• Accueil
  • > Recherche : dessin voleur

Les quiproquos de BMS

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Les quiproquos de BMS  dans Accueil bms_barre

Fooball-chronique: Ces Verts qui devaient être juste un peu … mûrs – 30 jan 2010 - Je dis toujours à mes enfants que hors de chez-soi ce n’est 00foot dans Accueilpas comme chez-soi. Je dis toujours à mes enfants que chez soi ils peuvent gueuler, faire la grosse tête, faire le mariole, réagir en enfants gâtés etc. Ils trouveraient toujours Papa et Maman à leur pardonner tout ou presque et ils les comprendraient.
    Mais je dis toujours à mes enfants que hors de chez-soi, tout le monde ne voit pas les choses de la même manière et ne les voient pas comme les voient Papa et Maman. Je leur recommande donc d’apprendre à se maîtriser devant les autres, d’être corrects, de ne pas se mettre en colère, de ne pas gesticuler et d’être sur leurs gardes, car tout écart, de leur part, leur serait impardonnable et parfois coûteux.
    Je ne sais pas si les Saadane et Raourarou disaient ces choses-là élémentaires à ceux qui sont leurs enfants virtuels footballistiques de l’équipe nationale de football. Car à voir certaines scènes particulièrement les vociférations du gardien Chaouchi contre l’arbitre, ce n’est visiblement pas le cas.(BMS – Lire la suite et commenter)

Le prêche de BMS: Il y a une justice en ce monde  et je suis heureux de le constater pour moi et pour les autres – 20 jan 2010 - Il y a une justice implacable en ce monde et je suis très heureux de le constater pour moi et pour les autres. C’est méconnaître la réalité des choses que de nier l’existence de cette justice qui remet chacun de nous à sa place, celle qu’il n’aurait jamais dû chercher à quitter pour tenter l’impossible.
   Cette justice, je l’ai observé en moi qui voulait aller sur la lune croyant qu’elle était proche à travers la fenêtre de ma maison. Je l’ai observé en ce bonhomme qui, fort de ses muscles, voulait écraser tout le monde jusqu’à ce que j’apprenne qu’il s’est cassé les dents dans un accident de circulation pour n’arriver plus à bouger comme il veut. Il est devenu le plus fragiles d’entre nous.
    Cette justice, je la vois dans ce Monsieur, responsable hautain, méprisant et outrageant, qui du jour au lendemain s’est retrouvé impliqué dans une affaire judiciaire jusqu’à se retrouver en prison. J’en connais quelques autres de cet acabit qui sont en voie de le retrouver en taule dans pas très longtemps.
    J’ai constaté cette justice s’abattre sur nombre d’autres personnes qui, si elles n’avaient pas cherché l’excès dans leurs désirs et attitudes, vivraient aujourd’hui heureuses. Elles avaient choisi la voie de la surenchère, de l’abus et de l’agressivité et en paient le prix, aujourd’hui, sur terre, avant certainement la plus lourde note qui nous attend tous lors du jugement dernier. Pensez-y!(BMS)

BMS-Quiproquo-société: Echah …fi … echah… (Bien fait deux fois plutôt qu’une) - Rediffusion -- 14 jan 2010 -  »Echah » fait partie de ces mots kabyles rares djalil_jan2010et intenses qui ont la caractéristique de mettre fin au suspense et d’exprimer pleinement un sens donné à ce qu’on pense. Mais ce n’est pas tout.  »Echah » a surtout la qualité d’être adapté à souhait à toutes les situations si bien qu’on peut l’utiliser pour exprimer une chose et son contraire, comme par exemple la colère et la satisfaction ou les deux à la fois.
    Echah veut dire à peu près en français  »Bien fait pour … ». Mais c’est en kabyle qu’il est chargé de toute l’intensité voulue.
    Tenez! vous pouvez utiliser Echah en  sourdine pour  »féliciter » quelqu’un qui vient d’échouer à quelque chose parce que vous ne l’estimez pas ou qu’il ne mérite pas ce qu’il vient de rater. Le  »Echah », dans ce cas là, prend le sens d’une satisfaction personnelle vis-à-vis d’une situation par laquelle vous sentez que quelque part la justice vous a été rendue. C’est thérapeutique. J’en ai fait l’expérience à plusieurs reprises et tout recemment. Vous devez dans ce cas, comme moi, remercier Dieu  »El Hamdoul-Allah » (Par La grâce de Dieu).
(BMS- Lire la suite et commenter) 

BMS-billet: Thahraïmit, Ahraïmi et Idir Djouder qui a juste une toute petite radio insignifiante – 14 jan 2010 - Vous vous dîtes certainement: qu’est-ce qu’il a BMS à tourner autour du pot là. Il commence par Thahraïmit et en vient aux Ihraïmiyen. Qu’on en finisse et qu’il nous dise ce que c’est et ce qu’il pense… point barre.
     »C’est pas facile », vous chante BMS, comme le dit d’ailleurs Akli D, …. ou l’inverse. Déjà que Idir vouvendir, je veux dire Idir Djouder qui a juste une toute petite radio temporaire en France (*) et qui va vers une suspension certaine, me dit  »Yedji nharkoum ». J’ai peur moi. Brrr. Qu’aurait-il fait à mon encontre s’il avait l’Entv, l’ENRS ou l’APS à ses ordres. Et s’il était ministre de la communication celui-là ou encore de la Défense ou seulement commandant d’une simple brigade? Hein! ça aurait saigné… Athussikht… Aghindjou Rebbi degek’ (Dieu nous préserve des gens pareils).
   Bon! Pour le sujet sujet principal dont nous parlons, les Ihraïmiyen, je vous dis que c’est logique que j’en parle parce que je vous ai parlé de Thahraïmit. Les deux vont ensemble. C’est simple Thahraïmit ne peut s’exercer sans Ihraïmiyen. Je ne parle pas des Araw Lahram (oulad Lahram) qui sont innocents de leur situation. Non! je parle des Ihraïmiyen qui font de Thahraïmit un fonds de commerce et en toute connaissance des effets néfastes.
    Ils divisent les gens, ils les rendent malades et haineux, les poussent aux actions maléfiques et rient sous cape avant de tirer profit des conséquences.
(BMS -Lire et commenter)

BMS-billet: Précision:  Je jure ma main sur le Saint Coran que je n’ai jamais connu Idir Djouder ni lui me connaît réellement. Il y a quelque mois, quelqu’un lui a dit  »Allez! Bob attaque! … atchrappe-le! … atchrappe-le! », … et il m’a attaqué (Iguezriyi, en kabyle) sans retenue, sans éthique sur le site de sa radio de voleur d’oeuvres des chanteurs kabyles sous le couvert de militantisme. Parce que je suis un journaliste, je ne veux aucunement le poursuivre en justice pour diffamation. C’est une question de principe. Mais la légitime défense m’ouvre droit de prendre un long et large e-bâton pour battre quiconque veut me … mordre. C’est le cas présentement. Ce n’est qu’un début. Qui me cherche me trouve Ya Vouvendir!/(BMS)

Algérie – politique : Thahraïmit et les alliances partisanes (billet) - Il n’est pas une situation pour laquelle notre belle langue kabyle n’a pas de nom pour la qualifier en s’inspirant parfois de l’Islam. Je sais que certains vont encore m’accuser de la leur ramener là… Bref! Si vous n’avez pas entendu parler de Thahraïmit , je vous l’explique ici.
    Thahraïmit vient du terme haram ou l’illicite en religion musulmane. Parce que la chariâa n’a pas explicité tout à fait ce genre de cas on en a fait un dérivé pour qualifier des situations très bizarres comme celle de voir par exemple, je dis par exemple, des partis politiques tout à fait opposés dans leur culture et dans leur idéologie s’allier pour gagner des sièges au niveau local ou national.
    Un de ces partis a qualifié un jour ce genre de chose de simple arithmétique au grand dam des électeurs qu’ils n’ont cessé de charger de haine contre ceux avec qui ils s’allient ensuite pour des postes de maires ou de sénateurs.  »Thagui Tsahraïmit », dit-on en kabyle, en bon kabyle bien sûr. C’est quoi déjà le bon kabyle?(BMS)  

BMS-billet: Tiqar ou l’étrange kick-boxing des ânes – 19 déc 2009- Implacable et juste est l’observation suivante qui m’a été rapportée par quelqu’un qui l’a attribuée à un grand homme politique à propos de l’étrange comportement des ânes, en parlant de gens de sa communauté qui ignorent comment défendre leurs intérêts.
     »Observez bien l »âne, dit-il, et voyez comment il se ditingue par un comportement serein et exemplaire avec tous les animaux, des poules aux moutons, en passant par les chiens, les chats, les chèvres, les boucs etc.. Mais dès que vous mettez avec lui un autre âne (de sa communauté), ils se mettront alors ensemble au kick-boxing animal. Ainsi est né chez nous ce qui s’appelle en Kabylie  »Tiqar ». Méditons.(BMS) 

Kabylie-internet: Ces bons mots d’Akvaili nessah qui nous donnent envie de continuer – 6 déc 2009 - Il est de ces bons bons mots comme ceux d’Akvaili nessah, qu’il a postés sur le forum d’un site raciste et islamophobe dont je vous ai parlé et vous en parlerai encore et certainement à l’avenir, qui nous donnent, entre autres raisons, envie de continuer.
    Les bons mots d’Akvaili nessah, qui  nous encouragent à poursuivre notre travail, sont d’autant plus rassurant qu’il s’agit d’une réaction à des commentaires de fous parmi lesquels figurent ceux de celle qui se prénomme  »thiziri’ et qui écrivait avec une photo de BMS en appoint:  »Regardez-moi ce regard ! Il a l’air de nous dire : « Je suis crétin et j’en suis fier ! ».  »Regardez ces moustaches ! A elles seules, elles illustrent tout ce que la Kabylie comporte d’archaïque, d’islamique, de débile, de rétrograde… Le conservatisme le plus pourri y réside. J’en ai marre de ce genre d’individus. »
unbloganimation    Akvaili nessah lui répond:  »Je ne comprends pas cette haine envers un journaliste, un vrai celui-là, qui ne fait qu’informer loyalement les internautes. Vous vous réclamez détenir la vérité, l’Algérianité, l’Amazighité et la “Kabylité”, vous vous trompez. Si vous êtes honnête, démocrate, acceptez les avis des autres. Vous êtes très très loin d’attirer la Kabylie à vos pieds. Vous vomissez de la haine, des diatribes, des pollutions, des écoeurements
.(Lire la suite et commenter) 

