• Accueil
  • > Recherche : hadj lakhdar

Kabylie (Algérie) Agence Free Presse de BMS – Août 2012

Classé dans : — Mohand Said Belkacemi @
youtube3 dans youtube1

Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.– Presse.algérienne - Kabylie News.-  Bouzeguene News

t
Algérie – France – Associations  - Le chanteur Ait Ferhat qualifie de  »très bonne idée » le projet d’une grande fête pour le 8 octobre prochain à Bouzeguene -  29 août 2012 -  Le chanteur de variétés kabyles Ait Ferhat a qualifié de  »très bonne idée » le projet d’une grande fête pour le 8 octobre mabroukAitFerhatprochain à Bouzeguene, dans une première réaction à l’annonce faite il y a deux jours par Azzedine Ameziane, président d’une nouvelle association d’émigrés  »Ath Yedjar Europe ».  »C’est une très bonne idée. Bravo!», a commenté sur facebook le chanteur Ait Ferhat, de son vrai nom Ferrat Mabrouk, du village Ait Salah.  
     Azzedine Ameziane, du village Ath Said, qui dirige la nouvelle association a annoncé la préparation pour le 8 octobre prochain d’une grande fête à Bouzeguene avec Cheikh Sidi-bémol, originaire de cette région de la Wilaya de Tizi-ouzou (Kabylie, Algérie). Cheikh Sidi Bemol, de son vrai nom Hocine Boukella, surnommé également par ses amis intimes  »Elho » est originaire du village Ait Ferrach. 
     Selon le texte de présentation de ce projet artistique devant réunir selon ses organisateurs quelques 15.000 personnes, cette grande fête sera organisée pour célébrer le 50ème anniversaire de l’indépendance nationale.  »Des Algériens issus de la diaspora avec l’association ath yedjar Europe, l’APC de Bouzeguene, se sont associés pour organiser à cette occasion le 8 octobre prochain une grande fête algérienne sur le site de la ville du colonel Mohand Oulhadj (Bouzeguene, ndlr) », indique le texte du projet.(BMS – Lire)

Ihitoussene – histoire – Le village Ihitoussene inaugure mercredi une stèle dédiée à ses 19 martyrs de la révolution algérienne - 28 août 2012 -Le village Ihitoussene, de la commune de Bouzeguene (Wilaya de Tizi-ouzou) inaugure mercredi 29 août une stèle dédiée à ses 19 martyrs tombés au champ d’honneur pour Kabylie (Algérie) Agence Free Presse de BMS – Août 2012 IhitousseneSteleListe28aout2012_375l’indépendance nationale algérienne, indique un programme de l’événement reçu par courriel à kabylienews@yahoofr.
     L’ouverture solennelle de la manifestation est annoncée à 10 heures par un départ de l’école du village vers la stèle située à 50 mètres environ plus loin. Après une visite du mémorial et d’une exposition de photos, une cérémonie de recueillement suivra avec la levée des couleurs nationales. Il est question ensuite de prises de parole des villageois et des invités et d’une distribution de distinctions et médailles aux familles des martyrs.
    Une document de présentation de l’événement rappelle que le village Ihitoussene est un  »pionnier de la forge en Algérie (et qu’il a ) joué un rôle prépondérant dans la sauvegarde de l’économie rurale nationale  en période de disette et ce à travers tout l’est algérien où étaient implantés les différents ateliers de forge. »
    Le village a joué un grand rôle dan l’armement de  la résistance notamment pendant l’invasion de larmée coloniale en 1852 et durant la guerre de libération, il a payé un lourd tribut par le sacrifice des 19 martyrs à qui est dédiée la stèle qui sera inaugurée à cette occasion.(BMS – Lire)

TiziOuzou – santé – Le CHU de Tizi-ouzou lance un appel à communication pour ses 1ères journées nationales de pharmacie les 03 et 04 octobre prochain - 27 août 2012 – Le centre hospitalier et universitaire (CHU) de Tizi-ouzou lance un appel à communication pour ses 1ères journées nationales de chu_nedir_9aout2012pharmacie qu’il entend organiser les 03 et 04 octobre prochain à l’auditorium de l’hôpital Mohamed Nedir de Tizi ouzou, indique un courriel reçu à kabylienews@yahoo.fr.
     »Le comité d’organisation des premiers journées pharmaceutiques du CHU Nedir Mohamed de Tizi ouzou a le plaisir de vous convier à communiquer sur les thèmes :  »Pharmacien hospitalier entre gestion, réglementation, information et nouvelles mission »,  »Toxicologie médicale et alimentaire »,  »Avancées en diagnostic biologique » et  »Apport du pharmacien en industrie pharmaceutique ». Il est question également de  »communications libres » et d’ateliers
log230assoAzdineBemolattendus à cette occasion.
     La disponibilité du médicament ou sa pénurie et a gestion de cette question est un sujet récurrent dans la presse depuis des mois. Ces journées pourraient  participer à mieux identifier les problèmes qui se posent et montrer les voies de leurs solutions.(BMS)

Kabylie – société – Descente populaire des Ath Mendes au périmètre de Thiniri (Boghni) pour le vider de ses nuisibles bars clandestins  – 27 août 2012 - Les villageois d’Aït Mendès, de la commune de Boghni, Wilaya de Tizi-ouzou, ont fait dimanche une descente générale et musclée au lieudit Thiniri pour le vider de ses  »baraques faisant office pollution_kabylie215de bars clandestins et de lieux de vente illicite de boissons alcoolisées », a rapporté la Dépêche de Kabylie dans son édition de lundi.
      Les citoyens en colère contre ces lieux qui se sont imposés dans leur environnement loin de toute légalité et qui portaient atteinte à leur quiétude se sont même fait aider avec des gros moyens pour détruire les baraques  »construites en parpaing par les gérants de ces bars clandestins, absents lors de cette descente des villageois », a indiqué un participant à l’action cité par le journal.
     La descente des citoyens a été précédée par une réunion des villageois après une bataille rangée entre voyous en état d’ivresse qui a mis en émoi la localité dans la nuit de samedi à dimanche.

VoleursImages375     Les bars clandestins et même ceux légaux participent à la dégradation non seulement de la quiétude morale de la population en Kabylie mais aussi à celle de l’environnement. Les routes de la région sont submergées   de bouteilles et de canettes vides dont certaines pourraient avoir été à l’origine d’incendies cet été en Kabylie.(BMS)

Algérie – presse – Gouvernement – J’ai hâte comme tout le monde de voir un nouveau gouvernement et plus spécialement pour moi sans surtout l’actuel ministre de la communication…  – 27 août 2012 -J’ai hâte comme tout le monde voir un nouveau gouvernement … Comme tout le monde j’ai l’espoir de voir une équipe plus proche des gens et de leurs petits projets que de l’actuelle plongée dans de grands projets qui n’ont pas de conséquence immédiate bmsn11bis1sur la vie des citoyens sinon de renchérir le prix du ciment et du fer et de transférer de la devise puisée dans les puits de pétrole de notre Sahara vers de grandes entreprises chinoises ou autres.
     J’ai en plus une raison personnelle de voir l’équipe gouvernementale changer de têtes ou au moins certaines d’entre elles et plus spécialement l’une d’elles dont je n’ai pas un bon souvenir. Vous l’avez compris si vous suivez ce site-blog , je veux voir un nouveau ministre de la communication pointer ou au pointage du bel immeuble de Birmandreis. Je suis parti à la retraite prématurément à l’âge de 52 ans, à cause de l’actuel occupant du poste, Nacer Mehel, qui, avec sa  »redoutable équipe », m’a fermé toutes les issues possibles d’une évolution pour je ne sais quelle raison sinon que ma tête ne leur revient pas ou parce qu’un de ses collaborateur a la rancune d’une bagarre lors de nos études universitaires.
     Achra sennine barakat (Dix ans ça suffit). J’ai pris ma retraite et j’ai décidé de ne plus reprendre dans le secteur de la presse qu’après le départ de Nacer Mehal. Et je souhaite qu’il soit mis à la retraite à son tour, lui et son équipe et qu’il laisse la place à d’autres plus jeunes, plus ouverts, plus au fait et de l’évolution et de la liberté de la presse. A cause de lui, la loi sur la presse dans notre pays, a régressé jusqu’à être décriée de par le monde alors que l’Algérie était citée en exemple depuis 1990 et grâce au combat de ses journalistes dont plusieurs dizaines ont perdu la vie.
    J’espère que M. Abdelaziz Bouteflika et les autres parties avec lesquelles il assure l’équilibre du pouvoir dans notre pays, nous offriront rapidement un nouveau gouvernement qui sied à cette période de grave crise économique mondiale et de ses dangers en tous genres dont le retour du colonialisme sous une forme moins visibles. Je doute que M. Bouteflika lise ces lignes mais des fois qu’on les lui fasse parvenir… (BMS – Lire la suite et commenter)

Algérie – France – Associations – Une nouvelle association d’émigrés prépare pour le 8 octobre prochain une grande fête à Bouzeguene avec Cheikh Sidi-bémol – 27 août 2012 – Une nouvelle association d’émigrés  »Ath Yedjar Europe », animée par M. Azzedine Meziane, du village Ath Said, prépare pour le 8 octobre prochain AssoAzzedineune grande fête à Bouzeguene avec Cheikh Sidi-bémol, lui-même originaire de cette région de la Wilaya de Tizi-ouzou (Kabylie, Algérie).
     Selon le texte de présentation de ce projet artistique devant réunir selon ses organisateurs quelques 15.000 personnes, cette grande fête sera organisée pour célébrer le 50ème anniversaire de l’indépendance nationale.  »Des Algériens issus de la diaspora avec l’association ath yedjar Europe, l’APC de Bouzeguene, se sont associés pour organiser à cette occasion le 8 octobre prochain une grande fête algérienne sur le site de la ville du colonel Mohand Oulhadj (Bouzeguene, ndlr) », indique le texte du projet.
     L’événement sera marqué par la participation d’autres artistes et humoristes et par une exposition dans divers domaines, selon la même source en précisant que  »cette fête sera placée sous le signe de la jeunesse ».(BMS)

Bouzeguene – émigration – Hammache Mohamed parle de l’émigration et du site Bouzeguene News – 27 août 2012 - Hammache Mohamed est un jeune émigré à Marseille rencontré dimanche 26 août à Bouzeguene. Au cours d’une discussion impromptue qui a évolué rapidement vers hammacheMedl’enregistrement d’une vidéo, M. Hammache, grand amirateur de notre site internet, nous a ramené le … parfum de de juin2010_07_lionceaula vie à Marseille, pour reprendre la formule de l’autre ami Hamid Berkat (émission Parfum netmurt).
     M. Hammache nous a confirmé la popularité dont jouit le site internet de Bouzeguene auprès de la communauté émigrée dont le cœur reste viscéralement attaché au pays et que seul le besoin de travailler et de gagner sa croûte (photographier son pain, disaient les anciens écrivains) a fait quitter le pays kabyle et algérien.(BMS – Voir avec vidéo)

Algérie – Kabylie – Religion – Les fidèles et la culture saisonniers, ou les Hulk d’un mois …. - 25 août 2012 - La mosquée Arezki Cherfaoui du centre ville de Tizi-ouzou a retrouvé déjà son train-train quotidien pour ne pas dire son calme habituel après un mois de Ramadan fait d’une ruée de fidèles à toutes les cinq prières lbmsn11bis1égales et obligatoires (fardh) de la journée mais aussi à celles surogatoires après la dernière de l’Icha et tard dans la nuit à celles dite de Ettahadjoud.
     Pendant tout le mois de Ramadan la mosquée était presque pleine à toutes les prières de la journée si bien que les habitués, comme moi, avons trouvé la difficulté de nous placer aux premières lignes. Mais finalement et comme à son habitude, une fois le Ramadan parti, les fidèles, les nombreux fidèles sont partis avec. Le départ a été si brusque que l’imam en a touché un mot à ceux qui étaient présents à la prière hebdomadaire de vendredi. Nouveau venu dans la région, il s’étonnait que ces fidèles  »saisonniers » soit partis si vite pour se retrouver ensuite avec à peine trois rangées à la tombée de la nuit (Maghreb).
    Mais il n’y a pas que les fidèles saisonniers en définitive qui soient partis. Il y a aussi l’activité culturelle et la vie nocturne qui se sont arrêtées. Les rues sont désertes à partir de 20 heures. Chatih wardih (la danse) et ses artistes sont retournés à leur solitude, plus de gala, plus de musique, plus de théâtre la nuit. La folie était saisonnière. Le ramadan est parti, Tizi-ouzou n’était plus ce qu’elle était il y a à peine une semaine, ou doit-on dire que Tizi-ouzou est devenu ce qu’elle était il y a plus d’un mois et 20 jours, c’est-à-dire avant l’arrivée du ramadan. C’est ça l’esprit algérien. Nous sommes presque tous des … fabuleux Hulk (Hulk al âadjib). Mais jusqu’à quand durera cette hypocrisie et cette instabilité qui ne veut pas dire son nom …(BMS)

Tizi-ouzou – Droits de l’homme  - La section algérienne d’Amnesty International installe un groupe de l’organisation  le 27 août à Tizi-Ouzou - 24 août 2012 -La section algérienne d’Amnesty International prévoit d’installer un groupe de l’organisation internationale le 27 août à Tizi-Ouzou au cours d’une rencontre prévue à 14 heures au siège de la Maison des Droits de l’Homme et du Citoyen (MDHC-TO)a, affiliée à la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDAH, de maître Hocine Zehouane).
    Au programme de la rencontre figure également une  »présentation d’Amnesty International et ses actions par des cadres de la section algérienne » et des  »témoignages de MM. Arezki Abboute et Malik Medjnoun, détenus politiques libérés grâce au soutien d’Amnesty », indique un courriel de la MDHC-TO reçu à kabylienews@yahoo.fr.(BMS)

Bouzeguene – société – Le village Sahel accueille la première édition de la fête de la figue de barbarie (Akermus) - 24 août 2012 - Le village Sahel, de la commune de Bouzeguene, aarch ath yedjar (Wilaya de Tizi-ouzou, Kabylie); a accueilli jeudi et vendredi la première édition de la fête de la figue de barbarie (Tamayra U Akermus), un fruit assez spécial que donne une plante qui se multiplie là où elle est sahel_akermus23aout2012mariage375plantée sous forme de raquettes avec des épines et qui se suffit dans sa croissance sans que son propriétaire ne soit obligé de l’irriguer.
     Sahel, s’est fait ainsi l’honneur de fêter Akermus, un fruit sucré appelé du même nom Akermus, mais aussi cette plante  visible dans la plupart des villages de la Kabylie et dans d’autres d’Algérie servant souvent de clôture aux champs et autres jardins potagers dont est réputé ce village de Bouzeguene.
     Beaucoup de monde était présent au début de cette fête organisée au niveau de l’école primaire du village. De nombreux responsables locaux et de wilaya ont fait également le déplacement vers les lieux malgré un température atteignant les 40 degrés ce jeudi 23 août. Le maire de Bouzeguene, M. Sadji Mourad, le chef de la daira, M. Messaoud Boulares et le président de l’APW Tizi-ouzou, M. Mahfoud Bellabas ont pris la parole tour à tour devant le nombreux public venu à la manifestation pour saluer l’intérêt du village Sahel à ce fruit – plante dit Akermus dans le sens d’en faire un moyen de valoriser le patrimoine de la région de Bouzeguene et de tout le pays.
    Les organisateurs, l’association culturelle Sahel, en collaboration avec le  le comité de village, et les association APETT, CSAS et ATT, ont offert aux visiteurs, une reproduction émouvante et très colorée de la scène de l’arrivée d’une mariée dans la tradition kabyle ancienne mais aussi une riche exposition sur la robe kabyle, les objets traditionnels, les plats traditionnels kabyles, les objets artisanaux, les outils liés à l’environnement etc. Il s’agit d’une exposition qui mériterait à être organisée hors du cadre restreint de cette manifestation au niveau du village comme par exemple à Bouzeguene ou à Tizi-ouzou pour la bonne qualité du travail qui a été fait.
    La fête de la figue de barbarie devait se poursuivre sur plusieurs autres plans. Il est question de tournois de jeux d’échecs, de scrabble et de tennis de table ainsi que d’une conférence sur la figue de barbarie, un spectacle de magie pour enfants, une exhibition sportive et un tournoi de football. La manifestation  été placée sous l’égide de l’APW de Tizi-ouzou qui a offert une subvention de 50 millions de centimes et de l’APC de Tizi-ouzou qui a mis 10 millions de centimes dans l’événement.(BMS – Voir vidéo et photos)

Bouzeguene – Décès – Le comité de village Ibakarene précise que Hammiche Abdenacer est  »décédé de mort naturelle » contrairement à ce qu’a rapporté la presse - 24 août 2012 - Le comité de village Ibakarene, de la commune de Bouzeguene, a affirmé vendredi dans un courriel reçu à kabylienews@yahoo.fr que le défunt hamicheAbdenacer230Hammiche Abdenacer est décédé mardi dernier de façon naturelle démentant l’information rapportée par les médias selon laquelle son corps a été retrouvé près du village Ait Said portant  »plusieurs traces de violences » (TSA et Dépêche de Kabylie).
     Pour le comité de village, le regretté Hamiche Abdenacer a été surpris par son destin  »au lieu dit « THABOURTH LEHFIR » distant de 500m du village Ibekarene, son lieu préféré pour se reposer quand il se rend en montagne pour récupérer son bétail ».
    Né le 11 janvier 1958 à Ibakarene, un village de Bouzeguene, le regretté Abdenacer est connu pour avoir exercé comme ouvrier durant les années 80 auprès de l’ENCOBAB, l’entreprise communale de bâtiment dissoute depuis, avant de se consacrer à l’agriculture et à l’élevage.  »Il est estimé par tous les villageois », affirme la même source en précisant que le défunt laisse une descendance de six enfants (trois garçons et trois filles).
    Bouzeguene News s’associe à la douleur de toute sa famille, ses enfants mais aussi son frère, Arezki Hammiche, grand admirateur de notre site et qui vit à Baraki, à qui nous présentons tous nos sincères condoléances.. Nous prions Dieu d’accueillir le défunt en son vaste paradis. A Dieu nous appartenons, à Lui nous retournons.(BMS)

