• Accueil
  • > Recherche : proverbe kabyle enfant circoncis

Kabylie (Algérie) Agence de Presse Free Lance de BMS – 01/2011

Classé dans : — Mohand Said Belkacemi @

Belkacemi Mohand Said – kabylienews@yahoo.fr – Mobile 0772.13.88.88

  Kabylie (Algérie) Agence de Presse Free Lance de BMS - 01/2011 dans Accueil youtube1dailymotion1 dans Accueil

Yahoo!.-Google.-Voila.-Hotmail.Presse.algérienne - Kabylie News. Bouzeguene News

barreblanc
barreblanc

Bouzeguene-Presse : Salem Hammoum très touché par vos messages de soutien - 1 février 2011 - salem_hamoum230DaNotre ami Salem Hammoum s’est montré mardi très touché par les messages de soutien que les internautes lui ont témoigné via Kabylie News et dans des appels téléphoniques qu’il a reçus.
    Salem, qui affiche un état général très satisfaisant à la suite d’une délicate opération chirurgicale qu’il a subie dimanche à l’hôpital Mustapha à Alger, a lu avec émotion vos messages que nous lui avons remis lors de la visite que nous lui avons rendue (13h15heures)
    Il devrait rentrer chez lui très prochainement. D’ores et déjà il affiche une bonne mine et nous prions pour qu’il guérisse vite pour continuer son travail d’information au profit notamment de la région de Bouzeguene. Il ya lieu de noter que nous venons de recevoir par courriel à
Kabylienews@yahoo.fr d’autres messages de soutien mais il serait le mieux que vous les postiez sur kabylie News sur unblog.fr. Nul doute que la boite E-mail de Salem, salem2004@yahoo.fr , serait pleine de vos réactions de soutien.(BMS- Lire et réagir)  

Kabylie-politique: Idir Djouder: Le champion de la suspicion … suspecté – 31 janvier 2011 – La terre tourne. La preuve en est que Idir DJOUDER, le champion de la suspicion envers plusieurs victimes, est devenu lui-même suspect pour ses amis du mouvement pour l’autonomie de idirdjouderanavadla Kabylie (MAK) comme vient de le révéler une crise de confiance au sein du Gouvernement provisoire kabyle de Ferhat Mehenni le poussant à démisionner ou à être démis.
bentahamoubarak    Rappelez-vous comment il accusait BMS d’être un agent du DRS chargé de normaliser la Kabylie dans un texte sur le site de sa radio kabyle-fm, sans fournir la moindre preuve sinon qu’il travaillait alors à APS. BMS vient de quitter en janvier cette agence, ne pouvant plus supporter l’abus de pouvoir dont il était victime de la part du ministre actuel de la communication, Nacer Mehel.
     Rappelez-vous comment M. Djouder a annoncé avoir renvoyé de sa radio un employé parce qu’il le trouvait  »louche et suspect ».
    Mais voilà que depuis quelques jours, il est lui même sur la sellette. Dans un texte diffusé par l’agence Siwel du GPK, il est soupçonné indirectement avec d’autres d’être  »barbouze » et un  »conseiller-mercenaire ». Arezki Bakir le qualifie indirectement également d »intrigant et de magouilleur.
     Cette désolante situation est le résultat d’une nouvelle culture politique bien algérienne et davantage encore kabyle où l’enfantillage se la dispute à l’irresponsabilité et à l’abus de pouvoir.
(BMS – Lire toute la synthèse)  

Kabylie-autonomie: Le mouvement autonomiste kabyle dans la tourmente: Arezki Bakir vilipende des membres du GPK  de Ferhat Mhenni démissionnaires (Synthèse) - 31 janvier 2011 – Arezki Bakir, qui a suscité une polémique tout récemment en prenant part, en qualité de Kabyle de France (musulman de France, en réalité) à une rencontre de l’extrême droite française contre l’islamisation, sept_03_makdécriée même par des juifs dont le philospohe de renom Bernad Henri-Levy, risque fort bien d’en créer une autre pour avoir vilipendé des membres démissionnaires du gouvernement provisoire kabyle (GPK) de Ferhat Mehenni, les qualifiant indirectement de magouilleurs et d’intrigants.
Azwaw_poemededie230     »A l’Anavad (GPK, ndlr), il n’y a pas de places pour ceux qui ne sont pas capables de mettre une sourdine à leurs rancunes ou leurs propensions à verser dans les magouilles et les intrigues internes », a écrit Areki Bakir, chargé haut conseil à la diaspora kabyle lié au GPK, dans un texte diffusé lundi à 00:20 sur kabyle.com, où il commentait les démissions de Idir Djouder (ministre du budget), Arezki BOUSSAID (Intérieur) et Malika Mouaci (santé). Des démissions confirmées par Mouloud MERHAB Ministre du dialogue et de la médiation avec la société civile, cité par kabyle.com une demie heure plus tôt (23:47).
     »Ceux qui sont tentés par leurs propres intérêts ou guidés par leur orgueil se mettent hors-jeu tous seuls et leur départ permettra au bateau de l’Anavad de naviguer plus sereinement vers les îles de la liberté », a ajouté Arezki Bakir, confirmant ainsi sa propension à l’invective même à l’égard de ses anciens compagnons en usant d’un langage très dur qui risque fort bien de secouer tout le mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK).
(BMS – Lire toute la synthèse)  

Kabylie-Autonomie-Crise: Le GPK de Ferhat Mehenni traverse sa première crise de confiance interne - 30 janvier 2011 - Le gouvernement provisoire kabyle (GPK), mis en place le 1er juin 2010 à Paris (France) par Ferhat Mehenni et ses amis du Ferhat Mehennimouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) traverse depuis quelques jours sa première crise de confiance interne et au moins un ministre, Idir Djouder, est déjà démissionnaire ou démissionné.
      Tout a commencé mercredi 26 janvier lorsque le site du GPK annonçait la fin de mission signifiée par M. Mehenni à son chef de cabinet, M. Aksil At Lhara Ufella. Le lendemain, jeudi, une dépêche de l’agence Siwel, dépendante du GPK, a annoncé dans un  »Urgent » un  »plan d’assassinat du Président du Gouvernement kabyle déjoué ».
    Le site du GPK a curieusement repris le texte de la dépêche mais point de communiqué. L’agence Siwel citait pourtant une  »source gouvernementale ». L’information, qui faisait état de  »barbouzes » et de  »conseillers-mercenaires », a révèlé que Mehenni allait être attiré à Tunis pour y être assassiné.  »C’est vers 20h, mercredi 26/01/2011, que ce proche collaborateur fut confondu avec preuves à l’appui et devant témoins », affirme l’agence Siwel, dont le nom de domaine est enregistré au nom de Ferhat Mehenni.
    A partir de ce moment les observateurs attendaient de connaître les noms d’autres personnes impliquées dans cette affaire. Et il fallait attendre samedi à 21:24 pour que l’agence Siwel diffuse l’annonce d’un  »réajustement ministériel imminent ». Mais l’imminence semble 24 heures plus tard traîner en longueur.
    Toutefois, alors que tous les sites proche des autonomistes reprenaient l’agence Siwel, le site de la radio kabyle-fm de Idir Djouder, restait muet sur la question contrairement à ses habitudes. L’explication a fini par tomber dimanche à 11:52 lorsque le site affichait une démission acceptée par Mehenni mais non signée. Il s’agirait vraisemblablement de Idir Djouder qui qualifie de  »rocambolesque » l’histoire d’assassinat de Ferhat Mehenni. Le texte, visiblement écrit dans la précipitation jusqu’à ne pas comprendre la signature du démissionnaire, nous apprend que M. Mehenni a demandé à son équipe de quitter la France  »pour se rendre dans un pays plus acceuillant ». Affaire à suivre. (BMS – Lire et commenter)

Algérie-social: Un contractuel de la BDL à Staouéli tente de s’immoler par le feu avec sa fille handicapée (MDHC) – 30 janvier 2011 - Un agent contractuel à la Banque de développement local (BDL) de Staoueli, à l’ouest d’Alger, a tenté dimanche vers 8h45 de  s’immoler par le feu avec sa fille handicapée à 100%, a rapporté la Maison des droits de l’homme de Tizi-ouzou (MDHC), affiliée à la ligue pour la défense des droits de l’homme (aile Hocine Zehouane) dans un courriel adressé à Kabylie News.
    Il s’agit de  M. L. Malki, âgé de 39 ans, qui s’est  »s’est aspergé d’essence et il a aspergé sa fille, avant que ses collègues n’interviennent et l’empêcher d’allumer son briquet », a précisé la même source. Cet acte est liée à  »une injustice » qui fait que M. Malki L. est  »contractuel à la BDL depuis 16 ans » et l’administration ne veut pas le régulariser », a  ajouté la même source.
     »Le siège de la BDL à été vite évacué, et la police à investi les lieux accompagnée des agents de la protection civile. Les employés de la BDL touchés par cet acte, qui à failli coûter la vie à leur collègue ainsi qu’à sa fille, scandaient en direction de leurs PDG «Dégage Dégage» », a la MDHC dans son courriel
.(BMS - Brèves de janvier 2011)   

USA-Algérie-Kabylie: Radio Numydia en reportage à la Maison de la Culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou – 30 janvier 2011 - Radio Numydia qui diffusemessaoudene_Massy230 ses programmes en  kabyle principalement à partir des Etats-Unis était en reportage numydiasamedi à  à la Maison de la Culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou où se tenait la première journée d’un colloque consacré à Cheikh Mohand Oulhoucine.
    Le jeune animateur M’hend, micro en main et Personal Computer portable sur une chaise, a interrogé de nombreuses personnes venues assister au colloque sur Cheikh Mohand Oulhoucine et découvrir en même temps une exposition de livres d’une maison d’édition  coorganisatrice de l’événement avec la Direction de la culture de la Wilaya de Tizi-ouzou.
    Même votre serviteur, Belkacemi Mohand Said, a été interrogé par M’hend sur la situation générale et culturelle en Kabylie. Le site de la radio donne rendez-vous dimanche vers 21h00 (heure algérienne) et 15h00 (heure américaine) pour son émission « Timlilit du nazur ».
    Rappelons  que Sonia, la fondatrice de Radio Numydia, est originaire du village de Cheikh Mohand Oulhoucine, les Ath Ahmed. C’est également le village de Hocine Ait Ahmed, la personnalité révolutionnaire connue et président du Front des Forces socialistes (FFS).(BMS – Brèves de janvier 2011)  

Kabylie-Ath Ahmed: Problème d’eau potable à Ath Ahmed, le village de Cheikh Mohand Oulhoucine - 30 janvier 2011 - Le village Ath AhmedmohandSaid_AitAhmed230, qui a enfanté Cheikh Mohand Oulhoucine, connaît un problème récurrent d’alimentation en eau potable, a rapporté la Dépêche de Kabylie dans son édition de dimanche 30 janvier, alors que se tenait à la Maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou un colloque sur la vie et l’oeuvre de l’Amusnaw (le sage) Kabyle (29 et 30 janvier).
     »Hiver comme été, il arrive que nous ne soyons alimentés un jour sur deux et parfois après une semaine d’attente », affirme M. Mohand Said Ait Ahmed, un sage du village.
    Le village, situé dans la région  de Ain El Hammam, tout près du Djurdjura, possède son école. Il est électrifié. La route qui y mène est en bon état. Il s’agit d’un tapis (enrobé à chaud). Elle relie le village à la route principale qui mène d’Ath Hichem vers Mekla (Ath Frawcen, Djemâa Saharidj). Le village est constitué de quelques 200 personnes issues de trois grandes familles que sont les Ath Velkacem, les Ath Amara et les Ath Aissi, a ajouté la même source citée dans un article signé Said El Haroufella qui revient sur les visites régulières qu’effectuent les gens au tombeau de Cheikh Mohand Oulhoucine notamment à l’occasion de Thaâchourth (Achoura).
    Kabylie News vous offre deux vidéos des lieux avec la présentation faite par M. Mohand said Ait Ahmed, cousin du révolutionnaire algérien connu et chef du Front des forces socialistes (FFS), M. Hocine Ait Ahmed.(BMS – Lire avec vidéos)  

Algérie-Presse-Culture: Le journal El Khabar illustre un sujet sur Cheikh Mohand Oulhoucine par une photo de Cheikh Said Ayadjar - 29 janvier 2011 – De la désinformation par la photo. Le journal algérien en langue arabe El Khabar a cédé jeudi à la facilité en illustrant avec légèreté un sujet sur l’amusnaw (sage) Cheikh Mohand Oulhoucine par une photo de l’autre cheikhsaidayadjarelkhabar375bAmusnaw, savant religieux et membre fondateur de l’association des ulémas algériens, Cheikh Said Ayadjar.
    Le journal El Khabar a eu visiblement recours pour illustrer son sujet à une recherche de photos sur Google pour tomber sur un blog qui présentait un montage de photos montrant Cheikh Said Ayadjar assis avec en arrière plan son village, Ait Sidi Hand Ouali, dit également Ath Mizare et une porte d’entrée du bureau où le cheikh recevait les gens dans la région de Bouzeguene. Le savant religieux qui était très estimé et dont les positions sont restés proverbiales en Kabylie est décédé en 1951.
    La photo utilisée par El Khabar a été diffusée initialement sur le site personnel http://icibms.voila.net, du neveu du Cheikh, Belkacemi Mohand Said. Elle illustrait la couverture de presse  qu’il a faite d’un colloque scientifique consacré au savant religieux Cheikh Said Ayadjar au centre des œuvres sociales de la Wilaya de Tizi-ouzou fin mars 2009. El khabar a utilisé la même photo en la rognant légèrement pour annoncer un colloque sur Cheikh Mohand Oulhoucine attendu les 29 et 30 janvier 2011 à la Maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou. L’événement est organisé par la direction de la culture de la Wilaya.
(BMS – Lire et commenter)  

Algérie-Politique: Rachid Benyelles affirme que la décision de la levée  de l’Etat d’urgence appartient à Bouteflika  »et uniquement à lui » – 28 janvier 2011 - Le général à la retraite Rachid Benyelles affirme dans un entretien publié vendredi par El Watan  que la décision de la levée  de l’Etat d’urgence appartient à Bouteflika  »et uniquement à lui ».
une_benyelles     »Je suis absolument certain que les militaires ne verraient aucun inconvénient à la levée de l’état d’urgence. Mais ils ne peuvent pas imposer leurs points de vue, puisqu’ils se sont effacés de la vie politique. Personne, aujourd’hui, à l’intérieur du système, ne lui conteste ce pouvoir. », a ajouté l’ancien ancien chef d’état-major de la marine
    A la question de savoir si le Président Bouteflika allait lever de l’état d’urgence, Benyelles dit ne pas le croire.  »Je pense d’ailleurs que c’est le dernier de ses soucis, lui qui se considère comme une bénédiction pour le pays, alors que celui-ci, depuis de nombreuses années, est à la dérive dans tous les domaines. Un pays naufragé, sans commandant et avec un équipage livré à lui-même. Je ne pense pas que M. Bouteflika ait pris la mesure du danger dans lequel le pays se trouve, ni des conséquences que pourraient avoir les événements de Tunisie. », a ajouté le général Benyelles.
    Rappelons que le général à la retraite avait préconisé le
boycott des élections présidentielles d’avril 2009, la suspension de la Constitution et les partis politiques et la dissolution du Parlement. (BMS – Lire l’entretien sur El Watan  )   

Algérie-communication: Le site du ministère de la communication figé depuis … cinq mois (septembre 2010) – 28 janvier 2011 – Le site du ministère algérien de la communication ( http://www.ministerecommunication.gov.dz ) reste figé et ministeremehal375non mis à jour depuis le mois de septembre 2009, a-t-on observé en ce 28 janvier 2011.
    Le site est resté figé pendant ces cinq longs mois, comme le montre sa page d’accueil en langue arabe et dans sa version française, sur trois informations faisant état pour la dernière, la plus actuelle, d’une  »réunion restreinte d’évaluation (le 5 septembre 2009, ndlr) consacrée au secteur de la Communication » regroupant le président Abdelaziz Bouteflika, avec son ministre, Nacer Mehel, ancien directeur général de l’APS.
    Le site affiche en tout deux autres informations liées aux activités du ministre Nacer Mehel, nommé à ce poste fin mai 2010 dans le cadre d’un remaniement ministériel restreint marqué par le départ du ministre de l’Energie et des mines Chakib Khelil, la nomination de Nourredine Zerhouni comme vice-Premier ministre et l’arrivée au ministère de l’intérieur de Dahou Ould Kablia, qui était ministre délégué auprès de M. Zerhouni. Les deux d’informations sont en rapport avec la télévision algérienne sur laquelle Nacer Mehel s’est exprimé devant le parlement, suscitant un mécontentement au sein de ce média lourd, selon des informations de presse non confirmées
.(BMS – Brèves de janvier 2011)

Kabylie-Presse: Le journaliste – écrivain Aomar Mohellebi décortique la situation de la presse à Tizi-ouzou (version corrigée) - 27 janvier 2011 - Le journaliste – écrivain aomarmohellebijanv2011Aomar Mohellebi appelle l’administration locale de Tizi-ouzou (Kabylie, Algérie) à mettre en place une Maison de la presse pour permettre  aux journalistes – correspondants locaux d’exercer leur métier dans de bonnes conditions et pour mieux rendre compte de la situation locale.
    M. Mohellebi, qui a exercé dans plusieurs quotidiens nationaux avant de rejoindre le journal L’Expression où il anime chaque dimanche une page culturelle, a résumé dans un entretien – vidéo accordé à Kabylie News (moins de quatre minutes) la situation de la presse locale dans ses dimensions moyens matériels, encadrement et professionnalisation.
    Pour le journaliste, qui a publié plusieurs ouvrages en rapport avec les événements vécus en Kabylie qu’il a couverts ainsi qu’un roman, les journalistes ont besoin de moyens matériels notamment en matière de transport pour bien couvrir les événements. Ce qui n’est pas le cas pour la majorité d’eux dont certains n’ont même pas de bureaux. Ensuite, se pose un problème d’encadrement des nouveaux arrivants dans le métier. A cela s’ajoutent des questions purement professionnelles qui se posent même au niveau des rédactions centrales en rapport avec la gestion de l’information en général. Il a ainsi exprimé son souhait de voir la presse parvenir à distinguer l’information des commentaire. Ces derniers devraient, selon lui, revenir aux chroniqueurs et autres éditorialistes pour mieux rendre compte de la situation.(BMS – Lire avec l’entretien en vidéo)

Bouzeguene-Insolite: Un jeune chômeur reçoit près de 280 millions de centimes à son CCP mais n’en veut pas (Dépêche de Kabylie) – 27 janvier 2011 - Un jeune homme du village poste_bouzeguene375pAth Sidi Amar (Bouzeguene, Wilaya de Tizi-ouzou – Kabylie), chômeur de son état, affirme avoir reçu à son CCP,  par trois virements successifs, près de 280 millions de centimes mais déclare qu’il ne veut pas y toucher un sou, a rapporté jeudi la dépêche de Kabylie.
    Le jeune Fateh a précisé qu’il a reçu à son compte courant postal (CCP), en date du 24 novembre, un premier versement de 95 millions de centimes suivi d’un autre de 93 millions de centimes le 20 décembre et d’un troisième de 91 millions de centimes supplémentaires le 20 janvier.
     »Je sais que n’importe quel autre chômeur aurait puisé peut-être dans la somme sans chercher à comprendre. Je ne peux pas le faire. Ce n’est pas mon argent », affirme Fateh, cité par le journal, en raison de l’importance qu’il accorde à la préservation de son honnêteté. Bien plus, il s’en inquiète et a fait des démarches auprès de la poste de Bouzeguene pour que son compte soit vidé de cet argent par sa restitution à sa source d’origine.(BMS – Brèves de janvier 2011)

Algérie-Contribution: Les élites politiques et intellectuelles  et la société « civile » en question (Par le Dr Ahmed ROUADJIA Historien)La notion d’ « élite » connote au sen premier  du terme ce qu’il y a de « meilleur », de ce qui se distingue photo2ppar ses qualités intrinsèques , et au sens extensif, elle désigne la classe politique qui commande ou  préside à la gestion d’une nation, d’un Etat ou d’une communauté organisée, mais désigne  aussi l’ élite intellectuelle constituée de chercheurs, de penseurs, de créateurs, de poètes  d’artistes, etc., plus ou moins indépendants du pouvoir, voire même des partis d’opposition.
    Face à ces deux entités sommairement définies, se trouve la société dite « civile » qui comprend une large palette d’individus appartenant à des strates sociales fortement différenciées : des  classes supérieures et inférieures entre lesquelles s’intercale une foule de nuances : des couches sociales moyennes, pauvres, et très pauvres ; des travailleurs, des cultivateurs,  et des journaliers ; des petits fonctionnaires, des employés de commerce et des services, etc.
    On peut également inclure dans cette société globale, dite « civile », les chômeurs et tous ces désœuvrés qui tentent de survivre en essayant de rafistoler leurs moyens d’existence en se livrant à des menus activités diverses, qui vont de la revente à la sauvette d’objets hétéroclites au travail au noir , en passant par le chapardage,  les petits larcins, jusqu’à la mendicité et à la revente des drogues et à la prostitution.(Ahmed ROUADJIA - Lire la suite sur le site) 

Illoula Oumalou: Djaoui Fatma : Moudjahida et présidente de l’association Fatma N’Soumer – 26 janvier 2011 – Qui ne connait pas Nna Fatma Djaoui dans la région d’Illoula Oumalou (Bouzeguène) ? Présidente de l’association Fatma N’Soumer Djaouii_fatma375apour la promotion de la femme rurale, elle est la gardienne du patrimoine de la robe kabyle depuis maintenant cinq ans.
    Elle a participé à de nombreuses manifestations régionales et nationales. Elle a fait découvrir la robe kabyles aux populations  d’Illizi, de Djanet, de Boumerdès, d’Alger, d’Oran …etc. et a décroché de nombreux grands prix à travers les manifestations culturelles organisées ici et là. L’association présidée par Nna Fatma et devenue une véritable entreprise. 140 jeunes filles suivent, en effet, des formations de couture, broderie, tapisserie. Comme elle ne cesse de le répéter, l’association de Nna Fatma contribue directement  à la promotion de la culture régionale.
    Agée de 78 ans maintenant, Nna Fatma ne semble pas porter le poids de cet âge. L’été dernier, elle a organisé une cérémonie de circoncision d’enfants nécessiteux à Tabouda (Illoula).
    Après avoir participé activement à la guerre de libération nationale, elle est également veuve de chahid, Nna Fatma jure qu’elle continuera encore à activer tant qu’elle a encore cette énergie et cette fougue qui font d’elle une véritable descendante de la combattante des djebels : Lalla Fatma N’Soumer. Longue vie à Nna Fatma et bonne continuation.(Kamel KACI – Lire et commenter)  

Algérie – Presse:  »J’ai quitté APS depuis début janvier 2011. J’ai fait ma petite …  »harga » journalistique » (BMS) - 24 janvier 2011 -  »J’informe mes amis et les sources d’information qui me connaissent que depuis le 31 décembre 2010 the_nuit_tizi230à minuit, je ne fais plus partie du personnel de l’agence gouvernementale de presse  »Algérie Presse Service (APS) », qui m’employait depuis près de 25 ans. J’ai quitté de APS_bms_034façon prématurée cette entreprise de presse (j’ai 52 ans) en profitant d’une opportunité légale qui m’est offerte pour mettre fin à une certaine situation que j’endurais depuis des années ».
     »Je garde tout mon respect à APS en tant qu’institution de la république où je compte de nombreux amis et que je salue amicalement et fraternellement. Il s’agit bien pour moi d’une sorte de petite  »harga » au sens journalistique car les responsables de l’agence m’avaient vraiment  »coincé » au service de nuit pendant 10 longues années et ne voulaient absolument pas m’accorder une demande visant simplement à me rapprocher de mon lieu de résidence, à Tizi-ouzou ».
      »J’ignore la raison exacte de ce refus, venu principalement de Nacer Mehel, l’actuel ministre de la communication, qui était DG de l’agence avec son équipe formée de son adjoint El Hadi Benyekhlef, le Directeur de l’information, Debouci Rachid, et certainement d’autres bons ou mauvais conseillers. Je garderai pour toujours cette attitude comme l’exemple type d’abus de pouvoir envers journaliste et j’en témoignerai davantage à l’avenir et le moment venu ».
     »Je profite de cette occasion pour dire que je faisais partie de nombreux journalistes de l’agence qui ont une autre façon de voir la mission de service public dans les médias de l’Etat que celle qui a cours encore actuellement. J’ajoute que cette mission de service public est, de mon humble avis, assurée dans les faits par la presse indépendante par son ouverture à toutes les forces sociales et politiques du pays dont celles de l’opposition, sans qu’elle n’en tire visiblement les avantages et les subventions qui vont avec. » (Belkacemi Mohand Said – BMS – Commenter)  

Kabylie-culture: Un colloque de deux jours fin janvier à Tizi-ouzou sur  sur la vie et l’œuvre de Cheikh Mohand Oulhoucine - 24 janvier 2011 – Un colloque jan_04_achoura1sur la vie et l’œuvre de Cheikh Mohand Oulhoucine devrait être organisé le 29 et 30 janvier à la Maison, de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou, a annoncé l’établissement dirigé par Ould Ali El Hadi, sur son site internet.
    La manifestation, organisée par la Direction de la Culture de la Wilaya de Tizi-Ouzou et les Éditions le Savoir, est placée sous le Haut patronage de la Ministre de la Culture (Khalida Toumi) et sous l’égide de du wali de Tizi-Ouzou, précise l’annonce qui fait état d’une projection (?) sur Cheikh Mohand Ou LHocine à l’ouverture. Il est question également d’une exposition de livres, de récitals poétiques et de communications sur l’œuvre et la vie du savant traditionnel dit Amusnaw en kabyle.
    Les communications attendues seront présentées au premier jour par BELLA Sadek, CHEMAKH Said et GHOBRINI. Celles de Muhand Ouramdane LARAB, Abdenour ABDESLAM et Brahim SALHI, suivront au deuxième jour.
    Le tombeau de Cheikh Mohand Oulhoucine situé à Ath Ahmed dans la région de Ain El Hammam est un lieu de pèlerinage régulier en Kabylie et atteint son apogée à l’occasion de la fête de Achoura chaque année (
Voir reportage). (BMS – Brèves de janvier 2011)  

Algérie-politique: Le RCD empêché de faire sa marche à Alger (avec réactions officielle, des médias et de Ferhat Mehenni) – 22 janvier 2011 – Le Rassemblement pour la culture et la démocratie a été empêché samedi 22 janvier de rcd_alger375_22jan2011braver l’interdiction d’organiser des marches à Alger par un impressionnant dispositif de sécurité devant ses deux sièges, El Biar et Didouche Mourad, à Alger et sur les lieux d’où la manifestation devait démarrer, soit la place du premier mai rebaptisée place de la concorde civile avec l’arrivée du président Abdelaziz Bouteflika à la tête du pays, il y a plus de 10 ans.
    La presse en ligne, dont le site internet du journal El Watan a fait état de du déploiement de  »centaines de policiers équipés de boucliers et de bâtons » pour empêcher des militants et des sympathisants du RCD de sortir marcher pacifiquement dans la rue’.  Le journal a ajouté que le trafic ferroviaire a été suspendu,  »des bus retenus dans les barrages policiers, des passants contrôlés, des rues coupées à la circulation routière ».
    Les chaînes de télévision étrangères, notamment France 24, ont diffusé des images montrant un cordon de policiers ant-émeutes faisant face à l’entrée du siège du parti de Said Sadi, qui est apparu au balcon en compagnie d’autres députés dont le fils du colonel Amirouche, Noureddine Ait Hamouda.
    La tentative de marche du RCD à Alger est appréciée différemment dans les médias. La presse arabophone dont principalement Echourouk et son rival Ennahar laissaient transparaître leur hostilité habituelle envers le parti de Said Sadi. La surprise est venue depuis quelques jours du site Tout sur l’Algérie. Celui-ci n’a pas attendu que les responsables du RCD tirent les conclusions de leur action pour tirer à boulets rouges sur Said Sadi et sa formation. En moins d’une heure il a publié deux articles pour dire que Said SADI a rendu service au pouvoir par l’organisation de cette marche. TSA a été vivement critiqué jeudi par le RCD dans un article sur son site internet.(BMS- Lire et commenter) 

Bouzeguène -divers: Vol d’un bus à Bouzeguene et d’un 4×4 au village Houra - 22 janvier 2011 – La région de Bouzeguène s’est fait, durant ces derniers mois, une renommée des célèbres  années du far West. En effet, après le vol du bétail, des sacs juin2010_21_radios230d’olives à l’intérieur des cours des maisons, de quatre appartements à Loudha Guighil et au chef lieu, voilà dec_02_ouedaissique dans la nuit du jeudi à  vendredi, les malfrats ont encore sévi avec un  courage et un sang froid déconcertants.
    Un bus privé des transports  Hanouti garé devant la demeure du propriétaire a été subtilisé  aux environs de trois heures du matin, sans que personne n’ait vu quoi que ce soit. Les voleurs qui semblent bien organisés se sont volatilisés en prenant le soin de dégonfler les roues des autres véhicules légers garés sur place pour éviter d’être poursuivis.
    Trois jours avant cet acte sans précédent, c’est un véhicule neuf de  type 4×4 qui a été volé au village de Houra, à cinq kilomètres du chef lieu. L’appréhension a gagné la conscience de la population qui  ne comprend pas comment des vols d’une ampleur soient opérés avec une telle facilité. « Voler un bus c’est voler un  éléphant et le cacher dans la  forêt ! ». S’est indigné indigne un  citoyen déconcerté par ces actes répréhensibles.(Kamel KACI – Brèves de janvier 2011)  

Kabylie News – Sondage: Ils sont quinze votants à ne rien comprendre - 22 janvier 2011 – Ils sont quinze sur 79 votants du sondage en ligne de Kabylie News à ne  »Rien » trouver qui les attire dans Kabylie News (19%). Ce n’est pas assez poiur nous décourager parce qu’ils sont également 18 à trouver Tout le site intéressant (23%), 15 à déclarer leur intérêt aux  »Infos de Bouzeguene » (19%), 13 à être attirés par les photos (16%), 11 par les Infos générales (14%), et 7 pour par les vidéos (9%).
    Aucun vote n’a été porté sur les quiproquos de BMS (chroniques) Mais celui-ci entend continuer à s’exprimer jusqu’à ce qu’on l’écoute. Il a des choses à dire. Lisez bien ses reportages imaginaires. Il vous les recommande
.(BMS – Brèves de janvier 2011)  

Algérie-Presse: Notre ami et confrère Salem Hamoum hospitalisé à Alger pour une opération - 21 janvier 2011 – Notre ami et confrère Salem Hammoum, du salem_hamoum230bopposition_230_jan2011journal algérien Le Soir d’Algérie, a été admis depuis quelques jours à l’hôpital Mustapha Bacha d’Alger pour y subir très prochainement une délicate opération chirurgicale.
    Salem Hammoum, qui est une signature habituelle et quasi quotidienne dans les pages « Régions » et « Culture » du Le Soir d’Algérie, se bat contre la maladie avec un courage exemplaire. Il avait déjà subi une opération il y a plus d’une année et avait repris de plus belle sa plume, ne ratant aucun sujet et faisant de lui certainement le correspondant local le plus productif avec sa couverture irreprochable de la région de Bouzeguene avec Idjeur, Illoula et Ath Zikki ainsi que celle d’Azazga avec Ifigha, Fréha et Yakouren.
    Salem Hammoum, qui collabore également à titre bénévole avec Kabylie News et Bouzeguene News, nous est paru, lorsqu’on l’a contacté par téléphone, impatient de reprendre son activité et très détérminé à affronter cette nouvelle épreuve qu’il traverse. Il s’est dit rassuré notamment par le large soutien qu’il reçoit à travers des visites d’amis et d’inombrables appels téléphoniques. Nous prions tous pour qu’il guerisse vite et qu’il nous revienne avec de nouveaux textes au style alliant la clareté et l’objectivité, dont il est le seul à avoir le secret.(BMS – Lire et réagir)  

Algérie-politique: Le RCD maintient sa marche de samedi à Alger et critique les médias publics et le site Tout sur l’Algérie - 21 janvier 2011 – Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), a annoncé jeudi qu’il maintenait la marche à laquelle il a appelé pour samedi à 11 heures de la place du 1er mai au siège APN, à Alger, malgré sa  »non autorisation » par l’administration.
partis_rcd     »La demande d’autorisation déposée dans les temps et selon les règles ayant été refusée sans la moindre explication alors que des manifestations initiées par les clientèles du pouvoir ont été autorisées, nous décidons de refuser le régime des deux collèges, de sinistre mémoire dans notre pays, et de maintenir la marche populaire du 22 janvier », indiquait jeudi un
communiqué du parti de Said Sadi, présent au parlement algérien avec une vingtaine de députés et au moins deux sénateurs.
    Le RCD a critiqué les  médias lourds (radio et télévision algériennes) qui avaient fait état d’un communiqué de la Wilaya d’Alger invitant les citoyens  à la « sagesse » et à la  »vigilance », et à « ne pas répondre à d’éventuelles provocations », lors de la marche « non-autorisée » qu’une association à caractère politique compte organiser dans la capitale, le samedi 22 janvier », sans nommer le RCD.
    Le parti de Said Sadi rappelle que “L’ association à caractère politique” à laquelle font allusion la radio et la télévision nationales porte un nom. Elle s’appelle le Rassemblement pour la culture et la démocratie qui est un parti politique légal, dont les militants et les sympathisants ont payé, comme beaucoup d’Algériens, un lourd tribu pour voir nos concitoyens vivre dans la liberté et la dignité dans leur pays »
.(BMS- Lire la suite -Synthèse et liens)

Reportage imaginaire:  »Les bienfaits de la dictature et les inconvénients de la démocratie”, en débat chez les Ath Seksou Sezviv (Rediffusion – dédié à nos amis Tunisiens) – 21 janvier 2011 – Serait-il devenu quelque part  »prédateur de journalistes » mon rédacteur en chef à kabylienews, lui, qui, encore une fois, m’a bmsn11 »dictatorialement » désigné pour aller couvrir au village  »Ath Seksou Sezviv » (couscous aux raisons secs) un débat qu’il dit  »important dont le thème est  »Les bienfaits de la dictature et les inconvénients de la démocratie »?
    J’ose soulever sans détours cette question pour vous démontrer, sans prétention de ma part, comme toujours et comme vous le savez tous, que je suis parfois plus futé que les amis de Robert Ménard de Reporters Sans Frontières, qui ne voient pas, comme moi, le bout de leur nez, sinon ils découvriraient que des prédateurs de journalistes peuvent exister au sein même des rédactions comme celle de Kabylienews sans chercher à en trouver très loin chez des dictateurs assermentés. C’est facile là…Del goufrit (C’est du gâteau, modèle gauffrettes).
ugta_janvier2011_230    Mon rédacteur en chef, qui affiche toujours une mine lugubre pour, je ne sais, me faire peur ou parce que lui-même a peur, en est l’archétype. Avec lui pas de discussion, pas de réunion, pas de salamalecs, pas de critiques et même pas de sourire… Que des … sanctions. C’est un journalisme de caserne qu’ils m’applique et qui tend à faire légion. Il a décidé que je dois couvrir la conférence un point c’est tout. Et je n’ai pas d’autre alternative qu’à m’exécuter. C’est un nabab en plus et je n’ai pas où me plaindre de lui… Bon je chauffe là
....(BMS – Lire la suite et commenter)  

Kabylie-solidarité: Ahmed Amazigh (BOUCHELIL Ahmed) dans la tourmente de la maladie et du besoin lance un appel à l’aide (CCP 0015072433 ) - 20 janvier 2011 - Ahmed Amazigh, de son vrai nom BOUCHELIL bouchelil_ahmed230Ahmed, de Thala Bounane, commune des Ait-Aissi, Ighil-Bouzerou (Tizi-Ouzou – Algérie), traverse une période de tourmente inouïe avec la maladie qui le ronge, une famille de quatre enfants à charge et l’absence de ressources pour y faire face.
    Ahmed Amazigh, connu par sa silhouette qu’il traîne du côté du bâtiment bleu de Tizi-ouzou, se définit dans comme  »un individu écrasé par la société » et lance  »un « SOS » à toutes âmes charitables, aux humbles et à tous les citoyens ordinaires d’aider un homme qui se contente du peu – qui s’est sacrifié en faveur d’une cause qu’il estime juste dans un moment très difficile, très dur…sans être payé en retour ». Il se dit  »fier de sa misère : sans abdiquer ou renoncer à ses convictions ».
    Son appel précise qu’il est sans  »fiche de paye, ni assurance chose qu’on peut vérifier, « aucun remboursement de frais médical, concernant les soins pharmaceutiques. Il est loin, de ces pauvres qui adorent la richesse. «Il se contente du peu – 1 dinar de votre part – de tout un chacun – je serai heureux à vie – et, cela me permettra largement de couvrir les frais de soins, Cela m’aidera de soigner mon pied gauche qui est dû a un déboîtement sérieux de la cheville. Et qui des mois : n’a pas cessé de me faire souffrir + une hernie que je devrais opérer le plus vite possible – et une infection urinaire (toute la nuit, je ne peux fermer les yeux à cause des douleurs) (sans être médecin : qui à un lien direct avec mon diabète confirmé par des analyses à 2 grammes 90 ». Pour l’aider vous pouvez lui verser vos dons à son compte CCP 0015072433 au nom de Ahmed BOUCHELIL
.(BMS – Lire et réagir)  

Algérie – politique – social – Ahmed Rouadjia: La révolte « criminelle des jeunes algériens » en Algérie et le soulèvement populaire en Tunisie  – 19 janvier 2011 -  En qualifiant l’explosion de colère des jeunes en octobre 1988 de « chahut de gamins » suivie subséquemment d’un massacre innommable de plusieurs photo1Ppoeme_faiza230centaines d’entre eux, l’ex-président de l’Amicale des Algériens en Europe, Ali Ammar, fut immédiatement gratifié d’un poste de ministre de l’information avant d’être nommé ambassadeur d’Algérie  en Afrique.
    En caractérisant une partie des jeunes émeutiers de janvier 2011 de « criminels », M. Daho Ould Kablia, Ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales,  ne fait en fait  que reproduire et confirmer la tendance invariante de l’idéologie du régime politique à considérer toute manifestation revendicative, pacifique ou violente, comme un acte attentatoire contre l’Etat, la nation ou le peuple . La réponse qu’il a toujours jugée comme juste ou  appropriée à de telles manifestations, c’est la manière « musclée » dont le pénal n’ en est que l’expression achevée.
    Les hommes de ce régime dont beaucoup ont  pourtant été des nationalistes chevronnés, anti- colonialistes, comme Ould Kablia lui-même, n’ont pas pu ou voulu se départir de leurs vieilles certitudes,  et qui sont l’envers négatif de la souplesse de l’esprit, de la nuance, de l’aptitude à s’adapter à l’air du temps, aux circonstances et à l’évolution du monde actuel qu’ils regardent encore  et toujours avec les lorgnettes des années cinquante.(Dr Ahmed ROUADJIA – Lire la suite)

Algérie-culture: Autobiographie expresse du poète écrivain et autodidacte de Mokrane Ait Lounes – 19 janvier 2011 – Je suis né le 04juillet 1949 au village Taindlest commune Ait Khelili, au  pied des montagnes du Djurdjura, dans la Wilaya de ci_mokraneTizi-Ouzou. Quelques jours après ma naissance mon père a quitté le village pour immigrer en France.
    En Mai 1963 mon père est revenu  au village pour la  première fois depuis 14 ans. En septembre de la même année mon père, ma mère et moi avons quitté le village pour venir en France. C’est également un jour que je n’oublierais jamais. Nous somme partis à 3 h du matin car à cette époque une femme qui quittait le village pour partir, à l’étranger de surcroît,  était une honte pour la famille. Quand la voiture à traction noire, taxi de l’époque, démarra je vis s’éloigner le village et avec lui mon enfance. Ce départ vers l’inconnu me donna un mélange de peur et de souffrance qui me paraissait semblable à la mort.
    A mon arrivé en France je n’ai pas pu être scolarisé car je ne parlais pas un seul mot de français. Ce fût pour moi une grande déception. Cette déception a donné naissance à un « blocage » que j’aime à résumer par une maxime présente dans le livre  « l’Amour, la Haine et la Souffrance  », elle dit : « Quand mon cerveau était ouvert je ne l’ai rempli que d’air, maintenant qu’il est plein il n’y a même pas la place pour le chiffre 1 ». Alors en novembre 1963 je me suis retrouvé sur le marché du travail. J’étais comme quelqu’un d’égaré qui n’avait pas le choix mais qui ne cherchait pas à comprendre.
(Mokrane Ait Lounes – Lire la suite)   

Le prêche BMS: Le bon sens et la logique des choses voudraient que les travailleurs de la voirie de Tizi-ouzou soient titularisés vite à Tizi-ouzou et ailleurs au lieu de les … menacer de licenciements - 19 janvier 2011 – Le bon voirie_tizi215_janv2011sens et la logique des choses voudraient que les travailleurs de la voirie de Tizi-ouzou, qui sont en grève pendant plusieurs jours, soient titularisés vite à Tizi-ouzou au lieu de les menacer de licenciements, comme l’a rapporté la presse.
    Tout d’abord, il s’agit d’une catégorie de travailleurs qui mérite des égards pour le travail pénible qu’elle exécute en la rassurant sur son avenir. Ensuite, la logique plaide en faveur de ces travailleurs parce que la ville de Tizi-ouzou a besoin aujourd’hui comme demain de tout cet effectif et certainement davantage plus pour faire face à sa tache qui va grandissante. La titularisation de ces employés communaux coule de source car la ville est appelée à s’agrandir et aura besoin de recruter plus de personnel pour renforcer son effectif actuel.
    Le bon sens voudrait que les travailleurs de la voirie soient rassurés et titularisés dès leur prise de fonction et non menacés dans leur emploi. Il s’agit d’une question d’équité également. Les élus communaux dont le Maire de Tizi-ouzou seraient bien inspirés de signer les titularisations les yeux fermés dès demain. Il s’agit d’un domaine où l’avenir leur donnera raison à coup sûr à moins qu’il ne s’agisse d’une …méprise, c’est-à-dire d’une hogra, selon la terminologie de chez-nous.(BMS - Brèves de janvier 2011 

Algérie-politique: Le texte d’un SMS derrière l’arrestation du syndicaliste Ahmed Badaoui (site Algérie-plus) - 18 janvier 2011 - Le texte d’un SMS serait badaouismsderrière l’arrestation du syndicaliste algérien, Ahmed Badaoui, affirme au conditionnel le site algerie-plus, qui en a révélé le contenu sans indiquer sa source.
     »Il serait reproché à ce syndicaliste au chômage d’avoir envoyer des SMS à tous ses contacts pour manifester et provoquer des troubles. Nous avons réussi à nous procurer ce fameux SMS et chacun jugera de sa dangerosité ou pas », écrit le site, qui s’est fait connaître récemment par une interview exclusive du ministre algérien de l’intérieur Daho Ould Kablia.
    Un comité de soutien au syndicaliste a été créé sur internet, a annoncé la veille un courriel de la Maison des droits de l’homme de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH). M. Badaoui a été finalement relâché mais placé sous contrôle judiciaire, ont rapporté plusieurs sources concordantes.
    Notons que contrairement au site Tout sur l’Algérie (TSA), établi au prestigieux quartier parisien de la Défense et dont on connaît son propriétaire,  Lounes GUEMACHE, le who-is (l’identité) du site algérie-plus, est volontairement caché. Le Who-is indique seulement qu’il est établi à Roubaix, en France. (BMS - Brèves de janvier 2011)

Kabylie-autonomie: Enigme autour de rencontres de Ferhat Mehenni avec  »d’importantes personnalités kabyles » - 18 janvier 2011 – Le dernière newsletter une_ferhat_aout3du gouvernement provisoire kabyle (GPK) faisant état de l’activité de son président Ferhat Mehenni, laisse le lecteur dans l’expectative face à l’annonce de trois rencontres que celui-ci a eu avec  »d’importantes personnalités  » kabyles mais sans en révéler leurs identités.
    La newsletter fait état d’un entretien de Ferhat Mehenni le 13 janvier  »avec une personnalité kabyle sur les perspectives politiques en Kabylie », suivie le lendemain d’une rencontre avec  »une personnalité kabyle sur les développements de la situation en Tunisie et en Algérie, particulièrement en Kabylie ».
    La même source a fait état  également d’un déjeuner le 4 janvier du président de l’Anavad  »en l’honneur de deux importantes personnalités autonomistes, arrivées de Kabylie », sans en révéler l’identité également.
    La newsletter rendait compte des activités de Ferhat Mehenni au cours de la première quinzaine de janvier, marquée une cérémonie de présentation des vœux à l’occasion de Yennayer, le nouvel an berbère, à la Mairie du XVIe Arrondissement de Paris, en présence de Claude Goasguen, Député Maire de la circonscription et ancien ministre dans le Gouvernement français d’Alain Juppé (1995).
    L’Agence SIWEL (appel), lancée par le GPK, n’a pas apporté plus de précision aux visiteurs de son site sur l’identité de ces personnalités. Elle a reproduit intégralement le communiqué de l’Anavad (la newsletter), dans le style des agences gouvernementales des pays sous-développés. Par ailleurs, cette agence a annoncé avoir décidé de dévérouiller l’accès à ses informations pour … quelques mois seulement
.(BMS - Brèves de janvier 2011) 

Kabylie-insolite: La commune d’Ath Zikki possède deux villages .. à Seddouk – 16 janvier 2011 -Janvier2011_05_vueAthZikki2_375 La commune de haute montagne des Ath zikki, Daïra de Bouzeguene, Wilaya (département) de Tizi-cheikh_abdalla_janvier230bisouzou possède outre huit villages que sont Agouni Filkene,Amokreze, Berkis, Boukhiar, Iguer Amrane, Iguer Mahdi, Mansoura, Taourirt Bouar, bien identifiés et qui lui sont connus sur son territoire, deux autres villages mais loin, un peu loin, dans la commune de Seddouk, de la Wilaya voisine de Béjaia.
    L’un des deux villages, qui se sont constitués au gré des ans par des regroupements familiaux avec l’achat de parcelles de terrains dans cette commune de Vgayet, approcherait les 1.000 habitants. Bien entendu tout a commencé lorsque la population a fui vers Seddouk lors de la guerre de libération nationale, la région d’Ath Zikki étant déclarée zone militaire par l’occupant français.
    Le maire d’Ath Zikki, M. Amara Meziane, a indiqué à Kabylie News, que les habitants de ces deux villages extra-muros, reviennent régulièrement dans leurs anciens villages où ils possèdent demeures et terres comme les autres. Il restent très attachés à leur région d’origine.(BMS – découvrir Ath Zikki)   

Kabylie-pollution: Des rejets d’huileries menacent de pollution des cours d’eau en Kabylie (Algérie) - 16 janvier 2011 - Des rejets d’huileriespollution_huileries menacent de pollution ces jours-ci des cours d’eau en Kabylie dont la Wilaya de Tizi-ouzou . Kabylie News en a constaté dimanche un exemple à Assif Nvouvhir, au niveau du gué de la route de Azaghar vers Bouzeguene, à quelques centaines de mètres du village agricole de même nom.
    L’eau qui coulait dans le cours d’eau dit assif nvouvhir et qui prend racine de la région d’Ath Zikki en passant par des terres des villages de Takoucht, Sahel et Hijev, avait une couleur noire, résultat des rejets des huileries existantes en amont.
    On ignore les retombées exactes de ces rejets qui constituent indéniablement un problème de pollution sur lequel les autorités concernées devraient se pencher pour en limiter les dégâts. Assif n’vouvhir finit dans L’Oued Sebaou.
    La Kabylie vit ces jours-ci une saison oléicole exceptionnelle avec des huileries qui tournent à plein régime. Le litre d’huile oscille entre 35 et 40 dinars malgré l’abondance de la production. De nombreux habitants ont investi dans la réalisation des huileries qui encaissent en nature ou en especes l’équivalent de chaque production traitée
.(BMS – Brèves de janvier 2011 avec vidéo)  

Kabylie – poésie: Le poète Azouaou Mohand:  »Il m’arrive d’être inspiré dans mon sommeil » – 16 janvier 2011 - Azouaou Mohand est plus qu’un poète. Il est aussi philosophe et un bon philosophe.  »L’argent achète des médicaments, mais pas la santé, azouaou_bms375l’argent achète une maison, mais pas un foyer, l’argent achète un lit mais pas le sommeil, l’argent achète un livre, mais pas le savoir, l’argent achète une position, mais pas le respect… ».
    C’est le constat irreprochable qu’il a fait et qui a poussé Kabylie News à savoir un peu plus sur lui. Nous tenions à avoir pour les visiteurs du site une vidéo de ce poète bon philosophe et nous l’avons obtenue ce samedi 15 janvier 2011 à Bouzeguene (Wilaya de Tizi-ouzou).
    Dans cette interview express (en kabyle dans la vidéo qui suivra), Mohand Azouaou, confirme sa bonne conception de la vie et de la poésie, celle de l’inspiration et non de la composition. Il s’explique en disant qu’il ne s’agit pas d’inverser les mots, d’emprunter à d’autres des expressions pour faire un bon poème. Un bon poème ne l’est que s’il vient d’une inspiration profonde vis-à-vis d’une situation donnée.
bouzeguene_dec23_pub230     »Il m’arrive d’être inspiré dans mon sommeil et lorsque je me réveille j’écris d’un trait mon poème », affirme Azouaou Mohand, qui dit avoir déposé un recueil de 53 poèmes au haut commissariat à l’Amazighité depuis 2004 mais n’a pas reçu de réponse quant à sa publication ou non. Mais il ne semble pas se faire d’illusions. Il a aussi écrit un roman en tamazight dédié à l’orphelin. Avis aux éditeurs intéressés de publier ses œuvres.
     Azouaou Mohand est natif du village de Tazrouts à Bouzeguène. Il a commencé à s’intéresser à la poésie kabyle dès l’âge de 8 ans et sa première poésie est produite à l’âge de 11 ans en hommage à sa mère, a écrit Kaci Kamal dans un portrait qu’il lui a consacré. A 13 ans, marqué par une vie pénible au sein de sa famille puisqu’il a grandi loin de ses parents séparés, il a excellé dans la rhétorique des vers qui touche à la vie, au manque d’amour qui constitue l’inspiration de tout son répertoire
.(BMS - Lire avec vidéo)  

Algérie – Tunisie – France: Un clône de BMS dans la foule des manifestants en Tunisie (Jean Paul) – 15 janvier 2011 -  »Salut, BMS! Juge de ma surprise en jeanPaul_clone_bmsvoyant ton sosie dans la foule tunisienne! Je me suis dit: « Quel activiste, ce BMS! Et polyglotte avec ça! »
    Moi aussi I have a dream. Peut-être qu’à Kabylie News ils ont trouvé le moyen de cloner les journalistes pour pouvoir couvrir les évènements simultanément partout où ça chauffe. Attention mon ami à rester le sage que tu es. Comme on dit, 4 ou 5 clones, ça va, mais 6 clones attention l’ouragan!
    J’arrête de blaguer, et je pense avec chagrin aux jeunes algériens et tunisiens tombés dans la rue ces derniers jours en réclamant le respect de leurs droits fondamentaux. Je vous souhaite pour 2011 la réalisation de vos vœux légitimes ».(Jean-Paul)
      Cher Jean Paul, bonjour al âafia. Je te confirme que j’ai effectivement des clônes en Tunisie. Que ça reste entre nous: j’en ai également au plateau de mille vaches en France. Je les ai chargé de préparer la prochaine conférence des opposants en exil du village Ath Seksou Sezviv. Depuis que j’ai pris ma retraite, le 1er janvier 2011, je n’ai aucune peur du rédacteur en chef n’lakhar nezmane (de l’ère décadente). C’est bizarre, j’ai comme une seconde nature. Tiens, dès que j’ai su que Ben Ali est parti de Tunisie, je n’ai plus aucune peur de lui mais de son … clône, oui. Peux-tu m’expliquer gentiment pourquoi, cher Jean Paul? Je te paierai Sethvakhsissine, comme d’hab.(BMS)

  gif740athzikki

Société-Football: Ali Fergani au milieu des gens de Bouzeguène-Village   - 15 janvier 2011 – Ali Fergani ne fergani_bouzeguene_jan2011manquent jamais les occasions qui se présentent à lui de se rendre à Bouzeguène pour se ressourcer dans la région de ses origines. Pour peu qu’il soit invité, il ne refuse jamais les sollicitations que lui font les associations de la région auxquelles il répond souvent par l’affirmative.
    Durant l’année qui vient de s’écouler, il s’y est rendu en compagnie des anciens de la JSK, suite à l’invitation de l’école de football d’Ait Saïd qui a organisé un tournoi d’envergure national. Dernièrement, c’est l’association sportive de Bouzeguène qui l’a invité. Il a animé au centre culturel Colonel Mohand Oulhadj, une conférence débat et a assisté à une exhibition de karaté présentée par les jeunes d’Ifigha.
    Fergani, le héros de Gijón (Espagne), en 1982, originaire du village de Taourirt, manifeste souvent sa fierté lors des visites qu’il effectue dans cette région
.(Kamel KACI – Lire

Ihitoussène – Bouzeguènne: Les hippies footballeurs - 15 janvier 2011 - Durant les années soixante et soixante dix, on jouait deux matchs par jour, l’un durant la footballeurs_ihitoussene375_jan2011matinée et l’autre l’après midi avec une prolongation jusqu’à la tombée de la nuit. Les rencontres qui se jouaient sans arbitre (Nous étions à la fois joueurs et arbitres) , comprenaient bien sûr deux mi-temps mais la seconde était plus longue que la première parce qu’on y prenait plaisir.
    On n’avait pas de terrain de foot et on jouait sur des terrains disparates. On jouait particulièrement à Tamda sur un petit terrain ovale d’une soixantaine de mètres, à Bouzeguène, sur le terrain où est bâti l’ex. Souk El Fellah, aujourd’hui, à l’abandon. On jouait aussi à Tizgui (Ibekarene), à Tanaïmt (Takoucht), à Houra, à El Qelaa (Aït Ikhlef). C’était presque les seuls terrains qui existaient à l’époque.
    Durant les matchs, on jouait avec nos pantalons et avec des espadrilles et les rencontres étaient très animées. La photographie, prise au terrain de Bouzeguène (avant la construction du Souk El Fellah) en 1976, jointe au texte figurent quatre joueurs : Kaci Kamel qui jouait comme gardien de but, Sadi Mohamed, Hamoum Hamid, Hamar madjid et Aliane Kamel (caché en partie) comme des milieux offensifs. Nous continueront à publier des photos souvenirs du bon vieux temps et , à cet effet, nous appelons l’ensemble des jeunes de Bouzeguène qui disposent de photos anciennes de nous en faire part avec des commentaires pour les diffuser et nous faire partager le plaisir.(Kamel KACI – Lire)

Tunisie-politique: Les Tunisiens se séparent de leur président Zine El Abidine Ben Ali … – 14 janvier 2011 – Les Tunisiens sont parvenus à faire quitter le pouvoir à leur inamovible président, Zine El Abidine Ben Ali, qui a jeté l’éponge vendredi benali_tunisieface à la déferlante populaire à travers le pays qui ne veut plus de lui après 23 ans de regne. Il s’en est allé en fin d’après-midi vers une destination encore inconnue qui serait Malte ou la France, selon des médias.
    Après plusieurs jours d’une répression sanglante pratiquée à l’endroit de manifestations populaires pacifiques faisant plus de 60 morts, Ben Ali a laissé le pays aux mains du Premier ministre Mohamed Ghanouchi qui a annoncé qu’il assure les charges de Président par intérim. Ben Ali n’a pas fait de discours et l’annonce de son départ, énigmatiquement qualifié de  »temporaire », a été faite par le Premier ministre.
    Dans la journée, les chaînes de télévision montraient en boucle des manifestants déterminés à obtenir le départ de Ben Ali. Des scènes violentes de policiers en civil et en uniforme chargeant des manifestants ont fait le tour de la planète. Mais d’autres scènes montraient des policiers anti-émeutes parmi des manifestants dont au moins l’un d’eux pleurait. Les télévisons montraient également des manifestants pactisant avec des militaires. Mais tout ceci ne veut pas dire que la partie est gagnée pour le peuple tunisien qui a montré son union face au régime de Ben Ali. L’Etat d’urgence a été décrété dans le pays avec ordre de tirer sur les manifestants.
    Les occidentaux sont restés très réservés sur ce qui se passe en Tunisie. La position ambiguë de la France en serait derrière. Il est vrai que la Tunisie est devenue le lieu privilégié et à moindre coût pour les vacanciers occidentaux et plus particulièrement les français et les israéliens. Une sénatrice française a expliqué sur une chaîne de télévision comment elle est considérée persona non grata à Tunis depuis qu’elle a critiqué le régime de Ben Ali. Visiblement les bonnes vacances valent mieux que la démocratie en Tunisie, aussi bien pour les hommes politiques de la droite et de la gauche. Mais les Tunisiens viennent d’opposer un niet à cette façon de voir et se sont chargés eux-même de défendre leur droit à la démocratie. D’ailleurs ils refusent même que Ghanouchi remplace Ben Ali, appelant au respect de la constitution.(Said El Haroufella)

Yennayer-Société: Le village Nezla célèbre Yennayer sous le signe de la poésie ancienne et nouvelleLe village Nezla, de la Commune Sidi Mansour, aarch ath Jennad, a célébré mercredi Yennayer sous le signe de la poésie ancienne et nouvelle et nezla_yennayer375en offrant un couscous au poulet à ses invités et aux gens de passage sur la route menant de Tiqobaiene jusqu’à Souk El Had.
    Ce nouveau village d’une centaine d’habitations, créé par le flux des habitants du village Tazelmat (dit également Izarazen), venus s’établir sur ces terres, a fait appel à Dda Makhlouf Oubizar, que toute la région invite pour ses connaissances de l’histoire des Ath Azwaw_poemededie230Jennad, dit-il ainsi que pour sa poésie et celle de Youcef Oukaci. Amar Tafat, un autre poète, qui vient de publier un CD de sa propre poésie, était également de la partie.
    Au programme de cet événement figurent également, une exposition et dans l’après midi deux conférences, destinées à faire mieux connaître aux jeunes le sens de Yennayer », a indiqué Azziz ZENIA, un des organisateurs de la manifestation culturelle.
    Kabylie News vous présente à cette occasion trois vidéos dans lesquelles, Azziz Zenia explique le sens donné à l’événement dans ce village, Dda Makhlouf nous entretient d’une histoire invraisemblable lié au sacrifie du coq à l’occasion de Yennayer. Elle est liée à une mythologie ancienne. Amar Tafat, fait le point de l’accueil réservé par le public à son CD et nous livre un déclame un de ses nouveaux poèmes
.(BMS – Lire avec trois vidéos)  

Kabylie-Yennayer-autonomie: Marche du MAK à Tizi-ouzou:  »WIN GHIRRAN D CWIT, AD TNER D ULAC » – 12 janvier 2011 - Le mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) a célébré mercredi le nouvel an berbère, Yennayer (12 janvier), par une marche qu’il a organisée dans la ville de Tizi-ouzou, au cours de laquelle ses militants ont déployé des banderoles et scandé des slogans défendant l’option de Mak_yennayer2011l’autonomie de la Kabylie dans un cadre national algérien.
    La nouveauté dans cette marche par rapport aux précédentes connues au mouvement et qui a réuni plus d’un millier de personnes, est cette particularité que de nombreuses personnes suivaient sur les trottoirs, si bien qu’il est difficile de les considérer comme des militants ou sympathisants du MAK mais certainement des curieux de savoir ce que le mouvement de Ferhat Mehenni prône et dans quel sens il se dirige.
    La nouveauté également est l’apparition de banderoles prenant en considération l’évolution au sein de la famille autonomiste: la création du Gouvernement provisoire kabyle, que dirige depuis le 1er juin 2010, de Paris, Ferhat Mehenni.
     En outre, l’attention est attirée d’une part par ce slogan bien affiché sur une banderole en tête du cortège des manifestants:  »WIN GHIRRAN D CWIT, AD TNER D ULAC’ (Celui qui nous prend pour une quantité négligeable on en fera le néant, traduction approximative) et d’autre part par le déploiement tout près du point de chute de la marche, au rond point central de la ville, d’une banderole prônant une Algérie  »Unie et indivisible ». De plus, pendant que les militants du MAK tenaient discours au même endroit, une sonorisation à hauts décibels diffusait du Matoub Lounes, tout près de là, si bien qu’il était difficile d’entendre les intervenants.(BMS – avec une vidéo de la marche)  

Politique-Chronique: De l’Union du Maghreb des Emeutes et des caillous… - 1 Yennayer 2961 - Je crois bien que les jeunes d’Algérie et de Tunisie pensent qu’il est temps de changer le cours des choses pour qu’ils puissent vivre dignement et librement bmsDeformation2dans leurs pays. C’est le message que j’ai compris de mon côté à travers les dernières émeutes qui ont secoué et continuent de le faire dans notre pays et chez nos voisins, mais qui sont vite qualifiées  »émeutes du sucre et de l’huile » par un journal dit indépendant pour que la formule soit vite reprise par d’autres.
    Observez bien la scène politique locale de ces deux pays et vous comprendrez que les dinosaures ont bien disparu de la planète sauf au Maghreb ou en Afrique du nord si vous voulez. Faudrait-il qu’un gros caillou vienne du fin fond de l’univers pour que nos dinosaures de la politique, qui s’accrochent au pouvoir, se retirent et libèrent la jeunesse pour construire comme dans d’autres nations des lendemains meilleurs et non fuir dans des barques chez d’anciens colonisateurs.
    Le message est clair et il semble bien qu’il y a une Union du maghreb des Emeutes et des caillous. Bien entendu elle n’aura pas d’agrément parce qu’elle est, d’une part, virtuelle et que d’autres part, nos gouvernants, qui baignent dans l’autosatisfaction alors que tous les clignotants sont au rouge, fidèles à leurs certitudes, ne lui délivreraient jamais d’agrément. Mais juste une chose: prions pour qu’ils se secouent un peu et se souviennent de Saddam Hussein, l’ancien président Irakien, qui ne s’est pas rendu compte lui aussi qu’il a coulé son pays comme il ne s’est pas rappelé la crainte de Dieu, que lorsqu’il allait être pendu. On ne souhaite pas que nos dirigeants arrivent à ce stade là parce qu’il s’agirait alors (LaqadaraAllah, comme disent les islamistes) de notre propre humiliation. Car même côté humiliation, nos jeunes en ont ras le bol de leur .. hausse
.(Said El Haroufella)

Kabylie-société: Le point des préparatifs pour la la célébration mercredi de Yennayer  »politique »  et Yennayer  »social’ en Kabylie – 11 janvier 2011 - La journée du mercredi 12 janvier devrait donner lieu à la célébration du nouvel an Berbère, Yennayer, sous sa forme politique yennayer_bentaha_375avec au moins deux activités annoncées à Tizi-ouzou et sous sa facette populaire qui concerne le domaine privé et festif des Kabyles, comme tout le reste des algériens attachés à cette tradition séculaire avec au menu un dîner de poulet aux pois cassés.
 mai2010_16_aarouchs2   Le Yennayer politique devrait dominer la journée de mercredi avec un meeting annoncé à la grande salle de la Maison de la culture Mouloud Mammeri, à l’initiative d’une aile du mouvement Aarch qui s’active à réunir les autres tendances aux fins de raviver la structure qui tire son nom de l’organisation tribale et traditionnelle connue jadis en Kabylie, sans en être celle-ci. Le mouvement, dit également  »Mouvement citoyen », très affaibli politiquement, s’est distingué par son émiettement et son absence sur le terrain ces deux dernières années, surtout depuis sa dernière manifestation qui s’est achevée devant le portail de la Wilaya avec un nombre très réduit de participants.
uneferhatcanada    Le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie annonce pour sa part une marche dans la ville de Tizi-ouzou. En 2010, le mouvement a réuni à l’occasion de Yennayer quelques centaines de personnes seulement, mais il s’est rattrapé le 20 avril 2010 en mobilisant davantage de monde. Ce qui lui avait donné des ailes d’ailleurs pour aller jusqu’à créer en France un gouvernement provisoire kabyle  (GPK), que seules des associations généralement kabyles ont reconnu. Par ailleurs, le GPK devait organiser  »une cérémonie de présentation des voeux du Président de l’Anavad (Ferhat Mehenni, NDLR) et de ses ministres le 11 janvier 2011 à la Mairie du 16ème A  16ème Arrondissement de Paris, à partir de 19h ».
    Pour le reste, il  n’y a point de fête ni de gala au programme à Tizi-ouzou contrairement à ce qui se fera à l’étranger ou des sites traitant de la Kabylie annoncent un certain nombre de concerts et de dîners dansants. Même le concours Miss-Kabylie qui devait avoir lieu mardi, 11 janvier, devrait avoir été annulé, comme il en a été fait l’annonce par ses  organisateurs en raison des troubles survenus ces jour-ci à Tizi-ouzou.
(BMS – - Brèves de janvier 2011)