Quiproquo BMS: One, two, three, viva l’Algérie - 3 déc 2009 - Ceux qui me critiquent sur internet, et particulièrement ces sites islamophobes et racistes envers les arabes ou les arabophones, ainsi que leurs relais, m’ont rendu un fier service, ces jours-ci: ils m’ont éclairé suffisemment pour aimer davantage mon pays, l’Algérie.
    Ces gens qui me menacent de me faire payer pour je ne sais quel crime commis, sinon pour avoir défendu des idées faite de tolérance religieuse, partisane et raciale, notamment en Kabylie, m’ont davantage conforté dans cet amour à ce pays que je ne changerai rien au monde malgré toutes les difficultés sociales et même politiques que nous lui connaissons.
    Ceux qui me menacent et qui croit me dénigrer ne dévoilent au contraire que leur vrai visage de gens travaillant ouvertement contre leur  pays, portant atteinte à ses institutions et diffamant ses responsables. Je préfère m’en tenir au simple message que j’ai envoyé à l’un d’eux à qui je ne ferai pas la publicité de citer son nom:   »Ce dont je suis certain est que vous êtes un inconscient: Izemrak Rebbi ».  Pour le reste, j’ai confiance en les institutions de ce pays pour se défendre elle-mêmes et continuer à nous défendre contre les gens de ton genre. Allez tous avec moi: One, two, three, Viva l’Algérie. (BMS  – Lire et commenter)

BMS-Quiproquo-société: Echah (fi) echah… (Rediffusion) - 26 nov 2009 -  »Echah » fait partie de ces mots rares et intenses qui ont la caractéristique de mettre fin au suspense. Mais ce n’est pas tout. bmsn11bis1 »Echah » a surtout la qualité d’être adapté à souhait à toutes les situations si bien qu’on peut l’utiliser pour exprimer une chose et son contraire, comme par exemple la colère et la satisfaction ou les deux à la fois.
    Echah veut dire à peu près en français  »Bien fait pour … ». Mais c’est en kabyle qu’il est chargé de toute l’intensité voulue.
    Tenez! vous pouvez utiliser Echah en  sourdine pour féliciter quelqu’un qui vient d’échouer à quelque chose parce que vous ne l’estimez pas ou qu’il ne mérite pas ce qu’il vient de rater. 
    Echah dans ce cas prend le sens d’une satisfaction personnelle vis-à-vis d’une situation par laquelle vous sentez que quelque part la justice vous a été rendue. C’est thérapeutique. J’en ai fait l’expérience à plusieurs reprises. Vous devez dans ce cas, comme moi, remercier Dieu  »El HamdouliAllah » (Par La grâce de Dieu).
(BMS- Lire la suite et commenter) 

 Algérie-Egypte: Mon hommage à Cheikh Ambar l’Egyptien - 24 nov 2009 – Dans cette histoire algéro-égyptienne pour du football, dont je ne nie pas la gravité des faits survenus, mais qui méritent un traitement plus raisonnable de mon point de vue, il serait salutaire qu’on commence à modérer un peu la situation.
    Pour ce faire je vais vous  »parler » d’un Egyptien, Cheikh Ambar, dont je garde le souvenir, le très bon souvenir pour m’avoir enseigné au CEM de Mékla (Tizi-ouzou), à charge pour un Egyptien, reconnaissant comme moi, de vous entretenir d’un Algérien qui lui a rendu service, règle de réciprocité oblige.
    Contrairement à ceux qui étaient dans ma classe, qui ne se souviennent peut être de cet enseigant que par le sixième doigt qu’il avait à une main, moi je garde le bon souvenir d’un bon enseignant qui est venu d’Egypte en catastrophe parce que notre pays n’en avait pas assez. Les Français ont quitté le pays avec le peu d’enseignants qu’ils avaient ici en Algérie, les Algériens qui leur étaient proches avaient pris peur et les ont suivi et notre pays n’avait qu’à appeler au secours ceux qui étaient disponibles: les Egyptiens
.(BMS -Il faut lire la suite pour commenter)   

Quiproquo BMS: Heureusement que j’ai acheté un sac pour mettre dedans et Dieudonné et Ahmadinejad -23 nov 2009 - Un sac peut finalement me suffire. Pourquoi faire? Pour mettre dedans Dieudonné M’Bala M’Bala, que je croyais persécuté pour son humour et celui chez qui j’ai dieudonneiranappris qu’il s’est rendu, le président iranien Ahmadinejad que je croyais défendre dignement son pays. Quelle désillusion pour moi devant le comportement de l’un et de l’autre. Mais heureusement il y a le sac.
    Je vais commencer par Ahmadinejad, dont l’actualité m’a renvoyé l’image d’un dictateur assermenté dans son pays, depuis les dernières élections. Il ne recule devant rien pour faire tabasser, jeter en prison ou même condamner à mort ses opposants. Ce n’est pas défendre son pays et l’honneur de celui-ci que de faire dans tout cela. Son histoire ne tient plus la route pour moi. De toute façon, et heureusement, j’ai acheté le sac je vous dis.
    Mais alors que je m’apprêtais à le mettre seul dans le sac, voilà qu’on m’informe que Dieudonné est allé lui rendre visite en ami à Téhéran. Dieudonné, à qui j’ai exprimé ici même ma solidarité tant qu’il se battait contre l’arbitraire sur le plan artistique, vient non seulement, à mon avis, de dépasser les frontières mais surtout les bornes
.(BMS- Lire la suite et commenter)  

Quiproquos de BMS: Les vertus d’un deuxième tour … en football - 15 nov 2009 - Les équipes algérienne et égyptienne de football iront donc à un …deuxième tour au Soudan, comme l’a décidé la puissante fédération international, Fifa, dans ses nouvelles règles de qualification au Mondial et aux autres compétitions footballistiques.
    L’une ou l’autre des deux équipes aurait bien pu gagner dès .. le premier tour comme cela se faisait jadis souvenez-vous lorsqu’une équipe qui aura bien joué peut perdre aux tirs aux buts parfois devant son propre public ou si cela pouvait relever de la volonté de quelqu’un d’autre que Joseph Blatter, si vous voyez ce que je veux dire…
    Fort heureusement donc il y a la Fifa, par laquelle la mondialisation, la bonne mondialisation, que je salue au passage, est arrivée, pour mettre un terme à une règle cruelle, insensée et mesquine, et promouvoir à la place un autre système d’élimination, plus humain, plus juste et acceptable par tous, avec en prime des gagnants et des champions authentiques
.(BMS – Lire la suite et commenter)

Quiproquo de BMS: Vite un prix Nobel de la presse pour le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz - 5 nov 2009 – Je suis vraiment enchanté de savoir que le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, un ex-chef militaire, rassure tant la presse de son pays sur les bonnes intentions qu’il a à son égard. Cela fait vraiment chaud au cœur.
    Il devrait être cité en exemple pour ses dernières et justes déclarations qu’il a faites à Reporters sans frontières notamment lorsqu’il affirmait que les personnalités publiques qui n’acceptent d’être attaquées par la presse devraient  »changer de métier ».
    C’est un  pas de géant qu’il vient de franchir pour un dirigeant du sud: reconnaître que la critique de la presse est logique pour des hommes publics.
    J’ai envie de faire de cette chronique un espace d’éloges pour ce monsieur tant il vient de toucher au fondamental du fondamental qui mine les pays sous développés.
.(BMS – Lire la suite et commenter)  

Algérie-société: De L’absurdité de la note éliminatoire à l’université… - 3 novembre 2009 -  Je suis hors de moi en apprenant que des étudiants ayant obtenu la moyenne d’une année de labeur vont devoir refaire toute l’année à cause de ce qui est appelé la note éliminatoire d’un module et qui sonne l’absurdité extrême.
    Je vois bien que l’université algérienne a changé. La science a avancé. On l’y enseigne certainement mais avec ce dispositif de note éliminatoire, c’est la dépression qui attend nos enfants à la fin de leur études, s’ils y parviennent sains de corps et d’esprit.
    Je ne voudrais pas accuser des professeurs d’utiliser cette note éliminatoires pour saboter des éléves ou s’initier à de la corruption mais force est de constater que tout est possible avec un tel dispositif surtout lorsqu’on voit les scandales qui éclatent pour quelques dinars de plus.(Said El Haroufella – Lire et commenter).  

Algérie-anniversaire: Prions Dieu pour qu’Il Accueille les martyrs de la guerre de libération nationale en son vaste paradis … 31 oct 2009 - Il faut prier pour que Dieu le Miséricordieux, le Très miséricordieux (Errahmane, Errahim) Accueille les martyrs de la guerre d’indépendance algérienne, tous les martyrs de la révolution, en son vaste paradis.
    Il faut le faire pour le sacrifice qu’ils ont fait pour que d’autres vivent libérés d’une longue occupation de plus de 130 années.
   Ces martyrs n’ont besoin de rien maintenant sinon de nos prières. Ils sont tombés les armes de la dignité à la main. Ils ont versé leurs sang pour que, sur cette terre, vivent les gens heureux, égaux, fraternels et solidaires.
(BMS – Lire et commenter)

Kabylie-internet: Le kabyliste, stayevski et thiziri de kabyles.net obsédés par … Chlaghem n’BMS 25 oct 2009 -L’affolement est visiblement au top sur Kabyles.net. Le kabyliste, stayevski et thiziri (Nsen), tous des anonymes affrontent mal les écrits de BMS (sur son blog). Sa moustache de kabyle authentique semble les obséder pour le surnommer  »le moustachu » dans leurs réactions avant de la comparer avec celle d’un un … rat, en juxtaposant samedi des photos suggestives dans une de leur réactions. C’est du délire.
      BMS, comprend parfaitement leur désarroi. Contrairement à leur écrits diffusés dans la lâcheté qu’offre leur anonymat, BMS signe les siens en toute honnêteté en se dévoilant totalement, sa photo comprise.
     La réaction de Thiziri (nsen) avec la photo de BMS et celle d’un rat ont été enlevées, certainement parce qu’il y a trop de gens dignes qui les auraient remis à leur place. Normalement une chose pareille mène à une condamnation sûre dans un tribunal. J’ai la capture d’écran. Je vais consulter avant de décider.
    Mais revenons à nos … moutons.(BMS -Lire la suite et commenter)