Kabylie – incendies – Nouveaux incendies mardi dans la région de Bouzeguene – 22 août 2012 -Trois nouveaux incendies se sont déclarés mardi dans la région de Bouzeguene touchant plus particulièrement atzikki_incendies21aout12Rochers360-300x207des zones de la commune d’Ath Zikki et d’Illoula Oumalou, a-t-on observé.
    Ainsi le flanc – est des célèbres rochers d’Ath Zikki et d’une zone du village mitoyen de Mansourah s’élevaient tout au long de l’après-midi des flammes et de la fumée visibles à plusieurs kilomètres de là du côté des villages de Bouzeguene. On ignore pour l’heure le bilan des pertes même s’il apparaît à première vue qu’il s’agissait d’une zone de maquis qui a cramé.
    Du coté d’Illoula et à quelques encablures de Tabouda, le chef lieu de la commune, s’élevaient également pendant des heures des flammes et de la fumée à la suite d’un incendie qui a pris dans une zone abrupt et très boisée proche de la route menant à Sidi Abedrahmane. Mais l’incendie le plus destructeur de la journée a été observé au lieu dit Tizgui, à quelques centaines de mètres du village agricole de Boubhir, emportant avec lui des centaines d’oliviers et d’arbres de toutes espèces. Une vidéo circonstancié suivra dans les prochaines heures sur Youtube.(BMS)

Quiproquo de BMS – Jeûneurs à Tizi-ouzou : We are the champion’s (Nous sommes les champions) - 18 août 2012 - Le monde ne peut être à l’envers. Les jeûneurs ont enduré des températures de 40 à 45 degrés centigrades, se privant d’eau et de nourriture pendant 12 heures par jour et tout au long d’un mois. Et ce sont des non jeûneurs bmsn11bis1qui ont failli encore une fois être la vedette de ce mois béni. 
    C’est l’Aid dimanche. Les musulmans, et ils sont très majoritaires en Kabylie comme en Algérie, ont enduré un mois de long labeur. Ils sont des endurants et Dieu Aime les endurants. Sous des températures de 40 à 45 degrés centigrades, ils ont jeûné chaque jour pendant 12 heures qu’ils aient faim ou soif. Et à chaque fin de journée,belkacem_ahcene_adjaballahAid3751 ils mesurent combien un endurant trouve la libération plus savoureuse. Que dire alors de l’Aid.  
     C’est dans ces circonstances que certains non-jeûneurs ont tenté encore une fois de leur ravir la vedette. Les vrais croyants, savent bien se tenir devant eux et ne voudraient en aucun cas voir les voir violentés pour s’être nourris pendant le ramadan. Cela relève du jugement de chacun de jeûner ou non. Bien plus, les vrais croyant savent que celui qui ne jeune pas a peut être une raison de le faire. Et les raisons sont multiples. Car Dieu dans Sa Grande Miséricorde permet à tout individu de ne pas jeûner s’il voyage, s’il est malade, s’il est vieux, s’il est trop jeune etc. C’est lui qui le Jugera de toute façon. Et Dieu sait ce que nous déclarons et ce que nous cachons. De toute façon un non croyant et un non musulman n’a pas besoin de jeûner. Son compte est déjà assez  »bon » comme ça devant son créateur, d’après notre religion. 
     Mais cette histoire de non jeûneurs mérite quelque témoignages. Et j’en ai deux à vous faire à titre personnel. Tenez, j’étais de passage à la mi-ramadan dans une rue de Tizi-ouzou, bien en face du bâtiment du Djurdjura, en face de la police du rond-point, lorsque j’aperçus un gros balourd (parfaitement, un gros balourd qui vous détruirait un mur) prendre une bouteille d’eau et boire à satiété de façon à attirer le regard. Le comble est que le quidam se met à me fixer des yeux parce que j’étais vêtu d’une Abaya (Aqandour), la tenue arabo-islamique. A mesure que je tentais de dépasser l’endroit, il me fixe davantage de son regard tandis que je fuyais le sien.Vous voulez offrir un document filmé sur un être cher. Il s'agit de régrouper dans un film de 20 à 30 mn des témoignages filmés et de les présenter sous forme de CD/DVD. Il est ensuite possible de leur donner une audience publique par leur diffusion sur la chaîne Kabylie News sur Youtube. Contactez BMS au 0772.13.88.88 qui vous offre de l'innovation en la matière. J’ai compris qu’il voulait provoquer. Il cherche quelqu’un à provoquer. Mais je suis passé comme passe la caravane … C’était lui l’intolérant, l’irrespectueux, l’agresseur en ces moments bénis par Dieu pour les musulmans. Vous voulez connaître une autre forme de provocation. En voici en voilà.(BMS – Lire la suite et commenter)

Algérie – religion – La fête de l’aid sera pour dimanche et lundi en Algérie – 17 août 2012 -Une commission spécialisée du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs a annoncé dans un communiqué lu vendredi en direct à la télévision algérienne après la rupture du jeune que la fête de l’Aïd el Fitr est fixée au dimanche 19 août.
    Cette commission a pour habitude de consulter des commissions de Wilaya qui se chargent de scruter le ciel dans l’observation du croissant lunaire conformément à la sunna (pratique de jurisprudence) du prophè
te que le Salut de Dieu Soit sur lui.
    L’Algérie s’offrira ainsi un long week end qui a débuté vendredi pour se poursuivre dans l’administration jusqu’à mardi parce que celle-ci n’ouvre pas ses portes samedi contrairement( à quelques entreprises et plus particulièrement le secteur privé.
    Il y a lieu de noter que l’Arabie Saoudite avait annoncé quelques heures auparavant la fête de l’aid pour dimanche également. Nos meilleurs vœux de bonheur, de santé et de succès à tous les musulmans de par le monde.(BMS)

repPhotosAout740

Algérie – presse – La MDHC-TO et le SNJ solidaires du journaliste Aït Mouhoub Zouheir d’El Watan qui se dit harcelé – 16 août 2012 -  La Maison des Droits de l’Homme et du Citoyen de Tizi-Ouzou (MDHC-TO), de Arezki ABBOUTE et le Syndicat national des journalistes (SNJ), de Kamel Amarni, ont apporté mercredi, dans des déclaration et communiqué séparés, leur soutien au journaliste d’El Watan,  laddhlogohzAït Mouhoub elwatanwebkabylienewsune230Zouheir d’El Watan, qui se dit harcelé par des agents des services de sécurités non identifiés.  Le journal El Watan a révélé sur une pleine page de son édition de mercredi les péripéties d’un harcèlement dont est victime M. Aït Mouhoub Zouheir de la part d’agents se prétendant des services de sécurité mais agissant en tenues civiles et en dehors des structures légales.
    La Maison MDHC-TO a indiqué dans sa déclaration qu’elle condamnait  »avec la plus grande vigueur le harcèlement et les intimidations dont est victime le journaliste Aït Mouhoub Zouheir », et l’assure de  »son soutien indéfectible » comme elle exige que  »toute la lumière soit faite sur cette affaire indigne d’un pays qui vient de célébrer ses cinquante ans d’indépendance ». M. Arezki ABBOUTE, qui a signé la déclaration en sa qualité de coordinateur de la MDHC-TO, a indiqué que  »le harcèlement et les intimidations dont est victime le journaliste M. Aït Mouhoub Zouheir, par des agents des services de sécurité » l’ont  »révolté au plus haut point » et lui ont rappelé ce qu’il a lui-même subi  »dans le milieu des années 80 ».  »C’était, tout simplement, horrible à vivre ! », écrit-il.(BMS – Lire la suite)

Kabylie – cinémaOuardya N 13 présenté en avant première dans la nuit de mercredi à Tizi-ouzou -  16 août 2012 - Ouardya N 13, un film réalisé par Younes Boudaoued, a été présenté en avant première dans la nuit de mercredi à jeudi dans la petite salle théâtre de la maison de la culture Mouloud MammerBoudaoud375i de Tizi-ouzou, en présence des comédiens, de nombreuses familles et de journalistes. 
     Le film s’est inspiré de l’histoire d’une jeune orpheline, Ouardya at belkacem, de la région de Ain El Hammam, poussée à l’errance jusqu’à sa mort; par un environnement fait de cousins et de cousines d’une cruauté extrême. Les principaux rôles ont été campés par Loukkab Innas (Wardya n 13), Boudia Brahim (Mokrane), Mariche Ahcene (Ahcene), Abbas Soltane (Tassadit) et Said Lhadj Ouali (Ramdane), tous plus ou moins inconnus du grand public dans le domaine du cinéma. 
     L’actrice principale a tiré son épingle du jeu et ému par son jeu en se mettant dans la peau de Ouardya N 13, tout comme Ahcene Mariche, enseignant et poète de son état, qui a joué son rôle admirablement pour une première apparition au cinéma. Les autres acteurs n’ont pas démérité globalement y compris quelques vieilles femmes qui y ont fait des apparitions. Younes Boudaoud, le réalisateur – promoteur du film, aura peut-être été le plus décevant dans son rôle d’un fou. Ses gestes destinés vraisemblablement à faire rire, ce qui fut fait d’ailleurs devant le public acquis à sa cause, relèvent quelque part de sketchs ordinaires. Il haut dire, qu’en Kabylie, les gens continuent à rire ou à faire rire des défauts des gens, de leurs handicaps … Certains se sont même faits un métier dans le domaine du théâtre et de la télévision … .(BMS  – Lire la suite)

tBouzeguene – incendie - Ighil Guehia de Bouzeguene touché par un important incendie (reportage vidéo) – 16 août 2012 – Le lieu dit Ighil Guehia, une large bande de terrain située entre les villages Tizouyine et Ath Ikene, au nord du chef lieu de la commune et de la daira de Bouzeguene, a été mardi dès la fin de la matinée et jusqu’à tard dans la IghilGuehia_tizouyine375_14aout2012soirée la proie aux flammes d’un incendie destructeur qui a menacé à un certain moment quelques habitations édifiées sur les lieux.
     L’incendie était visible de très loin via une longue fumée qui s’élevait dans le ciel comme le sont plusieurs autres observés mardi du côté du flan est de Hijev, un village d’Illoula Oumalou, et des hauteurs de Timizar Sidi Mansour.
    Sur place vers midi, visiblement les villageois d’Ath Ikene et de Tizouyine n’étaient pas tous au courant de l’incendie. Mardi est jour de souk à Bouzeguene. Ce qui expliquerait qu’il n’y avait encore vers midi qu’une dizaine de personnes sur place avec quatre agents de la protection civile qui tentaient de protéger une habitation.
     Le camion à la couleur rouge de la protection civile est resté au milieu du village Tizouyine. Il ne pouvait aller plus loin. Il ne restait qu’un chemin pédestre pour pouvoir rallier Ighil Guehia. Les accès et les pistes sont les parents pauvres dans la campagnes kabyle et à l’intérieur des villages .
(BMS – Lire la suite avec vidéo)

Bouzeguene – incendie – La zone allant de Aasla – Mouya – Azaghar – environs du cimetière Ibouyisfene et ouest du village Ath Ouizguane touchée par le feu -  13 août 2012 - Une bonne partie de la zone allant de Aasla – Mouya jusqu’au chemin de Wilaya au nord d’Azaghar et jusqu’aux abords du cimetière Ibouyisfene et Ath Ouizguane, à l’est, a été touchée dimanche par un grave aslaFeux375 incendie.  Le feu a été particulièrement dévastateur pour les oliviers et les figuiers dont est connue cette zone où des habitants ont investi également dans l’apiculture.
Selon le maire de Bouzeguene, M. Sadji Mourad,  »la catastrophe a été évitée lorsque le feu s’est approché , aidé par le vent, du village Ath Ouizguane et de l’abattoir communal » où sont édifiées de nombreuses habitations. La protection civile est intervenue avec des renforts venus de Tizi-ouzou et de Boumerdes pour circonscrire l’incendie qui a démarré vers 14 heures pour être complètement maitrisé vers minuit.
La commune a engagé également les moyens dont elle dispose », a précisé le maire alors que les villageois d’Ath Ouizguane, grands et petits, étaient également tous mobilisés pour arrêter la progression du feu.  »Les enfants du village, toutes affaires cessantes ont fermé boutique et pris le chemin du village de partout pour prendre part au combat contre le feu », a indiqué un villageois d’Ath Ouizguane. Fort heureusement on ne déplore aucun blessé.
Il s’agit d’un énième incendie qui frappe la région de Bouzeguene. Le premier s’est déclaré du côté du village Ahrik. Il sera suivi par un autre du côté d’assif Ousserdoune jusqu’à Ath Ikene. Un autre incendie a frappé la zone de Djamaa Lamlouk jusqu’aux portes du village Ath Ikhlef.(BMS – LIRE)

Kabylie – cinéma – Le suspense du choix de la fiancé de Idir de la série Dda Meziane enfin levé - 11 août 2012 - Le suspense du choix de la fiancé de Idir de la série Dda Meziane a été enfin levé dans l’épisode diffusé samedi soir après le ftour (rupture du jeûne musulman) à DdaMeziane11aout12la grande joie certainement du large public kabyle qui suit ce sit-com dont c’est la troisième édition diffusée sur la chaîne en tamazigh, TV4 de la télévision algérienne.
     Idir sera fiancé avec Samira  la propre soeur de Taoues, le femme de Mokrane, le grand frère de  »Titsuit » (Idir) au grand dam de sa mère Nna Ferroudja qui voulait lui coller Rebiha, la fille de sa sœur et de Dda Meziane lui-même qui cherchait à le marier avec Chabha, sa secrétaire mais qui vient de lui annoncer ses fiançailles avec un employé de la commune.
     La série est restée très captivante tout au long de ce mois avec des rebondissements qui ont vu Dda Meziane devenir le nouveau maire de la localité plongé depuis dans des questions de gestion locale dont la distribution des logements. La série a le mérite de faire appel à une nouvelle vague de comédiens kabyles qui ont su tous tirer leur épingle du jeu. Il s’agit d’un signe qui ne trompe pas sur l’émergence d’un cinéma kabyle très humoristique et qui aura de l’avenir. La série est bien partie pour durer parce que son auteur a entrouvert beaucoup de perspectives dont dans l’immédiat le mariage de Aldjia , la fille de Dda Meziane, qui reste à réaliser et celui de son gérant de Café.Et puis il y aura de nouvelles élections, un jour ou l’autre…(BMS)

Kabylie – Chant – Gala de Takfarinas au stade Oukil Ramdane vu de … mon balcon (actualisé samedi 11 août) - 11 août 2012 – Une affluence record a été observée jeudi dans la nuit au stade Oukil Ramadane et ses alentours à l’occasion d’un gala du chanteur Takfarinas absent de  Tizi-ouzou depuis plus de 20 ans. A minuit continuaient à s’élever du stade les clameurs du public takfarinas_galatiziouzou_9et10aout375-300x190avant et après chaque chanson interprétée par Takfarinas dont les sons et la voix parvenaient aux quatre coins de la ville de Tizi-ouzou. Les prières surérogatoires (Tarawih) m’ont empêché de me rendre à ce gala. Sorti de la mosquée fatigué, j’ai pensé vous rendre compte de ce gala à travers khabar_tak_11aoutcette vidéo. Que voulez-vous? Chacun ses priorités et ses convictions.
     Notons que la veille, c’est Lounis Ait Menguellet qui a occupé la même scène et vendredi ce sera à Zedek Mouloud d’en faire autant à l’occasion des nuits du Ramadan organisées par la Direction de la culture et de la Maison de la culture de Tizi-ouzou, placées sous le haut patronage de la ministre de la culture et le Wali de Tizi-ouzou.
    Dans la journée, Takfarinas a affronté des questions qui gênent posées  en rapport avec son appel à aller voter pour le 10 mai dernier. Selon une source médiatique, les journalistes présents à une conférence de presse ont refusé de se laisser faire et ont fini par évoquer la question. Takfarinas a été très critiqué à la suite de son appel à aller voter. La Kabylie (Tizi-ouzou, Béjaia et Bouira) s’est distinguée encore une fois par une large abstention à l’occasion du scrutin du 10 mai 2012 malgré la participation du FFS traditionnellement influent dans la région et l’appel de l’artiste.
    Notons que contrairement à la veille, il n’y a eu aucune coupure d’électricité dans la nuit de jeudi à vendredi .A 1:30 mn Takfarinas continuait à chanter pour ses fans et de nombreuses familles qui ont fait le déplacement pour le voir. Samedi, la presse francophone a réservé une large place au retour sur scène à Tizi-ouzou de Takfarinas avec une estimation du public allant de 15.000 à 25.000 personnes. La presse arabophone a presque ignoré ce gala. Le journal El Khabar a consacré à cet évènement artistique exceptionnel juste un petit filet d’un paragraphe dans sa page culturelle. Pourtant des journaux comme Echourouk et Ennahar ne ratent aucune occasion pour parler de la Kabylie où ils y possèdent des correspondants très actifs et très productifs. Y a-t-il alors censure?   »J’ai été franchement c’était un concert trop toppppp. Jamais vu un concert aussi super », a commenté un internaute sur la chaîne Kabylie News (Youtube). Un autre écrira ceci : »En chanson c’est une chose et ses positions c’est une autre. En chanson c’est un excellent (artiste) mais qu’il reste juste dans la chanson et ne pas essayer de faire la politique car il faut du courage et du sacrifice et perdre certains intérêts ».(BMS – Video)

