhadem à l’égard de membres du comité central du FLN depuis des mois pour rester à la tête de l’ex-parti unique.(BMS)

Tizi-ouzou – Politique – Le premier secrétaire de la section FFS de Tizi-ouou dénie à une élue le droit de parler au nom de son parti mais aussi de ses électeurs - 3 janvier 2013 - Le premier secrétaire de la section FFS de Tizi-ouzou a vivement critiqué une élue de son parti à l’APC du ffs210abbouapcchef lieu de Wilaya pour avoir  »pris une position contraire à celle du parti et à celle de l’alliance (poste électorale, ndlr) scellée entre plusieurs formations politiques. »
Dans une déclaration datée du 1er janvier; M. Abbou Jugurtha, qui citait nommément l’élue, y compris sa qualité de veuve, lui dénie le droit de parler au nom du FFS et même des électeurs. « La section de Tizi-ouzou tient à témoin l’opinion publique locale que l’élue en question ne représente plus son parti au sein de l’assemblée. Il invite cette dernière à remettre son mandat et à ne jamais s’exprimer au nom du parti ni même au nom des électeurs en attendant son exclusion par les instances disciplinaires du parti », précise M. Abbou.
Notons que trois autres élus du RND ont été exclus également de leur parti pour avoir été soupçonné d’avoir voté en faveur de M. Ouahab Ait Menguellet du RCD lors de la désignation du maire de Tizi-Ouzou. La liste de M. Ait Menguellet est arrivée en tête à l’APC de Tizi-ouzou (7 élus). Une alliance du FFS avec le FLN et le RND a menacé à un moment la perspective de le voir devenir président de l’APC de Tizi-ouzou.(BMS)

Algérie – médias - Le défunt Chadli Bendjedid, Hocine Ait Ahmed et Taoufik Makhloufi en tête des personnalités ayant marqué 2012 selon almanach-dz de Belkacem ahcène-djaballah - 2 janvier 2012 -Le défunt et ex-chef de l’Etat algérien, Chadli Bendjedid, le charismatique chef du FFS et historique de la révolution algérienne, Hocine Ait Ahmed et et Taoufik Makhloufi médaillé d’or aux chadliaitahmed_juin2011_170JO deLondres 2012 ont été désigné à la tête des 20 personnalités ayant marqué 2012 selon almanach-dz de l’universitaire et  homme des médias Belkacem ahcène-djaballah.
Viennent ensuite dans l’ordre VAHID HALILHODZIC (Sports /Entraîneur de l’équipe nationale de football ), SLIM OTHMANI, ISSAD REBRAB, HADDAD ALI, ABDELOUAHAB  RAHIM, BELHADI KHEDIDJA (Economie/ Industriels – Entrepreneurs- Managers), SAFINEZ BOUSBIA (Cinéma/Réalisatrice), NOUREDDINE MELIKECHI , BELGACEM HABA  ( Sciences /Physiciens), ADILA BENDIMERED (Culture/Actrice de cinéma et metteur en scène de  théâtre), MOHAMED MESSARA (Communication/ Journaliste, photographe de guerre ) et DILEM, AYOUB, LE HIC  (Communication/Caricaturistes de Presse).
»Le choix se porte  non sur des personnalités occupant des postes de décideurs (dites « importantes ») , mais sur des personnalités (ou groupes de personnes ou entreprises )  qui, tenant compte de leur (s) action (s) , continuelles ou circonstancielles, ont marqué la société d’une manière ou d’une autre, et l’année à un moment donné ou à un autre . », indique l’annonce du classement. log230imeneYahou  »Le choix s’est fait sur la base d’une observation continuelle des médias (et de la société )  tout au long de l’année , avec, en parallèle,  la récolte  d’avis et d’opinions , tout particulièrement dans les milieux de l’enseignement universitaire  et de la presse », indique M. Ahcene-Djaballah dans son courriel.(BMS).