Kabylie-internet: Encore un article du kabyliste sur kabyles.net qui  »n’apporte rien … au schmilblick » – 24 oct 2009 – C’est la dérive sur kabyles.net kabyles_net_uneoù l’aveuglement le dispute à la loufoquerie comme vient de l’illustrer le kabyliste, qui, rappelle-t-on et si vous ne le savez pas encore, est l’inventeur du kabylisme. Il vient de passer à un stade supérieur de son invention en plagiant l’Islam, qu’il dit combattre, en pondant un article intitulé  »Les 5 piliers du Kabylisme ».
    La nouvelle religion que veut répandre le kabyliste plagie même d’une certaine façon le pèlerinage en islam puisque le cinquième pilier vous invite à faire un tour au blog de Dda Dda Stayevski (encore un nom pas dutout kabyle avec celui de Genevieve Harland qui veut montrer le chemin aux Kabyles).
    Les réactions des internautes ont vite fait de conclure en le niveau très bas des écrits sur ce site qui veut mêler la Kabylie à ce qu’elle ne voudrait pas:  »Bravo !! On Commence Bien à Publier N’importe quoi ! Bonne Continuité ! Animalement Samaritain », et  »Bof ! cet article n’apporte rien au schmilblick on aurait pu s’en passer » (Zman). Voici le lien vers cet article qui sent … Lahval (la folie). Le Kabyliste : Ahlil ithkhadam edounith.(BMS – Lire et commenter)

Quiproquo BMS: Les dictateurs veulent-ils vraiment la démocratisation de l’ONU – 24 sept 2009 – Je doute vraiment que les dictateurs comme ceux qui se sont sisibms6Prelayés ces jours-ci à la tribune des Nations Unies à new York soient sincères dans leurs appels aux principes nobles de démocratie, de justice et tutti quanti .
    Mon doute est justifié par le fait que cela vient tout simplement de prédateurs  »de marque d’origine » contre tout espace de liberté pouvant remettre en cause leur diktats dans leurs propres pays. Qu’ils donnent l’exemple dans leurs pays.
    Que nenni vous disent-ils. Ils n’arrivent pas à admettre pourquoi on veut leur imposer justement la démocratie.
    Alors que vive le veto et el bound essabaa (le chapitre sept). Cela fait peur aux dictateurs et c’est bien ainsi …(BMS)

Quiproquo de BMS: Il fait bien bon de vivre à Tizi-ouzou …et comment que je vais vous dire comment? - 9 sept 2009 - Soyons positifs: Il fait bien bon de vivre sept_10_bmssisibms6Gces jours-ci au centre ville de Tizi-ouzou où les habitants sont gavés de bruits en tous genres la nuit, je voulais dire de  »bons bruits » bien sûr, et par une occupation optimum des trottoirs et de la chaussée, le jour et la nuit.
    Je ne vous raconte pas le grand plaisir que j’ai de me retrouver ces jours-ci dans cette ville. Ayahrahou!, si vous voyez ce que je veux dire!
    Je vous préviens tout de go: d’autres vous diront que ce sont des encombrements et du tapage nocturne. Balivernes que tout ça! Vous êtes dans une ville, une vraie, qu’on appelle d’ailleurs la capitale du Djurdjura et qui offre à tout le monde l’extrême liberté, sans limites aucune, de commercer, de chanter, de piquer et de prier.
    Le jour, vous trouverez un grand souk même sur les trottoirs, ceux qui ne sont pas encore squattés par les parkings gardés de rue. Vous avez le choix des marchandises, avec  »au centre » du centre ville une promotion exceptionnelle des jouets ces jours-ci. Même le petit jardin d’en face de l’ex-siège de la mairie est occupé par … des véhicules en vente promotionnelle d’huile, paraît-il.(BMS- Lire et commenter)  

Algérie – Racisme – Quiproquo BMS: Facette d’un racisme anti-kabyle ordinaire à Alger (témoignage) – 3 sept 2009 - Ce que je vais vous raconter est réellement authentique. Et pour cause, il ne m’a pas été rapporté. Je l’ai vécu moi même. C’était il y a une année à Alger, précisément à Birmandreis. Hé ho là! Cela n’a aucun lien avec l’info sur le RCD et le justice. Compris!
    Je disais donc, j’étais à Birmandreis en plein mois de Ramadan. Je me présentais à un magasin d’alimentation générale. L’heure approchait l’instant de la rupture du jeûne d’une demie heure environ. Je commandais à un jeune barbu une bouteille d’eau minérale. Lorsque celui-ci allait me la remettre, il s’est cru obligé d’ajouter:  »Tu veux que je te l’ouvre? ».
    Mais il est tombé sur quelqu’un qui s’est cru obligé de lui répondre:  »Et comment! Mais il faut que tu saches que la foi n’est pas dans le faciès (ma moustache, visait là bien, plaidant amplement pour celui d’un Qbaili kahl erras – kabyle), et surtout pas dans la barbe comme la tienne ». J’ai bien fait de joindre l’acte à la parole pour qu’il me suive bien
.(Lire la suite et commenter) 

Quiproquo BMS : Un trottoir sauve la vie d’une personne à Tizi-ouzou (témoignage) – 23 août 2009 – J’ai été témoin il y a quelques jours d’un accident de la circulation à Tizi-ouzou, juste devant le bâtiment des enseignants ou si vous voulez en face du siège du secteur militaire de Tizi-ouzou.
    Un fourgon venait dare dare du côté du premier novembre vers le centre ville et à l’approche de l’intersection menant vers soit la cité Eucalyptus ou vers le rond point face à l’immeuble Djurdjura, son cardan lâche. S’ensuit une perte de contrôle du fourgon alors que juste sur le trottoir une personne marchait calmement vers chez-soi peut être à quelques pas de la scène.
    J’ai vu alors le fourgon se coucher et aller vers le trottoir mais celui-ci le va le contenir dans un bruit de crissement de férailles. La personne qui marchait tranquillement finira par en être touchée.
    Je suis descendu immédiatement vers le rond point pour avertir les policiers aux fins d’alerter les secours et évacuer la personne en question. Les policiers m’ont indiqué qu’ils ont reçu le signalement de l’accident. Ils pouvaient d’ailleurs de cet endroit apercevoir le fourgon couché légèrement. 
 (Lire et commenter)

Quiproquo BMS : Des salles des fêtes à celles du … deuil - 26 juillet 2009 - Même en Kabylie,  ayaaa Hrahou! les gens recourent de plus en plus à l’organisation de leurs fêtes familiales dans des salles des fêtes.
sisibms6    Même ceux qui sont riches, ou dois-je dire  »surtout les gens riches qui ont des constructions somptueuses », préfèrent marier leurs enfants dans ces salles des fêtes où on vient manger et on repart vite car n’arrivant pas à distinguer entre les gens de la famille, les employés de l’établissement et des intrus.
    C’est faux de croire que c’est parce que les gens vivent dans l’exiguïté qu’ils recourent à ces fêtes sans saveur. 
    Ce choix des salles des fêtes est dicté, admet-on clairement, par la seule volonté des maître de fêtes de préserver la peinture de leurs demeures. Ils cherchent aussi à préserver également leur vaisselle.
     Autres temps, autres moeurs: ce n’est pas ainsi autrefois, lorsque les gens, surtout les Kabyles, tenaient à festoyer chez eux, quel que soient leurs conditions parce qu’ils veulent que même leurs maisons vivent avec eux leur joie.
     Revers du decor donc: les sompteuses demeures des particuliers sont devenues des salles de … deuil où on n’y reçoit les gens que lorsque quelqu’un venait à mourir. aya âadjava! 
(Lire)

sisibms6PQuiproquos de BMS: De la fonction qui supprime le grade … aux haragas de Temouchent et de Annaba – 25 juillet 2009 – Je voudrais bien connaître ce compatriote qui a inventé un jour le  procédé de  »la fonction qui supprime le grade » qui a permis à tant de personnes incapables d’accéder à des postes de responsabilité sans en avoir les qualifications requises pour ensuite mener les affaires qu’on leur a confiées à … l’oued.
    Je suis curieux de rencontrer cette personne et l’interroger pour savoir s’il s’agit d’un misérable personnage qui a tendu un piège mortel à notre pays ou si c’est quelqu’un d’honnête qui a suggéré ce procédé devant un manque de personnes qualifiées (grade) pour occuper des fonctions prévues dans des organigrammes sans savoir qu’il a fait comme pour ceux de la bombe atomique qui n’en finit pas de terrifier le monde.
    Si le procédé de  »la fonction supprime le grade » a été inventé peut être un jour pour placer quelqu’un sans les qualifications requises à occuper un poste, de nos jours il est utilisé pour permettre parfois à des ignorants de diriger des gens cultivés, voire des intellectuels ou des experts. (Lire)

Quiproquo de BMS:  Il faut vite une loi pour casser les monopoles commerciaux utilisés par les ordres professionnels – - 11 juillet 2009 -  Ces histoires d’ordres professionnels empêchant nos enfants sortant de l’université de se lancer dans leur métier là où il veulent et quand ils veulent me répugnent et me donnent envie de vomir.
    Je ne comprends pas comment on a donné aux ordres professionnels des pharmaciens, des avocats, des huissiers, des notaires, des architectes et même peut être des agences immobilières, le droit d’empêcher quelqu’un sortant de l’université de s’installer à son propre compte en invoquant des prétextes qui couvrent mal la peur de la concurrence et qui offrent des monopoles comme pour les boulangeries autrefois. 
    Je croyais que les ordres avaient pour seul souci la défense de l’éthique et de la déontologie. Qu’il en restent là uniquement et ce cera très bien.
    Mon souhait est que nos grands chroniqueurs de la presse nationale s’intéressent à cette affaire mettant aux prises le ministre de la santé et l’ordre des pharmaciens et ne la voient pas uniquement sous le regard des autorisations qualifiées  »de complaisance » accordées à des  »pistonnés » parce qu’il y a un fond du problème qui n’apparaît pas à première vue.
    Je pense sincèrement qu’il y a de l’hypocrisie dans l’air et que l’argument selon lequel seule l’ouverture de pharmacies dans les zones enclavées est autorisée  »pour permettre aux populations des villages isolés d’accéder facilement aux médicaments » ne tient pas debout
.(Lire)