Tizi-ouzou – santé – Le CHU de Tizi-ouzou renforce son parc automobile avec 8 ambulances -  9 août 2012 - Le centre hospitalier et universitaire de Tizi-ouzou (CHU), qui comprend notamment deux grands hôpitaux, le sanatorium de Sidi Bellaoua et l’hôpital Mohamed chu_nedir_9aout2012Nedir, belgacem_congo3petrolea annoncé avoir renforcé son parc automobile avec 8 ambulances.
     Le coût de cette opération est de 23.511500.00 DA, a précisé un courriel d’une source proche de la direction, reçu à kabylienews@yahoo.fr.  »Cette acquisition s’inscrit dans le cadre de renforcer le parc auto et de faciliter le transport des malades vers d’autres structures de santé », a ajouté la même. Une de ces ambulances est réservé au poste des urgences, selon la même source.
    Le transport des malades est devenu une activité si lucrative mais très chère pour les malades à Tizi-ouzou que des ambulances de sociétés privées de transport des malades stationnent à longueur de journée à côté de l’hôpital Nedir Mohamed pour proposer leurs services aux parents de malades pour des évacuation vers des cliniques privées. Avec ces nouvelles acquisitions, l’hôpital est bien parti pour répondre mieux aux besoins des malades.(BMS – Lire)

Bouzeguene – météo - Les deux journées les plus chaudes de l’année 1961 sont celles du 25 juillet et du 11 août ( + 38° c ), selon Daniel Pajot – 9 août 2012 -Les deux journées les plus chaudes de l’année 1961 au village Houra (Bouzeguene) sont celles du 25 juillet et du 11 août ( + 38° c ), nous pajot_meteo_houra2rappelle M. Daniel Pajot qui y a passé 19 mois en qualité d’enseignant. Voici le texte reçu de M. PAJOT.
    « Je viens de lire dans votre journal l’article consacré à la canicule et aux incendies qui ravagent votre belle région .Pendant les 19 mois que j’ai passés à Houra je n’ai pas vu d’incendies sauf quelques uns provoqués par les bombardements de l’aviation française. Il est vrai que l’armée française patrouillait sans relâche dans toutes les zones du secteur et , de ce fait , pouvait annihiler tout départ de feu », écrit-il.
     »En fouillant dans ma malle aux souvenirs j’ai retrouvé ce relevé météo. Les deux journées les plus chaudes de l’année 1961 ( + 38° c )ont été  le 25 juillet et le 11 août . Mais comme ce village est situé à environ 1000 mètres d’altitude ces températures étaient supportables; Ces relevés étaient effectués avec les élèves de l’école dans laquelle j’ai enseigné pendant 19 mois afin de les familiariser avec le climat de la région . Le dérèglement
climatique fait que les températures actuelles sont peut-être plus élevées cinquante ans plus tard. »(BMS – Lire avec tableau)

Kabylie – Communes – La commune de Souamâa, un exemple à suivre en matière de transparence et de l’utilisation des nouvelles technologie de l’information – 8 août 2012 - La commune de Souamâa de la Daira de Mekla (Wilaya de Tizi-ouzou) mérite à première vue la double palme pour la transparence des activités de son assemblées Souamaa375_8aoutpopulaire communale (APC) et son engagement dans les nouvelles technologie de la communication à travers un  site actif et très communicatif.
    Il est rare de trouver une APC annoncer, comme vient t de le faire l’APC de Souamâa, une session ouverte au public comme pour jeudi 9 août portant sur des sujets aussi sensibles que le sont l’approbation du marché relatif au projet « Réalisation d’une bibliothèque communale à Souamâa » et de celui marché relatif au projet « Aménagement et revêtement de la piste TIMEGHRAST Ait Zellal sur 1KM ». Il est question également d’enquêtes commodo-incommodo et autres avis d’intérêt public portés tous à l’attention des citoyens via internet brisant toutes les chai es bureaucratiques pouvant se dresser entre les administrés et l’administration communale et les élus.
    Grâce au site de la commune,  géré avec un feed-back de commentaires, l’APC ne fait pas que communiquer. Le site offre en plus un maximum d’information sur l’histoire de la commune, sur ses villages et la composante humaine et partisane de l’APC. On apprendra que la commune de SOUAMÂA est née du découpage de 1984. Elle est limitée au nord par la commune d’AZAZGA, au sud par la commune d’AIT YAHIA, à l’est par les communes d’IFIGHA et ILLOULA et à l’ouest par la commune d’AIT KHELLILI. La commune de SOUAMA s’étend sur une superficie de 39,96 km2 et sa population est estimée à 10 659 habitants suivant RGPH 2008 repartis sur les dix villages qui la compose. L’APC est dirigée par BOUKHTOUCHE Mohand du FFS. Elle comprend quatre élus FFS, 1 FLN, 2 RND, 2 RCD.Le site offre une série de téléphones utiles de la commune et de la région de Mekla.(BMS)

Bouzeguene – Développement – Le maire annonce du nouveau pour Laoudha, Bouzeguene Centre et le village Ath Sidi Hand Ouali - 8 août 2012 – Le maire de Bouzeguene, M. Sadji Mourad, a annoncé mardi à Bouzeguene News plusieurs actions retenues ou envisagées log230atsidihandoualiaout2012par l’Assemblée populaire communale (APC) en matière d’assainissement et d’amélioration urbaine notamment au profit du plateau de Laoudha Guighil, le chef lieu de la commune et le village Ath Sidi Hand Ouali.
     Le plateau de Laoudha qui connaît des à présent des travaux de réalisation de caniveaux devrait bénéficier tout comme le centre de Bouzeguene d’un programme d’amélioration urbaine qui va toucher le tronçon de route entre le lycée Colonel Mohand Oulhadj et le village Ihitoussene.  »J’ai évoqué la log230caniculequestion avec le  Wali hier (lundi, ndlr), qui a instruit le directeur des travaux publics de trouver la somme nécessaire pour ces travaux », a-t-il précisé.
     Par ailleurs, il a indiqué que l’APC  a dégagé une somme d’argent pour des travaux d’assainissement au village At Sidi Hand Ouali (dit également At Mizare). Tout comme il est question de prendre en charge la le tronçon de route qui passe par Ihitoussene. Enfin, il est question du sablage du tronçon entre le quartier Al Haroufella (At Mizare) et celui d’At Ichiwt (Village At Ikhlef).(BMS)

Algérie – Presse – Le  SNJ réagit violemment contre l’agression d’un journaliste de l’Expression au siège du FFS (Communiqué) – 8 août 2012 -Le Syndicat national des journalistes (algériens) a réagi de façon violente à une agression tout aussi violente dont a été victime un journaliste du journal l’Expression, Kamel Lakhdar-Chaouche ,  snj_ffs1963_expressiondans la soirée du lundi 6 août 2012, au siège du Front des forces socialistes à Alger où il s’était rendu pour assurer la couverture d’une conférence sur les droits de l’homme.
    « Notre confrère a été ainsi pris à partie par des membres de la direction du parti, dont trois sont des députés, qui l’ont couvert d’injures, avant que le plus zélé d’entre eux, l’actuel chargé de la communication du parti, n’en ajoute l’agression physique devant des collègues du parti complices », écrit le SNJ de Kamel Amarni. Le communiqué qualifie ensuite de  »sinistre individu », le chargé de la communication du FFS en affirmant que de « nombreux confrères ont déjà eu à souffrir des agissements maléfiques dont il s’est spécialisé sur la toile depuis qu’il a rejoint le FFS venant du FLN et de l’organisation estudiantine, l’UNEA ».
    Le Syndicat national des journalistes qualifie ensuite de  »comportement de voyou, indigne d’un parti politique », l’agression du journaliste qu’il  »condamne avec la plus vigoureuse des fermetés ».
    Le journal l’expression parle de son  côté d’un camouflet qui ravale le FFS  »à un rôle de formation de garde-chiourme qui ne l’honore pas ».  »Deux députés, qui auraient gagné, grâce à leur amour pour le pugilat, à participer aux JO de Londres, se sont mis à «tabasser» un journaliste de L’Expression devant le regard ahuri de ses confrères », écrit l’expression comme pour tourner en bourrique les agresseurs.
     »Le comportement de voyous, foulant aux pieds le principe de la liberté d’opinion, par deux élus du peuple, porte un grave préjudice à un parti qui s’est illustré durant un demi-siècle par ses sacrifices pour un pays libre et démocratique », ajoute le texte de l’Expression qui demande « aux dirigeants du FFS d’assumer leur responsabilité, toute leur responsabilité, face à cette grave dérive et de prendre les mesures nécessaires pour bannir la répétition de ce genre de comportements ».
    Le dirigeant du FFS incriminé a réagi via son blog ffs1963.unblog.fr en s’interrogeant sur le silence de la presse algérienne sur une affaire liant le chanteur Baaziz à une employée de Nedjma, tirée d’un site d’une islamophobie inouïe et place indirectement les accusations qui lui sont portées dans le cadre d’attaques contre le FFS.(BMS)

Algérie – élections – Ould Kablia annonce la tenue d’élection locales le 29 novembre prochain - 5 août 2012 -Le ministre algérien de l’Intérieur et des Collectivités locales, Dahou Ould Kablia, a annoncé samedi la tenue des élections élections locales des assemblées ould-kablia_dec2011populaires communales (APC) et de Wilaya (APW), le 29 novembre prochain, a rapporté la presse en ligne.
    Pour ce faire, le Président Abdelaziz Bouteflika devra convoquer le corps électoral le 1er septembre prochain, comme le stipule la loi, a précisé le ministre indiquant par ailleurs que la nouvelle loi électorale a fixé à 7% le seuil éliminatoire pour l’entrée en lice des listes aux  assemblées locales, soit une barre plus haute que les 5% appliqués aux législatives du 10 mai dernier.
 log230DonecAG   L’annonce du ministre intervient deux jours après la remise aux autorités algériennes du rapport final de la mission d’observateurs européens aux élections législatives du 10 mai. Il sera public dimanche prochain, à l’occasion d’une conférence de presse animée par Ignacio Salafranca, chef des observateurs européens arrivé  à Alger depuis mercredi. Le rapport qui contiendrait une quarantaine d’observations va dans un sens favorable aux autorités malgré les critiques qui en sont faites par une partie de l’opposition.(BMS)

Bouzeguene – société – Canicule, incendies, longues coupures d’eau et d’électricité rendent la vie et les vacances difficiles aux gens de Bouzeguene -  5 août 2012 – La canicule, les feux de forêts ajoutés aux coupures d’eau et d’électricité ont rendu la vie aux résident et les vacances aux émigrès difficiles à Bouzeguene depuis quelques jours, comme l’ont fait observer de nombreux  habitants de la sonelgaz_5aout12région.
       Des pics de températures ont été atteint ces derniers jours à Bouzeguene comme dans le reste de la région de Kabylie mais avec la caractéristique d’être booster par des incendies en divers endroits comme à Assif Ousserdoune jusqu’à Ikoussa et aux portes d’Ait Ikhlef.
      Mais ce qui retient davantage l’attention sont ces coupures d’électricité à répétition surtout la nuit qui mettent les gens sur les nerfs. Les habitants sont obligés de se restaurer et de veiller à la bougie. Idem pour les fidèles dans les mosquées qui sont obligés de prier sous l’éclairage des bougies.  »Les coupures vont d’une heure à 4 heures », ont précisé des habitants.
      Question alimentation en eau potable; c’est la ruée sur les sources de la région pour les villages qui ne sont pas pourvu d’anciennes sources captées. Les jerricans sont ressortis et ça se bouscule notamment à Assif Ousserdoune. L’ADE n’arrive pas visiblement à répondre à la demande suscitant les critiques y compris dans les médias notamment pour le cas du plateau de Laoudha Guighil qui ne disposant pas de réservoir fait que les habitants ne reçoivent l’eau que 9 à 10 jours et pour quelques heures seulement. Les villages reçoivent le précieux liquide chaque trois à quatre jours.
     Du coup les vacances sont moroses malgré les sorties nocturnes au chef lieu de la commune. Il est observé que même des femmes se rendent la nuit à Bouzeguene Centre alors que de traditions ne s’y aventuraient que les hommes pour des parties de Rounda, Poker et Domino jusqu’au délà de minuit.(BMS – Lire et commenter).

BenTalha – Houra – Décès - Hommage appuyé de l’imam de BenTalha à feu Cheikh Amar de Houra - 3 août 2012 -L’imam de la mosquée de BenTalha (Alger) a rendu vendredi un hommage appuyé au regretté moudjahid Cheikh Hadj Amar Saib du village Houra dont la dépouille mortelle DCcheikhAmar230venait d’être inhumée en milieu de journée au cimetière local en présence d’une foule nombreuse.
    Chose rarissime, l’imam de BenTalha a consacré la deuxième partie de son prêche du vendredi, pour donner en exemple le parcours honorable de Cheikh Amar. Il a salué en premier lieu son passé de nationaliste comme Moudjahid (ancien maquisard) qui a pris les armes contre l’occupant « pour qu’aujourd’hui nous les musulmans puissions nous réunir ici et prier », a-t-il dit. Il a ensuite rappelé la qualité d’un homme pieux que Cheikh Amar a toujours eu et qui est parmi les défenseurs du noble Coran. Il a été imam à certains moments de sa vie. Il a enfin rappelé à la nombreuse assistance de Bentalha que Cheikh Amar était parmi les fondateurs de la grande mosquée de cette ville.
     Des cadres du ministère des affaires religieuses et des membres de l’exécutif de la Wilaya de Tizi-ouzou, à leur tête le Wali, Abdelkader Bouazghi, ont fait le déplacement à Bentalha pour se recueillir devant la dépouille mortelle de Cheikh Amar et exprimer leur solidarité à sa famille dont le directeur des affaires religieuses et des waqfs, Mohand Ouidir Saib qui est un de ses fils. Parmi les personnalités connues qui s’étaient rendues à BenTalha malgré une température caniculaire figuraient notamment le directeur de la Radio Tizi-ouzou et le président de la JSK.
    Cheikh Hadj Amar est connu dans la région de Bouzeguene et au delà notamment à Bentalha et Baraki (Alger) où il s’est établi avec sa famille depuis l’indépendance tout en faisant des visites régulières à Houra, son village d’origine. A Dieu nous appartenons, à Lui.(BMS)

Décès – Condoléances - Décès jeudi de Cheikh Hadj Amar Saib du village Houra -  2 août 2012 - C’est avec une très grande tristesse que j’ai appris le décès jeudi du Moudjahid  Cheikh Hadj Amar Saib du village Houra. Cheikh Hadj Amar est connu pour être un homme pieux et un moudajhid de la première heure lors de la révolution de novembre 1954. 
tazmaltAnnonceFFS   A l’indépendance, il s’est établi avec ses enfants à Bentalha tout en faisant des visites régulières à Houra, son village d’origine dans la commune de Bouzeguene. 
   En ces pénibles circonstances, je présente à ses enfants, mes cousins germains, mes condoléances attristées et les assure de toute ma solidarité. Je prie Dieu d’accueillir le défunt en son Vaste Paradis.  
    L’enterrement du défunt devra intervenir vendredi au cimetière de Bentalha, à Alger.A Dieu nous appartenons, à Lui nous retournons.(BMS – Lire)

Algérie – Kabylie – Partis – solidarité - La section FFS de Tazmalt organise un un gala de solidarité au profit des malades de l’Association contre les Myopathies de la wilaya de Béjaia jeudi 16 août – 2 août 2012 -  La section de Tazmalt du Front des forces socialistes de Tazmalt (Béjaia, Vgayet) organise un un gala de solidarité au profit des malades de Ali_laskri_ffs151l’Association contre les Myopathies de la wilaya de Béjaia jeudi 16 août.
     Ce gala, qui devrait se dérouler le 16 août à 21 heures, place des martyrs de Tazmalt, est destiné à réunir une somme d’argent pour l’achat  »d’un Véhicule au profit des Malades de l’Association contre les Myopathies de la wilaya de Béjaia », précise une annonce postée sur le site du parti de Hocine Ait Ahmed. Il est attendu que chacun contribue à ce gala par 100 DA. Aucun autre détail n’a été fourni sur les chanteurs appelés à se produire à cette occasion. L’annonce rappelle que  »nul n’est à l’abris de l’handicape
    Le FFS est traversé par une grave crise interne marquée par une fronde de cadres et de militants qui ne partagent pas l’orientation prise lors des récentes élections législatives. Depuis, la direction du parti multiplie les actions de restructuration à la base notamment en Kabylie où le FFS est le mieux implanté depuis sa création en 1963.(BMS)

Tizi-ouzou – Social – partis – Laiterie de DBK: le RCD accuse  »quelques pseudos syndicalistes » de tenir en otage toute une région – 2 août 2012 – Le Bureau Régional du  Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) accuse  »quelques pseudos partis_rcdsyndicalistes » de la laiterie de Draa Ben Khedda de  »tenir à nouveau en otage » toute une région avec une nouvelle grève qui bloque l’entreprise et  »considère, en toute responsabilité, que les enjeux qui sous- tendent ces troubles sont purement d’ordre politique et aux antipodes des intérêts des travailleurs et de la région ».
    « A la laiterie de DBK, quelques pseudos syndicalistes, reniés par leur tutelle même,  prennent en otage, de nouveau, toute une région (les 400 ouvriers de la laiterie, les centaines de transporteurs/distributeurs, les éleveurs et toute la population de la Kabylie) sans que cela ne fasse réagir la puissance publique plongée dans cette léthargie « ramadhanienne ». », écrit le Bureau régional du RCD dans une délaration diffusée à la presse jeudi.
 Djaoui_Mhenni375 dans     »Durant toute cette agitation, l’absence de revendications sociales et salariales ressort de manière paradoxale. Les arrières pensées sont ailleurs lorsque l’on sait l’amélioration conséquente des conditions de travail et la valorisation des grilles salariales dans cette usine », ajoute le RCD. « Nous nous donnons le droit de supposer que cet acharnement récurrent à dévitaliser, par tous les moyens, la Kabylie, vise, en réalité, à soumettre cette région qui refuse d’abdiquer. La Kabylie dynamique, imaginative et créatrice de richesses fait peur. Tout est fait pour l’empêcher d’avancer et de continuer à se battre, pouvant ainsi servir d’exemple au reste de l’Algérie. L’autre énigme est aussi l’attentisme et le silence imposés à la grande majorité des  ouvriers  pour accepter, sans réagir, que leur outil de travail et conséquemment leur gagne pain, soient vulgairement sabotés. », s’interroge le RCD qui dit exprimer  »sa disponibilité pour toute initiative qui vise la protection des intérêts des travailleurs et la préservation de tout outil de production et appelle tout un chacun à la solidarité et  à la vigilance ».(BMS)