Bouzeguene-Idjeur: Un jeune tué par l’effondrement d’un mur à Mehagga et une femme retrouvée sans vie sous un olivier à Ibouyesfene - 9 janvier 2011 - Messad Ghilès, un jeune lycéen âgé de 17 ans, scolarisé en classe de deuxième année, génie mécanique au hnicum des frères Hanouti de Loudha Guighil (Bouzeguène), a été tué par l’effondrement d’un mur d’une vieille maison. Ils étaient en train de démolir une vieille habitation pour des fins de reconstruction, quand un vieux mur s’est affaissé et a surpris le jeune lycéen quis’est retrouvé enseveli sous des blocs de pierres.
janvier2011_monument375    Le jeune qui a reçu de gros cailloux sur son corps frêle, a succombé sur le coup à ses blessures. Il a été enterré, ce samedi, en présence d’une foule très nombreuse dont celle de la famille éducative.
    Par ailleurs, une femme d’Ibouyesfene âgée d’une cinquantaine d’années, a été également retrouvée morte sous un olivier, Elle était en train de ramasser, toute seule, des olives, tout près du village. On ignore jusqu’à présent les causes de son décès. La femme a été inhumée, ce dimanche 9 septembre, au cimetière de Habchi dans une atmosphère de grande tristesse
.(Kamel KACI - Brèves de janvier 2011) 

Algérie-social: La politique de l’autruche ou le temps de la fuite en avant ? (Par Ahmed ROUADJIA) – 9 janvier 2011 - Où va notre pays ? Vers quelles zones de turbulences politiques dangereuses chemine-t-il à présent ?  Avec les émeutes urbaines quasi mai_19_rouadjiarécurrentes- spontanées ou provoquées ?- qui le secouent depuis quelques années ne risque-t-il pas de renouer avec les démons de la décennie noire dont les souvenirs douloureux hantent encore l’imaginaire populaire ? Les mécontentements et les révoltes qui sourdent de partout ne traduisent-ils pas d’immenses frustrations de larges pans de la société et ne reflètent-ils pas un signe évident d’un sentiment d’abandon et de déréliction générale de la population de la part de ses dirigeants qui semblent peu soucieux des cris de détresse d’un peuple dont ils prétendent être les représentants légitimes et l’incarnation vivante de ses intérêts ?
    Si la cherté de la vie, notamment  celle des denrées de première nécessité ( sucres, café, huiles…) n’est pas étrangère à la grogne générale qui s’est emparée  de larges couches démunies de la société algérienne, elle n’explique pas à elle seule les causes profondes du malaise social dont les signes les plus manifestes sont  la défiance du peuple envers le pouvoir d’Etat, ainsi que le peu de crédit que ce même peuple naguère hissé au rang d’un mythe, accorde à ses pseudo-représentants dont l’hypatrophie du moi et la manie des grandeurs qui se doublent  d’un mépris à peine voilé envers « la populace » ont achevé de supprimer chez eux les facultés de raisonnement, le sens de la responsabilité, de l’évaluation politique, et de l’ anticipation de l’avenir. Obnubilés par le pouvoir qu’ils détiennent, du prestige et des intérêts strictement matériels qu’ils en retirent, ces représentants autoproclamés du peuple se crispent sur leurs grasses prébendes et oublient jusqu’au souvenir ce pourquoi ils ont été « élus » ou désignés pour gérer les affaires de la nation.
(Par Ahmed ROUADJIA – Lire le texte et commenter)

Algérie-social: Scène inhabituelle: des jeunes et des policiers discutent … les yeux dans les yeux à Tizi-ouzou – 9 janvier 2011 – Une scène tizi_jeunesEmeutes_9jan2011inhabituelle a été observée dimanche au centre ville de Tizi-ouzou où des jeunes et des policiers, après quelques escarmouches, se sont rencontrés de façon impromptue pour discuter les … yeux dans les yeux, loin des matraques et autres projectiles.
    Aux propos d’un policier mécontent, accompagnés de gestes de la main, des jeunes regroupés autour de lui, lui ont répondu dans le même style, le style gestuel algérien et même méditerranéen, critiquant visiblement le fait que lui et ses collègues tirent des gaz lacrymogènes en direction de leur cité. Les autres collègues du policier suivaient calmement la scène avant que les deux parties ne se séparent avec visiblement une baisse de tension. 
    Les faits s’étaient produits près d’une heure après que de nouveaux incidents aient éclaté dans cette zone, lorsque des jeunes se sont attaqués à nouveau au siège de la Cnep du centre ville suscitant la réaction des forces de l’ordre. D’autres incidents ont été observés près de la Maison de l’artisanat et des tirs de gaz lacrymogènes sont entendus de temps à autres renseignant sur l’existence d’autres foyers de tension.(BMS- Lire la suite et commenter)  

Kabylie-développement: Le maire d’Ath Zikki attend que l’Etat investisse dans sa commune pour promouvoir des créneaux porteurs  bien identifiés (Version revue et corrigée) - 9 janvier 2011 – M. Amara Meziane, le président de l’assemblée populaire communale des Ath Zikki, de la daira de Bouzeguene (Wilaya de Tizi-ouzou) estime que l’Etat devraitamara_meziane_video investir dans le développement de la région ou des créneaux porteurs idéntifiés méritent une prise en charge.
    Dans un entretien enregistré en vidéo, en deux parties, M.Amara, qui s’exprimait tantôt en français et tantôt en  kabyle, a assuré que dans cette commune de haute montagne, créée en 1984 pour administrer 8bentaha_djiar230 villages, les contraintes naturelles, avec un relief accidenté à 76 % de sa supérficie et en pente de 25 %, rendent  »les projets de développement trop couteux ».
    Il a fait état d’un gisement de calcaire illimité dans la commune mais aussi d’un plateau dit Aswell, situé à 1400 mètres d’altitude, où un petit centre sportif pourrait être utile aux sportifs nationaux qui n’auraient pas besoin alors d’aller à l’étranger, s’il venait à y être réalisé. Le projet profiterait également aux autres communes limitrophes.
    Ath Zikki qui peut devenir un endroit touristique avec sa belle nature, est une commune fière de son passé révolutionnaire. Cette région a joué un grand rôle lors du congrès de la soumam (20 août 1956) en sécurisant le versant ouest de la montagne qui la sépare avec le village Ifri historique.
    Pour le reste la commune d’Ath Zikki n’a plus les mêmes préoccupations que celles du passé lorsqu’elle faisait le troc de ses produits agricoles avec d’autres zones voisines. L’agriculture n’est plus la même ici. Pourtant  »tout réussit ici », affirme M. Le maire qui a reçu Kabylie News avec courtoisie et en révélant qu’il visite régulièrement le site
.(BMS – Lire avec vidéos) 

Algérie-troubles: Premières réactions politiques aux troubles dans plusieurs villes d’Algérie: pouvoir et opposition pas sur la même longueur d’ondes – 8 janvier 2011 – De premières réactions politiques aux troubles ayant marqué plusieurs villes d’Algérie depuis mercredi dont plusieurs quartiers de la capitale Photo de la dépêche de KabylieAlger se sont faites jour ces dernières 24 heures avec le constat de la reproduction de la vision traditionnelle connu vis-à-vis de la situation, selon qu’une partie soit du pouvoir ou de l’opposition.
    Le seul officiel, qui s’est exprimé pour l’heure, sur le sujet jusqu’à vendredi soir, est le ministre de la Jeunesse et des sports, Hachemi Djiar. De Constantine, il a appelé  »à la mobilisation de tous pour protéger les jeunes contre toute “tentative de manipulation” les visant ». Cité par l’agence gouvernementale APS, il a qualifié les jeunes ayant commis des troubles “d’innocents”. “Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir”, a ajouté Djira comme pour dire qu’il y a manipulations. L’Algérie “possède tous les moyens pour s’occuper de ses jeunes, et c’est ce qui est en train de se faire à travers les multiples actions de développement”, a affirmé le ministre cité par l’agence gouvernementale.
    Pour le secrétariat national du RCD (opposition), qui s’est réuni en session extraordinaire le 07 janvier 2011,  »Ce qui se passe dans la rue algérienne est la conséquence directe d’un autisme politique qui a faussé depuis toujours la volonté citoyenne par la fraude électorale, préalable au détournement de la richesse nationale au profit de castes d’autant plus voraces qu’elles se savent illégitimes ».
    Dans un communiqué mis en ligne sur le site du parti, le RCD déclare qu’il  » s’associe et soutient toutes les initiatives citoyennes exprimant une colère légitime », ajoutant que  »les jeunes peuvent donner l’exemple en se montrant à la hauteur des exigences du moment ».
    Pour Karim Tabou, du Front des forces socialistes (FFS, opposition), cité par le site Tout sur l’Algérie,  »en l’absence d’espaces d’expression et d’une médiation politique et sociale,  »la rue demeurera le seul espace possible pour faire entendre ses revendications ».(BMS- Lire la suite et commenter)

Kabylie/Chanson: Khellaf Fergani :les vocalises par les larmes (Entretien) – 8 janvier 2011 – Khellaf Fergani est un artiste polyvalent. Il fait des rimes en parlant et janvier2010_08_fergani210parle avec des rimes. Le rencontrer dans les rues de Bouzeguène est un rare privilège pour ceux qui savent ce que le mot Culture véhicule comme sens et symbolique. Ses chansons sont une invitation à un voyage perpétuel d’où l’on revient le cœur chargé de sentiments doux et affectueux. Tantôt maximes ou proverbes, tantôt leçons de la vie, ses mots parlent d’un amour propre que ne vivent que ceux qui en connaissent les doux secrets.
    Pour mieux percer les secrets de ses dons poétiques rarement explorés, on s’est rapprochés de l’artiste qui s’est livré sans retenue à nos lecteurs qui seront supris par ses répliques.
    -Kabylie News : Qui est Khellaf Fergani ?
    Khellah Fergani-C’est un homme comme les autres. Mais parfois je me demande qui je suis et qui suis-je ? Pour être plus précis c’est comme se regarder dans un miroir et s’interroger sur l’identité de la personne regardée.
    – Un petit mot sur ta carrière artistique ?
    -Elle se résume à une marche sans empreintes et à un cheminement sur des traces dépourvues de pas.
    -C’est à dire ?
    -Parfois je cherche mon ombre et je constate que c’est moi qui suis absent. Elle-même me cherche mais en semant derrière elle angoisse et terreur. C’est pour ça que je cherche à percer le secret de mon existence et à savoir qui je suis moi-même réellement.(Salem Hammoum – Lire l’entretien avec n° mobile de l’artiste)

   daily740_80_oulhadj

BMS -  Reportage imaginaire:  Les jeunes d’Ath Seksou Sezviv connaissent la musique et adorent deux chansons (Rediffusion) - 8 janvier 2011 - Ah! c’est malin! Sitôt postée la requête d’une bmsn11certaine Lora… (non!)…. Nora, suggérant un nouveau reportage sur  »un après-midi des jeunes sur la place du village Ath Seksou Sezviv (Couscous aux raisins secs), sitôt saisie par qui vous savez de rédacteur en chef de  »Lakhar Nezman (redchef décadent) » à Kabylienews.
azouaou_mohand230    Je n’ai pas besoin de vous expliquer comment dans sa suffisance et son autoritarisme le rédacteur en chef m’a donné les grandes lignes à suivre.
    Mais comme toujours je n’en tiens jamais compte, car une fois en route vers les Ath Seksou Sezviv, je sais que c’est moi le vrai rédacteur en chef et j’entendais bien faire moi aussi ce que je veux.
    Dieu merci, c’était par une belle journée ensoleillée que je suis parvenu au village Ath Seksou Sezviv. Il était juste 14 heures et une minute lorsque je parviens à Tajmâat, la célèbre place du village. Là, j’ai constaté quelque peu intrigué que sur la place il n’y avait que des jeunes… Aucun vieux à des dizaines de mètres à la ronde.
    – Bienvenue monsieur le journaliste. On vous attendait, m’a indiqué l’un d’eux.
    – Comment ça … qui vous a prévenu?
    – C’est-à-dire que depuis un certain temps nous effectuons une sorte de permanence au cybercafé du coin pour nous dénicher des opportunités du genre que vous devriez supposer. C’est ainsi que nous avons appris qu’une certaine Lora s’intéresse à notre village à travers le message qu’elle vous a adressé, m’a expliqué Omar  »Tquchit (le fardeau) ». 
(Lire et commenter) 

Kaci ABDMEZIEM – Chronique: Heureusement !…. - 7 janvier 2011 – J’ai choisi, pour une fois, de vous raconter une histoire qui ne se déroule pas chez nous. Elle se kaci_newdéroule là-bas, tout là-bas, dans un pays du continent sud américain, que pour l’heure, nos valeureux Harragas n’ont pas encore songé à conquérir. Je tairai le nom de ce pays car un Algérien peut toujours avoir besoin d’un visa. Tout ce que je peux vous en dire est qu’on y parle l’Espagnol. L’ami qui m’a raconté l’histoire affirme qu’il a assisté lui-même aux faits qu’il m’a rapportés et qui se sont produits alors qu’il était en poste là-bas en tant que gardien d’ambassade. Voici ces faits :
    Au cœur de la capitale de ce pays, un policier règle la circulation. Arrive à tombeau ouvert une voiture de luxe rutilante. Le policier esquisse un geste. Le véhicule poursuit sa route. Puis le voilà qui s’arrête. Il fait ensuite une furieuse marche arrière .La voiture s’immobilise au niveau du policier. Des jurons et des gros mots effroyables sortent du véhicule.
    Selon mon ami, les jurons et les gros mots, lorsqu’ils sont déclinés en espagnol écorchent le tympan et ont une portée plus grande qu’ailleurs.
Le policier qui ne s’attendait pas à cette action hollywoodienne sent le sang refluer dans ses jambes. Le voilà qui s’éloigne, puis qui bat en retraite puis qui prend la fuite !
    Pauvre flic, me suis-je dit, après avoir écouté mon ami. Pauvre Etat ! Heureusement, me suis-je encore dit, que de telles choses ne se produisent pas chez nous !
(Kaci ABDMEZIEM)

Kabylie News – Diffusion: Un problème technique nous empêche de vous diffuser l’entretien en vidéo que nous a accordé le maire dAth Zikki, M. Amara Meziane. Il s’agit de deux vidéos devant acompagner les textes diffusés précedemment sur cette collectivité montageuse de la Daira de Bouzeguene.Patience.(BMS)

Algérie-société: Tizi-ouzou gagnée par de nouveaux heurts au centre ville - 7 janvier 2011 - Le centre ville de Tizi-ouzou a été vendredi en milieu d’après-midi le théâtre de nouveaux heurts entre des groupes de jeunes et des forces de maintien de l’ordre.
bouzeguene_dec23_pub230    Alors que tout paraissait calme pendant toute la matinée et une heure après la prière du vendredi, au cours de laquelle l’imam de la mosquée Arezki Cherfaoui a axé son prêche sur la pondération pour revendiquer, les choses se sont vite précipitées vers 15 heures lorsque des groupes de jeunes ont occupé l’artère principale.
    Les agents de l’ordre ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogène, rappelant l’atmosphère du pritemps noir en 2001. L’axe menant vers la nouvelle ville et le quartier les Genêts est également fermé. La veille et dans le sillage de la colère qui s’est répandue dans d’autres villes du pays, dont la capitale, Alger, expliquée par la cherté de la vie avec l’augmentation des prix de produits de large consommation comme le sucre et l’huile, un bref accrochage s’était produit mais vite estampé
(BMS – Brèves de janvier 2011)

Algérie-Kabylie-social: Le GPK de Ferhat Mehenni favorable à “des marches » en Kabylie” mais avec des mots d’ordre liés à l’autonomie - 7 janvier 2011 – Le gouvernement Kabyle provisoire, créé en juin 2010 en France, par une_ferhat_aout3Ferhat Mehenni et ses amis du MAK, a apporté jeudi son soutien au  »mécontentement général et légitime » signalé dans des villes algériennes dont la capitale, Alger, mais veut que des marches aient lieu en Kabylie, à l’occasion de Yennayer (12 janvier), avec des mots d’ordre revendiquant l’autonomie de cette région.  
    Le communiqué dont une copié a été reçue vendredi par Newsletter à Kabylienews, indique que l »’ agitation populaire change de nature » en Kabylie.  »Tout en restant solidaire des luttes sociales avancées en dehors de son territoire, la Kabylie met d’abord en avant ses revendications politiques. La Kabylie ne saurait désormais être détournée de son aspiration à l’autonomie », indique le texte signé par M. Mehenni et appelle à une solidarité réciproque avec les autres régions de la Kabylie.
     »Ainsi, si les Kabyles soutiennent les autres Algériens dans leur lutte pour la vie chère et pour un logement décent, ils espèrent que les émeutes kabyles pour des revendications politiques, notamment celle d’une autonomie régionale, reçoivent aussi le soutien du reste du pays. », Précise la même source..(BMS – Brèves de janvier 2011)

Algérie-société: Vent de colère de jeunes à Alger et à travers plusieurs villes du pays - 7 janvier 2011 - Un vent de colère de jeunes souffle depuis quelques jours à Alger pour toucher d’autres villes du pays, selon la presse traditionnelle et la presse en ligne qui fait état de perturbations de la circulation automobile et d’affrontements avec les services de police.
    C’est le cas dans plusieurs quartiers de la capitale comme Bab El Oued, Kouba, Husein Dey, Ain taya, Ain Benian alors que la presse en ligne notamment le site faisait état d’affrontements de groupes de jeunes avec les services de police à Bouira, Bordj Menael et Ain Defla. Même à Tizi-ouzou, il a été constaté tard dans la soirée un bref accrochage à au centre ville entre un groupe de jeunes et des services de police.
    Cette colère est expliquée par la cherté de la vie marquée par une augmentation des prix de produits de large consommation comme le sucre et l’huile alors que les jeunes baignent dans un chômage à un taux élevé. Le patron du plus grand groupe privé algérien qui domine le secteur, Issad Rebrab, a démenti que son entreprise CEVITAL ait augmenté les prix, a rapporté la presse en ligne(BMS – Brèves de janvier 2011)

ATH-ZIKKI- Société: Kabylie News hôte de l’APC - 6 janvier 2011 - Fière et altière, la paisible localité d’Ath-Zikki, commune de montagne sur les hauteurs de la daïra Janvier2011_05_athzikki375maireSalemde Bouzeguene à limite des wilayas de Tizi-Ouzou et Bejaïa a été l’hôte, mercredi dernier, de notre ami BMS qui a rendu  une visite de courtoisie au P/APC Mr AMARA Meziane qui l’a accueilli  chaleureusement au siège de l’APC.
    Le développement au cœur de la discussion – La visite qui revêtait au départ un simple cachet de virée touristique dans cette région qui constitue un véritable havre de paix agréablement desservi par des paysages renversants de beauté, s’est vite transformée en séance de travail, réflexe journalistique oblige, où le développement a eu la part belle durant les échanges entre les deux hommes que nous nous sommes faits un plaisir de saisir au vol pour vous en communiquer l’essentiel du débat empreint d’une grande sérénité avec d’un côté un élu qui avait cœur de parler de sa commune et un journaliste qui va au bout de sa curiosité intellectuelle.
    Une région chère au cœur de tous les kabyles – Mr AMARA Meziane, qui s’avère un lecteur assidu du site,  commencera par faire les éloges de Kabylie News dont nous vous ferons l’économie des détails, trouvant encourageant le travail qui s’y fait au niveau de l’information de proximité. Puis il y est allé d’une petite critique en reprochant au site de ne parler de sa commune : «  vous faites un travail fabuleux, mais je suis jaloux du fait que la commune d’Ath-Zikki soit occultée par les reportages consacrés aux régions ».(Salem Hammoum – Lire la suite – vidéo suivra)

ATH-ZIKKI/ HISTOIRE: Le moudjahed Aziri Ahcene alité – 6 janvier 2011 - D’aucuns auront remarqué l’absence prolongée du moudjahed Aziri Ahcene qui promenait Janvier2011_05_moudjahidAziri375allégrement sa silhouette dans les rues de Bouzeguene et d’Ath-Zikki saluant et gratifiant  les gens d’un sourire royal qu’ils lui rendaient de bon coeur. Son visage jovial et sa bonhomie manquent beaucoup à ceux  qui le connaissent pour sa gentillesse et son humanité. Renseignement pris, DA Hcene est cloué au lit par la maladie depuis plusieurs mois. Loin de se laisser abattre, il assume courageusement son destin comme il l’a fait durant la révolution où il a  rejoint le maquis sans se poser de questions.
    L’équipe de Kabylie News lui a rendu visite mercredi dernier à Taourirth- Bouan. A notre vue, le visage de Da Ahcene s’est illuminé d’un éclatant sourire qui a rayonné  sur la modeste chambre. Ce ne sont pas les visites qui manquent à notre hôte mais la nôtre revêtait selon lui un cachet particulier. Et très vite la discussion s’installe. Invité à nous parler de la révolution et de son parcours de moudjahed, Da Ahcene, connu pour sa sobriété et sa modestie, y alla de son verbe franc et sincère pour nous parler de ce sujet qui lui tenait à cœur.(Salem Hammoum – Lire la suite)

Kabylie News-histoire: Le message – témoignage de Lahcene Aziri:  »Nous étions des frères qui protégeaient les uns les autres » - 6 janvier 2011 – Malgré un problème technique, lié à la réalisation d’un entretien – vidéo que nous a accordé le Janvier2011_05_moudjahidAziri740bmoudjahid Aziri Lahcene, chez lui, à Taourirth- Bouan (Ath Zikki), Kabylie News, tient à vous reproduire globalement l’esprit du message qu’il nous a délivré en insistant sur la fraternité et la solidarité inégalées qui animaient les moudjahidine pendant la révolution algérienne.
    La vidéo que nous avons enregistré de lui, alors qu’il répondait à une question sur l’atmosphère qui était au maquis, n’a pu être sauvegardée pour un problème technique dont nous ignorons la raison. Nous avons découvert cette perte de l’enregistrement alors que nous nous apprêtions à vous la diffuser.
     »Nous étions des frères attentionnés et solidaires à un dégré inimagnable, malgré les conditions difficiles que nous vivions au combat », a expliqué M.Aziri. Les moudjahidine vivaient la difficulté et affrontaient les conditions très difficiles en ces temps là tous égaux. Chacun faisait son tour de garde qu’il soit siple djoundi ou responsable et le faisait avec la conviction du devoir de protéger les autres.  »Nous étions des frères qui protégeaient les uns les autres », a-t-il dit.
    Cette attitude mérite d’être méditée parce que l’individualisme qui affecte de nos jours notre société, loin de protéger les gens, les rend au contraire vulnérables.
   Kabylie News salue le moudjahid Si Lhacene qui nous a reçu malgré le fait qu’il était souffrant. Il a accepté d’être photographié et filmé alors qu’il était alité parce qu’il a saisi l’importance de témoigner pour les générations futures de cet esprit de solidarité qu’ila vécu qui permettait à la bravoure de s’exprimer de se sacrifier pour les autres.(BMS -Lire)

Bouzeguene-site: Premier don de 5.000 dinars reçu au compte de BMS pour le développement du site de Bouzeguene News – Kabylie News4 janvier 2011 - Un premier don de 5.000 dinars a été viré au compte courant postal de Belkacemi Mohand Said (BMS), en réponse à l’appel diffusé kamal_akslil_enzo2destiné à récolter des fonds en vue d’aider au développement du site de Bouzeguene News – Kabylie News et la création d’une revue mensuelle en PDF, téléchargeable via internet.
revue01dec215    On ignore pour le moment l’identité du généreux donateur, n’ayant pas effectué de relevé. La somme qu’il a nous offerte sera exclusivement réservée pour le financement de l’activité liée à la diffusion des informations sur notre région.
    Cette première somme est la bienvenue et nous attendons que d’autres donateurs fassent le geste d’apporter leur concours également. Ils seront destinataires à la fin de chaque moi du relevé des dons reçus, s’ils nous communiquent leur E-mail avec la souche de leur don. Bien plus ils seront invités, en fonction des moyens financiers réunis, à une rencontre amicale et privée vers le printemps à Bouzeguene.
    Pour les personnes désirant faire des dons de l’étranger, les choses sont un peu plus compliquées. Ils ont le choix de faire un mandat poste directement à Belkacemi Mohand Said (cité Eucalyptus,  bâtiment A, n°79 Tizi-ouzou, Tizi-ouzou, Algérie) ou charger quelqu’un à faire un don en leur nom en Algérie.
    Notez-bien que si le projet échoue, la somme récoltée sera remise à de pauvres gens de Bouzeguene ou d’ailleurs, devant huissier de justice. Elle sera portée à votre connaissance auquel cas. On, n’en sera pas là, comme nous le souhaitons, mais il s’agit là d’une garantie que les fonds seront destinés à supporter ensemble les charges d’une œuvre utile et non pour … améliorer l’ordinaire de BMS
.(BMS – Lire et commenter)

Humour-télévsion:  »L’humour à Gogo », émission humoristique animée par le comédien Amar colombo en tournage à Tizi-ouzou pour la chaîne Tamazight (TV4) - 3 janvier 2011 - Une équipe de la chaîne de télévision en janvier201103colomboTamazight (TV4) a enregistré lundi après midi dans la grande salle de la Maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou les séquences de la première émission expérimentale  »l’Humour à gogo », annoncée précédemment  »coup d’humour », animée par le comédien Amar Colombo.
     Amar Colombo, de son vrai nom  Nait Sid Amar, devait accueillir quatre comédiens pour les interroger sur leurs parcours artistiques et ceux-ci devait offrir un  »soupçon » de leur humour devant le public limité, qui a assisté à l’enregistrement des séquences de l’émission en différé dans des conditions très strictes. Pour éviter qu’au montage des sons et des mouvements ne gâchent le produit final, le réalisateur a invité avec insistance le public à placer sous silence leurs mobiles et ne pas bouger pendant le tournage.
    L’émission devrait être mensuelle a indiqué un proche collaborateur de Amar Colombo. L’émission test ou  »0 » enregistrée lundi devrait être diffusée dans les prochains jours mais on ignore encore lequel. D’ici là il y aura un travail de montage des séquences(BMS – Brèves de janvier 2011)

Algérie-France – Kabylie: Nouvelles photos du village Houra à quelques semaines du cessez-le-feu (Daniel PAJOT) – 3 janvier 2011 – M. Daniel PAJOT, instituteur militaire français lors de guerre de libération nationale, à l’école du village houra_3jan_pajot365aHoura, de la commune de Bouzeguene (Kabylie), nous envoie une série de nouvelles photos prises le 2 janvier 1962, soit quelques semaines avant la proclamation du cessez-le feu.
     »Pour assouvir la soif du passé de vos lecteurs je vous envoie quatre photos prises  le mardi 2 janvier 1962 voici exactement 49 ans », indique le texte du message accompagnant les photos montrant beaucoup d’enfants, qui sont bien entendu devenus des vieux maintenant.
     »Pour fêter le passage à l’année 1962 l’école avait été décorée, les écoliers rassemblés , les notables et les villageois invités à cette petite cérémonie. Chantant “certainement” le plus juste des trois maîtres d’école, je dirige la chorale mais j’avoue ne plus me souvenir des chants que nous avions interprétés ce jour-là. J-P CHATEAUDON, mon camarade instituteur militaire, semble attendre patiemment la fin des chants et les quelques friandises disposées sur une table attendent également d’être absorbées par les enfants », précise M. Pajot.
    Notons que Houra (le H à prononcer comme Hamid ou Ahmed) est un village de la commune de Bouzeguene où l’armée française avait établi un camp retranché comme elle l’a fait dans un certrain nombre d’autres villages de la région pour couper, en vain, les contact des habitants avec les révolutionnaires de novembre 1954 dont plusieurs en sont issus.(BMS – Lire avec photos)

France – Islam – Kabylie: Le GPK de Ferhat Mehenni derrière Arezki Bakir qui se dit menacé pour avoir participé à une rencontre  »contre l’islamisation en Europe » organisée  par l’extrême droite en France – 3 janvier 2011 – Le Gouvernement Provisoire Kabyle (GPK), créé par Ferhat Mehenni et ses amis du Mouvement pour sept_03_makl’autonomie de la Kabylie (MAK), le 1er juin 2010 en France, a apporté son soutien à Arezki Bakir qui dit avoir reçu des menaces à la suite de sa participation aux  »assises contre l’islamisation en Europe », organisées par un groupe de l’extrême droite en France.
     »Nous apprenons avec la plus vive indignation et une grande consternation les menaces et insultes dont ont été victimes MM. Nafa Kirèche, Président de l’Association des Kabyles de France (ASKAF) et Arezki Bakir, Président du Haut Conseil de la Diaspora Kabyle (HCDK) », indique un communiqué signé par Makhlouf  IDRI, Porte-parole du GPK. Le communiqué, daté du 30 décembre, a été mis en ligne sur le site du GPK et reçu dans une newsletter à kabylienews dans la nuit du 2 au 3 janvier.
kamal_bentaha_2011_230    Le GPK, qui fait état  »de messages de menaces, d’intimidations et d’insultes racistes et xénophobes » que M. Bakir a reçus, pointe du doigt  »des extrémistes islamistes » et  »condamne ces agissements avec la plus grande fermeté », précise le communiqué.
    Notons que les assises contre l’islamisation organisées le 18 décembre en France ont été décriées par au moins une personnalités influente française qu’est  le philosophe et un humaniste de renom, M. Bernard-Henri Lévy (BHL). Cette personnalité, d’origine juive, a qualifié l’organisateur des assises auxquelles a pris part M. Bakir, de  »groupuscule néonazi »
.(BMS – Lire la suite et commenter)

Kabylie-Football: La JSK veut sa subvention de l’APW pour ses autres sections comme le hand ball, baskett-ball et athlétisme sinon gare…  - 2 janvier 2011 -  Alors que le site internet de l’Assemblée populaire de la Wilaya de Tizi-ouzou confirmait de façon officielle l’octroi pour le secteur hannachinov2010de la jeunesse et des sports une subvention de 25 millions de dinars dont celle de 15 millions de dinars que recevait auparavant la JSK, un dirigeant de ce club, cité par la Dépêche de Kabylie laisse entendre que ce sont les autres sections comme hand ball, baskett-ball et athlétisme qui en souffriraient.
    L’APW n’a pas reconduit le subvention annuelle que recevait traditionnellement la JSK depuis que le club kabyle est passé désormais au statut de SPA, c’est-à-dire une entreprise à caractère privé et commerciale, une société par actions. Le milliard et demi de centimes que devait recevoir la JSK ira donc  »aux clubs amateurs de la région, eux qui pataugent dans des difficultés financières accrues », a expliqué la source officielle de l’APW.
      Pour le vice-président de la JSK, Mustapha Ouaked, cité par la Dépêche de Kabylie,  »les arguments de l’APW ne tiennent pas la route, du moment que seule la section football de la JSK est concernée par la futur SPA et les autres sections, à l’image du hand ball, baskett-ball et athlétisme sont toujours sous la houlette du CSA JSK , donc non concernées par le passage au professionnalisme ». Le CSA JSK ou le club sportif amateur avait un statut d’association.
    M. Ouaked  »n’a pas hésité à lancer un ultimatum en direction de l’APW afin de revoir sa décision, sinon ajoute-t-il, la direction du club sera obligée de se retirer de la gestion des autres sections rattachées au CSA JSK », selon la DDK. 15O athlètes sont concernés par la question.
(BMS – Brèves de janvier 2011

Internet- Société- conseils: Quelques idées pour faire de 2011 une année épanouie et réussie (Fadila fadhila) - 2 janvier 2011 – Azul fellawen. Quelques idées pour faire de 2011 une année épanouie et réussie : Au lieu de regarder la télévision, écoutez votre musique préférée les yeux fermés. bhl_bakir_islamGlissez-vous dans un bon bain  moussant. Faites une pause et prenez une grande et bonne inspiration abdominale régénératrice plusieurs fois par jour.
      Prenez une longue et bonne douche – laissez l’eau chaude détendre les muscles de vos épaules et de votre dos. Jour de pluie ? – Essayez de faire
    une sieste.
    Jouez avec vos amis ou vos enfants c’est le secret de la jeunesse. Liez-vous d’amitié avec votre ordinateur. Ne le laissez pas vous rendre esclave, mais soignez-le. Allez faire vos courses dans un vrai marché où les paysans vendent le fruit de leur travail. Dansez -  même si vous vous considérez mauvais danseur – c’est une très ancienne façon d’exprimer la joie par le mouvement.
    Relâchez vos tensions – soyez tolérant. Permettez-vous une bonne mousse au chocolat comme dessert. Ma recette personnelle de mousse :
Prenez du temps pour vous – pensez les pensées sont une source de pouvoir personnel. Faites-vous plaisir de temps en temps en vous offrant un cadeau à vous -même.
    Gardez de la distance par rapport aux problèmes – une bonne santé et un esprit serein sont les choses les plus importantes. Ne vous complaisez pas dans le passé et les regrets. Vivez le présent, planifiez le futur. Si vous ne vous sentez pas bien dans une situation, dites NON
.(Fadila fadhila - Lire la suite et commenter)

France-Kabyles-Islam: Les assises contre l’islamisation décriées par le philosophe français Bernard-Henri Lévy – 2 janvier 2010 - Les assises contre l’islamisation, auxquelles a pris part Arezki Bakir au nom du bhl_lepointHaut Conseil des Kabyles de la Diaspora, lié au gouvernement de Ferhat Mahenni, ont été fort décriées par le philosophe et intellectuel français de renom, Bernard-Henri Lévy.
    Extrait:  »Il faut le dire et le redire : présenter comme une ” riposte laïque ” la stigmatisation de l’islam comme tel est une ânerie doublée d’une insulte à un idéal de laïcité qui a toujours signifié, à la fois, la séparation du théologique et du politique et le droit égal, alors, une fois la séparation opérée, de pratiquer décemment leur culte pour toutes les religions. »
    Il faut le dire et le redire : présenter comme un “arc républicain”, ou comme une alliance entre “républicains des deux rives”, ce nouveau rapprochement rouge-brun qui voit les crânes rasés du Bloc identitaire fricoter, sur le dos des musulmans de France, avec tel ancien lambertiste, Pierre Cassen, est un crachat au visage d’une République qui, à Monte Cassino, puis dans les combats pour la libération de Marseille, puis dans la poche de Colmar, en Alsace, face à la division Das Reich, n’a pas eu de plus vaillants défenseurs que les pères et grands-pères de ces hommes et femmes que l’on voudrait, aujourd’hui, clouer au pilori.
    Notez-bien qu’à lire la chronique de BHL, Arezki Bakir avait fait figure de  »musulman de France » et non de  »Kabyle de France » lors de ces assises, contrairement à ce qui a été rapporté sur des sites internet. Il avait donc servi d’alibi pour casser de l’islam.(BMS – Lire et Commenter).

Kabylie-administration: La Wali et le président de l’APW de Tizi-ouzou en ..burnous lors d’une sortie à Beni Douala - 1er janvier 2011 - Le wali de Tizi Ouzou, Abdelkader Bouazghi et le Président de l’Assemblée Populaire de la wilaya (APW), wali_apw_burnous210Mahfoudh Bellabas, sont apparus … en burnous jeudi à l’occasion d’une cérémonie de mise en service du gaz naturel dans les localités de Béni Zmenzer (Ath Zmenzer) et de Béni Douala (Ath Douala).
    Il s’agit d’une sortie inédite lorsqu’on sait que jusqu’ici, à Tizi-ouzou comme ailleurs les Walis sont astreint à une tenue protocolaire à la manière des préfets en France, de couleur bleue foncée, avec même une casquette. Mais ils ne s’en vêtissent généralement que lors de grandes cérémonies liées à une visite du chef d’Etat, du premier ministre ou du ministre de l’intérieur, dont ils dépendent.
    Les deux responsables locaux sont visibles sur la photo accompagnant le compte rendu officiel de la cérémonie permettant à 1246 foyers à Béni Zmenzer (Ath Zmenzer) de bénéficier du raccordement au Gaz naturel. Ils sont 1919 foyers à en bénéficier à Beni-Douala (Ath Douala)
    La Kabylie est réputée jadis par l’usage du burnous, un habit traditionnel de couleur blanche, qui protège du froid et qui a cette particularité qu’on peut s’y enrouler ou s’y extraire aisément, ne possédant ni fermeture éclair, ni bouton. Il est d’un symbole culturel identitaire chanté comme tel par des artistes de la région. Mais il est de moins en moins visible y compris dans la campagne kabyle où les gens lui préfèrent les manteaux.(BMS)

Algérie-société-médias: Mohamed Harbi, Lakhdar Brahimi, Ali Dilem, Hamel Abdelghani et Ait Menguellet Lounis au top des 12 personnalités de l’année 2010 en Algérie (Almanach-dz.com) - 1 janvier 2011 - L’historien et politologue Mohamed Harbi, la présidente de l’association d’alphabétisation Iqra, Barki Aicha, le diplomate Lakhdar almanach215Brahimi, le caricaturiste Ali Dilem, le DG de la police nationale, le Général-major de l’Anp Hamel Abdelghani et le chanteur Lounis Ait Menguellet figurent au top des 12 personnalités de l’année 2010 en Algérie, choisis par le site d’informations documentaires algérien animé par Belkacem AHCENE-DJABALLAH, l’almanach-dz.com.
    En tête de liste figure le  »Gendarme et/ou Policier chargé de la circulation routière » pour les résultats obtenus dans la  »baisse remarquable » du nombre de décès sur les routes,’ estimée à   »21,04% durant les cinq premiers mois de l’année 2010 », selon le document du site de l’ancien président du Haut conseil de l’information (HCI), tranmis à Kabylie News.
    La liste comprend dans l’ordre également Belhouchet Omar, journaliste et directeur d’El Watan, Benjamin Stora, présenté comme le plus Algérien des historiens français, Aouchiche Abdelmadjid, officier supérieur de l’Anp à la retraite et ancien  ministre, Amine Zaoui, Universitaire, écrivain, ancien directeur de la Bibliothèque nationale et Ould Abbès Djamal , médecin, ministre de la Solidarité nationale puis de la Santé.(BMS – Découvrir le document)  

Algérie-France-Kabylie-édition: Ferhat Mehenni présente son livre “Le Siècle Identitaire : la fin des États post-coloniaux” sur LCI Radio - 31 décembre 2010 - Ferhat Mehenni a présenté vendredi son livre “Le Siècle Identitaire : la fin des États post-coloniaux” sur ferthat_lciLCI Radio, et comme il fallait s’y attendre, elle a été l’occasion pour lui pour illustrer son ouvrage par la situation de son pays, l’Algérie.
     »Culturellement, il y a deux pays (en Algérie, ndlr) », a affirmé M. Mehenni, qui répondait pendant environs 15 minutes aux questions de Vincent Hervouët, qui l’a présenté comme un  »vieux combattant, pas un ancien combattant » et comme le Président du Gouvernement provisoire kabyle, qu’il a créé à Paris le 1er juin dernier à Paris, en France.
     »Pour une évolution tout à fait heureuse et paisible, il faut absolument que le peuple Kabyle puisse disposer de son destin pour mieux fraterniser avec son environnement », a déclaré notamment Ferhat Mehenni, qui se revendique de la génération qui a civilisé le combat,  »celle de la sagesse et de la solution » avant de laisser entendre que les générations futures pourraient aller à  »l’aventure et l’irréparable ».
    L’entretien, dans lequel Vincent Hervouët qualifiait l’ouvrage de Mehenni  »d’excitant », parce qu’il  » excite l’imagination et stimule la pensée  », dit-il, est diffusé sur Youtube. Il devrait être rediffusé vendredi à 14h30, samedi à 19h30 et à 23h, dimanche à 8h et à 18h30, lundi à 9h30 et à 16h30, mardi à 12h et mercredi à 11h30.(BMS – Lire et commenter + vidéo de l’entretien sur Youtube

infos

azouaou_kamal740 

notabene

 »Kabylienews ou ma façon de ne pas être un trois quarts de journaliste’‘ (Belkacemi Mohand said)

fev2010comments1

- Le journaliste doit se placer toujours du côté du faible, des gens qui souffrent, et de ceux qui cherchent le progrès, la liberté et la vérité…. Dès qu’il s’éloigne de ce cadre, il prend le risque de perdre le sens réel de son métier pour devenir le serviteur des puissants et le complices de leurs abus.
- La seule richesse que procure le métier de journaliste est le grand sentiment d’avoir servi les autres en étant objectif et juste. Bien entendu le journaliste comme tout le monde peut avoir l’ambition de devenir riche et puissant, mais dans ce cas il doit quitter ce métier et investir dans les fruits et légumes ou autres chose. C’est plus sûr pour lui…
Le “Oui » ne pourra jamais avoir la grandeur du  »Non », malgré les pouvoirs qu’il procure à ceux qui en usent, souvent au détriment de leur honneur. Le non fait avancer les choses et le oui les retardent. Si j’ai raison c’est grâce à Dieu, si j’ai tort je Le prie de me Pardonner …(BMS)

gif740bouzeguene3

Note d’information: De nouveaux sites empruntant le concept  »Kabylie News » ont vu le jour sur internet. Ils ont la particularité d’avoir une vision allant d’une extrême à une autre. L’un deux diffuse des vidéos de convertis à l’islam. Un autre, d’un village, utilise kabylienews pour racoler et au contraire du premier, il tombe à bras raccourci sur l’intégrisme. Nous n’avons rien à voir avec ces deux sites et autres pages créées sur internet qui ont la particularité de semer la confusion. Kabylie News sur kabylie.unblog.fr et kabylienews.voila.net gérés par BMS se démarquent de ces deux sites et appelle les visiteurs à faire la part des choses. Nos vidéos sont diffusées sur:

nezla_yennayer740A

fev2010comments1

Le poète a dit:   »N’abusez pas de votre pouvoirA tout abus succède le regret
Vos yeux fermés la victime reste éveillée - priant Dieu qui ne s’Assoupit jamais ».

Le fil des infos de BMS -7- Page d’archive de la 8

Classé dans : — Mohand Said Belkacemi @

Yahoo!.Google.Voila.El-Watan. Le-Soir.L’Expression.Kabylie News. - RSF - Bouzeguene 

Le fil des infos de BMS -7- Page d'archive de la 8 dans Accueil gif740bouzeguene

Syndicat national des journalistes – Communiqué – 21 août 2010 - Le Syndicat national des journalistes informe l’ensemble de la corporation qu’une consœur souffrant d’une leucémie a été transférée d’urgence au Centre Pierre et Marie Curie de l’hôpital Mustapha-Pacha à Alger. 
    cheikh_aout2010_said230 dans AccueilSon état, jugé critique, nécessite en l’occurrence des dons conséquents de sang et de plaquettes. La mobilisation de tous et de toutes peut soulager les souffrances de notre consœur et, à cet effet, le Syndicat lance un appel pressant pour des dons en urgence. Pour de plus amples informations, contactez-le 0552 256 699. P/ Le Syndicat national des journalistes, le secrétaire général, Kamel Amarni (Communiqué)   

Algérie-Partis-communication: Le blog d’El Mouhtarem (ffs1963.unblog.fr) à la rescousse du FFS dont le site internet reste figé au symbole du parti – 20  août 2010 - Le blog d’El Mouhtarem ou Algérie Politique (ffs1963.unblog.fr) semble jouer de plus en plus le rôle de lien en matière de communication pour le Front des Forces Socialistes (FFS) de Hocine Ait Ahmed, dont le site http://www.ffs-dz.com reste figé au seul symbole d’une main présentant une rose, tout en bleu, sur fond noir.
ffs_26juillet2010    Ainsi, le blog d’El Mouhtarem se met depuis quelque temps à diffuser non plus les positions de la direction nationale du parti mais aussi celles des sections et fédérations, comme il vient de le faire pour la section de Béjaia, à propos de l’annulation d’une conférence que devait animer Khaled Tazaghart dans la soirée du 19 août 2010 sous le thème de “Congrès de la Soummam et son impact politique”, et celle de la Fédération de Tizi-ouzou, qui condamnait  »la violation d’une procédure légale de construction d’une mosquée »juin_29_naanaa1 à Aghribs, le village du chef du parti adversaire en Kabylie, Said Sadi du RCD. 
   Contrairement au RCD dont même des députés ont leur propre sites pour s’exprimer, le FFS, dirigé par le Premier secrétaire Karim Tabbou, n’a aucune autre visibilité sur internet alors que cette technologie est le moyen le plus indiqué pour dépasser les difficultés rencontrées avec la presse.(BMS - Lire et commenter).  

BouzegueneNews-presse: Au tour de L’Expression de reprendre de façon inconvenante une photo de Bouzeguene News: Un peu de bon sens messieurs de la presse … 19 août 2010 - Nous avons assisté encore une fois en ce jeudi 19 août à expression_bouzegueneNewsune autre reprise de photo de Bouzeguene News – Kabylie News par un journal algérien, mais qui au lieu d’indiquer simplement son origine en citant l’un des deux sites, a cru bon faire de masquer les visages des personnes illustrant un de nos sujets.
    Pour cette fois, le journal l’Expression, qui pour illustrer un article de notre ami Aomar Mohelebbi intitulé  »Bouffe, Tarawih, galas et loto… », a repris une photo prise au village Thaourirt de la commune de Bouzeguene par Kaci Kamel portant sur  »Une partie de dominos au village de Taourirt ». (BMS – Lire la suite et commenter)

Ihitoussène-Football: Photo souvenir d’une équipe de football des jeunes d’Ihitoussène (FBI cadets) – 19 août 2010 – Les jeunes que vous voyez sur cette ihitoussene_aout2010_foot375photo sont tous, aujourd’hui, adultes et pères de familles. De l’enfance insouciante à l’âge adulte de responsabilité. Les années passent vite mais le souvenir reste indélébile, figé et inoubliable. Nostalgie quand tu nous tiens.
    A l’époque tout le monde était classé à la même enseigne. On était tous modestes mais suffisamment heureux. On jouait au ballon avec nos espadrilles Bata que nos parents nous achetaient à 50 dinars la paire.
    On  jouait deux mi-temps inégales l’une de trente minutes et l’autre d’une heure parfois. je crois qu’une petite touche de nostalgie chaque jour, contribue à nous faire vivre un moment d’évasion quand le présent nous semble moins intéressant, mais, il ne faut pas oublier que le présent qu’on vit, sera à son tour un jour, un passé qui nous donnera de la nostalgie.(Kamel KACI – Lire et commenter)

acceuil1 ci_politique ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact

   infos

 Bouzeguene-sports: Des terrains de sports dit  »combinés » au profit de huit villages de la commune de Bouzeguene (Le maire) – 18 août 2010 - Huit villages de la commune de Bouzeguene ont bénéficié de projets de terrains de sports dit maire_sadji »combinés’, permettant la pratique sportive multiple et qui sont en cours de réalisation, a-t-on appris mercredi du président de l’APC, M. Mourad Sadji.
     »Il s’agit des villages Ait Salah, Ait Semlal, Ait Ferrache, Ihitoussene, Tizouyine, Bouzeguene-village, Sahel et Takoucht », a indiqué M. Sadji en précisant que chaque projet coûtera 2 millions de dinars.
    Ces projets inscrits à l’actif de l’APC et qui viennent s’ajouter à d’autres déjà réalisés par la DJS à Ighil Tziboa et Ibouyisfene, devraient encourager la pratique sportive locale. Rappelons que le village de Takoucht s’est distingué récemment en remportant la coupe de Wilaya de Tizi-ouzou de football.
    Les terrains de sports combinés sont appelés ainsi dans le sens où il permettent la pratique de plusieurs disciplines sportives (handball, basket et football à sept). Ils comprennent généralement un terrain en tartan avec une clôture pour le préserver et d’autres commodités. 
    Par ailleurs, tous les villages de la commune au nombre de 24, ont bénéficié de quantités de matériaux de construction, destinées à prendre en charge des travaux limités et d’autres besoins villageois en réparations diverses, selon la même source.(BMS - Lire et commenter)  

Algérie-Histoire: Mise au point de M. Ahmed ARRAD à propos du récent livre  »Si Mohand Saïd raconte Amghar » de M. Akli Mohand Said - 18 août 2010 -  arrad_aout2010M. Ahmed ARRAD, cadre de l’ex Fédération du F.L.N en France et Secrétaire National à l’Organisation Nationale de Moudjahidine simohandsaid_aout2010a adressé à Kabylie News une mise au point portant sur le livre ‘’ Si Mohand Saïd  raconte Amghar ‘’, publié par M. Akli Mohand Said, officier de l’ALN et fils du chef de la Wilaya 3 historique, le colonel Mohand Oulhadj.
    La mise au point porte essentiellement sur le nom de Ali Chekkal, cité dans une liste de révolutionnaires à qui M. Akli Mohand Said a rendu hommage. A moins qu’il ne s’agisse d’une quelconque erreur liée au processus d’édition, d’un homonyme ou d’un fait historique méconnu, Ali Chekkal renvoie bien à celui du vice-Président de l’Assemblée algérienne, tué dans un attentat  le 26 Mai 1957 à la sortie du stade de Colombes en France.
    Kabylie News vous livre la réaction intégrale de M. Ahmed ARRAD et le mot qui nous est adressé. 
     »Bonjour !
     »Permettez-moi de vous faire parvenir ( pour insertion sur votre site ) de cette mise au point sur un livre qui a paru ces derniers temps et dont la teneur sur un des passages est des plus inquiétants. Avec mes sincères salutations et bon courage pour tout ce que vous faites. Arrad. »(Ahmed Arrad – Le texte intégral à lire)  

Football-JSK-Ahly: Le club égyptien du Ahly se plaint à la CAF et voudrait faire rejouer le match avec la JSK – 18 août 2010 - Le club égyptien du Ahly du ahly_aout2010_180Caire a annoncé officiellement sur son site internet avoir saisi la Confédération africaine de football (CAF) pour se plaindre des conditions qui ont entouré sa rencontre avec la JS Kabylie dimanche à Tizi-ouzou que cette dernière avait remportée par 1 but à 0.
    Le site du AHLY, citant le Directeur général du club, a laissé entendre que le match devrait être rejoué parce que le temps légal de la rencontre ne se serait pas écoulé. Il a ainsi relevé que le jeu a été arrêté à la 85ème studioecole_cascademinute pour reprendre 10 minutes plus tard alors que l’arbitre n’avait accordé que 4 mn et 10 secondes supplémentaires, faisant que le temps officiel ne ce soit pas terminé, ajoute la même source. Le même responsable note que cela est une violation flagrante de la réglementation et que le match devrait être rejoué.
    Le club égyptien a tiré à boulets rouges sur l’arbitre et le délégué du match. Le Ahly qui a accompagné son texte d’une photo montrant le pare-brise de l’autocar conduisant les joueurs touché par un projectile, a demandé à ses supporteurs de bien accueillir le club kabyle au retour et demande à la Caf à prendre des décisions  »décisives », selon la même source.(BMS – Lire et commenter)     

Bouzeguène – société: Akli Hamza vendeur de chewa – 18 août 2010 – Akli Hamza est avant tout un technicien supérieur en froid et également technicien supérieur hamza_aout2010_210en manutention industrielle. Ce n’est pas rien mais malheureusement notre ami est toujours à la recherche d’un emploi stable depuis plusieurs mois. Depuis le début du ramadan, Hamza a choisi une activité nocturne fort lucrative. Il prépare des brochettes de viande grillée sur son barbecue installé sur le trottoir de l’avenue Colonel Mohand Oulhadj à l’intersection de plusieurs cafés.
    Notre entretien nous le résumons en ces quelques lignes. Hamza achète chaque jour deux (02) kilos de viande fraîche à (700 DA x2=1400 DA) chez le boucher. Il prépare ses brochettes et juste après la rupture du jeun, il installe son barbecue artisanal et prépare ses braises.
    A 20 dinars la brochette, Hamza  tire un bon profit puisque sa marge bénéficiaire se situe entre 1400 et 1600 dinars, autrement dit, notre ami revend  la totalité de ses brochettes pour environ 3000 DA. Beaucoup de jeunes adorent déguster les brochettes de Hamza.
    Glissés dans une demi-baguette de pain, les bouts de viande bien grillés et salés à bon escient sont un véritable régal. Il n’ya pas uniquement Hamza qui s’adonne à cette activité puisque on peut répertorier environ une dizaine de barbecues dans ma même rue et à moins de cent mètres. Cette activité se poursuivra jusqu’au dernier jour du ramadan. Bonne continuation
.(Kamel KACI – Lire et commenter)  

Kabylie-transport: Le train Tizi-ouzou -Oued Aissi maintient ses rotations quotidiennes malgré l’absence d’usagers – 17 août 2010 - Le train reliant Tizi-ouzou à la localité proche de Oued Aissi continue à faire ses rotations quotidiennes gare_aout2010_375depuis son lancement fin juin 2010 malgré visiblement le peu ou l’absence d’usagers à transporter, a-t-on appris. Le train fait huit rotations quotidiennes, quatre le matin et quatre l’après midi à partir de 14 heures. A 11 heures le train fait un déplacement jusqu’à Thenia (département voisin de Boumerdes) pour revenir pour quatre rotations Tizi-ouzou-Oued Aissi dans l’après-midi.
    La gare  »Kaf Naadja », du nom d’un marché de caprins, qui aurait existé jadis en cet endroit (Naadja, veut dire chèvre en arabe, thaghat en kabyle), est là, bien belle et  »presque identique à celle de Vérone (Italie) », selon un connaisseur, mais il n’y avait ni usagers, ni activités commerciales à l’intérieur, lors de notre passage mardi vers 11 heures).  »On attend septembre pour que tout démarre », a expliqué un gardien rencontré sur place.
    Pour rallier cette gare ou en sortir, l’usager est face à une situation véritablement problématique. Il faut enjamber la glissière en béton séparant les deux voies de la voie d’évitement de Tizi-ouzou ou parcourir une longue distance avant de parvenir à une passerelle. Pour le moment, aucun fourgon-taxi dont pullule Tizi-ouzou n’y  dépose des gens du fait qu’aucune ligne n’a été créée pour ce faire. Le terminus de Oued Aissi se situe dans une forme de terrain vague avec une clôture sans ouverture sur la route menant vers l’est de la Wilaya qui pourrait permettre éventuellement à des usagers d’y accéder.
    Le train Tizi-ouzou est certainement un investissement qui n’est pas perdu. Il sera certainement utile à l’avenir. Mais il apparaît pour l’heure prématuré. Très prématuré, peut-être, même si le train siffle trois fois, comme le veut la tradition.(BMS – Lire et commenter)  

Kabylie-chant: Aucun ticket ne sera vendu le jour des spectacles de Cheb Khaled et Mohamed ALLAOUA à Tizi-ouzou (communiqué) – 16 août 2010 -  »Aucun ticket ne sera vendu kachetel_deces230le jour du spectacle », aussi bien de la star du raï Cheb dec2009_17_nouara210Khaled annoncé pour le 26 août à Tizi-ouzou que du chanteur de variétés kabyle, Mohamed ALLAOUA, le 25 du même mois, prévient un communiqué officiel de la Maison de la Culture Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou.
     »Les billets seront disponibles du 16 au 24 août 2010 au niveau de la maison de la culture », précise le communiqué de la Maison de la culture, qui organise les deux spectacles au niveau du stade Oukil Ramdane, mitoyen de l’établissement. Contrairement à Khaled qui chantera seul de 21 h30 à 00h30, Mohamed ALLAOUA verra Moh AMICHI et MEDANI lui ouvrir vraisemblablement le spectacle.
     De grands noms de la chanson kabyle sont annoncés pour fin août et début septembre (avant l’aid) à la Maison de la culture de Tizi-ouzou. C’est le cas de Lounis Ait Menguellet qui chantera le 28 août avec son fils Djaffar et le 29 du même mois, en solo, dans la grande salle de spectacle de la MCTO. Les deux chanteurs viennent de produire deux nouveaux albums. Nouara, qui est revenue à la chanson, il y a moins d’une année, est annoncée pour le 4 septembre avec BELLALI Fella au grand bonheur des amoureux de la chanson kabyle authentique.
    Taleb Tahar, Rabah OUFARHAT et OUAZIB sont programmés pour le 17 août, LANI Rabah (19 août), Goupe ABRANIS (22 août), Hacene AHRES, SI LEKHEL et FAHEM  (24 août), Mourad GUERBAS, Siham STITI et RAMY (31 août), Aldjia, Ali Amrane et MECHACHE Ramdane (1er septembre), YASMINA et Karim KHELFAOUI (3 septembre), Cherif HAMMANI (7 septembre), Akli Yahiatene et Ahcene Ait Zaim (8 septembre) et enfin Belaid TAGRAWLA (9 septembre).(BMS – Lire et commenter)  

Kabylie-Afrique-Football: Tizi-ouzou attend dans le calme la rencontre de Ligue des champions africaine JSK – Ahly (Le point en milieu de journée) – 15 août 2010 - Aucune signe de tension n’était perceptible pendant la matinée de dimanche à Tizi-ouzou ou les habitants attendent globalement dans le calme la rencontre supporteurJSK_aout2010cheikh_aout2010_said230de Ligue des champions africaine mettant aux prises le club local, la Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK) à celui égyptien du Ahly du Caire.
    La ville affichait un calme ordinaire, comparable à celui des journées pendant lesquelles la JSK recevait ses adversaires du championnat national de football. Les services de sécurité ont déployé en fin de matinée autour du stade du premier novembre, lieu de la rencontre programmée à 22 heures locales (21H00 GMT), un dispositif de surveillance et d’organisation pour parer à tout incident. La nouvelle faisant état de caillassage dans la soirée du bus des joueurs égyptiens, rapportée par des médias, a été confirmée de source officielle mais serait sans grande conséquence pour la tenue de la rencontre. Un communiqué officiel fait état de l’arrestation de l’auteur d’un jet de pierre visant le bus transportant les joueurs du Ahly.
    Aux alentours du stade, de très jeunes adolescents continuaient à revendre des tickets d’entrée pour 300 dinars alors qu’ils les avaient acquis aux guichets d’en face pour 200 dinars. L’un d’eux a indiqué que le prix du ticket risque de  »flamber » à l’approche de la rencontre pouvant atteindre les 700 dinars. Des restaurants-ambulants se mettaient en place vers midi dans le grand parking en face du stade comme ils avaient l’habitude de le faire pour d’autres matchs de la JSK. La circulation automobile commençait en milieu de journée à devenir plus difficile au carrefour proche du stade.(BMS – Lire et commenter)  

barre_unblog_jan

00videos 002bms 00quip 00reps

barre_unblog_jan  

Tajmaat_aout2010_sondage

Bouzeguène – chant: Tamazgha sort un nouvel album – 14 août 2010 – Le troisième album de la chanteuse Tamazgha est en vente libre depuis le 04 août 2010. tamazgha_aout2010_album141Intitulé « Inigh Anighak », le nouvel album produit par les éditions “Amazigh”, à M’Chedallah, dans la wilaya de Bouira, comprend sept (07)  titres : « Mazal Mazal », « Ferhemtiyi atyahia_aout2010_albumS230Athikchichine », « Mumu Balniw », « Anigh Anighak », « Aken Ithrugh Themziw », « Ayema Azizou » et Atharguith ».
    Des morceaux aussi  riches en rythmes et sonorités  et des testes empreints de profonds sentiments. L’ensemble des titres constitue  un confluent entre la tradition et la modernité.
    « Mazal Mazal » est un hommage à l’équipe nationale et à l’entraineur Rabah Saadane. Le côté sentimental prime   beaucoup plus sur l’engagement. L’ensemble des chansons  sont rythmées à bon escient.
    L’album est produit sous la direction de  Bouzid Uhamu, percussion : Rabah Oukrine ; Chorale : Djilali Hamama-Djidji ; duo avec Rachid Cheikh ; Studio : Rose. Production et distribution : Massi Rezig.(Kamel KACI – Lire et commenter)

Tizi-Ouzou-Environnement: Un ancien Wali parle d’une  »malédiction » qui s’abat sur la ville de Tizi-ouzou (Horizons) – 14 août 2010 -  Un ancien Wali (chef de département)  parle d’une  »malédiction » qui s’abat tiziouzou_aout2010_walisur la ville de Tizi-ouzou devant la situation dégradée dans laquelle elle est plongée, a rapporté le journal public Horizons dans un article signé par son correspondant sur place, Rachid Hamoutène.
    “Je ne reconnais plus la ville de Tizi Ouzou. Je n’avais jamais pensé qu’elle s’était autant dégradée”, a déclaré cet ancien wali nommé à la fin des années 90 à la tête de la wilaya de Tizi Ouzou, selon le journal.  »Tout porte à croire que nos aïeux ont fait quelque chose de mal pour que nous autres, leurs enfants, payons cette malédiction », a ajouté cet ancien habitant  de la ville, a précisé la même source. 
    Dans son article intitulé  »Tizi Ouzou : La ville sombre dans sa hideur », M. Hamoutène note qu’à  »chaque coin de rue et même au niveau des artères principales censées être la vitrine de la ville, les ordures et autres immondices s’amoncellent rebutant le regard et surtout irritant l’odorat. La ville est sale. Sale de par ses chantiers qui n’en finissent jamais sans que l’on daigne prendre les mesures qui s’imposent. En fait c’est la loi du plus fort qui y règne ».
     »Le constat est amer. Et tout le monde s’accorde à le dire. Mais chacun rejette la faute sur autrui », ajoute le journaliste dont l’article vient s’ajouter à une série d’autres consacrés par la presse, notamment El Watan et Liberté, à une situation très problématique dans laquelle la ville de Tizi-ouzou est plongée. Tizi-ouzou a perdu ses attributs de ville pour être un endroit inqualifiable avec des rues transformées en  »souks » (bien au pluriel) et des trottoirs squattés par les tenants de parkings de rues. (BMS – Lire et commenter)

   jpg740youtube

Kabylie-Aghribs-religion: Encore un dérapage à Aghribs: le comité de village envisage  »de bannir’ des villageois membres de l’association religieuse - 14 août 2010 – Le comité du village Aghribs, de la Wilaya de Tizi-ouzou, envisage  »de aghribs_mosquee10aoutbannir » des villageois, membres d’une association religieuse, avec qui il est tiziouzou_aout2010_insolite230en conflit sur l’opportunité de construire une nouvelle mosquée alors qu’existe une ancienne dite Sidi Djaffar qui a connu récemment des travaux de rénovation, a rapporté samedi la presse algérienne citant un communiqué.
     Le comité a “pris sa responsabilité pour se débarrasser définitivement de la verrue salafiste” et envisage encore “de recourir aux valeurs de dignité de la Kabylie afin de bannir ces êtres indignes de notre culture, de nos traditions et de notre honneur lors d’une assemblée générale prévue dans quelques jours”, précise le texte du communiqué cité par le journal Liberté, dans un article signé Samir Leslous où celui-ci note que la situation  »tire vers l’excommunication, voire même l’interdiction du village à ces salafistes ».
    Cette situation inédite relèverait toutefois de l’action psychologique, comme l’a noté un autre journaliste, du fait qu’un village ne peut pas  »bannir » tout un autre groupe de villageois de ses terres et de ses biens. Des cas très rares relevant plutôt  »d’excommunication » ont existé dans l’histoire en Kabylie mais concernent des individus et pendant la colonisation au cours de laquelle les gens évitaient sa justice.(BMS – Lire la suite et commenter) 

Kabylie-Ramadan-société: Assister aux galas, prier dans les mosquée ou déambuler dans les rues: tout le monde dehors la nuit à Tizi-ouzou – 14 août 2010 - Jamais la ville de Tizi-ouzou n’a connu un tel déferlement dans la rue que vendredi soir avec des habitants visiblement partagés entre ceux qui vont en grand nombre aux tiziouzou_aout2010_ramadanmosquées (une demie-douzaine), ceux qui déambulent dans les rues et ceux qui vont aux spectacles de la seule salle de la Maison de la culture Mouloud Mammeri.
    Peut être que l’orage qui a éclaté juste à l’Iftar (rupture du jeûne) suivi d’une vague de fraîcheur est pour quelque chose dans cette situation. Il faut dire également que la ville et toute la Kabylie accueille un grand nombre de vacanciers venus d’outre-mer où les veillées nocturnes est dans le domaine du naturel pas seulement pendant le mois du ramadan.
    Tizi-ouzou, qui s’apprête à accueillir un grand match de coupe d’Afrique de football (dimanche) mettant aux prises le club local, la JS Kabylie et le Ahly du Caire, donne un avant-goût de ce que sera le jour  »j ». Elle fait l’objet d’une sollicitude des médias égyptiens mais aussi de France 24 dont on a croisé une équipe au premier rond point du centre ville. Des dizaines de galas sont annoncés tout au long du mois de ramadan (12 août -10 septelbre) à la maison de la culture. même Cheb Khaled devrait être de la partie le 26 août au stade Oukil Ramdane, selon la presse. Il est question également de galas deLounis Aït Menguellet, Akli Yahiatène, Idheflawen, Nouara, Yasmina, Brahim Tayeb, Kaci Boussad, selon Le Soir d’Algérie.
     »La paix est-elle revenue? », est la grande question qui peut être posée également pour dire que les gens semblent rassurés pour sortir ainsi en masse la nuit. Vous pouvez croiser des jeunes mais aussi des vieux, des couples et mêmes des femmes seules avec leurs enfants, déambulants dans les rues. C’est un point positif à inscrire à l’actif de la ville qui évolue pourtant dans une sorte d’anarchie le jour comme l’ont signalé des articles de presse (El Watan, Liberté, Horizons).(BMS – Lire la suite et commenter) 

gif740aghribsbis3

Kabylie-religion-Aghribs-RCD-presse: L’affaire de la mosquée d’Aghribs évoquée largement dans la presse jeudi (Revue de presse) – 12 août 2010 – L’affaire de la mosquée qui a secoué avant hier 10 août le village Aghribs de la Wilaya de aghribs_mosquee10aoutaghribs_liberte_kabylienewsTizi-ouzou jusqu’à provoquer des violences entre les habitants qui se revendiquent de l’ancienne mosquée Sidi Djaffar et d’autres organisés en association qui veulent une nouvel édifice parce que l’ancien ne serait pas au normes religieuses requises du fait qu’il soit situé dans un cimetière, a été évoquée largement par la presse jeudi 12 août.
    Dans un éditorial intitulée  »La messe n’est-elle pas dite ? », Omar Ouali de Liberté parle  »d’entêtement » des membres de l’association religieuse qui  »renvoie qu’à une seule  chose : leur volonté d’importer dans ce village et dans la Kabylie en général un islam salafiste, un islam intégriste qui est aux antipodes de celui adopté par la région depuis des siècles. » M. Ouali dont le parti pris est sans équivoque conclut que  »le combat des jeunes d’Aghribs, contre les convoitises salafistes, quand bien même il se limite à un village, est un acte de résistance républicaine de portée nationale, que d’autres contrées dans ce pays seraient bien inspirées de suivre ».
     »Aghribs : les salafistes provoquent un affrontement », est un autre article signé Yahia Arkat, du bureau de Tizi-ouzou du même journal, dans lequel celui-ci conclut également que ce qui s’est passé à Aghribs est une  »Belle leçon de courage au village où le serment “Jemaâ Liman” triomphe toujours. »
    Djaffar Tamani d’El Watan, dans un article intitulé  »Le village d’Aghribs (Tizi Ouzou) en émoi : L’implantation d’une mosquée sème la discorde », revient sur la genèse de l’affaire en citant le président de l’APC qui avait signé un permis de construire à l’association avant de revenir dessus en l’annulant. Plus prudent, Tamani relève  »l’extrême gravité » de l’affaire  »puisque, pour la première fois dans les annales de la vie religieuse en Kabylie, un différend éclate autour d’une construction, dont le nom, « ldjamaâ », signifie l’entente et le rassemblement », écrit-il.(BMS – Lire la suite et commenter)  