Quiproquos de BMS- 5 juillet 2009 - Les salaires des députés…Hahahahahaha! - L’affaire du versement des gros salaires (miam!) des députés du parti des travailleurs de Louisa Hannoune m’a vraiment amusé. Hahahahahaha! La dame, là, a beau multiplier à travers les journaux les déclarations fracassantes, ensuite les menaces inquiétantes et tutti quanti, moi je suis resté blasé. J’en ris encore.
    Pas question de m’arracher les cheveux pour une histoire si absurde, qui en temps normal, m’aurais poussé à le faire peut-être. Je ne m’arracherai pas les cheveux, non pas parce également je veux préserver ce qui m’en reste et qui tombent seuls au fil des jours, vieillesse oblige, mais du fait l’image du député, chez nous, a fini par nous égayer après nous avoir déçu, trahi….
    Désormais, cela nous détend plus que ça nous énerve d’apprendre des choses sur les députés qui cassent les dents aux policiers, aux douaniers, aux simples citoyens… Je veux bien voir un pugilat de haute facture entre eux. Ils peuvent tout faire
.(Lire et commenter) 

 Quiproquo de BMS:  Il faut vite une loi pour casser les monopoles commerciaux utilisés par les ordres professionnels – - 11 juillet 2009 -  Ces histoires d’ordres professionnels empêchant nos enfants sortant de l’université de se lancer dans leur métier là où il veulent et quand ils veulent me répugnent et me donnent envie de vomir.
    Je ne comprends pas comment on a donné aux ordres professionnels des pharmaciens, des avocats, des huissiers, des notaires, des architectes et même peut être des agences immobilières, le droit d’empêcher quelqu’un sortant de l’université de s’installer à son propre compte en invoquant des prétextes qui couvrent mal la peur de la concurrence et qui offrent des monopoles comme pour les boulangeries autrefois. 
    Je croyais que les ordres avaient pour seul souci la défense de l’éthique et de la déontologie. Qu’il en restent là uniquement et ce cera très bien.
    Mon souhait est que nos grands chroniqueurs de la presse nationale s’intéressent à cette affaire mettant aux prises le ministre de la santé et l’ordre des pharmaciens et ne la voient pas uniquement sous le regard des autorisations qualifiées  »de complaisance » accordées à des  »pistonnés » parce qu’il y a un fond du problème qui n’apparaît pas à première vue.
    Je pense sincèrement qu’il y a de l’hypocrisie dans l’air et que l’argument selon lequel seule l’ouverture de pharmacies dans les zones enclavées est autorisée  »pour permettre aux populations des villages isolés d’accéder facilement aux médicaments » ne tient pas debout
.(Lire)

Quiproquos de BMS:  … Et puis Que fait-on d’Eve et d’adam maintenant qu’on a Lucy? - 15 juillet 2009 – L’Algérie terre d’Islam, la dernière religion révélée et qui croit en tous les messagers et prophètes de Dieu, se voit avec le Panaf  secouée dans  ses certitudes sur l’origine de l’humanité.
    La ministre de la Culture, Mme Khalida Toumi, citée sur le site du Panaf, a affirmé que  »le deuxième festival panafricain d’Alger, qui se poursuit jusqu’au 20 juillet courant, sera incomplet sans la présence du squelette de Lucy, la mère de l’Humanité. »
    Mais que fait-on alors de la croyance partagée par toutes les religions monolithiques selon laquelle la mère de l’humanité est bien Eve et que le père est adam? Les adeptes de Darwin pour ne pas dire autre chose ou vous faire un dessin peuvent-ils ainsi facilement gommer nos croyances? (Commenter)

 Quiproquos de BMS: De la fonction qui supprime le grade … aux haragas de Temouchent et de Annaba – 25 juillet 2009 – Je voudrais bien connaître ce compatriote qui a inventé un jour le  procédé de  »la fonction qui supprime le grade » qui a permis à tant de personnes incapables d’accéder à des postes de responsabilité sans en avoir les qualifications requises pour ensuite mener les affaires qu’on leur a confiées à … l’oued.
    Je suis curieux de rencontrer cette personne et l’interroger pour savoir s’il s’agit d’un misérable personnage qui a tendu un piège mortel à notre pays ou si c’est quelqu’un d’honnête qui a suggéré ce procédé devant un manque de personnes qualifiées (grade) pour occuper des fonctions prévues dans des organigrammes sans savoir qu’il a fait comme pour ceux de la bombe atomique qui n’en finit pas de terrifier le monde.
    Si le procédé de  »la fonction supprime le grade » a été inventé peut être un jour pour placer quelqu’un sans les qualifications requises à occuper un poste, de nos jours il est utilisé pour permettre parfois à des ignorants de diriger des gens cultivés, voire des intellectuels ou des experts. (Lire)

une_lounisQuiproquo de BMS - Y a pas pire traîtrise que de vouloir salir un poète … un sage comme Lounis Ait Menguellet - 31 juillet 2009 - Je suis presque certain que les attaques contre l’arabo-islamisme des faux kabyles de kabyles.net cachent en définitive leur haine envers tous les Kabyles.
    A bien analyser la situation on comprend que leur littérature malsaine vise à haïr les Kabyles pour des raisons qu’on comprendrait dans un passé lié à la guerre de libération nationale avec les traîtrises qui l’avait accompagnées ou dans des déceptions électorales de certains comme l’ont relevé quelques internautes sur plusieurs sites.
    Posez-vous la question toute simple que voici: pourquoi en voudraient-ils en définitive aux Oranais ou aux Annabis qu’ils n’avaient pas connus? Mais ils sont chargés de haine envers les Kabyles qui refusent de les suivre comme des moutons de panurge comme sait bien le dire l’un d’eux, le kabyliste de mauvais augure.
    C’est pour cela qu’ils s’acharnent sur l’islam et les arabes pour présenter les Kabyles comme des racistes et des islamophobes. Ils voudraient que ça saigne entre nous et les autres régions de notre beau pays.
    Personnellement, je n’ai aucune crainte des pieds noirs ou leurs enfants, qui ont la nostalgie du pays de leur enfance mais qu’une guerre d’indépendance a fini par emporter de l’autre côté de la Méditerranée.(Lire et commenter) 

Quiproquos de BMS- Quel écart entre deux hommes et deux mondes un samedi 4 août 2009- 4 août 2009 - Quelle différence dans l’attitude que celles que nous offrent ce mardi 4 août, deux hommes ou plutôt un homme, Bill Clinton, l’ancien président américain et l’autre, le  Hugo Chavez là, l’actuel président du Vénézuela!
    Pendant que Bill Clinton se rendait samedi en Corée du Nord pour porter secours à Laura Ling et Euna Lee, deux journalistes, arrêtées le 17 mars, Chavez s’acharrne contre les médias privés dans son pays en décidant sous couvert de “raisons administratives” de fermer pas moins de Treize stations de radio et menace de fait subir le même sort à 200 autres.
    Clinton s’en est allé au pays de la dictature par excellence pour peser de tout son poids pour obtenir la libération des deux journalistes condamnées en juin à 12 ans de travaux forcés pour avoir franchi la frontière sans autorisation, pendant que Chavez s’acharnait le même jour contre ses opposants. (Suite et commentaires) 

Géorgie – Soudan – Mauritanie – Quiproquos de BMS : La planète va bien: les va-t-en guerre sont dans la tourmente …. En Géorgie, le coup de folie de son président Mikheïl Saakachvili risque de lui coûter cher. En s’attaquant aux Russes de l’Ossétie du Sud du Sud Saakachvili croyait pouvoir rééditer au plan international le coup de force  »démocratique » qu’il avait mené contre Edouard Chevardnadzé  pour prendre le pouvoir. Il risque de payer cher les victimes tombées sous son offensive hasardeuse et insensée. Les russes le considérent déjà comme un criminel de guerre. C’est clair, c’est lui qui a commencé le recours à l’usage de la force et malheur au vaincu…   Je n’en pleurerai pas … (Lire)

Serbie – TPIY – Quiproquo BMS : Je vous fais juste un autre petit dessin pour comprendre qui est Radovan Karadzic Que vous dire de ce chef politique des Serbes de Bosnie sinon qu’il est l’artisan avec Slobodan Milosevic et du général Ratko Mladic du “nettoyage ethnique” qui a fait entre 100.000 et 260.000 morts et 1,8 million de déplacés durant la guerre de Bosnie de 1992-95. Il a été inculpé en 1995 par le Tribunal pénal international pour la Yougoslavie (TPIY), de génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité. (Lire)

Quiproquo de BMS : Je vous fais juste un petit dessin de Omar el-bechir et des 2,5 millions de Soudanais qui vivent en réfugiés aux frontières de leur pays Quelques 2,5 millions de soudanais vivent en réfugiés depuis des années aux frontières de leur pays parce qu’El-Béchir et son gouvernement les y a poussé en leur menant la guerre à l’est, à l’ouest, au sud et au nord. Il n’a cure lui et ses amis que des soudanais vivent par millions dans des camps  »éternellement » ou en exilés. Au Darfour il entretient la guerre avec des rebelles qui en ont assez d’être traités comme des esclaves dans leur pays. Dans sa méthode répressive il s’attaque même au voisin tchadien. (Lire)

Algérie – université - quiproquo de BMS :Un entretien à tirer et à distribuer à … 5 millions d’exemplaires -   »Un intellectuel, qui a peur de son ombre et qui ignore que les lois de ce pays, si imparfaites qu’elles puissent paraître à première vue, sont une garantie contre l’injustice et l’arbitraire, n’est pas digne d’être qualifié de chercheur ou d’intellectuel…Tel est en substance mon message aux membres de cette corporation à présent ensommeillés… » (Pr Ahmed Rouadjia de l’université de M’sila) (Lire)

Quiproquo de BMS : Un prix nobel pour … Sarkozy  M. Sarkozy a annoncé lundi depuis Koyato au Japon, la présence du président algérien le 13 juillet 2008 à Paris pour un sommet qui fera date dans l’histoire en regroupant quelque quarante chefs d’Etat et de gouvernement dont le premier ministre israélien Ehud Olmert et le président syrien, Bachar al-Assad. (Lire)

juin_26_sarkozyQuiproquo de BMS : Sarkozy ose un discours de paix dans une région de guerre Il a osé dire que  »Comme tous les peuples, le peuple israélien et le peuple palestinien vivront en paix le jour où chacun aura le sentiment que justice lui est rendue et où leurs rapports seront fondés sur le droit et non plus sur la force. »  Sarkozy a tenu un langage sans fard également à Ramallah où il a osé dire bien des vérités aux Palestiniens notamment au Hamas. Il a bien fait de dire toutes ces vérités.  Je ne connais pas un dirigeant occidental qui ait osé dire ce genre de vérités aux israéliens. C’est une preuve qu’il est vraiment leur ami, celui des Palestiniens et de la paix. (Lire)