Algérie-Bouzeguene-Tunisie – Petit détour chez Hadj Brahim le Tunisien à Bouzeguene - 30 juillet 2012 -Hadj Brahim le Tunisien défie le temps et continue à 84 ans son bonhomme de chemin à Bouzeguene où il tient un commerce de Zalabia, ce gâteau spécial fait HadjBrahim_juillet2012Bde pâte imbibée de sucre fondu à la couleur rouge.
     Il est installé à Bouzeguene depuis les premières années de l’indépendance algérienne (1966). El Hadj Brahim Atounsi est un immigré tunisien. S’il n’es pas le seul immigré dans la région (on n’en sait rien), il est certainement le plus ancien qui reste attaché à la région jusqu’à faire partie de son décor pour en devenir une icône et un symbole.
     Arezki Imarazene d’Ath Zikki qui travaille occasionnellement chaque mois de Ramadan depuis 24 ans dans son petit local situé au lieu dit justement  »Atunsi (le Tunisien) dit le grand bien de cet octogénaire et de ses enfants. La Zlabia Boufarik n’a jamais trop impressionné à Bouzeguene. La recette de Hadj Brahim, son sucre, son service et sa modestie ont été imbattables.
   Hadj Brahim qui a fini par parler couramment kabyle, ce qui est une chose rare pour les étrangers qui viennent ici y compris pour des fonctionnaires et des imams algériens, a indiqué lundi alors qu’on lui rendait visite, qu’il est  »très fatigué ». Cette alerte est peut-être l’occasion de relancer l’idée de lui rendre hommage par l’APC, la Daïra ou autre institution rapidement.
Autrement notre site Bouzeguene News prendra en main la question pour le faire avec une association de la région comme nous l’avons fait pour Tizivert. L’appel est lancé. Ceux qui voudraient participer sont invités à nous contacter à kabylienews@yahoo.fr ou au 0772.13.88.88. Bouzeguene doit lui rendre la monnaie de son attachement à la région et à sa population en lui organisant l’hommage qu’il mérite.(BMS – Lire avec vidéo)

Retrouvez nos précédentes infos du mois de juillet jusqu’à août 2007…

revuejuil740

 Kabylienews ou ma façon de ne pas être un trois quarts de journaliste … même à la retraite

Belkacemi Mohand Said — kabylienews@yahoo.fr— Mobile 0772.13.88.88

Kabylie (Algérie) Agence Free Presse de BMS – Avril 2012  gif740bouzeguene

Kabylie (Algérie) Agence Free Presse de BMS – juin 2012

Classé dans : — Mohand Said Belkacemi @
Kabylie (Algérie) Agence Free Presse de BMS – Avril 2012  gif740bouzeguene

Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.Presse.algérienne - Kabylie News.-  Bouzeguene News

youtube3 dans youtube1

Handicapés – Université - Des enseignants spécialistes de l’université de Tizi-ouzou à Bouzeguene pour discuter de l’orthophonie - 24 juin 2012 – Des enseignants spécialistes de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou ont décortiqué samedi au centre psychopédagogique de BouzegueneKabylie (Algérie) Agence Free Presse de BMS – juin 2012 log230vanhool les aspects liés à l’orthophonie devant des orthophonistes de la région mais aussi des étudiants fort nombreux et intéressés par ce thème lié aux handicapés et aux personnesjuin2012_24_orthophonie375 présentant des troubles du language (autistes et autres).
    Le premier thème de la rencontre, ouverte par M. Said Hammoum, directeur du centre et président de l’association des handicapés de la daira de Bouzeguene, a porté sur le  »Rôle de l’orthophonie dans la prise en charge de l’enfant autiste », présenté par Melle OUERK Yasmina. Au programme figuraient quatre autres thèmes devant être présentés par des enseignants du Département d’orthophonie au sein de la faculté des sciences humaines et sociales de l’université Mouloud Mammeri départ.
    Il s’agit de  »L’importance de l’appareillage de l’enfant sourd » ( par HAMRI Khadidja ) ,  »Prise en charge des handicapés mentaux » (BELHOUCHET Karim ) ,   »Prise en charge des enfants autistes » (LADJEL YACINE),  »La dysphasie du point de vue de la gestion mentale » (LAMARA Mohamed Smail) et AINOUZ Hakim  »Exposition sur des jouets fabriqués par lui même qui peuvent être intégrer dans la prise en charge orthophonique et psychologique  ».
    Selon M. LAMARA, la discipline de l’othophonie est très jeune en Algérie et elle n’est pas enseignée dans toutes les universités du pays. Elle est enseignée aux universités d’Alger, Tizi-ouzou et Blida pour le centre du pays. A l’est, l’othophonie est enseignée à Batna, Annaba, Oum El Bouaghi et Constantine alors qu’elle est totalement absente à l’ouest du pays.  »L’othophonie est une science qui étudie et traite les pathologies de la complication chez l’être humain » a expliqué M. Lamara qui a identifié ensuite cinq grands domaines liés au traitement du trouble du language.
    Avec cette rencontre, le centre psychopédagogique de Bouzeguene se sera distingué encore une fois par son sens de l’utilité en organisant des événements liés à la formation dans des domaines liés aux handicapés
.(BMS – Lire avec vidéo – L’article en PDF)

Kabylie – Tizi-ouzou – Tala KhelilTala Khelil prépare une grande fête pour l’inauguration de la stèle des martyrs de ce village de Beni Douala (Tizi-ouzou) 22 juin 2012 - Le jeudi 05 juillet 2012 devra être la grande fête à Tala Khelil. Les habitants de ce village de Beni Douala (Wilaya de Tizi-ouzou, Haute Kabylie) s’apprêtent à inaugurer une stèle dédiée à ses trente trois (33) chahids (martyrs)juin2012_22_talaKhelil tombés au champs d’honneur pour que vive l’Algérie libre et indépendante.
____A travers une liste rendue publique sur la page facebook de
juin2012_22_talaKhelil250Tala Khelil, on découvre que des martyrs tombaient au champ d’honneur pratiquement chaque année à partir de 1956. Lakrib Saïd né en 1950 a été la plus jeune victime civile des forces coloniales en 1957. Landri Ali né en 1876 a été la plus vieille victime de la répression française qui l’a tuée en 1959. Il avait 73 ans. Les autres martyrs sont LABDI Mohamed , LACEUK Dahmane, LACEUK Mokrane, LACHELILI Mouhend Saïd, LAFANE Said, LAHOUALI Mohamed, LAKBAL Said, LAKBAL Chabane, LAKBAL Rabah, LAKRIB Hocine, LAKRIB Ramdane, LALIAM Hocine, LANDRI Ali, LANDRI Med Arezki, LANDRI Kaci, LANDRI Mohamed, LANDRI Mohand ou Amar, LANDRI Ouardia, LAOUES Hocine, LARAB Mohand Ameziane, LARAB Miloud, LARADJI Ahmed, LARIBI Meziane, LARIBI Mohamed, LARIBI Mohand ou Ramdane, LARIBI Salem, LASHEB Ahcene, LASHEB Tahar, LATTAB Akli, LEMDANI Hocine et Mme LAKRIB Chabha née CHEMEUR.
____Le village de Tala Khelil est très attaché aux traditions anciennes. Ses habitants effectuent des travaux d’intérêt général et célèbrent de façon collective Timechret. Une page facebook a été créée pour permettre à ses habitants résidents et non résidents à communiquer entre eux et infirmer sur les activités et le passé du village.
.(BMS – Lire et commenterArticle en PDF)

Algérie Poste – L’ancien chef de la poste de Bouzeguene Ali Yahou honoré parmi les meilleurs vérificateurs d’Algérie Poste - 21 juin 2012 – L’ancien chef de la poste Ait Ikhlef de Bouzeguene, Ali Yahou, a été honoré parmi une douzaine des meilleurs vérificateurs (Inspecteur) d’Algérie Poste au cours d’une cérémonie organisée le 17 juin 2012 au niveau juin2012_21_aliYahouBdu siège de la direction générale d’entreprise à Alger.
    La cérémonie s’est déroulée en présence du Directeur Général d’Algérie Poste Mr MAHLOUL MOHAND Laid, du Directeur des Ressources Humaine et de la Formation, des trois divisionnaires ainsi que du staff de la Direction Générale, indique le site d’Algérie poste.
    La douzaine de vérificateurs ont suivi une formation de trois mois, et qui a débuté le 18 mars 2012 portant sur les techniques d’inspection et les enquêtes.  »Le Directeur Général lors de son allocution d’ouverture, à inciter les formateurs en les interpellant à apporter leur concours, faire preuve de persévérance, normaliser les bureaux de poste, faire appliquer les réglementations et faire respecter les textes », indique la même source.
    Ali Yahou a servi la région de Bouzeguene pendant près de trois années. Il a laissé son empreinte à travers la bonne tenue de l’agence postale et son sens de la communication avec tout le monde dont l’administrateur de Bouzeguene News. Les autorités locales devraient bien penser à lui rendre hommage pour ce qu’il a apporté avant qu’il ne rejoigne dans quelques jours son nouveau poste.
(BMS – Lire)

Bouzeguene – Illoula – Environnement – CET Bouvhir: rencontre d’écoute entre l’administration et les représentants des villages d’Illoula - 20 juin 2012 - Une rencontre d’écoute entre l’administration (Daira – Wilaya ), l’APC et les représentants des villages d’Illoula Oumalou, de la Daïra de Bouzeguene (Wilaya de Tizi-ouzou), s’est tenue mardi à l’auditorium du CEM du chef lieu de Tabouda portant juin2012_20_boubhir375bsur le projet controversé de Centre d’enfouissement technique des déchets ménagers de Bouvhir.
    D’emblée, le chef de la Daïra, M.Messaoud Boulares, a considéré que  »les préoccupations des citoyens sont légitimes » et que la rencontre a été programmée pour d’une part présenter le projet par les spécialistes en la matière du bureau d’études chargé de la question et des médecins de la direction de la santé ainsi que du directeur de l’environnement mais aussi, et d’autre part, écouter les des représentants des villages sur le sujet.
    Le représentant du bureau d’études s’est fait aider d’un Data show pour présenter des images de synthèse de ce que sera le CET une fois réalisé. Il a projeté également des photos d’autres CET réalisés ailleurs dans le pays pour défendre l’option et le choix de l’administration porté sur Bouvhir, près du village agricole de même nom, en vue d’implanter le projet et montrer tout le sérieux qui l’entoure pour préserver l’environnement et la santé du citoyen. Cette intervention a péché toutefois par une sorte de présentation presque expéditive; aggravée par l’absence de sonorisation.
    Le directeur de l’environnement soulignera le fait que la Wilaya de Tizi-ouzou a eu la part du lion en matière de financement des CET tant celle-ci, selon lui, est connue pour sa densité démographique avec à la clé des décharges sauvages qui défigurent son environnement. Il ira jusqu’à prévenir les présents sur le danger de retarder ces programmes.  »Ne dîtes pas demain qu’on n’est pas au courant », a-t-il prévenu.
    La rencontre, qui s’est déroulée dans une atmosphère parfois vive entre les intervenants a vu des représentants des villages dire tout le mal qu’ils pensent de ce CET. Si certains sont allés jusqu’à s’appuyer sur des études lues sur internet pour dire que ce CET risque d’être un danger pour la population, d’autres comme celui de Maraghna dira qu’il le rejette simplement et sans aucun autre commentaire ou argument. Un représentant du village de Bouvhir reprochera à l’Etat le manque d’investissements d’utilité publique plus valorisant pour la population (centre culturel, stade, des emplois etc..). Un autre s’interrogera sur la raison du déplacement du CET du lieu initialement prévu entre Chaoufa et Souamâa vers Bouvhir. Le risque d’incidence en aval et en amont que représente le CET sur l’économie locale (agriculture) et la santé des citoyens a été souligné avec insistance par les représentants des villages pour dire leur rejet du projet.
    Il a fallu attendre l’intervention de deux médecins de la direction de la santé pour voir les choses évoluer dans log230tizivert18juinle bon sens et assister à une meilleure écoute entre les deux parties. Le premier médecin affirmera en réponse à un représentant d’un village que le risque zéro n’existe pas en la matière mais qu’il y a lieu de choisir entre un risque à 1 pour cent et le risque permanent que représentent la prolifération des décharges sauvages. Son confrère a été davantage convaincant dans sa manière de présenter le CET comme une usine des déchets ménagers qu’il vaille mieux accepter tout en assurant que la population a le droit de regard sur son fonctionnement suivant les normes  »européennes » qui lui sont promises.(BMS – La suite et réagirLire en PDF)

France – Algérie - Farid Ferragui et la comédienne Marseillaise Zohra Aït-Abbas à la dernière soirée du festival Tamazgha 7  – 20 juin 2012 -La vedette de la chanson kabyle sentimentale Farid Ferragui et la comédienne Marseillaise Zohra Aït-Abbas sont au programmefaridFerragui de la dernière soirée du festival Tamazgha 7 des musiques berbères et populaires d’Afrique du Nordlog230revuejuin16 samedi 23 juin à 20h30 au Théâtre de La Sucrière à Marseille.
    « Farid Ferragui, le poète de l’amour dont la renommée est déjà bien établie nous fait l’honneur de venir se produire pour la première fois à Marseille dans le cadre du festival Tamazgha », indique un courriel de l’association Sud Culture qui organise l’événement. Notons que Farid Ferragui connu pour sa chanson « A Yul Itshibin Tulas (Le coeur qui aime les femmes) vient de sortir un nouvel album intitulé nek d yimaniw de 5 chansons dont deux sont longues de 20 à 25 minutes
(BMS)

Algérie – LADDH – Déclaration de la Maison des Droits de l’Homme et du Citoyen Tizi-Ouzou - 17 juin 2012 -Pour « incitation à un rassemblement non armé » et tentative de tenir un rassemblement de soutien à un membre du Comité National de actualite[529]Défense des Droits des Chômeurs (CNDDC), MM : Abdou Bendjoudi, Othmane Aouameur, Yacine Zaid et Lakhdar Bouzini comparaîtront, le samedi  19/06/2012, devant le tribunal de Bab El Oued à Alger.
    Fidèle à son long combat pour le respect des droits de l’Homme, la Maison des Droits de l’Homme et du Citoyen Tizi-Ouzou,
structure légale de la Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme, rappelle que le droit de manifester pacifiquement est un droit garanti par la constitution algérienne et par les traités internationaux ratifiés par l’Algérie, notamment le pacte international relatif aux droits civils et politiques, se tient aux cotés des militants interpellés et exige la levée de l’interdiction de manifestation dans la capitale.(P/ La MDHC Tizi-Ouzou, M. Arezki Abboute, Coordinateur)

Tizi-ouzou -accident – Spectaculaire accident samedi entre Bouvhir et Chaoufa (Tizi-ouzou) – 16 juin 2012 – Un spectaculaire accident s’est produit samedi en milieu d’après midi sur la route reliant Bouvhir à Chaoufa, dans la Wilaya de Tizi-ouzou (Kabylie). Les trois occupants du véhicule, venus d’Akbou, dans la Wilaya limitrophe de Béjaia (Vgayet), juin2012_16_accident375sont sortis totalement et miraculeusement indemnes de cet accident qui a vu leur véhicule déraper alors qu’ils allaient dans le sens ascendant d’une portion de la route en pente. Ils se sont retrouvés de l’autre côté du sens allant vers Tizi-ouzou vers lequel ils allaient.
    Le véhicule a fait un tonneau avant de dévaler une autre pente et finir dans un champ. Le véhicule est sorti quitte avec une partie du toit cabossé et un pneu crevé. Il a fallu beaucoup de temps pour un camion de dépannage aidé de bras de citoyens de passage pour tirer le véhicule jusqu’à l’accotement de la route. Le propriétaire a procédé au changement de la roue crevée avant de poursuivre la route comme tout blasé avec ses deux amis de ce qui leur est arrivé.
    L’un d’eux a affirmé qu’ils avaient vécu le dérapage sans affolement et un sang froid extraordinaire. Il était d’ailleurs tout souriant devant les commentaires des passants. Il est vrai qu’ils ont eu plus de chance que ceux qui tôt dans la matinée étaient victimes d’un accident grave à quelques encablures de Talla Toulmouts, près de Oued Aissi. Un véhicule léger et un camion frigorifique se sont télescopés faisant certainement des blessés notamment parmi le ou les occupants du véhicule léger dans l’état était lamentable.(BMS – Lire avec vidéo)

Tigzirt – Été 2012 – La mer, Merbarki Amazigh, les plongeons, les vacances …  16 juin 2012 - La ville balnéaire de Tigzirt, si l’on peut la qualifier ainsi, vit au rythme de l’été, choisie par de nombreux estivants pour y passer des moments de bonheur et de détente. Le petit vieux juin2012_16_tigzirt375mais néanmoins grand reporter qu’est BMS est passé log230mebarkipar là , appareil numérique au poing pour vous enregistrer quelques scènes vivantes des gens en vacances.
    Premier scoop, Mebarki Amazigh, qui a tout juste 13 ans, joue de la mandole des chansons d’Ait Menguellet avec à la percussion ou à la Derbouka, son propre père. Pour se produire devant le public il a choisi de façon impromptue le box familial d’une petite foire aux objets traditionnels. Et c’est la cohue des gens pour l’applaudir, l’admirer et l’encourager. A deux mètres de là, des jeunes prennent leur élan pour effectuer des plongeons spectaculaires dans l’eau de la baie du port de Tigzirt.
    Côté pratique, des jeunes vous proposeront de vous déposer avec leurs barques dans l’îlot célèbre de la ville pour 150 DA. On ignore si le retour est compris.  Pour accéder aux ruines romaines il faut payer 20 DA pour les adultes et 10 DA pour les enfants. Même la Dawla fait payer ses vestiges. Tout en face, un nouveau établissement vous propose des sodas et de la crème glacée. Avant de s’attabler, réaction de BMS à la mister Bean:  »combien ça coûte? ». La réponse soulage le petit vieux à la retraite qu’est ce client de BMS. Le prix est normal (comme dirait le Hollande de président français). Tigzirt est la destination  la plus proche de Tizi-ouzou. Elle est envahie par les estivants malgré un temps pas tout à fait chaud. Elle possède trois plages: Feraoun, Assalas et la grande plage. Elle est à 40 KM de Tizi-ouzou et à 250 virages au moins ainsi qu’à d’incalculables chauffards sur la route. Faites attention.(BMS avec vidéo)