Algérie-presse-éthique: Liberté pique une photo sur une vidéo de Kabylie News et la signe par D.R - 12 août 2010 - Le journal algérien Liberté a piqué encore une fois une illustration de Kabylie News sans le signaler à ses lecteurs. Le journal a procédé à une capture d’écran sur une vidéo de Kabylie News diffusée sur Youtube et consacrée à l’inauguration jeudi dernier de la mosquée Sidi Djaffar au village Aghribs (Tizi-ouzou).
     Le journal a illustré l’article de Yahia Arkat (Liberté de jeudi 12 août) portant sur des violences au même village Aghribs en procédant à une capture d’écran pour obtenir une photo de l’évbénement mais qui sera signée D.R. Cet acte, qui n’est pas dutout éthique laisse supposer que le photographe de Liberté s’est rendu sur les lieux alors que ce n’est pas le cas visiblement.
    Kabylie News, qui ne cherche aucune forme de paiement de ceux qui voudraient reprendre ses photos et ses articles dans la presse écrite algérienne, exclusivement (les sites internet exclus), revendique toutefois le droit d’être cité comme source avec un lien de renvoi sur la page ou la photo puisée du blog, dans la version internet des journaux qui le reprennent.(BMS)

Kabylie-sagesse: La leçon de Cheikh Said Ayadjar en matière de prétention religieuse – 11 août 2010 – On raconte à la zaouia de Tifrit at Oumalek (Idjeur) qu’un jour, un pauvre monsieur d’un village voisin, s’est laissé aller à une grande 001cheikhcolère jusqu’à répudier sa pauvre femme. Une fois la colère disparue, le pauvre homme revient à la réalité des choses, aux bambins… aux regrets.
    Il s’en alla voir Cheikh Said Ayadjar, savant religieux et amusnaw reconnu pour son verbe percutant et sa sagesse, qui enseignait alors à Timâamart Sidi Mhand Oumalek de ce village de l’actuelle commune d’idjeur, qui lui trouva un issue légale (une fetwa, si vous voulez) pour reprendre son épouse. Il lui enjoint la condition de préparer un dîner aux gens du village. Ce que la pauvre bonhomme se mettait à préparer avant d’apprendre que les villageois ont décidé de ne pas aller à ce dîner sous prétexte que le repas n’est pas licite (pas halal) tout comme l’épouse qu’il voulait reprendre.
    La nouvelle parvient vite à Cheikh Said Ayadjar qui prit son mulet pour se rendre sur place. Sur son chemin il demanda à un Ahaddad (maréchal-ferrant) de ferrer un sabot de son équidé et de lui remettre le second fer à cheval avec ses clous. Arrivé au village concerné, il trouva du monde à Tajmâat (la place du village). Il trouva un monde respectueux qui vint le saluer mais aussi curieux qui ne tarda pas à l’interroger sur la raison de sa présence ici.(BMS – Lire la suite et commenter

Kabylie-Religion-société: La Zlabia à 240 DA le kg, les dattes à 550 et … Tizi-ouzou qui prie et qui va chanter (Point de situation) – 11 août 2010 - La ville de Tizi-ouzou, enfin, si on doit continuer à l’appeler ainsi, n’est pas que dans tous ses rahma375états seulement comme l’avaient révélée récemment Liberté et El Watan. Elle est entrée dans l’insolite tous azimuts avec l’arrivée mercredi du premier jour du Ramadan, le mois sacré de carême pour les musulmans.
 kabylienews_imene_sara2010   Premier fait insolite que Kabylie News a relevé: le gâteau oriental qu’on attribue aux tunisiens, la Zlabia, est à 240 dinars le kilogramme soit une hausse de près de 80 pour cent par rapport à l’année dernière. Il faut dire que les vendeurs de Zlabia se font rares (un ou deux dans toute la ville). Les dattes, ce fruit du sud du pays ou du Sahara, lié également au ramadan, ont atteint 400 dinars le kg, pour la qualité moyenne et 550 dinars pour la qualité un peu plus meilleure. Le plus insolite encore est que les gens achètent et se plaignent alors qu’il n’est pas recommandé de faire les deux choses à la fois.
    Je vous raconte le reste dans le désordre. Ce n’est pas que je veux en rajouter mais c’est parce que, voyez vous, c’est la chaîne même devant les bouchers au prix de 720 à 750 dinars le kg de viande bovine avec os mais bien de chez-nous. La viande indienne congelée n’est pas arrivée encore et celle sèche (achedluh) est à 850 DA le kg. Le lait est introuvable aux première heures de la matinée. Le lait de vache, caillé ou pas, est à 60 dinars le litre. Les fruits et légumes s’arrachent.(BMS -Lire la suite et commenter)  

jpg_Idabalen740

Kabylie-religion-Aghribs: Affrontements au village Aghribs quelques jours après l’inauguration d’une ancienne mosquée rénovée – 10 août 2010 - Le village Aghribs, de la Wilaya de Tizi-ouzou, a connu des affrontements entre habitants aghribs_mosquee10aoutlundi en fin d’après midi liés à un problème de mosquée qui ne semble pas faire l’unanimité parmi eux, a indiqué une source locale sous couvert de l’anonymat. Ils ont été confirmé par le journal en ligne Tout sur l’Algérie.
cavaliers_studioecole21    La source qui a contacté Kabylie News a précisé que les affrontements sont intervenus lorsque le groupe opposé à la construction d’une nouvelle mosquée s’est attaqué au lieu où sont élevés les piliers du projet du lieu de culture musulman envisagé par l’association religieuse du village. Il y aurait des blessés, selon les mêmes sources.
    Ces affrontements interviennent quelques jours seulement après l’inauguration de l’ancienne mosquée dite Sidi Djaffar qui a connu des travaux de rénovation. L’inauguration s’est déroulée jeudi dernier dans une ambiance festive en présence du Dr Said Sadi du RCD mais aussi du représentants de l’administration des affaires religieuses et du coordinateur des Zaouia (écoles coraniques), Hadj meziane Idjeri. Ce qui ne pouvait être interprété que comme une caution à l’option de l’ancienne mosquée. Les membres de l’association défendent le projet d’une nouvelle mosquée parce que l’ancienne serait illicite du point de vue religieux car construite à l’intérieur d’un cimetière. Ce qui a aurait été prohibé selon une interprétation faite d’un hadith du prophète (SAW).(BMS – Lire avec tout le dossier)  

 Kabylie-télévsion-BRVT: Kamel Tarwihth prépare la sortie de son film  »Yetccur woul » sur l’émigration en octobre prochain - 10 août 2010 - Kamel Tarwihth, le comédien originaire de Bouzeguene et vedette de premier plan parmi les kamal_tharwiht_aout2010animateurs en France de berbère télévision (BRTV), prépare la sortie en octobre prochain de son film  »Yetccur woul » (Le coeur et plein ou La coupe est pleine) sur l’émigration.
    C’est un film qui évoque  »le problème de l’immigration et celui de l’héritage, ainsi que d’autres problèmes de la Kabylie », a indiqué Kamel Tarwihth à la dépêche de Kabylie, révélant ensuite une partie de la trame qui tourne autour  »d’un sans papiers qui part d’ici (Algérie, ndlr), laissant sa femme enceinte, espérant améliorer leur situation en un où deux ans. aitahmed_bentaha_aout2010Mais arrivé en France, ce fut la déception, car il n’est pas arrivé à avoir les papiers (carte de séjour). Tandis que lui souffrait de l’exploitation, son fils naquit et grandit, se sentant orphelin jusqu’à l’âge de 8 ans. Finalement, la seule solution qui reste au jeune homme pour régulariser sa situation, en France, c’est de contracter un mariage avec une vieille femme. Mais pour cela, il doit d’abord divorcer avec «la mère de son fils», ce que cette dernière refuse, du moins dans un premier temps. Le suspense de la suite est laissé à la sortie du film.
    BRTV prépare  »un très bon programme varié pour ce mois de Ramadhan, avec des feuilletons, des sketchs, des émissions et du cinéma. Avec comme nouveauté cette année, des films de Karaté de Bruce lee dont les dialogues seront doublés en kabyle, ce qui nous l’espérons, plaira à nos téléspectateurs. Il y aura également des émissions spéciale cuisine, ceci en plus d’un grand hommage aux maîtres de la chanson kabyle », a indiqué M. Tarwihth (Ah le kabyle et le français quand on les mélange!).(BMS – Lire et commenter)

thiziri_aout2010_180Sports – Bouzeguene – CSIghil Tizi Boa: Chérifi Thiziri : Deux médailles l’une en argent et l’autre en bronze au championnat arabe de Beyrouth (Liban) – 9 août 2010 - Chérifi Thiziri joueuse des échecs au club sportif Ighil (C.S.I) s’est déplacé dernièrement à Beyrouth (Liban) pour prendre part au championnat arabe des jeux  d’échecs des petites catégories.
    14 pays ont pris part à ce championnat ; il s’agit de l’Algérie, de Syrie, de Jordanie, de l’Egypte, de l’Iran, de l’Irak, de l’Arabie Saoudite, de la Palestine, de Tunisie, du Maroc, des Emirats arabes unis, du Liban, du Qatar, et du Koweït.
    Thiziri du C.S Ighil qui a représenté l’Algérie par équipe en compagnie d’Afgoun Dihya de l’E.S.T.O, ont obtenu, chacune, une médaille d’argent et une médaille de bronze. Elles ont joué contre des nations huppées en matière de moyens telles le Liban, la  Syrie, l(Irak, les Emirats et la Jordanie. Bravo Thiziri.(Kamel KACI  -Lire et commenter)  

ghiles_aout2010bKabylie-tradition-Folklore: La troupe des Idabalen de Si Rabah de Frikat - 9 août 2010- Nous avons saisi l’occasion d’une rencontre impromptuedefault avec Si rabah et sa troupe des idabalene de Frikat, des tambournaires traditionnels de Kabylie, à Tizi-ouzou, pour l’interroger sur ce métier qui semble revenir en force.
       Si Rabah tenait à affirmer l’attachement de sa troupe au chant traditionnel kabyle loin de genres qui peuvent indisposer les familles. Dans sa présentation de la troupe, il exprime le choix fait par sa troupe de l’option de préservation et de promotion du folklore kabyle exclusivement. La troupe est constituée de cinq personnes. Ils sont tous de Frikat, de la région de Draa El Mizane, Wilaya ou département de Tizi-ouzou.
    Un vieux monsieur qui apparaît sur la vidéo n’est qu’un sympathique admirateur des idhabalen que nous avons pris en photo avec eux. Une traduction de l’entretien vous sera faîte très bientôt
(BMS – Lire avec vidéo et commenter) 

Canada – Ait Ikhlef – Douce nostalgie: Mettouchi Hadj  El Mahfoud : de Bouzeguene au Canada, le cœur ne change pas ! – 9 août 2010 - Fidèle à sons sens inné de la relation humaine, notre ami Mettouchi Hafid dit Hadj El Mahfoud nous a mettouchi_aout375gratifié d’un gentil mot du Canada où il se trouve chez sa famille depuis deux mois. Il a la nostalgie du bled et cela se comprend chez cette personne douée d’une grande sensibilité.
    Ce doyen des P/APC de Kabyle, et peut-être même du pays, nous a en effet privé de sa silhouette débonnaire qu’il traînait allégrement chaque jour dans les rues de Bouzeguene saluant et faisant la bise aux passants de sa connaissance. Je vous en livre le contenu avec, en prime, des photos que cet élégant Monsieur nous a fait parvenir avec le message.
    Cela nous donne l’idée de faire les portraits des élus qui ont présidé aux destinées de notre commune depuis l’indépendance.  En attendant, nous souhaitons un excellent séjour à notre ami ainsi qu’à sa famille et à tous les algériens vivant en terre d’émigration en les assurant   que, bien que loin, ils n’ont jamais été aussi près de nous ….Ce pourquoi l’équipe rédactionnelle de Kabylie News ne ménage aucun effort pour informer notre communauté émigrée de ce qui se passe dans les villages de la Kabylie profonde. Nous saisissons cette occasion pour remercier nos lecteurs qui sont de plus en plus nombreux à nous lire partout
.(Hammoum Salem – Lire et commenter)

Igreb – Illoula Oumalou: Circoncision de  cinq enfants à Igrib (Illoula oumalou) - 9 août 2010  - Le comité de village d’Igreb dans la  commune d’Illoula igreb_aout2010375Oumalou, a organisé, samedi dernier,  une grande fête en l’honneur de cinq enfants qui ont bénéficié d’une circoncision collective.
    A cette occasion, le stade Matico d’Igreb a été le  théâtre d’une grande fiesta qui a réuni toute la population du village. Une waada a été organisée sous la bénédiction de l’imam du village et cela devant les cinq enfants réunis au milieu de leurs parents. A midi, les invités et les habitants du village ont pris part au déjeuner préparé pour la  circonstance.
houra_2010_deces230    Par ailleurs,  une  Timechret a été organisée par les villageois. En effet, trois taureaux ont été immolés, la veille, puis dépecés avant d’être répartis  en plusieurs parts égales et distribués aux villageois. Un membre du comité de village nous a appris que la date du 07 août 2010, rappelle  celle du 07 août 1959, date de  la déportation par l’armée française de  toutes les personnes valides de sexe masculin vers un camp militaire pour les empêcher de rejoindre les rangs de l’ALN.
    Dans la soirée de dimanche, un gala a été organisé au stade matico. Une  pléiade de  jeunes a animé la soirée artistique. La star de la chanson kabyle, Siham Stiti, invitée d’honneur du village, a chanté, en non-stop, quatre chansons tirées des profondeurs de notre terroir.(Kaci Kamel – Lire et commenter)

Algérie-politique-FFS: Pas de grands changements dans un nouveau secrétariat national du FFS approuvé par Ait Ahmed - 8 août 2010 -  Les mai_05_ffs_taboumembres du précédent secrétariat national du Front des Forces socialistes (FFS) ont été  »globalement » maintenus dans une nouvelle équipe désignée par Karim Tabbou en concertation avec Ait Ahmed et rendue publique dimanche par le blog ffs1963.
     »J’ai procédé à la désignation de ce secrétariat conformément aux dispositions statutaires et en concertation avec le président du parti M. Hocine AIT AHMED », écrit Tabbou dans ce qui est vraisemblablement un message aux militants, diffusé intégralement par le blog proche du parti de Hocine Ait Ahmed administré sous le pseudonyme de El Mouhtarem..
     »Vous remarquerez que la nomination du secrétariat national intervient 4 mois après la fin de mon 1er mandat à la tête de l’exécutif du parti alors que le président du parti a proposé l’organisation d’une conférence nationale d’évaluation à laquelle nous attachons une importance décisive. Vous remarquerez aussi que j’ai maintenu globalement en postes les responsables du précédent secrétariat tout en aménageant les missions de chacun; par ailleurs huit cadres du parti font leur entrée dans l’exécutif. Je pense sincèrement qu’ils ne seront pas de trop au vu des objectifs fixés par le parti et j’espère que nous travaillerons plus et mieux pour répondre aux exigences de la situation politique, économique et sociale du pays », ajoute Tabbou qui qualifie de  »difficile et complexe » le contexte national.(BMS- Lire et commenter) 

gif740aghribs

Kabylie-société-tourisme: A la découverte du paisible lieu-dit Sidi El Hadi de Bouaouen (Idjeur, Tizi-ouzou) - 8 août 2010 -  Il est des endroits comme celui du lieu-dit Sidi El Hadi , du village de Bouaouen de la commune d’Idjeur, à sidielhadi_aout2010_375l’extrême est de la wilaya de Tizi-Ouzou, qui restent méconnus (trop peut être), alors qu’ils sont des espaces où les gens peuvent s’y rendre pour boire de l’eau fraîche mais aussi aussi humer le parfum de la forêt dans la quiétude, la paix et la fraîcheur en plein mois d’août.
    Au delà des traditions et croyances anciennes, qui sont rattachées au mausolée de Sidi El Hadi, auxquelles chacun est libre de croire ou non, l’endroit reste réellement exceptionnel et mérite d’être visité, seul ou en famille. Les gens du village de Bouaouen n’y verraient aucun inconvénient pourvu que ceux qui s’y rendent respectent les règles de bonne conduite et de propreté des lieux, a affirmé une source locale, qui a rappelé que le village avait organisé justement il y a quatre années une zerda réunissant deux mille personnes à l’occasion de la restauration du tombeau du saint ouali Sidi El-Hadi, pour faire connaître l’endroit.
    Pour s’y rendre, il faut prendre le chemin de Bouzeguene et ensuite du lieu-dit Assis Ousserdoune. Au croisement de route du lieu-dit Takharoubt, il faut prendre l’axe allant vers Idjeur et non celui de Bouzeguene. Il faut poursuivre toujours plus haut jusqu’au village Tifrit Ath Oumalek. Ensuite à un croisement de route il faut aller vers la gauche au delà du village de Bouaouen pour aboutir à une clairière dans la forêt et apercevoir à gauche le tombeau de El Hadi au pied de chaînes certainement centenaires.(BMS – Lire la suite et commenter – Avec vidéo)

Kaci ABDMEZIEM- chronique: Hôte ou Occupant ? – 8 août 2010 - Le 22 janvier 1957 les membres du  Comité de Coordination et d’Exécution issu du Congrès de abdmeziem2La Soummam  se réunissaient à Alger pour étudier les modalités de mise en œuvre de la fameuse grève des huit jours qui devait montrer au monde de quel côté se rangeaient les Algériennes et les Algériens. Abane Ramdane, Larbi Ben M’hidi  et Benyoucef Ben Khedda arrêtèrent la date du 28 janvier pour le début de la grève.
    Pour assurer le succès de cette grève qui devait faire des villes d’Algérie des villes mortes le CCE appela la population à constituer des réserves de denrées pour ne pas avoir à mettre le nez dehors pendant huit jours. Du 22 janvier au 28 du même mois les citoyens, opérant en catimini , vidèrent les étagères des boutiques et, au jour J , chaque foyer avait son stock stratégique pour tenir une semaine voire un mois .
    La grève eut un succès immense dont prit acte la dixième assemblée générale de l’ONU.
    Depuis le début du mois d’Août 2010 les citoyens, libres depuis 1962 , sont bruyamment partis  à l’assaut des petits commerces , des superettes et des grandes surfaces . Ils raflent tout .Ustensiles, vaisselle, semoule, pruneaux, raisins secs, thon en conserve, tomate concentrée, thé, amandes, cacahuètes, sucre interverti, S’men ,épices et j’en passe …et j’en passe.
aghribs_bentaha    Il se rend  même sur les marchés internationaux pour ramener tout se qui se mange. De la viande indienne , de la mayonnaise française,  des friandises turques. Est-ce à dire qu’un remake de la grève des huit jours se prépare ?
    Je n’ai eu aucun tract annonçant pareille chose.  Tout ce que je sais c’est que le Ramadan est dans les parages. Est ce contre lui qu’on se prémunit ? Mais , se prémunit-on contre un Hôte ? Ou y voit-on un méchant Occupant ? (Kaci ABDMEZIEM – Lire et commenter)

Tizi-ouzou-administration – Etat-civil: le prénom Maylis interdit à l’état-civil de la mairie de Tizi-Ouzou - 7 août 2010 - Hamid Chekabi, le sympathique éleveur de miel d’Azazga n’en revient pas encore de la mésaventure qu’il a vécue cette maylis_07aout2010_250semaine au service de l’état-civil de Tizi-Ouzou où l’on  refuse catégoriquement d’inscrire son nouveau-né de sexe féminin sous le prénom de Maylis au motif que ce dernier prénom ne figure pas dans la nomenclature des noms proposés par l’administration. Idem pour le prénom Nadine, également indésirable dans cette mairie du chef-lieu où un responsable de ce service aurait, selon notre interlocuteur, brandi les textes pour justifier son refus.
    Selon Mr Chekabi, le commis de l’état aurait référé à une « récente circulaire de la justice » pour justifier son refus. Chose démentie par le chef de service d’une administration voisine qui dit tout ignorer de cette fameuse directive en relevant au passage que ce genre de correspondance est du ressort exclusif du ministère de l’intérieur dont l’unique référence en la matière est un lexique datant de 1981.
    Plus grave encore, selon toujours notre interlocuteur, même le prénom Kahina n’est pas accepté s’il n’est pas affublé de la particule « El » ( El Kahina) synonyme de «  la Kahina  » ou encore Djida ( El Djida) ! Seuls les prénoms anciens comme Fadhma, Fatima .. échapperaient à cette sommation administrative !
    Pis encore, et en guise de réponse à ses interrogations on lui aurait répliqué, toujours d’après lui,  qu’il n’avait pas «  à chercher à comprendre ».
    Décidé à jouir entièrement du droit d’attribuer à son enfant le prénom de son choix qui est aussi celui de toute sa famille et trouvant …(Hammoum Salem – Lire la suite et commenter)  

Kabylie- Religion – RCD : Le village Aghribs organise une  »Waâda » (fête populaire) pour son ancienne mosquée Sidi Djaffar (Développement)5 août 2010 – Une fête traditionnelle a été organisée jeudi 5 août au village Aghribs, au nord-est de la Wilaya de Tizi-ouzou, en célébration du saint wali local, Sidi Djaffar, et sididjaffar375pour marquer  »l’union » du village autour de l’ancienne mosquée, qui a connu des travaux de restauration, rejetant ainsi le projet de nouvelle mosquée dont les travaux sont à l’arrêt et qui étaient revendiquée par une association légalement constituée d’enfants du même village.
    Ce qui est marquant au cours de cette journée restera sans conteste la caution donnée désormais et officiellement par le secteur des affaires religieuses à l’option de l’ancienne mosquée en y déléguant un représentant de sa direction de Wilaya à cette fête et la présence surtout du coordinateur des Zaouia (écoles coraniques traditionnelles) de la Wilaya, Hadj Meziene Idjeri. Ils sont intervenus devant la foule nombreuse, qui s’est déplacée sur les lieux, pour appeler à l’union et au pardon et pour stigmatiser les actes menant à la division, en allusion aux membres de l’association.
    Said Sadi, le chef du rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) et enfant du village, était bien entendu en vedette à l’occasion de cette fête. Il est intervenu dans le même sens et comme l’ont fait auparavant également, le maire d’Aghribs, Yermeche Rabah et deux imams, le plus jeune officiant au village et l’autre, plus vieux venant d’Iflissen.
    La messe est donc dite pour le bras de fer engagé par les opposants au projet d’une nouvelle mosquée et ceux de l’association qui le défendait. Tous les intervenants ont critiqué l’option de nouvelle mosquée l’associant à une idéologie qui est  »loin des traditions du village et de la Kabylie ».(BMS – Lire la suite avec photos et vidéos 

Maraghna-Illoula Oumalou: Rencontre sur la chanson kabyle moderne du 5 au 7 août au village Maraghna - 5 août 2010 - Le village de Maraghna, dans la maraghna_5aout2010_chant375commune d’Illoula Oumalou, vibrera, ce week-end, (les 5, 6 et 7 août), au rythme d’une rencontre sur la chanson kabyle moderne. C’est un grand rendez-vous culturel qui sera sans doute dédié aux grands chanteurs  kabyles des années 50 à ce jour.
abdelli_30juillet2010230    Le coup d’envoi de cette manifestation sera donné ce jeudi 5 août à Maraghna, village qui a vu naître le grand mélomane de la chanson moderne kabyle, Ferhat Mhenni dit Ferhat Imazighen Imula.
    Co organisé par l’association culturelle « Tanekra » et le comité de village d’Illoula Oumalou, cette manifestation est supervisée par le ministère de la culture, la direction de la culture, l’APW de Tizi Ouzou et l’APC d’Illoula Oumalou.
    L’objectif de cette rencontre est de faire découvrir de jeunes talents de la musique et de la chanson moderne et d’œuvrer à leur promotion.
    Des compositeurs, des éditeurs, des chansonniers, des universitaires seront chargés d’animer des conférences débats et des ateliers de musique. L’événement  qui est unique en son genre, s’annonce grandiose et les amoureux de la chanson kabyle moderne (et même classique) seront nombreux au rendez-vous
.(Kamel KACI – Lire et commenter)  

Algérie-histoire: Ihitoussene: un projet de musée et de stèle pour raconter la glorieuse histoire du village – 4 août 2010 - Ihitoussene veut réapproprier son histoire et la préserver pour les générations futures. Pour ce faire, le village situé à ihitoussene_4aout2010_musee375quelques encablures à l’est de Bouzeguene (Wilaya de Tizi-ouzou, Algérie), a lancé un projet d’importance et inédit, du moins dans la région. Il s’agit d’un musée portant sur l’histoire de ce village, méconnue par le grand public mais qui s’avère glorieuse. Le village a été un pourvoyeur d’armes à la résistance algérienne comme celle menée par Llala Fatma N’soumer. Des documents et des témoignages l’attestent.
    Cet aspect est ignoré par le grand public, ce village n’étant connu que pour son métier ancestral lié à la forge. Le village des Ihhadden (les forgerons), dit-on. Le village aux sept enclumes  »sebâa zvar », disent d’autres, en kabyle. Il faut dire que les ihitoussene ont investi 17 wilayas de l’est du pays mettant également leurs savoir-faire à la disposition de l’économie rurale.
     »On essaiera à travers ce musée de restituer cette histoire » de résistance qu’un projet de Maison de l’artisanat  »fer forgé et armes anciennes d’Ihitoussene », pourtant inscrit dans le plan quinquennal 64-69, aurait pu faire connaître, s’il avait été réalisé. Ce projet qui prévoyait 39 emplois devait être construit à l’endroit où fut érigé un siège d’une entreprise de bâtiment (ENCOBAB, aujourd’hui dissoute), devenu de nos jours celui du célibatorium de la police à Bouzeguene, a indiqué M. Salem Hammoum, membre actif de l’équipe travaillant à titre bénévole pour la réalisation du projet. Les Ihitoussene ignorent pourquoi les responsables d’alors avaient détourné de sa vocation le projet prévoyant 39 emplois (les documents l’attestent) pour y implanter à la place l’ENCOBAB.(BMS- Lire la suite et commenter)

jpg740youtube  

Kaci ABDMEZIEM- Chronique: Les inepties…. 3 août 2010 - Je ne sais pas ce que vous pensez de cette importation très controverséedjouher_pensee230 de viande indienne destinée à garnir la meïda du Ramadhan 2010.J’ai comme l’impression que les décideurs se sont abdmeziem2encore, comme d’habitude, mis les doigts dans le nez pour la simple raison qu’ils ne connaissent pas leur peuple, ne le fréquentent pas et qu’ils fraient dans des eaux différentes de celles où barbotent les Algériennes et les Algériens.
    Pour les gens de ma génération il sera impossible de consommer du bœuf indien. Mais pourquoi ? me direz vous.
    Parce que cela romprait le lien spirituel et sentimental qui nous lie à ce pays. Parce que cela détruirait en nous Mangala fille des Indes , Mother  India et autres films que nous avons vus et revus mille et une fois sans nous lasser et que nous reverrions encore avec un immense plaisir.
    Parce que nous gardons aussi le souvenir de Gandhi, cet être frêle et immense à la fois qui a chassé les Anglais par la force de la non violence. Comment manger de la vache sacrée en pensant au Mahatma ce petit bonhomme aux lunettes rondes , toujours assis en tailleur, torse nu , côtes saillantes  qui a fait la Révolution en jeûnant ?(
Kaci ABDMEZIEM – Lire la suite et commenter

Kabylie-religion: La communauté d’Aghribs convie à une Waâda jeudi 5 août - 3 août 2010 -   »La communauté d’Agfribs » convie à une Waâda (un repas waada_couscoustraditionnel gratuit) pour jeudi 5 août à l’occasion de l’inauguration dans le village du même nom de  »sa mosquée ancestrale Sidi- Djaffar » qui a connu des travaux de restauration.  »Par cette magnifique réalisation, notre village a indéniablement contribué à la sauvegarde de nos traditions de plus en plus menacées par une idéologie rétrograde que des groupes d’aventuriers, émargeant à des fonds occultes, tentent de répandre à travers toute la Kabylie », indique ce qui est vraisemblablement un communiqué synthétisé par le Soir d’Algérie sous les initiale de R. N.
    Le village Aghribs, wilaya de Tizi-ouzou, avait défrayé la chronique fin décembre 2009 – début d’année 2010 lorsqu’une opposition s’y est exprimée violemment contre des travaux de construction d’une nouvelle mosquée menés par l’association religieuse locale pour se conformer, d’après ses membres, aux règles religieuses en la matière parce que l’ancienne mosquée est mitoyenne d’un cimetière.  Visiblement le conflit reste d’actualité à lire la terminologie utilisée dans cette invitation ou communiqué cité en référence
.(BMS – Lire le dossier)

Kabylie-religion: La Zaouia de Sidi Mhand Oumalek de Tifrit Ath Oumalek s’agrandit – 2 août 2010 – Une grandiose nouvelle structure, à caractère socio-religieux, est venue agrandir les 22 et 23 juillet dernier Timâamart  (Zaouia) de Sidi Hand Oumalek (école coranique traditionnelle) du village Tifrit Ath Oumalek, de la commune d’Idjeur, de l’est de la Wilaya (département) de Tizi-ouzou (haute Kabylie, Algérie).
tfrit_3aout375    L’inauguration officielle a donné lieu à deux jours de festivités qui sont passés sans trop de  »bruit » malgré 11 bêtes immolées et un couscous général servi à près de 15.000 visiteurs, a assuré le vice-président de l’association qui gère les lieux, M. Saadi Touadi.  »Nous n’avons pas voulu volontairement donner un éclat outre mesure à cette fête parce qu’il est difficile de gérer des événements pareils avec plusieurs risques », a-t-il expliqué.
    Le projet a été construit au prix d’efforts qui se sont étalés sur plusieurs années, coûtant quelques plus de cinq milliards et cinq cent millions de centimes, provenant de bienfaiteurs notamment d’El Fennaye (Béjaia) auquel le village est resté très attaché par des liens historiques, selon la même source.
    L’ancienne structure de la Zaouia dont la mosquée originelle et ses dépendances, qui ont fait des dizaines d’années durant la gloire de ce qui était appelée Timâamart n’Sidi Hand Oumalek, et où avaient activé des savants religieux comme cheikh Said Ayadjar, qui a marqué par sa sagesse ce village, a été préservée et bien entretenue visiblement.
    La Zaouia, qui comprend désormais deux grandes salles de prières, une bibliothèque et un projet de salle informatique, pourrait accueillir des séminaires et autres rencontres d’importance régionale, voire nationale. Les membres de l’association sont conscients de cette évolution et des perspectives qu’elle offre. Ils comptent bien travailler dans ce sens, a assuré M. Saadi. Autrement, c’est beaucoup trop pour un simple village de quelques centaines d’habitants.(BMS – Lire et commenter) 

Bouzeguene-solidarité: Double appel du croissant rouge algérien dans la perspective d’actions de solidarité lors du mois de Ramadhan - 3 août 2010bouzeguene_2aout375Un double appel a été lancé par le comité local de Bouzeguene du croissant rouge algérien dans la perspective d’organiser des actions de solidarité à l’occasion du mois de ramadan.
    Le premier appel, lancé le 11 juillet avec l’assemblée populaire communale, vise à sensibiliser les âmes charitables pour soutenir l’ouverture d’un restaurant gratuit  »Rahma » par des dons en taure et en espèces en contactant le comité ou le service social de la commune. Le restaurant sera ouvert au niveau de la cantine scolaire de Bouzeguene.
    Le second appel s’adresse sous forme d’avis daté du 25 juillet les parents démunis intéressés de faire participer leurs enfants à une campagne de circoncision collective le 27ème jour du ramadan. Ils sont invités à inscrire leurs enfants au siège du comité en se présentant munis d’un extrait d’acte de naissance de l’enfant.  »Tous les frais sont à notre charge », assure le comité du CRA dans son avis.(BMS – Lire et commenter)  

jpg740tiziaout

 Kabylie-société:  Les trois mousquetaires des dominos de Lemsella (Par Houri Tahar) - 1 août 2010 –  Et dire que le jeu de dominos est à l’origine un jeu de société chinois ! Peu importe son origine, mais en Kabylie, il demeure le jeu de société le lemsella_1eraout2010_taharplus pratiqué depuis la nuit des temps. Surtout chez les personnes d’un certain âge…ou si vous préférez « d’un âge certain » !
     Dda 3achour, Dda Vussa3d et Dda Cherif “Le trio inséparable du jeu” font partie de ces meilleurs et fidèles joueurs. En les observant, coiffés de leurs bérets basques, on se croirait quelques parts au sud de la France, dans le pays Basque. Ou alors, quand ils s’abandonnent à leur jeu, cela nous fait penser aux vieux grecs dans leurs cafés qui ressemblent tellement à ceux de la Kabylie. Même l’ambiance est quasiment la même : cris, éclats de rire, jovialité et énervement. Tout compte fait, c’est la méditerranée.
kessaci_1eraout2010_230     Les caprices du temps ne les ont jamais empêché de pratiquer leur jeu favoris. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, il y seront de la partie. En hiver, ils aménagent une place à l’épicerie du village, une petite table, des chaises ou quelque chose qui y ressemble, un jeu de dominos, un tapis, un crayon et un bout de papier pour les scores et le le tour est joué.
    En été, par contre, ils se mettent dehors en fin d’après-midi; tout en profitant de la fraîcheur, ils s’abreuvent en sirotant leur limonade ou leur jus de fruits. A l’heure de leurs rendez-vous, quel sacrilège que celui de les retenir sous un quelconque prétexte ! Après tout, ils sont en retraite. Ils ont assez donné pour la terre et pour ceux qui la peuplent. Leurs mains de paysans, avec des doigts rugueux comme un tronc d’olivier, n’ont-t-il pas le droit de caresser ces petits éléments blancs qui ressemblent à des morceaux de sucre. Tout blancs et lisses.(Houri Tahar – Lire la suite et commenter) 

Mokrane Ait Lounes – réflexion : L’énigme de l’aveugle, du sourd et du muet – 1 août 2010 – Cette réflexion est une énigme. C’est l’histoire d’une famille frappée par ci_mokraneune malédiction, lorsque y viennent au monde trois garçons. Lainé est aveugle, le cadet sourd et le benjamin muet.
   Depuis ce jour, ils ne se sont jamais entendus, chacun le justifiant par son fait. L’aveugle dit “je ne peux être d’accord car je ne vois pas ce que vous faites”. Le sourd dit: “je ne peux être d’accord car je n’entends pas ce que vous dites”. Le muet aurait peut être des choses à dire mais cela reste une énigme.
   Depuis des générations cela a toujours été ainsi. Aucun d’entre eux n’a trouvé de solutions. Et vous ?Celui qui résoudra cette énigme je lui offrirai la suite de la légende berbère : « la lame du peuple ».(Mokrane Aït Lounes – Commenter)

Kabylie-tradition: La Tsevyitha de Tifrit n’Ath Oumalek  n’aurait pas été une réussite (blogueur du village) - 1 août 2010 – La Tsevyitha, ou la grande fête tifrit_1eraout2010traditionnelle du village Tifrit n’Ath Oumalek, qui s’est déroulée les 22 et 23 juillet, n’aurait pas été réussie, si l’on en croit l’auteur d’un blog de ce village de la commune d’Idjeur (de la région de Bouzeguene, Wilaya (département) de Tizi-ouzou.
     »La foule attendue n’a pas été au rendez-vous. Les discours et commentaires si prometteurs censés valoriser l’événement ce sont révélés trompeurs », a précisé Tifrit.info dans un un commentaire où il s’interrogeait sur la responsabilité de cette situation.  »Beaucoup de questions doivent êtres posées, ou peut être, nous sommes habitués à rester inertes, cloués dans notre contemplation évasive ».
    La fête aurait été gachée également par  »le décès d’un sexagénaire originaire d’El kseur (Bejaia) au sein de la Zaouïa, la nuit du samedi au vendredi, instaurant un climat morose à l’événement », a ajoutré la même source.(BMS – Lire et commenter ) 

jpg740train 

Kabylie -chant: Lounis Ait Menguellet rend un hommage particulier à son fils Djaffar et affirme que son nouvel album  »vient du cœur » – 30 juillet 2010 - Le chanteur Lounis Ait Menguellet a rendu un hommage particulier dans une émission radiophonique sur la chaîne 2 à son fils Djaffar et affirme que s’il ignore si son nouvel album, tawriqt tacebhant (La feuille blanche) plaira ou non au public, celui-ci doit savoir que ce qu’il a offert  »vient du cœur ».
Lounis_25juillet2010    Lounis Ait Menguellet, qui était interrogé longuement par Rabah de la chaîne 2, a indiqué que son fils Djaffar s’est investi beaucoup dans les arrangements pendant trois mois pour valoriser l’album alors qu’il préparait en même temps le sien.  »Il a fait le plus difficile et moi je ne venait au studio que pour placer les voix », a ajouté Lounis Ait Menguellet, qui a souligné également le rôle joué par son autre fils, Tarik dans la préparation des traductions du livret qui accompagnera l’album et celui de sa fille pour les photos. C’est une mère de famille, une artiste-peintre et une  »très très bonne photographe », a asszuré Lounis Ait Menguellet.
 abdelli_30juillet2010230   Le chanteur a expliqué que tout au long de ses 40 ans de carrière, il s’interrogeait à chaque fois qu’il produisait un nouvel album, si celui-ci plaira ou non au public mais qu’en définitive, pour lui, l’essentiel est qu’il ne chante que ce qu’il aime, ce qu’il ressent et ce qu’il apprécie. Il a ajouté que tant qu’il sera inspiré il continuera à produire de nouveaux albums.  »Certains s’imaginent que je ne fais que des chansons dans ma vie oubliant que je suis comme tout le monde affrontant les exigences quotidiennes et les difficultés », a indiqué Lounis Ait Menguellet pour expliquer la longue période de cinq ans au cours de laquelle il n’a pas produit de nouvel album
.(BMS – Lire et commenter 

Kabylie-société: L’olive aura sa fête avec une première édition en décembre 2010 à Ifigha promet le président de l’APW de Tizi-ouzou – 30 juillet 2010 – L’olive aura sa fête avec une première édition en décembre 2010 à Ifigha, a annoncé le olivier_30juillet2010président de l’Assemblée Populaire de la Wilaya (APW) de Tizi-ouzou, Mahfoudh Bellabes, cité par une source officielle.
    L’annonce a été faite à l’occasion d’une visite du président de l’APW (RCD) aux villages de Moknéa et d’Aourir, dans la commune d’Ifigha, a précisé la même source qui a indiqué que M. Bellabas veut voir ces deux villages classés  »comme patrimoine culturel de la wilaya de Tizi Ouzou, à l’instar d’Aït El Kaïd ».
    Le président de l’APW effectuait sa visite le jeudi 22 juillet. Il l’avait consacré à la daïra d’Azazga  »accompagné d’une forte délégation ». Il a constaté que les chantiers accusent beaucoup de retard, selon la même source . Il s’est intéressé notamment à l’évitement de la ville d’Azazga sur 12 km au stade Tirsatine de 7500 places au centre culturel d’Azazga  »dont la réalisation a été lancée en 2001 dans le cadre du PCD » et au nouveau siège de la daïra et celui du tribunal d’Azazga.
    Avec cette visite, le nouveau Président de l’APW innove encore une fois du fait que les visites sur le terrain étaient l’apanage traditionnellement du seuil Wali que le président de l’assemblée accompagnait avec les directeurs de l’exécutif (directeurs de Wilaya). Il avait déjà innové en organisant une série de rencontres hors du cadre traditionnel des sessions ordinaires ou extraordinaires de l’APW.(BMS – Lire et commenter)  

gif740bouzeguene 

Algérie-Kabylie-société: 1er Festival de la robe Kabyle les 30 et 31 juillet au village Ihamziene d’Illoula Oumalou (Tizi-ouzou) - 29 juillet 2010 - La robe kabyle sera à l’honneur vendredi et samedi à Ihamziene à l’occasion d’un festival que lui dédie ce juillet2010_29_ihemzienevillage de la commune d’Illoula Oumalou, rachedi_juillet2010_230daïra (sous préfecture) de Bouzeguene, Wilaya (département) de Tizi-ouzou, a annoncé un organisateur sur la chaîne deux de la radio nationale algérienne.
    L’événement est organisé par l’association culturelle “TAGMAT” (Fraternité) et le comité de ce village perché  »sur une altitude de 1230m » qui a comme repères les pics de Tizibert à l’Est, Azrou n’thour au sud ,et koukou à l’Ouest, selon une présentation tirée d’un blog qui lui est consacré sur internet.
    Il s’agit du 1er festival en la matière pour lequel les organisateurs ont prévu des activités dans un centre culturel qui sera inauguré à l’occasion, un défilé avec une troupe traditionnelle de tambourinaires, Idhabalene, une conférence sur la robe kabyle et de la danse. Un concours de la meilleure robe est prévue et une invitation publique est lancée avec le souhait de voir les femmes venir avec des robes kabyles.
    La Wilaya de Tizi-ouzou connaît un certain nombre de festivals et ou de fêtes en ce mois de juillet dont certains ont été problématiques. Il s’agit de la fête du bijou d’At Yenni devenue salon du bijou, la fête de la poterie de Maatkas devenue festival de la poterie, la fête du tapis d’At Hichem devenue festival du tapis.(BMS – Lire et commenter)  

Bouzeguene-At Sidi Hand Ouali-santé: Alerte au risque de maladies à transmissions hydriques dans un quartier du village At Sidi Hand ouali – 29 juillet 2010 – juillet2010_29_atmizareUne alerte au risque de maladies à transmissions hydriques (typhoïde et choléra) est lancée dans un quartier du village At Sidi Hand Ouali (At Mizare), a-t-on appris de sources concordantes d’habitants de ce village de la commune de Bouzeguene (Wilaya de Tizi-ouzou).
    Le risque est posé par un mélange suspecté entre les eaux usées et le réseau d’alimentation en eau potable dans un endroit du quartier Ath Ouadda (qaurtier bas), a-t-on indiqué de même source.
   Le maire de Bouzeguene  »a été saisi officiellement par une lettre pour qu’il use de son autorité pour faire intervenir les services concernés », ont indiqué deux jeunes qui l’ont déposée mercredi rencontrés devantr le siège de la mairie.
   Le village dépend presque entièrement de l’alimentation en eau potable à partir du réseau Aderdar à partir d’un réservoir surplombant le village Ihitoussene et un autre construit récemment au lieu dit Tasqamacht. Les habitants ont délaissé les deux sources qui avaient fait leur bonheur jadis: La source de Tijounane et celle d’El Qalaa dont l’eau se perd dans la nature.(BMS – Lire)  

Ait Sidi Amar Oulhadj – portrait :Bahia MOHAMMEDI: La poésie berbère dans les globules (Rediffusion) - 29 juillet 2010 – Une_bahiaLa poésie, me disait un ami, c’est dans les globules. Pour une analyse poétique, on attendrait plus fouillé, mais comme argument, c’est incomparable. Bahia Mohammedi, est de celles pour qui la poésie ne doit rien à l’exotisme mais tout à la sensibilité.
      ” Beaucoup de mes poèmes me viennent spontanément, parfois en faisant le ménage ou en me réveillant le matin. Je dois aussitôt, les répéter et les écrire pour éviter de les perdre.” Nous a-t-elle fait remarqué.
    Dans La quasi-totalité des poèmes qu’elle a écrits, elle a utilisé tous les vestiges nécessaires pour accuser la tyrannie des traditions. Elle a fouillé dans les fins fonds du terroir et a souligné avec raffinement la culpabilité de l’homme. Ces thèmes sont à la fois sensibles, beaux et mais aussi empreints de cruauté…La femme, la misère, la séparation, l’exil, l’abandon, le souvenir, etc. le tout narré dans une poésie berbère raffinée, claire et simple.
    Pour Bahia, son siècle et son pays  lui servent de modèle. Elle a participé dans plusieurs festivals locaux et régionaux. Son passage dans la chaîne câblée de Berbère Télévision lui a permis un regain de notoriété. Que de dignité! Que d’amour!, que d’espoir! Son œuvre est une sorte de miroir; le chœur, massif et populaire, tient le rôle principal avec en prime un cachet social et révolutionnaire. Bravo Bahia.(Kaci Kamel – Lire)

reporter2

Kabylie-traditions: L’invitation générale à la traditionnelle fête de l’ascension d’Azur Nethor lancée pour vendredi 30 juillet – 28 juillet 2010 – azru_nethor_28juillet2010Une invitation générale à la traditionnelle fête de l’ascension d’Azur Nethor est lancée pour vendredi 30 juillet. Trois villages les Ath Atsou ,Zoubga et Ath Adelli, célèbrent cette fête traditionnelle les trois premiers vendredis de chaque mois d’août de chaque année, en organisant chacun, à tour de rôle, une grande Ouaâda (offrande).
    Parce que le Ramadan, mois de jeun pour les musulmans est attendu vers le 11 ou 12 août, le premier village  organisera son offrande cette année le vendredi 30 juillet. Il sera certainement suivi par une autre fête similaire le 6 août avant que le mois de ramadan n’arrive au prochain vendredi. Ce qui devrait pousser deux villages soit à co-organiser l’événement le 6 août ou que l’un d’eux le fasse un autre jour de semaine.
    L’ascension d’Azru Nethor n’a pas quelque chose d’extraordinaire par rapport aux autres f^tes traditionnelles en Kabyliue sinon qu’elle permet aux gens de faire une sortie en haute montagne du Djurdjura, découvrir de grands espaces naturels et non pullués, et se retrouver autour d’un bon couscous, fruit de la générosité des trois villages. Kabylie News vous propose à nouveau un reportage effectué sur les lieux en 2006 à travers lequel vous découvrirez, avant de vous y rendre, quelques facettes de cette tradition et l’itinéraire à suivre pour y parvenir.(BMS – Lire avec vidéo et commenter)  

Kabylie-chant-ONDA: Le nouvel album de Lounis Ait Menguellet piraté selon Echourouk - 27 juillet 2010 - Le nouvel album de Lounis Ait Menguellet, Lounis_25juillet2010 »Tawriqt Taccebhant (La feuille blanche), aurait été piraté au premier jour de sa sortie, a rapporté le journal Echourouk dans son édition du mardi 27 juillet.
mai2010_aitmenguellet_bentaha     Le journal en langue arabe, à la large audience, citait dans son article des sources dignes de foi, pour affirmer qu’un groupe de personnes à l’identité inconnue est derrière ce piratage, provoquant le déplacement à Tizi-ouzou d’une équipe de l’ONDA (office national des droits d’auteur) pour y saisir des milliers d’exemplaires qui ne portaient pas les timbres de l’office. L’album est proposé sous forme de CD et de cassette pour le prix respectif 120 et 90 dinars.
    Le piratage d’œuvre est courant à Tizi-ouzou comme ailleurs. Les outils technologiques et l’anarchie dans le commerce aidant, aucune oeuvre n’y échappe que ce soit dans le chant, le cinéma ou le logiciel informatique. Dans le chant une autre forme de piratage est dénoncée par Lounis Ait Menguellet depuis des années. Il s’agit de la reprise d’oeuvres d’anciens chanteurs sous le faux couvert de best-of (le meilleur de…) et ou d’hommages.(BMS – Lire et commenter) 

Kaci ABDMEZIEM-Chronique: Contre qui elle va jouer ?!… – 27 juillet 2010 - Hassan , le benjamin de la famille, l’aîné de mes soucis, est un fan de la JSK. Il connaît abdmeziem2par cœur la liste des joueurs, l’âge de chacun d’entre eux et l’emplacement qui leur convient le mieux sur le terrain. Quand il suit, à la télévision ,  un match de cette équipe , il atteint un degré de concentration tel que je me demande parfois par quel miracle l’écran n’implose pas pour lui permettre d’aller sur le terrain fusiller le goal de l’équipe adverse et pulvériser ses bois. En père égoïste, j’ai souvent agi pour attiédir cette ardeur me disant comme ça que si mon rejeton consacrait un dixième d’une telle attention à ses cours de mathématiques il serait en mesure, à l’heure qu’il est, d’inventer une équation algébrique nouvelle.
agoulmime_27juillet2010    Hassan est né à Alger. Ce n’est donc pas de ce côté-là que je dois chercher pour comprendre son engouement pour les Canaris. Est-ce l’effet des berceuses kabyles dont je reconnais l’avoir gavé ? Peut-être ! Mais pourquoi donc chercher à savoir ?
    Comme tous les mordus de foot mon fils lit la presse pour se tenir au courant. Cela améliore son arabe et son français. Mais, ce faisant,  Hassan glane des informations à caractère strictement politique à propos desquelles il demande parfois, à table, des  éclaircissements.
    -Papa, c’est quoi ce GPK dont parlent les journaux ?
    Je donne à mon fils quelques éléments de réflexion sur la question. Il réfléchit un moment. Puis, rapide comme l’éclair, il va à l’essentiel.
    -Mais, papa, contre qui, dans ces conditions, elle va jouer, la JSK  ? (Kaci ABDMEZIEM – Lire et commenter

Kabylie-société-traditions: Fête ou festival à Ath Hichem: qui va aller au tapis ? – 27 juillet 2010 - Il y  a comme de la résistance au village at hichem d’At Yahia, at_hicham_27juillet2010_tapis375de la région de Ain El Hammam (Tizi-ouzou) ou la fête traditionnelle du tapis est menacée ou courtisée (c’est selon) par un festival qui apporte des sous mais confiés à un administrateur (commissaire) et ses hommes pour les gérer, au lieu des subventions traditionnelles que reçoivent le mouvement associatif local et le comité du village, poussant ces derniers à décider de bouder, si l’on en croit les échos rapportés par la presse dont le Soir d’Algérie.
    A première vue, la bataille est gagnée par  le festival dont l’affiche placardée à Tizi-ouzou annonce l’événement et son ouverture en grandes pompes mardi 27 juillet. Mais selon Le Soir d’Algérie une déclaration datée du 28 juin signée par le comité de village d’Aït Hichem, partie prenante habituelle dans l’organisation de la fête du tapis déclare  »ne pas participer au comité d’organisation du festival parce que n’ayant pas été associé ni consulté sur le projet et notamment sur la désignation du commissaire, l’élaboration du règlement intérieur et l’élaboration du projet de fiche technique. La même position est affichée par l’APC (assemblée locale) d’Ait Yahia et pour des raisons identiques. (BMS – Lire la suite et commenter)

   reporter2

Kabylie-Bouzeguene-société: Thaâwint Laz ou la source qui donne l’appétit (faim) dans une forêt de Bouzeguene (Correction) - 26 juillet 2010 - Le témoignage est très hadjnordione170_26juillet2010crédible et indiscutable: l’eau qui jaillit des entrailles de la terre à Thaâwint Laz donne un grand appétit à ceux qui la boivent. Comme son nom l’indique, Thaâwint Laz, ou la source qui talabavrid375_26juillet2010donne faim ou l’appétit (le terme  »Laz » s’intérprétant en kabyle par  »avoir faim » ou  »avoir de l’appétit »), est située à quelques encablures de Tamghit, à Ad’rar, la forêt du nord de la localité de Bouzeguene (aarch Ath Yedjar, Wilaya de Tizi-ouzou).
     »C’est nous qui l’avons baptisée ainsi », a affirmé Hadj Nordine qui se rappelle du temps où avec d’autres jeunes comme lui alors, dans les années 70, ils buveaient de cette eau pour voir leur appétit s’agrandir de façon extraordinaire.  »Je me souviens comment un jour on a mangé même la peau d’une pastèque parce qu’on a bu l’eau de cette source », a précisé Hadj Nordine qui nous a donné une carte détaillée des sources de la région du nord de Bouzeguene dont certaines ont disparu de nos jours.
    La révélation d’utilité publique de la qualité de cette eau devrait inciter les malades atteints du syndrome  »anorectique ou anorexique (perte d’appétit) » à s’y intéresser. Hadj Nordine affirme que la source existe toujours. Toutefois, les candidats au voyage devraient s’y rendre à pied à partir de l’actuel complexe sportif d’Imoughlawen. Ils devraient marcher au moins deux kilomètres à pied pour y parvenir. Bon voyage.(BMS – Lire et commenter)  

Kaci ABDMEZIEM – Chronique: Le Blog de la fureur  – 26 juillet 2010 – Déçu de n’avoir pas obtenu son dû- ou un peu plus- cet ami, qui se croyait naïvement figurer sur la abdmeziem2liste des chouchous du Système, se mit en tête de montrer de quel bois il se chauffait. Je sais à peu près la nature des jurons qu’il a dû proférer entre ses dents. Je sais aussi le genre de phrases que sa cervelle, travaillée par la fureur , a dû concevoir.
    -Ah ! Les Salauds ! Ils me le payeront ! Je vais les descendre en flammes ! Ils ne savent pas à qui ils ont affaire !Ils verront ce qu’ils verront, ces fumiers ! Et j’en passe,  pour rester dans les convenances.
gazon_26juillet2010    Mais comment faire ? Oui , comment et que faire pour consommer à chaud sa vengeance ?
    -J’ouvre un blog et je dénonce la racaille !
    L’idée merveilleuse est aussitôt  mise en application. Et mon ami  se jette, à corps perdu , dans le nouveau rôle qu’il se découvre , celui de pourfendeur du Régime.  Aucune des personnes avec qui il avait eu affaire et qu’il soupçonnait d’avoir fait partie du complot dirigé contre lui  ou même , simplement, de n’être pas intervenu en sa faveur n’est épargnée. Aidé par une plume magnifique trempée dans de l’acide sulfurique il détruit,  jour  après jour, fausses réputations et institutions de façade. Passe le temps.  Puis, un jour,  le blog de mon ami s’arrête. Je l’appelle aussitôt.
    -Wach, Khô ? Qu’est ce qui se passe ? Ton blog a disparu ! Tu n’as plus rien à dire ? Tu baisses les bras ?
    Mon ami observe une pause à l’autre bout du fil. Il m’apprend ensuite  qu’il a effectivement arboré le drapeau blanc.
    -Ecoute, vieux ! A chaque fois que je critique quelqu’un il obtient une promotion !!Tu ne veux tout de même pas que je fasse de tous les crétins d’Algérie de hauts cadres de la Nation  !!!! (Kaci ABDMEZIEM – Lire et commenter) 

Algérie-politique-partis: Énigmatique silence du FFS sur une information jetant le doute sur le limogeage ou non de Karim Tabbou - 26 juillet 2010 - Le Front des forces socialistes (FFS) observe un énigmatique silence sur une information jetant le doute sur le limogeage ou non du premier secrétaire Karim Tabbou, rapportée par kabyle.com, dévoilant ainsi un style de communication identique à celui que le parti de Hocine Ait Ahmed critique lorsqu’il s’agit des autorités algériennes qui s’en distinguent.
ffs_26juillet2010    La page d’accueil du site du FFS n’offrait encore lundi matin aucune information sur le sujet alors que même le blog  ffs1963 (Algérie Politique), qui lui est proche, pressait le parti de Hocine Ait Ahmed de publier un démenti.  »A mon avis, la direction du Parti doit adresser un démenti au webmaster (de kabyle.com, ndlr) en expliquant qu’au FFS le remaniement et non pas le limogeage d’un premier secrétaire se fait dans un cadre statutaire », écrit El Mouhtarem.  »Par ailleurs, le FFS doit démentir l’information pour éviter la spéculation des journaux qui dévierait le parti de sa mission principale (actuelle), celle d’«apporter l’appui et les moyens nécessaires à la réussite de la conférence d’évaluation », a-t-il ajouté.
    Devant le silence du FFS, c’est kabyle.com qui est revenu sur le sujet pour reconnaître qu’il s’est fait mener en bateau.  »La rédaction de Kabyle.com a reçu une fausse déclaration envoyée par ffsffs1963@gmail.com », révèle le texte du propriétaire de kabyle.com, Stéphane ARRAMI, qui s’est distingué quelques jours auparavant par la publication d’une liste de militants du MAK de Bouira, présentés comme démissionnaires du mouvement de Ferhat Mehenni, alors qu’ils s’apprêtaient à participer à l’université d’été du MAK au village Tizi n’Semlal (Adekar-Béjaia). Il a reconnu avoir balancé l’information sans la vérifier. Les gens du MAK ont promis de ne pas en rester là.(BMS – Lire et commenter) 

   reporter2

Algérie-politique-presse: Mustapha Hammouche pas d’accord avec Ziari sur les autonomistes Kabyles (Revue de presse) – 25 juillet 2010 – Le chroniqueur du journal algérien Liberté, Mustapha Hammouche, ne partage pas les vues presse_libertedu Président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Abdelaziz Ziari, sur les autonomistes Kabyles menés par Ferhat Mehenni qui a proclamé un gouvernement provisoire kabyle en exil le 1er juin dernier à Paris (France).
    Si l’institution parlementaire s’est posé la question de  »savoir pourquoi des Algériens en sont arrivés à ne voir d’issue à leurs aspirations que dans l’autonomie de leur région (…) elle aurait  »alors découvert peut-être que le régionalisme d’État est bien plus attentatoire à l’unité nationale qu’un mouvement autonomiste local », a estimé M. Hammouche dans une chronique intitulée  »Ziari, le régime et le régionalisme », publiée dimanche 25 juillet.
    M. Hammouche a formulé un certain nombre de critiques sur le fonctionnement de l’APN pour rejeter celles de Ziari à l’endroit des autonomistes.  »Car enfin, parler de régionalisme dans l’Assemblée actuelle, en présence du gouvernement dans sa composition actuelle, c’est parler de la corde dans la maison d’un pendu », écrit-t-il.  »Car, c’est justement parce que l’institution parlementaire est désarmée par la logique tribale salim_25juillet2010et régionaliste du pouvoir dont elle dépend qu’elle n’a pas osé poser la problématique du régionalisme constitutif du système de pouvoir national. Elle ne s’est pas, non plus, demandé pourquoi le régionalisme, historiquement présent dans la culture politique nationale, a été érigé et assumé, depuis une décennie, comme base de promotion politique et sociale », a-t-il ajouté.(BMS – Lire et commenter)

Tiziouzou-APW: L’APW de Tizi-ouzou tient une session ordinaire sur l’éducation, l’université et le budget supplémentaire les 28 et 29 juillet – 25 juillet 2010 – mars2010_05_apwL’Assemblée Populaire de la Wilaya (APW, assemblée départementale) de Tizi-ouzou tiendra une session ordinaire sur l’éducation, l’université et le budget supplémentaire les 28 et 29 juillet, annonce une source officielle.
    L’ordre du jour comprend l’examen et adoption du Budget Supplémentaire 2010, la présentation du Plan Quinquennal de Développement 2010-2014, une communication du directeur de l’éducation sur la Préparation de la rentrée scolaire 2010-2011 et une autre du recteur de l’université sur la Préparation de la rentrée universitaire 2010-2011, a précisé la même source.
    L’APW de Tizi-ouzou est dirigée par Mahfoudh Bellabes du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD, opposition) à la suite d’un deal avec les élus du Front de libération national (FLN) pour diriger l’APC (mairie) du chef lieu de Wilaya, d’après la presse locale. Le FFS qui traditionnellement dirigeait avec une bonne majorité ces deux assemblées s’est vu placé en minorité.(BMS)  

Kabylie-Chant: Le nouvel album de Lounis Ait Menguellet disponible à Tizi-ouzou – 25 juillet 2010 – Le Lounis_25juillet2010nouvel album de Lounis Ait Menguellet  »Tawriqt Taccebhant (La feuille blanche) est disponible à Tizi-ouzou depuis samedi 24 juillet en CD et en cassette pour le prix respectif 120 et 90 dinars, a-t-on observé.
    Une première écoute de l’album confirme l’attachement de Lounis Ait Menguellet à son style musical que les arrangements, qu’il a attribués à son fils, Djaafar, qui sort en même temps que lui un nouvel album, valorisent un peu plus. Celui qui écoutera les chansons observera un rythme lent à la limite de l’ennui au départ avant d’apprécier davantage le produit et de les trouver assez mélodieuses.
    Il est difficile d’apprécier dès à présent les textes tant  il est apparaît que les allusions et le verbe de Lounis se compliquent davantage à mesure que sa philosophie et son regard sur l’environnement deviennent plus compliqués. Ses admirateurs, habitués par une poésie plus soft et ou simple et qui a fait sa gloire, sont appelés à fournir davantage d’efforts pour saisir tous les sens enfouis dans chaque chanson, dans chaque ver. Une chose est certaine: c’est bon à écouter et la feuille blanche est bien remplie.(BMS – Lire et commenter)   

Algérie-Kabylie: Au tour d’El Watan de tirer la sonnette d’alarme sur la situation de Tizi-ouzou  »Livrée à l’anarchie » (Revue de presse) – 25 juillet 2010 - Le journal El Watan a consacré la une de son édition du dimanche 25 juillet à la elwatan_25_tiziouzou230Aville de Tizi-ouzou et par ricochet à la Wilaya en général pour tirer la sonnette d’alarme sur la situation qui y prévaut rejoignant le journal Liberté qui avait consacré un dossier au sujet il y a moins de 15 jours sous le titre de  »Tizi-ouzou: la ville abandonnée’‘.
     »Des centaines de milliards de dinars ont été débloqués dans le cadre des programmes de développement pour la région, mais la réalité du terrain semble tout autre. Des projets sont toujours en attente de réalisation ou en chantier depuis des années. », écrit
Hafid Azzouzi dans une série d’articles. Il a qualifié de  »catastrophique » la situation de le Nouvelle-Ville de Tizi Ouzou.
tamda740a230     »L’apparition de toutes sortes de banditisme complique le quotidien du citoyen, qui appréhende de se faire braquer à tout bout de champ. Au chef-lieu de wilaya, tout comme au niveau des localités éloignées, le constat est identique dans la mesure où des actes criminels, terroristes ou autres sont très souvent signalés. », ajoute le jeune journaliste d’El Watan.  »La situation sécuritaire conjuguée aux contraintes bureaucratiques pèse négativement sur les investisseurs. », estime
M. Azzouzi
dans un autre article:  »Les investisseurs fuient la région ».
     »Dans les quatre coins de la wilaya, des associations sportives ont dû fermer boutique, laissant une jeunesse exposée aux multiples relents de l’oisiveté. On peut citer entre autres, l’ES Iloula Oumalou, l’US Aït Saïd et d’autres qui ont même déclaré forfait général en milieu de championnat de wilaya », relève pour sa part
H.F dans un article consacré au mouvement associatif qu’il juge en hibernation.
    Le dossier publié sur deux pages de la rubrique actualités comprend un entretien de
MOHAND AKLI AOUDJ, architecte urbaniste, pour qui  »La wilaya a besoin d’un programme de mise à niveau » (BMS – Lire et commenter)  

Algérie-Kabylie-Bouzeguene: Bouzeguene: Tighilt El Fatiha, un lieu-dit où les prières s’exauceraient24 juillet 2010 - Tighilt El Fatiha, ou la colline de la délivrance, est un lieu dit situé à quelques 5 kilomètres au nord de elfatiha_24_juillet2010Bouzeguene (aarch ath yedjar) qui reste de nos jours méconnu bien que dans le passé il ait été un lieu mystique et ou historique, selon les versions obtenues.
    La première version dit que les gens jadis vont à cet endroit pour prier et invoquer Dieu pour trouver des solutions aux problèmes personnels. L’endroit a fini par avoir la réputation d’un lieu où les prières sont exaucées par Dieu, Le tout miséricordieux, sachant que l’endroit ne comprend aucune tombe d’un quelconque saint Ouali pour que les gens crient à un pouvoir surnaturel et qui entrerait alors en auquel cas en contradiction avec les principes de l’islam (Echirk).
    Le seconde version dit que jadis l’endroit permettait de conclure des accords et des réunions entre les aarchs voisins de la région (Bouzeguene, Semaoun etcd..).  »El Fatiha », qui rappelons le, renvoi à une sourate (verset) du Noble Coran, s’imposait alors à chaque conclusion d’assemblée en cet endroit. Il existait jadis tout près d’ici une mosquée dite  »El Djamaâ El Qalâa Tamokrant ». Mais ses traces sont  presque toutes disparues.
    Sur le plan écologique, c’est un endroit tranquille, située au milieu des chemins menant vers les forêts de la région: Tamghit, Adrar Ath Salah, Talla Bevrid, Agoulime Imseguuene. L’endroit gagnerait à être valorisé par l’amélioration de l’axe routier, à l’état de piste actuellement à partir de Bouzeguene, en vue de promouvoir le tourisme climatique. On peut accéder à l’endroit en passant également par Ait Salah.(BMS- Lire et commenter)  

gif740train

infos

cadeau2

notabene

Proverbes kabyles circonstanciés par BMS

Les bonnes vidéos de la Kabylie sélectionnées et rapportées par BMS  

http://kabylienews.site.voila.fr 

  »Kabylienews ou ma façon de ne pas être un trois quarts de journaliste’‘ (Belkacemi Mohand said)