Le Quiproquo de BMS : Le combat contre les misères de la vie des artistes d’ailleurs et d’ici – Ne voilà-t-il pas que Charles Aznavour, le rossignol français qui se lance dans la bataille avec sa renommée et ses sous pour venir en aide à des enfants orphelins en Arménie, le pays d’origine de ses parents. Que dire de Mme Murielle Robin qui semble avoir arrêté sa carrière pour aller construire un hôpital pour enfants en Afghanistan. Que dire de telle ou telle star qui s’engage dans des actions humanitaires jusqu’à voir venir même en Algérie (Boumerdes) comme l’a fait Zidane, dont les parents sont certes s’origine algérienne (Kabyle) mais qui s’assume bien en Français, voyage présidentiel ou pas. (LIRE)

Le quiproquo de BMS : Je peux vous parler juste un peu de Peter mais j’ai beaucoup à vous raconter sur ceux en qui il a fondé son … Principe célèbre - Je vois que vous faîtes déjà des parallèles qui collent avec votre environnement comme je l’ai moi aussi fait sauf que … Oui … sauf que j’ignore si Peter a dit quelque chose du couple incompétence et … sénilité. J’aurais bien voulu avoir son avis. Parce que dans le cas dont je vous dirai davantage une autre fois, c’est vraiment plus grave docteur …(Lire)

Quiproquo de BMS: Tamazight, l’équipe nationale d’Algérie et la Palestine - Un ami m’a raconté comment il y a quelques années un Palestinien s’est distingué par un chavinisme sans bornes en faveur l’équipe de football de l’Egypte au détriment de l’équipe nationale d’Algérie, ou si vous voulez les  »Verts », dans une histoire de compétition africaine.  Face à ce manque de  »déclicatesse » ou cette forme d’ingratitude, mon ami a vite fait de rappeler au chavin de Palestinien comment l’Egypte lui refusait en ce temps même un visa d’entrée sur son territoire alors que sa femme est Egyptienne. A contrario il lui fera remarquer qu’il vivait  »Mdélal » (choyé) en Algérie, qui lui offrait logement, emploi, une paie en devises et une autre en dinars, un enseignement gratuit pour ses enfants et… et… (Lire)

Quiproquos BMS: Gaza meurtrie: vous comprenez maintenant pourquoi on ne veut pas d’Enrico Macias chez nous!!! -  Ceci dit: l’espoir reste permis qu’un jour certains des pacifistes israéliens et/ou juifs de par le monde arrivent à faire prendre conscience aux autres israéliens combien leurs dirigeants ont gâché bien d’occasions ces dernières décennies en recourant à la violence plus que les Palestiniens (revoyez les bilans) allant jusqu’à tuer celui qui aurait pu faire la paix: Ishak Rabbin. C’est avec ceux-ci et ces jours-ci que Macias et d’autres comme lui devraient s’afficher pour prétendre regagner un jour l’Algérie.(Lire)

Quiproquos BMSD’accord pour un autre mandat à Bouteflika contre le virement … des hypocrites qui le soutiennent - Mais pour ce faire il doit nous donner un signe qu’il est avec nous, en procédant par exemple à des  »virements » … parmi ces soutiens et vaincre ainsi notre réticence.  Nous voulons être sûr que notre mandat lui parviendra et qu’il l’investira dans ce que notre pays attend toujours: plus de démocratie, plus du justice, plus de libertés et plus de développement. Il faut que ça change. Sinon on attendra l’avènement d’un autre Bouteflika. D’un autre  président …. (LIRE)

BMS - Quiproquos BMS:  La limitation des mandats s’imposera par la mondialisation: Qui sait? Le conseil de sécurité pourrait être amener à se saisir un jour de cette question de limitation de mandats pour l’imposer comme un mode de gouvernance democratique minimal pour ensuite toucher à d’autres mœurs politiques pour prémunir la planète contre les tensions qu’elle suscite et derrière laquelle bien des conflits armés ont éclaté générant des millions de morts et ou de réfugiés (Dédiée à Ban Ki-Mon, le SG de l’ONU) - (Lire)

Le catch des uns et des autres … Mais mille excuses quand même pour vous les sportifs (les catcheurs) qui respectez des règles éthique de votre discipline en faisant du cinéma et en payant la TVA. Ceux dont je me plains sont les autres qui pratiquent d’autres formes de catchs sans en déclarer… un sou et qui croient nous faire  »prendre des vessies pour des lanternes »! (Lire)

Ceci dit: les assassins de Rafic Hariri doivent payer -  Qui ne comprendrait pas que le fils Hariri et les familles de ceux qui sont morts avec son père dans un attentat terrible se battent pour faire payer les assassins. Ils ont le droit de recourir à toutes les cours de justice du monde s’ils n’en trouvent pas une dans leur pays. Ils ont le droit de douter des uns et de se battre contre d’autres pour triompher face aux criminels qui doivent être punis.(Lire)

 »Effet de serre » sur… les démocraties occidentales et les dictatures  - Mais elle restent des dictatures, car au premier signe de mécontentement véritable contre elles, elles ne savent que tirer à balles réelles sur leurs peuples. Ce stade n’a pas été encore atteint par les gouvernements des démocraties occidentales mais ceux-ci ont trouvé un moyen de rechange en allant ailleurs tirer sur les autres peuples.  (Lire)

Les turcs ont encore des trucs dont l’Europe ne serait pas dupe - En arrêtant lundi au soir à son retour d’Allemagne le président du principal parti pro-kurde, Nurretin Demirtas pour s’être, paraît-il,  »soustrait à son service militaire », le gouvernement turc a grossièrement peut-être succombé à une technique propre aux régimes dictatoriaux qui instrumentalisent la justice pour des motifs politiques.  (Lire)   

Devant chaque grand homme se cache une … carotte -  La carotte a fait courir tout le monde y compris de célèbres personnages, j’ai nommé les présidents, les chercheurs, les écrivains. Mais malgré cette omniprésence, on ne reconnaît pas encore à la carotte son grand rôle. On trouve toujours un moyen de l’ignorer une fois parvenu à en attraper. (Lire) 

Mon bon conseil pour que l’équipe nationale de football gagne toujours - Ensuite, au lieu d’offrir aux joueurs des primes, dépenser sans compter dans des hôtels luxueux et des billets d’avion coûteux, il suffit tout simplement d’inviter les recruteurs européens de tout acabits à Alger, les prendre en charge et même leur payer des frais de mission.  Vous verrez comment l’équipe nationale gagnera toujours avec des scores larges grâce à des attaquants dopés par la tribune des recruteurs au dessus de laquelle flotte bien entendu l’emblème national.(Lire)

De quelques ressemblances entre leur ”Bouteflika” (Sarkozy) et le nôtre… Je peux continuer à vous lister bien d’autres ressemblances entre les deux présidents. Par exemple, ils parlent bien et ont le sens de la réplique, parfois intelligente, parfois provocante et parfois blessante.  Mais je ne voudrais pas accorder d’attention outre mesure à cette ressemblance parce que j’ai le souvenir d’un proverbe chinois (que j’ai kabylisé) qui dit:  »Parler ne fait pas cuire le couscous (le riz) ». (Lire) 

Chacun pour soi …Bouteflika pour tous - Bouteflika qui voulait réconcilier et unir les gens et notamment les hommes politiques par lesquels le malheur ou le bonheur peut vite arriver, s’est retrouvé en vérité dans une situation où en quelque sorte ses soutiens agissent en se disant intérieurement  »chacun pour soi et …Bouteflika pour tous ».(Lire) 

Ma hantise des distributeurs automatiques et le risque bancaire sont justifiés …J’étais tenté de lui dire en bon Kabyle  »ayitebrum » (vous allez me répudier) ou  »Ayitheksem aqaruy (vous allez me couper la tête)  »mais je me suis retenu parce que c’est ramadhan… Je n’ai pas signé de PV. J’ai senti un air de commissariat dans cette banque par l’attitude de cette pimbèche. J’ai eu quand même une pincée d’inquiétude qui m’a menée droit au bureau du directeur de l’agence, qui loin de me rassurer m’a assommé… Il m’a clairement signifié que je risquais effectivement de ne pas recevoir de nouveau chéquier avant un an au moins… (Je vous tiendrai au courant). (Lire) 

Enrico Macias en Algérie? D’accord mais avec … Dieudonné - Ceci pour dire enfin que le problème avec Macias ou d’autres n’a jamais été pour le fait qu’il soient juifs (antisémitisme) ou non, mais surtout pour leur soutien politique inconditionnel à une guerre inhumaine livrée au quotidien aux Palestiniens mais qu’ils ne voient pas sous cet angle… comme ils l’avaient fait pour celle qui a été livrée aux algériens pendant leur guerre d’indépendance. N’est ce pas … (Lire) 

Je me suis trompé sur le compte de … Nicolas SarkozyJ’avais des doutes sur cet homme en soupçonnant, comme toujours, ses liens avec le lobby israélien mais force est de constater qu’il gouverne son pays en toute indépendance…Je suis tenté de lui présenter des excuses mais il ne les aura pas … jusqu’à ce qu’il en présente à mon pays pour les souffrances que la colonisation nous a causées. L’erreur de la France est quand même plus grave que celle de se tromper sur une seule personne, fut-elle président de la république française … que je commence à admirer quand même. (Lire) 

reporter

Les reportages imaginaires de Belkacemi MOhand Said (BMS)

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

 

emoticone  -Les reportages imaginaires de BMS  au village Ath Seksou Sezviv -    emoticone

Les reportages imaginaires de Belkacemi MOhand Said (BMS)  dans Accueil reporter2