Ath Zikki – Histoire – Le compte à rebours lancé pour une ascension populaire du mont de Thizivert le 27 juin à partir de 7 heures du matin - 14 juin 2012 - Le compte à rebours est désormais lancé pour qu’une ascension populaire du mont Tizivert, sur les hauteurs d’Ath Zikki (commune de Bouzeguene, Wilaya de Tizi-ouzou)  intervienne le 27 juin à partir de 7 heures du matin. Il s’agit de juin2012_14_tizivert250réhabiliter cet endroit comme haut lieu historique pour avoir été le théâtre d’une grande juin2012_14_tizivert250bbataille en 1857 entre les résistants de la région d’Ath Zikki, Ath Idjeur, Illouyen, Illilten et Ath Mlikech, contre les forces coloniales françaises en 1857.
    Le rendez-vous est fixé pour tous par le Moudjahid Boudjemâa Aliane du village Iguer Amrane (Ath zikki) en collaboration avec le site Kabylie News – Bouzeguene News de BMS. Il s’agit de se rendre sur les lieux pour s’y receuillir et évoquer de façon libre le sacrifice de ceux qui se sont battus contre l’invasion des forces coloniales françaises. Le point de ralliement est fixé sur les hauteurs des villages Ath Zikki aux limités avec la commune d’Illoula donnant sur une piste menant vers Tizivert. Il s’agit pour chacun de ramener une bonne gourde d’eau et un bon casse-croûte pour déjeuner sur place.
    Lors de la grande bataille de Tizivert, rapportée par Émile Carrey dans son livre – témoignage  »Récits de Kabylie », le sang des Kabyles d’Ath Yedjar, Ath Zikki, d’Illouyen, d’Illilten et des Ath Mlikech, a coulé, en cet endroit situé à 1750 mètres d’altitude. Il fut l’un des derniers retranchements des résistants de la région que les forces coloniales ont fini par prendre au prix d’énormes pertes parmi les Kabyles mais aussi des français.
    Le Moudjahid Boudejmâa Aliane avait lancé son appel depuis plusieurs mois sans qu’une voix officielle ou associative ne réponde positivement à son initiative. Il s’agit de passer à l’acte de façon libre et populaire en attendant que les structures officielles ne prennent le relais un jour.
     »Les Ath Yedjar, Ath Zikki, Illouyen, Illilten et Ath Mlikech devraient se mettre ensemble pour réhabiliter cet endroit comme haut lieu de la résistance kabyle », avait déclaré le mois de novembre dernier Boudjemâa Aliane, connu pour sa spectaculaire action pendant la révolution lorsque chef zonal du MNA au Pas-de-Calais (nord de la France) et  il a rejoint en 1957 le FLN avec armes et bagages emportant avec lui cinq chefs de région du l’organisation de Messali Hadj et 2 syndicalistes ainsi que 12 millions d’anciens francs. Le FLN l’a affecté à Tunis pour servir de fonctionnaire du GPRA jusqu’à l’indépendance du pays. Il continuera son travail à l’indépendance comme fonctionnaire des finances jusqu’à sa retraite qu’il vit paisiblement dans son village à Iguer Amrane.(BMS Lire avec vidéo)

Algérie – Handicapés – L’école primaire d’Ath Ouizguane choisie pour être  »l’Ecole pilote accessible » pour les handicapés en Algérie -  13 juin 2012 - L’établissement scolaire du primaire du village Ath Ouizguane, commune de Bouzeguene, Wilaya de Tizi-ouzou, connaît depuis un mois de premiers travaux pour en faire une  »École pilote accessible » (aux handicapés) dans le pays, dans le cadre d’un programme entrant dans le cadre d’unjuin2012_13_aude375c partenariat entre l’organisation Handicap international, l’APC, l’association des handicapés de la Daïra de Bouzeguene ainsi que les ministères de la solidarité nationale et de l’éducation nationale.
    Selon le président de l’association des handicapés et amis des handicapés de Bouzeguene, Said Hammoum, ce projet entre dans le cadre de l’école pour tous et vise à permettre d’identifier tous les outils nécessaires à mettre en place pour que le handicapé rejoigne comme tout le monde l’école. Une fois l’expérience de l’école pilote du village Ath Ouizguane réussie, on passera à toutes les écoles au niveau du pays. Cette école servira d’expérience.
    Le maire par intérim de Bouzeguene, M. Bouazza Mokrane, a indiqué que l’APC de Bouzeguene fera tout pour que cette école pilote réussisse et qu’il s’agit d’un honneur fait pour Bouzeguene pour l’accueillir. Il a fait état déjà du soutien des premières actions entreprises dans le cadre de ce projet.
    Pour sa part, la Suissesse Aude Baumacher, représentante en Algérie de l’organisation humanitaire Handicap International et qui travaille depuis trois ans avec l’association des handicapés et amis des handicapés de la daïra de Bouzeguene, cette école est une pierre supplémentaire qui permettra aux enfants de pouvoir accéder à l’école ordinaire. La coordinatrice du programme et de l’association de Bouzeguene, Baya Hammoum, a précisé que les premiers travaux entrant dans le cadre du projet ont commencé. Il s’agit d’effectuer des aménagements dans la cour, de la réalisation de caniveaux et autres actions pour permettre à l’école de recevoir les handicapés s’ils s’en trouve. Le directeur de l’école Ath Ikhlef, qui a réuni la veille des parents de handicapés, lance un appel pour qu’ils inscrivent leurs enfants.(BMS – Lire avec vidéo)

Bouzeguene – HandicapésAude Baumacher de Handicap International honorée au centre psycho pédagogique de Bouzeguene pour une mission pleine de trois ans – 13 juin 2012 - La Suissesse Aude Baumacher a été honorée mardi au cours d’une réception au centre psycho pédagogique d’Ath Sidi Amar Oulhadj pour son action dans le cadre d’un partenariat de l’orgajuin2012_13_audenisation humanitaire Handicap International qu’elle représente en Algérie avec l’association des handicapés et amis des handicapés de la daïra de Bouzeguene. Un événement rehaussé par la présence du maire par intérim de Bouzeguene, M. Bouazza Mokrane. 
     Aude Baumacher était émue aux larmes lors de son intervention ou elle commentait trois années d’un partenariat qu’elle a menée avec les animateurs et animatrices de l’association présidée par M. Said Hammoum et qui prend fin avec le lancement d’une école pilote pour accueillir un programme de prise en charge des handicapés en milieu éducatif. 
    Dans un court entretien accordé à Bouzeguene et Kabylie News, la jeune Aude Baumacher a noté l’évolution remarquable de l’association des handicapés de Bouzeguene en quelques années saluant ses performances et parlant d’une équipe professionnelle au service des handicapés. Elle a salué également les gens de Bouzeguene pour leur hospitalité et leur écoute, qu’elle dit avoir trouvé en tous ceux qu’elle a côtoyés au cours de sa mission. 
     Des cadeaux symboliques lui ont été offerts par les femmes présentes à la cérémonie. Des femmes elles-mêmes émues aux larmes également à l’image de Baya Hammoum, jeune médecin, très active et à titre bénévole dans cette association des handicapés aux côtés de son père qui la préside.(BMS - Lire avec vidéo – l’article en PDF)

Algérie – politique – médias – Précisons à propos de la vidéo consacrée à Karim Tabbou et celle de la rencontre de son parti le FFS à Bouzeguene (rappel) – 11  juin 2012 -  Je tiens à préciser que la vidéo consacrée à Karim Tabbou et celle de la rencontre des frondeurs de son parti, le Front des forces socialistes (FFS) à Bouzeguene sont l’œuvre d’un journaliste indépendant, animateur et bmsn11bis1administrateur du site Kabylie news, Belkacemi Mohand Said, invité à la rencontre au même titre et en cette qualité comme d’autres correspondants de presse locale.  Elles ont été diffusées sur ma chaîne vidéo http://www.youtube.com/kabylienews1.
     Depuis, elles sont reprises à outrance et sans mon accord par des chaînes de télévision arabophones diffusant par internet et par satellite avec lesquelles je n’ai absolument aucun lien. Je déplore le fait qu’elles aient repris cette vidéo au mépris de l’éthique et du  respect du droit d’auteur et qu’elles continuent à les exploiter plus de 11 jours plus tard. Je tiens à exprimer ma réprobation vis-à-vis de cette façon de faire le journalisme en créant des amalgames d’autant plus que mon numéro de téléphone et mon adresse Email apparaissent sur les images justement pour dissuader leurs reprises. Quant à Berbère télévision, dont j’ai un lien amical avec un de ses animateurs et qui a diffusé la même vidéo de l’intervention de M. Tabbou, je regrette qu’aucune personne ne m’ait contacté comme avait l’habitude de le faire M. Kamel Tarwiht.
      Je rappelle que je suis un observateur indépendant qui s’intéresse à ce qui se passe dans son pays et qui essaie de valoriser ses richesses et ses animateurs, qu’ils soient du pouvoir ou de l’opposition à travers le site Kabylie News. Je refuse qu’on inscrive mon activité dans tout autre cadre que celui du journalisme – cyberjournalisme et de l’amour que je porte pour mon pays et sa région de Kabylie où je vis. Je ne suis pas un activiste et je ne suis lié à aucun réseau du genre. Dont acte!(BMS)

Bouzeguene – Ath Zikki – Les citoyens de la commune d’Ath Zikki ferment le siège de leur commune, celui de la Daira et de la Sonelgaz de Bouzeguene pour revendiquer le gaz naturel - 10 juin 2012 – Les citoyens de la commune d’Ath Zikki sont passés dimanche à l’acte comme ils l’avaient annoncé dans une déclaration affichée la veille sur les murs de la commune de Bouzeguene, chef lieu de la Daïra: ils ont fermé juin2012_10_athzikki375les sièges de leur commune, celui de la Daira et de la Sonelgaz de Bouzeguene pour revendiquer l’entame immédiat des travaux de raccordement de leur commune au réseau de gaz naturel.
     Dans leur déclaration, signée au nom de l’aarch ath zikki, ils considèrent  »Beni zikki (leur commune NDLR) exclu et marginalisé » pour expliquer leur action de protestation et de revendication pour laquelle ils présentent des excuses pour les désagréments qu’elle provoquera aux habitants de la région.
    Malgré les assurances des responsables de Sonelgaz venus à leur rencontre devant le siège de la Daïra pour les rassurer sur le début des travaux envisagé pour le mois de septembre, ils se disent non convaincus. Un de leur représentants a assuré que les gens d’Ath Zikki donnent un délai de dix jours pour satisfaire leur exigence sans quoi ils passeraient à d’autres actions qu’il n’a pas révélé.
    Le chef de la Daïra, M. Messaoud Boulares, interrogé sur cette situation, a indiqué que la question du raccordement des villages d’ath Zikki au gaz naturel est une question acquise puisque, dit-il, « les études de transport et de réalisation sont approuvées ». « Il ne reste que la question de l’appel d’offres national que doit lancer Sonelgaz en juillet de façon collective avec d’autres communes du pays », a-t-il ajouté.
   La commune Ath Zikki comprend 8 villages que sont  Iguer Amrane, Barqis, Amokrez, Agni Felkane, Taourirt Bouar, Boukhiar,  Iguer Mehdi et Mansourah. Il s’agit de la troisième action du genre qu’ils mènent en six mois. La première a été menée pendant les journées de chutes exceptionnelles de neige en février dernier.(BMS – Lire avec vidéo)

Bouzeguene – Travaux publics – Début des travaux de rénovation de la route Bouzeguene – Houra – Chréa – 9 juin 2012 - Les travaux de rénovation de la route Bouzeguene – Houra – Chréa qui a atteint un état dégradation avancé depuis des mois en raison , entre autres, juin2012_09_routedes travaux liéslog230BENTAHAjuin2012 au passage du réseau de gaz naturel touchant certains villages, ont débuté samedi; a-ton observé.
         »Les délais contractuels des travaux sont de trois mois mais nous pourrons fort bien les terminer en un mois », nous a assuré le conducteur des travaux de l’entreprise Slimana qui a enlevé le marché. Cette entreprise a entamé les travaux avec de nombreux engins à partir du carrefour du CEM Hammadi, a-t-on observé.
       Les travaux risquent de générer des encombrements pendant toute la période de leur durée. L’arrivée de la saison des mariages plaide pour l’achèvement rapide des travaux quant on connaît les longs cortèges qui accompagnent les mariés à Bouzeguene.(BMS – lire avec vidéo)

Tizi-ouzou – Sports – Un semi marathon et le tournage d’une émission de télé réalité sans la grande foule à Tizi-ouzou - 9 juin 2012 -Le semi marathon de Kabylie dont la 4ème édition a été organisée vendredi entre le barrage Taksebt (départ) et l’Algérienne des eaux (arrivée), mitoyenne du stade Oukil Ramdane de Tizi-ouzou , n’a pas drainé la grande foule à Tizi-ouzou malgré la présence également d’au moins deux troupes de tambourinaires (Idhebalen) vainqueurMarathonTizipour chauffer le public et donner de la voie à l’événement.
    Cette situation n’est pas spécifique à cet événement sportif organisé par l’association Les amis de la course à pied, sur un parcours de 17,5 Kms. Le tournage d’une émission de télé réalité de la télévision algérienne se déroule presque incognito au centre ville de Tizi-ouzou alors qu’un de ses animateurs affirmait à kabylie news sous couvert de l’anonumat qu’ailleurs, ils travaillaient parfois sous la pression 2000 personnes.
    Le début de la période estivale explique en partie cette désaffection, les gens de Tizi-ouzou préférant se rendre à la plage que de se retrouver coincés dans un embouteillage que pourrait provoquer le passage des athlètes. Il faut ajouter également le fait que la ville de Tizi-ouzou reçoit moins de visiteurs depuis la mise en place du fameux plan de circulation qui a transféré l’arrivée à la ville des genêts et les départs vers des gares périphériques.
    Ajoutez à celui le fait que ce soit une journée de vendredi et qu’à Larbaa Nath Irathen se déroule une fête des cerises et à Tigzirt le début de la saison estivale, vous comprendrez peut être cette présence limitée du public pour un événement pourtant rehaussé par la participation de nombreux internationaux en l’occurence Moulai Slimane, Tarfia Farid et Kenza Dahmani. Ce qui ne dimunue en rien d’ailleurs du mérite de l’association organisatrice. Le doyen de la course est Bengala Mohamed (79 ans), selon la Dépêche de Kabylie. Il est rentré à Alger avec une enveloppe de 5 000 DA. Les champions des cinq catégories hommes sont Tarfia Farid, Moulai Slimane, Atamna Salah Eddine, Allem Ahcene et Aouameur Abdelkader. Kenza Dahmani de Setif a remporté le tournoi dans la catégorie feminine. Les vainqueurs ont eu des prix allant de 12 000 à 40 000DA. C’est pas cher payé mais l’association ne semble pas avoir reçu le soutien qu’elle mérite pour un événement pareil, d’après le journal Liberté de jeudi.(BMS – Voir la vidéo)

Kabylie – médias -L’émission Hanout Maker de la télévision algérienne (la 3) à Tizi-ouzou pour rénover le local d’un tailleur – 8 juin 2012 - L’émission Hanout Maker, sponsorisée par l’opérateur de téléphonie mobile Djezzy et diffusée sur la chaîne de la télévision algérienne la 3 est à Tizi-ouzou depuis jeudi pour rénover en cinq jours le local d’un tailleur à hanouMakerAtiziouzou375la cité Eucalyptus, au centre ville, a-t-on observé sur place.
    Les travaux de rénovation ont commencé dans la matinée et se poursuivaient d’arrache-pied encore à 22 heures pour être au rendez-vous de cinq jours que s’est fixée l’émission pour offrir au propriétaire des lieux un magasin rénové et au design artistique. L’activité du tailleur datait en cet endroit de 40 ans.
    Pour la première journée, il n’y a pas eu foule pour suivre l’entame des travaux, sachant qu’ailleurs, une source proche de l’émission qui a requis l’anonymat affirme que les travaux et le tournage de leur évolution sont suivis par des centaines de personnes. L’émission reprend le principe des émissions du genre  »télé réalité » inventées par les chaînes américaines et ensuite reprises à travers le monde. La plus connue au pays de Barack Obama est celle appelée  »Les Maçons du coeur » qui consiste à construire de fastueuses demeures avec l’aide de sponsors à des membres de la communauté et pour ceux qui s’étaient distingués par leur bravoure et qui se sont retrouvés dans des difficultés.
    Pour sa part,  »Hanout Maker est une façon de faire sortir de l’anonymat certains métiers et  offrir à ceux qui les exercent un coup de publicité pour poursuivre leurs activités utiles à la société », a indiqué la même source.(BMS)