 

kabylienews@yahoo.fr -  <ꫠര햴ఙ춗瘝鿀Ԡ沀Ԡ>             0772.13.88.88         0772.13.88.88  -

fev2010_comments1

Le poète: N’abusez pas de votre pouvoirA tout abus succède le regret
Vos yeux fermés la victime reste éveillée - priant Dieu qui ne s’Assoupit jamais 

Yahoo!.Google.Voila.El-Watan. Le-Soir.L’Expression.Kabylie News. - RSF - Bouzeguene

kabylieNews_dailymotion

kabylieNews_youtube

daily740_80

Yahoo!.Google.Voila.El-Watan. Le-Soir.L’Expression.Kabylie News. - RSF - Bouzeguene 

gif740bouzeguene

Algérie-kabylie-Raï: Cheb Khaled réussit à drainer un nombreux public à Tizi-ouzou (Version définitive) - 27 août 2010 - Le King du Raï, l’Oranais  »cheb » Khaled (ouest algérien) ou la star mondiale du genre, a réussi à drainer un khaled375nombreux public dans la nuit de jeudi à vendredi au stade oukil Ramdane de Tizi-ouzou pour un gala, le premier de sa carrière dans la capitale du Djurdjura (Kabylie), a-t-on observé.
    Le roi du raï s’est fait attendre jusqu’au delà de 23 h et 20 minutes environs pour qu’il apparaisse enfin sur l’écran géant installé dans le stade sous forte escorte policière. Il a été annoncé ensuite brièvement par le directeur de la culture et de la maison de la culture de Tizi-ouzou, Ould Ali El Hadi. Il était temps, car le public juvénile dans son écrasante majorité commençait à s’impatienter et à l’exprimer en jetant quelques bouteilles d’eau minérales vides devant la scène.
gensdebouzeguene230_aout2010    Les familles devaient suivre le gala, pour leur part, à partir des tribunes alors que le terrain était réservé aux jeunes non accompagnés. L’entrée au stade se faisait sous un double et stricte contrôle, celui de la police pour éviter l’entrée de tout objet dangereux et celui du droit d’accès pour 300 dinars le ticket. Des guichets avaient été improvisés en cisaillant la clôture de la maison de la culture donnant sur la rue. Un simple  »Azul » (Bonjour en berbère ou tamazight) adressé au public et puis voilà Khaled entrant vite dans le vif du sujet…(BMS – Lire la suite et commenter)  

Kabylie-Poésie: Récitals poétiques de Azouaou Mohand et Cherifi Djaafar26 août 2010 (bms)- Azouaou Mohand du village Tazerout et son condisciple et non azouaou_cherifi375moins voisin Chérifi Djaafar d’Ighil Tizi Boa ont co-animé mardi dans la soirée une rencontre poétique dans le cadre du programme des activités ramadanesques de l’APC de Bouzeguene.
    Deux heures durant, les deux amoureux du verbe kabyle ont régalé l’assistance de poèmes tirés des entrailles.  La langue Amazigh, la nature, la liberté  mais aussi l’intrigue et tout ce qui fait le paradoxe de l’homme ont été traités par les deux poètes qui ont fait la part belle aux hommages des précurseurs et militants de la langue berbère comme Slimane Azem ou encore Muhand Uharun et de tous ceux sans qui Tamazight n’aurait pas lieu de cité aujourd’hui en Algérie.
    Un hommage est également rendu à la presse indépendante dont chaque titre a été gratifié d’un refrain qui donne le ton de la ligne libre du journal. Sous la flûte enchantée et enchanteresse de Djaafar Chérifi, les vers chantent les complaintes du temps perdu dans les méandres de la terre et du ciel tantôt lumières, tantôt ombres. Et ce cela qui a suscité ce poème sur la nature et ceux qui font tout pour la préserver à Bouzeguene, une belle région  défigurée par les ordures?(Hammoum Salem – Lire la suite et commenter)  

 Algérie-Histoire: Initiative inédite: le fils de feu colonel Mohand Oulhadj révèle le document par lequel il a remis le trésor de la Wilaya 3 à la présidence algérienne – 26 août 2010 - L’initiative inédite de M. Mohand Said Akli de révéler le document par lequel son père, feu le colonel Mohand Oulhadj avait akli_tresorremis tout un trésor de la Wilaya 3 à la présidence de la république, est bien partie pour connaître des Visiter le site de Bouzeguene en cliquant sur la photorebondissements liés au devenir du pactole et celui de Sandouk Ettadhamoun, une caisse de dons en bijoux de toute nature alimenté par algériens et des algériennes solidaires à l’indépendance nationale en 1962.
   En révélant le document, M. Mohand Said Akli, a du coup honoré sa famille, celle de Mohand Oulhadj, chef de la wilaya 3 historique, qui a succédé au colonel Amirouche et dont c’est le fils de ce dernier, Nouredine Ait Hamouda qui a provoqué cette sortie peu commune dans les annales du pays. C’est Nouredine Ait Hamouda qui avait interpellé le 20 août, d’après la presse, le fils du colonel Mohand Oulhadj qui n’a pas mis longtemps ainsi à le satisfaire.(BMS – Lire la suite et commenter) 

Kabylie-chant:  »Cheb » Khaled à Tizi-ouzou : qu’est-ce que ce sera ce soir après la petite ruée pour le gala de Mohamed Allaoua mercredi soir – 26 août 2010 -  »Cheb » Khaled aura-t-il plus de public ou moins que celui nombreux que l’enfant de la région Mohamed Allaoua a réuni mercredi soir au stade Oukil Ramdane de Tizi-ouzou.
allaoua_25aout2010    C’est la grande question qui se pose certainement aux organisateurs du gala qui font un pari audacieux quant on sait qu’il n”y a pas que des amoureux du genre raï en Kabylie, bien au contraire. Aux tenants de la chanson traditionnelle kabyle qui ne voudraient pas laisser un iota de l’espace artistique dans leur cœur à tous les autres genres de la chanson algérienne autre que kabyle, s’ajoutent ceux qui n’oublient pas les mauvais rapports qu’à eu Khaled avec feu Matoub Lounes, le chanteur icône de la région, assassiné le 25 juin 1998 sur la route de son village à Ath Douala. Mais ces derniers sont certainement peu nombreux.
    Ensuite le fait que le gala soit organisé pendant le ramadan n’arrange pas les choses du fait qu’il exclut de fait les fans de Khaled qui résident dans les régions limitrophes y compris Alger. La ville de Tizi-ouzou est connue pendant le ramadan pour ses quelques petits restaurant payants qui restent ouverts et quelques autres gratuits dits de Rahma, qui laisseraient sur leur faim bien du monde à l’Iftar (rupture du jeûne) si grande foule voudrait faire le déplacement au col des genêts.(BMS-Lire la suite et commenter) 

Ahmed ARRAD-Contribution: Le 25 Août 1958 en France comparable au 20 Août 1955 dans le nord constantinois (Ahmed Arrad) – 26 août 2010- C’est  le mois de Juillet 1958 arrad_carte200qu’eut lieu dans la banlieue de Cologne en Allemagne une arrad_aout2010réunion regroupant des membres du Comité fédéral avec les quatre chefs de Wilaya en France, réunion où Boudaoud explicite les objectifs qui lui ont été confiés par Abane Ramdane.
    Et c’est lors, justement, de cette réunion que la date du 25 Août 1958 a été choisie pour passer à l’action puisque l’ensemble des éléments concernant l’opération sont réunis. Hommes, moyens matériel, moyens d’acheminement, moyens armés sans compter les cibles choisies qui sont, pour rappel, économiques, militaires et policiers. Des ordres fermes sont donnés pour éviter d’atteindre les populations civiles.
    Le 22 Août, c’est dans une banlieue parisienne, plus exactement, à Sceaux, lors de la réunion ordinaire de la Fédération regroupant 3 membres du comité fédéral :Bouaziz,Haroun et Ladlani en compagnie des 4 chefs de Wilayas : Kebaili, Ghezali, Haddad et Souami pour l’ultime vérification avant l’heure H des dispositions prises. Tout a été passé au crible et le résultat en est concluant, aucun imprévu n’est signalé, le planning élaboré est confirmé et tout le monde se quitte pour la mise en œuvre de  l’opération.
    Pour chaque région de France des hommes aguerris son prêts et attendent impatiemment mais avec ferveur l’heure ultime qui doit sonner : ce sont près de 500 hommes répartis en commandos, je citerai pour mémoire quelques-uns d’entre eux… (Ahmed ARRAD – Lire la suite et commenter)
 

Société-religion: Les tarawihs dans les mosquées de Bouzeguène – 26 août 2010 - A Bouzeguène, mis à part ceux qui affectionnent les longues parties de cartes et de tarawihs_375_aout2010dominos ou le loto kabyle, une grande partie des citoyens rejoint les mosquées qui accueillent, en grand nombre, les fidèles de tous les âges et des deux sexes.
    Avant le début de la prière et juste après El Adan d’El Aïcha, les fidèles écouteront comme chaque soir, et avec un grand intérêt les hadiths et autres Dourousses animés par l’imam.
    Les tarawih sont les prières quotidiennes du soir, exécutées après celle d’El Aïcha, pendant le mois de jeun du Ramadan. Ces prières surérogatoires sont effectuées par paires de rakaa, avec en tout 8 rakaates selon les traditions. Après les Tarawihs, on conclue par les trois Rakaate de chefaa et el witr. À la fin du mois de Ramadan, l’Imam est censé avoir lu la totalité du Coran durant ces prières.
    Une grande ferveur règne dans les mosquées de Bouzeguène. La mosquée du chef-lieu accueille près de 600 fidèles chaque soir. L’organisation religieuse est l’affaire exclusive des associations religieuses qui activent selon les règles énumérées dans les statuts, entre autres, construction, agrandissement et équipement des mosquées ainsi que la réalisation de l’habitation de l’imam. Les tarawihs s’achèvent généralement au 27ème jour du ramadan.(Kamel KACI – Lire et commenter)  

Kabylie-chant: Gala de Allaoua et Khaled à Tizi-ouzou : les organisateurs s’attendraient à une ruée du public - 25 août 2010 - Les organisateurs des galas du chanteur de allaoua_25aout2010variétés Kabyle Allaoua et du Raï Oranais Khaled, annoncés pour respectivement le 25 et le 26 août, ont prévu une demie-dizaine de guichets à même le mur d’enceinte de la maison de la culture mouloud Mammeri de Tizi-ouzou parce qu’ils s’attendraient à une ruée du public.
    Les guichets ont été créés en cisaillant visiblement la clôture qui donne sur la rue. Le prix de l’entrée est fixée à 300 dinars. Les organisateurs avaient annoncé pourtant qu’il n’y aurait pas de vente de billets le jour des galas qui se dérouleront au stade Oukil Ramdane, tout mitoyen. Deux entrées ont été prévues pour le public, dont l’une pour les familles, du côté de la Sonade (Ade).
    Le public a le choix d’assister debout sur le terrain en tartan protégé par une moquette rouge et être proche ainsi des artistes avec possibilité de danser ou aller dans les gradins du stade et apprécier de loin les spectacles des chanteurs.(BMS -Lire la suite et commenter – Photo

Kaci ABDMEZIEM-Chronique: Chronique fêlée d’une  Harga à l’envers - 25 août 2010 - abdmeziem2De tout Marseille, Marius était seul à le savoir. Non pas qu’il eût été plus intelligent que les autres mais tout simplement parce qu’il avait fait  un songe explicite où il était question de la Chose.
    La teneur de ce songe lui avait été d’ailleurs confirmée par une façon d’être de Notre Dame de la Garde qui émettait ces derniers temps des signaux bizarres dont le sens n’était accessible qu’à lui seul.
    Aussi, Marius avait-il pris les devants. En catimini, il fit l’acquisition de quatre puissants Rennes aux bois immenses, leur aménagea , en guise d’écurie, un grand garage sur La Canebière.
    Chaque jour que le Bon Dieu avait la bonté d’ajouter à ceux qui venaient de passer, il les menait sur le grand Boulevard pour amuser les enfants et tirer de leurs parents de quoi mettre du beurre sur ses épinards.
(Kaci Abdmeziem - Lire la suite et commenter)

Kabylie-Humour-Portrait: Abdenour Djaoui : éducateur, acteur et humoriste – 24 août 2010 - Avec Abdenour Djaoui, on ne s’ennuie jamais. Ce Djaoui_aout2010quinquagénaire aux yeux rieurs et à l’allure fière et faussement altière  sait dégripper les situations les plus délicates et transformer en un parc de rire les assemblées les plus moroses. Il est éducateur à la formation professionnelle, comédien à la radio et à la télévision et humoriste. Pour vous faire rire, souvent aux larmes, Abdenour n’a pas besoin de se concentrer sur son sujet car chez lui le rire n’a pas besoin de mise en scène. 
        Candidat aux élections législatives de 1991, Djaoui Abdenour avait déclaré à l’époque «  je suis candidat indépendant indépendant ». Une phrase lourde de sens pour la jeune démocratie algérienne. Crédité d’un score intéressant (650 voix ) en dépit de la rude concurrence des poids lourds locaux de la politique, il a eu cette phrase dans l’assemblée d’un village ami où il a eu seulement 15 voix :  «  je ne serrerai la main qu’à 15 personnes ! ». Ou encore «  le jour où vous vous partagerez le patrimoine foncier du village, ne m’oubliez pas, j’ai ma part parmi vous ! ».
         Abdenour ne se trompait pas en déclarant cet amour aux villageois car il est effectivement l’ami de tous les bouzeguénois et même de tous les kabyles et de tous les algériens. (Hammoum Salem – Lire la suite et commenter

Kabylie News-Entv – Il y a comme un parfum de plagiat des reportages imaginaires de BMS dans le numéro de la caméra cachée de dimanche soir sur l’Entv (la 3) - 24 août 2010 - C’est sérieux: il y a bien comme du plagiat des gr0059dzreportages imaginaires de BMS le numéro de la caméra cachée diffusée dimanche soir sur l’Entv (la 3) où un grand reporter, tout aussi sûr de lui jusqu’à être prétentieux, comme l’est BMS lorsqu’il fait ses virées à Ath Seksou Sezviv, et avec un humour caustique lorsqu’il traitait des personnages qu’il y rencontre.
halit_pub_230B    La seule différence est que le grand reporter secouait les gens du monde sportif et de la chanson comme Bertrouni, l’ancien joueur du MC Alger ou Sadek Djemaoui l’auteur de la célèbre chanson  »Djbouha Ya Loulede » avec une caméra en appoint.
    Après avoir terminé sa tournée, et comme le fait BMS pour ses reportages, le Grand reporter de la caméra cachée, raconte comment en rentrant, le carnet_une_bmssecrétaire de rédaction et non le rédacteur en chef n’lakhar nezman (de l’ère décadente), le reçoit mal et lui dit de ne plus revenir. BMS était chaque fois quitte avec des mises à pied de trois jours, administrée abusivement et dicatorialement. Lisez un reportage imaginaire de BMS et revoyez surtout la chute du numéro de la caméra cachée et vous comprendrez qu’il y a bien du plagiat quelque part. Vous comprendrez que les gens de la caméra cachée se sont bien inspirés de l’idée générale des reportages imaginaire de BMS, celle de prendre à la légère les acteurs de la vie publique  et … le journalisme n’lakhar nezman (de lère décadente), symbolisé par le RedChef n’lakhar taswiâat (de l’ère décadente), qui la véhicule.(BMS – lire et commenter)  

Bouzeguene-mérite: Les autorités de Bouzeguene récompensent les jeunes méritants dans les études et dans les activités sportives – 23 août 2010 -  Les aout2010_20_laureats375autorités de Bouzeguene ont honoré vendredi 20 août les jeunes filles et les jeunes garçons de la commune qui se sont distingués par de très bons résultats dans leurs études, notamment le baccalauréat, et dans des compétitions spotrtives, a-t-on appris du maire de cette commune de l’est de la Wilaya de Tizi-ouzou, M. Sadji Mourad.
    La cérémonie qui s’est déroulée au centre culturel Ferrat Ramdane a vu ces jeunes méritants de la commune recevoir des récompenses constituées notamment de micro-ordinateurs portatifs et d’autres cadeaux de valeur consistante coûtant pour la commune un budget de plus de 400.000 dinars, selon la même source.
    L’événement s’est déroulée notamment en présence du maire, du chef de la Daira et d’autres responsables de services publics locaux. Il s’agit d’une opération inédite qui mérite d’être renouvelée régulièrement. Nous devons les photos de l’événement à M. Cherifi Djaffar, d’Ighil Tziboa. Qu’il en soit remercié. Par ailleurs M. Sadji a annoncé un grand gala pour jeudi 25 août à Bouzeguene. 10 chanteurs sont annoncés pour prendre part à ce gala à partir de 22 heures au centre culturel Ferrat Ramdane. L’entrée est gratuite. Le gala est financé entièrement par l’APC.(BMS – Lire et commenter)

 Algérie-histoire: Akli Mohand Said annonce une version corrigée de son ouvrage sur son père, le colonel Mohand Oulhadj   »Si Mohand Saïd raconte simohandsaid_aout2010Amghar » et sa traduction en langue en arabe - 23 août 2010 - M. Akli Mohand Said annonce la publication incessamment d’une version corrigée de son ouvrage  »Si Mohand Saïd raconte Amghar » et sa traduction en langue en arabe, a rapporté Le soir d’Algérie dans on édition du dimanche.
    M. Akli, fils de feu colonel Mohand Oualhadj et lui même officier de l’ALN, a fait cet annonce à l’occasion d’une conférence qu’il a animée à Bouzeguene à l’occasion du 20 août où il est revenu sur l’erreur qui s’est glissée dans son livre qui a suscité une mise au point de M. Ahmed Arrad, cadre de l’ex- Fédération du FLN en France et secrétaire national à l’ONM. M. Akli a cité Ali Chekkal, condamné à mort par le FLN et exécuté au stade de Colombes à Paris le 26 mai 1957 par Mohamed Bensadok. Il l’avait cité parmi des compagnons vivants ou morts à qui il a rendu hommage à la page 197 de son ouvrage.
    Mohand Saïd Akli considère ce passage comme  »une malencontreuse erreur d’édition » et  »présente à ses lecteurs, aux moudjahidine et à la nation algérienne toutes ses excuses ». Par ailleurs il a indiqué qu’il entend publier un autre livre  »qui relatera la vie de Mohand Oulhadj de 1962 à 1972, date de sa mort », selon Le Soir.(BMS – Lire et commenter)

 Ihitoussene-social: D’Amekrez  à Ihitoussène Lalla Jouhra ou Si Amar : Santé en déclin d’une femme forte et courageuse – 23 août 2010 - Semah Djouhra2_aout2010_375bDjouhra dite Lalla Jouhra ou si Amar, veuve de Sidi El Hadj Amar At Cheikh d’Ihitoussène, décédé au début des années 60 est une femme qui a enduré des moments pénibles durant sa vie. Veuve très jeune, elle se devait d’élever ses deux filles, Ounissa et Hnia avec de menus travaux qu’elle consentit auprès des familles qui la sollicitaient quotidiennement.
    Elle était pourvue d’une force hors du commun. Elle pouvait par exemple transporter deux sacs de ciments à la fois au lieu d’un et cela afin de terminer rapidement le travail qu’on lui demandait de faire moyennant un crouton de pain pour ses deux enfants.
    Hélas, sa fille cadette, Hnia, toute fraîchement diplômée de l’école de formation para médicale et qui venait juste de commencer le travail à l’hôpital d’Azazga, fut mortellement blessée dans un accident de voiture entre Yakouren et Azazga. L’espoir de Lalla Jouhra s’envola et depuis, elle perdit tout désir à la vie.(KACI Kamal – Lire la suite et commenter)

Algérie-Histoire: L’Auteur de  »Si Mohand Saïd raconte Amghar » impute à son éditeur  »Le Savoir » l’erreur débusquée par Ahmed Arrad - 22 août 2010 -  L’Auteur de  »Si Mohand Saïd raconte Amghar », Akli Mohand Said, le fils de feu colonel Mohand Oulhadj, a imputé à son éditeur la maison d’édition  »Le savoir » ce qu’il considère comme une  »erreur technique’, que Ahmed Arrad, secrétaire national à l’organisation des Moudjahidine (ONM) a débusquée.
    C’est ce qu’affirme le site tamurt.info, qui cite une lettre que l’auteur aurait adressée à l’ONM, dans laquelle il a présenté des excuses  »au nom de la maison d’édition « Le Savoir » auprès des combattants de la guerre de libération et de tous les lecteurs » pour cette erreur liée au nom de Ali Chekkal, cité parmi une liste de combattants à qui il rendait un hommage particulier, alors qu’il s’agissait du vice président de l’assemblée algérienne, tué dans un attentat du FLN à Paris.
halit_pub_230B    M. Akli Mohand Said a précisé qu’il n’avait « aucunement l’intention de rendre hommage à quelqu’un qui n’a pas servi sa patrie et, qui, en plus, a rejoint les rangs ennemis ». Toujours selon Tamurt.info, Pour M. Akli, le passage où est cité Ali Chekkal devait être inséré dans le chapitre consacré aux «exécutions».(BMS – Lire et commenter)

Kabylie-religion-Aghribs: L’affaire du projet de mosquée d’Aghribs va d’un dérapage à un autre sur fond de manipulations et de désinformation (Point de situation) - 22 août 2010 - L’affaire du projet de mosquée du village Aghribs, Wilaya de Tizi-ouzou, vient de connaître de nouveaux rebondissements allant dans le sens d’un dérapage à un autre où tout le monde semble s’initier à la aghribs_mosquee10aoutmanipulation ou à la désinformation, la presse comprise ou … complice.
    Face à l’évolution dangereuse de la situation et pointé du doigt par des adversaires politiques, notamment le FFS et le MSP, dans les  »violences » liées à la destruction du chantier de la nouvelle mosquée, le RCD de Said Sadi semble s’en laver les mains et répond qu’il n’a fait que se  »solidariser » avec les citoyens de ce village. 
    Le FFS parle d’une  »grossière manipulation » orchestrée de toute pièce par des pyromanes aux ordres qui veulent, encore une fois, entraîner toute la région dans le chaos ».  
      La presse francophone a vite fait de soutenir pour sa part les tenants de la rénovation de la mosquée de Sidi Djaffar, ignorant, ou faisant fi d’ignorer, le problème d’ordre religieux soulevé par l’association qui veut une nouvelle mosquée.
    Sur le site d’un journal arabophone, est diffusée une vidéo de la violente destruction du chantier de la nouvelle mosquée sur un fond sonore d’un récitant du noble Coran, au mépris de l’éthique, parce qu’il s’agit d’un montage. Dans les comptes rendus de la presse francophone, c’est le positionnement clair derrière les tenants de la mosquée Sidi Djaffar, saluant même les actes de violences comme ceux  »une résistance ».
    Ce n’est ni musulman, ni kabyle tout ça et les gens d’Aghribs seraient bien avisés de se ressaisir pour s’asseoir autour d’une même table et discuter de leur différend et de l’avenir de leur fraternité pour stopper tous les manipulateurs qui les poussent à s’entre-déchirer.(BMS – Lire le point de situation

Kaci Abdmeziem-Chronique: Leurs augustes narines…. - 22 août 2010 – Ces jours ci j’ai été obligé de couper à travers   des  champs de chardons pour me rendre à abdmeziem2mon travail. La rue que j’emprunte d’habitude est devenue impraticable en raison des amoncellements d’ordures , dunes exécrables, qui longent les trottoirs et qui , pressées par le soleil, rejettent sur la chaussée un jus visqueux et noirâtre dont vous devinez le parfum.
    Jamais de ma vie de demi citadin  je n’ai vu autant de crasse dans mon quartier. Une crasse qui vous met le moral zéro et qui vous donne envie de fuir. Pour ne plus voir ce spectacle de ville du Moyen Age où rôdent des rats si gros qu’ils font peur aux chats, où à un mètre du sol, circule un courant d’air nauséabond chargé de toutes les pourritures de l’Univers, presque palpable, qui devrait d’ailleurs être facile à recueillir dans quelque récipient aux fins d’analyse.
    Au train où va la saleté il viendra sans doute le jour où chaque  citoyen se verra contraint d’incinérer lui-même , chaque matin, les  ordures qu’il aura produites , pour se mettre à l’abri du Choléra.
    On verra alors s’élever de tous les quartiers de la Capitale des volutes de fumée .On les verra s’élever et s’élever encore jusqu’à atteindre les hauteurs d’Alger , jusqu’à s’insinuer à l’intérieur des demeures  des tenants de la Décision. Du frémissement des augustes  narines de nos dirigeants viendra peut-être, alors, le salut de nos Cités. Amen !(Kaci Abdmeziem- Lire et commenter)

BMS – Quiproquo: Ya Khi el Khalouta ou la grande pagaille … 21 août 2010 - Je ne sais pas si, comme moi, vous observez la grande  »Khalouta », la grande anarchie ou la grande pagaille, qui gagne même nos intellectuels et nos bms_aout2010_khaloutahommes politiques. Ils parlent de tout. C’est leur droit d’avoir des avis. Mais malheureusement ils veulent imposer leurs points de vue en spécialistes dans des domaines qui ne sont pas les leurs.
agni_fourou_studioecole21    Ne voilà-t-il pas qu’à peine quinze jours après que M. Said Sadi, le respectable homme politique qui dirige le RCD (parti d’opposition algérienne), s’eut posé en spécialiste des mosquées dans son village, lui le laïc par excellence, que Houari Addi, se mêle de la graphie de la langue amazigh pour peser de tout son poids d’universitaire de l’ouest du pays, en vue d’opter pour la graphie arabe, lui qui est loin du combat que d’autres ont menés des dizaines d’années et qui connaissent mieux de quoi retourne la question.
    Ceci prouve qu’intellectuels ou pas, hommes politiques ou pas, nous ne connaissons pas, nous autres Algériens, nos limites. Nous avons tous et toujours un avis à donner en politique, en médecine, en industrie nucléaire, en questions stratégiques etc.etc… Observez bien ce truc: il arrive que quelqu’un rejoigne un groupe et avant même de savoir de quoi ça parlait, il se met à donner son avis même s’il n’aura saisi que quelques mots et qu’il est hors sujet.
    Puisque c’est ainsi, je vais pour ma part vous entretenir dans quelques jours de recettes de cuisine. Je vous donnerai quelques unes et vous verrez que même si je suis … nul en la matière, je peux en composer.(BMS – Lire et commenter

Algérie-presse: Le nouveau site d’El Watan risque de pâtir de la condition qu’il pose pour découvrir ses éditions au format PDF - 21 août 2010 -  Le nouveau site web du journal algérien El watan (en français), affiché il y a quelques jours, risque de pâtir de elwatanj_site_aout2010l’exigence d’une inscription qu’il impose pour pouvoir découvrir les versions PDF ou le format des éditions papier. Les versions PDF des journaux sont les plus prisées par les internautes.
     De plus, en choisissant de s’inscrire, vous devez valider un texte qui dit  »J’ai pris connaissance et j’accepte les conditions Générales d’Utilisation » qui renvoi à un autre texte qui dit …  »La page que vous demandez est indisponible ». Il s’agirait des premiers accrocs, de cette nouvelle version du site d’El Watan, comme celui de ne pas découvrir les pages régionales  »Kabylie ».
    Le site comprend quelques nouveautés comme celle l’introduction de l’image pour accompagner les textes en html. Il comprend également une lucarne pour les sondages dont le premier porte sur  »les auditions des ministres par Bouteflika ».  »Pensez vous que les auditions des ministres par Bouteflika puissent avoir un impact positif sur la situation du pays », interroge le premier de ces sondages pour lequel 303 personnes seulement ont voté jusqu’à samedi à midi.
    L’autre nouveauté est celle liée au contacts. Le journal offre la possibilité aux lecteurs de contacter les rédactions centrales mais sans les coordinations régionales ou les journalistes. Elle rappelle une situation identique que pratique le journal El Khabar qui fait que le lecteur ou les sources d’informations ne peuvent contacter directement les journalistes. El Khabar a été interpellé par kabylienews dans un courriel datant de plusieurs mois et à ce jour, aucune réponse n’a été reçue sur le sujet.(BMS – Lire et commenter)  

Syndicat national des journalistes – Communiqué – 21 août 2010 - Le Syndicat national des journalistes informe l’ensemble de la corporation qu’une consœur souffrant d’une leucémie a été transférée d’urgence au Centre Pierre et Marie Curie de l’hôpital Mustapha-Pacha à Alger. 
    cheikh_aout2010_said230Son état, jugé critique, nécessite en l’occurrence des dons conséquents de sang et de plaquettes. La mobilisation de tous et de toutes peut soulager les souffrances de notre consœur et, à cet effet, le Syndicat lance un appel pressant pour des dons en urgence. Pour de plus amples informations, contactez-le 0552 256 699. P/ Le Syndicat national des journalistes, le secrétaire général, Kamel Amarni (Communiqué)   

Algérie-Partis-communication: Le blog d’El Mouhtarem (ffs1963.unblog.fr) à la rescousse du FFS dont le site internet reste figé au symbole du parti – 20  août 2010 - Le blog d’El Mouhtarem ou Algérie Politique (ffs1963.unblog.fr) semble jouer de plus en plus le rôle de lien en matière de communication pour le Front des Forces Socialistes (FFS) de Hocine Ait Ahmed, dont le site http://www.ffs-dz.com reste figé au seul symbole d’une main présentant une rose, tout en bleu, sur fond noir.
ffs_26juillet2010    Ainsi, le blog d’El Mouhtarem se met depuis quelque temps à diffuser non plus les positions de la direction nationale du parti mais aussi celles des sections et fédérations, comme il vient de le faire pour la section de Béjaia, à propos de l’annulation d’une conférence que devait animer Khaled Tazaghart dans la soirée du 19 août 2010 sous le thème de “Congrès de la Soummam et son impact politique”, et celle de la Fédération de Tizi-ouzou, qui condamnait  »la violation d’une procédure légale de construction d’une mosquée »juin_29_naanaa1 à Aghribs, le village du chef du parti adversaire en Kabylie, Said Sadi du RCD. 
   Contrairement au RCD dont même des députés ont leur propre sites pour s’exprimer, le FFS, dirigé par le Premier secrétaire Karim Tabbou, n’a aucune autre visibilité sur internet alors que cette technologie est le moyen le plus indiqué pour dépasser les difficultés rencontrées avec la presse.(BMS - Lire et commenter).  

BouzegueneNews-presse: Au tour de L’Expression de reprendre de façon inconvenante une photo de Bouzeguene News: Un peu de bon sens messieurs de la presse … 19 août 2010 - Nous avons assisté encore une fois en ce jeudi 19 août à expression_bouzegueneNewsune autre reprise de photo de Bouzeguene News – Kabylie News par un journal algérien, mais qui au lieu d’indiquer simplement son origine en citant l’un des deux sites, a cru bon faire de masquer les visages des personnes illustrant un de nos sujets.
    Pour cette fois, le journal l’Expression, qui pour illustrer un article de notre ami Aomar Mohelebbi intitulé  »Bouffe, Tarawih, galas et loto… », a repris une photo prise au village Thaourirt de la commune de Bouzeguene par Kaci Kamel portant sur  »Une partie de dominos au village de Taourirt ». (BMS – Lire la suite et commenter)

Ihitoussène-Football: Photo souvenir d’une équipe de football des jeunes d’Ihitoussène (FBI cadets) – 19 août 2010 – Les jeunes que vous voyez sur cette ihitoussene_aout2010_foot375photo sont tous, aujourd’hui, adultes et pères de familles. De l’enfance insouciante à l’âge adulte de responsabilité. Les années passent vite mais le souvenir reste indélébile, figé et inoubliable. Nostalgie quand tu nous tiens.
    A l’époque tout le monde était classé à la même enseigne. On était tous modestes mais suffisamment heureux. On jouait au ballon avec nos espadrilles Bata que nos parents nous achetaient à 50 dinars la paire.
    On  jouait deux mi-temps inégales l’une de trente minutes et l’autre d’une heure parfois. je crois qu’une petite touche de nostalgie chaque jour, contribue à nous faire vivre un moment d’évasion quand le présent nous semble moins intéressant, mais, il ne faut pas oublier que le présent qu’on vit, sera à son tour un jour, un passé qui nous donnera de la nostalgie.(Kamel KACI – Lire et commenter)

acceuil1 ci_politique ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact

   infos

 Bouzeguene-sports: Des terrains de sports dit  »combinés » au profit de huit villages de la commune de Bouzeguene (Le maire) – 18 août 2010 - Huit villages de la commune de Bouzeguene ont bénéficié de projets de terrains de sports dit maire_sadji »combinés’, permettant la pratique sportive multiple et qui sont en cours de réalisation, a-t-on appris mercredi du président de l’APC, M. Mourad Sadji.
     »Il s’agit des villages Ait Salah, Ait Semlal, Ait Ferrache, Ihitoussene, Tizouyine, Bouzeguene-village, Sahel et Takoucht », a indiqué M. Sadji en précisant que chaque projet coûtera 2 millions de dinars.
    Ces projets inscrits à l’actif de l’APC et qui viennent s’ajouter à d’autres déjà réalisés par la DJS à Ighil Tziboa et Ibouyisfene, devraient encourager la pratique sportive locale. Rappelons que le village de Takoucht s’est distingué récemment en remportant la coupe de Wilaya de Tizi-ouzou de football.
    Les terrains de sports combinés sont appelés ainsi dans le sens où il permettent la pratique de plusieurs disciplines sportives (handball, basket et football à sept). Ils comprennent généralement un terrain en tartan avec une clôture pour le préserver et d’autres commodités. 
    Par ailleurs, tous les villages de la commune au nombre de 24, ont bénéficié de quantités de matériaux de construction, destinées à prendre en charge des travaux limités et d’autres besoins villageois en réparations diverses, selon la même source.(BMS - Lire et commenter)  

Algérie-Histoire: Mise au point de M. Ahmed ARRAD à propos du récent livre  »Si Mohand Saïd raconte Amghar » de M. Akli Mohand Said - 18 août 2010 -  arrad_aout2010M. Ahmed ARRAD, cadre de l’ex Fédération du F.L.N en France et Secrétaire National à l’Organisation Nationale de Moudjahidine simohandsaid_aout2010a adressé à Kabylie News une mise au point portant sur le livre ‘’ Si Mohand Saïd  raconte Amghar ‘’, publié par M. Akli Mohand Said, officier de l’ALN et fils du chef de la Wilaya 3 historique, le colonel Mohand Oulhadj.
    La mise au point porte essentiellement sur le nom de Ali Chekkal, cité dans une liste de révolutionnaires à qui M. Akli Mohand Said a rendu hommage. A moins qu’il ne s’agisse d’une quelconque erreur liée au processus d’édition, d’un homonyme ou d’un fait historique méconnu, Ali Chekkal renvoie bien à celui du vice-Président de l’Assemblée algérienne, tué dans un attentat  le 26 Mai 1957 à la sortie du stade de Colombes en France.
    Kabylie News vous livre la réaction intégrale de M. Ahmed ARRAD et le mot qui nous est adressé. 
     »Bonjour !
     »Permettez-moi de vous faire parvenir ( pour insertion sur votre site ) de cette mise au point sur un livre qui a paru ces derniers temps et dont la teneur sur un des passages est des plus inquiétants. Avec mes sincères salutations et bon courage pour tout ce que vous faites. Arrad. »(Ahmed Arrad – Le texte intégral à lire)  

Football-JSK-Ahly: Le club égyptien du Ahly se plaint à la CAF et voudrait faire rejouer le match avec la JSK – 18 août 2010 - Le club égyptien du Ahly du ahly_aout2010_180Caire a annoncé officiellement sur son site internet avoir saisi la Confédération africaine de football (CAF) pour se plaindre des conditions qui ont entouré sa rencontre avec la JS Kabylie dimanche à Tizi-ouzou que cette dernière avait remportée par 1 but à 0.
    Le site du AHLY, citant le Directeur général du club, a laissé entendre que le match devrait être rejoué parce que le temps légal de la rencontre ne se serait pas écoulé. Il a ainsi relevé que le jeu a été arrêté à la 85ème studioecole_cascademinute pour reprendre 10 minutes plus tard alors que l’arbitre n’avait accordé que 4 mn et 10 secondes supplémentaires, faisant que le temps officiel ne ce soit pas terminé, ajoute la même source. Le même responsable note que cela est une violation flagrante de la réglementation et que le match devrait être rejoué.
    Le club égyptien a tiré à boulets rouges sur l’arbitre et le délégué du match. Le Ahly qui a accompagné son texte d’une photo montrant le pare-brise de l’autocar conduisant les joueurs touché par un projectile, a demandé à ses supporteurs de bien accueillir le club kabyle au retour et demande à la Caf à prendre des décisions  »décisives », selon la même source.(BMS – Lire et commenter)     

Bouzeguène – société: Akli Hamza vendeur de chewa – 18 août 2010 – Akli Hamza est avant tout un technicien supérieur en froid et également technicien supérieur hamza_aout2010_210en manutention industrielle. Ce n’est pas rien mais malheureusement notre ami est toujours à la recherche d’un emploi stable depuis plusieurs mois. Depuis le début du ramadan, Hamza a choisi une activité nocturne fort lucrative. Il prépare des brochettes de viande grillée sur son barbecue installé sur le trottoir de l’avenue Colonel Mohand Oulhadj à l’intersection de plusieurs cafés.
    Notre entretien nous le résumons en ces quelques lignes. Hamza achète chaque jour deux (02) kilos de viande fraîche à (700 DA x2=1400 DA) chez le boucher. Il prépare ses brochettes et juste après la rupture du jeun, il installe son barbecue artisanal et prépare ses braises.
    A 20 dinars la brochette, Hamza  tire un bon profit puisque sa marge bénéficiaire se situe entre 1400 et 1600 dinars, autrement dit, notre ami revend  la totalité de ses brochettes pour environ 3000 DA. Beaucoup de jeunes adorent déguster les brochettes de Hamza.
    Glissés dans une demi-baguette de pain, les bouts de viande bien grillés et salés à bon escient sont un véritable régal. Il n’ya pas uniquement Hamza qui s’adonne à cette activité puisque on peut répertorier environ une dizaine de barbecues dans ma même rue et à moins de cent mètres. Cette activité se poursuivra jusqu’au dernier jour du ramadan. Bonne continuation
.(Kamel KACI – Lire et commenter)  

Kabylie-transport: Le train Tizi-ouzou -Oued Aissi maintient ses rotations quotidiennes malgré l’absence d’usagers – 17 août 2010 - Le train reliant Tizi-ouzou à la localité proche de Oued Aissi continue à faire ses rotations quotidiennes gare_aout2010_375depuis son lancement fin juin 2010 malgré visiblement le peu ou l’absence d’usagers à transporter, a-t-on appris. Le train fait huit rotations quotidiennes, quatre le matin et quatre l’après midi à partir de 14 heures. A 11 heures le train fait un déplacement jusqu’à Thenia (département voisin de Boumerdes) pour revenir pour quatre rotations Tizi-ouzou-Oued Aissi dans l’après-midi.
    La gare  »Kaf Naadja », du nom d’un marché de caprins, qui aurait existé jadis en cet endroit (Naadja, veut dire chèvre en arabe, thaghat en kabyle), est là, bien belle et  »presque identique à celle de Vérone (Italie) », selon un connaisseur, mais il n’y avait ni usagers, ni activités commerciales à l’intérieur, lors de notre passage mardi vers 11 heures).  »On attend septembre pour que tout démarre », a expliqué un gardien rencontré sur place.
    Pour rallier cette gare ou en sortir, l’usager est face à une situation véritablement problématique. Il faut enjamber la glissière en béton séparant les deux voies de la voie d’évitement de Tizi-ouzou ou parcourir une longue distance avant de parvenir à une passerelle. Pour le moment, aucun fourgon-taxi dont pullule Tizi-ouzou n’y  dépose des gens du fait qu’aucune ligne n’a été créée pour ce faire. Le terminus de Oued Aissi se situe dans une forme de terrain vague avec une clôture sans ouverture sur la route menant vers l’est de la Wilaya qui pourrait permettre éventuellement à des usagers d’y accéder.
    Le train Tizi-ouzou est certainement un investissement qui n’est pas perdu. Il sera certainement utile à l’avenir. Mais il apparaît pour l’heure prématuré. Très prématuré, peut-être, même si le train siffle trois fois, comme le veut la tradition.(BMS – Lire et commenter)  

Kabylie-chant: Aucun ticket ne sera vendu le jour des spectacles de Cheb Khaled et Mohamed ALLAOUA à Tizi-ouzou (communiqué) – 16 août 2010 -  »Aucun ticket ne sera vendu kachetel_deces230le jour du spectacle », aussi bien de la star du raï Cheb dec2009_17_nouara210Khaled annoncé pour le 26 août à Tizi-ouzou que du chanteur de variétés kabyle, Mohamed ALLAOUA, le 25 du même mois, prévient un communiqué officiel de la Maison de la Culture Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou.
     »Les billets seront disponibles du 16 au 24 août 2010 au niveau de la maison de la culture », précise le communiqué de la Maison de la culture, qui organise les deux spectacles au niveau du stade Oukil Ramdane, mitoyen de l’établissement. Contrairement à Khaled qui chantera seul de 21 h30 à 00h30, Mohamed ALLAOUA verra Moh AMICHI et MEDANI lui ouvrir vraisemblablement le spectacle.
     De grands noms de la chanson kabyle sont annoncés pour fin août et début septembre (avant l’aid) à la Maison de la culture de Tizi-ouzou. C’est le cas de Lounis Ait Menguellet qui chantera le 28 août avec son fils Djaffar et le 29 du même mois, en solo, dans la grande salle de spectacle de la MCTO. Les deux chanteurs viennent de produire deux nouveaux albums. Nouara, qui est revenue à la chanson, il y a moins d’une année, est annoncée pour le 4 septembre avec BELLALI Fella au grand bonheur des amoureux de la chanson kabyle authentique.
    Taleb Tahar, Rabah OUFARHAT et OUAZIB sont programmés pour le 17 août, LANI Rabah (19 août), Goupe ABRANIS (22 août), Hacene AHRES, SI LEKHEL et FAHEM  (24 août), Mourad GUERBAS, Siham STITI et RAMY (31 août), Aldjia, Ali Amrane et MECHACHE Ramdane (1er septembre), YASMINA et Karim KHELFAOUI (3 septembre), Cherif HAMMANI (7 septembre), Akli Yahiatene et Ahcene Ait Zaim (8 septembre) et enfin Belaid TAGRAWLA (9 septembre).(BMS – Lire et commenter)  

Kabylie-Afrique-Football: Tizi-ouzou attend dans le calme la rencontre de Ligue des champions africaine JSK – Ahly (Le point en milieu de journée) – 15 août 2010 - Aucune signe de tension n’était perceptible pendant la matinée de dimanche à Tizi-ouzou ou les habitants attendent globalement dans le calme la rencontre supporteurJSK_aout2010cheikh_aout2010_said230de Ligue des champions africaine mettant aux prises le club local, la Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK) à celui égyptien du Ahly du Caire.
    La ville affichait un calme ordinaire, comparable à celui des journées pendant lesquelles la JSK recevait ses adversaires du championnat national de football. Les services de sécurité ont déployé en fin de matinée autour du stade du premier novembre, lieu de la rencontre programmée à 22 heures locales (21H00 GMT), un dispositif de surveillance et d’organisation pour parer à tout incident. La nouvelle faisant état de caillassage dans la soirée du bus des joueurs égyptiens, rapportée par des médias, a été confirmée de source officielle mais serait sans grande conséquence pour la tenue de la rencontre. Un communiqué officiel fait état de l’arrestation de l’auteur d’un jet de pierre visant le bus transportant les joueurs du Ahly.
    Aux alentours du stade, de très jeunes adolescents continuaient à revendre des tickets d’entrée pour 300 dinars alors qu’ils les avaient acquis aux guichets d’en face pour 200 dinars. L’un d’eux a indiqué que le prix du ticket risque de  »flamber » à l’approche de la rencontre pouvant atteindre les 700 dinars. Des restaurants-ambulants se mettaient en place vers midi dans le grand parking en face du stade comme ils avaient l’habitude de le faire pour d’autres matchs de la JSK. La circulation automobile commençait en milieu de journée à devenir plus difficile au carrefour proche du stade.(BMS – Lire et commenter)  

barre_unblog_jan

00videos 002bms 00quip 00reps

barre_unblog_jan  

Tajmaat_aout2010_sondage

Bouzeguène – chant: Tamazgha sort un nouvel album – 14 août 2010 – Le troisième album de la chanteuse Tamazgha est en vente libre depuis le 04 août 2010. tamazgha_aout2010_album141Intitulé « Inigh Anighak », le nouvel album produit par les éditions “Amazigh”, à M’Chedallah, dans la wilaya de Bouira, comprend sept (07)  titres : « Mazal Mazal », « Ferhemtiyi atyahia_aout2010_albumS230Athikchichine », « Mumu Balniw », « Anigh Anighak », « Aken Ithrugh Themziw », « Ayema Azizou » et Atharguith ».
    Des morceaux aussi  riches en rythmes et sonorités  et des testes empreints de profonds sentiments. L’ensemble des titres constitue  un confluent entre la tradition et la modernité.
    « Mazal Mazal » est un hommage à l’équipe nationale et à l’entraineur Rabah Saadane. Le côté sentimental prime   beaucoup plus sur l’engagement. L’ensemble des chansons  sont rythmées à bon escient.
    L’album est produit sous la direction de  Bouzid Uhamu, percussion : Rabah Oukrine ; Chorale : Djilali Hamama-Djidji ; duo avec Rachid Cheikh ; Studio : Rose. Production et distribution : Massi Rezig.(Kamel KACI – Lire et commenter)

Tizi-Ouzou-Environnement: Un ancien Wali parle d’une  »malédiction » qui s’abat sur la ville de Tizi-ouzou (Horizons) – 14 août 2010 -  Un ancien Wali (chef de département)  parle d’une  »malédiction » qui s’abat tiziouzou_aout2010_walisur la ville de Tizi-ouzou devant la situation dégradée dans laquelle elle est plongée, a rapporté le journal public Horizons dans un article signé par son correspondant sur place, Rachid Hamoutène.
    “Je ne reconnais plus la ville de Tizi Ouzou. Je n’avais jamais pensé qu’elle s’était autant dégradée”, a déclaré cet ancien wali nommé à la fin des années 90 à la tête de la wilaya de Tizi Ouzou, selon le journal.  »Tout porte à croire que nos aïeux ont fait quelque chose de mal pour que nous autres, leurs enfants, payons cette malédiction », a ajouté cet ancien habitant  de la ville, a précisé la même source. 
    Dans son article intitulé  »Tizi Ouzou : La ville sombre dans sa hideur », M. Hamoutène note qu’à  »chaque coin de rue et même au niveau des artères principales censées être la vitrine de la ville, les ordures et autres immondices s’amoncellent rebutant le regard et surtout irritant l’odorat. La ville est sale. Sale de par ses chantiers qui n’en finissent jamais sans que l’on daigne prendre les mesures qui s’imposent. En fait c’est la loi du plus fort qui y règne ».
     »Le constat est amer. Et tout le monde s’accorde à le dire. Mais chacun rejette la faute sur autrui », ajoute le journaliste dont l’article vient s’ajouter à une série d’autres consacrés par la presse, notamment El Watan et Liberté, à une situation très problématique dans laquelle la ville de Tizi-ouzou est plongée. Tizi-ouzou a perdu ses attributs de ville pour être un endroit inqualifiable avec des rues transformées en  »souks » (bien au pluriel) et des trottoirs squattés par les tenants de parkings de rues. (BMS – Lire et commenter)

   jpg740youtube

Kabylie-Aghribs-religion: Encore un dérapage à Aghribs: le comité de village envisage  »de bannir’ des villageois membres de l’association religieuse - 14 août 2010 – Le comité du village Aghribs, de la Wilaya de Tizi-ouzou, envisage  »de aghribs_mosquee10aoutbannir » des villageois, membres d’une association religieuse, avec qui il est tiziouzou_aout2010_insolite230en conflit sur l’opportunité de construire une nouvelle mosquée alors qu’existe une ancienne dite Sidi Djaffar qui a connu récemment des travaux de rénovation, a rapporté samedi la presse algérienne citant un communiqué.
     Le comité a “pris sa responsabilité pour se débarrasser définitivement de la verrue salafiste” et envisage encore “de recourir aux valeurs de dignité de la Kabylie afin de bannir ces êtres indignes de notre culture, de nos traditions et de notre honneur lors d’une assemblée générale prévue dans quelques jours”, précise le texte du communiqué cité par le journal Liberté, dans un article signé Samir Leslous où celui-ci note que la situation  »tire vers l’excommunication, voire même l’interdiction du village à ces salafistes ».
    Cette situation inédite relèverait toutefois de l’action psychologique, comme l’a noté un autre journaliste, du fait qu’un village ne peut pas  »bannir » tout un autre groupe de villageois de ses terres et de ses biens. Des cas très rares relevant plutôt  »d’excommunication » ont existé dans l’histoire en Kabylie mais concernent des individus et pendant la colonisation au cours de laquelle les gens évitaient sa justice.(BMS – Lire la suite et commenter) 

Kabylie-Ramadan-société: Assister aux galas, prier dans les mosquée ou déambuler dans les rues: tout le monde dehors la nuit à Tizi-ouzou – 14 août 2010 - Jamais la ville de Tizi-ouzou n’a connu un tel déferlement dans la rue que vendredi soir avec des habitants visiblement partagés entre ceux qui vont en grand nombre aux tiziouzou_aout2010_ramadanmosquées (une demie-douzaine), ceux qui déambulent dans les rues et ceux qui vont aux spectacles de la seule salle de la Maison de la culture Mouloud Mammeri.
    Peut être que l’orage qui a éclaté juste à l’Iftar (rupture du jeûne) suivi d’une vague de fraîcheur est pour quelque chose dans cette situation. Il faut dire également que la ville et toute la Kabylie accueille un grand nombre de vacanciers venus d’outre-mer où les veillées nocturnes est dans le domaine du naturel pas seulement pendant le mois du ramadan.
    Tizi-ouzou, qui s’apprête à accueillir un grand match de coupe d’Afrique de football (dimanche) mettant aux prises le club local, la JS Kabylie et le Ahly du Caire, donne un avant-goût de ce que sera le jour  »j ». Elle fait l’objet d’une sollicitude des médias égyptiens mais aussi de France 24 dont on a croisé une équipe au premier rond point du centre ville. Des dizaines de galas sont annoncés tout au long du mois de ramadan (12 août -10 septelbre) à la maison de la culture. même Cheb Khaled devrait être de la partie le 26 août au stade Oukil Ramdane, selon la presse. Il est question également de galas deLounis Aït Menguellet, Akli Yahiatène, Idheflawen, Nouara, Yasmina, Brahim Tayeb, Kaci Boussad, selon Le Soir d’Algérie.
     »La paix est-elle revenue? », est la grande question qui peut être posée également pour dire que les gens semblent rassurés pour sortir ainsi en masse la nuit. Vous pouvez croiser des jeunes mais aussi des vieux, des couples et mêmes des femmes seules avec leurs enfants, déambulants dans les rues. C’est un point positif à inscrire à l’actif de la ville qui évolue pourtant dans une sorte d’anarchie le jour comme l’ont signalé des articles de presse (El Watan, Liberté, Horizons).(BMS – Lire la suite et commenter) 

gif740aghribsbis3

Kabylie-religion-Aghribs-RCD-presse: L’affaire de la mosquée d’Aghribs évoquée largement dans la presse jeudi (Revue de presse) – 12 août 2010 – L’affaire de la mosquée qui a secoué avant hier 10 août le village Aghribs de la Wilaya de aghribs_mosquee10aoutaghribs_liberte_kabylienewsTizi-ouzou jusqu’à provoquer des violences entre les habitants qui se revendiquent de l’ancienne mosquée Sidi Djaffar et d’autres organisés en association qui veulent une nouvel édifice parce que l’ancien ne serait pas au normes religieuses requises du fait qu’il soit situé dans un cimetière, a été évoquée largement par la presse jeudi 12 août.
    Dans un éditorial intitulée  »La messe n’est-elle pas dite ? », Omar Ouali de Liberté parle  »d’entêtement » des membres de l’association religieuse qui  »renvoie qu’à une seule  chose : leur volonté d’importer dans ce village et dans la Kabylie en général un islam salafiste, un islam intégriste qui est aux antipodes de celui adopté par la région depuis des siècles. » M. Ouali dont le parti pris est sans équivoque conclut que  »le combat des jeunes d’Aghribs, contre les convoitises salafistes, quand bien même il se limite à un village, est un acte de résistance républicaine de portée nationale, que d’autres contrées dans ce pays seraient bien inspirées de suivre ».
     »Aghribs : les salafistes provoquent un affrontement », est un autre article signé Yahia Arkat, du bureau de Tizi-ouzou du même journal, dans lequel celui-ci conclut également que ce qui s’est passé à Aghribs est une  »Belle leçon de courage au village où le serment “Jemaâ Liman” triomphe toujours. »
    Djaffar Tamani d’El Watan, dans un article intitulé  »Le village d’Aghribs (Tizi Ouzou) en émoi : L’implantation d’une mosquée sème la discorde », revient sur la genèse de l’affaire en citant le président de l’APC qui avait signé un permis de construire à l’association avant de revenir dessus en l’annulant. Plus prudent, Tamani relève  »l’extrême gravité » de l’affaire  »puisque, pour la première fois dans les annales de la vie religieuse en Kabylie, un différend éclate autour d’une construction, dont le nom, « ldjamaâ », signifie l’entente et le rassemblement », écrit-il.(BMS – Lire la suite et commenter)  

Algérie-presse-éthique: Liberté pique une photo sur une vidéo de Kabylie News et la signe par D.R - 12 août 2010 - Le journal algérien Liberté a piqué encore une fois une illustration de Kabylie News sans le signaler à ses lecteurs. Le journal a procédé à une capture d’écran sur une vidéo de Kabylie News diffusée sur Youtube et consacrée à l’inauguration jeudi dernier de la mosquée Sidi Djaffar au village Aghribs (Tizi-ouzou).
     Le journal a illustré l’article de Yahia Arkat (Liberté de jeudi 12 août) portant sur des violences au même village Aghribs en procédant à une capture d’écran pour obtenir une photo de l’évbénement mais qui sera signée D.R. Cet acte, qui n’est pas dutout éthique laisse supposer que le photographe de Liberté s’est rendu sur les lieux alors que ce n’est pas le cas visiblement.
    Kabylie News, qui ne cherche aucune forme de paiement de ceux qui voudraient reprendre ses photos et ses articles dans la presse écrite algérienne, exclusivement (les sites internet exclus), revendique toutefois le droit d’être cité comme source avec un lien de renvoi sur la page ou la photo puisée du blog, dans la version internet des journaux qui le reprennent.(BMS)

Kabylie-sagesse: La leçon de Cheikh Said Ayadjar en matière de prétention religieuse – 11 août 2010 – On raconte à la zaouia de Tifrit at Oumalek (Idjeur) qu’un jour, un pauvre monsieur d’un village voisin, s’est laissé aller à une grande 001cheikhcolère jusqu’à répudier sa pauvre femme. Une fois la colère disparue, le pauvre homme revient à la réalité des choses, aux bambins… aux regrets.
    Il s’en alla voir Cheikh Said Ayadjar, savant religieux et amusnaw reconnu pour son verbe percutant et sa sagesse, qui enseignait alors à Timâamart Sidi Mhand Oumalek de ce village de l’actuelle commune d’idjeur, qui lui trouva un issue légale (une fetwa, si vous voulez) pour reprendre son épouse. Il lui enjoint la condition de préparer un dîner aux gens du village. Ce que la pauvre bonhomme se mettait à préparer avant d’apprendre que les villageois ont décidé de ne pas aller à ce dîner sous prétexte que le repas n’est pas licite (pas halal) tout comme l’épouse qu’il voulait reprendre.
    La nouvelle parvient vite à Cheikh Said Ayadjar qui prit son mulet pour se rendre sur place. Sur son chemin il demanda à un Ahaddad (maréchal-ferrant) de ferrer un sabot de son équidé et de lui remettre le second fer à cheval avec ses clous. Arrivé au village concerné, il trouva du monde à Tajmâat (la place du village). Il trouva un monde respectueux qui vint le saluer mais aussi curieux qui ne tarda pas à l’interroger sur la raison de sa présence ici.(BMS – Lire la suite et commenter

Kabylie-Religion-société: La Zlabia à 240 DA le kg, les dattes à 550 et … Tizi-ouzou qui prie et qui va chanter (Point de situation) – 11 août 2010 - La ville de Tizi-ouzou, enfin, si on doit continuer à l’appeler ainsi, n’est pas que dans tous ses rahma375états seulement comme l’avaient révélée récemment Liberté et El Watan. Elle est entrée dans l’insolite tous azimuts avec l’arrivée mercredi du premier jour du Ramadan, le mois sacré de carême pour les musulmans.
 kabylienews_imene_sara2010   Premier fait insolite que Kabylie News a relevé: le gâteau oriental qu’on attribue aux tunisiens, la Zlabia, est à 240 dinars le kilogramme soit une hausse de près de 80 pour cent par rapport à l’année dernière. Il faut dire que les vendeurs de Zlabia se font rares (un ou deux dans toute la ville). Les dattes, ce fruit du sud du pays ou du Sahara, lié également au ramadan, ont atteint 400 dinars le kg, pour la qualité moyenne et 550 dinars pour la qualité un peu plus meilleure. Le plus insolite encore est que les gens achètent et se plaignent alors qu’il n’est pas recommandé de faire les deux choses à la fois.
    Je vous raconte le reste dans le désordre. Ce n’est pas que je veux en rajouter mais c’est parce que, voyez vous, c’est la chaîne même devant les bouchers au prix de 720 à 750 dinars le kg de viande bovine avec os mais bien de chez-nous. La viande indienne congelée n’est pas arrivée encore et celle sèche (achedluh) est à 850 DA le kg. Le lait est introuvable aux première heures de la matinée. Le lait de vache, caillé ou pas, est à 60 dinars le litre. Les fruits et légumes s’arrachent.(BMS -Lire la suite et commenter)  

jpg_Idabalen740

Kabylie-religion-Aghribs: Affrontements au village Aghribs quelques jours après l’inauguration d’une ancienne mosquée rénovée – 10 août 2010 - Le village Aghribs, de la Wilaya de Tizi-ouzou, a connu des affrontements entre habitants aghribs_mosquee10aoutlundi en fin d’après midi liés à un problème de mosquée qui ne semble pas faire l’unanimité parmi eux, a indiqué une source locale sous couvert de l’anonymat. Ils ont été confirmé par le journal en ligne Tout sur l’Algérie.
cavaliers_studioecole21    La source qui a contacté Kabylie News a précisé que les affrontements sont intervenus lorsque le groupe opposé à la construction d’une nouvelle mosquée s’est attaqué au lieu où sont élevés les piliers du projet du lieu de culture musulman envisagé par l’association religieuse du village. Il y aurait des blessés, selon les mêmes sources.
    Ces affrontements interviennent quelques jours seulement après l’inauguration de l’ancienne mosquée dite Sidi Djaffar qui a connu des travaux de rénovation. L’inauguration s’est déroulée jeudi dernier dans une ambiance festive en présence du Dr Said Sadi du RCD mais aussi du représentants de l’administration des affaires religieuses et du coordinateur des Zaouia (écoles coraniques), Hadj meziane Idjeri. Ce qui ne pouvait être interprété que comme une caution à l’option de l’ancienne mosquée. Les membres de l’association défendent le projet d’une nouvelle mosquée parce que l’ancienne serait illicite du point de vue religieux car construite à l’intérieur d’un cimetière. Ce qui a aurait été prohibé selon une interprétation faite d’un hadith du prophète (SAW).(BMS – Lire avec tout le dossier)  

 Kabylie-télévsion-BRVT: Kamel Tarwihth prépare la sortie de son film  »Yetccur woul » sur l’émigration en octobre prochain - 10 août 2010 - Kamel Tarwihth, le comédien originaire de Bouzeguene et vedette de premier plan parmi les kamal_tharwiht_aout2010animateurs en France de berbère télévision (BRTV), prépare la sortie en octobre prochain de son film  »Yetccur woul » (Le coeur et plein ou La coupe est pleine) sur l’émigration.
    C’est un film qui évoque  »le problème de l’immigration et celui de l’héritage, ainsi que d’autres problèmes de la Kabylie », a indiqué Kamel Tarwihth à la dépêche de Kabylie, révélant ensuite une partie de la trame qui tourne autour  »d’un sans papiers qui part d’ici (Algérie, ndlr), laissant sa femme enceinte, espérant améliorer leur situation en un où deux ans. aitahmed_bentaha_aout2010Mais arrivé en France, ce fut la déception, car il n’est pas arrivé à avoir les papiers (carte de séjour). Tandis que lui souffrait de l’exploitation, son fils naquit et grandit, se sentant orphelin jusqu’à l’âge de 8 ans. Finalement, la seule solution qui reste au jeune homme pour régulariser sa situation, en France, c’est de contracter un mariage avec une vieille femme. Mais pour cela, il doit d’abord divorcer avec «la mère de son fils», ce que cette dernière refuse, du moins dans un premier temps. Le suspense de la suite est laissé à la sortie du film.
    BRTV prépare  »un très bon programme varié pour ce mois de Ramadhan, avec des feuilletons, des sketchs, des émissions et du cinéma. Avec comme nouveauté cette année, des films de Karaté de Bruce lee dont les dialogues seront doublés en kabyle, ce qui nous l’espérons, plaira à nos téléspectateurs. Il y aura également des émissions spéciale cuisine, ceci en plus d’un grand hommage aux maîtres de la chanson kabyle », a indiqué M. Tarwihth (Ah le kabyle et le français quand on les mélange!).(BMS – Lire et commenter)

thiziri_aout2010_180Sports – Bouzeguene – CSIghil Tizi Boa: Chérifi Thiziri : Deux médailles l’une en argent et l’autre en bronze au championnat arabe de Beyrouth (Liban) – 9 août 2010 - Chérifi Thiziri joueuse des échecs au club sportif Ighil (C.S.I) s’est déplacé dernièrement à Beyrouth (Liban) pour prendre part au championnat arabe des jeux  d’échecs des petites catégories.
    14 pays ont pris part à ce championnat ; il s’agit de l’Algérie, de Syrie, de Jordanie, de l’Egypte, de l’Iran, de l’Irak, de l’Arabie Saoudite, de la Palestine, de Tunisie, du Maroc, des Emirats arabes unis, du Liban, du Qatar, et du Koweït.
    Thiziri du C.S Ighil qui a représenté l’Algérie par équipe en compagnie d’Afgoun Dihya de l’E.S.T.O, ont obtenu, chacune, une médaille d’argent et une médaille de bronze. Elles ont joué contre des nations huppées en matière de moyens telles le Liban, la  Syrie, l(Irak, les Emirats et la Jordanie. Bravo Thiziri.(Kamel KACI  -Lire et commenter)  

ghiles_aout2010bKabylie-tradition-Folklore: La troupe des Idabalen de Si Rabah de Frikat - 9 août 2010- Nous avons saisi l’occasion d’une rencontre impromptuedefault avec Si rabah et sa troupe des idabalene de Frikat, des tambournaires traditionnels de Kabylie, à Tizi-ouzou, pour l’interroger sur ce métier qui semble revenir en force.
       Si Rabah tenait à affirmer l’attachement de sa troupe au chant traditionnel kabyle loin de genres qui peuvent indisposer les familles. Dans sa présentation de la troupe, il exprime le choix fait par sa troupe de l’option de préservation et de promotion du folklore kabyle exclusivement. La troupe est constituée de cinq personnes. Ils sont tous de Frikat, de la région de Draa El Mizane, Wilaya ou département de Tizi-ouzou.
    Un vieux monsieur qui apparaît sur la vidéo n’est qu’un sympathique admirateur des idhabalen que nous avons pris en photo avec eux. Une traduction de l’entretien vous sera faîte très bientôt
(BMS – Lire avec vidéo et commenter) 

Canada – Ait Ikhlef – Douce nostalgie: Mettouchi Hadj  El Mahfoud : de Bouzeguene au Canada, le cœur ne change pas ! – 9 août 2010 - Fidèle à sons sens inné de la relation humaine, notre ami Mettouchi Hafid dit Hadj El Mahfoud nous a mettouchi_aout375gratifié d’un gentil mot du Canada où il se trouve chez sa famille depuis deux mois. Il a la nostalgie du bled et cela se comprend chez cette personne douée d’une grande sensibilité.
    Ce doyen des P/APC de Kabyle, et peut-être même du pays, nous a en effet privé de sa silhouette débonnaire qu’il traînait allégrement chaque jour dans les rues de Bouzeguene saluant et faisant la bise aux passants de sa connaissance. Je vous en livre le contenu avec, en prime, des photos que cet élégant Monsieur nous a fait parvenir avec le message.
    Cela nous donne l’idée de faire les portraits des élus qui ont présidé aux destinées de notre commune depuis l’indépendance.  En attendant, nous souhaitons un excellent séjour à notre ami ainsi qu’à sa famille et à tous les algériens vivant en terre d’émigration en les assurant   que, bien que loin, ils n’ont jamais été aussi près de nous ….Ce pourquoi l’équipe rédactionnelle de Kabylie News ne ménage aucun effort pour informer notre communauté émigrée de ce qui se passe dans les villages de la Kabylie profonde. Nous saisissons cette occasion pour remercier nos lecteurs qui sont de plus en plus nombreux à nous lire partout
.(Hammoum Salem – Lire et commenter)