Bouzeguene – Divers – Un habitant du village Sahel gravement blessé lors de la cueillette des olives - 1er janvier 2013 – Un habitant du villagede Sahel, de la commune de Bouzeguene, a été grièvement blessé dans une chute d’un arbre alors qu’iloliviers2janvier2012 s’employait à cueillir des olives dont la saison bat son plein dans larégion de Kabylie.
Évacué à l’hôpital, le blessé souffrirait d’un traumatisme grave à la colonne vertébrale, selon un villageois joint par téléphone.
Sitôt la nouvelle connue, la solidarité villageoise s’est mise en branle pour lui venir en aide ainsi qu’à sa famille. La même solidarité est appelée à s’exprimer en sa faveur dans toute la région de Bouzeguene dans les prochains jours, selon la même source.(BMS)

Kabylie – chant – Idir annonce la sortie de son album le 4 février et se dit prêt à chanter en Algérie sans le haut patronage de quiconque – 1er janvier 2012 - Le chanteur Idir a annoncé lundi dans la soirée sur berbère télévision la sortie de son nouvel album le 4 février en France comme il s’est déclaré prêt à chanter chez lui en Algérie mais sans toute forme deIdir1erjanvier2012 haut patronage politique qu’il dit ne pas accepter.
Le nouvel album de Idir comprend 12 chansons  »traditionnelles » avec des hommages à la mère, la sienne et toutes les autres, à Mouloud Mammeri, à Ahcene Mezani. Idir a indiqué avoir chanté une chanson de Mouloud Mammeri qu’il lui a lui-même chantée, révélant une facette méconnue du grand défenseur de la culture berbère (amazighe).
Par ailleurs, il a indiqué qu’il est prêt à se rendre en Algérie pour chanter devant son public mais en tant que Idir, sans autre forme de parrainage que celui de son art dont il est reconnu au niveau mondial. Idir a critiqué l’attitude des autorités algériennes en matière de promotion de la culture amazighe estimant qu’il y a toujours des calculs derrière leurs actions dans le domaine. Il a expliqué qu’il est disposé à aller chanter à Doha car n’ayant aucune animosité avec la culture des arabes mais a refusé de chanter à Tizi-ouzou dans le cadre d’un festival de chant
arabe.
Kamal Tarwiht, a mitraillé le chanteur de toutes sortes de questions sachant qu’il a certainement fait mouche pour le compte de Berbère télévision en gratifiant le public kabyle d’un super Idir ouvert même à l’anecdote, voire à la confidence. Il a révélé comment un jour Salah Sadaoui l’a invité en France pour lui présenter quelqu’un qui se prenait pour lui. Il dit avoir joué le jeu et le bonhomme n’a du que du feu.
Grâce à Kabylie News vous pouvez écouter un enregistrement de quelques parties de l’émission.(BMS – Lire avec extraits de l’émission)

Retrouvez nos précédentes infos du mois de décembre 2012 et…et … jusqu’à août 2007…

photojourAccident1erjan2012

Kabylienews ou ma façon de ne pas être un trois quarts de journaliste … même à la retraite

Belkacemi Mohand Said — kabylienews@yahoo.fr— Mobile 0772.13.88.88

 

4 réponses à “Kabylie (Algérie) Agence Free Presse de BMS – Janvier – février 2013”

  1. DZiri45 dit :

    Sallamou Alaykum, M. Belkacemi Mohand Said,
    Je voudrais vous demander,si possible de bien vouloir nous parler d’un des Héros oubliés de l’Algerie, Le Colonel Mohand Said,(dit le legionnaire)
    Mort dans l’anonymat, depuis des années,de ceux qui l’aiment toujours.
    merci
    Sallamou Alaykum.

  2. Moh'said dit :

    C’est la guerre…Et dans la guerre, il faut s’attendre a tout. Dans toute guerre, les vrais moudjahidines ne survivent pas, car ils sont engages a mourir, mais les crapules, les vicieux survivent et ensuite sont decores comme de vrais liberateurs. Et dire des gens innocents etrangles, pendus, tout simplement par vengeance, rendement de compte personnels.
    Le FLN pilule de ce genre d’individus.
    Moh’said Merktoub

  3. assia dit :

    Nous cherchonts Mer azwaw mohand qui et disparus dans votre Site et ce nest pas juste de votre parT il est le meilleur dans ton site.

    Réponse de BMS
    Je suis tout autant inquiet que Mon ami Mohand soit absent. J’ai essayé de l’appeler à son mobile pour avoir de ses nouvelles et chaque fois c’est fermé. Je voudrais bien qu’il m’appelle. Tenez demain je l’appelle pour savoir où en sont ses projets. S’il tire plus vite que moi qu’il m’appelle s’il veut à minuit ou 3 heures du matin. C’est avec plaisir que je discuterais avec lui.

  4. simon robert dit :

    de tout cœur avec votre cause!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...