Kabylie – Accident – Un témoin de l’accident de Naciria dit avoir échappé de justesse au camion (Info réctifiée) – 7 juin 2012 - Un automobiliste, témoin d’un dramatique accident qui a décimé mercredi une famille de quatre personnes à l’entrée de Naciria (bien Naciria)  sur la RN 12, a affirmé avoir échappé de justesse au camion semi remorque qui serait juillet2011_17_accident375chargé de ciment et dont les freins ne le retenaient plus à l’entame de la descente dans la zone de la caserne de la police.
     »J’ai aperçu dans le rétroviseur le camion et j’ai anticipé en me mettant de côté et le drame est survenu lorsque ce camion ne parvenait pas à freiner écrasant devant lui un taxi avec un effet domino avec d’autres véhicules alors que la circulation était bloquée  », a-t-il dit.  »Si je n’avais pas changé d’axe il m’aurait broyé le Elwatan_Yermechepremier », a raconté le miraculé alors qu’une famille de deux enfants et leurs deux parents, en perdront leurs vies.
     Le drame est survenu à cause d’un cocktail de circonstances dans le blocage de la route par un embouteillage monstre, une descente d’enfer, un camion peut être surchargé et éventuellement d’une vitesse excessive du conducteur.
     L’excès de vitesse des camionneurs est une réalité sur toutes les routes du pays depuis que les motards de la police et de la gendarmerie en sont absents. Tous les excès sont visibles entre deux barrages de gendarmerie et tout le monde sait qu’il n’y a plus de motards à redouter. Une occasion pour les mal éduqués de la route et de la vie d’en profiter pour semer la zizanie et la mort. Le retour des motards sur nos routes est plus que souhaitable. Il est nécessaire pour réduire le fléau.(BMS)

Ihitoussene – histoire – Un musée et une stèle en voie d’achévément … – 6 juin 2012 – Le projet de musée avec une stèle dédiée au martyrs de la résistance algérienne de 1871 et à ceux de la révolution de novembre 1954 est en voie d’achévement au village Ihitoussene, log230ihitousseneSansde la commune de Bouzeguene, Wilaya de Tizi-ouzou (Kabylie, Algérie).
    Selon M. Kaci Kamel, membre du comité du village Ihitoussene et membre actif de l’équipe chargée du suivi du projet, il ne reste que des travaux de finition pour que le projet soit livré  »on l’espère à l’occasion de ce 5 juillet » (cinquantenaire de la révolution) », a-t-il dit.  »Peut être qu’on décalera la date de l’inauguration de quelques jours », at-il ajouté.
    Le projet a reçu le soutien actif de la communauté villageoise résidente estimée à entre 1200 à 1500 personnes et celle qui vit ailleurs dans le reste du pays et à l’étranger, selon, Kaci Kamal qui est par ailleurs correspondant de presse à Bouzeguene et retraité de l’éducation. Le musée du village sera axé sur la forge dont est réputé le village,  »tadart Ihaddaden ». Le village aux sept enclumes dont il est réputé avait même forgé des armes aux résistants de 1871. Les tombes des martyrs de cette résistance existent à ce jour. Par ailleurs le village a donné 19 martyrs à la révolution de novembre 1954.(BMS – Lire)

Bouzeguene – Karaté – Quatre candidats présentés par le COSB obtniennent leur ceinture noire enfants – 07 juin 2012 – Quatre (4) candidats présentés par le club omnisports de Bouzeguene (COSB) à un passage de grade organisé le 31 mai 2012 à la salle OMS de gue de Constantine à Alger, par la fédération algérienne de karaté-doont obtenu leur ceinture noire enfants, a indiqué  leur directeur technique.
     Il s’agit de AIT MOHAMED Hamou, BESSA  Abderrahmane, KACHTEL  Syphax et TOUABI  Menad.(BMS – Lire)

Journalisme – conférence – Le Président et cofondateur de Rue 89 anime dimanche une conférence à l’ENSJSI de Ben Aknoun - 7 juin 2012 – Pierre HASKI, Journaliste, Président et cofondateur de Rue 89, premier site Internet d’informations générales en France animera une PierreHaskiconférence-débat  le dimanche 10 juin 2012 à 11h à l’Auditorium de l’Ecole nationale supérieure de Journalisme et de Sciences de l’Information (ENSJSI) de Ben Aknoun.
     »Journalisme et site d’infos en ligne » est le thème de cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre d’un cycle de conférences / ateliers de l’ENSJSI, précise un courriel d’invitation de M. Belkacem Ahcène-Djaballah, de l’institut et universitaire et ancien dirigeant du conseil supérieur de l’information.
    Selon une page qui lui est consacrée sur Wikipédia, log230dons2012Pierre Haski est né le 8 avril 1953 à Tunis (Tunisie). Diplômé du Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris en 1974, il devient journaliste à l’Agence France-Presse à partir de 1974 pour être son correspondant en Afrique du Sud entre 1976 et 1980.
    En 1981 il rejoint le journal Libérationpour y rester jusqu’en 2007. »Il crée en mars 2007 le site d’informations Rue89 avec Arnaud Aubron, Michel Lévy-Provençal, Laurent Mauriac, et Pascal Riché. À partir de septembre 2007, il devient également chroniqueur sur Europe 1 tous les mardis et jeudis matins à 7 heures 45 », indique la même source.(B BMS).

Tizi-ouzou – santé - Journées nationales de psychiatrie consacrée à l’actualité sur le suicide  les 09 et le 10 juin à l’auditorium du CHU de Tizi ouzou – 7 juin 2012 - Des Journées nationales de psychiatrie seront consacrées les 09 et 10 juin à l’auditorium du CHU de Tizi ouzou à l »’Actualité sur le suicide  et les tentatives de suicide en Algérie, perspectives et prise en charge », indique un courriel de la cellchu_nedirTojuin2012ule de communication du CHU reçu à kabylienews@yahoo.fr.
      Le Ministre de la Santé, de la Population et de la  Réforme Hospitalière est attendu à l’ouverture de cette manifestation scientifique organisée en quatre séances qui devraient être animées par des professeurs et médecins du secteur. Il s’agit entre autres des Pr F.KACHA, Pr M.S LAIDLI, Pr N.BENSAADI-ZIRI et des Dr M.J.LIMARE et Dr A.MESSAOUDI pour la première séance consacrée au  »constat épidémiologique en Algérie », selon la même source.
     »Situation du suicide en Algérie »,  »Etude épidémiologique du suicide à Oran (2003-2006) »,  »Résultat de l’étude prospective des suicides dans la wilaya de Tizi-Ouzou (2007-2012) »,  »Profil épidémiologique des tentatives de suicide dans la wilaya de Batna (2009-2012) »,  »Tentative de suicide par arme à feu »,  » Stratégie de prévention des tentatives de suicide récidivantes  »,  » Analyse et commentaires des résultats des autopsies psychologiques du suicide à l’EST Algérien   »,  »Le passage à l’acte suicidaire : à propos de l’experience du service de médecine légale sur 05 ans »,  »Autopsie médico-psychologique des suicidés, expérience du service de médecine légale du CHU Tizi-Ouzou »,  » Le suicide » vu par le représentant de la sureté Nationale de la wilaya de Tizi-Ouzou,  »Tentative de suicide en milieu militaire »,  »Situation des tentatives de suicides et suicide au CHU Mustapha » ,  »Le suicide par immolation, approche médico-légale »,  »Suicide, du point de vue neurobiologique » ,  »Conduites suicidaires et enfant »,  »Psychopathologie du suicide chez l’enfant »,  »Le suicide chez les personnes âgées »,  »Suicide Chez l’enfant » ,  »Suicide et religion » ,  »Le suicide le comprendre pour le prévenir », sont entre autres les thèmes retenus pour cdes journées.(BMS)

Algérie – politique – Le FFS se prépare à une série d’assemblées générales à travers une quarantaine de sections locales du 08 au 12 Juin 2012 – 6 juin 2012 – Le premier secrétaire fédéral de Tizi-ouzou du Front des forces socialistes a annoncé dans un communiqué sur le blog de sa fédération une série d’assemblées générales à travers une quarantaine de sections Ali_laskri_ffs151locales du 08 au 12 Juin 2012  »ouvertes aux militants, sympathisants et amis du parti ».
     »Suite aux orientations du secrétariat national relatives à l’évaluation globale du déroulement de la campagne électoral et des élections législatives du 10 Mai 2012, la fédération FFS de Tizi-Ouzou organise une série d’assemblées générales à travers une quarantaine de sections locales, du 08 au 12 Juin 2012. Ces assemblées seront ouvertes aux militants, sympathisants et amis du parti. Elles seront animées par les députés et les cadres du parti. Elles permettront de dresser une évaluation globale dans chaque commune, et par la même, faire un bilan exhaustif de notre participation aux élections. », indique le communiqué.
    Par ailleurs, un autre communiqué daté du 4 juin a annoncé une réunion du secrétariat fédéral pour mardi 05 juin 2012 à 14h00 au siège de la fédération.
    Le parti de Hocine Ait Ahmed vit une crise interne à la suite de sa participation aux législatives du 10 mai en remportant 27 sièges, après recours. De hauts cadres du parti ont été suspendus pour avoir critiqué cette participation. Parmi eux figure notamment Karim Tabbou, ex premier secrétaire qui a indiqué lors d’une rencontre à Bouzeguene vendredi 1er juin qu’il ne s’apposait pas aux ambitions politiques arrêtées par la direction de son parti mais revendique son droit à ne pas être d’accord. Pour lui, la situation actuelle du parti est due au fait qu’il n’y a pas de cadre de débat et parce que le conseil national n’a pas été réuni pour faire l’évaluation de la participation aux législatives.(BMS)

Internet – Dons -Un don de 10.000 DA pour notre site: générosité pour la crédibilité – 6 avril 2012 -C’est avec un très grande honneur que j’annonce un nouveau don de 10.000 DA signe de la générosité des gens de Bouzeguene, de la crédibilité et de l’utilité de notre site. Même Berbère Télévision reprend (à titre gratuit) nos vidéos liées à l’actualité de la  Kabylie.Notre chaîne affiche 230 films log230sagessejuin2012au 6 juin 2012.
    Je regrette que la dernière reprise concernant la vidéo de l’intervention de Karim Tabbou à Bouzeguene, qu’aucune personne de BRTV ne nous ait contacté pour au moins nous prévenir et éventuellement apporter des éclairages sur les circonstances de son tournage, comme le faisait auparavant notre ami Kamal Tarwiht. Conséquence: j’ai eu ensuite à expliquer ces circonstances pour des militants du FFS qui m’ont contacté et qui voulait obtenir le numéro de la chaîne.(BMS – Lire)

Internet – médias -Notre vidéo sur Karim Tabbou à Bouzeguene fait un tabac et suscite des réactions – 6 avril 2012 – Notre vidéo montrant Karim Tabbou à une rencontre de militants et de cadres du Front des forces socialiste (FFS) réunis vendredi 1er juin à Bouzeguene fait un tabac sur karimTabbouVideo-300x168internet comme le montrent les statistiques de sa visite qui ont atteint au matin du 6 juin le nombre de 2.639 en deux jours.
    Cette vidéo et celle de la rencontre (923 visites) ont suscité des réactions multiples dont des appels téléphoniques reçus par son auteur BMS, invité par les organisateurs au même titre que les correspondants de la presse à cette rencontre. Les vidéos ont été filmées en toute transparence au profit de notre site. La presse était admise dans la matinée à cette rencontre contrairement à l’après-midi où les débats étaient à huis clos.
    Berbère télévision a repris dans son journal de lundi à 19:30 (18:30, heure algérienne) la vidéo de l’intervention de Karim Tabbou à Bouzeguene bien qu’aucune personne de la chaîne n’ait contacté BMS (Belkacemi Mohand Said) pour au moins le prévenir et éventuellement apporter des éclairages sur les circonstances de son tournage, comme le faisait auparavant notre ami Kamal Tarwiht. Le contact personnel entre BMS et Kamel Tarwiht est le seul lien amical et … éthique entre les deux parties. BMS, dont apparaît le numéro de portable sur la vidéo diffusée par BRTV, a eu ensuite à expliquer les circonstances de l’enregistrement des séquences à des militants du FFS qui l’ont contacté par téléphone.
    M. Tabbou est en disgrâce au sein de son parti dont il a été le premier secrétaire depuis le dernier Congrès du FFS. Il est suspendu de toute activité au nom du parti et risque l’exclusion. Il est soutenu par une partie des militants et cadres du FFS. Elu député de Tizi-ouzou, il a indiqué qu’il ne s’appose pas aux ambitions politiques arrêtées par la direction de son parti mais revendique son droit à ne pas être d’accord. Pour lui, la situation actuelle du parti est due au fait qu’il n’y a pas de cadre de débat et parce que le conseil national n’a pas été réuni pour faire l’évaluation de la participation aux legsislatives.(BMS – Lire)

Bouzeguene – éducation – CEM Akli Amar: il n’y a jamais eu d’intoxication alimentaire (Le directeur) – 5 avril 2012 –  »Il n’y a jamais eu d’intoxication alimentaire dans notre établissement », a tenu à souligner le directeur du CEM Akli Amar de Bouzeguene , rencontré récemment et qui a voulu rKabylie (Algérie) Agence Free Presse de BMS – mai 2012 bem2012365cevenir sur cette information rapporté par les médias dont notre site le 12 avril dernier.
    Le directeur du CEM, M. Brahmi Mahmoud, a expliqué le phénomène des vomissements qui a gagné plusieurs élèves par le choc que ceux – ci ont reçu en assistant à la scène de l’évacuation d’un malade.
     »Comment peut-il s’agir d’une intoxication alimentaire lorsque l’élève se rétablit en 15 minutes après son évacuation? », s’interroge M. Brahmi comme pour exclure toute forme d’intoxication alimentaire avant de nous accompagner aux cuisines de l’établissement et nous montrer les bonnes conditions d’hygiène dans lesquelles sont préparés les repas des élèves.
    Rappelons que plus de trente élèves du CEM avaient été évacués début avril vers la polyclinique de Laoudha pour avoir donné des signesinsoliteLait5juin2012 dans d’une intoxication  alimentaire, a-t-on rapporté. Tous ces élèves étaient rentrés rapidement chez eux chez eux après avoir reçu des soins pour des  »vomissements ».(BMS)

Bouzeguene – Sport – Les petits karatékas de Bouzeguene raflent 2 médailles d’or; 1 d’argent et 4 de bronze à Alger – 5 juin 2012 – Llog230karatekasJuin2012sanses poussins et pupilles du club omnisports de Bouzeguene (COSB) ont raflé ce 2 juin pas moins de 2 médailles d’or, 1 d’argent et 4 de bronze lors d’une compétition nationale qui s’est tenue à Alger.
    Six (6) jeunes (4 garcons et 2 filles) ont été sélectionnés par la commission des jeunes talents à l’occasion de cette compétition qui s’est déroulée à la salle HARCHA organisée pour célébrer la journée de l’enfance. Quatre autres jeunes ont pu se classer dans le top huit retenu ce jour par la federation algerienne de karate-do, selon le D T S du COSB, H. AZOUAOU.(BMS – Lire avec photos)

Algérie – Partis – FFS – Karim Tabbou parle de menaces reçues et d’appels anonymes à 3 heures du matin – 3 juin 2012 - L’ex-Premier secrétaire du front des forces socialistes (FFS), Karim tabbou375_menaces1juin20121-300x145Tabbou a fait état de menaces qu’il recevait à trois bentahaCigarettenheures du matin sans en préciser davantage la teneur ni leurs origines.
     »Je ne suis pas quelqu’un qui a peur. Devant les pires des situations je n’ai jamais eu peur. Donc les menaces que je reçois aujourd’hui ne me font pas peur », a-t-il indiqué d devant des militants et cadres de son parti réuni vendredi à Bouzeguene indiquant qu’il reçoit des appels anonymes à 3 heures du matin mais que cela ne change pas sa détermination.
    Il a indiqué qu’il ne s’appose pas aux ambitions politiques arrêtées par la direction de son parti mais revendique son droit à ne pas être d’accord. La situation actuelle du parti est due, selon lui, au fait qu’il n’y a pas de cadre de débat et parce que le conseil national n’a pas été réuni pour faire l’évaluation de la participation aux legislatives.(BMS – Lire avec vidéo)

TiziOuzou-divers – Deux morts et plusieurs blessés dans un accident de circulation à la sortie nord de Drâa Ben Khedda – 3 juin 2012 - Deux personnes (un homme et une femme) ont été tuées dimanche dans un accident de circulation survenu vers 8 heures à la sortie nord de Drâa Ben Khedda audraa_benkhedda375_accident3juin2012-300x180 lieu dit  »Les Toumi » faisant également plusieurs blessés parmi les occupants d’un bus d’étudiants dont on ignore le nombre exact.
    Deux habitants des environs, rencontrés sur place, ont indiqué avoir vu de loin le véhicule, dans lesquelles étaient les deux victimes,  »déraper visiblement pour s’envoler et traverser la glissière de sécurité en béton séparant les deux voix et s’écraser devant le bus qui va le traîner sur plusieurs mètres avant de s’immobiliser ».
 bentahaffs   Le choc devrait avoir été terrible à la vue du bus alors que le véhicule des victimes est parti en plusieurs morceaux.Mais c’est l’enquête judiciaire qui déterminera les circonstances exactes du drame. La police, la Gendarmerie et la protection civile ont toutes envoyé des éléments sur place. Des blessés parmi les étudiants ont été signalés alors que la circulation automobile restait jusqu’à midi très difficile dans les deux direction de cette important axe dit autoroute d’Alger, qui mène de Tizi-ouzou vers la capitale et vice versa. Les plus futés sur les axes routiers secondaires ont pris d’autres voies d’évitement soit par Sidi Naâmane soit par Oued Falli pour rallier Tizi-ouzou.(BMS)

Tizi-ouzou – Baccalauréat – 16048 candidats dont 12105 scolarisés et 10096 libres dans la Wilaya de Tizi-ouzou - 3 juin 2012 – Ils sont 16048 candidats dont 12105 scolarisés et 10096 candidats libres à être convoqués à cette session de juin 2012 du baccalauréat dans toute pour toute la Wilaya de Tizi-ouzou.
     Selon un document officiel de la Wilaya rendu public sur internet, l’examen se déroulera à travers 58 centres.  »973 salles sont réservées pour le déroulement des épreuves dont 10 sont retenues pour les handicapés ».  »Concernant l’opération de la surveillance, la direction de l’éducation a mobilisé pas moins de 5235 enseignants du secondaire et moyen et 680 autres pour l’encadrement ».
    Pour la correction,  »la direction de l’éducation de wilaya a retenu deux centres », selon la même source.(BMS)