Igreb – Illoula Oumalou: Circoncision de  cinq enfants à Igrib (Illoula oumalou) - 9 août 2010  - Le comité de village d’Igreb dans la  commune d’Illoula igreb_aout2010375Oumalou, a organisé, samedi dernier,  une grande fête en l’honneur de cinq enfants qui ont bénéficié d’une circoncision collective.
    A cette occasion, le stade Matico d’Igreb a été le  théâtre d’une grande fiesta qui a réuni toute la population du village. Une waada a été organisée sous la bénédiction de l’imam du village et cela devant les cinq enfants réunis au milieu de leurs parents. A midi, les invités et les habitants du village ont pris part au déjeuner préparé pour la  circonstance.
houra_2010_deces230    Par ailleurs,  une  Timechret a été organisée par les villageois. En effet, trois taureaux ont été immolés, la veille, puis dépecés avant d’être répartis  en plusieurs parts égales et distribués aux villageois. Un membre du comité de village nous a appris que la date du 07 août 2010, rappelle  celle du 07 août 1959, date de  la déportation par l’armée française de  toutes les personnes valides de sexe masculin vers un camp militaire pour les empêcher de rejoindre les rangs de l’ALN.
    Dans la soirée de dimanche, un gala a été organisé au stade matico. Une  pléiade de  jeunes a animé la soirée artistique. La star de la chanson kabyle, Siham Stiti, invitée d’honneur du village, a chanté, en non-stop, quatre chansons tirées des profondeurs de notre terroir.(Kaci Kamel – Lire et commenter)

Algérie-politique-FFS: Pas de grands changements dans un nouveau secrétariat national du FFS approuvé par Ait Ahmed - 8 août 2010 -  Les mai_05_ffs_taboumembres du précédent secrétariat national du Front des Forces socialistes (FFS) ont été  »globalement » maintenus dans une nouvelle équipe désignée par Karim Tabbou en concertation avec Ait Ahmed et rendue publique dimanche par le blog ffs1963.
     »J’ai procédé à la désignation de ce secrétariat conformément aux dispositions statutaires et en concertation avec le président du parti M. Hocine AIT AHMED », écrit Tabbou dans ce qui est vraisemblablement un message aux militants, diffusé intégralement par le blog proche du parti de Hocine Ait Ahmed administré sous le pseudonyme de El Mouhtarem..
     »Vous remarquerez que la nomination du secrétariat national intervient 4 mois après la fin de mon 1er mandat à la tête de l’exécutif du parti alors que le président du parti a proposé l’organisation d’une conférence nationale d’évaluation à laquelle nous attachons une importance décisive. Vous remarquerez aussi que j’ai maintenu globalement en postes les responsables du précédent secrétariat tout en aménageant les missions de chacun; par ailleurs huit cadres du parti font leur entrée dans l’exécutif. Je pense sincèrement qu’ils ne seront pas de trop au vu des objectifs fixés par le parti et j’espère que nous travaillerons plus et mieux pour répondre aux exigences de la situation politique, économique et sociale du pays », ajoute Tabbou qui qualifie de  »difficile et complexe » le contexte national.(BMS- Lire et commenter) 

gif740aghribs

Kabylie-société-tourisme: A la découverte du paisible lieu-dit Sidi El Hadi de Bouaouen (Idjeur, Tizi-ouzou) - 8 août 2010 -  Il est des endroits comme celui du lieu-dit Sidi El Hadi , du village de Bouaouen de la commune d’Idjeur, à sidielhadi_aout2010_375l’extrême est de la wilaya de Tizi-Ouzou, qui restent méconnus (trop peut être), alors qu’ils sont des espaces où les gens peuvent s’y rendre pour boire de l’eau fraîche mais aussi aussi humer le parfum de la forêt dans la quiétude, la paix et la fraîcheur en plein mois d’août.
    Au delà des traditions et croyances anciennes, qui sont rattachées au mausolée de Sidi El Hadi, auxquelles chacun est libre de croire ou non, l’endroit reste réellement exceptionnel et mérite d’être visité, seul ou en famille. Les gens du village de Bouaouen n’y verraient aucun inconvénient pourvu que ceux qui s’y rendent respectent les règles de bonne conduite et de propreté des lieux, a affirmé une source locale, qui a rappelé que le village avait organisé justement il y a quatre années une zerda réunissant deux mille personnes à l’occasion de la restauration du tombeau du saint ouali Sidi El-Hadi, pour faire connaître l’endroit.
    Pour s’y rendre, il faut prendre le chemin de Bouzeguene et ensuite du lieu-dit Assis Ousserdoune. Au croisement de route du lieu-dit Takharoubt, il faut prendre l’axe allant vers Idjeur et non celui de Bouzeguene. Il faut poursuivre toujours plus haut jusqu’au village Tifrit Ath Oumalek. Ensuite à un croisement de route il faut aller vers la gauche au delà du village de Bouaouen pour aboutir à une clairière dans la forêt et apercevoir à gauche le tombeau de El Hadi au pied de chaînes certainement centenaires.(BMS – Lire la suite et commenter – Avec vidéo)

Kaci ABDMEZIEM- chronique: Hôte ou Occupant ? – 8 août 2010 - Le 22 janvier 1957 les membres du  Comité de Coordination et d’Exécution issu du Congrès de abdmeziem2La Soummam  se réunissaient à Alger pour étudier les modalités de mise en œuvre de la fameuse grève des huit jours qui devait montrer au monde de quel côté se rangeaient les Algériennes et les Algériens. Abane Ramdane, Larbi Ben M’hidi  et Benyoucef Ben Khedda arrêtèrent la date du 28 janvier pour le début de la grève.
    Pour assurer le succès de cette grève qui devait faire des villes d’Algérie des villes mortes le CCE appela la population à constituer des réserves de denrées pour ne pas avoir à mettre le nez dehors pendant huit jours. Du 22 janvier au 28 du même mois les citoyens, opérant en catimini , vidèrent les étagères des boutiques et, au jour J , chaque foyer avait son stock stratégique pour tenir une semaine voire un mois .
    La grève eut un succès immense dont prit acte la dixième assemblée générale de l’ONU.
    Depuis le début du mois d’Août 2010 les citoyens, libres depuis 1962 , sont bruyamment partis  à l’assaut des petits commerces , des superettes et des grandes surfaces . Ils raflent tout .Ustensiles, vaisselle, semoule, pruneaux, raisins secs, thon en conserve, tomate concentrée, thé, amandes, cacahuètes, sucre interverti, S’men ,épices et j’en passe …et j’en passe.
aghribs_bentaha    Il se rend  même sur les marchés internationaux pour ramener tout se qui se mange. De la viande indienne , de la mayonnaise française,  des friandises turques. Est-ce à dire qu’un remake de la grève des huit jours se prépare ?
    Je n’ai eu aucun tract annonçant pareille chose.  Tout ce que je sais c’est que le Ramadan est dans les parages. Est ce contre lui qu’on se prémunit ? Mais , se prémunit-on contre un Hôte ? Ou y voit-on un méchant Occupant ? (Kaci ABDMEZIEM – Lire et commenter)

Tizi-ouzou-administration – Etat-civil: le prénom Maylis interdit à l’état-civil de la mairie de Tizi-Ouzou - 7 août 2010 - Hamid Chekabi, le sympathique éleveur de miel d’Azazga n’en revient pas encore de la mésaventure qu’il a vécue cette maylis_07aout2010_250semaine au service de l’état-civil de Tizi-Ouzou où l’on  refuse catégoriquement d’inscrire son nouveau-né de sexe féminin sous le prénom de Maylis au motif que ce dernier prénom ne figure pas dans la nomenclature des noms proposés par l’administration. Idem pour le prénom Nadine, également indésirable dans cette mairie du chef-lieu où un responsable de ce service aurait, selon notre interlocuteur, brandi les textes pour justifier son refus.
    Selon Mr Chekabi, le commis de l’état aurait référé à une « récente circulaire de la justice » pour justifier son refus. Chose démentie par le chef de service d’une administration voisine qui dit tout ignorer de cette fameuse directive en relevant au passage que ce genre de correspondance est du ressort exclusif du ministère de l’intérieur dont l’unique référence en la matière est un lexique datant de 1981.
    Plus grave encore, selon toujours notre interlocuteur, même le prénom Kahina n’est pas accepté s’il n’est pas affublé de la particule « El » ( El Kahina) synonyme de «  la Kahina  » ou encore Djida ( El Djida) ! Seuls les prénoms anciens comme Fadhma, Fatima .. échapperaient à cette sommation administrative !
    Pis encore, et en guise de réponse à ses interrogations on lui aurait répliqué, toujours d’après lui,  qu’il n’avait pas «  à chercher à comprendre ».
    Décidé à jouir entièrement du droit d’attribuer à son enfant le prénom de son choix qui est aussi celui de toute sa famille et trouvant …(Hammoum Salem – Lire la suite et commenter)  

Kabylie- Religion – RCD : Le village Aghribs organise une  »Waâda » (fête populaire) pour son ancienne mosquée Sidi Djaffar (Développement)5 août 2010 – Une fête traditionnelle a été organisée jeudi 5 août au village Aghribs, au nord-est de la Wilaya de Tizi-ouzou, en célébration du saint wali local, Sidi Djaffar, et sididjaffar375pour marquer  »l’union » du village autour de l’ancienne mosquée, qui a connu des travaux de restauration, rejetant ainsi le projet de nouvelle mosquée dont les travaux sont à l’arrêt et qui étaient revendiquée par une association légalement constituée d’enfants du même village.
    Ce qui est marquant au cours de cette journée restera sans conteste la caution donnée désormais et officiellement par le secteur des affaires religieuses à l’option de l’ancienne mosquée en y déléguant un représentant de sa direction de Wilaya à cette fête et la présence surtout du coordinateur des Zaouia (écoles coraniques traditionnelles) de la Wilaya, Hadj Meziene Idjeri. Ils sont intervenus devant la foule nombreuse, qui s’est déplacée sur les lieux, pour appeler à l’union et au pardon et pour stigmatiser les actes menant à la division, en allusion aux membres de l’association.
    Said Sadi, le chef du rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) et enfant du village, était bien entendu en vedette à l’occasion de cette fête. Il est intervenu dans le même sens et comme l’ont fait auparavant également, le maire d’Aghribs, Yermeche Rabah et deux imams, le plus jeune officiant au village et l’autre, plus vieux venant d’Iflissen.
    La messe est donc dite pour le bras de fer engagé par les opposants au projet d’une nouvelle mosquée et ceux de l’association qui le défendait. Tous les intervenants ont critiqué l’option de nouvelle mosquée l’associant à une idéologie qui est  »loin des traditions du village et de la Kabylie ».(BMS – Lire la suite avec photos et vidéos 

Maraghna-Illoula Oumalou: Rencontre sur la chanson kabyle moderne du 5 au 7 août au village Maraghna - 5 août 2010 - Le village de Maraghna, dans la maraghna_5aout2010_chant375commune d’Illoula Oumalou, vibrera, ce week-end, (les 5, 6 et 7 août), au rythme d’une rencontre sur la chanson kabyle moderne. C’est un grand rendez-vous culturel qui sera sans doute dédié aux grands chanteurs  kabyles des années 50 à ce jour.
abdelli_30juillet2010230    Le coup d’envoi de cette manifestation sera donné ce jeudi 5 août à Maraghna, village qui a vu naître le grand mélomane de la chanson moderne kabyle, Ferhat Mhenni dit Ferhat Imazighen Imula.
    Co organisé par l’association culturelle « Tanekra » et le comité de village d’Illoula Oumalou, cette manifestation est supervisée par le ministère de la culture, la direction de la culture, l’APW de Tizi Ouzou et l’APC d’Illoula Oumalou.
    L’objectif de cette rencontre est de faire découvrir de jeunes talents de la musique et de la chanson moderne et d’œuvrer à leur promotion.
    Des compositeurs, des éditeurs, des chansonniers, des universitaires seront chargés d’animer des conférences débats et des ateliers de musique. L’événement  qui est unique en son genre, s’annonce grandiose et les amoureux de la chanson kabyle moderne (et même classique) seront nombreux au rendez-vous
.(Kamel KACI – Lire et commenter)  

Algérie-histoire: Ihitoussene: un projet de musée et de stèle pour raconter la glorieuse histoire du village – 4 août 2010 - Ihitoussene veut réapproprier son histoire et la préserver pour les générations futures. Pour ce faire, le village situé à ihitoussene_4aout2010_musee375quelques encablures à l’est de Bouzeguene (Wilaya de Tizi-ouzou, Algérie), a lancé un projet d’importance et inédit, du moins dans la région. Il s’agit d’un musée portant sur l’histoire de ce village, méconnue par le grand public mais qui s’avère glorieuse. Le village a été un pourvoyeur d’armes à la résistance algérienne comme celle menée par Llala Fatma N’soumer. Des documents et des témoignages l’attestent.
    Cet aspect est ignoré par le grand public, ce village n’étant connu que pour son métier ancestral lié à la forge. Le village des Ihhadden (les forgerons), dit-on. Le village aux sept enclumes  »sebâa zvar », disent d’autres, en kabyle. Il faut dire que les ihitoussene ont investi 17 wilayas de l’est du pays mettant également leurs savoir-faire à la disposition de l’économie rurale.
     »On essaiera à travers ce musée de restituer cette histoire » de résistance qu’un projet de Maison de l’artisanat  »fer forgé et armes anciennes d’Ihitoussene », pourtant inscrit dans le plan quinquennal 64-69, aurait pu faire connaître, s’il avait été réalisé. Ce projet qui prévoyait 39 emplois devait être construit à l’endroit où fut érigé un siège d’une entreprise de bâtiment (ENCOBAB, aujourd’hui dissoute), devenu de nos jours celui du célibatorium de la police à Bouzeguene, a indiqué M. Salem Hammoum, membre actif de l’équipe travaillant à titre bénévole pour la réalisation du projet. Les Ihitoussene ignorent pourquoi les responsables d’alors avaient détourné de sa vocation le projet prévoyant 39 emplois (les documents l’attestent) pour y implanter à la place l’ENCOBAB.(BMS- Lire la suite et commenter)

jpg740youtube  

Kaci ABDMEZIEM- Chronique: Les inepties…. 3 août 2010 - Je ne sais pas ce que vous pensez de cette importation très controverséedjouher_pensee230 de viande indienne destinée à garnir la meïda du Ramadhan 2010.J’ai comme l’impression que les décideurs se sont abdmeziem2encore, comme d’habitude, mis les doigts dans le nez pour la simple raison qu’ils ne connaissent pas leur peuple, ne le fréquentent pas et qu’ils fraient dans des eaux différentes de celles où barbotent les Algériennes et les Algériens.
    Pour les gens de ma génération il sera impossible de consommer du bœuf indien. Mais pourquoi ? me direz vous.
    Parce que cela romprait le lien spirituel et sentimental qui nous lie à ce pays. Parce que cela détruirait en nous Mangala fille des Indes , Mother  India et autres films que nous avons vus et revus mille et une fois sans nous lasser et que nous reverrions encore avec un immense plaisir.
    Parce que nous gardons aussi le souvenir de Gandhi, cet être frêle et immense à la fois qui a chassé les Anglais par la force de la non violence. Comment manger de la vache sacrée en pensant au Mahatma ce petit bonhomme aux lunettes rondes , toujours assis en tailleur, torse nu , côtes saillantes  qui a fait la Révolution en jeûnant ?(
Kaci ABDMEZIEM – Lire la suite et commenter

Kabylie-religion: La communauté d’Aghribs convie à une Waâda jeudi 5 août - 3 août 2010 -   »La communauté d’Agfribs » convie à une Waâda (un repas waada_couscoustraditionnel gratuit) pour jeudi 5 août à l’occasion de l’inauguration dans le village du même nom de  »sa mosquée ancestrale Sidi- Djaffar » qui a connu des travaux de restauration.  »Par cette magnifique réalisation, notre village a indéniablement contribué à la sauvegarde de nos traditions de plus en plus menacées par une idéologie rétrograde que des groupes d’aventuriers, émargeant à des fonds occultes, tentent de répandre à travers toute la Kabylie », indique ce qui est vraisemblablement un communiqué synthétisé par le Soir d’Algérie sous les initiale de R. N.
    Le village Aghribs, wilaya de Tizi-ouzou, avait défrayé la chronique fin décembre 2009 – début d’année 2010 lorsqu’une opposition s’y est exprimée violemment contre des travaux de construction d’une nouvelle mosquée menés par l’association religieuse locale pour se conformer, d’après ses membres, aux règles religieuses en la matière parce que l’ancienne mosquée est mitoyenne d’un cimetière.  Visiblement le conflit reste d’actualité à lire la terminologie utilisée dans cette invitation ou communiqué cité en référence
.(BMS – Lire le dossier)

Kabylie-religion: La Zaouia de Sidi Mhand Oumalek de Tifrit Ath Oumalek s’agrandit – 2 août 2010 – Une grandiose nouvelle structure, à caractère socio-religieux, est venue agrandir les 22 et 23 juillet dernier Timâamart  (Zaouia) de Sidi Hand Oumalek (école coranique traditionnelle) du village Tifrit Ath Oumalek, de la commune d’Idjeur, de l’est de la Wilaya (département) de Tizi-ouzou (haute Kabylie, Algérie).
tfrit_3aout375    L’inauguration officielle a donné lieu à deux jours de festivités qui sont passés sans trop de  »bruit » malgré 11 bêtes immolées et un couscous général servi à près de 15.000 visiteurs, a assuré le vice-président de l’association qui gère les lieux, M. Saadi Touadi.  »Nous n’avons pas voulu volontairement donner un éclat outre mesure à cette fête parce qu’il est difficile de gérer des événements pareils avec plusieurs risques », a-t-il expliqué.
    Le projet a été construit au prix d’efforts qui se sont étalés sur plusieurs années, coûtant quelques plus de cinq milliards et cinq cent millions de centimes, provenant de bienfaiteurs notamment d’El Fennaye (Béjaia) auquel le village est resté très attaché par des liens historiques, selon la même source.
    L’ancienne structure de la Zaouia dont la mosquée originelle et ses dépendances, qui ont fait des dizaines d’années durant la gloire de ce qui était appelée Timâamart n’Sidi Hand Oumalek, et où avaient activé des savants religieux comme cheikh Said Ayadjar, qui a marqué par sa sagesse ce village, a été préservée et bien entretenue visiblement.
    La Zaouia, qui comprend désormais deux grandes salles de prières, une bibliothèque et un projet de salle informatique, pourrait accueillir des séminaires et autres rencontres d’importance régionale, voire nationale. Les membres de l’association sont conscients de cette évolution et des perspectives qu’elle offre. Ils comptent bien travailler dans ce sens, a assuré M. Saadi. Autrement, c’est beaucoup trop pour un simple village de quelques centaines d’habitants.(BMS – Lire et commenter) 

Bouzeguene-solidarité: Double appel du croissant rouge algérien dans la perspective d’actions de solidarité lors du mois de Ramadhan - 3 août 2010bouzeguene_2aout375Un double appel a été lancé par le comité local de Bouzeguene du croissant rouge algérien dans la perspective d’organiser des actions de solidarité à l’occasion du mois de ramadan.
    Le premier appel, lancé le 11 juillet avec l’assemblée populaire communale, vise à sensibiliser les âmes charitables pour soutenir l’ouverture d’un restaurant gratuit  »Rahma » par des dons en taure et en espèces en contactant le comité ou le service social de la commune. Le restaurant sera ouvert au niveau de la cantine scolaire de Bouzeguene.
    Le second appel s’adresse sous forme d’avis daté du 25 juillet les parents démunis intéressés de faire participer leurs enfants à une campagne de circoncision collective le 27ème jour du ramadan. Ils sont invités à inscrire leurs enfants au siège du comité en se présentant munis d’un extrait d’acte de naissance de l’enfant.  »Tous les frais sont à notre charge », assure le comité du CRA dans son avis.(BMS – Lire et commenter)  

jpg740tiziaout

 Kabylie-société:  Les trois mousquetaires des dominos de Lemsella (Par Houri Tahar) - 1 août 2010 –  Et dire que le jeu de dominos est à l’origine un jeu de société chinois ! Peu importe son origine, mais en Kabylie, il demeure le jeu de société le lemsella_1eraout2010_taharplus pratiqué depuis la nuit des temps. Surtout chez les personnes d’un certain âge…ou si vous préférez « d’un âge certain » !
     Dda 3achour, Dda Vussa3d et Dda Cherif “Le trio inséparable du jeu” font partie de ces meilleurs et fidèles joueurs. En les observant, coiffés de leurs bérets basques, on se croirait quelques parts au sud de la France, dans le pays Basque. Ou alors, quand ils s’abandonnent à leur jeu, cela nous fait penser aux vieux grecs dans leurs cafés qui ressemblent tellement à ceux de la Kabylie. Même l’ambiance est quasiment la même : cris, éclats de rire, jovialité et énervement. Tout compte fait, c’est la méditerranée.
kessaci_1eraout2010_230     Les caprices du temps ne les ont jamais empêché de pratiquer leur jeu favoris. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, il y seront de la partie. En hiver, ils aménagent une place à l’épicerie du village, une petite table, des chaises ou quelque chose qui y ressemble, un jeu de dominos, un tapis, un crayon et un bout de papier pour les scores et le le tour est joué.
    En été, par contre, ils se mettent dehors en fin d’après-midi; tout en profitant de la fraîcheur, ils s’abreuvent en sirotant leur limonade ou leur jus de fruits. A l’heure de leurs rendez-vous, quel sacrilège que celui de les retenir sous un quelconque prétexte ! Après tout, ils sont en retraite. Ils ont assez donné pour la terre et pour ceux qui la peuplent. Leurs mains de paysans, avec des doigts rugueux comme un tronc d’olivier, n’ont-t-il pas le droit de caresser ces petits éléments blancs qui ressemblent à des morceaux de sucre. Tout blancs et lisses.(Houri Tahar – Lire la suite et commenter) 

Mokrane Ait Lounes – réflexion : L’énigme de l’aveugle, du sourd et du muet – 1 août 2010 – Cette réflexion est une énigme. C’est l’histoire d’une famille frappée par ci_mokraneune malédiction, lorsque y viennent au monde trois garçons. Lainé est aveugle, le cadet sourd et le benjamin muet.
   Depuis ce jour, ils ne se sont jamais entendus, chacun le justifiant par son fait. L’aveugle dit “je ne peux être d’accord car je ne vois pas ce que vous faites”. Le sourd dit: “je ne peux être d’accord car je n’entends pas ce que vous dites”. Le muet aurait peut être des choses à dire mais cela reste une énigme.
   Depuis des générations cela a toujours été ainsi. Aucun d’entre eux n’a trouvé de solutions. Et vous ?Celui qui résoudra cette énigme je lui offrirai la suite de la légende berbère : « la lame du peuple ».(Mokrane Aït Lounes – Commenter)

Kabylie-tradition: La Tsevyitha de Tifrit n’Ath Oumalek  n’aurait pas été une réussite (blogueur du village) - 1 août 2010 – La Tsevyitha, ou la grande fête tifrit_1eraout2010traditionnelle du village Tifrit n’Ath Oumalek, qui s’est déroulée les 22 et 23 juillet, n’aurait pas été réussie, si l’on en croit l’auteur d’un blog de ce village de la commune d’Idjeur (de la région de Bouzeguene, Wilaya (département) de Tizi-ouzou.
     »La foule attendue n’a pas été au rendez-vous. Les discours et commentaires si prometteurs censés valoriser l’événement ce sont révélés trompeurs », a précisé Tifrit.info dans un un commentaire où il s’interrogeait sur la responsabilité de cette situation.  »Beaucoup de questions doivent êtres posées, ou peut être, nous sommes habitués à rester inertes, cloués dans notre contemplation évasive ».
    La fête aurait été gachée également par  »le décès d’un sexagénaire originaire d’El kseur (Bejaia) au sein de la Zaouïa, la nuit du samedi au vendredi, instaurant un climat morose à l’événement », a ajoutré la même source.(BMS – Lire et commenter ) 

jpg740train 

Kabylie -chant: Lounis Ait Menguellet rend un hommage particulier à son fils Djaffar et affirme que son nouvel album  »vient du cœur » – 30 juillet 2010 - Le chanteur Lounis Ait Menguellet a rendu un hommage particulier dans une émission radiophonique sur la chaîne 2 à son fils Djaffar et affirme que s’il ignore si son nouvel album, tawriqt tacebhant (La feuille blanche) plaira ou non au public, celui-ci doit savoir que ce qu’il a offert  »vient du cœur ».
Lounis_25juillet2010    Lounis Ait Menguellet, qui était interrogé longuement par Rabah de la chaîne 2, a indiqué que son fils Djaffar s’est investi beaucoup dans les arrangements pendant trois mois pour valoriser l’album alors qu’il préparait en même temps le sien.  »Il a fait le plus difficile et moi je ne venait au studio que pour placer les voix », a ajouté Lounis Ait Menguellet, qui a souligné également le rôle joué par son autre fils, Tarik dans la préparation des traductions du livret qui accompagnera l’album et celui de sa fille pour les photos. C’est une mère de famille, une artiste-peintre et une  »très très bonne photographe », a asszuré Lounis Ait Menguellet.
 abdelli_30juillet2010230   Le chanteur a expliqué que tout au long de ses 40 ans de carrière, il s’interrogeait à chaque fois qu’il produisait un nouvel album, si celui-ci plaira ou non au public mais qu’en définitive, pour lui, l’essentiel est qu’il ne chante que ce qu’il aime, ce qu’il ressent et ce qu’il apprécie. Il a ajouté que tant qu’il sera inspiré il continuera à produire de nouveaux albums.  »Certains s’imaginent que je ne fais que des chansons dans ma vie oubliant que je suis comme tout le monde affrontant les exigences quotidiennes et les difficultés », a indiqué Lounis Ait Menguellet pour expliquer la longue période de cinq ans au cours de laquelle il n’a pas produit de nouvel album
.(BMS – Lire et commenter 

Kabylie-société: L’olive aura sa fête avec une première édition en décembre 2010 à Ifigha promet le président de l’APW de Tizi-ouzou – 30 juillet 2010 – L’olive aura sa fête avec une première édition en décembre 2010 à Ifigha, a annoncé le olivier_30juillet2010président de l’Assemblée Populaire de la Wilaya (APW) de Tizi-ouzou, Mahfoudh Bellabes, cité par une source officielle.
    L’annonce a été faite à l’occasion d’une visite du président de l’APW (RCD) aux villages de Moknéa et d’Aourir, dans la commune d’Ifigha, a précisé la même source qui a indiqué que M. Bellabas veut voir ces deux villages classés  »comme patrimoine culturel de la wilaya de Tizi Ouzou, à l’instar d’Aït El Kaïd ».
    Le président de l’APW effectuait sa visite le jeudi 22 juillet. Il l’avait consacré à la daïra d’Azazga  »accompagné d’une forte délégation ». Il a constaté que les chantiers accusent beaucoup de retard, selon la même source . Il s’est intéressé notamment à l’évitement de la ville d’Azazga sur 12 km au stade Tirsatine de 7500 places au centre culturel d’Azazga  »dont la réalisation a été lancée en 2001 dans le cadre du PCD » et au nouveau siège de la daïra et celui du tribunal d’Azazga.
    Avec cette visite, le nouveau Président de l’APW innove encore une fois du fait que les visites sur le terrain étaient l’apanage traditionnellement du seuil Wali que le président de l’assemblée accompagnait avec les directeurs de l’exécutif (directeurs de Wilaya). Il avait déjà innové en organisant une série de rencontres hors du cadre traditionnel des sessions ordinaires ou extraordinaires de l’APW.(BMS – Lire et commenter)  

gif740bouzeguene 

Algérie-Kabylie-société: 1er Festival de la robe Kabyle les 30 et 31 juillet au village Ihamziene d’Illoula Oumalou (Tizi-ouzou) - 29 juillet 2010 - La robe kabyle sera à l’honneur vendredi et samedi à Ihamziene à l’occasion d’un festival que lui dédie ce juillet2010_29_ihemzienevillage de la commune d’Illoula Oumalou, rachedi_juillet2010_230daïra (sous préfecture) de Bouzeguene, Wilaya (département) de Tizi-ouzou, a annoncé un organisateur sur la chaîne deux de la radio nationale algérienne.
    L’événement est organisé par l’association culturelle “TAGMAT” (Fraternité) et le comité de ce village perché  »sur une altitude de 1230m » qui a comme repères les pics de Tizibert à l’Est, Azrou n’thour au sud ,et koukou à l’Ouest, selon une présentation tirée d’un blog qui lui est consacré sur internet.
    Il s’agit du 1er festival en la matière pour lequel les organisateurs ont prévu des activités dans un centre culturel qui sera inauguré à l’occasion, un défilé avec une troupe traditionnelle de tambourinaires, Idhabalene, une conférence sur la robe kabyle et de la danse. Un concours de la meilleure robe est prévue et une invitation publique est lancée avec le souhait de voir les femmes venir avec des robes kabyles.
    La Wilaya de Tizi-ouzou connaît un certain nombre de festivals et ou de fêtes en ce mois de juillet dont certains ont été problématiques. Il s’agit de la fête du bijou d’At Yenni devenue salon du bijou, la fête de la poterie de Maatkas devenue festival de la poterie, la fête du tapis d’At Hichem devenue festival du tapis.(BMS – Lire et commenter)  

Bouzeguene-At Sidi Hand Ouali-santé: Alerte au risque de maladies à transmissions hydriques dans un quartier du village At Sidi Hand ouali – 29 juillet 2010 – juillet2010_29_atmizareUne alerte au risque de maladies à transmissions hydriques (typhoïde et choléra) est lancée dans un quartier du village At Sidi Hand Ouali (At Mizare), a-t-on appris de sources concordantes d’habitants de ce village de la commune de Bouzeguene (Wilaya de Tizi-ouzou).
    Le risque est posé par un mélange suspecté entre les eaux usées et le réseau d’alimentation en eau potable dans un endroit du quartier Ath Ouadda (qaurtier bas), a-t-on indiqué de même source.
   Le maire de Bouzeguene  »a été saisi officiellement par une lettre pour qu’il use de son autorité pour faire intervenir les services concernés », ont indiqué deux jeunes qui l’ont déposée mercredi rencontrés devantr le siège de la mairie.
   Le village dépend presque entièrement de l’alimentation en eau potable à partir du réseau Aderdar à partir d’un réservoir surplombant le village Ihitoussene et un autre construit récemment au lieu dit Tasqamacht. Les habitants ont délaissé les deux sources qui avaient fait leur bonheur jadis: La source de Tijounane et celle d’El Qalaa dont l’eau se perd dans la nature.(BMS – Lire)  

Ait Sidi Amar Oulhadj – portrait :Bahia MOHAMMEDI: La poésie berbère dans les globules (Rediffusion) - 29 juillet 2010 – Une_bahiaLa poésie, me disait un ami, c’est dans les globules. Pour une analyse poétique, on attendrait plus fouillé, mais comme argument, c’est incomparable. Bahia Mohammedi, est de celles pour qui la poésie ne doit rien à l’exotisme mais tout à la sensibilité.
      ” Beaucoup de mes poèmes me viennent spontanément, parfois en faisant le ménage ou en me réveillant le matin. Je dois aussitôt, les répéter et les écrire pour éviter de les perdre.” Nous a-t-elle fait remarqué.
    Dans La quasi-totalité des poèmes qu’elle a écrits, elle a utilisé tous les vestiges nécessaires pour accuser la tyrannie des traditions. Elle a fouillé dans les fins fonds du terroir et a souligné avec raffinement la culpabilité de l’homme. Ces thèmes sont à la fois sensibles, beaux et mais aussi empreints de cruauté…La femme, la misère, la séparation, l’exil, l’abandon, le souvenir, etc. le tout narré dans une poésie berbère raffinée, claire et simple.
    Pour Bahia, son siècle et son pays  lui servent de modèle. Elle a participé dans plusieurs festivals locaux et régionaux. Son passage dans la chaîne câblée de Berbère Télévision lui a permis un regain de notoriété. Que de dignité! Que d’amour!, que d’espoir! Son œuvre est une sorte de miroir; le chœur, massif et populaire, tient le rôle principal avec en prime un cachet social et révolutionnaire. Bravo Bahia.(Kaci Kamel – Lire)

reporter2

Kabylie-traditions: L’invitation générale à la traditionnelle fête de l’ascension d’Azur Nethor lancée pour vendredi 30 juillet – 28 juillet 2010 – azru_nethor_28juillet2010Une invitation générale à la traditionnelle fête de l’ascension d’Azur Nethor est lancée pour vendredi 30 juillet. Trois villages les Ath Atsou ,Zoubga et Ath Adelli, célèbrent cette fête traditionnelle les trois premiers vendredis de chaque mois d’août de chaque année, en organisant chacun, à tour de rôle, une grande Ouaâda (offrande).
    Parce que le Ramadan, mois de jeun pour les musulmans est attendu vers le 11 ou 12 août, le premier village  organisera son offrande cette année le vendredi 30 juillet. Il sera certainement suivi par une autre fête similaire le 6 août avant que le mois de ramadan n’arrive au prochain vendredi. Ce qui devrait pousser deux villages soit à co-organiser l’événement le 6 août ou que l’un d’eux le fasse un autre jour de semaine.
    L’ascension d’Azru Nethor n’a pas quelque chose d’extraordinaire par rapport aux autres f^tes traditionnelles en Kabyliue sinon qu’elle permet aux gens de faire une sortie en haute montagne du Djurdjura, découvrir de grands espaces naturels et non pullués, et se retrouver autour d’un bon couscous, fruit de la générosité des trois villages. Kabylie News vous propose à nouveau un reportage effectué sur les lieux en 2006 à travers lequel vous découvrirez, avant de vous y rendre, quelques facettes de cette tradition et l’itinéraire à suivre pour y parvenir.(BMS – Lire avec vidéo et commenter)  

Kabylie-chant-ONDA: Le nouvel album de Lounis Ait Menguellet piraté selon Echourouk - 27 juillet 2010 - Le nouvel album de Lounis Ait Menguellet, Lounis_25juillet2010 »Tawriqt Taccebhant (La feuille blanche), aurait été piraté au premier jour de sa sortie, a rapporté le journal Echourouk dans son édition du mardi 27 juillet.
mai2010_aitmenguellet_bentaha     Le journal en langue arabe, à la large audience, citait dans son article des sources dignes de foi, pour affirmer qu’un groupe de personnes à l’identité inconnue est derrière ce piratage, provoquant le déplacement à Tizi-ouzou d’une équipe de l’ONDA (office national des droits d’auteur) pour y saisir des milliers d’exemplaires qui ne portaient pas les timbres de l’office. L’album est proposé sous forme de CD et de cassette pour le prix respectif 120 et 90 dinars.
    Le piratage d’œuvre est courant à Tizi-ouzou comme ailleurs. Les outils technologiques et l’anarchie dans le commerce aidant, aucune oeuvre n’y échappe que ce soit dans le chant, le cinéma ou le logiciel informatique. Dans le chant une autre forme de piratage est dénoncée par Lounis Ait Menguellet depuis des années. Il s’agit de la reprise d’oeuvres d’anciens chanteurs sous le faux couvert de best-of (le meilleur de…) et ou d’hommages.(BMS – Lire et commenter) 

Kaci ABDMEZIEM-Chronique: Contre qui elle va jouer ?!… – 27 juillet 2010 - Hassan , le benjamin de la famille, l’aîné de mes soucis, est un fan de la JSK. Il connaît abdmeziem2par cœur la liste des joueurs, l’âge de chacun d’entre eux et l’emplacement qui leur convient le mieux sur le terrain. Quand il suit, à la télévision ,  un match de cette équipe , il atteint un degré de concentration tel que je me demande parfois par quel miracle l’écran n’implose pas pour lui permettre d’aller sur le terrain fusiller le goal de l’équipe adverse et pulvériser ses bois. En père égoïste, j’ai souvent agi pour attiédir cette ardeur me disant comme ça que si mon rejeton consacrait un dixième d’une telle attention à ses cours de mathématiques il serait en mesure, à l’heure qu’il est, d’inventer une équation algébrique nouvelle.
agoulmime_27juillet2010    Hassan est né à Alger. Ce n’est donc pas de ce côté-là que je dois chercher pour comprendre son engouement pour les Canaris. Est-ce l’effet des berceuses kabyles dont je reconnais l’avoir gavé ? Peut-être ! Mais pourquoi donc chercher à savoir ?
    Comme tous les mordus de foot mon fils lit la presse pour se tenir au courant. Cela améliore son arabe et son français. Mais, ce faisant,  Hassan glane des informations à caractère strictement politique à propos desquelles il demande parfois, à table, des  éclaircissements.
    -Papa, c’est quoi ce GPK dont parlent les journaux ?
    Je donne à mon fils quelques éléments de réflexion sur la question. Il réfléchit un moment. Puis, rapide comme l’éclair, il va à l’essentiel.
    -Mais, papa, contre qui, dans ces conditions, elle va jouer, la JSK  ? (Kaci ABDMEZIEM – Lire et commenter

Kabylie-société-traditions: Fête ou festival à Ath Hichem: qui va aller au tapis ? – 27 juillet 2010 - Il y  a comme de la résistance au village at hichem d’At Yahia, at_hicham_27juillet2010_tapis375de la région de Ain El Hammam (Tizi-ouzou) ou la fête traditionnelle du tapis est menacée ou courtisée (c’est selon) par un festival qui apporte des sous mais confiés à un administrateur (commissaire) et ses hommes pour les gérer, au lieu des subventions traditionnelles que reçoivent le mouvement associatif local et le comité du village, poussant ces derniers à décider de bouder, si l’on en croit les échos rapportés par la presse dont le Soir d’Algérie.
    A première vue, la bataille est gagnée par  le festival dont l’affiche placardée à Tizi-ouzou annonce l’événement et son ouverture en grandes pompes mardi 27 juillet. Mais selon Le Soir d’Algérie une déclaration datée du 28 juin signée par le comité de village d’Aït Hichem, partie prenante habituelle dans l’organisation de la fête du tapis déclare  »ne pas participer au comité d’organisation du festival parce que n’ayant pas été associé ni consulté sur le projet et notamment sur la désignation du commissaire, l’élaboration du règlement intérieur et l’élaboration du projet de fiche technique. La même position est affichée par l’APC (assemblée locale) d’Ait Yahia et pour des raisons identiques. (BMS – Lire la suite et commenter)

   reporter2

Kabylie-Bouzeguene-société: Thaâwint Laz ou la source qui donne l’appétit (faim) dans une forêt de Bouzeguene (Correction) - 26 juillet 2010 - Le témoignage est très hadjnordione170_26juillet2010crédible et indiscutable: l’eau qui jaillit des entrailles de la terre à Thaâwint Laz donne un grand appétit à ceux qui la boivent. Comme son nom l’indique, Thaâwint Laz, ou la source qui talabavrid375_26juillet2010donne faim ou l’appétit (le terme  »Laz » s’intérprétant en kabyle par  »avoir faim » ou  »avoir de l’appétit »), est située à quelques encablures de Tamghit, à Ad’rar, la forêt du nord de la localité de Bouzeguene (aarch Ath Yedjar, Wilaya de Tizi-ouzou).
     »C’est nous qui l’avons baptisée ainsi », a affirmé Hadj Nordine qui se rappelle du temps où avec d’autres jeunes comme lui alors, dans les années 70, ils buveaient de cette eau pour voir leur appétit s’agrandir de façon extraordinaire.  »Je me souviens comment un jour on a mangé même la peau d’une pastèque parce qu’on a bu l’eau de cette source », a précisé Hadj Nordine qui nous a donné une carte détaillée des sources de la région du nord de Bouzeguene dont certaines ont disparu de nos jours.
    La révélation d’utilité publique de la qualité de cette eau devrait inciter les malades atteints du syndrome  »anorectique ou anorexique (perte d’appétit) » à s’y intéresser. Hadj Nordine affirme que la source existe toujours. Toutefois, les candidats au voyage devraient s’y rendre à pied à partir de l’actuel complexe sportif d’Imoughlawen. Ils devraient marcher au moins deux kilomètres à pied pour y parvenir. Bon voyage.(BMS – Lire et commenter)  

Kaci ABDMEZIEM – Chronique: Le Blog de la fureur  – 26 juillet 2010 – Déçu de n’avoir pas obtenu son dû- ou un peu plus- cet ami, qui se croyait naïvement figurer sur la abdmeziem2liste des chouchous du Système, se mit en tête de montrer de quel bois il se chauffait. Je sais à peu près la nature des jurons qu’il a dû proférer entre ses dents. Je sais aussi le genre de phrases que sa cervelle, travaillée par la fureur , a dû concevoir.
    -Ah ! Les Salauds ! Ils me le payeront ! Je vais les descendre en flammes ! Ils ne savent pas à qui ils ont affaire !Ils verront ce qu’ils verront, ces fumiers ! Et j’en passe,  pour rester dans les convenances.
gazon_26juillet2010    Mais comment faire ? Oui , comment et que faire pour consommer à chaud sa vengeance ?
    -J’ouvre un blog et je dénonce la racaille !
    L’idée merveilleuse est aussitôt  mise en application. Et mon ami  se jette, à corps perdu , dans le nouveau rôle qu’il se découvre , celui de pourfendeur du Régime.  Aucune des personnes avec qui il avait eu affaire et qu’il soupçonnait d’avoir fait partie du complot dirigé contre lui  ou même , simplement, de n’être pas intervenu en sa faveur n’est épargnée. Aidé par une plume magnifique trempée dans de l’acide sulfurique il détruit,  jour  après jour, fausses réputations et institutions de façade. Passe le temps.  Puis, un jour,  le blog de mon ami s’arrête. Je l’appelle aussitôt.
    -Wach, Khô ? Qu’est ce qui se passe ? Ton blog a disparu ! Tu n’as plus rien à dire ? Tu baisses les bras ?
    Mon ami observe une pause à l’autre bout du fil. Il m’apprend ensuite  qu’il a effectivement arboré le drapeau blanc.
    -Ecoute, vieux ! A chaque fois que je critique quelqu’un il obtient une promotion !!Tu ne veux tout de même pas que je fasse de tous les crétins d’Algérie de hauts cadres de la Nation  !!!! (Kaci ABDMEZIEM – Lire et commenter) 

Algérie-politique-partis: Énigmatique silence du FFS sur une information jetant le doute sur le limogeage ou non de Karim Tabbou - 26 juillet 2010 - Le Front des forces socialistes (FFS) observe un énigmatique silence sur une information jetant le doute sur le limogeage ou non du premier secrétaire Karim Tabbou, rapportée par kabyle.com, dévoilant ainsi un style de communication identique à celui que le parti de Hocine Ait Ahmed critique lorsqu’il s’agit des autorités algériennes qui s’en distinguent.
ffs_26juillet2010    La page d’accueil du site du FFS n’offrait encore lundi matin aucune information sur le sujet alors que même le blog  ffs1963 (Algérie Politique), qui lui est proche, pressait le parti de Hocine Ait Ahmed de publier un démenti.  »A mon avis, la direction du Parti doit adresser un démenti au webmaster (de kabyle.com, ndlr) en expliquant qu’au FFS le remaniement et non pas le limogeage d’un premier secrétaire se fait dans un cadre statutaire », écrit El Mouhtarem.  »Par ailleurs, le FFS doit démentir l’information pour éviter la spéculation des journaux qui dévierait le parti de sa mission principale (actuelle), celle d’«apporter l’appui et les moyens nécessaires à la réussite de la conférence d’évaluation », a-t-il ajouté.
    Devant le silence du FFS, c’est kabyle.com qui est revenu sur le sujet pour reconnaître qu’il s’est fait mener en bateau.  »La rédaction de Kabyle.com a reçu une fausse déclaration envoyée par ffsffs1963@gmail.com », révèle le texte du propriétaire de kabyle.com, Stéphane ARRAMI, qui s’est distingué quelques jours auparavant par la publication d’une liste de militants du MAK de Bouira, présentés comme démissionnaires du mouvement de Ferhat Mehenni, alors qu’ils s’apprêtaient à participer à l’université d’été du MAK au village Tizi n’Semlal (Adekar-Béjaia). Il a reconnu avoir balancé l’information sans la vérifier. Les gens du MAK ont promis de ne pas en rester là.(BMS – Lire et commenter) 

   reporter2

Algérie-politique-presse: Mustapha Hammouche pas d’accord avec Ziari sur les autonomistes Kabyles (Revue de presse) – 25 juillet 2010 – Le chroniqueur du journal algérien Liberté, Mustapha Hammouche, ne partage pas les vues presse_libertedu Président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Abdelaziz Ziari, sur les autonomistes Kabyles menés par Ferhat Mehenni qui a proclamé un gouvernement provisoire kabyle en exil le 1er juin dernier à Paris (France).
    Si l’institution parlementaire s’est posé la question de  »savoir pourquoi des Algériens en sont arrivés à ne voir d’issue à leurs aspirations que dans l’autonomie de leur région (…) elle aurait  »alors découvert peut-être que le régionalisme d’État est bien plus attentatoire à l’unité nationale qu’un mouvement autonomiste local », a estimé M. Hammouche dans une chronique intitulée  »Ziari, le régime et le régionalisme », publiée dimanche 25 juillet.
    M. Hammouche a formulé un certain nombre de critiques sur le fonctionnement de l’APN pour rejeter celles de Ziari à l’endroit des autonomistes.  »Car enfin, parler de régionalisme dans l’Assemblée actuelle, en présence du gouvernement dans sa composition actuelle, c’est parler de la corde dans la maison d’un pendu », écrit-t-il.  »Car, c’est justement parce que l’institution parlementaire est désarmée par la logique tribale salim_25juillet2010et régionaliste du pouvoir dont elle dépend qu’elle n’a pas osé poser la problématique du régionalisme constitutif du système de pouvoir national. Elle ne s’est pas, non plus, demandé pourquoi le régionalisme, historiquement présent dans la culture politique nationale, a été érigé et assumé, depuis une décennie, comme base de promotion politique et sociale », a-t-il ajouté.(BMS – Lire et commenter)

Tiziouzou-APW: L’APW de Tizi-ouzou tient une session ordinaire sur l’éducation, l’université et le budget supplémentaire les 28 et 29 juillet – 25 juillet 2010 – mars2010_05_apwL’Assemblée Populaire de la Wilaya (APW, assemblée départementale) de Tizi-ouzou tiendra une session ordinaire sur l’éducation, l’université et le budget supplémentaire les 28 et 29 juillet, annonce une source officielle.
    L’ordre du jour comprend l’examen et adoption du Budget Supplémentaire 2010, la présentation du Plan Quinquennal de Développement 2010-2014, une communication du directeur de l’éducation sur la Préparation de la rentrée scolaire 2010-2011 et une autre du recteur de l’université sur la Préparation de la rentrée universitaire 2010-2011, a précisé la même source.
    L’APW de Tizi-ouzou est dirigée par Mahfoudh Bellabes du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD, opposition) à la suite d’un deal avec les élus du Front de libération national (FLN) pour diriger l’APC (mairie) du chef lieu de Wilaya, d’après la presse locale. Le FFS qui traditionnellement dirigeait avec une bonne majorité ces deux assemblées s’est vu placé en minorité.(BMS)  

Kabylie-Chant: Le nouvel album de Lounis Ait Menguellet disponible à Tizi-ouzou – 25 juillet 2010 – Le Lounis_25juillet2010nouvel album de Lounis Ait Menguellet  »Tawriqt Taccebhant (La feuille blanche) est disponible à Tizi-ouzou depuis samedi 24 juillet en CD et en cassette pour le prix respectif 120 et 90 dinars, a-t-on observé.
    Une première écoute de l’album confirme l’attachement de Lounis Ait Menguellet à son style musical que les arrangements, qu’il a attribués à son fils, Djaafar, qui sort en même temps que lui un nouvel album, valorisent un peu plus. Celui qui écoutera les chansons observera un rythme lent à la limite de l’ennui au départ avant d’apprécier davantage le produit et de les trouver assez mélodieuses.
    Il est difficile d’apprécier dès à présent les textes tant  il est apparaît que les allusions et le verbe de Lounis se compliquent davantage à mesure que sa philosophie et son regard sur l’environnement deviennent plus compliqués. Ses admirateurs, habitués par une poésie plus soft et ou simple et qui a fait sa gloire, sont appelés à fournir davantage d’efforts pour saisir tous les sens enfouis dans chaque chanson, dans chaque ver. Une chose est certaine: c’est bon à écouter et la feuille blanche est bien remplie.(BMS – Lire et commenter)   

Algérie-Kabylie: Au tour d’El Watan de tirer la sonnette d’alarme sur la situation de Tizi-ouzou  »Livrée à l’anarchie » (Revue de presse) – 25 juillet 2010 - Le journal El Watan a consacré la une de son édition du dimanche 25 juillet à la elwatan_25_tiziouzou230Aville de Tizi-ouzou et par ricochet à la Wilaya en général pour tirer la sonnette d’alarme sur la situation qui y prévaut rejoignant le journal Liberté qui avait consacré un dossier au sujet il y a moins de 15 jours sous le titre de  »Tizi-ouzou: la ville abandonnée’‘.
     »Des centaines de milliards de dinars ont été débloqués dans le cadre des programmes de développement pour la région, mais la réalité du terrain semble tout autre. Des projets sont toujours en attente de réalisation ou en chantier depuis des années. », écrit
Hafid Azzouzi dans une série d’articles. Il a qualifié de  »catastrophique » la situation de le Nouvelle-Ville de Tizi Ouzou.
tamda740a230     »L’apparition de toutes sortes de banditisme complique le quotidien du citoyen, qui appréhende de se faire braquer à tout bout de champ. Au chef-lieu de wilaya, tout comme au niveau des localités éloignées, le constat est identique dans la mesure où des actes criminels, terroristes ou autres sont très souvent signalés. », ajoute le jeune journaliste d’El Watan.  »La situation sécuritaire conjuguée aux contraintes bureaucratiques pèse négativement sur les investisseurs. », estime
M. Azzouzi
dans un autre article:  »Les investisseurs fuient la région ».
     »Dans les quatre coins de la wilaya, des associations sportives ont dû fermer boutique, laissant une jeunesse exposée aux multiples relents de l’oisiveté. On peut citer entre autres, l’ES Iloula Oumalou, l’US Aït Saïd et d’autres qui ont même déclaré forfait général en milieu de championnat de wilaya », relève pour sa part
H.F dans un article consacré au mouvement associatif qu’il juge en hibernation.
    Le dossier publié sur deux pages de la rubrique actualités comprend un entretien de
MOHAND AKLI AOUDJ, architecte urbaniste, pour qui  »La wilaya a besoin d’un programme de mise à niveau » (BMS – Lire et commenter)  

Algérie-Kabylie-Bouzeguene: Bouzeguene: Tighilt El Fatiha, un lieu-dit où les prières s’exauceraient24 juillet 2010 - Tighilt El Fatiha, ou la colline de la délivrance, est un lieu dit situé à quelques 5 kilomètres au nord de elfatiha_24_juillet2010Bouzeguene (aarch ath yedjar) qui reste de nos jours méconnu bien que dans le passé il ait été un lieu mystique et ou historique, selon les versions obtenues.
    La première version dit que les gens jadis vont à cet endroit pour prier et invoquer Dieu pour trouver des solutions aux problèmes personnels. L’endroit a fini par avoir la réputation d’un lieu où les prières sont exaucées par Dieu, Le tout miséricordieux, sachant que l’endroit ne comprend aucune tombe d’un quelconque saint Ouali pour que les gens crient à un pouvoir surnaturel et qui entrerait alors en auquel cas en contradiction avec les principes de l’islam (Echirk).
    Le seconde version dit que jadis l’endroit permettait de conclure des accords et des réunions entre les aarchs voisins de la région (Bouzeguene, Semaoun etcd..).  »El Fatiha », qui rappelons le, renvoi à une sourate (verset) du Noble Coran, s’imposait alors à chaque conclusion d’assemblée en cet endroit. Il existait jadis tout près d’ici une mosquée dite  »El Djamaâ El Qalâa Tamokrant ». Mais ses traces sont  presque toutes disparues.
    Sur le plan écologique, c’est un endroit tranquille, située au milieu des chemins menant vers les forêts de la région: Tamghit, Adrar Ath Salah, Talla Bevrid, Agoulime Imseguuene. L’endroit gagnerait à être valorisé par l’amélioration de l’axe routier, à l’état de piste actuellement à partir de Bouzeguene, en vue de promouvoir le tourisme climatique. On peut accéder à l’endroit en passant également par Ait Salah.(BMS- Lire et commenter)  

gif740train

infos

cadeau2

notabene

Proverbes kabyles circonstanciés par BMS

Les bonnes vidéos de la Kabylie sélectionnées et rapportées par BMS  

http://kabylienews.site.voila.fr 

  »Kabylienews ou ma façon de ne pas être un trois quarts de journaliste’‘ (Belkacemi Mohand said)

 

kabylienews@yahoo.fr -  <ꫠര햴ఙ춗瘝鿀Ԡ沀Ԡ>             0772.13.88.88         0772.13.88.88  -

fev2010_comments1

Le poète: N’abusez pas de votre pouvoirA tout abus succède le regret
Vos yeux fermés la victime reste éveillée - priant Dieu qui ne s’Assoupit jamais 

Yahoo!.Google.Voila.El-Watan. Le-Soir.L’Expression.Kabylie News. - RSF - Bouzeguene

kabylieNews_dailymotion

kabylieNews_youtube

daily740_80

Yahoo!.Google.Voila.El-Watan. Le-Soir.L’Expression.Kabylie News. - RSF - Bouzeguene 

gif740bouzeguene

Algérie-kabylie-Raï: Cheb Khaled réussit à drainer un nombreux public à Tizi-ouzou (Version définitive) - 27 août 2010 - Le King du Raï, l’Oranais  »cheb » Khaled (ouest algérien) ou la star mondiale du genre, a réussi à drainer un khaled375nombreux public dans la nuit de jeudi à vendredi au stade oukil Ramdane de Tizi-ouzou pour un gala, le premier de sa carrière dans la capitale du Djurdjura (Kabylie), a-t-on observé.
    Le roi du raï s’est fait attendre jusqu’au delà de 23 h et 20 minutes environs pour qu’il apparaisse enfin sur l’écran géant installé dans le stade sous forte escorte policière. Il a été annoncé ensuite brièvement par le directeur de la culture et de la maison de la culture de Tizi-ouzou, Ould Ali El Hadi. Il était temps, car le public juvénile dans son écrasante majorité commençait à s’impatienter et à l’exprimer en jetant quelques bouteilles d’eau minérales vides devant la scène.
gensdebouzeguene230_aout2010    Les familles devaient suivre le gala, pour leur part, à partir des tribunes alors que le terrain était réservé aux jeunes non accompagnés. L’entrée au stade se faisait sous un double et stricte contrôle, celui de la police pour éviter l’entrée de tout objet dangereux et celui du droit d’accès pour 300 dinars le ticket. Des guichets avaient été improvisés en cisaillant la clôture de la maison de la culture donnant sur la rue. Un simple  »Azul » (Bonjour en berbère ou tamazight) adressé au public et puis voilà Khaled entrant vite dans le vif du sujet…(BMS – Lire la suite et commenter)  

Kabylie-Poésie: Récitals poétiques de Azouaou Mohand et Cherifi Djaafar26 août 2010 (bms)- Azouaou Mohand du village Tazerout et son condisciple et non azouaou_cherifi375moins voisin Chérifi Djaafar d’Ighil Tizi Boa ont co-animé mardi dans la soirée une rencontre poétique dans le cadre du programme des activités ramadanesques de l’APC de Bouzeguene.
    Deux heures durant, les deux amoureux du verbe kabyle ont régalé l’assistance de poèmes tirés des entrailles.  La langue Amazigh, la nature, la liberté  mais aussi l’intrigue et tout ce qui fait le paradoxe de l’homme ont été traités par les deux poètes qui ont fait la part belle aux hommages des précurseurs et militants de la langue berbère comme Slimane Azem ou encore Muhand Uharun et de tous ceux sans qui Tamazight n’aurait pas lieu de cité aujourd’hui en Algérie.
    Un hommage est également rendu à la presse indépendante dont chaque titre a été gratifié d’un refrain qui donne le ton de la ligne libre du journal. Sous la flûte enchantée et enchanteresse de Djaafar Chérifi, les vers chantent les complaintes du temps perdu dans les méandres de la terre et du ciel tantôt lumières, tantôt ombres. Et ce cela qui a suscité ce poème sur la nature et ceux qui font tout pour la préserver à Bouzeguene, une belle région  défigurée par les ordures?(Hammoum Salem – Lire la suite et commenter)  

 Algérie-Histoire: Initiative inédite: le fils de feu colonel Mohand Oulhadj révèle le document par lequel il a remis le trésor de la Wilaya 3 à la présidence algérienne – 26 août 2010 - L’initiative inédite de M. Mohand Said Akli de révéler le document par lequel son père, feu le colonel Mohand Oulhadj avait akli_tresorremis tout un trésor de la Wilaya 3 à la présidence de la république, est bien partie pour connaître des Visiter le site de Bouzeguene en cliquant sur la photorebondissements liés au devenir du pactole et celui de Sandouk Ettadhamoun, une caisse de dons en bijoux de toute nature alimenté par algériens et des algériennes solidaires à l’indépendance nationale en 1962.
   En révélant le document, M. Mohand Said Akli, a du coup honoré sa famille, celle de Mohand Oulhadj, chef de la wilaya 3 historique, qui a succédé au colonel Amirouche et dont c’est le fils de ce dernier, Nouredine Ait Hamouda qui a provoqué cette sortie peu commune dans les annales du pays. C’est Nouredine Ait Hamouda qui avait interpellé le 20 août, d’après la presse, le fils du colonel Mohand Oulhadj qui n’a pas mis longtemps ainsi à le satisfaire.(BMS – Lire la suite et commenter) 

Kabylie-chant:  »Cheb » Khaled à Tizi-ouzou : qu’est-ce que ce sera ce soir après la petite ruée pour le gala de Mohamed Allaoua mercredi soir – 26 août 2010 -  »Cheb » Khaled aura-t-il plus de public ou moins que celui nombreux que l’enfant de la région Mohamed Allaoua a réuni mercredi soir au stade Oukil Ramdane de Tizi-ouzou.
allaoua_25aout2010    C’est la grande question qui se pose certainement aux organisateurs du gala qui font un pari audacieux quant on sait qu’il n”y a pas que des amoureux du genre raï en Kabylie, bien au contraire. Aux tenants de la chanson traditionnelle kabyle qui ne voudraient pas laisser un iota de l’espace artistique dans leur cœur à tous les autres genres de la chanson algérienne autre que kabyle, s’ajoutent ceux qui n’oublient pas les mauvais rapports qu’à eu Khaled avec feu Matoub Lounes, le chanteur icône de la région, assassiné le 25 juin 1998 sur la route de son village à Ath Douala. Mais ces derniers sont certainement peu nombreux.
    Ensuite le fait que le gala soit organisé pendant le ramadan n’arrange pas les choses du fait qu’il exclut de fait les fans de Khaled qui résident dans les régions limitrophes y compris Alger. La ville de Tizi-ouzou est connue pendant le ramadan pour ses quelques petits restaurant payants qui restent ouverts et quelques autres gratuits dits de Rahma, qui laisseraient sur leur faim bien du monde à l’Iftar (rupture du jeûne) si grande foule voudrait faire le déplacement au col des genêts.(BMS-Lire la suite et commenter) 

Ahmed ARRAD-Contribution: Le 25 Août 1958 en France comparable au 20 Août 1955 dans le nord constantinois (Ahmed Arrad) – 26 août 2010- C’est  le mois de Juillet 1958 arrad_carte200qu’eut lieu dans la banlieue de Cologne en Allemagne une arrad_aout2010réunion regroupant des membres du Comité fédéral avec les quatre chefs de Wilaya en France, réunion où Boudaoud explicite les objectifs qui lui ont été confiés par Abane Ramdane.
    Et c’est lors, justement, de cette réunion que la date du 25 Août 1958 a été choisie pour passer à l’action puisque l’ensemble des éléments concernant l’opération sont réunis. Hommes, moyens matériel, moyens d’acheminement, moyens armés sans compter les cibles choisies qui sont, pour rappel, économiques, militaires et policiers. Des ordres fermes sont donnés pour éviter d’atteindre les populations civiles.
    Le 22 Août, c’est dans une banlieue parisienne, plus exactement, à Sceaux, lors de la réunion ordinaire de la Fédération regroupant 3 membres du comité fédéral :Bouaziz,Haroun et Ladlani en compagnie des 4 chefs de Wilayas : Kebaili, Ghezali, Haddad et Souami pour l’ultime vérification avant l’heure H des dispositions prises. Tout a été passé au crible et le résultat en est concluant, aucun imprévu n’est signalé, le planning élaboré est confirmé et tout le monde se quitte pour la mise en œuvre de  l’opération.
    Pour chaque région de France des hommes aguerris son prêts et attendent impatiemment mais avec ferveur l’heure ultime qui doit sonner : ce sont près de 500 hommes répartis en commandos, je citerai pour mémoire quelques-uns d’entre eux… (Ahmed ARRAD – Lire la suite et commenter)
 

Société-religion: Les tarawihs dans les mosquées de Bouzeguène – 26 août 2010 - A Bouzeguène, mis à part ceux qui affectionnent les longues parties de cartes et de tarawihs_375_aout2010dominos ou le loto kabyle, une grande partie des citoyens rejoint les mosquées qui accueillent, en grand nombre, les fidèles de tous les âges et des deux sexes.
    Avant le début de la prière et juste après El Adan d’El Aïcha, les fidèles écouteront comme chaque soir, et avec un grand intérêt les hadiths et autres Dourousses animés par l’imam.
    Les tarawih sont les prières quotidiennes du soir, exécutées après celle d’El Aïcha, pendant le mois de jeun du Ramadan. Ces prières surérogatoires sont effectuées par paires de rakaa, avec en tout 8 rakaates selon les traditions. Après les Tarawihs, on conclue par les trois Rakaate de chefaa et el witr. À la fin du mois de Ramadan, l’Imam est censé avoir lu la totalité du Coran durant ces prières.
    Une grande ferveur règne dans les mosquées de Bouzeguène. La mosquée du chef-lieu accueille près de 600 fidèles chaque soir. L’organisation religieuse est l’affaire exclusive des associations religieuses qui activent selon les règles énumérées dans les statuts, entre autres, construction, agrandissement et équipement des mosquées ainsi que la réalisation de l’habitation de l’imam. Les tarawihs s’achèvent généralement au 27ème jour du ramadan.(Kamel KACI – Lire et commenter)  

Kabylie-chant: Gala de Allaoua et Khaled à Tizi-ouzou : les organisateurs s’attendraient à une ruée du public - 25 août 2010 - Les organisateurs des galas du chanteur de allaoua_25aout2010variétés Kabyle Allaoua et du Raï Oranais Khaled, annoncés pour respectivement le 25 et le 26 août, ont prévu une demie-dizaine de guichets à même le mur d’enceinte de la maison de la culture mouloud Mammeri de Tizi-ouzou parce qu’ils s’attendraient à une ruée du public.
    Les guichets ont été créés en cisaillant visiblement la clôture qui donne sur la rue. Le prix de l’entrée est fixée à 300 dinars. Les organisateurs avaient annoncé pourtant qu’il n’y aurait pas de vente de billets le jour des galas qui se dérouleront au stade Oukil Ramdane, tout mitoyen. Deux entrées ont été prévues pour le public, dont l’une pour les familles, du côté de la Sonade (Ade).
    Le public a le choix d’assister debout sur le terrain en tartan protégé par une moquette rouge et être proche ainsi des artistes avec possibilité de danser ou aller dans les gradins du stade et apprécier de loin les spectacles des chanteurs.(BMS -Lire la suite et commenter – Photo

Kaci ABDMEZIEM-Chronique: Chronique fêlée d’une  Harga à l’envers - 25 août 2010 - abdmeziem2De tout Marseille, Marius était seul à le savoir. Non pas qu’il eût été plus intelligent que les autres mais tout simplement parce qu’il avait fait  un songe explicite où il était question de la Chose.
    La teneur de ce songe lui avait été d’ailleurs confirmée par une façon d’être de Notre Dame de la Garde qui émettait ces derniers temps des signaux bizarres dont le sens n’était accessible qu’à lui seul.
    Aussi, Marius avait-il pris les devants. En catimini, il fit l’acquisition de quatre puissants Rennes aux bois immenses, leur aménagea , en guise d’écurie, un grand garage sur La Canebière.
    Chaque jour que le Bon Dieu avait la bonté d’ajouter à ceux qui venaient de passer, il les menait sur le grand Boulevard pour amuser les enfants et tirer de leurs parents de quoi mettre du beurre sur ses épinards.
(Kaci Abdmeziem - Lire la suite et commenter)

Kabylie-Humour-Portrait: Abdenour Djaoui : éducateur, acteur et humoriste – 24 août 2010 - Avec Abdenour Djaoui, on ne s’ennuie jamais. Ce Djaoui_aout2010quinquagénaire aux yeux rieurs et à l’allure fière et faussement altière  sait dégripper les situations les plus délicates et transformer en un parc de rire les assemblées les plus moroses. Il est éducateur à la formation professionnelle, comédien à la radio et à la télévision et humoriste. Pour vous faire rire, souvent aux larmes, Abdenour n’a pas besoin de se concentrer sur son sujet car chez lui le rire n’a pas besoin de mise en scène. 
        Candidat aux élections législatives de 1991, Djaoui Abdenour avait déclaré à l’époque «  je suis candidat indépendant indépendant ». Une phrase lourde de sens pour la jeune démocratie algérienne. Crédité d’un score intéressant (650 voix ) en dépit de la rude concurrence des poids lourds locaux de la politique, il a eu cette phrase dans l’assemblée d’un village ami où il a eu seulement 15 voix :  «  je ne serrerai la main qu’à 15 personnes ! ». Ou encore «  le jour où vous vous partagerez le patrimoine foncier du village, ne m’oubliez pas, j’ai ma part parmi vous ! ».
         Abdenour ne se trompait pas en déclarant cet amour aux villageois car il est effectivement l’ami de tous les bouzeguénois et même de tous les kabyles et de tous les algériens. (Hammoum Salem – Lire la suite et commenter