BMS – Reportage Imaginaire: Rabah Saadane et l’équipe étrangère d’Algérie … matchi d’Latchitchi - 7 mai 2010 –  »Rabah Saadane, né le 3 mai 1946 à Batna, est arrivé à 10 heures et 35 minutes et 20 secondes à l’entrée de la salle de la conférence. Il avait dans sa main droite, je crois, une sorte de cartable gris et dans sa main gauche, je crois aussi, un stylo bic. Il a souri à quelqu’un assis au premier rang avant de nous adresser à tous un regard sévère et un geste de la main. Premier constat et cela se voit: ou bien il a mal dormi, ou bien il a fait un cauchemar ou encore il s’attend à un cauchemar. Mais bon… ».
     »Saadane a fait 20 secondes environs entre la porte d’entrée de la salle et la tribune où il devait intervenir. En terme footballisitique c’est suffisant pour inscrire un but et faire changer le cours des choses d’un match. Saadane s’est assis ensuite comme s’assoient tous les Rabah (gagnants) de la planète. Il a regardé sa montre et s’est mis à toucher les micros devant lui. C’est alors que celui de la télévision est tombé de la table. Tous les gardes de la salles (agents de sécurité et même policiers) se sont rués comme un seul homme pour le ramener sur la table à 70 centimètres environs de la bouche de Rabah Saadane. Dans leur cafouillage, ils ont laissé tomber tous les autres micros de la presse. Mais l’essentiel est que celui de la télévision n’est pas cassé, car autrement on aurait reporté la conférence, selon un organisateur. Heureusement aussi que moi, en professionnel, j’ai, dès le départ, fixé le micro de Kabylie News sur la table avec une colle forte qui coûte 55 dinars le tube chez le Mozabite de la rue où se tenait la conférence. Personne n’a rien remarqué mon astuce. C’est ça le professionnalisme chez Kabylie News… C’est ça l’Algérie qui gagne… One two three. »(BMS- Lire la suite et commenter)

BMS-Reportage imaginaire:  »Du rôle positif des voleurs dans la société et du clan des mises à pied », en débat chez les Ath Seksou Slevsel - 1 jan 2010 - Je suis vraiment malchanceux! Je vous le dis parce que c’est vous. Passe que je semble bien parti pour travailler toute ma vie dans ce torchon de KabylieNews que tous les kabyles de kabyles.net (qui ne se respectent pas), qualifient par ignorance d’arabo-islamique, et heureusement qu’ils ne sont pas nombreux (les Kabyles de kabyles.net, bien sûr), mais tomber, comme il m’est arrivé, sur un rédacteur en chef n’lakhar nezman (de l’ère décadente) comme celui qui le dirige et faire toute sa carrière en journalisme et en cyberjournalisme avec lui, je crois que je n’ai pas besoin de vous faire un dessin pour comprendre que j’ai eu plus que ma dose de … calvaire, pas de vaccin contre la grippe AH1N1, bien sûr. Faut pas rêver là!
Si je tiens encore la route, c’est parce que tout le monde me dit que mon métier est exaltant. Je sais bien sûr que tout le monde se paye ma tête et que tout le monde s’esclaffe dans mon dos de  »jornaniste ». Mais croyez-moi, il est exaltant parfois en effet ce métier et c’est pour cela que je m’accroche à lui.
Tenez! L’autre jour mon rien-de-rien-dacteur en chef n’lakhar taswiit (de l’ère décadente), m’a bipé pour que je l’appelle pour qu’il m’ordonne (le truc habituel quoi?) d’aller faire un reportage au village n’Ath Seksou Slevsel (les gens du couscous aux oignons). Cela me changera du village ath Seksou sezviv (le village des ath couscous aux raisins secs) que vous connaissez et auquel vous vous attendiez peut être qu’il m’envoie
.(BMS – Lire la suite et commenter)   

BMS – Reportage imaginaire - Dda Mohand El Vatel,  »El Batel » du village Ath Seksou Sezviv- 6 août 2009 -Mon rédacteur en chef n’lakhar nezmane (de l’ère décadente) a bien choisi son moment en ce mois d’août 2009 pour me biper afin que je l’appelle (une méthode mesquine bien sûr qu’il affectionne toujours en bon radin) pour me dire qu’il me rappelle de ma dizaine de jours de congé aux fins de me confier une mission de la plus haute importance là où vous savez: le village Ath Seksou Sezviv (Le village du couscous aux raisons secs).
Bien entendu je ne pouvais rien faire sinon de m’exécuter.
Pour les habitués de mes reportages dans ce village, les méthodes dictatoriales de mon ri-dacteur n’lakhar taswiit (de l’ère décadente toujours), sont fort connues. J’ai beau raconter mes déboires à des confrères, personne n’a osé en faire état pour le faire reculer. J’ai fini par comprendre que tout le monde vit une situation identique à la mienne et que les rien-dacteurs en chef n’lakhar nezmane sont légion dans notre presse.
Bon revenons à nos moutons… je veux dire aux gens du village ath seksou sezviv où mon rat-dacteur en chef n’lakhar nezmane m’envoie. Eh Bien, selon cet innommable ras-dacteur n’lakhar nezmane, ce village s’apprête à ouvrir un large débat sur la gouvernance villageoise. Mon rien-dacteur… (Je sais que j’abuse peut être là..) m’a donné carte blanche pour traiter du sujet,  »en professionnel », dit-il tout en me précisant que je dois seulement éviter de critiquer Dda Mohand El Vatal (l’injuste), le chef du village avec qui il a des affinités.
-  »Tu me comprends », dit-il.
Et commernt que je te comprends! Allons donc! C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai décidé de m’intéresser exclusivement à ce chef du village en allant enquêter (tiens!) sur les circonstances du choix de porter à la tête du village ce genre de personnage
.(Lire et commenter) 

BMS – Reportage imaginaire - Le rien-dacteur en chef, Ath Seksou Sezviv et l’affaire Julien Coupat -Après 23 ans de bons et loyaux services, mon rat-dacteur en chef n’lkhar nezman (de l’ère décadente) décide enfin de me confier une mission à l’étranger. J’ai pris connaissance de la mission en étant très vigilant, sachant qu’en définitive qu’il ne veut pas me faire plaisir, ou me reconnaître un certain mérite pour mon professionnalisme mais certainement, comme je le soupçonne toujours, pour me créer des ennuis.
J’ai eu à le vérifier lorsqu’il m’a précisé que je dois aller en France alors que nous avons un lourd contentieux avec ce pays. Du moins comme le répète souvent mon ris-dacteur en chef n’lakhar nezman lui même.
J’ai fini par comprendre qu’il veut m’enfoncer davantage lorsqu’il m’a précisé  que je dois m’intéresser à l’affaire Julien Coupat du nom d’un membre du “
groupe de Tarnac“, mis en examen pour “direction d’une association de malfaiteurs et dégradations en relation avec une entreprise terroriste”. Fichtre alors! C’est qu’ils ont leurs propres terros ces autres  »gouars » (les gars) maintenant. (Lire)

BMS -  Reportage imaginaire:Le ‘’Riendacteur en chef’’ et le prix du mouton de la liberté de la presse à Ath Seksou Sezviv - J’étais bien installé dans ma chaise dans cette sorte de bureau dans lequel je travaille lorsqu’un monsieur du village Ath Seksou Sezviv (village des gens du couscous aux raisins secs) y entre et demande à voir le responsable. J’allais rire à la réponse que j’allais lui donner mais je me suis retenu à la dernière seconde. J’étais tenté de lui glisser dans l’oreille qu’on a plutôt un grand et sénile  »irresponsable » à lui montrer, c’est-à-dire sans chercher à vous faire de dessin, mon rédacteur en chef  »nlakhar nezman » (le rédacteur en chef de l’ère décadente).
     Je l’ai accompagné alors et dès que nous sommes parvenus devant le bureau de celui que je vénère ‘’selmaqloub’’ (à l’envers), ce dernier m’a intimé l’ordre de regagner mon bureau. Il m’a promis la veille, avec un certain sarcasme, que samedi 3 mai ça va être ma fête, non pas parce que ce sera le jour de la journée mondiale de la liberté de la presse mais parce qu’il envisage de m’infliger une mise à pied … à long terme.
Je ne suis pas du genre à écouter derrière les portes mais j’ai prétexté pour une fois un problème sur mon portable pour retarder mes pas et tendre mon oreille pour entendre le monsieur insister sur le fait que l’association de son village veut que ce soit moi qui soit l’invité pour animer une conférence sur la liberté de la presse et qu’un cadeau m’a été destiné.
Mon ‘’rat-dacteur en chiffon’’, intéressé bien entendu par le cadeau, a beau insister qu’il serait prêt à animer cette conférence, le monsieur resta intransigeant : c’est moi qu’ils veulent par égard à tous les reportages  imaginaires que j’ai réalisé sur ce village.
(La Suite)

BMS -  Reportage imaginaire: Proverbes suédois et kabyles même sens et même combat à Ath Seksou Sezviv -J’ai attendu sans résultat, l’autre jour, que mon rédacteur en chef n’Lakhar nezman (décadent) me bip sur mon portable pour que comme d’habitude je l’appelle afin qu’il me donne l’instruction d’aller couvrir un grand débat au village Ath Seksou Sezviv (le village du Couscous aux raisins secs) qui tient pourtant tout le monde en haleine.
    Qu’à cela ne tienne! J’ai pris la décision moi-même d’aller assister à ce débat tant il concerne indirectement notre profession de journaliste que des rédacteurs en chef comme le mien ont réduite à sa plus simple expression. Un comble!
Qu’en est-il au juste?
Tout est parti d’une simple critique à laquelle s’est livrée Dda Amar sur de louches affaires dans lesquelles Dda Ouali Boulamlayar (l’homme aux milliards) s’est engagé. Dda Amar n’a pas su tenir sa langue encore une fois, d’ou son surnom d’ailleurs de Dda Amar Lakritic. Plus grave encore, il a utilisé le Canal de Dda Omar  »Vouyssalen (aux nouvelles) » qui n’a pas manqué d’ébruiter davantage l’affaire croyant comme toujours qu’il y va de la transparence publique.
Et ce qui devait arriver arriva. L’affaire prend des proportions dangereuses et une assemblée générale du conseil du village n’est pas de refus pour remettre à leurs justes proportions les intentions des uns et des autres.
J’étais étonné part la grande foule qui est venue à cette assemblée générale.
Pour la première fois les gens  étaient plus nombreux que lorsqu’il s’agissait d’un enterrement.
Les gens d’Ath Seksou Sezviv, comme ceux des autres villages, sont très disciplinés lorsque quelqu’un venait à mourir. Tout le monde vient assister à l’enterrement. C’est une question de principe, me disent certains. Mon œil! En vérité les gens ont plus peur de l’enterrement que de la mort ou de l’au-delà. Ils ont peur de se retrouver un jour seuls à enterrer leurs proches s’ils ne venaient pas eux-même aux enterrements des autres. Ils cracheraient sur de bonnes occasions de se retrouver comme les mariages, les circoncisions etc. Mais pour les enterrements  tout le monde est là.
(Lire) 