Algérie – FFS – Des cadres et militants du FFS à Bouzeguene pour un conseil fédéral élargi à plusieurs wilayas - 2 juin  2012 – Des cadres et militants du Front des forces socialistes (FFS, présié par Hocine Ait Ahmed), secoué depuis quelques semaines par une grave crise interne, se sont réunis vendredi en log230ffs1erjuinSans »conseil fédéral de Tizi-ouzou élargi à d’autres wilaya ».
    La rencontre qui s’est déroulée à la salle des fêtes Tajeggigt Ires, près de Bouzeguene centre, a vu la participation de délégations de plusieurs wilayas mais aussi  celle fort remarquée de Karim Tabbou, ex-premier secrétaire, suspendu , il y a quelques jours;  »de toute activité au sein et au nom du parti » par une décision d’Ali Laskri, le premier secrétaire en exercice pour des  »fautes du 3e degré », selon un communiqué du FFS.
   Les intervenants de Béjaia, Bordj Bou arraridj, Alger et Tizi-ouzou ont tour à tour exprimé leur nette opposition à la manière de gérer le parti par la direction actuelle l’accusant de recourir à des menaces à l’égard des cadres et militants du FFS. Ils se sont relayés pour apporter des témoignages sur ce qu’ils considèrent comme des dérapages au sein du parti notamment dans la conféction des listes de candidatures aux législatives du 10 mai écoulé.
log230saidHammiche   Karim Tabbou n’a pas hésité à menacer cette même direction de  »lui mener la vie dure ». Il a lancé un défi à Ali Laskri pour un débat public avec les militants pour expliquer la mesure de suspension qui l’a frappé et de donner les preuves de ce qu’il est accusé.  »On est en train de sauver le FFS », affirmera Tabbou qui a à plusieurs reprises renouvelé son respect au chef du parti, Hocine Ait Ahmed, tout en se disant libre d’avoir ses propres opinions politiques dont celle liées aux choix devant guider la stratégie du parti.
    La rencontre, qui s’est pouirsuivi dans l’après-midi sans la presse, a été l’occasion de confidences qui témoignent de la grave crise qui traverse le FFS et qui divise ses dirigeants et militants. Des résolutions sont attendues au terme de ces travaux.(BMS – Lire avec vidéo et commenter)

Ibouyisfene – Anniversaire – Said Hamadache, le fils de Hamiche a un an et déjà le regard …américain2 juin 2012 – Said Hamadache, le fils de Hamiche, du village Ibouyisfene, a un an et déjà le regard …américain où son père l’a emmené vivre le rêve de la grande nation de Barack Obama, Bill Clinton, Karl Lewis, Woody Allen, Louis Armstrong et bien d’autres. Le petit Said est né le 27 mai 2011. Il a soufflé sa première bougie dimanche. Nous lui adressons nos félicitations et nous lui souhaitons tout le bonheur et la réussite au pays des states.(BMS – Lire)

Bouzeguene – Décès – Deuil à Ibouyisfene et At Said: décès de Yahou Smail et Kacel Zahoua – 2 juin 2012 - Les deux villages voisins de la commune de Bouzeguene, Ibouyisfène et Ath Said, vivent dans le deuil ces eux derniers jours à la suite des décès de deux personnes en 48 heures.
 bentahabouteflika   Il s’agit dans le village d’Ath Said du décès de Mme Kacel Zahoua née Guettaf, âgée de 95 ans, qui emporte avec elle la mémoire d’une époque solidaire. Elle a été enterrée vendredi au cimetière du village.
    Au village Ibouyisfene on déplore le décès, après une longue maladie, de Yahou Smail fils de Said El Hocine, . Son enterrement est prévu ce samedi 2 juin  en milieu de journée. Il était âgé de 68 ans. Nous présentons nos sincères condoléances attristées aux deux familles ainsi qu’à leurs villages.(BMS)

Ath Ikhlef – Décès – évocation – Evocation du parcours de Nna Cherifa Belkhir née Kashi qui nous a quittés il y a quelques jours – 2 juin 2012 - L’image de Nna Cherifa Belkhir née Kashi , du village Ait Ikhlef ‘Bouzeguene, aarch ath yedjar, Tizi-ouzou), qui nous a quittés il y a quelques jours restera certainementlog230BelkhirCherifaSans gravée dans la mémoire des enfants de l’école du village où elle avait servi à la cantine pendant 25 ans avant de prendre se retraite en 2005.
   Tout le monde appréciait cette femme devenue veuve jeune à la suite du décès dans un accident de circulation de son époux; le regretté Belkhir Mohand Amokrane, ancien secrétaire de la Kasma FLN de Bouzeguene. Elle sacrifiera depuis sa vie pour élever son fils unique, Akli qui vit actuellement à Marseille (France).
   Akli tient à remercier tous ceux qui l’ont soutenu à la suite du décès de sa mère le 27 mai à l’hôpital d’Azazga. Il tient à saluer notamment ses cousins, Mohand , Hakim, Aziz et Rachid qui s’occupaient de sa mère lorsqu’il n’était pas là. Il tient à remercier tous ceux qui l’ont soutenu également à Marseille à la suite de la perte de sa mère qui a été enterrée lundi au cimetière de Sidi Abdelouahed. A Dieu nous appartenons, à Lui nous retournons.(BMS)

Algérie – Partis – Le FFS tient vendredi à Bouzeguene un conseil fédéral élargi à 14 autres wilayas – 1er juin  2012 - Un conseil fédéral du Front des forces socialistes de la Wilaya de Tizi-ouzou élargi à 14 autreslog230ffs Wilayas, est annoncé pour vendredi à Bouzeguene (au nord-est de la Wilaya de Tizi-ouzou), a-t-on appris de sources concordantes proches de ce parti.
    Le conseil fédéral se tiendra à la salle des fêtes située sur la route de Bouzeguene vers le village Sahel.
log230newlatter31mai    Une conférence de presse est prévue à 10 heures, suivie d’un déjeuner et d’un débat dans l’après-midi entre militants du FFS.
    Une déclaration sanctionnera les travaux de ce conseil fédéral qui intervient alors que le parti de Hocine Ait Ahmed traverse une grave crise interne marquée par des sorties médiatiques de cadres du parti très critique à l’égard de la direction actuelle.(BMS – Lire)

Bouzeguene – Site – Vos dons de 2012 m’ont aidé à m’équiper en plusieurs outils - 1er juin 2012 - J’adresse un grand merci aux donateurs de cette année 2012 qui m’ont permis de m’équiper mieux en plusieurs outilslog230dons2012sans destinés à la gestion des trois sites de diffusion de l’actualité locale à Bouzeguene, de la Kabylie et du reste de l’Algérie et du monde.
    Vos dons ont servi à l’achat d’un micro ordinateur portable de type Acer pour près de 45.000 dinars, des flashdisk et cartes mémoires pour appareil photo (11.000 dinars) ainsi qu’un porte-documents pour 3.000 dinars soit un total de 58.000 dinars. J’ai reçu depuis le début de l’année 51.200 DA de dons.
    Je considère que le niveau des dons est encore faible car en plus de cet équipement j’engage de nombreux frais pour la recherche de l’information et sa diffusion. Je paie une connexion internet mensuelle de 1750 DA. Cette situation risque de devenir insupportable pour moi et vous comprendrez que l’activité du site se réduise si je n’obtiens pas davantage de soutien de votre part.(BMS – Lire)

Bouzeguene – évocation – Il y a sept ans nous quittait l’ancien élu et maire de Bouzeguene El Hadi Sadji (Évocation) - 30 mai 2012 - Il y a sept ans , le 31 mai 2005, décédait après une longue maladie El Hadi Sadji, connu comme élu, puis vice-président et enfin président de l’assemblée populaire communale (APC) de Bouzeguene mais aussi comme retraité de la famille de l’éducationelhadii230sanstexte où il a passé 37 ans de sa vie au service de l’enseignement à travers plusieurs écoles de la Wilaya de Tizi-ouzou.
    Le regretté Sadji El Hadi, né le 5 avril 1940, est entré dans l’enseignement le 18 février 1962 à l’école de Tifrit Ath El Hadj dans la région d’Azzefoune avant de rejoindre le 1er octobre 1963 celle de Houra qu’il quittera une année scolaire plus tard pour se rendre à l’école d’Ath Said de la même commune de Bouzeguene le 25 septembre 1964. Il y restera jusqu’au 18 septembre 1973 pour rejoindre alors l’école d’Ibakarene dont il deviendra le directeur le 1er janvier 1990 et qu’il ne quittera qu’à sa retraite le 31 mars 2000.
    Le défunt Sadji El Hadi a mené parallèlement à compter de décembre 1984 une carrière politique en se faisant élire comme membre du FLN dans l’assemblée populaire communale de Bouzeguene avant d’en devenir le 2ème vice-président de l’assemblée dirigée alors par le défunt Sadou Ramdane. Il assurera l’intérim de la présidence de l’APC du 29 décembre 1986 jusqu’au 18 janvier 1987. Il sera installé comme maire après un vote interne au terme de cette courte période et à la suite du décès du maire.
    Il a laissé sept enfants qui ont réussi chacun dans son domaine dont une fille, Soraya; mariée et employée à la BDL à Alger. Il est le père de l’actuel maire de Bouzeguene, Sadji Mourad. Ses autres enfants sont Djillali, ingénieur de son à la télévision algérienne, Azem, ingénieur en informatique à Paris, Khaled, ingénieur à la BDL Tizi-ouzou, Yousri, ingénieur à Paris et Menad, titulaire d’un management en commerce et qui s’occupe du commerce familial à Bouzeguene.
    A l’occasion de cette évocation, sa famille demande à tous ceux qui l’ont connu et apprécié d’avoir une pieuse pensée à sa mémoire. A Dieu nous appartenons, à Lui nous retournons.(BMS – Lire)

Retrouvez toutes nos précédentes infos du mois de mai et autres mois 2012  - 2011 etc …

 

Photo_une_partage740

Kabylienews ou ma façon de ne pas être un trois quarts de journaliste … même à la retraite

Belkacemi Mohand Said — kabylienews@yahoo.fr— Mobile 0772.13.88.88


Daho Ould Kablia en tête des 15 premières personnalités les plus influentes en Algérie désignées par almanach-dz de Belkacem Ahcene-Djaballah

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Daho Ould Kablia en tête des 15 premières personnalités les plus influentes en Algérie désignées par almanach-dz de Belkacem Ahcene-Djaballah dans Accueil gif740bouzeguene

Accueil Politique Société Culture Villages Carnet Pensée Décès Avis Vidéos
daily740_80 dans Accueil
barrekab3
Algérie — présse — politique
Daho Ould Kablia en tête des 15 premières personnalités les plus influentes en Algérie désignées par almanach-dz de Belkacem Ahcene-Djaballah

 

Tizi-ouzou, 27 décembre 2011 – Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Daho  Ould Kablia, a été désigné en ould-kablia_dec2011tête des 15 premières personnalités les plus influentes en Algérie par le site almanach-dz de mars_12_ahcenedjaballahl’universitaire Belkacem Ahcene-Djaballah.
    Il a été désigné surtout pour  »son poste de Président de « l’Association des Anciens du Malg » (ministère de l’Armement et des liaisons générales au sein du GPRA durant la guerre de libération nationale ) , depuis de très longues années »,  précise la même source.
    Le choix de la liste, qui est passée de 10 à 15 personnalités pour sa 3ème année d’existence,  »s’est fait sur la base d’une observation continuelle tout au long de l’année , avec, en parallèle,  la récolte , non encore très formalisée, d’avis et d’opinions , tout particulièrement dans les milieux de l’enseignement universitaire  et de la presse », a expliqué M .Belkacem Ahcene-Djaballah dans un courriel reçu à kabylienews@yahoo.fr.
    Derrière M. Ould Kablia suivent Abdelkader Bensalah, le président du Conseil de la nation, Brahimi Lakhdar, Conseiller spécial du Sg de l’Onu et ancien diplomate algérien, Cheikh Tahar Ait Aldjat, personnalité religieuse, Ahlam Mostaghanemi, écrivaine, le rappeur Lotfi Double Canon, Annie Steiner, Moudjahida et  poétesse, Reda Hamiani, président du Forum des chefs d’entreprises (FCE), Babès Mohamed Seghir, président du Conseil national économique et social (Cnes), Aourag Hafid, haut fonctionnaire au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Hamidechi Boubekeur, journaliste à El Watan, Asma Guenifi, secrétaire générale de l’association Ni Putes Ni Soumises (NPNS), Djabi Nacer, universitaire, Kerbadj Mahfoudh, dirigeant sportif et Slimane Benaissa, homme de théâtre.(BMS)

Belkacemi Mohand Said – 0772.13.88.88kabylienews@yahoo.fr

      ALGERIE : VIP 2011

     Pour la troisième année consécutive, le site www.almanach-dz.com présente sa liste des personnalités les plus influentes (Very influent personalities) . Durant les deux années précédentes, la liste avait sacrifié aux canons habituels en se limitant à un Top ten . A partir de cette année, il s’agira d’un TOP 15.
    Le choix se porte  non sur des personnalités occupant des postes de décideurs, mais sur des personnalités  qui, tenant compte de leurnotoriété, position, fonction et actions ont un « pouvoir » d’influence sur tout ou parties de la  société
    Le choix s’est fait sur la base d’une observation continuelle tout au long de l’année , avec, en parallèle,  la récolte , non encore très formalisée, d’avis et d’opinions , tout particulièrement dans les milieux de l’enseignement universitaire  et de la presse. 

Belkacem Ahcene-Djaballah

1/ Daho  Ould Kablia  (Vie politique – Ministre) :  78 ans,  diplômé de droit ,  après avoir été très longtemps secrétaire général du ministère de l’Intérieur puis wali (Mostaganem, Tiaret, Tlemcen, Oran, Skikda, Alger), sénateur, ministre délégué à partir de 2001, il est ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales depuis mai 2010…mais , c’est, surtout, son poste de Président de « l’Association des Anciens du Malg » (ministère de l’Armement et des liaisons générales au sein du GPRA durant la guerre de libération nationale ) , depuis de très longues années , qui fait son « pouvoir » d’influence.

2/ Abdelkader Bensalah (Vie Politique – Homme politique) : Juriste de formation, journaliste de profession (il fut directeur du quotidien Ech Châab dans les années 70), Abdelkader Bensalah, 71 ans, est président du Conseil de la nation  depuis le 2 juillet 2002. Il avait remplacé  Mohamed-Chérif Messaâdia, décédé. Il avait été nommé , le 25 juin , membre du Conseil de la nation au titre du tiers présidentiel, alors qu’il était déjà président de l’Apn (il y avait été élu en tant que député Rnd de la circonscription d’Oran).
    Abdelkader Bensalah a été rapporteur et porte-parole officiel de la Commission du dialogue national (Cdn) et de la Conférence de l’entente nationale en janvier 1994. 
    En mai 1994, il avait été élu président du Conseil national de transition. A.Bensalah , qui a rejoint très jeune les rangs de l’Aln , a été décoré de la Médaille de l’Aln et de celle du Mérite national. Il a été également directeur de la Communication au ministère des Affaires étrangères, et ambassadeur d’Algérie en Arabie Saoudite. 
- Jeudi 11 janvier 2007, il est reconduit dans ses fonctions à l’unanimité , le Président de la République l’ayant reconduit dans la liste du tiers présidentiel.
- En mai 2011, il est désigné par le Président de la République pour diriger les consultations nationales (avec les partis politiques et les personnalités nationales)  sur les réformes politiques, avec pour adjoints Mohamed Touati et Mohamed – Salah  Boughazi, conseillers de A. Bouteflika.

3 / Brahimi Lakhdar (  Relations internationales – Diplomate)
Début mai 2005, Lakhdar Brahimi, Ambassadeur (1971-1979), Secrétaire général- adjoint de la Ligue des Etats arabes (1984-1991),Conseiller diplomatique du président de la République de 1982 à 1984, ministre algérien des Affaires étrangères (1991-1992), diplomate de l’Onu en tant que représentant personnel du Sg Koffi Anan à partir de 1993 (date de sa retraite dans la diplomatie algérienne), a été honoré du prix annuel « Khalil Jabran Spirit of Humanity Awards » (institué en 1999), décerné par la Fondation de l’Institut arabo-américain (Aaif), en reconnaissance de son engagement et à son soutien pour la promotion de la coexistence et le développement des valeurs humaines et culturelles.
    Conseiller spécial du Sg de l’Onu, il a reçu, début juillet 2004, la médaille Dag Hammarsjhold, du nom de l’ancien Sg de l’Onu mort tragiquement en 1961 au Congo. Il a effectué, aussi, un grand nombre de « missions impossibles » à travers le monde Né en 1934 à El Azizia (Bouira), Lakhdar Brahimi, a quitté ses études de droit, à Paris, en 1956, pour rejoindre le Fln (il est membre fondateur de l’Ugema). Il n’a alors que 22 ans et il est chargé de représenter la Révolution algérienne à Djakarta, dans l’Indonésie dirigée par Soekarno.
    Début décembre 2005, Lakhdar Brahimi annonce qu’il a décidé de se retirer de la scène internationale à la fin de l’année pour « prendre, à 71 ans, sa retraite ». Et, les rumeurs ont vite fait de le voir , alors, comme étant le successeur de A. Bouteflika (malade) à la présidence de la République, ce qu’il a totalement démenti……ou, en 2011, de président du Conseil constitutionnel (fonction qu’il aurait refusé) …..ou, bien plus.
   Sa fille, journaliste, est l’épouse du jeune frère de l’actuel  Roi de Jordanie 

4/ Cheikh Tahar Ait Aldjat (Vie religieuse – Penseur) : 94 ans (né à Tamokra , en Kabylie, en 1917). Personnalité religieuse au parcours exemplaire. Il a rejoint  les rangs de l’ALN dès le déclenchement de la guerre de libération, nationale, et a combattu auprès du colonel Amirouche avant de rejoindre l’extérieur. Enseignant de 1963 à 1978, année de sa retraite, il sera imam et continuera jusqu’à ce jour, à enseigner dans les mosquées . Il a , par  ailleurs participé à la reconstruction de la  la zaouia de Tamokra (fondée en 1440 et détruite par l’armée coloniale en 1956).
    Pour lui , ‘Aâlem malékite, ayant participé, avec modération, au mouvement islamique du début des années 90, « l’apparition du salafisme en Algérie a divisé la société . Auparavant , le peuple était uni . Il suivait les préceptes de l’école malékite…J’ai toujours pensé que des contenus étranges sont venus non seulement de l’Occident, mais, aussi, de l’Orient dont le salafisme ».