Kabylie News-Entv – Il y a comme un parfum de plagiat des reportages imaginaires de BMS dans le numéro de la caméra cachée de dimanche soir sur l’Entv (la 3) - 24 août 2010 - C’est sérieux: il y a bien comme du plagiat des gr0059dzreportages imaginaires de BMS le numéro de la caméra cachée diffusée dimanche soir sur l’Entv (la 3) où un grand reporter, tout aussi sûr de lui jusqu’à être prétentieux, comme l’est BMS lorsqu’il fait ses virées à Ath Seksou Sezviv, et avec un humour caustique lorsqu’il traitait des personnages qu’il y rencontre.
halit_pub_230B    La seule différence est que le grand reporter secouait les gens du monde sportif et de la chanson comme Bertrouni, l’ancien joueur du MC Alger ou Sadek Djemaoui l’auteur de la célèbre chanson  »Djbouha Ya Loulede » avec une caméra en appoint.
    Après avoir terminé sa tournée, et comme le fait BMS pour ses reportages, le Grand reporter de la caméra cachée, raconte comment en rentrant, le carnet_une_bmssecrétaire de rédaction et non le rédacteur en chef n’lakhar nezman (de l’ère décadente), le reçoit mal et lui dit de ne plus revenir. BMS était chaque fois quitte avec des mises à pied de trois jours, administrée abusivement et dicatorialement. Lisez un reportage imaginaire de BMS et revoyez surtout la chute du numéro de la caméra cachée et vous comprendrez qu’il y a bien du plagiat quelque part. Vous comprendrez que les gens de la caméra cachée se sont bien inspirés de l’idée générale des reportages imaginaire de BMS, celle de prendre à la légère les acteurs de la vie publique  et … le journalisme n’lakhar nezman (de lère décadente), symbolisé par le RedChef n’lakhar taswiâat (de l’ère décadente), qui la véhicule.(BMS – lire et commenter)  

Bouzeguene-mérite: Les autorités de Bouzeguene récompensent les jeunes méritants dans les études et dans les activités sportives – 23 août 2010 -  Les aout2010_20_laureats375autorités de Bouzeguene ont honoré vendredi 20 août les jeunes filles et les jeunes garçons de la commune qui se sont distingués par de très bons résultats dans leurs études, notamment le baccalauréat, et dans des compétitions spotrtives, a-t-on appris du maire de cette commune de l’est de la Wilaya de Tizi-ouzou, M. Sadji Mourad.
    La cérémonie qui s’est déroulée au centre culturel Ferrat Ramdane a vu ces jeunes méritants de la commune recevoir des récompenses constituées notamment de micro-ordinateurs portatifs et d’autres cadeaux de valeur consistante coûtant pour la commune un budget de plus de 400.000 dinars, selon la même source.
    L’événement s’est déroulée notamment en présence du maire, du chef de la Daira et d’autres responsables de services publics locaux. Il s’agit d’une opération inédite qui mérite d’être renouvelée régulièrement. Nous devons les photos de l’événement à M. Cherifi Djaffar, d’Ighil Tziboa. Qu’il en soit remercié. Par ailleurs M. Sadji a annoncé un grand gala pour jeudi 25 août à Bouzeguene. 10 chanteurs sont annoncés pour prendre part à ce gala à partir de 22 heures au centre culturel Ferrat Ramdane. L’entrée est gratuite. Le gala est financé entièrement par l’APC.(BMS – Lire et commenter)

 Algérie-histoire: Akli Mohand Said annonce une version corrigée de son ouvrage sur son père, le colonel Mohand Oulhadj   »Si Mohand Saïd raconte simohandsaid_aout2010Amghar » et sa traduction en langue en arabe - 23 août 2010 - M. Akli Mohand Said annonce la publication incessamment d’une version corrigée de son ouvrage  »Si Mohand Saïd raconte Amghar » et sa traduction en langue en arabe, a rapporté Le soir d’Algérie dans on édition du dimanche.
    M. Akli, fils de feu colonel Mohand Oualhadj et lui même officier de l’ALN, a fait cet annonce à l’occasion d’une conférence qu’il a animée à Bouzeguene à l’occasion du 20 août où il est revenu sur l’erreur qui s’est glissée dans son livre qui a suscité une mise au point de M. Ahmed Arrad, cadre de l’ex- Fédération du FLN en France et secrétaire national à l’ONM. M. Akli a cité Ali Chekkal, condamné à mort par le FLN et exécuté au stade de Colombes à Paris le 26 mai 1957 par Mohamed Bensadok. Il l’avait cité parmi des compagnons vivants ou morts à qui il a rendu hommage à la page 197 de son ouvrage.
    Mohand Saïd Akli considère ce passage comme  »une malencontreuse erreur d’édition » et  »présente à ses lecteurs, aux moudjahidine et à la nation algérienne toutes ses excuses ». Par ailleurs il a indiqué qu’il entend publier un autre livre  »qui relatera la vie de Mohand Oulhadj de 1962 à 1972, date de sa mort », selon Le Soir.(BMS – Lire et commenter)

 Ihitoussene-social: D’Amekrez  à Ihitoussène Lalla Jouhra ou Si Amar : Santé en déclin d’une femme forte et courageuse – 23 août 2010 - Semah Djouhra2_aout2010_375bDjouhra dite Lalla Jouhra ou si Amar, veuve de Sidi El Hadj Amar At Cheikh d’Ihitoussène, décédé au début des années 60 est une femme qui a enduré des moments pénibles durant sa vie. Veuve très jeune, elle se devait d’élever ses deux filles, Ounissa et Hnia avec de menus travaux qu’elle consentit auprès des familles qui la sollicitaient quotidiennement.
    Elle était pourvue d’une force hors du commun. Elle pouvait par exemple transporter deux sacs de ciments à la fois au lieu d’un et cela afin de terminer rapidement le travail qu’on lui demandait de faire moyennant un crouton de pain pour ses deux enfants.
    Hélas, sa fille cadette, Hnia, toute fraîchement diplômée de l’école de formation para médicale et qui venait juste de commencer le travail à l’hôpital d’Azazga, fut mortellement blessée dans un accident de voiture entre Yakouren et Azazga. L’espoir de Lalla Jouhra s’envola et depuis, elle perdit tout désir à la vie.(KACI Kamal – Lire la suite et commenter)

Algérie-Histoire: L’Auteur de  »Si Mohand Saïd raconte Amghar » impute à son éditeur  »Le Savoir » l’erreur débusquée par Ahmed Arrad - 22 août 2010 -  L’Auteur de  »Si Mohand Saïd raconte Amghar », Akli Mohand Said, le fils de feu colonel Mohand Oulhadj, a imputé à son éditeur la maison d’édition  »Le savoir » ce qu’il considère comme une  »erreur technique’, que Ahmed Arrad, secrétaire national à l’organisation des Moudjahidine (ONM) a débusquée.
    C’est ce qu’affirme le site tamurt.info, qui cite une lettre que l’auteur aurait adressée à l’ONM, dans laquelle il a présenté des excuses  »au nom de la maison d’édition « Le Savoir » auprès des combattants de la guerre de libération et de tous les lecteurs » pour cette erreur liée au nom de Ali Chekkal, cité parmi une liste de combattants à qui il rendait un hommage particulier, alors qu’il s’agissait du vice président de l’assemblée algérienne, tué dans un attentat du FLN à Paris.
halit_pub_230B    M. Akli Mohand Said a précisé qu’il n’avait « aucunement l’intention de rendre hommage à quelqu’un qui n’a pas servi sa patrie et, qui, en plus, a rejoint les rangs ennemis ». Toujours selon Tamurt.info, Pour M. Akli, le passage où est cité Ali Chekkal devait être inséré dans le chapitre consacré aux «exécutions».(BMS – Lire et commenter)

Kabylie-religion-Aghribs: L’affaire du projet de mosquée d’Aghribs va d’un dérapage à un autre sur fond de manipulations et de désinformation (Point de situation) - 22 août 2010 - L’affaire du projet de mosquée du village Aghribs, Wilaya de Tizi-ouzou, vient de connaître de nouveaux rebondissements allant dans le sens d’un dérapage à un autre où tout le monde semble s’initier à la aghribs_mosquee10aoutmanipulation ou à la désinformation, la presse comprise ou … complice.
    Face à l’évolution dangereuse de la situation et pointé du doigt par des adversaires politiques, notamment le FFS et le MSP, dans les  »violences » liées à la destruction du chantier de la nouvelle mosquée, le RCD de Said Sadi semble s’en laver les mains et répond qu’il n’a fait que se  »solidariser » avec les citoyens de ce village. 
    Le FFS parle d’une  »grossière manipulation » orchestrée de toute pièce par des pyromanes aux ordres qui veulent, encore une fois, entraîner toute la région dans le chaos ».  
      La presse francophone a vite fait de soutenir pour sa part les tenants de la rénovation de la mosquée de Sidi Djaffar, ignorant, ou faisant fi d’ignorer, le problème d’ordre religieux soulevé par l’association qui veut une nouvelle mosquée.
    Sur le site d’un journal arabophone, est diffusée une vidéo de la violente destruction du chantier de la nouvelle mosquée sur un fond sonore d’un récitant du noble Coran, au mépris de l’éthique, parce qu’il s’agit d’un montage. Dans les comptes rendus de la presse francophone, c’est le positionnement clair derrière les tenants de la mosquée Sidi Djaffar, saluant même les actes de violences comme ceux  »une résistance ».
    Ce n’est ni musulman, ni kabyle tout ça et les gens d’Aghribs seraient bien avisés de se ressaisir pour s’asseoir autour d’une même table et discuter de leur différend et de l’avenir de leur fraternité pour stopper tous les manipulateurs qui les poussent à s’entre-déchirer.(BMS – Lire le point de situation

Kaci Abdmeziem-Chronique: Leurs augustes narines…. - 22 août 2010 – Ces jours ci j’ai été obligé de couper à travers   des  champs de chardons pour me rendre à abdmeziem2mon travail. La rue que j’emprunte d’habitude est devenue impraticable en raison des amoncellements d’ordures , dunes exécrables, qui longent les trottoirs et qui , pressées par le soleil, rejettent sur la chaussée un jus visqueux et noirâtre dont vous devinez le parfum.
    Jamais de ma vie de demi citadin  je n’ai vu autant de crasse dans mon quartier. Une crasse qui vous met le moral zéro et qui vous donne envie de fuir. Pour ne plus voir ce spectacle de ville du Moyen Age où rôdent des rats si gros qu’ils font peur aux chats, où à un mètre du sol, circule un courant d’air nauséabond chargé de toutes les pourritures de l’Univers, presque palpable, qui devrait d’ailleurs être facile à recueillir dans quelque récipient aux fins d’analyse.
    Au train où va la saleté il viendra sans doute le jour où chaque  citoyen se verra contraint d’incinérer lui-même , chaque matin, les  ordures qu’il aura produites , pour se mettre à l’abri du Choléra.
    On verra alors s’élever de tous les quartiers de la Capitale des volutes de fumée .On les verra s’élever et s’élever encore jusqu’à atteindre les hauteurs d’Alger , jusqu’à s’insinuer à l’intérieur des demeures  des tenants de la Décision. Du frémissement des augustes  narines de nos dirigeants viendra peut-être, alors, le salut de nos Cités. Amen !(Kaci Abdmeziem- Lire et commenter)

BMS – Quiproquo: Ya Khi el Khalouta ou la grande pagaille … 21 août 2010 - Je ne sais pas si, comme moi, vous observez la grande  »Khalouta », la grande anarchie ou la grande pagaille, qui gagne même nos intellectuels et nos bms_aout2010_khaloutahommes politiques. Ils parlent de tout. C’est leur droit d’avoir des avis. Mais malheureusement ils veulent imposer leurs points de vue en spécialistes dans des domaines qui ne sont pas les leurs.
agni_fourou_studioecole21    Ne voilà-t-il pas qu’à peine quinze jours après que M. Said Sadi, le respectable homme politique qui dirige le RCD (parti d’opposition algérienne), s’eut posé en spécialiste des mosquées dans son village, lui le laïc par excellence, que Houari Addi, se mêle de la graphie de la langue amazigh pour peser de tout son poids d’universitaire de l’ouest du pays, en vue d’opter pour la graphie arabe, lui qui est loin du combat que d’autres ont menés des dizaines d’années et qui connaissent mieux de quoi retourne la question.
    Ceci prouve qu’intellectuels ou pas, hommes politiques ou pas, nous ne connaissons pas, nous autres Algériens, nos limites. Nous avons tous et toujours un avis à donner en politique, en médecine, en industrie nucléaire, en questions stratégiques etc.etc… Observez bien ce truc: il arrive que quelqu’un rejoigne un groupe et avant même de savoir de quoi ça parlait, il se met à donner son avis même s’il n’aura saisi que quelques mots et qu’il est hors sujet.
    Puisque c’est ainsi, je vais pour ma part vous entretenir dans quelques jours de recettes de cuisine. Je vous donnerai quelques unes et vous verrez que même si je suis … nul en la matière, je peux en composer.(BMS – Lire et commenter

Algérie-presse: Le nouveau site d’El Watan risque de pâtir de la condition qu’il pose pour découvrir ses éditions au format PDF - 21 août 2010 -  Le nouveau site web du journal algérien El watan (en français), affiché il y a quelques jours, risque de pâtir de elwatanj_site_aout2010l’exigence d’une inscription qu’il impose pour pouvoir découvrir les versions PDF ou le format des éditions papier. Les versions PDF des journaux sont les plus prisées par les internautes.
     De plus, en choisissant de s’inscrire, vous devez valider un texte qui dit  »J’ai pris connaissance et j’accepte les conditions Générales d’Utilisation » qui renvoi à un autre texte qui dit …  »La page que vous demandez est indisponible ». Il s’agirait des premiers accrocs, de cette nouvelle version du site d’El Watan, comme celui de ne pas découvrir les pages régionales  »Kabylie ».
    Le site comprend quelques nouveautés comme celle l’introduction de l’image pour accompagner les textes en html. Il comprend également une lucarne pour les sondages dont le premier porte sur  »les auditions des ministres par Bouteflika ».  »Pensez vous que les auditions des ministres par Bouteflika puissent avoir un impact positif sur la situation du pays », interroge le premier de ces sondages pour lequel 303 personnes seulement ont voté jusqu’à samedi à midi.
    L’autre nouveauté est celle liée au contacts. Le journal offre la possibilité aux lecteurs de contacter les rédactions centrales mais sans les coordinations régionales ou les journalistes. Elle rappelle une situation identique que pratique le journal El Khabar qui fait que le lecteur ou les sources d’informations ne peuvent contacter directement les journalistes. El Khabar a été interpellé par kabylienews dans un courriel datant de plusieurs mois et à ce jour, aucune réponse n’a été reçue sur le sujet.(BMS – Lire et commenter)  

Syndicat national des journalistes – Communiqué – 21 août 2010 - Le Syndicat national des journalistes informe l’ensemble de la corporation qu’une consœur souffrant d’une leucémie a été transférée d’urgence au Centre Pierre et Marie Curie de l’hôpital Mustapha-Pacha à Alger. 
    cheikh_aout2010_said230Son état, jugé critique, nécessite en l’occurrence des dons conséquents de sang et de plaquettes. La mobilisation de tous et de toutes peut soulager les souffrances de notre consœur et, à cet effet, le Syndicat lance un appel pressant pour des dons en urgence. Pour de plus amples informations, contactez-le 0552 256 699. P/ Le Syndicat national des journalistes, le secrétaire général, Kamel Amarni (Communiqué)   

Algérie-Partis-communication: Le blog d’El Mouhtarem (ffs1963.unblog.fr) à la rescousse du FFS dont le site internet reste figé au symbole du parti – 20  août 2010 - Le blog d’El Mouhtarem ou Algérie Politique (ffs1963.unblog.fr) semble jouer de plus en plus le rôle de lien en matière de communication pour le Front des Forces Socialistes (FFS) de Hocine Ait Ahmed, dont le site http://www.ffs-dz.com reste figé au seul symbole d’une main présentant une rose, tout en bleu, sur fond noir.
ffs_26juillet2010    Ainsi, le blog d’El Mouhtarem se met depuis quelque temps à diffuser non plus les positions de la direction nationale du parti mais aussi celles des sections et fédérations, comme il vient de le faire pour la section de Béjaia, à propos de l’annulation d’une conférence que devait animer Khaled Tazaghart dans la soirée du 19 août 2010 sous le thème de “Congrès de la Soummam et son impact politique”, et celle de la Fédération de Tizi-ouzou, qui condamnait  »la violation d’une procédure légale de construction d’une mosquée »juin_29_naanaa1 à Aghribs, le village du chef du parti adversaire en Kabylie, Said Sadi du RCD. 
   Contrairement au RCD dont même des députés ont leur propre sites pour s’exprimer, le FFS, dirigé par le Premier secrétaire Karim Tabbou, n’a aucune autre visibilité sur internet alors que cette technologie est le moyen le plus indiqué pour dépasser les difficultés rencontrées avec la presse.(BMS - Lire et commenter).  

BouzegueneNews-presse: Au tour de L’Expression de reprendre de façon inconvenante une photo de Bouzeguene News: Un peu de bon sens messieurs de la presse … 19 août 2010 - Nous avons assisté encore une fois en ce jeudi 19 août à expression_bouzegueneNewsune autre reprise de photo de Bouzeguene News – Kabylie News par un journal algérien, mais qui au lieu d’indiquer simplement son origine en citant l’un des deux sites, a cru bon faire de masquer les visages des personnes illustrant un de nos sujets.
    Pour cette fois, le journal l’Expression, qui pour illustrer un article de notre ami Aomar Mohelebbi intitulé  »Bouffe, Tarawih, galas et loto… », a repris une photo prise au village Thaourirt de la commune de Bouzeguene par Kaci Kamel portant sur  »Une partie de dominos au village de Taourirt ». (BMS – Lire la suite et commenter)

Ihitoussène-Football: Photo souvenir d’une équipe de football des jeunes d’Ihitoussène (FBI cadets) – 19 août 2010 – Les jeunes que vous voyez sur cette ihitoussene_aout2010_foot375photo sont tous, aujourd’hui, adultes et pères de familles. De l’enfance insouciante à l’âge adulte de responsabilité. Les années passent vite mais le souvenir reste indélébile, figé et inoubliable. Nostalgie quand tu nous tiens.
    A l’époque tout le monde était classé à la même enseigne. On était tous modestes mais suffisamment heureux. On jouait au ballon avec nos espadrilles Bata que nos parents nous achetaient à 50 dinars la paire.
    On  jouait deux mi-temps inégales l’une de trente minutes et l’autre d’une heure parfois. je crois qu’une petite touche de nostalgie chaque jour, contribue à nous faire vivre un moment d’évasion quand le présent nous semble moins intéressant, mais, il ne faut pas oublier que le présent qu’on vit, sera à son tour un jour, un passé qui nous donnera de la nostalgie.(Kamel KACI – Lire et commenter)

acceuil1 ci_politique ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact

   infos

 Bouzeguene-sports: Des terrains de sports dit  »combinés » au profit de huit villages de la commune de Bouzeguene (Le maire) – 18 août 2010 - Huit villages de la commune de Bouzeguene ont bénéficié de projets de terrains de sports dit maire_sadji »combinés’, permettant la pratique sportive multiple et qui sont en cours de réalisation, a-t-on appris mercredi du président de l’APC, M. Mourad Sadji.
     »Il s’agit des villages Ait Salah, Ait Semlal, Ait Ferrache, Ihitoussene, Tizouyine, Bouzeguene-village, Sahel et Takoucht », a indiqué M. Sadji en précisant que chaque projet coûtera 2 millions de dinars.
    Ces projets inscrits à l’actif de l’APC et qui viennent s’ajouter à d’autres déjà réalisés par la DJS à Ighil Tziboa et Ibouyisfene, devraient encourager la pratique sportive locale. Rappelons que le village de Takoucht s’est distingué récemment en remportant la coupe de Wilaya de Tizi-ouzou de football.
    Les terrains de sports combinés sont appelés ainsi dans le sens où il permettent la pratique de plusieurs disciplines sportives (handball, basket et football à sept). Ils comprennent généralement un terrain en tartan avec une clôture pour le préserver et d’autres commodités. 
    Par ailleurs, tous les villages de la commune au nombre de 24, ont bénéficié de quantités de matériaux de construction, destinées à prendre en charge des travaux limités et d’autres besoins villageois en réparations diverses, selon la même source.(BMS - Lire et commenter)  

Algérie-Histoire: Mise au point de M. Ahmed ARRAD à propos du récent livre  »Si Mohand Saïd raconte Amghar » de M. Akli Mohand Said - 18 août 2010 -  arrad_aout2010M. Ahmed ARRAD, cadre de l’ex Fédération du F.L.N en France et Secrétaire National à l’Organisation Nationale de Moudjahidine simohandsaid_aout2010a adressé à Kabylie News une mise au point portant sur le livre ‘’ Si Mohand Saïd  raconte Amghar ‘’, publié par M. Akli Mohand Said, officier de l’ALN et fils du chef de la Wilaya 3 historique, le colonel Mohand Oulhadj.
    La mise au point porte essentiellement sur le nom de Ali Chekkal, cité dans une liste de révolutionnaires à qui M. Akli Mohand Said a rendu hommage. A moins qu’il ne s’agisse d’une quelconque erreur liée au processus d’édition, d’un homonyme ou d’un fait historique méconnu, Ali Chekkal renvoie bien à celui du vice-Président de l’Assemblée algérienne, tué dans un attentat  le 26 Mai 1957 à la sortie du stade de Colombes en France.
    Kabylie News vous livre la réaction intégrale de M. Ahmed ARRAD et le mot qui nous est adressé. 
     »Bonjour !
     »Permettez-moi de vous faire parvenir ( pour insertion sur votre site ) de cette mise au point sur un livre qui a paru ces derniers temps et dont la teneur sur un des passages est des plus inquiétants. Avec mes sincères salutations et bon courage pour tout ce que vous faites. Arrad. »(Ahmed Arrad – Le texte intégral à lire)  

Football-JSK-Ahly: Le club égyptien du Ahly se plaint à la CAF et voudrait faire rejouer le match avec la JSK – 18 août 2010 - Le club égyptien du Ahly du ahly_aout2010_180Caire a annoncé officiellement sur son site internet avoir saisi la Confédération africaine de football (CAF) pour se plaindre des conditions qui ont entouré sa rencontre avec la JS Kabylie dimanche à Tizi-ouzou que cette dernière avait remportée par 1 but à 0.
    Le site du AHLY, citant le Directeur général du club, a laissé entendre que le match devrait être rejoué parce que le temps légal de la rencontre ne se serait pas écoulé. Il a ainsi relevé que le jeu a été arrêté à la 85ème studioecole_cascademinute pour reprendre 10 minutes plus tard alors que l’arbitre n’avait accordé que 4 mn et 10 secondes supplémentaires, faisant que le temps officiel ne ce soit pas terminé, ajoute la même source. Le même responsable note que cela est une violation flagrante de la réglementation et que le match devrait être rejoué.
    Le club égyptien a tiré à boulets rouges sur l’arbitre et le délégué du match. Le Ahly qui a accompagné son texte d’une photo montrant le pare-brise de l’autocar conduisant les joueurs touché par un projectile, a demandé à ses supporteurs de bien accueillir le club kabyle au retour et demande à la Caf à prendre des décisions  »décisives », selon la même source.(BMS – Lire et commenter)     

Bouzeguène – société: Akli Hamza vendeur de chewa – 18 août 2010 – Akli Hamza est avant tout un technicien supérieur en froid et également technicien supérieur hamza_aout2010_210en manutention industrielle. Ce n’est pas rien mais malheureusement notre ami est toujours à la recherche d’un emploi stable depuis plusieurs mois. Depuis le début du ramadan, Hamza a choisi une activité nocturne fort lucrative. Il prépare des brochettes de viande grillée sur son barbecue installé sur le trottoir de l’avenue Colonel Mohand Oulhadj à l’intersection de plusieurs cafés.
    Notre entretien nous le résumons en ces quelques lignes. Hamza achète chaque jour deux (02) kilos de viande fraîche à (700 DA x2=1400 DA) chez le boucher. Il prépare ses brochettes et juste après la rupture du jeun, il installe son barbecue artisanal et prépare ses braises.
    A 20 dinars la brochette, Hamza  tire un bon profit puisque sa marge bénéficiaire se situe entre 1400 et 1600 dinars, autrement dit, notre ami revend  la totalité de ses brochettes pour environ 3000 DA. Beaucoup de jeunes adorent déguster les brochettes de Hamza.
    Glissés dans une demi-baguette de pain, les bouts de viande bien grillés et salés à bon escient sont un véritable régal. Il n’ya pas uniquement Hamza qui s’adonne à cette activité puisque on peut répertorier environ une dizaine de barbecues dans ma même rue et à moins de cent mètres. Cette activité se poursuivra jusqu’au dernier jour du ramadan. Bonne continuation
.(Kamel KACI – Lire et commenter)  

Kabylie-transport: Le train Tizi-ouzou -Oued Aissi maintient ses rotations quotidiennes malgré l’absence d’usagers – 17 août 2010 - Le train reliant Tizi-ouzou à la localité proche de Oued Aissi continue à faire ses rotations quotidiennes gare_aout2010_375depuis son lancement fin juin 2010 malgré visiblement le peu ou l’absence d’usagers à transporter, a-t-on appris. Le train fait huit rotations quotidiennes, quatre le matin et quatre l’après midi à partir de 14 heures. A 11 heures le train fait un déplacement jusqu’à Thenia (département voisin de Boumerdes) pour revenir pour quatre rotations Tizi-ouzou-Oued Aissi dans l’après-midi.
    La gare  »Kaf Naadja », du nom d’un marché de caprins, qui aurait existé jadis en cet endroit (Naadja, veut dire chèvre en arabe, thaghat en kabyle), est là, bien belle et  »presque identique à celle de Vérone (Italie) », selon un connaisseur, mais il n’y avait ni usagers, ni activités commerciales à l’intérieur, lors de notre passage mardi vers 11 heures).  »On attend septembre pour que tout démarre », a expliqué un gardien rencontré sur place.
    Pour rallier cette gare ou en sortir, l’usager est face à une situation véritablement problématique. Il faut enjamber la glissière en béton séparant les deux voies de la voie d’évitement de Tizi-ouzou ou parcourir une longue distance avant de parvenir à une passerelle. Pour le moment, aucun fourgon-taxi dont pullule Tizi-ouzou n’y  dépose des gens du fait qu’aucune ligne n’a été créée pour ce faire. Le terminus de Oued Aissi se situe dans une forme de terrain vague avec une clôture sans ouverture sur la route menant vers l’est de la Wilaya qui pourrait permettre éventuellement à des usagers d’y accéder.
    Le train Tizi-ouzou est certainement un investissement qui n’est pas perdu. Il sera certainement utile à l’avenir. Mais il apparaît pour l’heure prématuré. Très prématuré, peut-être, même si le train siffle trois fois, comme le veut la tradition.(BMS – Lire et commenter)  

Kabylie-chant: Aucun ticket ne sera vendu le jour des spectacles de Cheb Khaled et Mohamed ALLAOUA à Tizi-ouzou (communiqué) – 16 août 2010 -  »Aucun ticket ne sera vendu kachetel_deces230le jour du spectacle », aussi bien de la star du raï Cheb dec2009_17_nouara210Khaled annoncé pour le 26 août à Tizi-ouzou que du chanteur de variétés kabyle, Mohamed ALLAOUA, le 25 du même mois, prévient un communiqué officiel de la Maison de la Culture Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou.
     »Les billets seront disponibles du 16 au 24 août 2010 au niveau de la maison de la culture », précise le communiqué de la Maison de la culture, qui organise les deux spectacles au niveau du stade Oukil Ramdane, mitoyen de l’établissement. Contrairement à Khaled qui chantera seul de 21 h30 à 00h30, Mohamed ALLAOUA verra Moh AMICHI et MEDANI lui ouvrir vraisemblablement le spectacle.
     De grands noms de la chanson kabyle sont annoncés pour fin août et début septembre (avant l’aid) à la Maison de la culture de Tizi-ouzou. C’est le cas de Lounis Ait Menguellet qui chantera le 28 août avec son fils Djaffar et le 29 du même mois, en solo, dans la grande salle de spectacle de la MCTO. Les deux chanteurs viennent de produire deux nouveaux albums. Nouara, qui est revenue à la chanson, il y a moins d’une année, est annoncée pour le 4 septembre avec BELLALI Fella au grand bonheur des amoureux de la chanson kabyle authentique.
    Taleb Tahar, Rabah OUFARHAT et OUAZIB sont programmés pour le 17 août, LANI Rabah (19 août), Goupe ABRANIS (22 août), Hacene AHRES, SI LEKHEL et FAHEM  (24 août), Mourad GUERBAS, Siham STITI et RAMY (31 août), Aldjia, Ali Amrane et MECHACHE Ramdane (1er septembre), YASMINA et Karim KHELFAOUI (3 septembre), Cherif HAMMANI (7 septembre), Akli Yahiatene et Ahcene Ait Zaim (8 septembre) et enfin Belaid TAGRAWLA (9 septembre).(BMS – Lire et commenter)  

Kabylie-Afrique-Football: Tizi-ouzou attend dans le calme la rencontre de Ligue des champions africaine JSK – Ahly (Le point en milieu de journée) – 15 août 2010 - Aucune signe de tension n’était perceptible pendant la matinée de dimanche à Tizi-ouzou ou les habitants attendent globalement dans le calme la rencontre supporteurJSK_aout2010cheikh_aout2010_said230de Ligue des champions africaine mettant aux prises le club local, la Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK) à celui égyptien du Ahly du Caire.
    La ville affichait un calme ordinaire, comparable à celui des journées pendant lesquelles la JSK recevait ses adversaires du championnat national de football. Les services de sécurité ont déployé en fin de matinée autour du stade du premier novembre, lieu de la rencontre programmée à 22 heures locales (21H00 GMT), un dispositif de surveillance et d’organisation pour parer à tout incident. La nouvelle faisant état de caillassage dans la soirée du bus des joueurs égyptiens, rapportée par des médias, a été confirmée de source officielle mais serait sans grande conséquence pour la tenue de la rencontre. Un communiqué officiel fait état de l’arrestation de l’auteur d’un jet de pierre visant le bus transportant les joueurs du Ahly.
    Aux alentours du stade, de très jeunes adolescents continuaient à revendre des tickets d’entrée pour 300 dinars alors qu’ils les avaient acquis aux guichets d’en face pour 200 dinars. L’un d’eux a indiqué que le prix du ticket risque de  »flamber » à l’approche de la rencontre pouvant atteindre les 700 dinars. Des restaurants-ambulants se mettaient en place vers midi dans le grand parking en face du stade comme ils avaient l’habitude de le faire pour d’autres matchs de la JSK. La circulation automobile commençait en milieu de journée à devenir plus difficile au carrefour proche du stade.(BMS – Lire et commenter)  

barre_unblog_jan

00videos 002bms 00quip 00reps

barre_unblog_jan  

Tajmaat_aout2010_sondage

Bouzeguène – chant: Tamazgha sort un nouvel album – 14 août 2010 – Le troisième album de la chanteuse Tamazgha est en vente libre depuis le 04 août 2010. tamazgha_aout2010_album141Intitulé « Inigh Anighak », le nouvel album produit par les éditions “Amazigh”, à M’Chedallah, dans la wilaya de Bouira, comprend sept (07)  titres : « Mazal Mazal », « Ferhemtiyi atyahia_aout2010_albumS230Athikchichine », « Mumu Balniw », « Anigh Anighak », « Aken Ithrugh Themziw », « Ayema Azizou » et Atharguith ».
    Des morceaux aussi  riches en rythmes et sonorités  et des testes empreints de profonds sentiments. L’ensemble des titres constitue  un confluent entre la tradition et la modernité.
    « Mazal Mazal » est un hommage à l’équipe nationale et à l’entraineur Rabah Saadane. Le côté sentimental prime   beaucoup plus sur l’engagement. L’ensemble des chansons  sont rythmées à bon escient.
    L’album est produit sous la direction de  Bouzid Uhamu, percussion : Rabah Oukrine ; Chorale : Djilali Hamama-Djidji ; duo avec Rachid Cheikh ; Studio : Rose. Production et distribution : Massi Rezig.(Kamel KACI – Lire et commenter)

Tizi-Ouzou-Environnement: Un ancien Wali parle d’une  »malédiction » qui s’abat sur la ville de Tizi-ouzou (Horizons) – 14 août 2010 -  Un ancien Wali (chef de département)  parle d’une  »malédiction » qui s’abat tiziouzou_aout2010_walisur la ville de Tizi-ouzou devant la situation dégradée dans laquelle elle est plongée, a rapporté le journal public Horizons dans un article signé par son correspondant sur place, Rachid Hamoutène.
    “Je ne reconnais plus la ville de Tizi Ouzou. Je n’avais jamais pensé qu’elle s’était autant dégradée”, a déclaré cet ancien wali nommé à la fin des années 90 à la tête de la wilaya de Tizi Ouzou, selon le journal.  »Tout porte à croire que nos aïeux ont fait quelque chose de mal pour que nous autres, leurs enfants, payons cette malédiction », a ajouté cet ancien habitant  de la ville, a précisé la même source. 
    Dans son article intitulé  »Tizi Ouzou : La ville sombre dans sa hideur », M. Hamoutène note qu’à  »chaque coin de rue et même au niveau des artères principales censées être la vitrine de la ville, les ordures et autres immondices s’amoncellent rebutant le regard et surtout irritant l’odorat. La ville est sale. Sale de par ses chantiers qui n’en finissent jamais sans que l’on daigne prendre les mesures qui s’imposent. En fait c’est la loi du plus fort qui y règne ».
     »Le constat est amer. Et tout le monde s’accorde à le dire. Mais chacun rejette la faute sur autrui », ajoute le journaliste dont l’article vient s’ajouter à une série d’autres consacrés par la presse, notamment El Watan et Liberté, à une situation très problématique dans laquelle la ville de Tizi-ouzou est plongée. Tizi-ouzou a perdu ses attributs de ville pour être un endroit inqualifiable avec des rues transformées en  »souks » (bien au pluriel) et des trottoirs squattés par les tenants de parkings de rues. (BMS – Lire et commenter)

   jpg740youtube

Kabylie-Aghribs-religion: Encore un dérapage à Aghribs: le comité de village envisage  »de bannir’ des villageois membres de l’association religieuse - 14 août 2010 – Le comité du village Aghribs, de la Wilaya de Tizi-ouzou, envisage  »de aghribs_mosquee10aoutbannir » des villageois, membres d’une association religieuse, avec qui il est tiziouzou_aout2010_insolite230en conflit sur l’opportunité de construire une nouvelle mosquée alors qu’existe une ancienne dite Sidi Djaffar qui a connu récemment des travaux de rénovation, a rapporté samedi la presse algérienne citant un communiqué.
     Le comité a “pris sa responsabilité pour se débarrasser définitivement de la verrue salafiste” et envisage encore “de recourir aux valeurs de dignité de la Kabylie afin de bannir ces êtres indignes de notre culture, de nos traditions et de notre honneur lors d’une assemblée générale prévue dans quelques jours”, précise le texte du communiqué cité par le journal Liberté, dans un article signé Samir Leslous où celui-ci note que la situation  »tire vers l’excommunication, voire même l’interdiction du village à ces salafistes ».
    Cette situation inédite relèverait toutefois de l’action psychologique, comme l’a noté un autre journaliste, du fait qu’un village ne peut pas  »bannir » tout un autre groupe de villageois de ses terres et de ses biens. Des cas très rares relevant plutôt  »d’excommunication » ont existé dans l’histoire en Kabylie mais concernent des individus et pendant la colonisation au cours de laquelle les gens évitaient sa justice.(BMS – Lire la suite et commenter) 

Kabylie-Ramadan-société: Assister aux galas, prier dans les mosquée ou déambuler dans les rues: tout le monde dehors la nuit à Tizi-ouzou – 14 août 2010 - Jamais la ville de Tizi-ouzou n’a connu un tel déferlement dans la rue que vendredi soir avec des habitants visiblement partagés entre ceux qui vont en grand nombre aux tiziouzou_aout2010_ramadanmosquées (une demie-douzaine), ceux qui déambulent dans les rues et ceux qui vont aux spectacles de la seule salle de la Maison de la culture Mouloud Mammeri.
    Peut être que l’orage qui a éclaté juste à l’Iftar (rupture du jeûne) suivi d’une vague de fraîcheur est pour quelque chose dans cette situation. Il faut dire également que la ville et toute la Kabylie accueille un grand nombre de vacanciers venus d’outre-mer où les veillées nocturnes est dans le domaine du naturel pas seulement pendant le mois du ramadan.
    Tizi-ouzou, qui s’apprête à accueillir un grand match de coupe d’Afrique de football (dimanche) mettant aux prises le club local, la JS Kabylie et le Ahly du Caire, donne un avant-goût de ce que sera le jour  »j ». Elle fait l’objet d’une sollicitude des médias égyptiens mais aussi de France 24 dont on a croisé une équipe au premier rond point du centre ville. Des dizaines de galas sont annoncés tout au long du mois de ramadan (12 août -10 septelbre) à la maison de la culture. même Cheb Khaled devrait être de la partie le 26 août au stade Oukil Ramdane, selon la presse. Il est question également de galas deLounis Aït Menguellet, Akli Yahiatène, Idheflawen, Nouara, Yasmina, Brahim Tayeb, Kaci Boussad, selon Le Soir d’Algérie.
     »La paix est-elle revenue? », est la grande question qui peut être posée également pour dire que les gens semblent rassurés pour sortir ainsi en masse la nuit. Vous pouvez croiser des jeunes mais aussi des vieux, des couples et mêmes des femmes seules avec leurs enfants, déambulants dans les rues. C’est un point positif à inscrire à l’actif de la ville qui évolue pourtant dans une sorte d’anarchie le jour comme l’ont signalé des articles de presse (El Watan, Liberté, Horizons).(BMS – Lire la suite et commenter) 

gif740aghribsbis3

Kabylie-religion-Aghribs-RCD-presse: L’affaire de la mosquée d’Aghribs évoquée largement dans la presse jeudi (Revue de presse) – 12 août 2010 – L’affaire de la mosquée qui a secoué avant hier 10 août le village Aghribs de la Wilaya de aghribs_mosquee10aoutaghribs_liberte_kabylienewsTizi-ouzou jusqu’à provoquer des violences entre les habitants qui se revendiquent de l’ancienne mosquée Sidi Djaffar et d’autres organisés en association qui veulent une nouvel édifice parce que l’ancien ne serait pas au normes religieuses requises du fait qu’il soit situé dans un cimetière, a été évoquée largement par la presse jeudi 12 août.
    Dans un éditorial intitulée  »La messe n’est-elle pas dite ? », Omar Ouali de Liberté parle  »d’entêtement » des membres de l’association religieuse qui  »renvoie qu’à une seule  chose : leur volonté d’importer dans ce village et dans la Kabylie en général un islam salafiste, un islam intégriste qui est aux antipodes de celui adopté par la région depuis des siècles. » M. Ouali dont le parti pris est sans équivoque conclut que  »le combat des jeunes d’Aghribs, contre les convoitises salafistes, quand bien même il se limite à un village, est un acte de résistance républicaine de portée nationale, que d’autres contrées dans ce pays seraient bien inspirées de suivre ».
     »Aghribs : les salafistes provoquent un affrontement », est un autre article signé Yahia Arkat, du bureau de Tizi-ouzou du même journal, dans lequel celui-ci conclut également que ce qui s’est passé à Aghribs est une  »Belle leçon de courage au village où le serment “Jemaâ Liman” triomphe toujours. »
    Djaffar Tamani d’El Watan, dans un article intitulé  »Le village d’Aghribs (Tizi Ouzou) en émoi : L’implantation d’une mosquée sème la discorde », revient sur la genèse de l’affaire en citant le président de l’APC qui avait signé un permis de construire à l’association avant de revenir dessus en l’annulant. Plus prudent, Tamani relève  »l’extrême gravité » de l’affaire  »puisque, pour la première fois dans les annales de la vie religieuse en Kabylie, un différend éclate autour d’une construction, dont le nom, « ldjamaâ », signifie l’entente et le rassemblement », écrit-il.(BMS – Lire la suite et commenter)  

Algérie-presse-éthique: Liberté pique une photo sur une vidéo de Kabylie News et la signe par D.R - 12 août 2010 - Le journal algérien Liberté a piqué encore une fois une illustration de Kabylie News sans le signaler à ses lecteurs. Le journal a procédé à une capture d’écran sur une vidéo de Kabylie News diffusée sur Youtube et consacrée à l’inauguration jeudi dernier de la mosquée Sidi Djaffar au village Aghribs (Tizi-ouzou).
     Le journal a illustré l’article de Yahia Arkat (Liberté de jeudi 12 août) portant sur des violences au même village Aghribs en procédant à une capture d’écran pour obtenir une photo de l’évbénement mais qui sera signée D.R. Cet acte, qui n’est pas dutout éthique laisse supposer que le photographe de Liberté s’est rendu sur les lieux alors que ce n’est pas le cas visiblement.
    Kabylie News, qui ne cherche aucune forme de paiement de ceux qui voudraient reprendre ses photos et ses articles dans la presse écrite algérienne, exclusivement (les sites internet exclus), revendique toutefois le droit d’être cité comme source avec un lien de renvoi sur la page ou la photo puisée du blog, dans la version internet des journaux qui le reprennent.(BMS)

Kabylie-sagesse: La leçon de Cheikh Said Ayadjar en matière de prétention religieuse – 11 août 2010 – On raconte à la zaouia de Tifrit at Oumalek (Idjeur) qu’un jour, un pauvre monsieur d’un village voisin, s’est laissé aller à une grande 001cheikhcolère jusqu’à répudier sa pauvre femme. Une fois la colère disparue, le pauvre homme revient à la réalité des choses, aux bambins… aux regrets.
    Il s’en alla voir Cheikh Said Ayadjar, savant religieux et amusnaw reconnu pour son verbe percutant et sa sagesse, qui enseignait alors à Timâamart Sidi Mhand Oumalek de ce village de l’actuelle commune d’idjeur, qui lui trouva un issue légale (une fetwa, si vous voulez) pour reprendre son épouse. Il lui enjoint la condition de préparer un dîner aux gens du village. Ce que la pauvre bonhomme se mettait à préparer avant d’apprendre que les villageois ont décidé de ne pas aller à ce dîner sous prétexte que le repas n’est pas licite (pas halal) tout comme l’épouse qu’il voulait reprendre.
    La nouvelle parvient vite à Cheikh Said Ayadjar qui prit son mulet pour se rendre sur place. Sur son chemin il demanda à un Ahaddad (maréchal-ferrant) de ferrer un sabot de son équidé et de lui remettre le second fer à cheval avec ses clous. Arrivé au village concerné, il trouva du monde à Tajmâat (la place du village). Il trouva un monde respectueux qui vint le saluer mais aussi curieux qui ne tarda pas à l’interroger sur la raison de sa présence ici.(BMS – Lire la suite et commenter

Kabylie-Religion-société: La Zlabia à 240 DA le kg, les dattes à 550 et … Tizi-ouzou qui prie et qui va chanter (Point de situation) – 11 août 2010 - La ville de Tizi-ouzou, enfin, si on doit continuer à l’appeler ainsi, n’est pas que dans tous ses rahma375états seulement comme l’avaient révélée récemment Liberté et El Watan. Elle est entrée dans l’insolite tous azimuts avec l’arrivée mercredi du premier jour du Ramadan, le mois sacré de carême pour les musulmans.
 kabylienews_imene_sara2010   Premier fait insolite que Kabylie News a relevé: le gâteau oriental qu’on attribue aux tunisiens, la Zlabia, est à 240 dinars le kilogramme soit une hausse de près de 80 pour cent par rapport à l’année dernière. Il faut dire que les vendeurs de Zlabia se font rares (un ou deux dans toute la ville). Les dattes, ce fruit du sud du pays ou du Sahara, lié également au ramadan, ont atteint 400 dinars le kg, pour la qualité moyenne et 550 dinars pour la qualité un peu plus meilleure. Le plus insolite encore est que les gens achètent et se plaignent alors qu’il n’est pas recommandé de faire les deux choses à la fois.
    Je vous raconte le reste dans le désordre. Ce n’est pas que je veux en rajouter mais c’est parce que, voyez vous, c’est la chaîne même devant les bouchers au prix de 720 à 750 dinars le kg de viande bovine avec os mais bien de chez-nous. La viande indienne congelée n’est pas arrivée encore et celle sèche (achedluh) est à 850 DA le kg. Le lait est introuvable aux première heures de la matinée. Le lait de vache, caillé ou pas, est à 60 dinars le litre. Les fruits et légumes s’arrachent.(BMS -Lire la suite et commenter)  

jpg_Idabalen740

Kabylie-religion-Aghribs: Affrontements au village Aghribs quelques jours après l’inauguration d’une ancienne mosquée rénovée – 10 août 2010 - Le village Aghribs, de la Wilaya de Tizi-ouzou, a connu des affrontements entre habitants aghribs_mosquee10aoutlundi en fin d’après midi liés à un problème de mosquée qui ne semble pas faire l’unanimité parmi eux, a indiqué une source locale sous couvert de l’anonymat. Ils ont été confirmé par le journal en ligne Tout sur l’Algérie.
cavaliers_studioecole21    La source qui a contacté Kabylie News a précisé que les affrontements sont intervenus lorsque le groupe opposé à la construction d’une nouvelle mosquée s’est attaqué au lieu où sont élevés les piliers du projet du lieu de culture musulman envisagé par l’association religieuse du village. Il y aurait des blessés, selon les mêmes sources.
    Ces affrontements interviennent quelques jours seulement après l’inauguration de l’ancienne mosquée dite Sidi Djaffar qui a connu des travaux de rénovation. L’inauguration s’est déroulée jeudi dernier dans une ambiance festive en présence du Dr Said Sadi du RCD mais aussi du représentants de l’administration des affaires religieuses et du coordinateur des Zaouia (écoles coraniques), Hadj meziane Idjeri. Ce qui ne pouvait être interprété que comme une caution à l’option de l’ancienne mosquée. Les membres de l’association défendent le projet d’une nouvelle mosquée parce que l’ancienne serait illicite du point de vue religieux car construite à l’intérieur d’un cimetière. Ce qui a aurait été prohibé selon une interprétation faite d’un hadith du prophète (SAW).(BMS – Lire avec tout le dossier)  

 Kabylie-télévsion-BRVT: Kamel Tarwihth prépare la sortie de son film  »Yetccur woul » sur l’émigration en octobre prochain - 10 août 2010 - Kamel Tarwihth, le comédien originaire de Bouzeguene et vedette de premier plan parmi les kamal_tharwiht_aout2010animateurs en France de berbère télévision (BRTV), prépare la sortie en octobre prochain de son film  »Yetccur woul » (Le coeur et plein ou La coupe est pleine) sur l’émigration.
    C’est un film qui évoque  »le problème de l’immigration et celui de l’héritage, ainsi que d’autres problèmes de la Kabylie », a indiqué Kamel Tarwihth à la dépêche de Kabylie, révélant ensuite une partie de la trame qui tourne autour  »d’un sans papiers qui part d’ici (Algérie, ndlr), laissant sa femme enceinte, espérant améliorer leur situation en un où deux ans. aitahmed_bentaha_aout2010Mais arrivé en France, ce fut la déception, car il n’est pas arrivé à avoir les papiers (carte de séjour). Tandis que lui souffrait de l’exploitation, son fils naquit et grandit, se sentant orphelin jusqu’à l’âge de 8 ans. Finalement, la seule solution qui reste au jeune homme pour régulariser sa situation, en France, c’est de contracter un mariage avec une vieille femme. Mais pour cela, il doit d’abord divorcer avec «la mère de son fils», ce que cette dernière refuse, du moins dans un premier temps. Le suspense de la suite est laissé à la sortie du film.
    BRTV prépare  »un très bon programme varié pour ce mois de Ramadhan, avec des feuilletons, des sketchs, des émissions et du cinéma. Avec comme nouveauté cette année, des films de Karaté de Bruce lee dont les dialogues seront doublés en kabyle, ce qui nous l’espérons, plaira à nos téléspectateurs. Il y aura également des émissions spéciale cuisine, ceci en plus d’un grand hommage aux maîtres de la chanson kabyle », a indiqué M. Tarwihth (Ah le kabyle et le français quand on les mélange!).(BMS – Lire et commenter)

thiziri_aout2010_180Sports – Bouzeguene – CSIghil Tizi Boa: Chérifi Thiziri : Deux médailles l’une en argent et l’autre en bronze au championnat arabe de Beyrouth (Liban) – 9 août 2010 - Chérifi Thiziri joueuse des échecs au club sportif Ighil (C.S.I) s’est déplacé dernièrement à Beyrouth (Liban) pour prendre part au championnat arabe des jeux  d’échecs des petites catégories.
    14 pays ont pris part à ce championnat ; il s’agit de l’Algérie, de Syrie, de Jordanie, de l’Egypte, de l’Iran, de l’Irak, de l’Arabie Saoudite, de la Palestine, de Tunisie, du Maroc, des Emirats arabes unis, du Liban, du Qatar, et du Koweït.
    Thiziri du C.S Ighil qui a représenté l’Algérie par équipe en compagnie d’Afgoun Dihya de l’E.S.T.O, ont obtenu, chacune, une médaille d’argent et une médaille de bronze. Elles ont joué contre des nations huppées en matière de moyens telles le Liban, la  Syrie, l(Irak, les Emirats et la Jordanie. Bravo Thiziri.(Kamel KACI  -Lire et commenter)  

ghiles_aout2010bKabylie-tradition-Folklore: La troupe des Idabalen de Si Rabah de Frikat - 9 août 2010- Nous avons saisi l’occasion d’une rencontre impromptuedefault avec Si rabah et sa troupe des idabalene de Frikat, des tambournaires traditionnels de Kabylie, à Tizi-ouzou, pour l’interroger sur ce métier qui semble revenir en force.
       Si Rabah tenait à affirmer l’attachement de sa troupe au chant traditionnel kabyle loin de genres qui peuvent indisposer les familles. Dans sa présentation de la troupe, il exprime le choix fait par sa troupe de l’option de préservation et de promotion du folklore kabyle exclusivement. La troupe est constituée de cinq personnes. Ils sont tous de Frikat, de la région de Draa El Mizane, Wilaya ou département de Tizi-ouzou.
    Un vieux monsieur qui apparaît sur la vidéo n’est qu’un sympathique admirateur des idhabalen que nous avons pris en photo avec eux. Une traduction de l’entretien vous sera faîte très bientôt
(BMS – Lire avec vidéo et commenter) 

Canada – Ait Ikhlef – Douce nostalgie: Mettouchi Hadj  El Mahfoud : de Bouzeguene au Canada, le cœur ne change pas ! – 9 août 2010 - Fidèle à sons sens inné de la relation humaine, notre ami Mettouchi Hafid dit Hadj El Mahfoud nous a mettouchi_aout375gratifié d’un gentil mot du Canada où il se trouve chez sa famille depuis deux mois. Il a la nostalgie du bled et cela se comprend chez cette personne douée d’une grande sensibilité.
    Ce doyen des P/APC de Kabyle, et peut-être même du pays, nous a en effet privé de sa silhouette débonnaire qu’il traînait allégrement chaque jour dans les rues de Bouzeguene saluant et faisant la bise aux passants de sa connaissance. Je vous en livre le contenu avec, en prime, des photos que cet élégant Monsieur nous a fait parvenir avec le message.
    Cela nous donne l’idée de faire les portraits des élus qui ont présidé aux destinées de notre commune depuis l’indépendance.  En attendant, nous souhaitons un excellent séjour à notre ami ainsi qu’à sa famille et à tous les algériens vivant en terre d’émigration en les assurant   que, bien que loin, ils n’ont jamais été aussi près de nous ….Ce pourquoi l’équipe rédactionnelle de Kabylie News ne ménage aucun effort pour informer notre communauté émigrée de ce qui se passe dans les villages de la Kabylie profonde. Nous saisissons cette occasion pour remercier nos lecteurs qui sont de plus en plus nombreux à nous lire partout
.(Hammoum Salem – Lire et commenter)

Igreb – Illoula Oumalou: Circoncision de  cinq enfants à Igrib (Illoula oumalou) - 9 août 2010  - Le comité de village d’Igreb dans la  commune d’Illoula igreb_aout2010375Oumalou, a organisé, samedi dernier,  une grande fête en l’honneur de cinq enfants qui ont bénéficié d’une circoncision collective.
    A cette occasion, le stade Matico d’Igreb a été le  théâtre d’une grande fiesta qui a réuni toute la population du village. Une waada a été organisée sous la bénédiction de l’imam du village et cela devant les cinq enfants réunis au milieu de leurs parents. A midi, les invités et les habitants du village ont pris part au déjeuner préparé pour la  circonstance.
houra_2010_deces230    Par ailleurs,  une  Timechret a été organisée par les villageois. En effet, trois taureaux ont été immolés, la veille, puis dépecés avant d’être répartis  en plusieurs parts égales et distribués aux villageois. Un membre du comité de village nous a appris que la date du 07 août 2010, rappelle  celle du 07 août 1959, date de  la déportation par l’armée française de  toutes les personnes valides de sexe masculin vers un camp militaire pour les empêcher de rejoindre les rangs de l’ALN.
    Dans la soirée de dimanche, un gala a été organisé au stade matico. Une  pléiade de  jeunes a animé la soirée artistique. La star de la chanson kabyle, Siham Stiti, invitée d’honneur du village, a chanté, en non-stop, quatre chansons tirées des profondeurs de notre terroir.(Kaci Kamel – Lire et commenter)

Algérie-politique-FFS: Pas de grands changements dans un nouveau secrétariat national du FFS approuvé par Ait Ahmed - 8 août 2010 -  Les mai_05_ffs_taboumembres du précédent secrétariat national du Front des Forces socialistes (FFS) ont été  »globalement » maintenus dans une nouvelle équipe désignée par Karim Tabbou en concertation avec Ait Ahmed et rendue publique dimanche par le blog ffs1963.
     »J’ai procédé à la désignation de ce secrétariat conformément aux dispositions statutaires et en concertation avec le président du parti M. Hocine AIT AHMED », écrit Tabbou dans ce qui est vraisemblablement un message aux militants, diffusé intégralement par le blog proche du parti de Hocine Ait Ahmed administré sous le pseudonyme de El Mouhtarem..
     »Vous remarquerez que la nomination du secrétariat national intervient 4 mois après la fin de mon 1er mandat à la tête de l’exécutif du parti alors que le président du parti a proposé l’organisation d’une conférence nationale d’évaluation à laquelle nous attachons une importance décisive. Vous remarquerez aussi que j’ai maintenu globalement en postes les responsables du précédent secrétariat tout en aménageant les missions de chacun; par ailleurs huit cadres du parti font leur entrée dans l’exécutif. Je pense sincèrement qu’ils ne seront pas de trop au vu des objectifs fixés par le parti et j’espère que nous travaillerons plus et mieux pour répondre aux exigences de la situation politique, économique et sociale du pays », ajoute Tabbou qui qualifie de  »difficile et complexe » le contexte national.(BMS- Lire et commenter) 

gif740aghribs

Kabylie-société-tourisme: A la découverte du paisible lieu-dit Sidi El Hadi de Bouaouen (Idjeur, Tizi-ouzou) - 8 août 2010 -  Il est des endroits comme celui du lieu-dit Sidi El Hadi , du village de Bouaouen de la commune d’Idjeur, à sidielhadi_aout2010_375l’extrême est de la wilaya de Tizi-Ouzou, qui restent méconnus (trop peut être), alors qu’ils sont des espaces où les gens peuvent s’y rendre pour boire de l’eau fraîche mais aussi aussi humer le parfum de la forêt dans la quiétude, la paix et la fraîcheur en plein mois d’août.
    Au delà des traditions et croyances anciennes, qui sont rattachées au mausolée de Sidi El Hadi, auxquelles chacun est libre de croire ou non, l’endroit reste réellement exceptionnel et mérite d’être visité, seul ou en famille. Les gens du village de Bouaouen n’y verraient aucun inconvénient pourvu que ceux qui s’y rendent respectent les règles de bonne conduite et de propreté des lieux, a affirmé une source locale, qui a rappelé que le village avait organisé justement il y a quatre années une zerda réunissant deux mille personnes à l’occasion de la restauration du tombeau du saint ouali Sidi El-Hadi, pour faire connaître l’endroit.
    Pour s’y rendre, il faut prendre le chemin de Bouzeguene et ensuite du lieu-dit Assis Ousserdoune. Au croisement de route du lieu-dit Takharoubt, il faut prendre l’axe allant vers Idjeur et non celui de Bouzeguene. Il faut poursuivre toujours plus haut jusqu’au village Tifrit Ath Oumalek. Ensuite à un croisement de route il faut aller vers la gauche au delà du village de Bouaouen pour aboutir à une clairière dans la forêt et apercevoir à gauche le tombeau de El Hadi au pied de chaînes certainement centenaires.(BMS – Lire la suite et commenter – Avec vidéo)

Kaci ABDMEZIEM- chronique: Hôte ou Occupant ? – 8 août 2010 - Le 22 janvier 1957 les membres du  Comité de Coordination et d’Exécution issu du Congrès de abdmeziem2La Soummam  se réunissaient à Alger pour étudier les modalités de mise en œuvre de la fameuse grève des huit jours qui devait montrer au monde de quel côté se rangeaient les Algériennes et les Algériens. Abane Ramdane, Larbi Ben M’hidi  et Benyoucef Ben Khedda arrêtèrent la date du 28 janvier pour le début de la grève.
    Pour assurer le succès de cette grève qui devait faire des villes d’Algérie des villes mortes le CCE appela la population à constituer des réserves de denrées pour ne pas avoir à mettre le nez dehors pendant huit jours. Du 22 janvier au 28 du même mois les citoyens, opérant en catimini , vidèrent les étagères des boutiques et, au jour J , chaque foyer avait son stock stratégique pour tenir une semaine voire un mois .
    La grève eut un succès immense dont prit acte la dixième assemblée générale de l’ONU.
    Depuis le début du mois d’Août 2010 les citoyens, libres depuis 1962 , sont bruyamment partis  à l’assaut des petits commerces , des superettes et des grandes surfaces . Ils raflent tout .Ustensiles, vaisselle, semoule, pruneaux, raisins secs, thon en conserve, tomate concentrée, thé, amandes, cacahuètes, sucre interverti, S’men ,épices et j’en passe …et j’en passe.
aghribs_bentaha    Il se rend  même sur les marchés internationaux pour ramener tout se qui se mange. De la viande indienne , de la mayonnaise française,  des friandises turques. Est-ce à dire qu’un remake de la grève des huit jours se prépare ?
    Je n’ai eu aucun tract annonçant pareille chose.  Tout ce que je sais c’est que le Ramadan est dans les parages. Est ce contre lui qu’on se prémunit ? Mais , se prémunit-on contre un Hôte ? Ou y voit-on un méchant Occupant ? (Kaci ABDMEZIEM – Lire et commenter)

Tizi-ouzou-administration – Etat-civil: le prénom Maylis interdit à l’état-civil de la mairie de Tizi-Ouzou - 7 août 2010 - Hamid Chekabi, le sympathique éleveur de miel d’Azazga n’en revient pas encore de la mésaventure qu’il a vécue cette maylis_07aout2010_250semaine au service de l’état-civil de Tizi-Ouzou où l’on  refuse catégoriquement d’inscrire son nouveau-né de sexe féminin sous le prénom de Maylis au motif que ce dernier prénom ne figure pas dans la nomenclature des noms proposés par l’administration. Idem pour le prénom Nadine, également indésirable dans cette mairie du chef-lieu où un responsable de ce service aurait, selon notre interlocuteur, brandi les textes pour justifier son refus.
    Selon Mr Chekabi, le commis de l’état aurait référé à une « récente circulaire de la justice » pour justifier son refus. Chose démentie par le chef de service d’une administration voisine qui dit tout ignorer de cette fameuse directive en relevant au passage que ce genre de correspondance est du ressort exclusif du ministère de l’intérieur dont l’unique référence en la matière est un lexique datant de 1981.
    Plus grave encore, selon toujours notre interlocuteur, même le prénom Kahina n’est pas accepté s’il n’est pas affublé de la particule « El » ( El Kahina) synonyme de «  la Kahina  » ou encore Djida ( El Djida) ! Seuls les prénoms anciens comme Fadhma, Fatima .. échapperaient à cette sommation administrative !
    Pis encore, et en guise de réponse à ses interrogations on lui aurait répliqué, toujours d’après lui,  qu’il n’avait pas «  à chercher à comprendre ».
    Décidé à jouir entièrement du droit d’attribuer à son enfant le prénom de son choix qui est aussi celui de toute sa famille et trouvant …(Hammoum Salem – Lire la suite et commenter)  

Kabylie- Religion – RCD : Le village Aghribs organise une  »Waâda » (fête populaire) pour son ancienne mosquée Sidi Djaffar (Développement)5 août 2010 – Une fête traditionnelle a été organisée jeudi 5 août au village Aghribs, au nord-est de la Wilaya de Tizi-ouzou, en célébration du saint wali local, Sidi Djaffar, et sididjaffar375pour marquer  »l’union » du village autour de l’ancienne mosquée, qui a connu des travaux de restauration, rejetant ainsi le projet de nouvelle mosquée dont les travaux sont à l’arrêt et qui étaient revendiquée par une association légalement constituée d’enfants du même village.
    Ce qui est marquant au cours de cette journée restera sans conteste la caution donnée désormais et officiellement par le secteur des affaires religieuses à l’option de l’ancienne mosquée en y déléguant un représentant de sa direction de Wilaya à cette fête et la présence surtout du coordinateur des Zaouia (écoles coraniques traditionnelles) de la Wilaya, Hadj Meziene Idjeri. Ils sont intervenus devant la foule nombreuse, qui s’est déplacée sur les lieux, pour appeler à l’union et au pardon et pour stigmatiser les actes menant à la division, en allusion aux membres de l’association.
    Said Sadi, le chef du rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) et enfant du village, était bien entendu en vedette à l’occasion de cette fête. Il est intervenu dans le même sens et comme l’ont fait auparavant également, le maire d’Aghribs, Yermeche Rabah et deux imams, le plus jeune officiant au village et l’autre, plus vieux venant d’Iflissen.
    La messe est donc dite pour le bras de fer engagé par les opposants au projet d’une nouvelle mosquée et ceux de l’association qui le défendait. Tous les intervenants ont critiqué l’option de nouvelle mosquée l’associant à une idéologie qui est  »loin des traditions du village et de la Kabylie ».(BMS – Lire la suite avec photos et vidéos 

Maraghna-Illoula Oumalou: Rencontre sur la chanson kabyle moderne du 5 au 7 août au village Maraghna - 5 août 2010 - Le village de Maraghna, dans la maraghna_5aout2010_chant375commune d’Illoula Oumalou, vibrera, ce week-end, (les 5, 6 et 7 août), au rythme d’une rencontre sur la chanson kabyle moderne. C’est un grand rendez-vous culturel qui sera sans doute dédié aux grands chanteurs  kabyles des années 50 à ce jour.
abdelli_30juillet2010230    Le coup d’envoi de cette manifestation sera donné ce jeudi 5 août à Maraghna, village qui a vu naître le grand mélomane de la chanson moderne kabyle, Ferhat Mhenni dit Ferhat Imazighen Imula.
    Co organisé par l’association culturelle « Tanekra » et le comité de village d’Illoula Oumalou, cette manifestation est supervisée par le ministère de la culture, la direction de la culture, l’APW de Tizi Ouzou et l’APC d’Illoula Oumalou.
    L’objectif de cette rencontre est de faire découvrir de jeunes talents de la musique et de la chanson moderne et d’œuvrer à leur promotion.
    Des compositeurs, des éditeurs, des chansonniers, des universitaires seront chargés d’animer des conférences débats et des ateliers de musique. L’événement  qui est unique en son genre, s’annonce grandiose et les amoureux de la chanson kabyle moderne (et même classique) seront nombreux au rendez-vous
.(Kamel KACI – Lire et commenter)  