BMS -  Reportage imaginaireLes jeunes d’Ath Seksou Sezviv connaissent la musique et adorent deux chansons - Ah! c’est malin! Sitôt postée la requête d’une certaine Lora… (non!)…. Nora, suggérant un nouveau reportage sur  »un après-midi des jeunes sur la place du village Ath Seksou Sezviv (Couscous aux raisins secs), sitôt saisie par qui vous savez de rédacteur en chef de  »Lakhar Nezman (redchef décadent) » à Kabylienews.
    Je n’ai pas besoin de vous expliquer comment dans sa suffisance et son autoritarisme le rédacteur en chef m’a donné les grandes lignes à suivre.
Mais comme toujours je n’en tiens jamais compte, car une fois en route vers les Ath Seksou Sezviv, je sais que c’est moi le vrai rédacteur en chef et j’entendais bien faire moi aussi ce que je veux.
Dieu merci, c’était par une belle journée ensoleillée que je suis parvenu au village Ath Seksou Sezviv.
Il était juste 14 heures et une minute lorsque je parviens à Tajmâat, la célèbre place du village.
Là, j’ai constaté quelque peu intrigué que sur la place il n’y avait que des jeunes… Aucun vieux à des dizaines de mètres à la ronde.
- Bienvenue monsieur le journaliste. On vous attendait, m’a indiqué l’un d’eux.
- Comment ça … qui vous a prévenu?
- C’est-à-dire que depuis un certain temps nous effectuons une sorte de permanence au cybercafé du coin pour nous dénicher des opportunités du genre que vous devriez supposer. C’est ainsi que nous avons appris qu’une certaine Lora s’intéresse à notre village à travers le message qu’elle vous a adressé, m’a expliqué Omar  »Tquchit (le fardeau) ». 
(Lire)

BMS -  Reportage imaginaire:  ”Les bienfaits de la dictature et les inconvénients de la démocratie”, en débat chez les Ath Seksou Sezviv – Serait-il devenu quelque part  »prédateur de journalistes » mon rédacteur en chef à kabylienews, lui qui encore une fois m’a  »dictatorialement » désigné pour aller couvrir au village Ath Seksou Sezviv (couscous aux raisons secs) un débat qu’il dit  »important dont ble thème est  »Les bienfaits de la dictature et les inconvénients de la démocratie »?
J’ose soulever sans détours cette question pour vous démontrer, sans prétention de ma part, comme toujours et comme vous le savez tous, que je suis parfois plus futé que les amis de Robert Ménard de Reporters Sans Frontières, qui ne voient pas, comme moi, le bout de leur nez, sinon ils découvriraient que des prédateurs de journalistes peuvent exister au sein même des rédactions comme celle de Kabylienews sans chercher à en trouver très loin chez des dictateurs assermentés. C’est facile là…Del goufrit (C’est du gâteau).
Mon rédacteur en chef qui affiche toujours une mine lugubre pour, je ne sais, me faire peur ou parce que lui-même a peur, en est l’archétype. Avec lui pas de discussion, pas de réunion, pas de salamalecs, pas de critique et même pas de sourire… Que des … sanctions. C’est un journalisme de caserne qu’ils m’applique et qui tend à faire légion. Il a décidé que je dois couvrir la conférence un point c’est tout. Et je n’ai pas d’autre alternative qu’à m’exécuter. C’est un nabab en plus et je n’ai pas où me plaindre de lui… Bon je chauffe là….
En tous cas, c’est dans cet état d’esprit que je travaille et que je me suis rendu encore une fois au village des Ath Seksou Sezviv.
Ma mission commence mal sur place. Déjà au stationnement un quidam s’est mis à vociférer sur le chauffeur, du taxi à bord duquel j’étais, pour lui dire que ce genre de véhicules ne doit pas s’approcher de la place du village et qu’il fallait s’arrêter à quelques 800 mètres plus loin.
(Lire)  

BMS -  Reportage imaginaire:Boulkemoun soutient Sarcozi au village Ath seksou Sezviv: Décidément le rédacteur en chef de kabylienews chercherait ma mort ou à me rendre fou. Non mais à peine rentré chez-moi que je reçois de lui bip sur bip sur mon portable. Son insistance voulait dire qu’il faut coûte que coûte que je le contacte et comme toujours il feint de ne pas avoir assez d’unités (de crédit) pour ne pas m’appeler lui-même et payer la communication.
Mon éducation ne me permettait pas d’ignorer les bips de quelqu’un même si c’est un radin comme mon rédacteur en chef n’lakhar nazman (de la fin du monde).
Et puis, me dis-je: Peut-être que c’est un réel appel au secours. Peut être aussi que quelqu’un lui a  »arrangé » le portrait ou qu’il vient d’être relevé de sa fonction. Je sais que ce serait trop beau pour être vrai mais j’ai appris dans le métier à ne négliger aucune piste.
C’est en grande partie la raison pour laquelle je l’ai appelé. Et puis fichtre! A la première sonnerie de l’autre côté il m’accrocha en décrochant pour me dire de sa voix pleine de suffisance: écoute, tu passe au village Ath Seksou Sezviv (Couscous aux raisions secs) où paraît-il les gens vont tenir une assemblée générale extraordinaire sur Sarkozy (Nicolas, le président français en visite à Alger). Essaye d’en savoir un peu plus sur cette rumeur?
Je dois reconnaître à ce rédacteur en chef sa capacité à obtenir le plus farfelu des tuyaux sur la place des médias. Et parce que ce genre de rumeur excite ma curiosité journalistique, je suis amené à chaque fois à lui pardonner toutes ses bêtises et son incompétence.
A l’entrée du village, j’eus effectivement confirmation de la nouvelle à travers une affiche officielle qui annonce  »une réunion extraordinaire ce soir à compter de neuf heures pour discuter du cas Dda Sarcozi ».
J’étais amusé, comme vous, de constater la grossière erreur dans la transcription exacte du nom de M. Sarkozy et surtout le fait qu’il soit accompagné de cette sorte de suffixe qu’est  »Dda » qu’on ajoute aux noms ou prénoms des aînés dans les villages kabyles.
(Lire)

BMS -  Reportage imaginaire:Ath seksou Sezviv vivent bien la mondialisation mais pas le multipartisme -Je n’ai pas besoin de vous dire pourquoi le Rédacteur en chef de kabylienews m’a encore choisi  pour couvrir l’actualité du village Ath Seksou Sezviv (couscous aux raisins secs) en me demandant de focaliser mon attention sur la mondialisation et l’activité des partis politiques.
Vous dire que c’est pour ma grande compétence, c’est prendre le risque d’être traité à mon âge de prétentieux, mais …je trouve un peu suspect tout de même qu’il m’envoie toujours dans le même village et pas dans un autre. Je compte bien découvrir un jour la raison…
L’expérience des précédents reportages m’a suffisamment aguerri de toute façon pour ne pas tomber dans un quelconque piège et pour savoir par exemple à quel moment ça va barder dans ce village et prendre la poudre d’escampettes pour ne pas recevoir un coup de bâton sur la tête, … si, des fois, c’est cela qu’il cherche.
La prière de l’Icha (de la nuit) venait de se terminer lorsque la place du village éclairée par une simple lampe trônant sur un poteau électrique, commençait à recevoir ses premiers veilleurs en cette nuit du mois d’octobre assez douce pour la saison.
Da Belaid  »Fichnati (le fier) » était là bien  »enrobé » dans un trois-quarts impeccable qu’il avait ramené de France du temps où il exerçait à l’usine de sucre de Saint-Louis. Une époque dont il se rappelle avec fierté et nostalgie. Normal: il s’est assuré la meilleure pension de retraite du village qui fait qu’il soit toujours fier, d’où son surnom Fichnati.
Tout à côté de lui, venait de s’installer Da Ahmed  »Ennuqta (le point) » dans une tenue remarquable qui ne le quitte point: un bleu de Chine qui lui permet de s’asseoir où qu’il veuille sans salir ses habits dont on ne connaît d’ailleurs pas la couleur
.(Lire) 

BMS -  Reportage imaginaire: Le Ramadan en Kabylie, la spéculation et Da Hand Titelvaz -C’était le branle-bas de combat en ce Jour précédent le début du mois de Ramadan. Les gens affluaient de toutes parts et massivement à Tajmâat du village Ath Seksou Sezviv (couscous aux raisins secs) des montagnes de Kabylie, alertés par une prise de becs entre Da Châabane et Da Belaid.
Parce qu’elle est annonciatrice d’une grande bagarre, le rédacteur en chef de Kabylienews m’a appelé sur mon portable dont je ne donne le numéro que pour les intimes (c’est le 0772.13.88.88), pour … m’intimer l’ordre de me rendre sur place illico presto et lui ramener l’info dans tous ses détails. Il m’a un peu étonné lorsqu’il m’a dit de saluer un certain Da Belaid.
Dès que je me suis engouffré dans les dédales du quartier  »azniq bouchanane » (le passage des chacals), je sentais que le danger planait partout et que le lieu méritait bien son nom. Mais je serais vite rassuré lorsque Ahmed Boudraa, un colosse que tout le monde craint, m’a rattrapé. Avec lui les chacals sont des fourmis et les éléphants … restent ce qu’ils sont.
Sur la place du village effectivement l’atmosphère chauffait à vue d’œil surtout avec cette marée humaine faite particulièrement de tous les gens en âge de se … bagarrer.
Renseignement pris, le coup était parti d’une simple discussion entre Da châabane et Da Belaid qui se sont retrouvés seuls sur la place du village après la prière du Dhohr (milieu de la journée). Da Chaabane commençait alors à empester contre les spéculateurs à la veille de chaque Ramadan mettant dans le même sacs tous les commerçants qu’il qualifiera de  »misérables »
.(Lire)