5/ Ahlam Mostaghanemi (Culture – Littérature) :  Née le 13 avril  1953 à Tunis au sein d’une famille algérienne originaire de Constantine ayant émigré après les événements du 8 mai 1945,  Ahlam Mostaghenemi a suivi des études secondaires à Tunis, puis à Alger.
    Jeune, déjà, elle anime   une émission radiophonique très appréciée, Hamassat  Littérature et mélodie). Licenciée en Lettres arabes (Faculté d’Alger) en 1976  puis docteur en sciences sociales du Maghreb à la Sorbonne (Paris) en 1982, elle s’installe, par la suite , en 1994, à Beyrouth.
    Son roman, Dhakirat El Djassad  (Mémoire de la chair), publié à Alger (à l’Enag en 1992)  , passe inaperçu…mais amorce sa célébrité au Machreq . En 2010, il est adapté , par la télévision d’Abu Dhabi et est diffusé partout sur les chaînes arabes durant le Ramadhan 2010. (En Algérie aussi)
    Un autre roman, paru à Beyrouth en 1997 , Fawdha al hawwass  (Le désordre des sens) lui permet d’obtenir le prix Nadjib Mahfoud. Le roman connaît un succès inégalé dans le monde arabe et devient assez vite un best-seller, avec des dizaines d’éditions en plusieurs langues.
    Elle est mariée , depuis 1997, à Georges Rassi, un publiciste libanais

6/ Lotfi Double Canon (Culture – Musique) : 36 ans en 2011 (né à Annaba), Rappeur. Géologue de profession, Lotfi double Kanon, Lotfi Belamri de son vrai nom,   produit des textes qui racontent les problèmes quotidiens des jeunes, le foisonnement de la vie urbaine et la solitude des milieux ruraux. Il fustige autant le pouvoir que les moudjahidine, les laïcs que les intégristes, les corrompus que les corrupteurs. Prolifique (il a sorti plus de dix albums en dix ans), et auteur à succès, Lotfi est le seul rappeur qui s’écoute en famille. Ses colères sont saines et son enthousiasme contagieux. Il est très rarement présent sur les plateaux de la  télévision nationale. En 2011, durant le Ramadhan (août) , il présente une courte émission mi prêche – mi critique sociale  (Allah Yehdihoum)  , tous les soirs, sur Beur TV (un projet présenté à Télé Coran de l’ENTV ….qui l’avait refusé. Il s’était fait remarquer, un jour , en s’en prenant violemment au Dg de l’ENTV de l’époque, HHC, lors d’une conférence de presse, l’accusant de favoritisme…entre autres ) . Il a été, aussi , acteur de théâtre. Il consacre énormément de son temps aux à des activités caritatives.
    En 2011, ses concerts , Guelma, Batna, Sétif , Annaba , à Tizi Ouzou…… ont littéralement  « explosé » les milliers de fans;…et cela a , d’ailleurs, donné bien du souci aux forces de sécurité . 

7/ Annie Steiner, née Fioro (Histoire – Moudjahida) : - Elle  avait alors 28 ans quand elle fut arrêtée par la police coloniale, en février 1956. Native de Marengo (Hadjout aujourd’hui), issue d’une famille aisée de pieds-noirs depuis trois générations, sans être militante de parti, ou d’une quelconque organisation, elle opte pour  » l’Algérie Algérienne  » en s’engageant dans les réseaux clandestins du FLN. Elle était militante de la zone autonome dans le réseau Alger-Sahel, celui même dans lequel était affectée Hassiba Ben Bouali. Elle sera reniée, comme bien d’autres Algériens d’origine européenne, par la famille et les amis qui la considéraient comme  » traître « . Alors qu’elle était en prison (condamnée à la réclusion  » criminelle  » par le tribunal des forces armées d’Alger), son époux demandera le divorce …et, plus tard, la garde de ses deux fillettes lui sera retirée. En prison (El Harrach et ailleurs), elle découvre une autre famille, celle de ses co-détenues. Juriste (licenciée de la faculté de droit d’Alger), elle ne laisse aucun répit à l’Administration pénitentiaire pour faire reconnaître le statut de détenues politiques aux militantes du FLN emprisonnées.
    Au lendemain de l’indépendance, on la retrouve autour de Mohamed Bedjaoui, assumant la lourde tâche de réorganiser la nouvelle administration après le départ de l’encadrement français. Haut fonctionnaire au secrétariat général du gouvernement, elle contribuera, jusqu’à sa retraite en 1991, à la formation de dizaines de cadres de la Fonction publique algérienne.
    Femme de conviction, femme d’action et de réflexion, poétesse aussi, elle reste, à plus de 80 ans (en 2007) toujours présente, tout particulièrement au sein des associations.  Et, elle n’a jamais quitté l’Algérie. Comme elle n’a jamais demandé la double nationalité.
    En septembre 2011, Les Amis de Abdelhamid Benzine (Association) ont publié un ouvrage (sous forme d’interview menée par la journaliste Hafida Ameyar, et avec un avant-propos de Ahmed Ancer) un ouvrage « La Moudjahida Annie Fioro-Steiner . Une vie pour l’Algérie » (190 pages).
     Un ouvrage qui a connu un large succès et, lors des séances de dédicaces, une foule de jeunes l’avait interrogé

8/ Reda Hamiani (Economie -Entrepreneur) : – 66 ans (né le 4 mai 1944 à Mostaganem). Economiste de formation, il est le président du Forum des chefs d’entreprises (FCE) depuis février 2007. À la tête d’une entreprise de textiles depuis 1962, les Hamiani ont résisté aux vagues de nationalisations qui ont touché les unités industrielles privées lors des deux premières décennies de l’Algérie indépendante. Leurs produits de marque Redman sont très appréciés en Algérie et à l’étranger…et ils ont diversifié leurs activités dans de nouveaux créneaux porteurs tels l’agroalimentaire, les télécommunications, et l’hôtellerie.
    En 1994-1995, après avoir assuré la présidence d’un organisation patronale, la CAP, créée en 1989, il devient, dans le gouvernement Mokdad Sifi, ministre de la  PME (après avoir été ministre délégué dans les gouvernements Belaid Abdeslam et Redha Malek) . À la tête du patronat algérien , il participe à tous les débats portant sur l’avenir économique du pays.Sa soeur est Soraya Rahim, une femme d’affaires influente.
    Le 27 mai 2009, Reda Hamiani est réélu président du FCE (par 130 voix contre 59 pour Slim Othmani de NCA, Rouiba). Et, le jeudi 17 novembre 2011 , il est réélu pour un troisième mandat, l’emportant, cette-fois-çi, largement, devant Mohamed Bairi (97 voix contre 63)

9/  Babès Mohamed Seghir ( Société – Cnes) : 68 ans, diplômé es-sciences politiques , cadre d’administration centrale, secrétaire général au ministère de la Protection sociale avec Z’hor Ounissi alors première femme ministre, président du Fonds de participation Services, délégué à la Réforme économique, il devient ministre de la Santé et de la Population dans les gouvernements Belaid Abdeslam et Reda Malek , de Juillet 1992 à Avril 1994. Ayant disparu de la scène politique nationale durant quelques années, il  y revient avec l’arrivée à la présidence de la République de Abdelaziz Bouteflika (il est membre du staff de campagne, avec Abdelaziz Ziari, entre autres) ….qui le place à la tête du Conseil national économique et social (Cnes)  après la « démission » de Mohamed Salah Mentouri , jugé alors peu conciliant et trop critique.
    Le Cnes devient , peu à peu, une sorte de « bureau d’études » de la présidence de la République (qui n’a d’ailleurs pas renouvelé les membres qui devaient l’être) fonctionnant avec des « commissions ad hoc » .
    En 2011, une grande opération a lieu , menée de main de maître et au « pas de charge » par le président du Cnes lui-même, , en parallèle avec le projet de réformes politiques initié par le président ce la République : des consultations locales (par wilaya) puis régionales (par grands groupes de wilayas), enfin nationale …avec les élus locaux , les autorités locales et les représentants de la société civile…sur « le développement local ». Un certain succès ! ne serait-ce qu’au niveau de la mobilisation  et de la collecte d’informations.

10/ Aourag Hafid (Recherche scientifique – Haut fonctionnaire) : Directeur général de la Recherche scientifique et du Développement technologique au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique depuis 1998. Il gère un budget de 100 milliards de dinars  (programme à projection quinquennale ) , 30 000 chercheurs ,14 plans nationaux de recherche et plus de 100 actions à exécuter en 2009. 

11/ Hamidechi Boubekeur (Communication – Journalisme ) :  65 ans en 2011 (ou plus) et 45 ans de presse , Hamidechi Boubekeur, né à Constantine , est le parfait journaliste autodidacte, formé « sur le tas ». Il est vrai que sa formation d’Instit’ l’ a beaucoup à maîtriser la langue française….et ses chroniques restent, même en cas de désaccord sur le fond, un délice dans leur forme.
    Il a débuté à An Nasr (Constantine) où il a côtoyé Malek Haddad et Kateb Yacine dans la rubrique culturelle du journal, puis a continué son chemin à El Hadef, l’hebdomadaire sportif. Il a même créé son propre journal, Les Nouvelle des l’Est (qui a cessé sa parution en 1992). Il a fait l’ Aps, El Watan, Le Matin…et, enfin Le Soir d’Algérie pour une chronique hebdomadaire paraissant tous les samedis.
Une chronique, écrite dans une langue sublime décryptant à distance les « querelles du sérail »,  très attendue …par tous.
    Franchement à gauche, très engagé  socialement , démocrate jusqu’au bout de sa plume,  son style et analyses ne laisse personne insensible. C’est pour cela (et aussi pour son humilité) qu’il accumule les Prix , « pour l’ensemble de son oeuvre » (celui des Amis de Abdelhamid Benzine puis, en 2011, le prix honorifique Omar Ourtilane).
    En octobre 2011, il publie ses « Lettres de province » chez Arcanes Editions, recueil de ses chroniques (430 pages) , classées depuis 2004 et qui restitue le climat politique du pays.

12 / Asma Guenifi (Société – Communauté nationale à l’étranger) : - Asma Guenifi, secrétaire générale de l’association Ni Putes Ni Soumises (NPNS), est élue dimanche 11 novembre 2011, présidente de l’association réunie en congrès à Dourdan Essonne)
    Assia  Guenifi succède à Sihem Habchi, qui ne s’est pas représentée après un mandat de quatre ans.
Fondatrice de l’Association des femmes euro-méditerranéennes contre les intégrismes (Afemci), Asma Guenifi, une mère de famille de 36 ans résidant à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), est une militante anti-intégriste qui s’est jetée dans ce combat après l’assassinat de son frère en 1994 par des islamistes à Alger.
    Arrivée en France après ce drame, elle crée l’association Hichem, du nom de son frère assassiné (son père st un réalisateur de cinéma algérien). Avec de « jeunes exilés », elle parcourt l’Hexagone pour sensibiliser les Français aux dangers de l’intégrisme.
    Assia Guenifi a obtenu 67 voix contre 30 pour sa concurrente Djamila Alla, présidente de NPNS Gironde-Aquitaine.
L’association été créé en 2003 après le meurtre de la jeune Sohane Benziane, brûlée vive dans la cave d’une cité de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) par son « copain » jaloux.
    Le nom volontairement provocateur de Ni Putes Ni Soumises se voulait un « cri de colère » contre le machisme et les violences faites aux filles dans les quartiers populaires. 
    L’association, très influente dans les médias et auprès des dirigeants politiques, revendique une part active dans l’élaboration des lois sur le voile intégral ou le mariage forcé. Depuis 2007, elle a obtenu un statut consultatif auprès de l’ONU.
    Fortement contestée en interne, la présidente sortante a choisi de ne pas se représenter. Sihem Habchi, qui avait succédé à la fondatrice Fadela Amara en juin 2007 lorsque celle-ci avait été nommée secrétaire d’Etat, a connu une fin de mandat difficile.
    En octobre, elle a affronté une grève de deux semaines de la quasi-totalité des salariés, critiquant son caractère et sa gestion. Elle a déposé plainte pour diffamation après une série d’articles inspirés par un courriel anonyme.
    A sa création, NPNS était proche du PS. L’entrée de Fadela Amara au gouvernement avait provoqué une scission au sein de l’association, avec la démission de près de la moitié des comités locaux et le départ de la co-fondatrice Safia Lebdi. Les démissionnaires ont fondé Les Insoumis-es. 

13 / Djabi Nacer (Enseignement supérieur – Chercheur) : 56 ans  (né le 18 octobre 1955 à M’Doukal, wilaya de Batna), sociologue . Professeur au département de Sociologie de l’Université d’Alger, chercheur au Centre de recherche en économie appliquée pour le développement (CREAD), il est aussi l’auteur de plusieurs ouvrages sur les mouvements sociaux et politiques et le syndicalisme . Bon bilingue (arabe-français), d’une très grande disponibilité et d’un grande ouverture d’esprit, il participe à plusieurs émissions de radio et écrit souvent dans la presse écrite. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont le tout dernier ( 2011) , Al Wazir Al Djazairi, Oussoul wa Massarat, portraits de 150 ministres (notamment 18 femmes sur les 20 ministres femmes qu’a eues l’Algérie). Il a précisé qu’en Algérie, on ne connaît pas ceux qui nous gouvernent. Par exemple, « ce n’est qu’après sa mort que nous avons connu le vrai nom de Boumediène ».

14/  Kerbadj Mahfoudh (Sports – Manager) : Il a fait carrière dans la presse écrite en tant qu’administrateur et il dirige l’Imprimerie officielle depuis près de deux décennies. Originaire de Jijel, amoureux de football, il prend   les rênes du CR Belouizdad (ex- Belcourt) qu’il arrive à sauver des effets des crises (surtout organisationnelles et de gestion) connues par le football de haut niveau dans les années 2000. D’ailleurs, dès sa première saison, Il décroche la Coupe d’Algérie 2004 contre le CABBA, , chose qui n’était plus arrivée depuis 1995 au club .C’est donc, logiquement , qu’il est élu , par ses pairs, le 3 juillet 2011, comme premier président de la Ligue professionnelle de football qui a commencé cette saison sportive 2011 – 2012.
    Soutenu par le président de la FAF, proche du milieu de la communication dont il est issu, ayant le sens des relations humaines sereines, tout particulièrement dans un milieu de plus en plus rongé par l’argent..et face à un port-roi connaissant des hauts et des bas en des laps de temps assez courts, sous le regard plus que critique des supporters , il est tout de même arrivé à traverser bien des écueils.

15/ Slimane Benaissa (Culture – Théâtre) : , Slimane Benaissa est celui qui a créé, en 1978, la première compagnie indépendante de théâtre en Algérie. Il a été, aussi, directeur du théâtre régional de Annaba (1977) puis, en 1979, sous-directeur du théâtre au ministère de l’Information et de la Culture (avec Reda Malek comme ministre, et en compagnie de Rachid Boudjedra, de Mohammed Khadda, de Mohamed Saidi et de Noureddine Abba).
    Après 20 ans d’activité théâtrale en Algérie, il est obligé, à cause du terrorisme, de s’exiler en France en février 1993. Depuis, il ne cesse d’accumuler les succès en France et à l’étranger. Slimane Benaissa, issu d’une famille  de Guelma ayant longtemps vécu à Annaba (une ville ouverte sur la Méditerranée), excellent bilingue (arabe et français, en plus du mozabite), maîtrise l’arabe parlé à la perfection et c’est ce qui a fait ses premiers immenses succès avec Boualem Zid El Goudem (1967) et Babor Ghraq (1978), entre autres. Il est l’auteur (et aussi l’acteur quand il le faut) de plusieurs pièces de théâtres (El Maghrour, Youm El Djemâa, Rak Khouya ouana Chkoun….), de plusieurs scénarii de films et de cinq romans (dont Les Fils de l’amertume , Prophètes sans Dieu, Mémoires à la dérive, Ailleurs,
ailleurs. Le  tout dernier, Les colères du silence , paru en 2005, parle de  la France de l’exil et d’ un peuple trahi, brisé par une élite affairiste.
     Mercredi 16 novembre 2005, après plus de dix années d’exil, Slimane Benaissa est revenu , pour la première fois, au pays, avec une conférence de presse au Centre de presse d’El Moudjahid. Pour lui, « il veut construire son retour ».
    Depuis 1993, Slimane Benaissa a créé , en France, plusieurs autres pièces de théâtre  Mi- 2010, Alger, il enregistre sa pièce, créée en France en 1994, pour la seule télévision algérienne,  Conseil de discipline, tout en préparant une autre pièce, Rahat Larouah.
    En 2010, il campe, avec brio, le personnage de Messali Hadj, le leader nationaliste algérien  des années 50, dans le film long-métrage Ben Boulaid du réalisateur Ahmed Rachedi, film diffusé aussi, en feuilleton, à la télévision durant le mois de ramadhan.
    En 2011, et à partir de mai , Silimane Benaissa présente son nouveau spectacle El Moudja Wellat (le retour de la vague) à travers l’Algérie. Un monologue qui se veut un double bilan – critique et à l’humour « assassin »  – sur la situation politique du pays, tout en chantant la liberté, le patriotisme, l’amour, l’immigration, le politique.  » Un regard sur l’Algérie, région par région, période par période jusqu’à ce jour …… ».  Un succès fou !

bas_bouzeguene3
daily740_80bis

bas_bouzeguene

BMS sites: – Bouzeguene NewsKabylie Newssur Unblog.fr  – Kabylie News

1...34567...16

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...