Algérie-histoire: Ihitoussene: un projet de musée et de stèle pour raconter la glorieuse histoire du village – 4 août 2010 - Ihitoussene veut réapproprier son histoire et la préserver pour les générations futures. Pour ce faire, le village situé à ihitoussene_4aout2010_musee375quelques encablures à l’est de Bouzeguene (Wilaya de Tizi-ouzou, Algérie), a lancé un projet d’importance et inédit, du moins dans la région. Il s’agit d’un musée portant sur l’histoire de ce village, méconnue par le grand public mais qui s’avère glorieuse. Le village a été un pourvoyeur d’armes à la résistance algérienne comme celle menée par Llala Fatma N’soumer. Des documents et des témoignages l’attestent.
    Cet aspect est ignoré par le grand public, ce village n’étant connu que pour son métier ancestral lié à la forge. Le village des Ihhadden (les forgerons), dit-on. Le village aux sept enclumes  »sebâa zvar », disent d’autres, en kabyle. Il faut dire que les ihitoussene ont investi 17 wilayas de l’est du pays mettant également leurs savoir-faire à la disposition de l’économie rurale.
     »On essaiera à travers ce musée de restituer cette histoire » de résistance qu’un projet de Maison de l’artisanat  »fer forgé et armes anciennes d’Ihitoussene », pourtant inscrit dans le plan quinquennal 64-69, aurait pu faire connaître, s’il avait été réalisé. Ce projet qui prévoyait 39 emplois devait être construit à l’endroit où fut érigé un siège d’une entreprise de bâtiment (ENCOBAB, aujourd’hui dissoute), devenu de nos jours celui du célibatorium de la police à Bouzeguene, a indiqué M. Salem Hammoum, membre actif de l’équipe travaillant à titre bénévole pour la réalisation du projet. Les Ihitoussene ignorent pourquoi les responsables d’alors avaient détourné de sa vocation le projet prévoyant 39 emplois (les documents l’attestent) pour y implanter à la place l’ENCOBAB.(BMS- Lire la suite et commenter)

jpg740youtube  

Kaci ABDMEZIEM- Chronique: Les inepties…. 3 août 2010 - Je ne sais pas ce que vous pensez de cette importation très controverséedjouher_pensee230 de viande indienne destinée à garnir la meïda du Ramadhan 2010.J’ai comme l’impression que les décideurs se sont abdmeziem2encore, comme d’habitude, mis les doigts dans le nez pour la simple raison qu’ils ne connaissent pas leur peuple, ne le fréquentent pas et qu’ils fraient dans des eaux différentes de celles où barbotent les Algériennes et les Algériens.
    Pour les gens de ma génération il sera impossible de consommer du bœuf indien. Mais pourquoi ? me direz vous.
    Parce que cela romprait le lien spirituel et sentimental qui nous lie à ce pays. Parce que cela détruirait en nous Mangala fille des Indes , Mother  India et autres films que nous avons vus et revus mille et une fois sans nous lasser et que nous reverrions encore avec un immense plaisir.
    Parce que nous gardons aussi le souvenir de Gandhi, cet être frêle et immense à la fois qui a chassé les Anglais par la force de la non violence. Comment manger de la vache sacrée en pensant au Mahatma ce petit bonhomme aux lunettes rondes , toujours assis en tailleur, torse nu , côtes saillantes  qui a fait la Révolution en jeûnant ?(
Kaci ABDMEZIEM – Lire la suite et commenter

Kabylie-religion: La communauté d’Aghribs convie à une Waâda jeudi 5 août - 3 août 2010 -   »La communauté d’Agfribs » convie à une Waâda (un repas waada_couscoustraditionnel gratuit) pour jeudi 5 août à l’occasion de l’inauguration dans le village du même nom de  »sa mosquée ancestrale Sidi- Djaffar » qui a connu des travaux de restauration.  »Par cette magnifique réalisation, notre village a indéniablement contribué à la sauvegarde de nos traditions de plus en plus menacées par une idéologie rétrograde que des groupes d’aventuriers, émargeant à des fonds occultes, tentent de répandre à travers toute la Kabylie », indique ce qui est vraisemblablement un communiqué synthétisé par le Soir d’Algérie sous les initiale de R. N.
    Le village Aghribs, wilaya de Tizi-ouzou, avait défrayé la chronique fin décembre 2009 – début d’année 2010 lorsqu’une opposition s’y est exprimée violemment contre des travaux de construction d’une nouvelle mosquée menés par l’association religieuse locale pour se conformer, d’après ses membres, aux règles religieuses en la matière parce que l’ancienne mosquée est mitoyenne d’un cimetière.  Visiblement le conflit reste d’actualité à lire la terminologie utilisée dans cette invitation ou communiqué cité en référence
.(BMS – Lire le dossier)

Kabylie-religion: La Zaouia de Sidi Mhand Oumalek de Tifrit Ath Oumalek s’agrandit – 2 août 2010 – Une grandiose nouvelle structure, à caractère socio-religieux, est venue agrandir les 22 et 23 juillet dernier Timâamart  (Zaouia) de Sidi Hand Oumalek (école coranique traditionnelle) du village Tifrit Ath Oumalek, de la commune d’Idjeur, de l’est de la Wilaya (département) de Tizi-ouzou (haute Kabylie, Algérie).
tfrit_3aout375    L’inauguration officielle a donné lieu à deux jours de festivités qui sont passés sans trop de  »bruit » malgré 11 bêtes immolées et un couscous général servi à près de 15.000 visiteurs, a assuré le vice-président de l’association qui gère les lieux, M. Saadi Touadi.  »Nous n’avons pas voulu volontairement donner un éclat outre mesure à cette fête parce qu’il est difficile de gérer des événements pareils avec plusieurs risques », a-t-il expliqué.
    Le projet a été construit au prix d’efforts qui se sont étalés sur plusieurs années, coûtant quelques plus de cinq milliards et cinq cent millions de centimes, provenant de bienfaiteurs notamment d’El Fennaye (Béjaia) auquel le village est resté très attaché par des liens historiques, selon la même source.
    L’ancienne structure de la Zaouia dont la mosquée originelle et ses dépendances, qui ont fait des dizaines d’années durant la gloire de ce qui était appelée Timâamart n’Sidi Hand Oumalek, et où avaient activé des savants religieux comme cheikh Said Ayadjar, qui a marqué par sa sagesse ce village, a été préservée et bien entretenue visiblement.
    La Zaouia, qui comprend désormais deux grandes salles de prières, une bibliothèque et un projet de salle informatique, pourrait accueillir des séminaires et autres rencontres d’importance régionale, voire nationale. Les membres de l’association sont conscients de cette évolution et des perspectives qu’elle offre. Ils comptent bien travailler dans ce sens, a assuré M. Saadi. Autrement, c’est beaucoup trop pour un simple village de quelques centaines d’habitants.(BMS – Lire et commenter) 

Bouzeguene-solidarité: Double appel du croissant rouge algérien dans la perspective d’actions de solidarité lors du mois de Ramadhan - 3 août 2010bouzeguene_2aout375Un double appel a été lancé par le comité local de Bouzeguene du croissant rouge algérien dans la perspective d’organiser des actions de solidarité à l’occasion du mois de ramadan.
    Le premier appel, lancé le 11 juillet avec l’assemblée populaire communale, vise à sensibiliser les âmes charitables pour soutenir l’ouverture d’un restaurant gratuit  »Rahma » par des dons en taure et en espèces en contactant le comité ou le service social de la commune. Le restaurant sera ouvert au niveau de la cantine scolaire de Bouzeguene.
    Le second appel s’adresse sous forme d’avis daté du 25 juillet les parents démunis intéressés de faire participer leurs enfants à une campagne de circoncision collective le 27ème jour du ramadan. Ils sont invités à inscrire leurs enfants au siège du comité en se présentant munis d’un extrait d’acte de naissance de l’enfant.  »Tous les frais sont à notre charge », assure le comité du CRA dans son avis.(BMS – Lire et commenter)  

jpg740tiziaout

 Kabylie-société:  Les trois mousquetaires des dominos de Lemsella (Par Houri Tahar) - 1 août 2010 –  Et dire que le jeu de dominos est à l’origine un jeu de société chinois ! Peu importe son origine, mais en Kabylie, il demeure le jeu de société le lemsella_1eraout2010_taharplus pratiqué depuis la nuit des temps. Surtout chez les personnes d’un certain âge…ou si vous préférez « d’un âge certain » !
     Dda 3achour, Dda Vussa3d et Dda Cherif “Le trio inséparable du jeu” font partie de ces meilleurs et fidèles joueurs. En les observant, coiffés de leurs bérets basques, on se croirait quelques parts au sud de la France, dans le pays Basque. Ou alors, quand ils s’abandonnent à leur jeu, cela nous fait penser aux vieux grecs dans leurs cafés qui ressemblent tellement à ceux de la Kabylie. Même l’ambiance est quasiment la même : cris, éclats de rire, jovialité et énervement. Tout compte fait, c’est la méditerranée.
kessaci_1eraout2010_230     Les caprices du temps ne les ont jamais empêché de pratiquer leur jeu favoris. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, il y seront de la partie. En hiver, ils aménagent une place à l’épicerie du village, une petite table, des chaises ou quelque chose qui y ressemble, un jeu de dominos, un tapis, un crayon et un bout de papier pour les scores et le le tour est joué.
    En été, par contre, ils se mettent dehors en fin d’après-midi; tout en profitant de la fraîcheur, ils s’abreuvent en sirotant leur limonade ou leur jus de fruits. A l’heure de leurs rendez-vous, quel sacrilège que celui de les retenir sous un quelconque prétexte ! Après tout, ils sont en retraite. Ils ont assez donné pour la terre et pour ceux qui la peuplent. Leurs mains de paysans, avec des doigts rugueux comme un tronc d’olivier, n’ont-t-il pas le droit de caresser ces petits éléments blancs qui ressemblent à des morceaux de sucre. Tout blancs et lisses.(Houri Tahar – Lire la suite et commenter) 

Mokrane Ait Lounes – réflexion : L’énigme de l’aveugle, du sourd et du muet – 1 août 2010 – Cette réflexion est une énigme. C’est l’histoire d’une famille frappée par ci_mokraneune malédiction, lorsque y viennent au monde trois garçons. Lainé est aveugle, le cadet sourd et le benjamin muet.
   Depuis ce jour, ils ne se sont jamais entendus, chacun le justifiant par son fait. L’aveugle dit “je ne peux être d’accord car je ne vois pas ce que vous faites”. Le sourd dit: “je ne peux être d’accord car je n’entends pas ce que vous dites”. Le muet aurait peut être des choses à dire mais cela reste une énigme.
   Depuis des générations cela a toujours été ainsi. Aucun d’entre eux n’a trouvé de solutions. Et vous ?Celui qui résoudra cette énigme je lui offrirai la suite de la légende berbère : « la lame du peuple ».(Mokrane Aït Lounes – Commenter)

Kabylie-tradition: La Tsevyitha de Tifrit n’Ath Oumalek  n’aurait pas été une réussite (blogueur du village) - 1 août 2010 – La Tsevyitha, ou la grande fête tifrit_1eraout2010traditionnelle du village Tifrit n’Ath Oumalek, qui s’est déroulée les 22 et 23 juillet, n’aurait pas été réussie, si l’on en croit l’auteur d’un blog de ce village de la commune d’Idjeur (de la région de Bouzeguene, Wilaya (département) de Tizi-ouzou.
     »La foule attendue n’a pas été au rendez-vous. Les discours et commentaires si prometteurs censés valoriser l’événement ce sont révélés trompeurs », a précisé Tifrit.info dans un un commentaire où il s’interrogeait sur la responsabilité de cette situation.  »Beaucoup de questions doivent êtres posées, ou peut être, nous sommes habitués à rester inertes, cloués dans notre contemplation évasive ».
    La fête aurait été gachée également par  »le décès d’un sexagénaire originaire d’El kseur (Bejaia) au sein de la Zaouïa, la nuit du samedi au vendredi, instaurant un climat morose à l’événement », a ajoutré la même source.(BMS – Lire et commenter ) 

jpg740train 

Kabylie -chant: Lounis Ait Menguellet rend un hommage particulier à son fils Djaffar et affirme que son nouvel album  »vient du cœur » – 30 juillet 2010 - Le chanteur Lounis Ait Menguellet a rendu un hommage particulier dans une émission radiophonique sur la chaîne 2 à son fils Djaffar et affirme que s’il ignore si son nouvel album, tawriqt tacebhant (La feuille blanche) plaira ou non au public, celui-ci doit savoir que ce qu’il a offert  »vient du cœur ».
Lounis_25juillet2010    Lounis Ait Menguellet, qui était interrogé longuement par Rabah de la chaîne 2, a indiqué que son fils Djaffar s’est investi beaucoup dans les arrangements pendant trois mois pour valoriser l’album alors qu’il préparait en même temps le sien.  »Il a fait le plus difficile et moi je ne venait au studio que pour placer les voix », a ajouté Lounis Ait Menguellet, qui a souligné également le rôle joué par son autre fils, Tarik dans la préparation des traductions du livret qui accompagnera l’album et celui de sa fille pour les photos. C’est une mère de famille, une artiste-peintre et une  »très très bonne photographe », a asszuré Lounis Ait Menguellet.
 abdelli_30juillet2010230   Le chanteur a expliqué que tout au long de ses 40 ans de carrière, il s’interrogeait à chaque fois qu’il produisait un nouvel album, si celui-ci plaira ou non au public mais qu’en définitive, pour lui, l’essentiel est qu’il ne chante que ce qu’il aime, ce qu’il ressent et ce qu’il apprécie. Il a ajouté que tant qu’il sera inspiré il continuera à produire de nouveaux albums.  »Certains s’imaginent que je ne fais que des chansons dans ma vie oubliant que je suis comme tout le monde affrontant les exigences quotidiennes et les difficultés », a indiqué Lounis Ait Menguellet pour expliquer la longue période de cinq ans au cours de laquelle il n’a pas produit de nouvel album
.(BMS – Lire et commenter 

Kabylie-société: L’olive aura sa fête avec une première édition en décembre 2010 à Ifigha promet le président de l’APW de Tizi-ouzou – 30 juillet 2010 – L’olive aura sa fête avec une première édition en décembre 2010 à Ifigha, a annoncé le olivier_30juillet2010président de l’Assemblée Populaire de la Wilaya (APW) de Tizi-ouzou, Mahfoudh Bellabes, cité par une source officielle.
    L’annonce a été faite à l’occasion d’une visite du président de l’APW (RCD) aux villages de Moknéa et d’Aourir, dans la commune d’Ifigha, a précisé la même source qui a indiqué que M. Bellabas veut voir ces deux villages classés  »comme patrimoine culturel de la wilaya de Tizi Ouzou, à l’instar d’Aït El Kaïd ».
    Le président de l’APW effectuait sa visite le jeudi 22 juillet. Il l’avait consacré à la daïra d’Azazga  »accompagné d’une forte délégation ». Il a constaté que les chantiers accusent beaucoup de retard, selon la même source . Il s’est intéressé notamment à l’évitement de la ville d’Azazga sur 12 km au stade Tirsatine de 7500 places au centre culturel d’Azazga  »dont la réalisation a été lancée en 2001 dans le cadre du PCD » et au nouveau siège de la daïra et celui du tribunal d’Azazga.
    Avec cette visite, le nouveau Président de l’APW innove encore une fois du fait que les visites sur le terrain étaient l’apanage traditionnellement du seuil Wali que le président de l’assemblée accompagnait avec les directeurs de l’exécutif (directeurs de Wilaya). Il avait déjà innové en organisant une série de rencontres hors du cadre traditionnel des sessions ordinaires ou extraordinaires de l’APW.(BMS – Lire et commenter)  

gif740bouzeguene 

Algérie-Kabylie-société: 1er Festival de la robe Kabyle les 30 et 31 juillet au village Ihamziene d’Illoula Oumalou (Tizi-ouzou) - 29 juillet 2010 - La robe kabyle sera à l’honneur vendredi et samedi à Ihamziene à l’occasion d’un festival que lui dédie ce juillet2010_29_ihemzienevillage de la commune d’Illoula Oumalou, rachedi_juillet2010_230daïra (sous préfecture) de Bouzeguene, Wilaya (département) de Tizi-ouzou, a annoncé un organisateur sur la chaîne deux de la radio nationale algérienne.
    L’événement est organisé par l’association culturelle “TAGMAT” (Fraternité) et le comité de ce village perché  »sur une altitude de 1230m » qui a comme repères les pics de Tizibert à l’Est, Azrou n’thour au sud ,et koukou à l’Ouest, selon une présentation tirée d’un blog qui lui est consacré sur internet.
    Il s’agit du 1er festival en la matière pour lequel les organisateurs ont prévu des activités dans un centre culturel qui sera inauguré à l’occasion, un défilé avec une troupe traditionnelle de tambourinaires, Idhabalene, une conférence sur la robe kabyle et de la danse. Un concours de la meilleure robe est prévue et une invitation publique est lancée avec le souhait de voir les femmes venir avec des robes kabyles.
    La Wilaya de Tizi-ouzou connaît un certain nombre de festivals et ou de fêtes en ce mois de juillet dont certains ont été problématiques. Il s’agit de la fête du bijou d’At Yenni devenue salon du bijou, la fête de la poterie de Maatkas devenue festival de la poterie, la fête du tapis d’At Hichem devenue festival du tapis.(BMS – Lire et commenter)  

Bouzeguene-At Sidi Hand Ouali-santé: Alerte au risque de maladies à transmissions hydriques dans un quartier du village At Sidi Hand ouali – 29 juillet 2010 – juillet2010_29_atmizareUne alerte au risque de maladies à transmissions hydriques (typhoïde et choléra) est lancée dans un quartier du village At Sidi Hand Ouali (At Mizare), a-t-on appris de sources concordantes d’habitants de ce village de la commune de Bouzeguene (Wilaya de Tizi-ouzou).
    Le risque est posé par un mélange suspecté entre les eaux usées et le réseau d’alimentation en eau potable dans un endroit du quartier Ath Ouadda (qaurtier bas), a-t-on indiqué de même source.
   Le maire de Bouzeguene  »a été saisi officiellement par une lettre pour qu’il use de son autorité pour faire intervenir les services concernés », ont indiqué deux jeunes qui l’ont déposée mercredi rencontrés devantr le siège de la mairie.
   Le village dépend presque entièrement de l’alimentation en eau potable à partir du réseau Aderdar à partir d’un réservoir surplombant le village Ihitoussene et un autre construit récemment au lieu dit Tasqamacht. Les habitants ont délaissé les deux sources qui avaient fait leur bonheur jadis: La source de Tijounane et celle d’El Qalaa dont l’eau se perd dans la nature.(BMS – Lire)  

Ait Sidi Amar Oulhadj – portrait :Bahia MOHAMMEDI: La poésie berbère dans les globules (Rediffusion) - 29 juillet 2010 – Une_bahiaLa poésie, me disait un ami, c’est dans les globules. Pour une analyse poétique, on attendrait plus fouillé, mais comme argument, c’est incomparable. Bahia Mohammedi, est de celles pour qui la poésie ne doit rien à l’exotisme mais tout à la sensibilité.
      ” Beaucoup de mes poèmes me viennent spontanément, parfois en faisant le ménage ou en me réveillant le matin. Je dois aussitôt, les répéter et les écrire pour éviter de les perdre.” Nous a-t-elle fait remarqué.
    Dans La quasi-totalité des poèmes qu’elle a écrits, elle a utilisé tous les vestiges nécessaires pour accuser la tyrannie des traditions. Elle a fouillé dans les fins fonds du terroir et a souligné avec raffinement la culpabilité de l’homme. Ces thèmes sont à la fois sensibles, beaux et mais aussi empreints de cruauté…La femme, la misère, la séparation, l’exil, l’abandon, le souvenir, etc. le tout narré dans une poésie berbère raffinée, claire et simple.
    Pour Bahia, son siècle et son pays  lui servent de modèle. Elle a participé dans plusieurs festivals locaux et régionaux. Son passage dans la chaîne câblée de Berbère Télévision lui a permis un regain de notoriété. Que de dignité! Que d’amour!, que d’espoir! Son œuvre est une sorte de miroir; le chœur, massif et populaire, tient le rôle principal avec en prime un cachet social et révolutionnaire. Bravo Bahia.(Kaci Kamel – Lire)

reporter2

Kabylie-traditions: L’invitation générale à la traditionnelle fête de l’ascension d’Azur Nethor lancée pour vendredi 30 juillet – 28 juillet 2010 – azru_nethor_28juillet2010Une invitation générale à la traditionnelle fête de l’ascension d’Azur Nethor est lancée pour vendredi 30 juillet. Trois villages les Ath Atsou ,Zoubga et Ath Adelli, célèbrent cette fête traditionnelle les trois premiers vendredis de chaque mois d’août de chaque année, en organisant chacun, à tour de rôle, une grande Ouaâda (offrande).
    Parce que le Ramadan, mois de jeun pour les musulmans est attendu vers le 11 ou 12 août, le premier village  organisera son offrande cette année le vendredi 30 juillet. Il sera certainement suivi par une autre fête similaire le 6 août avant que le mois de ramadan n’arrive au prochain vendredi. Ce qui devrait pousser deux villages soit à co-organiser l’événement le 6 août ou que l’un d’eux le fasse un autre jour de semaine.
    L’ascension d’Azru Nethor n’a pas quelque chose d’extraordinaire par rapport aux autres f^tes traditionnelles en Kabyliue sinon qu’elle permet aux gens de faire une sortie en haute montagne du Djurdjura, découvrir de grands espaces naturels et non pullués, et se retrouver autour d’un bon couscous, fruit de la générosité des trois villages. Kabylie News vous propose à nouveau un reportage effectué sur les lieux en 2006 à travers lequel vous découvrirez, avant de vous y rendre, quelques facettes de cette tradition et l’itinéraire à suivre pour y parvenir.(BMS – Lire avec vidéo et commenter)  

Kabylie-chant-ONDA: Le nouvel album de Lounis Ait Menguellet piraté selon Echourouk - 27 juillet 2010 - Le nouvel album de Lounis Ait Menguellet, Lounis_25juillet2010 »Tawriqt Taccebhant (La feuille blanche), aurait été piraté au premier jour de sa sortie, a rapporté le journal Echourouk dans son édition du mardi 27 juillet.
mai2010_aitmenguellet_bentaha     Le journal en langue arabe, à la large audience, citait dans son article des sources dignes de foi, pour affirmer qu’un groupe de personnes à l’identité inconnue est derrière ce piratage, provoquant le déplacement à Tizi-ouzou d’une équipe de l’ONDA (office national des droits d’auteur) pour y saisir des milliers d’exemplaires qui ne portaient pas les timbres de l’office. L’album est proposé sous forme de CD et de cassette pour le prix respectif 120 et 90 dinars.
    Le piratage d’œuvre est courant à Tizi-ouzou comme ailleurs. Les outils technologiques et l’anarchie dans le commerce aidant, aucune oeuvre n’y échappe que ce soit dans le chant, le cinéma ou le logiciel informatique. Dans le chant une autre forme de piratage est dénoncée par Lounis Ait Menguellet depuis des années. Il s’agit de la reprise d’oeuvres d’anciens chanteurs sous le faux couvert de best-of (le meilleur de…) et ou d’hommages.(BMS – Lire et commenter) 

Kaci ABDMEZIEM-Chronique: Contre qui elle va jouer ?!… – 27 juillet 2010 - Hassan , le benjamin de la famille, l’aîné de mes soucis, est un fan de la JSK. Il connaît abdmeziem2par cœur la liste des joueurs, l’âge de chacun d’entre eux et l’emplacement qui leur convient le mieux sur le terrain. Quand il suit, à la télévision ,  un match de cette équipe , il atteint un degré de concentration tel que je me demande parfois par quel miracle l’écran n’implose pas pour lui permettre d’aller sur le terrain fusiller le goal de l’équipe adverse et pulvériser ses bois. En père égoïste, j’ai souvent agi pour attiédir cette ardeur me disant comme ça que si mon rejeton consacrait un dixième d’une telle attention à ses cours de mathématiques il serait en mesure, à l’heure qu’il est, d’inventer une équation algébrique nouvelle.
agoulmime_27juillet2010    Hassan est né à Alger. Ce n’est donc pas de ce côté-là que je dois chercher pour comprendre son engouement pour les Canaris. Est-ce l’effet des berceuses kabyles dont je reconnais l’avoir gavé ? Peut-être ! Mais pourquoi donc chercher à savoir ?
    Comme tous les mordus de foot mon fils lit la presse pour se tenir au courant. Cela améliore son arabe et son français. Mais, ce faisant,  Hassan glane des informations à caractère strictement politique à propos desquelles il demande parfois, à table, des  éclaircissements.
    -Papa, c’est quoi ce GPK dont parlent les journaux ?
    Je donne à mon fils quelques éléments de réflexion sur la question. Il réfléchit un moment. Puis, rapide comme l’éclair, il va à l’essentiel.
    -Mais, papa, contre qui, dans ces conditions, elle va jouer, la JSK  ? (Kaci ABDMEZIEM – Lire et commenter

Kabylie-société-traditions: Fête ou festival à Ath Hichem: qui va aller au tapis ? – 27 juillet 2010 - Il y  a comme de la résistance au village at hichem d’At Yahia, at_hicham_27juillet2010_tapis375de la région de Ain El Hammam (Tizi-ouzou) ou la fête traditionnelle du tapis est menacée ou courtisée (c’est selon) par un festival qui apporte des sous mais confiés à un administrateur (commissaire) et ses hommes pour les gérer, au lieu des subventions traditionnelles que reçoivent le mouvement associatif local et le comité du village, poussant ces derniers à décider de bouder, si l’on en croit les échos rapportés par la presse dont le Soir d’Algérie.
    A première vue, la bataille est gagnée par  le festival dont l’affiche placardée à Tizi-ouzou annonce l’événement et son ouverture en grandes pompes mardi 27 juillet. Mais selon Le Soir d’Algérie une déclaration datée du 28 juin signée par le comité de village d’Aït Hichem, partie prenante habituelle dans l’organisation de la fête du tapis déclare  »ne pas participer au comité d’organisation du festival parce que n’ayant pas été associé ni consulté sur le projet et notamment sur la désignation du commissaire, l’élaboration du règlement intérieur et l’élaboration du projet de fiche technique. La même position est affichée par l’APC (assemblée locale) d’Ait Yahia et pour des raisons identiques. (BMS – Lire la suite et commenter)

   reporter2

Kabylie-Bouzeguene-société: Thaâwint Laz ou la source qui donne l’appétit (faim) dans une forêt de Bouzeguene (Correction) - 26 juillet 2010 - Le témoignage est très hadjnordione170_26juillet2010crédible et indiscutable: l’eau qui jaillit des entrailles de la terre à Thaâwint Laz donne un grand appétit à ceux qui la boivent. Comme son nom l’indique, Thaâwint Laz, ou la source qui talabavrid375_26juillet2010donne faim ou l’appétit (le terme  »Laz » s’intérprétant en kabyle par  »avoir faim » ou  »avoir de l’appétit »), est située à quelques encablures de Tamghit, à Ad’rar, la forêt du nord de la localité de Bouzeguene (aarch Ath Yedjar, Wilaya de Tizi-ouzou).
     »C’est nous qui l’avons baptisée ainsi », a affirmé Hadj Nordine qui se rappelle du temps où avec d’autres jeunes comme lui alors, dans les années 70, ils buveaient de cette eau pour voir leur appétit s’agrandir de façon extraordinaire.  »Je me souviens comment un jour on a mangé même la peau d’une pastèque parce qu’on a bu l’eau de cette source », a précisé Hadj Nordine qui nous a donné une carte détaillée des sources de la région du nord de Bouzeguene dont certaines ont disparu de nos jours.
    La révélation d’utilité publique de la qualité de cette eau devrait inciter les malades atteints du syndrome  »anorectique ou anorexique (perte d’appétit) » à s’y intéresser. Hadj Nordine affirme que la source existe toujours. Toutefois, les candidats au voyage devraient s’y rendre à pied à partir de l’actuel complexe sportif d’Imoughlawen. Ils devraient marcher au moins deux kilomètres à pied pour y parvenir. Bon voyage.(BMS – Lire et commenter)  

Kaci ABDMEZIEM – Chronique: Le Blog de la fureur  – 26 juillet 2010 – Déçu de n’avoir pas obtenu son dû- ou un peu plus- cet ami, qui se croyait naïvement figurer sur la abdmeziem2liste des chouchous du Système, se mit en tête de montrer de quel bois il se chauffait. Je sais à peu près la nature des jurons qu’il a dû proférer entre ses dents. Je sais aussi le genre de phrases que sa cervelle, travaillée par la fureur , a dû concevoir.
    -Ah ! Les Salauds ! Ils me le payeront ! Je vais les descendre en flammes ! Ils ne savent pas à qui ils ont affaire !Ils verront ce qu’ils verront, ces fumiers ! Et j’en passe,  pour rester dans les convenances.
gazon_26juillet2010    Mais comment faire ? Oui , comment et que faire pour consommer à chaud sa vengeance ?
    -J’ouvre un blog et je dénonce la racaille !
    L’idée merveilleuse est aussitôt  mise en application. Et mon ami  se jette, à corps perdu , dans le nouveau rôle qu’il se découvre , celui de pourfendeur du Régime.  Aucune des personnes avec qui il avait eu affaire et qu’il soupçonnait d’avoir fait partie du complot dirigé contre lui  ou même , simplement, de n’être pas intervenu en sa faveur n’est épargnée. Aidé par une plume magnifique trempée dans de l’acide sulfurique il détruit,  jour  après jour, fausses réputations et institutions de façade. Passe le temps.  Puis, un jour,  le blog de mon ami s’arrête. Je l’appelle aussitôt.
    -Wach, Khô ? Qu’est ce qui se passe ? Ton blog a disparu ! Tu n’as plus rien à dire ? Tu baisses les bras ?
    Mon ami observe une pause à l’autre bout du fil. Il m’apprend ensuite  qu’il a effectivement arboré le drapeau blanc.
    -Ecoute, vieux ! A chaque fois que je critique quelqu’un il obtient une promotion !!Tu ne veux tout de même pas que je fasse de tous les crétins d’Algérie de hauts cadres de la Nation  !!!! (Kaci ABDMEZIEM – Lire et commenter) 

Algérie-politique-partis: Énigmatique silence du FFS sur une information jetant le doute sur le limogeage ou non de Karim Tabbou - 26 juillet 2010 - Le Front des forces socialistes (FFS) observe un énigmatique silence sur une information jetant le doute sur le limogeage ou non du premier secrétaire Karim Tabbou, rapportée par kabyle.com, dévoilant ainsi un style de communication identique à celui que le parti de Hocine Ait Ahmed critique lorsqu’il s’agit des autorités algériennes qui s’en distinguent.
ffs_26juillet2010    La page d’accueil du site du FFS n’offrait encore lundi matin aucune information sur le sujet alors que même le blog  ffs1963 (Algérie Politique), qui lui est proche, pressait le parti de Hocine Ait Ahmed de publier un démenti.  »A mon avis, la direction du Parti doit adresser un démenti au webmaster (de kabyle.com, ndlr) en expliquant qu’au FFS le remaniement et non pas le limogeage d’un premier secrétaire se fait dans un cadre statutaire », écrit El Mouhtarem.  »Par ailleurs, le FFS doit démentir l’information pour éviter la spéculation des journaux qui dévierait le parti de sa mission principale (actuelle), celle d’«apporter l’appui et les moyens nécessaires à la réussite de la conférence d’évaluation », a-t-il ajouté.
    Devant le silence du FFS, c’est kabyle.com qui est revenu sur le sujet pour reconnaître qu’il s’est fait mener en bateau.  »La rédaction de Kabyle.com a reçu une fausse déclaration envoyée par ffsffs1963@gmail.com », révèle le texte du propriétaire de kabyle.com, Stéphane ARRAMI, qui s’est distingué quelques jours auparavant par la publication d’une liste de militants du MAK de Bouira, présentés comme démissionnaires du mouvement de Ferhat Mehenni, alors qu’ils s’apprêtaient à participer à l’université d’été du MAK au village Tizi n’Semlal (Adekar-Béjaia). Il a reconnu avoir balancé l’information sans la vérifier. Les gens du MAK ont promis de ne pas en rester là.(BMS – Lire et commenter) 

   reporter2

Algérie-politique-presse: Mustapha Hammouche pas d’accord avec Ziari sur les autonomistes Kabyles (Revue de presse) – 25 juillet 2010 – Le chroniqueur du journal algérien Liberté, Mustapha Hammouche, ne partage pas les vues presse_libertedu Président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Abdelaziz Ziari, sur les autonomistes Kabyles menés par Ferhat Mehenni qui a proclamé un gouvernement provisoire kabyle en exil le 1er juin dernier à Paris (France).
    Si l’institution parlementaire s’est posé la question de  »savoir pourquoi des Algériens en sont arrivés à ne voir d’issue à leurs aspirations que dans l’autonomie de leur région (…) elle aurait  »alors découvert peut-être que le régionalisme d’État est bien plus attentatoire à l’unité nationale qu’un mouvement autonomiste local », a estimé M. Hammouche dans une chronique intitulée  »Ziari, le régime et le régionalisme », publiée dimanche 25 juillet.
    M. Hammouche a formulé un certain nombre de critiques sur le fonctionnement de l’APN pour rejeter celles de Ziari à l’endroit des autonomistes.  »Car enfin, parler de régionalisme dans l’Assemblée actuelle, en présence du gouvernement dans sa composition actuelle, c’est parler de la corde dans la maison d’un pendu », écrit-t-il.  »Car, c’est justement parce que l’institution parlementaire est désarmée par la logique tribale salim_25juillet2010et régionaliste du pouvoir dont elle dépend qu’elle n’a pas osé poser la problématique du régionalisme constitutif du système de pouvoir national. Elle ne s’est pas, non plus, demandé pourquoi le régionalisme, historiquement présent dans la culture politique nationale, a été érigé et assumé, depuis une décennie, comme base de promotion politique et sociale », a-t-il ajouté.(BMS – Lire et commenter)

Tiziouzou-APW: L’APW de Tizi-ouzou tient une session ordinaire sur l’éducation, l’université et le budget supplémentaire les 28 et 29 juillet – 25 juillet 2010 – mars2010_05_apwL’Assemblée Populaire de la Wilaya (APW, assemblée départementale) de Tizi-ouzou tiendra une session ordinaire sur l’éducation, l’université et le budget supplémentaire les 28 et 29 juillet, annonce une source officielle.
    L’ordre du jour comprend l’examen et adoption du Budget Supplémentaire 2010, la présentation du Plan Quinquennal de Développement 2010-2014, une communication du directeur de l’éducation sur la Préparation de la rentrée scolaire 2010-2011 et une autre du recteur de l’université sur la Préparation de la rentrée universitaire 2010-2011, a précisé la même source.
    L’APW de Tizi-ouzou est dirigée par Mahfoudh Bellabes du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD, opposition) à la suite d’un deal avec les élus du Front de libération national (FLN) pour diriger l’APC (mairie) du chef lieu de Wilaya, d’après la presse locale. Le FFS qui traditionnellement dirigeait avec une bonne majorité ces deux assemblées s’est vu placé en minorité.(BMS)  

Kabylie-Chant: Le nouvel album de Lounis Ait Menguellet disponible à Tizi-ouzou – 25 juillet 2010 – Le Lounis_25juillet2010nouvel album de Lounis Ait Menguellet  »Tawriqt Taccebhant (La feuille blanche) est disponible à Tizi-ouzou depuis samedi 24 juillet en CD et en cassette pour le prix respectif 120 et 90 dinars, a-t-on observé.
    Une première écoute de l’album confirme l’attachement de Lounis Ait Menguellet à son style musical que les arrangements, qu’il a attribués à son fils, Djaafar, qui sort en même temps que lui un nouvel album, valorisent un peu plus. Celui qui écoutera les chansons observera un rythme lent à la limite de l’ennui au départ avant d’apprécier davantage le produit et de les trouver assez mélodieuses.
    Il est difficile d’apprécier dès à présent les textes tant  il est apparaît que les allusions et le verbe de Lounis se compliquent davantage à mesure que sa philosophie et son regard sur l’environnement deviennent plus compliqués. Ses admirateurs, habitués par une poésie plus soft et ou simple et qui a fait sa gloire, sont appelés à fournir davantage d’efforts pour saisir tous les sens enfouis dans chaque chanson, dans chaque ver. Une chose est certaine: c’est bon à écouter et la feuille blanche est bien remplie.(BMS – Lire et commenter)   

Algérie-Kabylie: Au tour d’El Watan de tirer la sonnette d’alarme sur la situation de Tizi-ouzou  »Livrée à l’anarchie » (Revue de presse) – 25 juillet 2010 - Le journal El Watan a consacré la une de son édition du dimanche 25 juillet à la elwatan_25_tiziouzou230Aville de Tizi-ouzou et par ricochet à la Wilaya en général pour tirer la sonnette d’alarme sur la situation qui y prévaut rejoignant le journal Liberté qui avait consacré un dossier au sujet il y a moins de 15 jours sous le titre de  »Tizi-ouzou: la ville abandonnée’‘.
     »Des centaines de milliards de dinars ont été débloqués dans le cadre des programmes de développement pour la région, mais la réalité du terrain semble tout autre. Des projets sont toujours en attente de réalisation ou en chantier depuis des années. », écrit
Hafid Azzouzi dans une série d’articles. Il a qualifié de  »catastrophique » la situation de le Nouvelle-Ville de Tizi Ouzou.
tamda740a230     »L’apparition de toutes sortes de banditisme complique le quotidien du citoyen, qui appréhende de se faire braquer à tout bout de champ. Au chef-lieu de wilaya, tout comme au niveau des localités éloignées, le constat est identique dans la mesure où des actes criminels, terroristes ou autres sont très souvent signalés. », ajoute le jeune journaliste d’El Watan.  »La situation sécuritaire conjuguée aux contraintes bureaucratiques pèse négativement sur les investisseurs. », estime
M. Azzouzi
dans un autre article:  »Les investisseurs fuient la région ».
     »Dans les quatre coins de la wilaya, des associations sportives ont dû fermer boutique, laissant une jeunesse exposée aux multiples relents de l’oisiveté. On peut citer entre autres, l’ES Iloula Oumalou, l’US Aït Saïd et d’autres qui ont même déclaré forfait général en milieu de championnat de wilaya », relève pour sa part
H.F dans un article consacré au mouvement associatif qu’il juge en hibernation.
    Le dossier publié sur deux pages de la rubrique actualités comprend un entretien de
MOHAND AKLI AOUDJ, architecte urbaniste, pour qui  »La wilaya a besoin d’un programme de mise à niveau » (BMS – Lire et commenter)  

Algérie-Kabylie-Bouzeguene: Bouzeguene: Tighilt El Fatiha, un lieu-dit où les prières s’exauceraient24 juillet 2010 - Tighilt El Fatiha, ou la colline de la délivrance, est un lieu dit situé à quelques 5 kilomètres au nord de elfatiha_24_juillet2010Bouzeguene (aarch ath yedjar) qui reste de nos jours méconnu bien que dans le passé il ait été un lieu mystique et ou historique, selon les versions obtenues.
    La première version dit que les gens jadis vont à cet endroit pour prier et invoquer Dieu pour trouver des solutions aux problèmes personnels. L’endroit a fini par avoir la réputation d’un lieu où les prières sont exaucées par Dieu, Le tout miséricordieux, sachant que l’endroit ne comprend aucune tombe d’un quelconque saint Ouali pour que les gens crient à un pouvoir surnaturel et qui entrerait alors en auquel cas en contradiction avec les principes de l’islam (Echirk).
    Le seconde version dit que jadis l’endroit permettait de conclure des accords et des réunions entre les aarchs voisins de la région (Bouzeguene, Semaoun etcd..).  »El Fatiha », qui rappelons le, renvoi à une sourate (verset) du Noble Coran, s’imposait alors à chaque conclusion d’assemblée en cet endroit. Il existait jadis tout près d’ici une mosquée dite  »El Djamaâ El Qalâa Tamokrant ». Mais ses traces sont  presque toutes disparues.
    Sur le plan écologique, c’est un endroit tranquille, située au milieu des chemins menant vers les forêts de la région: Tamghit, Adrar Ath Salah, Talla Bevrid, Agoulime Imseguuene. L’endroit gagnerait à être valorisé par l’amélioration de l’axe routier, à l’état de piste actuellement à partir de Bouzeguene, en vue de promouvoir le tourisme climatique. On peut accéder à l’endroit en passant également par Ait Salah.(BMS- Lire et commenter)  

gif740train

infos

cadeau2

notabene

fev2010_comments1

Le poète: N’abusez pas de votre pouvoirA tout abus succède le regret
Vos yeux fermés la victime reste éveillée - priant Dieu qui ne s’Assoupit jamais 

Yahoo!.Google.Voila.El-Watan. Le-Soir.L’Expression.Kabylie News. - RSF - Bouzeguene

kabylieNews_dailymotion

kabylieNews_youtube

 

Kabylie News: page de sauvegarde au 23 août 2010 – BMS

Classé dans : Accueil — Mohand Said Belkacemi @

Yahoo!.Google.Voila.El-Watan.Le-Soir.L’Expression.Kabylie News.- RSF - Bouzeguene

Kabylie News: page de sauvegarde au 23 août 2010 - BMS   dans Accueil kabylieNews_dailymotion

kabylieNews_youtube dans Accueil

Algérie-presse: Le nouveau site d’El Watan risque de pâtir de la condition qu’il pose pour découvrir ses éditions au format PDF- 21 août 2010 -  Le nouveau site web du journal algérien El watan (en français), affiché il y a quelques jours, risque de pâtir de elwatanj_site_aout2010l’exigence d’une inscription qu’il impose pour pouvoir découvrir les versions PDF ou le format des éditions papier. Les versions PDF des journaux sont les plus prisées par les internautes.
     De plus, en choisissant de s’inscrire, vous devez valider un texte qui dit  »J’ai pris connaissance et j’accepte les conditions Générales d’Utilisation » qui renvoi à un autre texte qui dit …  »La page que vous demandez est indisponible ». Il s’agirait des premiers accrocs, de cette nouvelle version du site d’El Watan, comme celui de ne pas découvrir les pages régionales  »Kabylie ».
    Le site comprend quelques nouveautés comme celle l’introduction de l’image pour accompagner les textes en html. Il comprend également une lucarne pour les sondages dont le premier porte sur  »les auditions des ministres par Bouteflika ».  »Pensez vous que les auditions des ministres par Bouteflika puissent avoir un impact positif sur la situation du pays », interroge le premier de ces sondages pour lequel 303 personnes seulement ont voté jusqu’à samedi à midi.
    L’autre nouveauté est celle liée au contacts. Le journal offre la possibilité aux lecteurs de contacter les rédactions centrales mais sans les coordinations régionales ou les journalistes. Elle rappelle une situation identique que pratique le journal El Khabar qui fait que le lecteur ou les sources d’informations ne peuvent contacter directement les journalistes. El Khabar a été interpellé par kabylienews dans un courriel datant de plusieurs mois et à ce jour, aucune réponse n’a été reçue sur le sujet.(BMS – Lire et commenter)  

Syndicat national des journalistes – Communiqué – 21 août 2010 -Le Syndicat national des journalistes informe l’ensemble de la corporation qu’une consœur souffrant d’une leucémie a été transférée d’urgence au Centre Pierre et Marie Curie de l’hôpital Mustapha-Pacha à Alger.
    cheikh_aout2010_said230Son état, jugé critique, nécessite en l’occurrence des dons conséquents de sang et de plaquettes. La mobilisation de tous et de toutes peut soulager les souffrances de notre consœur et, à cet effet, le Syndicat lance un appel pressant pour des dons en urgence. Pour de plus amples informations, contactez-le 0552 256 699. P/ Le Syndicat national des journalistes, le secrétaire général, Kamel Amarni (Communiqué)   

Algérie-Partis-communication: Le blog d’El Mouhtarem (ffs1963.unblog.fr) à la rescousse du FFS dont le site internet reste figé au symbole du parti – 20  août 2010 -Le blog d’El Mouhtarem ou Algérie Politique (ffs1963.unblog.fr) semble jouer de plus en plus le rôle de lien en matière de communication pour le Front des Forces Socialistes (FFS) de Hocine Ait Ahmed, dont le site http://www.ffs-dz.com reste figé au seul symbole d’une main présentant une rose, tout en bleu, sur fond noir.
ffs_26juillet2010    Ainsi, le blog d’El Mouhtarem se met depuis quelque temps à diffuser non plus les positions de la direction nationale du parti mais aussi celles des sections et fédérations, comme il vient de le faire pour la section de Béjaia, à propos de l’annulation d’une conférence que devait animer Khaled Tazaghart dans la soirée du 19 août 2010 sous le thème de “Congrès de la Soummam et son impact politique”, et celle de la Fédération de Tizi-ouzou, qui condamnait  »la violation d’une procédure légale de construction d’une mosquée »juin_29_naanaa1 à Aghribs, le village du chef du parti adversaire en Kabylie, Said Sadi du RCD.
   Contrairement au RCD dont même des députés ont leur propre sites pour s’exprimer, le FFS, dirigé par le Premier secrétaire Karim Tabbou, n’a aucune autre visibilité sur internet alors que cette technologie est le moyen le plus indiqué pour dépasser les difficultés rencontrées avec la presse.(BMS - Lire et commenter).  

BouzegueneNews-presse: Au tour de L’Expression de reprendre de façon inconvenante une photo de Bouzeguene News: Un peu de bon sens messieurs de la presse … 19 août 2010 - Nous avons assisté encore une fois en ce jeudi 19 août à une autre reprise de photo de Bouzeguene News – Kabylie News par un journal algérien, mais qui au lieu d’indiquer simplement son origine en citant l’un des deux sites, a cru bon faire de masquer les visages des personnes illustrant un de nos sujets.
    Pour cette fois, le journal l’Expression, qui pour illustrer un article de notre ami Aomar Mohelebbi intitulé  »Bouffe, Tarawih, galas et loto… », a repris une photo prise au village Thaourirt de la commune de Bouzeguene par Kaci Kamel portant sur  »Une partie de dominos au village de Taourirt ». (BMS – Lire la suite et commenter)

Ihitoussène-Football: Photo souvenir d’une équipe de football des jeunes d’Ihitoussène (FBI cadets) – 19 août 2010 – Les jeunes que vous voyez sur cette photo sont tous, aujourd’hui, adultes et pères de familles. De l’enfance insouciante à l’âge adulte de responsabilité. Les années passent vite mais le souvenir reste indélébile, figé et inoubliable. Nostalgie quand tu nous tiens.
    A l’époque tout le monde était classé à la même enseigne. On était tous modestes mais suffisamment heureux. On jouait au ballon avec nos espadrilles Bata que nos parents nous achetaient à 50 dinars la paire.
    On  jouait deux mi-temps inégales l’une de trente minutes et l’autre d’une heure parfois. je crois qu’une petite touche de nostalgie chaque jour, contribue à nous faire vivre un moment d’évasion quand le présent nous semble moins intéressant, mais, il ne faut pas oublier que le présent qu’on vit, sera à son tour un jour, un passé qui nous donnera de la nostalgie.(Kamel KACI – Lire et commenter)

acceuil1 ci_politique ci_societe ci_culture ci_presse ci_BMS ci_photo ci_monde
ci_videos ci_forum ci_carnet ci_special C'est quoi ou c'est qui BMS? ci_BMS1 ci_utile contact

infos

 Bouzeguene-sports: Des terrains de sports dit  »combinés » au profit de huit villages de la commune de Bouzeguene (Le maire) – 18 août 2010 -Huit villages de la commune de Bouzeguene ont bénéficié de projets de terrains de sports dit 

 »combinés’, permettant la pratique sportive multiple et qui sont en cours de réalisation, a-t-on appris mercredi du président de l’APC, M. Mourad Sadji.
     »Il s’agit des villages Ait Salah, Ait Semlal, Ait Ferrache, Ihitoussene, Tizouyine, Bouzeguene-village, Sahel et Takoucht », a indiqué M. Sadji en précisant que chaque projet coûtera 2 millions de dinars.
    Ces projets inscrits à l’actif de l’APC et qui viennent s’ajouter à d’autres déjà réalisés par la DJS à Ighil Tziboa et Ibouyisfene, devraient encourager la pratique sportive locale. Rappelons que le village de Takoucht s’est distingué récemment en remportant la coupe de Wilaya de Tizi-ouzou de football.
    Les terrains de sports combinés sont appelés ainsi dans le sens où il permettent la pratique de plusieurs disciplines sportives (handball, basket et football à sept). Ils comprennent généralement un terrain en tartan avec une clôture pour le préserver et d’autres commodités. 
    Par ailleurs, tous les villages de la commune au nombre de 24, ont bénéficié de quantités de matériaux de construction, destinées à prendre en charge des travaux limités et d’autres besoins villageois en réparations diverses, selon la même source.(BMS - Lire et commenter)  

Algérie-Histoire: Mise au point de M. Ahmed ARRAD à propos du récent livre  »Si Mohand Saïd raconte Amghar » de M. Akli Mohand Said - 18 août 2010 -  M. Ahmed ARRAD, cadre de l’ex Fédération du F.L.N en France et Secrétaire National à l’Organisation Nationale de Moudjahidine simohandsaid_aout2010a adressé à Kabylie News une mise au point portant sur le livre ‘’ Si Mohand Saïd  raconte Amghar ‘’, publié par M. Akli Mohand Said, officier de l’ALN et fils du chef de la Wilaya 3 historique, le colonel Mohand Oulhadj.
    La mise au point porte essentiellement sur le nom de Ali Chekkal, cité dans une liste de révolutionnaires à qui M. Akli Mohand Said a rendu hommage. A moins qu’il ne s’agisse d’une quelconque erreur liée au processus d’édition, d’un homonyme ou d’un fait historique méconnu, Ali Chekkal renvoie bien à celui du vice-Président de l’Assemblée algérienne, tué dans un attentat  le 26 Mai 1957 à la sortie du stade de Colombes en France.
    Kabylie News vous livre la réaction intégrale de M. Ahmed ARRAD et le mot qui nous est adressé. 
     »Bonjour !
     »Permettez-moi de vous faire parvenir ( pour insertion sur votre site ) de cette mise au point sur un livre qui a paru ces derniers temps et dont la teneur sur un des passages est des plus inquiétants. Avec mes sincères salutations et bon courage pour tout ce que vous faites. Arrad. »(Ahmed Arrad – Le texte intégral à lire)  

Football-JSK-Ahly: Le club égyptien du Ahly se plaint à la CAF et voudrait faire rejouer le match avec la JSK – 18 août 2010 - Le club égyptien du Ahly du ahly_aout2010_180Caire a annoncé officiellement sur son site internet avoir saisi la Confédération africaine de football (CAF) pour se plaindre des conditions qui ont entouré sa rencontre avec la JS Kabylie dimanche à Tizi-ouzou que cette dernière avait remportée par 1 but à 0.
    Le site du AHLY, citant le Directeur général du club, a laissé entendre que le match devrait être rejoué parce que le temps légal de la rencontre ne se serait pas écoulé. Il a ainsi relevé que le jeu a été arrêté à la 85ème minute pour reprendre 10 minutes plus tard alors que l’arbitre n’avait accordé que 4 mn et 10 secondes supplémentaires, faisant que le temps officiel ne ce soit pas terminé, ajoute la même source. Le même responsable note que cela est une violation flagrante de la réglementation et que le match devrait être rejoué.
    Le club égyptien a tiré à boulets rouges sur l’arbitre et le délégué du match. Le Ahly qui a accompagné son texte d’une photo montrant le pare-brise de l’autocar conduisant les joueurs touché par un projectile, a demandé à ses supporteurs de bien accueillir le club kabyle au retour et demande à la Caf à prendre des décisions  »décisives », selon la même source.(BMS – Lire et commenter)     

Bouzeguène – société: Akli Hamza vendeur de chewa – 18 août 2010 – Akli Hamza est avant tout un technicien supérieur en froid et également technicien supérieur en manutention industrielle. Ce n’est pas rien mais malheureusement notre ami est toujours à la recherche d’un emploi stable depuis plusieurs mois. Depuis le début du ramadan, Hamza a choisi une activité nocturne fort lucrative. Il prépare des brochettes de viande grillée sur son barbecue installé sur le trottoir de l’avenue Colonel Mohand Oulhadj à l’intersection de plusieurs cafés.
Notre entretien nous le résumons en ces quelques lignes. Hamza achète chaque jour deux (02) kilos de viande fraîche à (700 DA x2=1400 DA) chez le boucher. Il prépare ses brochettes et juste après la rupture du jeun, il installe son barbecue artisanal et prépare ses braises.
A 20 dinars la brochette, Hamza  tire un bon profit puisque sa marge bénéficiaire se situe entre 1400 et 1600 dinars, autrement dit, notre ami revend  la totalité de ses brochettes pour environ 3000 DA. Beaucoup de jeunes adorent déguster les brochettes de Hamza.
Glissés dans une demi-baguette de pain, les bouts de viande bien grillés et salés à bon escient sont un véritable régal. Il n’ya pas uniquement Hamza qui s’adonne à cette activité puisque on peut répertorier environ une dizaine de barbecues dans ma même rue et à moins de cent mètres. Cette activité se poursuivra jusqu’au dernier jour du ramadan. Bonne continuation
.(Kamel KACI – Lire et commenter)  

Kabylie-transport: Le train Tizi-ouzou -Oued Aissi maintient ses rotations quotidiennes malgré l’absence d’usagers – 17 août 2010 -Le train reliant Tizi-ouzou à la localité proche de Oued Aissi continue à faire ses rotations quotidiennes gare_aout2010_375depuis son lancement fin juin 2010 malgré visiblement le peu ou l’absence d’usagers à transporter, a-t-on appris. Le train fait huit rotations quotidiennes, quatre le matin et quatre l’après midi à partir de 14 heures. A 11 heures le train fait un déplacement jusqu’à Thenia (département voisin de Boumerdes) pour revenir pour quatre rotations Tizi-ouzou-Oued Aissi dans l’après-midi.
    La gare  »Kaf Naadja », du nom d’un marché de caprins, qui aurait existé jadis en cet endroit (Naadja, veut dire chèvre en arabe, thaghat en kabyle), est là, bien belle et  »presque identique à celle de Vérone (Italie) », selon un connaisseur, mais il n’y avait ni usagers, ni activités commerciales à l’intérieur, lors de notre passage mardi vers 11 heures).  »On attend septembre pour que tout démarre », a expliqué un gardien rencontré sur place.
    Pour rallier cette gare ou en sortir, l’usager est face à une situation véritablement problématique. Il faut enjamber la glissière en béton séparant les deux voies de la voie d’évitement de Tizi-ouzou ou parcourir une longue distance avant de parvenir à une passerelle. Pour le moment, aucun fourgon-taxi dont pullule Tizi-ouzou n’y  dépose des gens du fait qu’aucune ligne n’a été créée pour ce faire. Le terminus de Oued Aissi se situe dans une forme de terrain vague avec une clôture sans ouverture sur la route menant vers l’est de la Wilaya qui pourrait permettre éventuellement à des usagers d’y accéder.
    Le train Tizi-ouzou est certainement un investissement qui n’est pas perdu. Il sera certainement utile à l’avenir. Mais il apparaît pour l’heure prématuré. Très prématuré, peut-être, même si le train siffle trois fois, comme le veut la tradition.(BMS – Lire et commenter)  

Kabylie-chant: Aucun ticket ne sera vendu le jour des spectacles de Cheb Khaled et Mohamed ALLAOUA à Tizi-ouzou (communiqué) – 16 août 2010 - »Aucun ticket ne sera vendu kachetel_deces230le jour du spectacle », aussi bien de la star du raï Cheb dec2009_17_nouara210Khaled annoncé pour le 26 août à Tizi-ouzou que du chanteur de variétés kabyle, Mohamed ALLAOUA, le 25 du même mois, prévient un communiqué officiel de la Maison de la Culture Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou.
     »Les billets seront disponibles du 16 au 24 août 2010 au niveau de la maison de la culture », précise le communiqué de la Maison de la culture, qui organise les deux spectacles au niveau du stade Oukil Ramdane, mitoyen de l’établissement. Contrairement à Khaled qui chantera seul de 21 h30 à 00h30, Mohamed ALLAOUA verra Moh AMICHI et MEDANI lui ouvrir vraisemblablement le spectacle.
     De grands noms de la chanson kabyle sont annoncés pour fin août et début septembre (avant l’aid) à la Maison de la culture de Tizi-ouzou. C’est le cas de Lounis Ait Menguellet qui chantera le 28 août avec son fils Djaffar et le 29 du même mois, en solo, dans la grande salle de spectacle de la MCTO. Les deux chanteurs viennent de produire deux nouveaux albums. Nouara, qui est revenue à la chanson, il y a moins d’une année, est annoncée pour le 4 septembre avec BELLALI Fella au grand bonheur des amoureux de la chanson kabyle authentique.
    Taleb Tahar, Rabah OUFARHAT et OUAZIB sont programmés pour le 17 août, LANI Rabah (19 août), Goupe ABRANIS (22 août), Hacene AHRES, SI LEKHEL et FAHEM  (24 août), Mourad GUERBAS, Siham STITI et RAMY (31 août), Aldjia, Ali Amrane et MECHACHE Ramdane (1er septembre), YASMINA et Karim KHELFAOUI (3 septembre), Cherif HAMMANI (7 septembre), Akli Yahiatene et Ahcene Ait Zaim (8 septembre) et enfin Belaid TAGRAWLA (9 septembre).(BMS – Lire et commenter)  

Kabylie-Afrique-Football: Tizi-ouzou attend dans le calme la rencontre de Ligue des champions africaine JSK – Ahly(Le point en milieu de journée) – 15 août 2010 -Aucune signe de tension n’était perceptible pendant la matinée de dimanche à Tizi-ouzou ou les habitants attendent globalement dans le calme la rencontre supporteurJSK_aout2010cheikh_aout2010_said230de Ligue des champions africaine mettant aux prises le club local, la Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK) à celui égyptien du Ahly du Caire.
    La ville affichait un calme ordinaire, comparable à celui des journées pendant lesquelles la JSK recevait ses adversaires du championnat national de football. Les services de sécurité ont déployé en fin de matinée autour du stade du premier novembre, lieu de la rencontre programmée à 22 heures locales (21H00 GMT), un dispositif de surveillance et d’organisation pour parer à tout incident. La nouvelle faisant état de caillassage dans la soirée du bus des joueurs égyptiens, rapportée par des médias, a été confirmée de source officielle mais serait sans grande conséquence pour la tenue de la rencontre. Un communiqué officiel fait état de l’arrestation de l’auteur d’un jet de pierre visant le bus transportant les joueurs du Ahly.
    Aux alentours du stade, de très jeunes adolescents continuaient à revendre des tickets d’entrée pour 300 dinars alors qu’ils les avaient acquis aux guichets d’en face pour 200 dinars. L’un d’eux a indiqué que le prix du ticket risque de  »flamber » à l’approche de la rencontre pouvant atteindre les 700 dinars. Des restaurants-ambulants se mettaient en place vers midi dans le grand parking en face du stade comme ils avaient l’habitude de le faire pour d’autres matchs de la JSK. La circulation automobile commençait en milieu de journée à devenir plus difficile au carrefour proche du stade.(BMS – Lire et commenter)  

barre_unblog_jan

00videos 002bms 00quip 00reps

barre_unblog_jan

Tajmaat_aout2010_sondage

Bouzeguène – chant: Tamazgha sort un nouvel album – 14 août 2010 – Le troisième album de la chanteuse Tamazgha est en vente libre depuis le 04 août 2010. Intitulé « Inigh Anighak », le nouvel album produit par les éditions “Amazigh”, à M’Chedallah, dans la wilaya de Bouira, comprend sept (07)  titres : « Mazal Mazal », « Ferhemtiyi atyahia_aout2010_albumS230Athikchichine », « Mumu Balniw », « Anigh Anighak », « Aken Ithrugh Themziw », « Ayema Azizou » et Atharguith ».
    Des morceaux aussi  riches en rythmes et sonorités  et des testes empreints de profonds sentiments. L’ensemble des titres constitue  un confluent entre la tradition et la modernité.
    « Mazal Mazal » est un hommage à l’équipe nationale et à l’entraineur Rabah Saadane. Le côté sentimental prime   beaucoup plus sur l’engagement. L’ensemble des chansons  sont rythmées à bon escient.
    L’album est produit sous la direction de  Bouzid Uhamu, percussion : Rabah Oukrine ; Chorale : Djilali Hamama-Djidji ; duo avec Rachid Cheikh ; Studio : Rose. Production et distribution : Massi Rezig.(Kamel KACI – Lire et commenter)

Tizi-Ouzou-Environnement: Un ancien Wali parle d’une  »malédiction » qui s’abat sur la ville de Tizi-ouzou (Horizons) – 14 août 2010 -  Un ancien Wali (chef de département)  parle d’une  »malédiction » qui s’abat tiziouzou_aout2010_walisur la ville de Tizi-ouzou devant la situation dégradée dans laquelle elle est plongée, a rapporté le journal public Horizons dans un article signé par son correspondant sur place, Rachid Hamoutène.
    “Je ne reconnais plus la ville de Tizi Ouzou. Je n’avais jamais pensé qu’elle s’était autant dégradée”, a déclaré cet ancien wali nommé à la fin des années 90 à la tête de la wilaya de Tizi Ouzou, selon le journal.  »Tout porte à croire que nos aïeux ont fait quelque chose de mal pour que nous autres, leurs enfants, payons cette malédiction », a ajouté cet ancien habitant  de la ville, a précisé la même source. 
    Dans son article intitulé  »Tizi Ouzou : La ville sombre dans sa hideur », M. Hamoutène note qu’à  »chaque coin de rue et même au niveau des artères principales censées être la vitrine de la ville, les ordures et autres immondices s’amoncellent rebutant le regard et surtout irritant l’odorat. La ville est sale. Sale de par ses chantiers qui n’en finissent jamais sans que l’on daigne prendre les mesures qui s’imposent. En fait c’est la loi du plus fort qui y règne ».
     »Le constat est amer. Et tout le monde s’accorde à le dire. Mais chacun rejette la faute sur autrui », ajoute le journaliste dont l’article vient s’ajouter à une série d’autres consacrés par la presse, notamment El Watan et Liberté, à une situation très problématique dans laquelle la ville de Tizi-ouzou est plongée. Tizi-ouzou a perdu ses attributs de ville pour être un endroit inqualifiable avec des rues transformées en  »souks » (bien au pluriel) et des trottoirs squattés par les tenants de parkings de rues. (BMS – Lire et commenter)

jpg740youtube

Kabylie-Aghribs-religion: Encore un dérapage à Aghribs: le comité de village envisage  »de bannir’ des villageois membres de l’association religieuse - 14 août 2010 – Le comité du village Aghribs, de la Wilaya de Tizi-ouzou, envisage  »de aghribs_mosquee10aoutbannir » des villageois, membres d’une association religieuse, avec qui il est tiziouzou_aout2010_insolite230en conflit sur l’opportunité de construire une nouvelle mosquée alors qu’existe une ancienne dite Sidi Djaffar qui a connu récemment des travaux de rénovation, a rapporté samedi la presse algérienne citant un communiqué.
     Le comité a “pris sa responsabilité pour se débarrasser définitivement de la verrue salafiste” et envisage encore “de recourir aux valeurs de dignité de la Kabylie afin de bannir ces êtres indignes de notre culture, de nos traditions et de notre honneur lors d’une assemblée générale prévue dans quelques jours”, précise le texte du communiqué cité par le journal Liberté, dans un article signé Samir Leslous où celui-ci note que la situation  »tire vers l’excommunication, voire même l’interdiction du village à ces salafistes ».
    Cette situation inédite relèverait toutefois de l’action psychologique, comme l’a noté un autre journaliste, du fait qu’un village ne peut pas  »bannir » tout un autre groupe de villageois de ses terres et de ses biens. Des cas très rares relevant plutôt  »d’excommunication » ont existé dans l’histoire en Kabylie mais concernent des individus et pendant la colonisation au cours de laquelle les gens évitaient sa justice.(BMS – Lire la suite et commenter) 

Kabylie-Ramadan-société: Assister aux galas, prier dans les mosquée ou déambuler dans les rues: tout le monde dehors la nuit à Tizi-ouzou – 14 août 2010 - Jamais la ville de Tizi-ouzou n’a connu un tel déferlement dans la rue que vendredi soir avec des habitants visiblement partagés entre ceux qui vont en grand nombre aux tiziouzou_aout2010_ramadanmosquées (une demie-douzaine), ceux qui déambulent dans les rues et ceux qui vont aux spectacles de la seule salle de la Maison de la culture Mouloud Mammeri.
    Peut être que l’orage qui a éclaté juste à l’Iftar (rupture du jeûne) suivi d’une vague de fraîcheur est pour quelque chose dans cette situation. Il faut dire également que la ville et toute la Kabylie accueille un grand nombre de vacanciers venus d’outre-mer où les veillées nocturnes est dans le domaine du naturel pas seulement pendant le mois du ramadan.
    Tizi-ouzou, qui s’apprête à accueillir un grand match de coupe d’Afrique de football (dimanche) mettant aux prises le club local, la JS Kabylie et le Ahly du Caire, donne un avant-goût de ce que sera le jour  »j ». Elle fait l’objet d’une sollicitude des médias égyptiens mais aussi de France 24 dont on a croisé une équipe au premier rond point du centre ville. Des dizaines de galas sont annoncés tout au long du mois de ramadan (12 août -10 septelbre) à la maison de la culture. même Cheb Khaled devrait être de la partie le 26 août au stade Oukil Ramdane, selon la presse. Il est question également de galas deLounis Aït Menguellet, Akli Yahiatène, Idheflawen, Nouara, Yasmina, Brahim Tayeb, Kaci Boussad, selon Le Soir d’Algérie.
     »La paix est-elle revenue? », est la grande question qui peut être posée également pour dire que les gens semblent rassurés pour sortir ainsi en masse la nuit. Vous pouvez croiser des jeunes mais aussi des vieux, des couples et mêmes des femmes seules avec leurs enfants, déambulants dans les rues. C’est un point positif à inscrire à l’actif de la ville qui évolue pourtant dans une sorte d’anarchie le jour comme l’ont signalé des articles de presse (El Watan, Liberté, Horizons).(BMS – Lire la suite et commenter) 

gif740aghribsbis3

Kabylie-religion-Aghribs-RCD-presse: L’affaire de la mosquée d’Aghribs évoquée largement dans la presse jeudi (Revue de presse) – 12 août 2010 – L’affaire de la mosquée qui a secoué avant hier 10 août le village Aghribs de la Wilaya de aghribs_mosquee10aoutaghribs_liberte_kabylienewsTizi-ouzou jusqu’à provoquer des violences entre les habitants qui se revendiquent de l’ancienne mosquée Sidi Djaffar et d’autres organisés en association qui veulent une nouvel édifice parce que l’ancien ne serait pas au normes religieuses requises du fait qu’il soit situé dans un cimetière, a été évoquée largement par la presse jeudi 12 août.
    Dans un éditorial intitulée  »La messe n’est-elle pas dite ? », Omar Ouali de Liberté parle  »d’entêtement » des membres de l’association religieuse qui  »renvoie qu’à une seule  chose : leur volonté d’importer dans ce village et dans la Kabylie en général un islam salafiste, un islam intégriste qui est aux antipodes de celui adopté par la région depuis des siècles. » M. Ouali dont le parti pris est sans équivoque conclut que  »le combat des jeunes d’Aghribs, contre les convoitises salafistes, quand bien même il se limite à un village, est un acte de résistance républicaine de portée nationale, que d’autres contrées dans ce pays seraient bien inspirées de suivre ».
     »Aghribs : les salafistes provoquent un affrontement », est un autre article signé Yahia Arkat, du bureau de Tizi-ouzou du même journal, dans lequel celui-ci conclut également que ce qui s’est passé à Aghribs est une  »Belle leçon de courage au village où le serment “Jemaâ Liman” triomphe toujours. »
    Djaffar Tamani d’El Watan, dans un article intitulé  »Le village d’Aghribs (Tizi Ouzou) en émoi : L’implantation d’une mosquée sème la discorde », revient sur la genèse de l’affaire en citant le président de l’APC qui avait signé un permis de construire à l’association avant de revenir dessus en l’annulant. Plus prudent, Tamani relève  »l’extrême gravité » de l’affaire  »puisque, pour la première fois dans les annales de la vie religieuse en Kabylie, un différend éclate autour d’une construction, dont le nom, « ldjamaâ », signifie l’entente et le rassemblement », écrit-il.(BMS – Lire la suite et commenter)  