BMS -  Reportage imaginaire:Da Mokrane, la bande bleue et le reportage télé sur la Zéro -Jamais je n’avais ri autant qu’en ce jour du mois de novembre sur la place du village des Ath Seksou Sezviv (Couscous aux raisins secs). Et pour cause, deux faits majeurs enregistrés ces derniers jours dans le village et portés sur la place publique ou Tajmâat, m’ont vraiment fait oublier mes tracas quotidiens et mes visions pas du tout rassurantes pour l’avenir. Je suis vieux et plus grave que ça… je suis sans pension!
Il faut faut dire aussi qu’à défaut de décrocher un bureau de correspondant de kabylienews sur la lune, les événements ont fini par développer en moi une résignation à accepter encore pour un temps ce statut d’un  »envoyé spécial permanent », en quelque sorte, dans ce village vers lequel m’oriente toujours le rédacteur en chef pour obtenir l’opinion des gens.
Le premier de ces deux faits est celui dont l’acteur est Da Mokrane Amechtouh (je sais chers frères Kabyles que c’est contradictoire comme nom et prénom, mais allons, ne compliquons pas les choses aux autres. Cela nous avancera en quoi si on leur explique que Mokrane veut dire  »grand » et Amechtouh, veut dire, au contraire,  »petit »).
Figurez-vous que Da Mokrane, qui s’est muré dans un silence incroyable depuis une bonne dizaine d’années, s’est remis subitement à parler, à rigoler, à plaisanter, à taquiner les autres et… et…, depuis qu’il est revenu d’un énigmatique voyage à Alger.
Le mystère de cette transformation inattendue nous a été révélé par Da Mohand dit le Phare. Celui-ci est réputé pour savoir interpréter les choses, à lire dans les yeux, dans les paroles et la pensée. Il affirme savoir tout et c’est ainsi que sa maison ne désemplit pas de vieilles femmes, surtout, venant le consulter pour interpréter leurs rêves. C’est un marabout qui s’est découvert sur le tard
.(Lire)

BMS -  Reportage imaginaire:Le couffin d’Ould Abbas et le bâton de Da Ramdan – Comme à son habitude, le rédacteur en chef n’lakhar nezmane (de l’ère décadente) de kabylienews n’a pas vu meilleur reporter que moi pour me confier une mission (que je suis seul à savoir à haut risque) de me rendre sur la place du village Ath Seksou Sezviv (couscous aux raisins secs) pour recueillir les impressions de nos vieux sur le thème du  »couffin de ramadan ». Et pour cause j’étais, comme toujours, le seul corvéable à ne pas réchigner au travail.
Sur place, j’ai dû me ratatiner à l’extrême pour ne pas me faire remarquer. Le dernier reportage  »Les  élections, Zerhouni et Mohamed Belhanafi » n’a pas été du goût de tout le monde dans ce village, qui, comme tous les villages kabyles, n’est pas un village comme les autres.
Je me devais donc d’être très prudent pour ne pas risquer un coup de bâton sur la tête. Tajmâat est devenue à l’approche du Ramadan et de la rentrée scolaire très nerveuse…
Le choix de la nuit m’a simplifié les choses pour passer presque inaperçu d’autant plus que la place du village était mal éclairée.
J’ai chargé en outre Hand Uqachuh d’engager la conversation sur le sujet du couffin du ramadan à 4.700 dinars décidé au profit des nécessiteux par le gouvernement, en lui promettant de lui publier une annonce à l’occasion de son anniversaire sur Kabylienews.
Très futé, il choisit alors le bon moment d’un silence sur la place du village (Tajmâat) pour apostropher son ami Ali Bakhriv en lui disant:
- Amek (alors!) à Ali, ils t’ont remis ton couffin de ramadan?
- Bien sûr, mais il manquait finalement le bidon d’huile et on m’a proposé de partager un pot de Smen (graisse salée) avec trois nécessiteux (Azawali) … comme moi.
- Comment? ketch (toi) d’Azawali (nécessiteurs) ? crièrent presque en même temps les vieux présents sur la place…(
Lire)

BMS -  Reportage imaginaire:Tajmâat, Yazid Zerhouni et Mohamed Belhanafi - Il n’était pas bon de s’appeler Yazid l’autre jour à Tajmâat, la place du village n’Ath Seksou Sezviv où kabylienews m’a délégué pour connaître la réaction des villageois vis-à-vis de la lettre du ministre de l’intérieur Yazid Zerhouni demandant aux abstentionnistes aux dernières élections de s’expliquer sur leur geste sous peine de se voir rayer des listes électorales.
Comme il fallait s’y attendre, ils étaient nombreux les Idadaten (les aînés) à conjuguer le prénom Yazid avec tous les noms d’oiseaux pour montrer leur courroux vis-à-vis de cette lettre de Zerhouni, qui n’était pourtant qu’au stade de l’intention et de l’annonce.
Da Rabah, notoirement connu pour son différend avec le seul Yazid du village, Da Yazid Bahriq Ouqachuch, saisira l’occasion pour dramatiser davantage la situation en suggérant que le tous les Yazid  sont les mêmes et sont foncièrement méchants. C’est à peine s’il ne suggérait de monter une association contre tous les Yazid de la terre.
Da Ouidir, en plaisantin attitré de Tajmâat, clame à qui veut l’entendre qu’il a un stock d’enveloppes qu’il est prêt à refiler à bon prix au comité du village pour en offrir aux villageois qui en auront besoin au cas où ce produit venait à manquer sur le marché, en conséquence de la pénurie en la matière que le ministère de l’intérieur risque de provoquer  »inévitablement », selon lui, avec ses 4 millions de lettres à adresser aux électeurs abstentionnistes.
Da Mohand est par contre plus nerveux depuis qu’on lui a dit que s’il ne répondait pas à la lettre du ministre, on ne lui délivrera plus le  »Certificat de vie » nécessaire au maintien du paiement de sa retraite par une caisse de sécurité sociale française. Il a mobilisé d’ailleurs ses petits enfants pour se relayer devant la poste de la commune pour guetter le facteur et lui ramener la fameuse lettre afin d’y répondre au plus vite
.(Lire)

BMS -  Reportage imaginaire:Un vieux harraga de 73 ans rentre au village Ath Seksou Sezviv à l’heure du débat sur la pomme de terre canadienne - Dès que j’ai obtenu confirmation de la nouvelle j’ai sollicité un entretien de Dda Mokrane avant que la télévision satellitaire privée d’expression kabyle,  »l’E.N.T.W », ne se saisisse du sujet.
Dda Mokrane me fit répondre par un parent qu’il entend sortir ce soir pour raconter sur la place du village ce qu’il a vécu et réserver l’exclusivité du récit de son aventure-mésenventure aux villageois. Il a ajouté qu’il ne voit pas d’inconvénient à ce que la presse y assiste.
J’étais comblé parce que je sais que les reporters de l’E.N.T.W ne parviendront certainement pas à l’heure puisque la tombée de la nuit pointe déjà à l’horizon. J’aurais donc l’exclusivité et le scoop.
L’annonce de la conférence de Da Mokrane a fait sortir tout le monde sur la place du village. Les plus chanceux ont déjà occupé les pierres polies par des générations de villageois qui s’assayaient dessus alors que d’autres devaient se rabattre sur quelques briques rouges ou des parpaings pour assister à l’événement assis ou rester debout.
Dans l’attente de l’arrivée de Da Mokrane, le débat s’engagea sur quelques sujets d’actualité à commencer par cette histoire de pomme de terre importée du Canada mais dont la qualité est douteuse.
Dda Ouidir, en éternel plaisantin attitré de Tajmâat, clame à qui veut l’entendre que c’est le mal de mer qui a rendu les pommes de terre malades.  »Vous, vous imaginez, elles ont fait un long voyage dans des cales. Et puis dès qu’elles sont arrivées (les pommes de terre) elles ont été surprises par la qualité de l’air du pays et de ses…gens », s’est-il cru obligé d’ajouter
.(Lire)

Tajmâat - Que veut le pape Benoît Quesvi (XVI)? (enquête imaginaire) – Le pape Benoît XVI s’est mis de la partie lui aussi pour provoquer les musulmans comme moi en s’attaquant à leur religion et au prophète et Messager de Dieu, Mohamed, que le Salut de Dieu soit sur lui (QSSDL).

En bon site collant à l’actualité mondiale, Kabylienews a délégué son reporter sur la place du village pour savoir ce que pensent les bons croyants comme Zi Dahmane et Da Ouïdir du sujet qui fait vibrer la planète.
    Zi Dahmane m’a dit tout de go que ‘c’est naturel et que c’était prévisible qu’un tel homme tombe dans ce genre de dérapage car accepter déjà à son âge (80 ans) de changer de nom pour s’appeler Benoît Quesvi (XVI) (*) était déjà un signe assez suffisant de son égarement ».
    ‘‘Je le comprends aussi quelque part. C’est vrai… Quand on est obligé, comme lui, de porter tous les jours des toques et des tas de robes alors qu’on est au pays de la mode et du beau costume(Vatican en pleine Italie), il ya de quoi p… les plombs..Vous ne trouvez-pas? »,ajoute Zi Dahmane.
 »Mais non…mais non…mais non…C’est l’éloignement de son pays (Allemagne)qu’i l’a fait déraper »,  affirme pour sa part Da Ouïdir, qui a subi les affres de l’émigration.  »Encore que lui, il ne s’était jamais marié et n’a ni souci ni … de ce côté », ajoute Da Ouïdir pour qui  »c’est en tout cas lors de la vieillesse (thawsar) comme dans le cas de Benoît Quesvi que les gens ne savent pas ce qu’il disent ».
 »C’est vrai, je me souviens de Zi Amar lorsqu’il a atteint le  »double âge » (ikchem âamarayen- comprendre troisième âge) il appelait sa femme Tassardount (la mule) », rappelle Zi Dahmane en ajoutant qu’il pense que le pape  »pourrait être atteint par la dégénérescence mentale et qu’il ne faut pas lui en tenir rigueur car à ce stade on redevient comme un enfant et il ne manque alors à certains que le retour à  »Agheu » et autres  »ouinnn » des bébés ».
Tu dis ça pour me provoquer parce que tu sais bien que Na Tassadit est ma tante…hein! avoue-le…,lance méchamment Da Ouïdir
Pas du tout, réplique Zi Dahmane quelque peu apeuré.  »Remarque elle avait une hargne d’une mule »…
Attends voir qui est une mule…prend ça…
Aïe.. ouille… Kab… kab.. ylienews (**) vous salue et vous confirme que le pape Benoit Quesvi peut avoir causé des violences inattendues même parmi les moins intégristes des musulmans. Des violences d’une autre nature mais des violences quand même…

 

 

reporter2 dans Accueil

1...34567

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...