Algérie-presse-éthique: Liberté pique une photo sur une vidéo de Kabylie News et la signe par D.R - 12 août 2010 -Le journal algérien Liberté a piqué encore une fois une illustration de Kabylie News sans le signaler à ses lecteurs. Le journal a procédé à une capture d’écran sur une vidéo de Kabylie News diffusée sur Youtube et consacrée à l’inauguration jeudi dernier de la mosquée Sidi Djaffar au village Aghribs (Tizi-ouzou).
     Le journal a illustré l’article de Yahia Arkat (Liberté de jeudi 12 août) portant sur des violences au même village Aghribs en procédant à une capture d’écran pour obtenir une photo de l’évbénement mais qui sera signée D.R. Cet acte, qui n’est pas dutout éthique laisse supposer que le photographe de Liberté s’est rendu sur les lieux alors que ce n’est pas le cas visiblement.
    Kabylie News, qui ne cherche aucune forme de paiement de ceux qui voudraient reprendre ses photos et ses articles dans la presse écrite algérienne, exclusivement (les sites internet exclus), revendique toutefois le droit d’être cité comme source avec un lien de renvoi sur la page ou la photo puisée du blog, dans la version internet des journaux qui le reprennent.(BMS)

Kabylie-sagesse: La leçon de Cheikh Said Ayadjar en matière de prétention religieuse – 11 août 2010 – On raconte à la zaouia de Tifrit at Oumalek (Idjeur) qu’un jour, un pauvre monsieur d’un village voisin, s’est laissé aller à une grande colère jusqu’à répudier sa pauvre femme. Une fois la colère disparue, le pauvre homme revient à la réalité des choses, aux bambins… aux regrets.
    Il s’en alla voir Cheikh Said Ayadjar, savant religieux et amusnaw reconnu pour son verbe percutant et sa sagesse, qui enseignait alors à Timâamart Sidi Mhand Oumalek de ce village de l’actuelle commune d’idjeur, qui lui trouva un issue légale (une fetwa, si vous voulez) pour reprendre son épouse. Il lui enjoint la condition de préparer un dîner aux gens du village. Ce que la pauvre bonhomme se mettait à préparer avant d’apprendre que les villageois ont décidé de ne pas aller à ce dîner sous prétexte que le repas n’est pas licite (pas halal) tout comme l’épouse qu’il voulait reprendre.
    La nouvelle parvient vite à Cheikh Said Ayadjar qui prit son mulet pour se rendre sur place. Sur son chemin il demanda à un Ahaddad (maréchal-ferrant) de ferrer un sabot de son équidé et de lui remettre le second fer à cheval avec ses clous. Arrivé au village concerné, il trouva du monde à Tajmâat (la place du village). Il trouva un monde respectueux qui vint le saluer mais aussi curieux qui ne tarda pas à l’interroger sur la raison de sa présence ici.(BMS – Lire la suite et commenter

Kabylie-Religion-société: La Zlabia à 240 DA le kg, les dattes à 550 et … Tizi-ouzou qui prie et qui va chanter (Point de situation) – 11 août 2010 -La ville de Tizi-ouzou, enfin, si on doit continuer à l’appeler ainsi, n’est pas que dans tous ses rahma375états seulement comme l’avaient révélée récemment Liberté et El Watan. Elle est entrée dans l’insolite tous azimuts avec l’arrivée mercredi du premier jour du Ramadan, le mois sacré de carême pour les musulmans.
 kabylienews_imene_sara2010   Premier fait insolite que Kabylie News a relevé: le gâteau oriental qu’on attribue aux tunisiens, la Zlabia, est à 240 dinars le kilogramme soit une hausse de près de 80 pour cent par rapport à l’année dernière. Il faut dire que les vendeurs de Zlabia se font rares (un ou deux dans toute la ville). Les dattes, ce fruit du sud du pays ou du Sahara, lié également au ramadan, ont atteint 400 dinars le kg, pour la qualité moyenne et 550 dinars pour la qualité un peu plus meilleure. Le plus insolite encore est que les gens achètent et se plaignent alors qu’il n’est pas recommandé de faire les deux choses à la fois.
    Je vous raconte le reste dans le désordre. Ce n’est pas que je veux en rajouter mais c’est parce que, voyez vous, c’est la chaîne même devant les bouchers au prix de 720 à 750 dinars le kg de viande bovine avec os mais bien de chez-nous. La viande indienne congelée n’est pas arrivée encore et celle sèche (achedluh) est à 850 DA le kg. Le lait est introuvable aux première heures de la matinée. Le lait de vache, caillé ou pas, est à 60 dinars le litre. Les fruits et légumes s’arrachent.(BMS -Lire la suite et commenter)  

jpg_Idabalen740

Kabylie-religion-Aghribs: Affrontements au village Aghribs quelques jours après l’inauguration d’une ancienne mosquée rénovée – 10 août 2010 - Le village Aghribs, de la Wilaya de Tizi-ouzou, a connu des affrontements entre habitants aghribs_mosquee10aoutlundi en fin d’après midi liés à un problème de mosquée qui ne semble pas faire l’unanimité parmi eux, a indiqué une source locale sous couvert de l’anonymat. Ils ont été confirmé par le journal en ligne Tout sur l’Algérie.
    La source qui a contacté Kabylie News a précisé que les affrontements sont intervenus lorsque le groupe opposé à la construction d’une nouvelle mosquée s’est attaqué au lieu où sont élevés les piliers du projet du lieu de culture musulman envisagé par l’association religieuse du village. Il y aurait des blessés, selon les mêmes sources.
    Ces affrontements interviennent quelques jours seulement après l’inauguration de l’ancienne mosquée dite Sidi Djaffar qui a connu des travaux de rénovation. L’inauguration s’est déroulée jeudi dernier dans une ambiance festive en présence du Dr Said Sadi du RCD mais aussi du représentants de l’administration des affaires religieuses et du coordinateur des Zaouia (écoles coraniques), Hadj meziane Idjeri. Ce qui ne pouvait être interprété que comme une caution à l’option de l’ancienne mosquée. Les membres de l’association défendent le projet d’une nouvelle mosquée parce que l’ancienne serait illicite du point de vue religieux car construite à l’intérieur d’un cimetière. Ce qui a aurait été prohibé selon une interprétation faite d’un hadith du prophète (SAW).(BMS – Lire avec tout le dossier)  

 Kabylie-télévsion-BRVT: Kamel Tarwihth prépare la sortie de son film  »Yetccur woul » sur l’émigration en octobre prochain - 10 août 2010 -Kamel Tarwihth, le comédien originaire de Bouzeguene et vedette de premier plan parmi les kamal_tharwiht_aout2010animateurs en France de berbère télévision (BRTV), prépare la sortie en octobre prochain de son film  »Yetccur woul » (Le coeur et plein ou La coupe est pleine) sur l’émigration.
    C’est un film qui évoque  »le problème de l’immigration et celui de l’héritage, ainsi que d’autres problèmes de la Kabylie », a indiqué Kamel Tarwihth à la dépêche de Kabylie, révélant ensuite une partie de la trame qui tourne autour  »d’un sans papiers qui part d’ici (Algérie, ndlr), laissant sa femme enceinte, espérant améliorer leur situation en un où deux ans. aitahmed_bentaha_aout2010Mais arrivé en France, ce fut la déception, car il n’est pas arrivé à avoir les papiers (carte de séjour). Tandis que lui souffrait de l’exploitation, son fils naquit et grandit, se sentant orphelin jusqu’à l’âge de 8 ans. Finalement, la seule solution qui reste au jeune homme pour régulariser sa situation, en France, c’est de contracter un mariage avec une vieille femme. Mais pour cela, il doit d’abord divorcer avec «la mère de son fils», ce que cette dernière refuse, du moins dans un premier temps. Le suspense de la suite est laissé à la sortie du film.
    BRTV prépare  »un très bon programme varié pour ce mois de Ramadhan, avec des feuilletons, des sketchs, des émissions et du cinéma. Avec comme nouveauté cette année, des films de Karaté de Bruce lee dont les dialogues seront doublés en kabyle, ce qui nous l’espérons, plaira à nos téléspectateurs. Il y aura également des émissions spéciale cuisine, ceci en plus d’un grand hommage aux maîtres de la chanson kabyle », a indiqué M. Tarwihth (Ah le kabyle et le français quand on les mélange!).(BMS – Lire et commenter)

Sports – Bouzeguene – CSIghil Tizi Boa: Chérifi Thiziri : Deux médailles l’une en argent et l’autre en bronze au championnat arabe de Beyrouth (Liban) – 9 août 2010 - Chérifi Thiziri joueuse des échecs au club sportif Ighil (C.S.I) s’est déplacé dernièrement à Beyrouth (Liban) pour prendre part au championnat arabe des jeux  d’échecs des petites catégories.
    14 pays ont pris part à ce championnat ; il s’agit de l’Algérie, de Syrie, de Jordanie, de l’Egypte, de l’Iran, de l’Irak, de l’Arabie Saoudite, de la Palestine, de Tunisie, du Maroc, des Emirats arabes unis, du Liban, du Qatar, et du Koweït.
    Thiziri du C.S Ighil qui a représenté l’Algérie par équipe en compagnie d’Afgoun Dihya de l’E.S.T.O, ont obtenu, chacune, une médaille d’argent et une médaille de bronze. Elles ont joué contre des nations huppées en matière de moyens telles le Liban, la  Syrie, l(Irak, les Emirats et la Jordanie. Bravo Thiziri.(Kamel KACI  -Lire et commenter)  

Kabylie-tradition-Folklore: La troupe des Idabalen de Si Rabah de Frikat - 9 août 2010- Nous avons saisi l’occasion d’une rencontre impromptuedefault avec Si rabah et sa troupe des idabalene de Frikat, des tambournaires traditionnels de Kabylie, à Tizi-ouzou, pour l’interroger sur ce métier qui semble revenir en force.
Si Rabah tenait à affirmer l’attachement de sa troupe au chant traditionnel kabyle loin de genres qui peuvent indisposer les familles. Dans sa présentation de la troupe, il exprime le choix fait par sa troupe de l’option de préservation et de promotion du folklore kabyle exclusivement. La troupe est constituée de cinq personnes. Ils sont tous de Frikat, de la région de Draa El Mizane, Wilaya ou département de Tizi-ouzou.
Un vieux monsieur qui apparaît sur la vidéo n’est qu’un sympathique admirateur des idhabalen que nous avons pris en photo avec eux. Une traduction de l’entretien vous sera faîte très bientôt
(BMS – Lire avec vidéo et commenter) 

Canada – Ait Ikhlef – Douce nostalgie: Mettouchi Hadj  El Mahfoud : de Bouzeguene au Canada, le cœur ne change pas ! – 9 août 2010 -Fidèle à sons sens inné de la relation humaine, notre ami Mettouchi Hafid dit Hadj El Mahfoud nous a gratifié d’un gentil mot du Canada où il se trouve chez sa famille depuis deux mois. Il a la nostalgie du bled et cela se comprend chez cette personne douée d’une grande sensibilité.
Ce doyen des P/APC de Kabyle, et peut-être même du pays, nous a en effet privé de sa silhouette débonnaire qu’il traînait allégrement chaque jour dans les rues de Bouzeguene saluant et faisant la bise aux passants de sa connaissance. Je vous en livre le contenu avec, en prime, des photos que cet élégant Monsieur nous a fait parvenir avec le message.
Cela nous donne l’idée de faire les portraits des élus qui ont présidé aux destinées de notre commune depuis l’indépendance.  En attendant, nous souhaitons un excellent séjour à notre ami ainsi qu’à sa famille et à tous les algériens vivant en terre d’émigration en les assurant   que, bien que loin, ils n’ont jamais été aussi près de nous ….Ce pourquoi l’équipe rédactionnelle de Kabylie News ne ménage aucun effort pour informer notre communauté émigrée de ce qui se passe dans les villages de la Kabylie profonde. Nous saisissons cette occasion pour remercier nos lecteurs qui sont de plus en plus nombreux à nous lire partout
.(Hammoum Salem – Lire et commenter)

Igreb – Illoula Oumalou: Circoncision de  cinq enfants à Igrib (Illoula oumalou) - 9 août 2010  - Le comité de village d’Igreb dans la  commune d’Illoula Oumalou, a organisé, samedi dernier,  une grande fête en l’honneur de cinq enfants qui ont bénéficié d’une circoncision collective.
    A cette occasion, le stade Matico d’Igreb a été le  théâtre d’une grande fiesta qui a réuni toute la population du village. Une waada a été organisée sous la bénédiction de l’imam du village et cela devant les cinq enfants réunis au milieu de leurs parents. A midi, les invités et les habitants du village ont pris part au déjeuner préparé pour la  circonstance.
houra_2010_deces230    Par ailleurs,  une  Timechret a été organisée par les villageois. En effet, trois taureaux ont été immolés, la veille, puis dépecés avant d’être répartis  en plusieurs parts égales et distribués aux villageois. Un membre du comité de village nous a appris que la date du 07 août 2010, rappelle  celle du 07 août 1959, date de  la déportation par l’armée française de  toutes les personnes valides de sexe masculin vers un camp militaire pour les empêcher de rejoindre les rangs de l’ALN.
    Dans la soirée de dimanche, un gala a été organisé au stade matico. Une  pléiade de  jeunes a animé la soirée artistique. La star de la chanson kabyle, Siham Stiti, invitée d’honneur du village, a chanté, en non-stop, quatre chansons tirées des profondeurs de notre terroir.(Kaci Kamel – Lire et commenter)

Algérie-politique-FFS: Pas de grands changements dans un nouveau secrétariat national du FFS approuvé par Ait Ahmed - 8 août 2010 - Les mai_05_ffs_taboumembres du précédent secrétariat national du Front des Forces socialistes (FFS) ont été  »globalement » maintenus dans une nouvelle équipe désignée par Karim Tabbou en concertation avec Ait Ahmed et rendue publique dimanche par le blog ffs1963.
     »J’ai procédé à la désignation de ce secrétariat conformément aux dispositions statutaires et en concertation avec le président du parti M. Hocine AIT AHMED », écrit Tabbou dans ce qui est vraisemblablement un message aux militants, diffusé intégralement par le blog proche du parti de Hocine Ait Ahmed administré sous le pseudonyme de El Mouhtarem..
     »Vous remarquerez que la nomination du secrétariat national intervient 4 mois après la fin de mon 1er mandat à la tête de l’exécutif du parti alors que le président du parti a proposé l’organisation d’une conférence nationale d’évaluation à laquelle nous attachons une importance décisive. Vous remarquerez aussi que j’ai maintenu globalement en postes les responsables du précédent secrétariat tout en aménageant les missions de chacun; par ailleurs huit cadres du parti font leur entrée dans l’exécutif. Je pense sincèrement qu’ils ne seront pas de trop au vu des objectifs fixés par le parti et j’espère que nous travaillerons plus et mieux pour répondre aux exigences de la situation politique, économique et sociale du pays », ajoute Tabbou qui qualifie de  »difficile et complexe » le contexte national.(BMS- Lire et commenter) 

gif740aghribs

Kabylie-société-tourisme: A la découverte du paisible lieu-dit Sidi El Hadi de Bouaouen (Idjeur, Tizi-ouzou) - 8 août 2010 -  Il est des endroits comme celui du lieu-dit Sidi El Hadi , du village de Bouaouen de la commune d’Idjeur, à l’extrême est de la wilaya de Tizi-Ouzou, qui restent méconnus (trop peut être), alors qu’ils sont des espaces où les gens peuvent s’y rendre pour boire de l’eau fraîche mais aussi aussi humer le parfum de la forêt dans la quiétude, la paix et la fraîcheur en plein mois d’août.
    Au delà des traditions et croyances anciennes, qui sont rattachées au mausolée de Sidi El Hadi, auxquelles chacun est libre de croire ou non, l’endroit reste réellement exceptionnel et mérite d’être visité, seul ou en famille. Les gens du village de Bouaouen n’y verraient aucun inconvénient pourvu que ceux qui s’y rendent respectent les règles de bonne conduite et de propreté des lieux, a affirmé une source locale, qui a rappelé que le village avait organisé justement il y a quatre années une zerda réunissant deux mille personnes à l’occasion de la restauration du tombeau du saint ouali Sidi El-Hadi, pour faire connaître l’endroit.
    Pour s’y rendre, il faut prendre le chemin de Bouzeguene et ensuite du lieu-dit Assis Ousserdoune. Au croisement de route du lieu-dit Takharoubt, il faut prendre l’axe allant vers Idjeur et non celui de Bouzeguene. Il faut poursuivre toujours plus haut jusqu’au village Tifrit Ath Oumalek. Ensuite à un croisement de route il faut aller vers la gauche au delà du village de Bouaouen pour aboutir à une clairière dans la forêt et apercevoir à gauche le tombeau de El Hadi au pied de chaînes certainement centenaires.(BMS – Lire la suite et commenter – Avec vidéo)

Kaci ABDMEZIEM- chronique: Hôte ou Occupant ? – 8 août 2010 -Le 22 janvier 1957 les membres du  Comité de Coordination et d’Exécution issu du Congrès de La Soummam  se réunissaient à Alger pour étudier les modalités de mise en œuvre de la fameuse grève des huit jours qui devait montrer au monde de quel côté se rangeaient les Algériennes et les Algériens. Abane Ramdane, Larbi Ben M’hidi  et Benyoucef Ben Khedda arrêtèrent la date du 28 janvier pour le début de la grève.
    Pour assurer le succès de cette grève qui devait faire des villes d’Algérie des villes mortes le CCE appela la population à constituer des réserves de denrées pour ne pas avoir à mettre le nez dehors pendant huit jours. Du 22 janvier au 28 du même mois les citoyens, opérant en catimini , vidèrent les étagères des boutiques et, au jour J , chaque foyer avait son stock stratégique pour tenir une semaine voire un mois .
    La grève eut un succès immense dont prit acte la dixième assemblée générale de l’ONU.
    Depuis le début du mois d’Août 2010 les citoyens, libres depuis 1962 , sont bruyamment partis  à l’assaut des petits commerces , des superettes et des grandes surfaces . Ils raflent tout .Ustensiles, vaisselle, semoule, pruneaux, raisins secs, thon en conserve, tomate concentrée, thé, amandes, cacahuètes, sucre interverti, S’men ,épices et j’en passe …et j’en passe.
aghribs_bentaha    Il se rend  même sur les marchés internationaux pour ramener tout se qui se mange. De la viande indienne , de la mayonnaise française,  des friandises turques. Est-ce à dire qu’un remake de la grève des huit jours se prépare ?
    Je n’ai eu aucun tract annonçant pareille chose.  Tout ce que je sais c’est que le Ramadan est dans les parages. Est ce contre lui qu’on se prémunit ? Mais , se prémunit-on contre un Hôte ? Ou y voit-on un méchant Occupant ? (Kaci ABDMEZIEM – Lire et commenter)

Tizi-ouzou-administration – Etat-civil: le prénom Maylis interdit à l’état-civil de la mairie de Tizi-Ouzou - 7 août 2010 -Hamid Chekabi, le sympathique éleveur de miel d’Azazga n’en revient pas encore de la mésaventure qu’il a vécue cette maylis_07aout2010_250semaine au service de l’état-civil de Tizi-Ouzou où l’on  refuse catégoriquement d’inscrire son nouveau-né de sexe féminin sous le prénom de Maylis au motif que ce dernier prénom ne figure pas dans la nomenclature des noms proposés par l’administration. Idem pour le prénom Nadine, également indésirable dans cette mairie du chef-lieu où un responsable de ce service aurait, selon notre interlocuteur, brandi les textes pour justifier son refus.
    Selon Mr Chekabi, le commis de l’état aurait référé à une « récente circulaire de la justice » pour justifier son refus. Chose démentie par le chef de service d’une administration voisine qui dit tout ignorer de cette fameuse directive en relevant au passage que ce genre de correspondance est du ressort exclusif du ministère de l’intérieur dont l’unique référence en la matière est un lexique datant de 1981.
    Plus grave encore, selon toujours notre interlocuteur, même le prénom Kahina n’est pas accepté s’il n’est pas affublé de la particule « El » ( El Kahina) synonyme de «  la Kahina  » ou encore Djida ( El Djida) ! Seuls les prénoms anciens comme Fadhma, Fatima .. échapperaient à cette sommation administrative !
    Pis encore, et en guise de réponse à ses interrogations on lui aurait répliqué, toujours d’après lui,  qu’il n’avait pas «  à chercher à comprendre ».
    Décidé à jouir entièrement du droit d’attribuer à son enfant le prénom de son choix qui est aussi celui de toute sa famille et trouvant …(Hammoum Salem – Lire la suite et commenter)  

Kabylie- Religion – RCD : Le village Aghribs organise une  »Waâda » (fête populaire) pour son ancienne mosquée Sidi Djaffar (Développement)5 août 2010 – Une fête traditionnelle a été organisée jeudi 5 août au village Aghribs, au nord-est de la Wilaya de Tizi-ouzou, en célébration du saint wali local, Sidi Djaffar, et sididjaffar375pour marquer  »l’union » du village autour de l’ancienne mosquée, qui a connu des travaux de restauration, rejetant ainsi le projet de nouvelle mosquée dont les travaux sont à l’arrêt et qui étaient revendiquée par une association légalement constituée d’enfants du même village.
    Ce qui est marquant au cours de cette journée restera sans conteste la caution donnée désormais et officiellement par le secteur des affaires religieuses à l’option de l’ancienne mosquée en y déléguant un représentant de sa direction de Wilaya à cette fête et la présence surtout du coordinateur des Zaouia (écoles coraniques traditionnelles) de la Wilaya, Hadj Meziene Idjeri. Ils sont intervenus devant la foule nombreuse, qui s’est déplacée sur les lieux, pour appeler à l’union et au pardon et pour stigmatiser les actes menant à la division, en allusion aux membres de l’association.
    Said Sadi, le chef du rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) et enfant du village, était bien entendu en vedette à l’occasion de cette fête. Il est intervenu dans le même sens et comme l’ont fait auparavant également, le maire d’Aghribs, Yermeche Rabah et deux imams, le plus jeune officiant au village et l’autre, plus vieux venant d’Iflissen.
    La messe est donc dite pour le bras de fer engagé par les opposants au projet d’une nouvelle mosquée et ceux de l’association qui le défendait. Tous les intervenants ont critiqué l’option de nouvelle mosquée l’associant à une idéologie qui est  »loin des traditions du village et de la Kabylie ».(BMS – Lire la suite avec photos et vidéos 

Maraghna-Illoula Oumalou: Rencontre sur la chanson kabyle moderne du 5 au 7 août au village Maraghna - 5 août 2010 -Le village de Maraghna, dans la commune d’Illoula Oumalou, vibrera, ce week-end, (les 5, 6 et 7 août), au rythme d’une rencontre sur la chanson kabyle moderne. C’est un grand rendez-vous culturel qui sera sans doute dédié aux grands chanteurs  kabyles des années 50 à ce jour.
abdelli_30juillet2010230    Le coup d’envoi de cette manifestation sera donné ce jeudi 5 août à Maraghna, village qui a vu naître le grand mélomane de la chanson moderne kabyle, Ferhat Mhenni dit Ferhat Imazighen Imula.
Co organisé par l’association culturelle « Tanekra » et le comité de village d’Illoula Oumalou, cette manifestation est supervisée par le ministère de la culture, la direction de la culture, l’APW de Tizi Ouzou et l’APC d’Illoula Oumalou.
L’objectif de cette rencontre est de faire découvrir de jeunes talents de la musique et de la chanson moderne et d’œuvrer à leur promotion.
Des compositeurs, des éditeurs, des chansonniers, des universitaires seront chargés d’animer des conférences débats et des ateliers de musique. L’événement  qui est unique en son genre, s’annonce grandiose et les amoureux de la chanson kabyle moderne (et même classique) seront nombreux au rendez-vous
.(Kamel KACI – Lire et commenter)  

Algérie-histoire: Ihitoussene: un projet de musée et de stèle pour raconter la glorieuse histoire du village – 4 août 2010 -Ihitoussene veut réapproprier son histoire et la préserver pour les générations futures. Pour ce faire, le village situé à quelques encablures à l’est de Bouzeguene (Wilaya de Tizi-ouzou, Algérie), a lancé un projet d’importance et inédit, du moins dans la région. Il s’agit d’un musée portant sur l’histoire de ce village, méconnue par le grand public mais qui s’avère glorieuse. Le village a été un pourvoyeur d’armes à la résistance algérienne comme celle menée par Llala Fatma N’soumer. Des documents et des témoignages l’attestent.
    Cet aspect est ignoré par le grand public, ce village n’étant connu que pour son métier ancestral lié à la forge. Le village des Ihhadden (les forgerons), dit-on. Le village aux sept enclumes  »sebâa zvar », disent d’autres, en kabyle. Il faut dire que les ihitoussene ont investi 17 wilayas de l’est du pays mettant également leurs savoir-faire à la disposition de l’économie rurale.
     »On essaiera à travers ce musée de restituer cette histoire » de résistance qu’un projet de Maison de l’artisanat  »fer forgé et armes anciennes d’Ihitoussene », pourtant inscrit dans le plan quinquennal 64-69, aurait pu faire connaître, s’il avait été réalisé. Ce projet qui prévoyait 39 emplois devait être construit à l’endroit où fut érigé un siège d’une entreprise de bâtiment (ENCOBAB, aujourd’hui dissoute), devenu de nos jours celui du célibatorium de la police à Bouzeguene, a indiqué M. Salem Hammoum, membre actif de l’équipe travaillant à titre bénévole pour la réalisation du projet. Les Ihitoussene ignorent pourquoi les responsables d’alors avaient détourné de sa vocation le projet prévoyant 39 emplois (les documents l’attestent) pour y implanter à la place l’ENCOBAB.(BMS- Lire la suite et commenter)

jpg740youtube  

Kaci ABDMEZIEM- Chronique: Les inepties…. 3 août 2010 - Je ne sais pas ce que vous pensez de cette importation très controversée de viande indienne destinée à garnir la meïda du Ramadhan 2010.J’ai comme l’impression que les décideurs se sont encore, comme d’habitude, mis les doigts dans le nez pour la simple raison qu’ils ne connaissent pas leur peuple, ne le fréquentent pas et qu’ils fraient dans des eaux différentes de celles où barbotent les Algériennes et les Algériens.
Pour les gens de ma génération il sera impossible de consommer du bœuf indien. Mais pourquoi ? me direz vous.
Parce que cela romprait le lien spirituel et sentimental qui nous lie à ce pays. Parce que cela détruirait en nous Mangala fille des Indes , Mother  India et autres films que nous avons vus et revus mille et une fois sans nous lasser et que nous reverrions encore avec un immense plaisir.
Parce que nous gardons aussi le souvenir de Gandhi, cet être frêle et immense à la fois qui a chassé les Anglais par la force de la non violence. Comment manger de la vache sacrée en pensant au Mahatma ce petit bonhomme aux lunettes rondes , toujours assis en tailleur, torse nu , côtes saillantes  qui a fait la Révolution en jeûnant ?(
Kaci ABDMEZIEM – Lire la suite et commenter

Kabylie-religion: La communauté d’Aghribs convie à une Waâda jeudi 5 août - 3 août 2010 -   »La communauté d’Agfribs » convie à une Waâda (un repas waada_couscoustraditionnel gratuit) pour jeudi 5 août à l’occasion de l’inauguration dans le village du même nom de  »sa mosquée ancestrale Sidi- Djaffar » qui a connu des travaux de restauration.  »Par cette magnifique réalisation, notre village a indéniablement contribué à la sauvegarde de nos traditions de plus en plus menacées par une idéologie rétrograde que des groupes d’aventuriers, émargeant à des fonds occultes, tentent de répandre à travers toute la Kabylie », indique ce qui est vraisemblablement un communiqué synthétisé par le Soir d’Algérie sous les initiale de R. N.
Le village Aghribs, wilaya de Tizi-ouzou, avait défrayé la chronique fin décembre 2009 – début d’année 2010 lorsqu’une opposition s’y est exprimée violemment contre des travaux de construction d’une nouvelle mosquée menés par l’association religieuse locale pour se conformer, d’après ses membres, aux règles religieuses en la matière parce que l’ancienne mosquée est mitoyenne d’un cimetière.  Visiblement le conflit reste d’actualité à lire la terminologie utilisée dans cette invitation ou communiqué cité en référence
.(BMS – Lire le dossier)

Kabylie-religion: La Zaouia de Sidi Mhand Oumalek de Tifrit Ath Oumalek s’agrandit – 2 août 2010 – Une grandiose nouvelle structure, à caractère socio-religieux, est venue agrandir les 22 et 23 juillet dernier Timâamart  (Zaouia) de Sidi Hand Oumalek (école coranique traditionnelle) du village Tifrit Ath Oumalek, de la commune d’Idjeur, de l’est de la Wilaya (département) de Tizi-ouzou (haute Kabylie, Algérie).
    L’inauguration officielle a donné lieu à deux jours de festivités qui sont passés sans trop de  »bruit » malgré 11 bêtes immolées et un couscous général servi à près de 15.000 visiteurs, a assuré le vice-président de l’association qui gère les lieux, M. Saadi Touadi.  »Nous n’avons pas voulu volontairement donner un éclat outre mesure à cette fête parce qu’il est difficile de gérer des événements pareils avec plusieurs risques », a-t-il expliqué.
    Le projet a été construit au prix d’efforts qui se sont étalés sur plusieurs années, coûtant quelques plus de cinq milliards et cinq cent millions de centimes, provenant de bienfaiteurs notamment d’El Fennaye (Béjaia) auquel le village est resté très attaché par des liens historiques, selon la même source.
    L’ancienne structure de la Zaouia dont la mosquée originelle et ses dépendances, qui ont fait des dizaines d’années durant la gloire de ce qui était appelée Timâamart n’Sidi Hand Oumalek, et où avaient activé des savants religieux comme cheikh Said Ayadjar, qui a marqué par sa sagesse ce village, a été préservée et bien entretenue visiblement.
    La Zaouia, qui comprend désormais deux grandes salles de prières, une bibliothèque et un projet de salle informatique, pourrait accueillir des séminaires et autres rencontres d’importance régionale, voire nationale. Les membres de l’association sont conscients de cette évolution et des perspectives qu’elle offre. Ils comptent bien travailler dans ce sens, a assuré M. Saadi. Autrement, c’est beaucoup trop pour un simple village de quelques centaines d’habitants.(BMS – Lire et commenter)

Bouzeguene-solidarité: Double appel du croissant rouge algérien dans la perspective d’actions de solidarité lors du mois de Ramadhan - 3 août 2010Un double appel a été lancé par le comité local de Bouzeguene du croissant rouge algérien dans la perspective d’organiser des actions de solidarité à l’occasion du mois de ramadan.
    Le premier appel, lancé le 11 juillet avec l’assemblée populaire communale, vise à sensibiliser les âmes charitables pour soutenir l’ouverture d’un restaurant gratuit  »Rahma » par des dons en taure et en espèces en contactant le comité ou le service social de la commune. Le restaurant sera ouvert au niveau de la cantine scolaire de Bouzeguene.
    Le second appel s’adresse sous forme d’avis daté du 25 juillet les parents démunis intéressés de faire participer leurs enfants à une campagne de circoncision collective le 27ème jour du ramadan. Ils sont invités à inscrire leurs enfants au siège du comité en se présentant munis d’un extrait d’acte de naissance de l’enfant.  »Tous les frais sont à notre charge », assure le comité du CRA dans son avis.(BMS – Lire et commenter)

jpg740tiziaout

 Kabylie-société:  Les trois mousquetaires des dominos de Lemsella (Par Houri Tahar) - 1 août 2010 –  Et dire que le jeu de dominos est à l’origine un jeu de société chinois ! Peu importe son origine, mais en Kabylie, il demeure le jeu de société le lemsella_1eraout2010_taharplus pratiqué depuis la nuit des temps. Surtout chez les personnes d’un certain âge…ou si vous préférez « d’un âge certain » !
Dda 3achour, Dda Vussa3d et Dda Cherif “Le trio inséparable du jeu” font partie de ces meilleurs et fidèles joueurs. En les observant, coiffés de leurs bérets basques, on se croirait quelques parts au sud de la France, dans le pays Basque. Ou alors, quand ils s’abandonnent à leur jeu, cela nous fait penser aux vieux grecs dans leurs cafés qui ressemblent tellement à ceux de la Kabylie. Même l’ambiance est quasiment la même : cris, éclats de rire, jovialité et énervement. Tout compte fait, c’est la méditerranée.
Les caprices du temps ne les ont jamais empêché de pratiquer leur jeu favoris. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, il y seront de la partie. En hiver, ils aménagent une place à l’épicerie du village, une petite table, des chaises ou quelque chose qui y ressemble, un jeu de dominos, un tapis, un crayon et un bout de papier pour les scores et le le tour est joué.
En été, par contre, ils se mettent dehors en fin d’après-midi; tout en profitant de la fraîcheur, ils s’abreuvent en sirotant leur limonade ou leur jus de fruits. A l’heure de leurs rendez-vous, quel sacrilège que celui de les retenir sous un quelconque prétexte ! Après tout, ils sont en retraite. Ils ont assez donné pour la terre et pour ceux qui la peuplent. Leurs mains de paysans, avec des doigts rugueux comme un tronc d’olivier, n’ont-t-il pas le droit de caresser ces petits éléments blancs qui ressemblent à des morceaux de sucre. Tout blancs et lisses.(Houri Tahar – Lire la suite et commenter) 

Mokrane Ait Lounes – réflexion : L’énigme de l’aveugle, du sourd et du muet – 1 août 2010 – Cette réflexion est une énigme. C’est l’histoire d’une famille frappée par ci_mokraneune malédiction, lorsque y viennent au monde trois garçons. Lainé est aveugle, le cadet sourd et le benjamin muet.
   Depuis ce jour, ils ne se sont jamais entendus, chacun le justifiant par son fait. L’aveugle dit “je ne peux être d’accord car je ne vois pas ce que vous faites”. Le sourd dit: “je ne peux être d’accord car je n’entends pas ce que vous dites”. Le muet aurait peut être des choses à dire mais cela reste une énigme.
   Depuis des générations cela a toujours été ainsi. Aucun d’entre eux n’a trouvé de solutions. Et vous ?Celui qui résoudra cette énigme je lui offrirai la suite de la légende berbère : « la lame du peuple ».(Mokrane Aït Lounes – Commenter)

Kabylie-tradition: La Tsevyitha de Tifrit n’Ath Oumalek  n’aurait pas été une réussite (blogueur du village) - 1 août 2010 – La Tsevyitha, ou la grande fête tifrit_1eraout2010traditionnelle du village Tifrit n’Ath Oumalek, qui s’est déroulée les 22 et 23 juillet, n’aurait pas été réussie, si l’on en croit l’auteur d’un blog de ce village de la commune d’Idjeur (de la région de Bouzeguene, Wilaya (département) de Tizi-ouzou.
     »La foule attendue n’a pas été au rendez-vous. Les discours et commentaires si prometteurs censés valoriser l’événement ce sont révélés trompeurs », a précisé Tifrit.info dans un un commentaire où il s’interrogeait sur la responsabilité de cette situation.  »Beaucoup de questions doivent êtres posées, ou peut être, nous sommes habitués à rester inertes, cloués dans notre contemplation évasive ».
    La fête aurait été gachée également par  »le décès d’un sexagénaire originaire d’El kseur (Bejaia) au sein de la Zaouïa, la nuit du samedi au vendredi, instaurant un climat morose à l’événement », a ajoutré la même source.(BMS – Lire et commenter )

jpg740train 

Kabylie -chant: Lounis Ait Menguellet rend un hommage particulier à son fils Djaffar et affirme que son nouvel album  »vient du cœur » – 30 juillet 2010 - Le chanteur Lounis Ait Menguellet a rendu un hommage particulier dans une émission radiophonique sur la chaîne 2 à son fils Djaffar et affirme que s’il ignore si son nouvel album, tawriqt tacebhant (La feuille blanche) plaira ou non au public, celui-ci doit savoir que ce qu’il a offert  »vient du cœur ».
Lounis_25juillet2010    Lounis Ait Menguellet, qui était interrogé longuement par Rabah de la chaîne 2, a indiqué que son fils Djaffar s’est investi beaucoup dans les arrangements pendant trois mois pour valoriser l’album alors qu’il préparait en même temps le sien.  »Il a fait le plus difficile et moi je ne venait au studio que pour placer les voix », a ajouté Lounis Ait Menguellet, qui a souligné également le rôle joué par son autre fils, Tarik dans la préparation des traductions du livret qui accompagnera l’album et celui de sa fille pour les photos. C’est une mère de famille, une artiste-peintre et une  »très très bonne photographe », a asszuré Lounis Ait Menguellet.
abdelli_30juillet2010230   Le chanteur a expliqué que tout au long de ses 40 ans de carrière, il s’interrogeait à chaque fois qu’il produisait un nouvel album, si celui-ci plaira ou non au public mais qu’en définitive, pour lui, l’essentiel est qu’il ne chante que ce qu’il aime, ce qu’il ressent et ce qu’il apprécie. Il a ajouté que tant qu’il sera inspiré il continuera à produire de nouveaux albums.  »Certains s’imaginent que je ne fais que des chansons dans ma vie oubliant que je suis comme tout le monde affrontant les exigences quotidiennes et les difficultés », a indiqué Lounis Ait Menguellet pour expliquer la longue période de cinq ans au cours de laquelle il n’a pas produit de nouvel album
.(BMS – Lire et commenter 

Kabylie-société: L’olive aura sa fête avec une première édition en décembre 2010 à Ifigha promet le président de l’APW de Tizi-ouzou – 30 juillet 2010 – L’olive aura sa fête avec une première édition en décembre 2010 à Ifigha, a annoncé le olivier_30juillet2010président de l’Assemblée Populaire de la Wilaya (APW) de Tizi-ouzou, Mahfoudh Bellabes, cité par une source officielle.
    L’annonce a été faite à l’occasion d’une visite du président de l’APW (RCD) aux villages de Moknéa et d’Aourir, dans la commune d’Ifigha, a précisé la même source qui a indiqué que M. Bellabas veut voir ces deux villages classés  »comme patrimoine culturel de la wilaya de Tizi Ouzou, à l’instar d’Aït El Kaïd ».
    Le président de l’APW effectuait sa visite le jeudi 22 juillet. Il l’avait consacré à la daïra d’Azazga  »accompagné d’une forte délégation ». Il a constaté que les chantiers accusent beaucoup de retard, selon la même source . Il s’est intéressé notamment à l’évitement de la ville d’Azazga sur 12 km au stade Tirsatine de 7500 places au centre culturel d’Azazga  »dont la réalisation a été lancée en 2001 dans le cadre du PCD » et au nouveau siège de la daïra et celui du tribunal d’Azazga.
    Avec cette visite, le nouveau Président de l’APW innove encore une fois du fait que les visites sur le terrain étaient l’apanage traditionnellement du seuil Wali que le président de l’assemblée accompagnait avec les directeurs de l’exécutif (directeurs de Wilaya). Il avait déjà innové en organisant une série de rencontres hors du cadre traditionnel des sessions ordinaires ou extraordinaires de l’APW.(BMS – Lire et commenter)  

gif740bouzeguene 

Algérie-Kabylie-société: 1er Festival de la robe Kabyle les 30 et 31 juillet au village Ihamziene d’Illoula Oumalou (Tizi-ouzou) - 29 juillet 2010 - La robe kabyle sera à l’honneur vendredi et samedi à Ihamziene à l’occasion d’un festival que lui dédie ce village de la commune d’Illoula Oumalou, rachedi_juillet2010_230daïra (sous préfecture) de Bouzeguene, Wilaya (département) de Tizi-ouzou, a annoncé un organisateur sur la chaîne deux de la radio nationale algérienne.
    L’événement est organisé par l’association culturelle “TAGMAT” (Fraternité) et le comité de ce village perché  »sur une altitude de 1230m » qui a comme repères les pics de Tizibert à l’Est, Azrou n’thour au sud ,et koukou à l’Ouest, selon une présentation tirée d’un blog qui lui est consacré sur internet.
    Il s’agit du 1er festival en la matière pour lequel les organisateurs ont prévu des activités dans un centre culturel qui sera inauguré à l’occasion, un défilé avec une troupe traditionnelle de tambourinaires, Idhabalene, une conférence sur la robe kabyle et de la danse. Un concours de la meilleure robe est prévue et une invitation publique est lancée avec le souhait de voir les femmes venir avec des robes kabyles.
    La Wilaya de Tizi-ouzou connaît un certain nombre de festivals et ou de fêtes en ce mois de juillet dont certains ont été problématiques. Il s’agit de la fête du bijou d’At Yenni devenue salon du bijou, la fête de la poterie de Maatkas devenue festival de la poterie, la fête du tapis d’At Hichem devenue festival du tapis.(BMS – Lire et commenter)  

Bouzeguene-At Sidi Hand Ouali-santé: Alerte au risque de maladies à transmissions hydriques dans un quartier du village At Sidi Hand ouali – 29 juillet 2010 – Une alerte au risque de maladies à transmissions hydriques (typhoïde et choléra) est lancée dans un quartier du village At Sidi Hand Ouali (At Mizare), a-t-on appris de sources concordantes d’habitants de ce village de la commune de Bouzeguene (Wilaya de Tizi-ouzou).
    Le risque est posé par un mélange suspecté entre les eaux usées et le réseau d’alimentation en eau potable dans un endroit du quartier Ath Ouadda (qaurtier bas), a-t-on indiqué de même source.
   Le maire de Bouzeguene  »a été saisi officiellement par une lettre pour qu’il use de son autorité pour faire intervenir les services concernés », ont indiqué deux jeunes qui l’ont déposée mercredi rencontrés devantr le siège de la mairie.
   Le village dépend presque entièrement de l’alimentation en eau potable à partir du réseau Aderdar à partir d’un réservoir surplombant le village Ihitoussene et un autre construit récemment au lieu dit Tasqamacht. Les habitants ont délaissé les deux sources qui avaient fait leur bonheur jadis: La source de Tijounane et celle d’El Qalaa dont l’eau se perd dans la nature.(BMS – Lire)  

Ait Sidi Amar Oulhadj – portrait :Bahia MOHAMMEDI: La poésie berbère dans les globules (Rediffusion) - 29 juillet 2010 – La poésie, me disait un ami, c’est dans les globules. Pour une analyse poétique, on attendrait plus fouillé, mais comme argument, c’est incomparable. Bahia Mohammedi, est de celles pour qui la poésie ne doit rien à l’exotisme mais tout à la sensibilité.
      ” Beaucoup de mes poèmes me viennent spontanément, parfois en faisant le ménage ou en me réveillant le matin. Je dois aussitôt, les répéter et les écrire pour éviter de les perdre.” Nous a-t-elle fait remarqué.
    Dans La quasi-totalité des poèmes qu’elle a écrits, elle a utilisé tous les vestiges nécessaires pour accuser la tyrannie des traditions. Elle a fouillé dans les fins fonds du terroir et a souligné avec raffinement la culpabilité de l’homme. Ces thèmes sont à la fois sensibles, beaux et mais aussi empreints de cruauté…La femme, la misère, la séparation, l’exil, l’abandon, le souvenir, etc. le tout narré dans une poésie berbère raffinée, claire et simple.
    Pour Bahia, son siècle et son pays  lui servent de modèle. Elle a participé dans plusieurs festivals locaux et régionaux. Son passage dans la chaîne câblée de Berbère Télévision lui a permis un regain de notoriété. Que de dignité! Que d’amour!, que d’espoir! Son œuvre est une sorte de miroir; le chœur, massif et populaire, tient le rôle principal avec en prime un cachet social et révolutionnaire. Bravo Bahia.(Kaci Kamel – Lire)

reporter2

Kabylie-traditions: L’invitation générale à la traditionnelle fête de l’ascension d’Azur Nethor lancée pour vendredi 30 juillet – 28 juillet 2010 – azru_nethor_28juillet2010Une invitation générale à la traditionnelle fête de l’ascension d’Azur Nethor est lancée pour vendredi 30 juillet. Trois villages les Ath Atsou ,Zoubga et Ath Adelli, célèbrent cette fête traditionnelle les trois premiers vendredis de chaque mois d’août de chaque année, en organisant chacun, à tour de rôle, une grande Ouaâda (offrande).
    Parce que le Ramadan, mois de jeun pour les musulmans est attendu vers le 11 ou 12 août, le premier village  organisera son offrande cette année le vendredi 30 juillet. Il sera certainement suivi par une autre fête similaire le 6 août avant que le mois de ramadan n’arrive au prochain vendredi. Ce qui devrait pousser deux villages soit à co-organiser l’événement le 6 août ou que l’un d’eux le fasse un autre jour de semaine.
    L’ascension d’Azru Nethor n’a pas quelque chose d’extraordinaire par rapport aux autres f^tes traditionnelles en Kabyliue sinon qu’elle permet aux gens de faire une sortie en haute montagne du Djurdjura, découvrir de grands espaces naturels et non pullués, et se retrouver autour d’un bon couscous, fruit de la générosité des trois villages. Kabylie News vous propose à nouveau un reportage effectué sur les lieux en 2006 à travers lequel vous découvrirez, avant de vous y rendre, quelques facettes de cette tradition et l’itinéraire à suivre pour y parvenir.(BMS – Lire avec vidéo et commenter)  

Kabylie-chant-ONDA:Le nouvel album de Lounis Ait Menguellet piraté selon Echourouk- 27 juillet 2010 -Le nouvel album de Lounis Ait Menguellet, Lounis_25juillet2010 »Tawriqt Taccebhant (La feuille blanche), aurait été piraté au premier jour de sa sortie, a rapporté le journal Echourouk dans son édition du mardi 27 juillet.
mai2010_aitmenguellet_bentaha     Le journal en langue arabe, à la large audience, citait dans son article des sources dignes de foi, pour affirmer qu’un groupe de personnes à l’identité inconnue est derrière ce piratage, provoquant le déplacement à Tizi-ouzou d’une équipe de l’ONDA (office national des droits d’auteur) pour y saisir des milliers d’exemplaires qui ne portaient pas les timbres de l’office. L’album est proposé sous forme de CD et de cassette pour le prix respectif 120 et 90 dinars.
    Le piratage d’œuvre est courant à Tizi-ouzou comme ailleurs. Les outils technologiques et l’anarchie dans le commerce aidant, aucune oeuvre n’y échappe que ce soit dans le chant, le cinéma ou le logiciel informatique. Dans le chant une autre forme de piratage est dénoncée par Lounis Ait Menguellet depuis des années. Il s’agit de la reprise d’oeuvres d’anciens chanteurs sous le faux couvert de best-of (le meilleur de…) et ou d’hommages.(BMS – Lire et commenter) 

Kaci ABDMEZIEM-Chronique: Contre qui elle va jouer ?!… – 27 juillet 2010 -Hassan , le benjamin de la famille, l’aîné de mes soucis, est un fan de la JSK. Il connaît par cœur la liste des joueurs, l’âge de chacun d’entre eux et l’emplacement qui leur convient le mieux sur le terrain. Quand il suit, à la télévision ,  un match de cette équipe , il atteint un degré de concentration tel que je me demande parfois par quel miracle l’écran n’implose pas pour lui permettre d’aller sur le terrain fusiller le goal de l’équipe adverse et pulvériser ses bois. En père égoïste, j’ai souvent agi pour attiédir cette ardeur me disant comme ça que si mon rejeton consacrait un dixième d’une telle attention à ses cours de mathématiques il serait en mesure, à l’heure qu’il est, d’inventer une équation algébrique nouvelle.
    Hassan est né à Alger. Ce n’est donc pas de ce côté-là que je dois chercher pour comprendre son engouement pour les Canaris. Est-ce l’effet des berceuses kabyles dont je reconnais l’avoir gavé ? Peut-être ! Mais pourquoi donc chercher à savoir ?
    Comme tous les mordus de foot mon fils lit la presse pour se tenir au courant. Cela améliore son arabe et son français. Mais, ce faisant,  Hassan glane des informations à caractère strictement politique à propos desquelles il demande parfois, à table, des  éclaircissements.
    -Papa, c’est quoi ce GPK dont parlent les journaux ?
    Je donne à mon fils quelques éléments de réflexion sur la question. Il réfléchit un moment. Puis, rapide comme l’éclair, il va à l’essentiel.
    -Mais, papa, contre qui, dans ces conditions, elle va jouer, la JSK  ? (Kaci ABDMEZIEM – Lire et commenter

Kabylie-société-traditions: Fête ou festival à Ath Hichem: qui va aller au tapis ? – 27 juillet 2010 - Il y  a comme de la résistance au village at hichem d’At Yahia, at_hicham_27juillet2010_tapis375de la région de Ain El Hammam (Tizi-ouzou) ou la fête traditionnelle du tapis est menacée ou courtisée (c’est selon) par un festival qui apporte des sous mais confiés à un administrateur (commissaire) et ses hommes pour les gérer, au lieu des subventions traditionnelles que reçoivent le mouvement associatif local et le comité du village, poussant ces derniers à décider de bouder, si l’on en croit les échos rapportés par la presse dont le Soir d’Algérie.
    A première vue, la bataille est gagnée par  le festival dont l’affiche placardée à Tizi-ouzou annonce l’événement et son ouverture en grandes pompes mardi 27 juillet. Mais selon Le Soir d’Algérie une déclaration datée du 28 juin signée par le comité de village d’Aït Hichem, partie prenante habituelle dans l’organisation de la fête du tapis déclare  »ne pas participer au comité d’organisation du festival parce que n’ayant pas été associé ni consulté sur le projet et notamment sur la désignation du commissaire, l’élaboration du règlement intérieur et l’élaboration du projet de fiche technique. La même position est affichée par l’APC (assemblée locale) d’Ait Yahia et pour des raisons identiques. (BMS – Lire la suite et commenter)

reporter2

Kabylie-Bouzeguene-société: Thaâwint Laz ou la source qui donne l’appétit (faim) dans une forêt de Bouzeguene (Correction) - 26 juillet 2010 -Le témoignage est très crédible et indiscutable: l’eau qui jaillit des entrailles de la terre à Thaâwint Laz donne un grand appétit à ceux qui la boivent. Comme son nom l’indique, Thaâwint Laz, ou la source qui donne faim ou l’appétit (le terme  »Laz » s’intérprétant en kabyle par  »avoir faim » ou  »avoir de l’appétit »), est située à quelques encablures de Tamghit, à Ad’rar, la forêt du nord de la localité de Bouzeguene (aarch Ath Yedjar, Wilaya de Tizi-ouzou).
     »C’est nous qui l’avons baptisée ainsi », a affirmé Hadj Nordine qui se rappelle du temps où avec d’autres jeunes comme lui alors, dans les années 70, ils buveaient de cette eau pour voir leur appétit s’agrandir de façon extraordinaire.  »Je me souviens comment un jour on a mangé même la peau d’une pastèque parce qu’on a bu l’eau de cette source », a précisé Hadj Nordine qui nous a donné une carte détaillée des sources de la région du nord de Bouzeguene dont certaines ont disparu de nos jours.
    La révélation d’utilité publique de la qualité de cette eau devrait inciter les malades atteints du syndrome  »anorectique ou anorexique (perte d’appétit) » à s’y intéresser. Hadj Nordine affirme que la source existe toujours. Toutefois, les candidats au voyage devraient s’y rendre à pied à partir de l’actuel complexe sportif d’Imoughlawen. Ils devraient marcher au moins deux kilomètres à pied pour y parvenir. Bon voyage.(BMS – Lire et commenter)  

Kaci ABDMEZIEM – Chronique: Le Blog de la fureur  – 26 juillet 2010 – Déçu de n’avoir pas obtenu son dû- ou un peu plus- cet ami, qui se croyait naïvement figurer sur la liste des chouchous du Système, se mit en tête de montrer de quel bois il se chauffait. Je sais à peu près la nature des jurons qu’il a dû proférer entre ses dents. Je sais aussi le genre de phrases que sa cervelle, travaillée par la fureur , a dû concevoir.
    -Ah ! Les Salauds ! Ils me le payeront ! Je vais les descendre en flammes ! Ils ne savent pas à qui ils ont affaire !Ils verront ce qu’ils verront, ces fumiers ! Et j’en passe,  pour rester dans les convenances.
gazon_26juillet2010    Mais comment faire ? Oui , comment et que faire pour consommer à chaud sa vengeance ?
    -J’ouvre un blog et je dénonce la racaille !
    L’idée merveilleuse est aussitôt  mise en application. Et mon ami  se jette, à corps perdu , dans le nouveau rôle qu’il se découvre , celui de pourfendeur du Régime.  Aucune des personnes avec qui il avait eu affaire et qu’il soupçonnait d’avoir fait partie du complot dirigé contre lui  ou même , simplement, de n’être pas intervenu en sa faveur n’est épargnée. Aidé par une plume magnifique trempée dans de l’acide sulfurique il détruit,  jour  après jour, fausses réputations et institutions de façade. Passe le temps.  Puis, un jour,  le blog de mon ami s’arrête. Je l’appelle aussitôt.
    -Wach, Khô ? Qu’est ce qui se passe ? Ton blog a disparu ! Tu n’as plus rien à dire ? Tu baisses les bras ?
    Mon ami observe une pause à l’autre bout du fil. Il m’apprend ensuite  qu’il a effectivement arboré le drapeau blanc.
    -Ecoute, vieux ! A chaque fois que je critique quelqu’un il obtient une promotion !!Tu ne veux tout de même pas que je fasse de tous les crétins d’Algérie de hauts cadres de la Nation  !!!! (Kaci ABDMEZIEM – Lire et commenter) 

Algérie-politique-partis: Énigmatique silence du FFS sur une information jetant le doute sur le limogeage ou non de Karim Tabbou - 26 juillet 2010 -Le Front des forces socialistes (FFS) observe un énigmatique silence sur une information jetant le doute sur le limogeage ou non du premier secrétaire Karim Tabbou, rapportée par kabyle.com, dévoilant ainsi un style de communication identique à celui que le parti de Hocine Ait Ahmed critique lorsqu’il s’agit des autorités algériennes qui s’en distinguent.
ffs_26juillet2010    La page d’accueil du site du FFS n’offrait encore lundi matin aucune information sur le sujet alors que même le blog  ffs1963 (Algérie Politique), qui lui est proche, pressait le parti de Hocine Ait Ahmed de publier un démenti.  »A mon avis, la direction du Parti doit adresser un démenti au webmaster (de kabyle.com, ndlr) en expliquant qu’au FFS le remaniement et non pas le limogeage d’un premier secrétaire se fait dans un cadre statutaire », écrit El Mouhtarem.  »Par ailleurs, le FFS doit démentir l’information pour éviter la spéculation des journaux qui dévierait le parti de sa mission principale (actuelle), celle d’«apporter l’appui et les moyens nécessaires à la réussite de la conférence d’évaluation », a-t-il ajouté.
    Devant le silence du FFS, c’est kabyle.com qui est revenu sur le sujet pour reconnaître qu’il s’est fait mener en bateau.  »La rédaction de Kabyle.com a reçu une fausse déclaration envoyée par ffsffs1963@gmail.com », révèle le texte du propriétaire de kabyle.com, Stéphane ARRAMI, qui s’est distingué quelques jours auparavant par la publication d’une liste de militants du MAK de Bouira, présentés comme démissionnaires du mouvement de Ferhat Mehenni, alors qu’ils s’apprêtaient à participer à l’université d’été du MAK au village Tizi n’Semlal (Adekar-Béjaia). Il a reconnu avoir balancé l’information sans la vérifier. Les gens du MAK ont promis de ne pas en rester là.(BMS – Lire et commenter)

reporter2

Algérie-politique-presse: Mustapha Hammouche pas d’accord avec Ziari sur les autonomistes Kabyles (Revue de presse) – 25 juillet 2010 – Le chroniqueur du journal algérien Liberté, Mustapha Hammouche, ne partage pas les vues presse_libertedu Président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Abdelaziz Ziari, sur les autonomistes Kabyles menés par Ferhat Mehenni qui a proclamé un gouvernement provisoire kabyle en exil le 1er juin dernier à Paris (France).
    Si l’institution parlementaire s’est posé la question de  »savoir pourquoi des Algériens en sont arrivés à ne voir d’issue à leurs aspirations que dans l’autonomie de leur région (…) elle aurait  »alors découvert peut-être que le régionalisme d’État est bien plus attentatoire à l’unité nationale qu’un mouvement autonomiste local », a estimé M. Hammouche dans une chronique intitulée  »Ziari, le régime et le régionalisme », publiée dimanche 25 juillet.
    M. Hammouche a formulé un certain nombre de critiques sur le fonctionnement de l’APN pour rejeter celles de Ziari à l’endroit des autonomistes.  »Car enfin, parler de régionalisme dans l’Assemblée actuelle, en présence du gouvernement dans sa composition actuelle, c’est parler de la corde dans la maison d’un pendu », écrit-t-il.  »Car, c’est justement parce que l’institution parlementaire est désarmée par la logique tribale salim_25juillet2010et régionaliste du pouvoir dont elle dépend qu’elle n’a pas osé poser la problématique du régionalisme constitutif du système de pouvoir national. Elle ne s’est pas, non plus, demandé pourquoi le régionalisme, historiquement présent dans la culture politique nationale, a été érigé et assumé, depuis une décennie, comme base de promotion politique et sociale », a-t-il ajouté.(BMS – Lire et commenter)

Tiziouzou-APW: L’APW de Tizi-ouzou tient une session ordinaire sur l’éducation, l’université et le budget supplémentaire les 28 et 29 juillet – 25 juillet 2010 – mars2010_05_apwL’Assemblée Populaire de la Wilaya (APW, assemblée départementale) de Tizi-ouzou tiendra une session ordinaire sur l’éducation, l’université et le budget supplémentaire les 28 et 29 juillet, annonce une source officielle.
    L’ordre du jour comprend l’examen et adoption du Budget Supplémentaire 2010, la présentation du Plan Quinquennal de Développement 2010-2014, une communication du directeur de l’éducation sur la Préparation de la rentrée scolaire 2010-2011 et une autre du recteur de l’université sur la Préparation de la rentrée universitaire 2010-2011, a précisé la même source.
    L’APW de Tizi-ouzou est dirigée par Mahfoudh Bellabes du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD, opposition) à la suite d’un deal avec les élus du Front de libération national (FLN) pour diriger l’APC (mairie) du chef lieu de Wilaya, d’après la presse locale. Le FFS qui traditionnellement dirigeait avec une bonne majorité ces deux assemblées s’est vu placé en minorité.(BMS)  

Kabylie-Chant: Le nouvel album de Lounis Ait Menguellet disponible à Tizi-ouzou – 25 juillet 2010 – Le Lounis_25juillet2010nouvel album de Lounis Ait Menguellet  »Tawriqt Taccebhant (La feuille blanche) est disponible à Tizi-ouzou depuis samedi 24 juillet en CD et en cassette pour le prix respectif 120 et 90 dinars, a-t-on observé.
    Une première écoute de l’album confirme l’attachement de Lounis Ait Menguellet à son style musical que les arrangements, qu’il a attribués à son fils, Djaafar, qui sort en même temps que lui un nouvel album, valorisent un peu plus. Celui qui écoutera les chansons observera un rythme lent à la limite de l’ennui au départ avant d’apprécier davantage le produit et de les trouver assez mélodieuses.
    Il est difficile d’apprécier dès à présent les textes tant  il est apparaît que les allusions et le verbe de Lounis se compliquent davantage à mesure que sa philosophie et son regard sur l’environnement deviennent plus compliqués. Ses admirateurs, habitués par une poésie plus soft et ou simple et qui a fait sa gloire, sont appelés à fournir davantage d’efforts pour saisir tous les sens enfouis dans chaque chanson, dans chaque ver. Une chose est certaine: c’est bon à écouter et la feuille blanche est bien remplie.(BMS – Lire et commenter)   

 

Algérie-Kabylie: Au tour d’El Watan de tirer la sonnette d’alarme sur la situation de Tizi-ouzou  »Livrée à l’anarchie » (Revue de presse) – 25 juillet 2010 -Le journal El Watan a consacré la une de son édition du dimanche 25 juillet à la elwatan_25_tiziouzou230Aville de Tizi-ouzou et par ricochet à la Wilaya en général pour tirer la sonnette d’alarme sur la situation qui y prévaut rejoignant le journal Liberté qui avait consacré un dossier au sujet il y a moins de 15 jours sous le titre de  »Tizi-ouzou: la ville abandonnée’‘.
 »Des centaines de milliards de dinars ont été débloqués dans le cadre des programmes de développement pour la région, mais la réalité du terrain semble tout autre. Des projets sont toujours en attente de réalisation ou en chantier depuis des années. », écrit
Hafid Azzouzi dans une série d’articles. Il a qualifié de  »catastrophique » la situation de le Nouvelle-Ville de Tizi Ouzou.
 »L’apparition de toutes sortes de banditisme complique le quotidien du citoyen, qui appréhende de se faire braquer à tout bout de champ. Au chef-lieu de wilaya, tout comme au niveau des localités éloignées, le constat est identique dans la mesure où des actes criminels, terroristes ou autres sont très souvent signalés. », ajoute le jeune journaliste d’El Watan.  »La situation sécuritaire conjuguée aux contraintes bureaucratiques pèse négativement sur les investisseurs. », estime
M. Azzouzi
dans un autre article:  »Les investisseurs fuient la région ».
 »Dans les quatre coins de la wilaya, des associations sportives ont dû fermer boutique, laissant une jeunesse exposée aux multiples relents de l’oisiveté. On peut citer entre autres, l’ES Iloula Oumalou, l’US Aït Saïd et d’autres qui ont même déclaré forfait général en milieu de championnat de wilaya », relève pour sa part
H.F dans un article consacré au mouvement associatif qu’il juge en hibernation.
Le dossier publié sur deux pages de la rubrique actualités comprend un entretien de
MOHAND AKLI AOUDJ, architecte urbaniste, pour qui  »La wilaya a besoin d’un programme de mise à niveau » (BMS – Lire et commenter)  

Algérie-Kabylie-Bouzeguene: Bouzeguene: Tighilt El Fatiha, un lieu-dit où les prières s’exauceraient24 juillet 2010 - Tighilt El Fatiha, ou la colline de la délivrance, est un lieu dit situé à quelques 5 kilomètres au nord de Bouzeguene (aarch ath yedjar) qui reste de nos jours méconnu bien que dans le passé il ait été un lieu mystique et ou historique, selon les versions obtenues.
    La première version dit que les gens jadis vont à cet endroit pour prier et invoquer Dieu pour trouver des solutions aux problèmes personnels. L’endroit a fini par avoir la réputation d’un lieu où les prières sont exaucées par Dieu, Le tout miséricordieux, sachant que l’endroit ne comprend aucune tombe d’un quelconque saint Ouali pour que les gens crient à un pouvoir surnaturel et qui entrerait alors en auquel cas en contradiction avec les principes de l’islam (Echirk).
    Le seconde version dit que jadis l’endroit permettait de conclure des accords et des réunions entre les aarchs voisins de la région (Bouzeguene, Semaoun etcd..).  »El Fatiha », qui rappelons le, renvoi à une sourate (verset) du Noble Coran, s’imposait alors à chaque conclusion d’assemblée en cet endroit. Il existait jadis tout près d’ici une mosquée dite  »El Djamaâ El Qalâa Tamokrant ». Mais ses traces sont  presque toutes disparues.
    Sur le plan écologique, c’est un endroit tranquille, située au milieu des chemins menant vers les forêts de la région: Tamghit, Adrar Ath Salah, Talla Bevrid, Agoulime Imseguuene. L’endroit gagnerait à être valorisé par l’amélioration de l’axe routier, à l’état de piste actuellement à partir de Bouzeguene, en vue de promouvoir le tourisme climatique. On peut accéder à l’endroit en passant également par Ait Salah.(BMS- Lire et commenter)  

gif740train

infos

cadeau2

notabene

Proverbes kabyles circonstanciés par BMS

Les bonnes vidéos de la Kabylie sélectionnées et rapportées par BMS  

http://kabylienews.site.voila.fr

  »Kabylienews ou ma façon de ne pas être un trois quarts de journaliste’‘ (Belkacemi Mohand said)

 

kabylienews@yahoo.fr -               0772.13.88.88         0772.13.88.88  -

fev2010_comments1

Le poète: N’abusez pas de votre pouvoirA tout abus succède le regret
Vos yeux fermés la victime reste éveillée - priant Dieu qui ne s’Assoupit jamais

Yahoo!.Google.Voila.El-Watan.Le-Soir.L’Expression.Kabylie News.- RSF - Bouzeguene F

123

leduc94 |
Mobilisation DEASS 2007 |
blogdanton |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble, Préservons Rognac...
| Elections 2008 Municipales ...
| UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE...